Le brun, la belle & le truand •• Nick & Ed & Leif - Page 2
MÉTÉO DE BERGEN

Météo Bergen © meteocity.com
EVENTS

- Mariage du Roi, juste ici.
- Deuxième partie du Mariage, juste ici.
- Fête nationale norvégienne, juste ici.

LES ANIMATIONS RP

- La loterie rp, ici.
- La recherche de rp, ici.
- L'intervention inrp des chasseurs, ici.
- Les rumeurs inrp, ici.

SCÉNARIOS DE NOS MEMBRES

- Chasseur, rival, ex-ami ◊ ici.
- Meilleur ami, beau-frère ◊ ici.
- Augure de la meute argent ◊ ici.
- Fils du roi ◊ ici.
- Alpha de clan brun ◊ ici.
- Chercheuse sur un projet secret ◊ ici.
- Soeur jumelle ◊ ici.
- Bêta noir ◊ ici.


Laisse ton avis dans ce sujet.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur ESPRIT SAUVAGE !
Sur le forum vous pourrez incarner un loup ou un humain.
On espère que vous trouverez votre bonheur, n'hésitez pas à fouiller les pvs, scénarios et les pré-liens
N'oubliez pas que vous avez deux semaines pour faire votre fiche
Pensez à voter pour nous, dans ce sujet et à promouvoir notre forum sur Bazzart, PRD et OMR :coeur2:

Partagez | 
 

 Le brun, la belle & le truand •• Nick & Ed & Leif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Jeu 25 Mai - 18:26


Edwina S. Svanhildesen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Ester L. Braaten et Vyranui Wahlberg ▹ PSEUDO : ODAYA OCHAVEN. ▹ EMPREINTES : 2922 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 20/09/2014 ▹ AGE DU PERSO : 27 ▹ LOCALISATION : Perdue dans la neige norvégienne, quelque part dans la nature ou alors entre les feuilles d'un vieux livre poussièreux ou encore, entre deux étagères de la biliothèque, si ce n'est pas au fond de son lit. ▹ HUMEUR : Mordante mais pourtant la blonde sait restée polie avec ses interlocuteurs, enfin la plupart du temps, excepté une semaine par mois et bien sûr une semaine avant la pleine lune. Oh, également excepté les mercredis. Et les jours sans chocolat. Jamais en fait, ou rarement plutôt.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: un livre aux pages cornées, une petite dague et un stick à lèvres, le tout dans ma besace préférée



« Kebab, t’es sûr de toi ? » Répondit son amie, ravie de voir ce qu’il avait sous-entendu, à la place de la fellation. « Non parce que j’avais plus l’impression que tu me demandais de te sucer en fait ! » S’exclama la jeune femme, morte de rire à cette mention. C’était vraiment tordant, d’autant plus que tout le monde l’avait cru. C’était très très drôle. Beaucoup trop même. « En tout cas ouais, j’adorerais le kebab ! Avec graaaaaaaaand plaisir ! » Et Nicholas qui avait fin, c’était quelque chose de tellement courant qu’elle ne releva pas, appuyant ses propos d’un clin d’œil et d’un coup de coude. Ils allaient pouvoir manger, MANGER et surtout des kebabs. C’était sans doute ce qu’elle préférait en fait, c’était un plat qu’elle adorait manger. Le seul souci, c’est qu’elle ne pouvait pas commander. A chaque fois qu’elle commandait, tous les gens autour ne cessaient de la regardez bizarrement. A croire que manger deux kebabs et deux portions de frites c’était indigne d’une femme. Pitoyable.

Entraînée par son ami dans les couloirs, ils coururent, comme à leur habitude, tout en évitant adroitement les étudiants qui remontaient en sens inverse le couloir. « Ouais viens manger avec nous, ça te fera du bien ! T’as la peau sur les os en plus ! » Renchérit à la blonde à la vision de son cousin, et rapidement, lui choppa le bras, l’entraînant avec elle. « Mais non, dis pas n’importe quoi ! Il va pas éviter sa cousine préférée ! N’est-ce pas cousin ? » S’exclama la jeune femme, un clin d’œil appuyant ses propos. Elle savait pertinemment que Nicholas n’était pas loin de la vérité, ayant eu la même impression, mais elle ne pouvait pas vraiment l’accepter. Elle avait beau cherché ce qu’elle avait probablement fait de mal, mais elle ne trouvait rien du tout. Et ça, ça l’emmerdait. Non parce que, qu’on l’évite parce qu’elle avait fait de la merde, ça elle l’entendait, mais sinon pourquoi ? Sa présence était-elle donc aussi dérangeante ? Elle savait pertinemment que ce n’était pas possible, étant une femme parfaitement fréquentable, pire même. Elle était presque parfaite ! Presque, le seul souci c’était que Anders le voyait pas. Et ça, ça l’emmerdait quand même. Elle avait beau se taper ses potes et prouver qu’elle assurait, lui n’avait aucune envie de coucher avec elle. Ce qui l’emmerdait profondément. M’enfin, c’était des choses qui arrivaient. « Alors Leif, tu nous racontes quoi de beau ? » Lança la jeune femme, avide de potins, comme toujours.


But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
nous ne resterons pas assis
sur le brasier fumant
de notre défaite.
La reconquête n'est qu'à
quelques pas.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 29 Mai - 15:12


Leif Helström
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Gabriel / Amelia ▹ PSEUDO : L.R. ▹ EMPREINTES : 394 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 22/05/2016 ▹ AGE DU PERSO : 28 ▹ LOCALISATION : Dans ton ombre ▹ HUMEUR : Instable mais toujours horriblement insolente

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Du chocolat, une photo de famille, un carnet de croquis, du matériel de dessin, ma haine du monde.



Il avait encore un peu de peine à son jeune âge à interpréter si ses sensations étaient issues de ses craintes ou alors de son Don. Si jamais il prenait à droite, il lui semblait qu’il tomberait nez à nez avec un de ceux qu’il ne voulait pas voir. Mais de même s’il prenait la sortie vers la cour. Il était mauvais pour prendre des décisions, tellement qu’il fut rattrapé par une menace imminente. Sa cousine et Nick-le-chouineur. Parce qu’il était sûrement trop expressif et spontané, le visage de Leif montra que leur présence s’agissait d’une mauvaise surprise. Il cherchait déjà un prétexte pour s’esquiver - comme le faisait les roux - mais entendre le mot «Kebab» le mis à nouveau devant un choix. L’opportunité de noyer son chagrin dans le gras d’une tonne de frites commença à lui faire repenser ses plans. Donc des frites et de la viande, mais devoir esquiver la lourdeur d’Edwina dont l’empathie pourrait le trahir à tout moment. Ou alors prétexter un truc débile, aller manger seul, et montrer de façon ostensible qu’il les évitait. Le choix un était mauvais, le second l’était aussi. Sauf que le premier choix comportait de la nourriture réconfortante. Que faire ? Que décider ? Il resta muet quelques instants, même quand Edwina lui rappela qu’il était petit et maigre. Et gay, ajouta son absence de confiance en lui. La brute blonde lui attrapa le bras avec toute la délicatesse dont elle savait faire preuve, c’est à dire aucune. Il laissa s’échapper une légère grimace de douleur.

- Mais non, dis pas n’importe quoi ! Il va pas éviter sa cousine préférée ! N’est-ce pas cousin ?
- Bah heu... non, mentit-il de manière peu assurée. Il esquiva par instinct leur regard. Il aurait préféré ne pas être là, et il n’avait toujours pas choisi entre le Kebab et la tranquillité.
- Alors Leif, tu nous racontes quoi de beau ?
- Heu... Bah rien d’intéressant... J’ai fait du dessin hier, je pourrais vous montrer...

Il dessinait beaucoup, il pouvait même affirmer qu’il adorait cela. Le contact du crayon sur le papier ou d’un pinceau sur une toile lui permettait d’extérioriser mon monde intérieur. Il restait un peu timide sur ses oeuvres, mais Edwina et Nicholas étaient plutôt encourageants depuis qu’ils pensaient qu’il avait un peu de talent. Des fois il se disait qu’il devrait peut-être tenter d’étudier plus les arts plastiques. Il avait toujours tout fait en autodidacte, avec des livres sous le coude pour apprendre l’anatomie humaine et les perspectives, et plus récemment, avec des vidéos qui montraient des points techniques.

- Vous voulez aller dans quel Kebab ? Questionna-t-il finalement pour ne pas trop se mouiller. Il essayerait de rester le plus vague possible sur son week-end. Ils ne devaient absolument pas savoir qu’il était chez Anders parce que la conversation tournerait évidemment sur leur amitié.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Juin - 11:12


Nicholas Tveit
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Stein & Elias & Thyri & Tomas ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 1952 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 19/07/2015

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Une laisse.



>Nicholas fronça un peu les sourcils en entendant ce qu’elle disait. Il haussa finalement les épaules pas franchement gêné C’est pas de pas ma faute si la forme ressemble hein. Tu voulais que je mime les oignons, tomates et sauce comment ? Il lui sourit doucement avant d’hausser les épaules Bon, du coup on a plus qu’à chercher Leif de savoir s’il veut venir ou pas.. enfin si on le trouve ça n’est pas évident de le croiser en ce moment ! Il soupira doucement avant de se passer une main dans les cheveu et de partir à la recherche du roux. Bientôt ils tombèrent sur Leif qui ne semblait pas franchement très heureux de les voir réapparaitre dans son champ de vision, à moins que Nick se fasse des idées ! C’était tout à fait possible ! D’ailleurs, il essaya de comprendre pourquoi est-ce qu’ils ne se croisaient plus. Edwina tenta de continuer à me faire parler.   Heu... Bah rien d’intéressant... J’ai fait du dessin hier, je pourrais vous montrer...
Ouais,  avec plaisir, j’aime bien ce que tu dessines ! Quant à la question du kebab, il haussa les épaules. Celui d’habitude, non ? Comme ça on est sûr des produits ? il regarda de nouveau Leif Bon et à part tes dessins Leif tu as fait quoi ? Je suppose que tu n’as pas fait que ça tout le week-end, non ? Il lui dédia un petit sourire avant de soupirer. Moi j’ai passé un peu de temps avec une des copines de mon frère… pendant que Graham faisait je ne sais quoi d’ailleurs… et après j’ai fait plein de tests culinaires, ce n’était pas trop mauvais ! voilà, voilà en gros week-end rien de très passionnant non plus ! Et si Nick donnait plus de détails c’était pour que Leif lui aussi se confie. Il se passa une main dans les cheveux avant de commencer à sortir pour aller directement vers le kebab. Dites ce soir, on se fait un ciné ou un truc dans le genre ? Graham va être  absent sinon, on peut faire un repas à la maison, on sera tranquilles ! Bon, il ne pouvait rien faire de mieux pour l’instant.  On va faire comment pour les commandes ?  Par ce que si on en commande une plus de six à trois…. On va encore nous regarder bizarrement, si on les mange sur place.




Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Juin - 13:36


Edwina S. Svanhildesen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Ester L. Braaten et Vyranui Wahlberg ▹ PSEUDO : ODAYA OCHAVEN. ▹ EMPREINTES : 2922 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 20/09/2014 ▹ AGE DU PERSO : 27 ▹ LOCALISATION : Perdue dans la neige norvégienne, quelque part dans la nature ou alors entre les feuilles d'un vieux livre poussièreux ou encore, entre deux étagères de la biliothèque, si ce n'est pas au fond de son lit. ▹ HUMEUR : Mordante mais pourtant la blonde sait restée polie avec ses interlocuteurs, enfin la plupart du temps, excepté une semaine par mois et bien sûr une semaine avant la pleine lune. Oh, également excepté les mercredis. Et les jours sans chocolat. Jamais en fait, ou rarement plutôt.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: un livre aux pages cornées, une petite dague et un stick à lèvres, le tout dans ma besace préférée



Edwina eu la désagréable sensation que Leif ne voulait pas leur parler. Ou peut-être n’avait pas envie de parler d’un sujet en particulier, mais elle le sentait distant, renfermé et certainement pas dans son assiette habituelle. Ça l’inquiétait, tout en l’énervant également. S’il avait fait une connerie, Nick et elle seraient parfaitement aptes à l’aider, à le couvrir, ou à nettoyer ses bêtises. Après tout, c’était à ça que servaient des amis ! Du coup, elle ne comprenait pas vraiment. Qu’est-ce qui avait pu lui arriver pour qu’il semble si coincé, si peu enclin à discuter ? Avait-elle fait une bourde, quelque chose de grave, d’incommodant, de gênant ? Elle n’en avait aucune idée, elle espérait simplement qu’il n’ait pas peur de se confier. Pourquoi d’ailleurs aurait-il peur ? Elle faisait partie de sa famille, Nicholas était un très bon ami, il n’y avait aucune raison pour qu’il refuse de se confier aux deux jeunes gens. Non, aucune. Strictement aucune. Elle le savait parfaitement, mais peut-être qu’il ne s’en rendait juste pas compte. Elle n’en savait rien. Rien du tout. Et ça l’inquiétait. Ça l’inquiétait parce qu’elle ne voulait pas qu’il s’éloigne d’eux, parce qu’elle ne voulait pas non plus faire une bourde en parlant d’un sujet qui le mettait mal à l’aise, et elle ne voulait pas qu’ils s’éloignent pour un truc stupide (forcément stupide même). « Celui de d’habitude me va aussi ! J’aime trop ce kebab pour prendre le risque d’en bouffer un autre ! » Et puis, parfois, il fallait être fidèle. Bon, au lit elle pouvait en discuter, mais la bouffe ! Ah ça non ! « Ahah, un peu de temps avec une copine. Alors elle est bonne au lit ? » Demanda la jeune femme, sans gêne, à Nicholas. « Graham va faire une de ses têtes quand il va l’apprendre ! » Edwina en gloussa, trouvant la situation hilarante. « Je suis super chaude pour le ciné ! Ca peut être gave cool ! » Elle sourit. « En plus, y a quelques films sympas à voir, ça fait quelques semaines que je voulais y aller, autant en profiter. » Elle réfléchit un instant. « Au pire on commande par téléphone et on vient les chercher après ? De toute façon, ils ne peuvent pas savoir combien on est en tout à manger non ? On pourrait se poser quelque part en forêt pour bouffer ? » Elle réfléchit un instant, trouvant l’idée pas si mal après tout. « Mon week-end était cool perso, j’suis sortie en forêt avec la meute, j’ai trouvé un ou deux gars sympas et sinon, rien de particulier. » Elle haussa les épaules. En gros, c’était sa routine habituelle. Elle ne voulait pas presser son cousin, mais elle avait bien envie qu’il échange avec eux quand même.


But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
nous ne resterons pas assis
sur le brasier fumant
de notre défaite.
La reconquête n'est qu'à
quelques pas.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 11 Juin - 19:52


Leif Helström
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Gabriel / Amelia ▹ PSEUDO : L.R. ▹ EMPREINTES : 394 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 22/05/2016 ▹ AGE DU PERSO : 28 ▹ LOCALISATION : Dans ton ombre ▹ HUMEUR : Instable mais toujours horriblement insolente

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Du chocolat, une photo de famille, un carnet de croquis, du matériel de dessin, ma haine du monde.



Il semblerait qu’au final il pourrait peut-être essayer d’éviter de faire tourner la conversation autour du sujet sensible. Par exemple, parler de nourriture. Ces deux goinfres tombaient dans le tableau immédiatement. Bon, ce serait celui de d’habitude, celui où le vendeur était généreux avec la sauce quand on lui demandait gentiment, et où il étaient pas radins en frites. Son estomac vainquit ses appréhensions.

- Bon d’accord, va pour un Kebab alors...

Nicholas s’intéressa à ses dessins. Parfait. Il avait de jolis croquis à montrer et il avait fait un portrait de Kurtis pour distraire son petit frère. Il avait pris grand plaisir à dessiner sa jeune bouille ronde avec ses discrètes tâches de rousseur.

- J’ai dessiné Titou, même que Kat’ en a fait une jaunisse. Parce que c’était pas juste que je ne dessine que son jumeau, alors je lui dois un portrait aussi pour qu’elle puisse se la péter envers ses copines... Ils sont incorrigibles ceux-là, et ils sont même pas entré dans leur crise d’ado. Je plains déjà ma mère et nos omégas - il baissa le ton sur ce mot - quand ils vont être en plein dedans...

La sienne avait été calme, de crise d’ado. Enfin presque, il mordait pour un rien, il grognait pour un rien, mais il était vite calmé par l’aura Alpha de sa mère. Il n’était pas très dominant de base. Mais déjà plus que Nicholas.
Ses deux compagnons racontèrent aussi leur week-end. Il eut une tête un peu blasée quand Edwina et Nicholas déclarent avec fierté qu’ils avaient passé du bon temps dans des lits étrangers. Puis se sentit bête quand il se rappela que c’était aussi son cas... Mais c’était sûrement différent. Anders n’était pas un étranger, il y avait un lien fort entre eux, quelque chose de particulier - était-ce cela l’amour ? Le rouge monta sous ses joues couvertes de tâches de rousseurs et de quelques traces d’acné, qui ne couvraient pas vraiment très bien son trouble. Il se mordit la lèvre, la douleur avait le mérite de le sortir de ses mièvreries. Ils ne pouvaient pas être ensembles, du moins cela resterait caché car il n’aurait pas la chance de tous les couples de lycéens qui pouvaient se bécoter dans les couloirs. C’était injuste. Profondément injuste. Il ne savait pas d’ailleurs ce qui était le plus injuste d’ailleurs : que Fenrir se fiche constamment de sa gueule en l’enfonçant encore plus dans la médiocrité, ou qu’il ne puisse pas aimer qui il veut comme il le voulait.

- Vous.. vous devriez éviter de parler aussi fort de vos conquêtes. C’est un peu gênant,  les gens vont vous regarder bizarrement... Chuchota-t-il avec un regard fuyant, cachant ainsi habilement l’origine de son trouble.

- Ça me dit bien pour le ciné. Il y a une avant-première du troisième Pirates des Caraïbes ce soir en plus. J’espère qu’il reste des places.

Oui le ciné c’était parfait, ils auront pas à parler durant le film, et en plus ils pourront parler de l’histoire, ou des acteurs, ou de plein de trucs mais pas d’Anders. Et comme ça ils se diront qu’ils avaient tort et qu’il ne les fuyaient pas.

- Je préfère manger chez Nick, on peut pas laisser les boites dans la forêt non ? Et si on se tâche ? Ma mère va encore m’engueuler qu’elle use son salaire à acheter des vêtements pour rien. Et puis imagine je sens le fumet de pizza au loin... Je risque d’avoir encore faim après ! Et on a qu’à partir en forêt ensuite.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 15 Juin - 20:32


Nicholas Tveit
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Stein & Elias & Thyri & Tomas ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 1952 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 19/07/2015

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Une laisse.



Oh ? On peut voir ce que tu as dessiné ? Et ne t’en fais pas pour ta sœur, elle est juste un peu jalouse, ça lui passera probablement rapidement ! Mais bon… la prochaine essaye de les dessiner tous les deux…. Sinon avec Ed on prend une pose sexy et tu nous dessines, non ? Ca pourrait être super drôle, j’suis sûr !

Puis il est vrai que tous les kebabs n’étaient pas bons, alors vu qu’ils en avaient trouvé un bon autant ne pas changer ! Il eut un petit sourire avant d’acquiescer doucement pour montrer à Ed que oui, cette demoiselle se débrouillait bien au lit, qu’il n’y avait pas de souci là-dessus ! Son amie aussi semblait d’accord pour le ciné, parfait, il ne restait plus qu’à savoir comment commander les kebabs sans éveiller trop de soupçons ! Elle fut assez brève si bien que l’un et l’autre ne tardèrent pas à se focaliser de nouveau sur leur ami roux, attendant une quelconque autre remarque –ou autre-. Il haussa un sourcil lorsque ce dernier leur dit qu’ils devaient parler moins fort de leurs conquêtes sinon on allait les regarder étrangement ? Non, ce qui était bizarre c’est vraiment ce qu’il venait de dire, et il n’était pas certain de tout bien comprendre ! Enfin de Leif qui n’avait jamais fait la chose, c’était au final presque compréhensible.

Dis plutôt que c’est toi que ça gêne, ça sera plus simple ! Les gens se foutent bien de ce qu’on raconte, d’autant plus qu’on ne donne aucun détail, c’est normal à notre âge de se faire un peu d’expérience, il n’y a rien de bien nouveau sous la lune tu sais ! Il était peut-être naïf, mais pas non plus né de la dernière pluie, et puis Leif n’était pas du genre à faire trop attention à ce que les « inconnus » pensent de lui. Depuis quand, dans ce cas tu fais attention à tout ce que tu dis pour ne pas te faire remarquer ? Par ce que pour faire certaines conneries tu n’es pas le derner alors bon…

Heureusement le sujet du ciné pu les faire rebondir, il acquiesça de nouveau pour le ciné et le film proposé, cela lui allait parfaitement ! Il haussa un sourcil lorsqu’il parla de tâcher son pantalon… c’était étrange, presque décousu.

T’es sûr que tout va bien ? Ca ne serait pas la première fois que tu te fais engueuler par ta mère ! Mais chez moi c’est très bien, ça me va parfaitement. On y va du coup, plutôt que de continuer à blagasser ? Par ce que l’heure tourne… et mon ventre crie famine !




Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
puisses-tu courir sous la Lune






Revenir en haut Aller en bas
 

Le brun, la belle & le truand •• Nick & Ed & Leif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Le brun, la belle & le truand •• Nick & Ed & Leif
» 03. [Gillespie's] Le bon, la belle et le truand
» BELLE TAPISSERIE
» Une très belle peinture
» Radagast le brun

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprit Sauvage ::  :: Quartier Neutre-
Sauter vers: