Tout reste à faire. { Tobias
MÉTÉO DE BERGEN

Météo Bergen © meteocity.com
EVENTS

- Mariage du Roi, juste ici.
- Deuxième partie du Mariage, juste ici.
- Fête nationale norvégienne, juste ici.

LES ANIMATIONS RP

- La loterie rp, ici.
- La recherche de rp, ici.
- L'intervention inrp des chasseurs, ici.
- Les rumeurs inrp, ici.

SCÉNARIOS DE NOS MEMBRES

- Chasseur, rival, ex-ami ◊ ici.
- Meilleur ami, beau-frère ◊ ici.
- Augure de la meute argent ◊ ici.
- Alpha de clan brun ◊ ici.
- Chercheuse sur un projet secret ◊ ici.
- Soeur jumelle ◊ ici.
- Bêta noir ◊ ici.
- Apprenti chasseur ◊ ici.


Laisse ton avis dans ce sujet.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur ESPRIT SAUVAGE !
Sur le forum vous pourrez incarner un loup ou un humain.
On espère que vous trouverez votre bonheur, n'hésitez pas à fouiller les pvs, scénarios et les pré-liens
N'oubliez pas que vous avez deux semaines pour faire votre fiche
Pensez à voter pour nous, dans ce sujet et à promouvoir notre forum sur Bazzart, PRD et OMR :coeur2:

Partagez | 
 

 Tout reste à faire. { Tobias

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mer 30 Nov - 22:08


Olena F. Svanhildesen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Leonora & Katelina & Nils & Ragnhild ▹ PSEUDO : Keira ▹ EMPREINTES : 504 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 11/07/2016 ▹ AGE DU PERSO : 29 ▹ LOCALISATION : L'endroit le plus opportun ▹ HUMEUR : Réfléchie

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Lieu et date du rp : En forêt, fin novembre
Protagonistes: Lena & Toby
Résumé du rp: Olena va courir sous la lune pour se vider la tête. Dans la forêt, elle va croiser Tobias...
Actions réalisées au cours de ce rp: ...

Solskinn. La résistance. Bjorn. Edwina. Sa meute. Son rôle. Le futur incertain. Tout tournait dans sa tête. Encore et encore, sans arrêt. Tant et si bien qu’elle commençait à se demander s’il lui était encore possible de se vider la tête et de passer ne serait-ce que quelques secondes sereinement. Elle avait tant à faire, peut-être se mettait-elle également quelques poids invisibles sur les épaules, des poids inexistants. Comment aurait-il pu en être autrement ? Deux ans. Deux ans, ça passe tellement vite, alors que c’est une éternité. Le monde bascule, il n’est plus le même. Deux années on passées, elle a l’impression qu’elle se réveille seulement d’un horrible cauchemar. Il est pourtant devenu réalité.

Elle avait l’impression d’étouffer, de suffoquer. Un soir, alors que la lune était haute dans le ciel, elle avait quitté sa chambre pour un peu d’air frais. Le froid ne s’en pris pas à elle tout de suite, malgré la légèreté de son pyjama. Elle respire, prend de grandes bouffées d’air froid. Pourtant, elle suffoque toujours, elle a l’impression que ça ne suffit pas. Elle pourrait presque penser à un début de crise d’angoisse. Mais elle ne fait pas de crises d’angoisses. Pas elle. Elle se l’interdit.  Elle n’a pas le droit de fléchir, encore moins de tomber. Pas maintenant du moins. Car elle le sait, qu’un jour, elle tombera. Elle doit juste tenir jusque-là.

Elle inspire un bon coup. Impossible de continuer ainsi. Son pyjama vole, et il lui semble ne sentir qu’à cet instant la morsure du froid. Qu’importe, car sous peu cette forme dénudée ne sera plus la sienne. Le temps d’une nuit elle sera louve, parce qu’elle en a besoin. Parce que tout son corps hurle et parce qu’elle a besoin de se défouler. L’habitude aide à ce que la transformation se passe pour le mieux. Du mieux possible, du moins. Sur ses pattes et sous son pelage qui la protège du froid, elle se sentirait presque revivre.

C’est dans un regard en arrière, sur le manoir, qu’elle s’élance et se met à courir sous sa forme animale. Déjà elle se sent un peu plus légère, plus libre et plus sereine. Elle court, et elle en oublierait presque tout. Tout sauf cette envie de courir, encore et toujours plus. Immédiatement elle rejoint les bois, pour plus de liberté. Et elle se laisse aller. Elle se défoule un peu. Enfin. C’est une belle nuit.


Staffienne de la Table Ronde:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 1 Déc - 13:28


Tobias Henriksen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Amanda / Ailin ▹ PSEUDO : Jujube ▹ EMPREINTES : 93 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 24/10/2016 ▹ AGE DU PERSO : 33

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Tout reste à faire

FEAT. Olena Svanhildesen
L
a journée avait été difficile. Pas une mais deux morts. Deux putain d'âmes gâchées par l'incertitude de la vie. Depuis presque dix ans que je fais ce boulot, vous devez penser que je m'y habitue, que les morts s'inscrivent dans une routine presque quotidienne, que la pire des horreurs ne m'affectent plus mais vous avez tord. Vous avez complètement faux. Parce qu'on n'apprivoise pas la mort, qu'on ne s'y familiarise pas. Aujourd'hui, l'un des deux souffles qui m'a échappé, était celui d'une gamine de treize ans. Des cheveux d'ange, des yeux bleus. Un sourire à faire fondre tout les internes. Et cette maladie incurable qui la rongeait, chaque jour un peu plus. Des parents déchirés par l'horreur de la perte et moi, comme un con, qui pleurait. Qui pleurait parce que cette enfant, que je ne connaissais que de sourire et de contes de fées, venait de mourir. Alors non, on ne s'accommode pas de la mort, jamais. Alors j'étais rentré, je pouvais pas continuer à bosser comme ça, j'avais pris le reste de ma journée, pour faire mon deuil. J'avais la nausée, j'avais mal au coeur, mal à l'âme et j'en avais assez de tout ça.

Mon seul remède fût de laisser mon loup sortir, de me perdre dans la forêt quelques heures et de le laisser guider mes pas. Lui ne voyait pas les choses de la même manière que mon côté humain. Il voulait se détacher de cette perte alors que mon autre part voulait s'y accrocher. Il voulait chasser, se nourrir alors que le Tobias humain ne voulait rien avaler, pas même un café. En réponse à mes instincts animaux, j'avais réussi à chasser un chevreuil et l'avais dévoré, presqu'entier. Une fois rassasié, j'avais nettoyé mon pelage, du moins les endroits qui m'étaient accessibles car mon poitrail était maculé de sang et j'aurais été bien incapable de m'en débarrasser. En revanche, mon museau était propre et mes pattes aussi. J'avais ensuite erré quelques temps avant de sentir l'odeur musquée d'une louve blonde. Je connaissais bien leur parfum, après tout, l'alpha de leur meute était l'une de mes ex petites-amies. J'avais passé beaucoup de temps à les côtoyer alors je ne pouvais oublier leur effluve si particulière, si chaleureuse. Je m'étais aplati derrière une vielle souche d'arbre et je l'avais regardée passer en courant près de moi. Je ne m'étais pas trompé, le pelage était blond aux reflets d'or si caractéristiques sous la pleine lune. Sans savoir pourquoi, mon instinct me poussa à la suivre, à la rattraper et à lui sauter dessus, pour la clouer au sol, sous mon poids imposant. Ca n'avait rien d'agressif, mes oreilles étaient aplaties, mon air moqueur et ma queue balançait lentement de droite à gauche, signifiant à la louve que je n'avais aucune intention belliqueuse à son égard, juste besoin de compagnie, d'une partenaire de jeu.
 

GALLINEA
Revenir en haut Aller en bas
Dim 11 Déc - 19:29


Olena F. Svanhildesen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Leonora & Katelina & Nils & Ragnhild ▹ PSEUDO : Keira ▹ EMPREINTES : 504 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 11/07/2016 ▹ AGE DU PERSO : 29 ▹ LOCALISATION : L'endroit le plus opportun ▹ HUMEUR : Réfléchie

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



La compagnie de la nuit, de la seule lune dans les bois, était bien suffisante pour la blonde. Courir, chasser, vivre. Loin des conventions et loin de l’oppression. A quelle point avait-elle été stupide de croire qu’elle aurait été la seule à avoir cette idée, à venir courir sous la lune dans cette belle forêt ? Chanceuse malgré tout, elle senti rapidement que l’odeur ne lui serait pas hostile : un brun. La présence d’un argenté aurait sans doute gâché sa nuit. Avec les bruns s’était différent. Elle ne s’entendait pas avec tout le monde, mais avec la plupart de la meute en tout cas.

Elle se décida à le pas l’approcher à moins que lui décide de faire le premier pas. S’il voulait être seul, au moins ainsi elle ne le froisserait pas. Et dans le cas contraire, il viendrait. En attendant elle continuait sa petite vie de louve, tout en restant concentrée parfois sur son odeur, pour le localiser. Juste au cas où. Devenait-elle trop méfiante envers tout le monde ? Tout était devenu si étrange, si étouffant. Tout le contexte actuel lui donnait envie de partir, de fuir et de laisser tout ça derrière elle. Mais elle n’était pas du genre à fuir. Plutôt à se donner les moyens de reprendre sa vie en main.

Finalement le brun lui sauta dessus. Sur la défensive, immédiatement elle utilisa son don de meute pour comprendre ce qu’il avait derrière la tête. Mais ce n’était rien de plus que jouer. Il voulait jouer, s’amuser un peu. Tout ce que ses oreilles, son air et sa queue se balançant de droit à gauche lui confirmait. Si elle avait été humaine, il aurait vu un sourire malicieux se dessiner sur son visage. Au lieu de ça, il ne devait voir sans doute qu’un éclat dans ses yeux. En plus de sentir son aura lui déversant sa joie de s’amuser un peu, elle se prit au jeu, roula sur le côté et lui tourna un peu autour avant de lui sauter dessus à son tour, faisant quelques tonneaux avec lui avant de se retrouver au-dessus à son tour. Cette soit, c’était sa queue qui dansait d’amusement. Un partout, à qui le tour ?


Staffienne de la Table Ronde:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 5 Jan - 19:38


Tobias Henriksen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Amanda / Ailin ▹ PSEUDO : Jujube ▹ EMPREINTES : 93 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 24/10/2016 ▹ AGE DU PERSO : 33

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Utilisant mon don de meute, je profite de l'effet de surprise pour lui bondir dessus, mon loup souhaitant plus que tout effacer l'humeur maussade de ma part humaine. Je pense un instant que la louve va prendre ça pour une embuscade ou une attaque mais non, elle est bien plus intelligente que ça, c'est une blonde après tout. Malgré la position défensive qu'elle adopte instinctivement, elle finit par se relâcher en remarquant les balancements réguliers de ma queue. J'aplatie les oreilles en guise d'information supplémentaire pour lui assurer que je ne suis pas un ennemi et très vite, elle se laisse prendre au jeu. Elle s'échappe de mon étreinte et tourne autour de moi, à la recherche du bon angle pour m'attaquer. Je ne la quitte pas des yeux mais je ne cherche pas à l'esquiver lorsqu'elle se jette finalement sur moi pour m'aplatir au sol. Son aura m'inonde de joie, de bien être, d'un bonheur éphémère mais tellement apprécié à cet instant. Je me laisser bercer par cette chaleur, m'y roulant, l'inspirant comme une grande bouffée d'oxygène.

Nos corps lupins roulent sur le sol sombre et boueux de la clairière, nos fourrures se mêlant sous les rayons de la lune, le sien beaucoup plus voyant que le mien, presque invisible dans cette obscurité. Je me redresse presque en même temps qu'elle et avise une position défensive. Je me prépare à riposter, c'est mon tour. Je trottine autour d'elle, cherchant à déstabiliser sa concentration jusqu'à ce que je fasse brusquement appel au don de ma meute pour disparaitre et réapparaître contre elle en la bousculant gentiment mais suffisamment pour la faire tomber. Je reste debout, à la regarder rouler sur le sol, amusé par sa tentative pour m'éviter. Elle a bien réagit mais trop tard. Enfin, je la regarde se redresser, prête à revenir et nous continuons ainsi, à sauter, à japper, à nous courser, nous secouer, nous amuser jusqu'à être épuisé.

Je reste allongée sur le sol humide, à reprendre ma respiration. En voilà une bonne soirée. Après quelques minutes, je me redresse et l'invite à me suivre d'un mouvement du museau. Je regagne ainsi la clairière où je me suis changé pour entreprendre la métamorphose inverse. Quelques instants plus tard, le loup a disparu pour laisser place à l'humaine, décoiffé et complètement épuisé. Je ramasse les affaires cachées et je me rhabille sans quitter la louve blonde du regard. Une bière ? Un café ? Un verre de vin peut-être ? J'esquisse un sourire et vais m'adosser à la voiture et fouille dans ma veste à la recherche de mon paquet de clopes. J'en allume une et savoure la première bouffée de nicotine. Je peux t'attendre. Sinon j'ai d'autres vêtements.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 18 Jan - 21:36


Olena F. Svanhildesen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Leonora & Katelina & Nils & Ragnhild ▹ PSEUDO : Keira ▹ EMPREINTES : 504 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 11/07/2016 ▹ AGE DU PERSO : 29 ▹ LOCALISATION : L'endroit le plus opportun ▹ HUMEUR : Réfléchie

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:




Le loup en elle joue, s’amuse, se libère enfin d’une pression qu’elle n’aurait pu évacuer autrement. Indéniablement, l’humaine se détend, elle aussi, peu à peu. Malgré elle, elle lui envoie une poussée d’aura dans ce sens, une poussée d’amusement et de bien-être. Cette petite récréation n’était pas prévue, elle pensait juste aller courir dans les bois, peut-être hurler à la lune, mais rien de plus. Et ce n’est pas désagréable, loin de là. Elle lui en est presque reconnaissante de cette rencontre qui fait un bien fou. Et, elle le ressent grâce à son don d’empathie, il semble tout aussi ravie qu’elle de leur petit jeu qui se prolonge avec pour seul spectateur leur mère la lune.

Ils jouent, s’amusent, s’étalent dans l’herbe. Jusqu’à ce qu’il se redresse et invite à blonde à le suivre, ce qu’elle fait bien volontiers. Ils arrivent à une clairière et, comme lui, elle entame sa transformation pour redevenir humaine. Quelques instants plus tard, loin des deux loups ce sont maintenant un homme et une femme qui se regardent. Il a récupéré ses vêtements, Olena quant à elle les a laissés bien loin d’ici. Elle sourit, hausse les épaules. « Je  vais commencer par accepter les vêtements avant d’accepter autre chose. » Sa nudité devant lui ne la gêne pas plus que ça, mais en publique, c’est vrai que ça le fait pas trop.

Elle s’approche de lui et, comme il le lui a proposé, elle prend des vêtements dans sa voiture avant de les enfiler. C’est un peu grand, et il y a l’odeur de Tobias dessus, mais ça fera l’affaire pour sortir. Et pour faire le trajet du retour également, fatalement. Et puis, qui sait, ça pourrait être drôle de croiser sa cadette avec les vêtements de son ex sur le dos. Elle lui sourit. « Tu sais quoi ? Ça fait longtemps que je ne suis pas allée boire une bonne bière en charmante compagnie ! » Oui, c’est une façon d’accepter son invitation. Elle ne sort pas assez ces temps-ci.


Staffienne de la Table Ronde:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ven 3 Fév - 21:23


Tobias Henriksen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Amanda / Ailin ▹ PSEUDO : Jujube ▹ EMPREINTES : 93 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 24/10/2016 ▹ AGE DU PERSO : 33

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Je savoure ma première cigarette depuis quelques heures en scrutant la louve qui mute et reprend sa forme humaine. Je laisse mes yeux se perdre un instant sur son corps nu et je manque de m'étouffer avec une bouffée de nicotine en reconnaissant l'ainée Svanhildesen, la soeur d'Edwina mon ex copine. J'abandonne mes projets nocturnes, me maudissant de ne pas avoir reconnu son odeur et je plonge dans le coffre du 4x4 pour récupérer des vêtements. En tant que loup et médecin, il est bon d'avoir ou ou deux tenues de rechange toujours à disposition, au cas où. Serre toi, vas-y. J'esquisse un sourire en la regardant s'habiller d'un sweat et un jogging trop grand pour elle mais qu'elle pourra serrer à la taille. Je grimpe dans la voiture et lui ouvre la portière de l'intérieur, lui intimant de monter. Très bien alors allons-y. Tu me donneras quelques nouvelles de ta soeur comme ça, ça fait longtemps qu'on ne s'est pas croisés. J'attends qu'elle me rejoigne, qu'elle boucle sa ceinture puis je démarre. Je commence par nous sortir du sentier forestier sur lequel je me suis engagé assez profondément pour éviter de croiser un humain puis je rejoins l'est de la ville, le territoire de la meute or. Je serai proche de chez elle pour la ramener plus tard dans la soirée. Et pas trop loin de chez moi, qui sait.

Je me gare devant un pub un peu à l'écart de l'animation du centre et des bars étudiants et je l'invite à me suivre à l'intérieur. Je salue le barman avant de commander deux pintes et de m'installer au fond de la salle, près d'une fenêtre donnant sur la rue. Tu étais bien loin de ta meute. Je ne lui demande pas de se justifier, n'ayant pas envie d'avoir à donner la raison de ma balade nocturne. J'empeste la mort de toute façon, pas besoin de dessin ou de supplément d'informations. Alors, comment se porte la meute or ? J'avale quelques gorgées de bière avant de la détailler du regard. Et toi ça va ? Elle a l'air sur les nerfs, angoissée. J'ai presque le goût de son trouble sur la langue. Je soupire en terminant d'un cul sec la pinte.

Après un moment à discuter, je lui propose de la raccompagner et nous nous retrouvons finalement sur la route une dizaine de minutes plus tard. Le manoir n'est plus qu'à une dizaine de kilomètres lorsque brusquement, un chevreuil bondit sur la route et mon premier réflexe est de freiner brutalement et de braquer trop rapidement à gauche. Je perds rapidement le contrôle et entraîné par la vitesse, le 4x4 termine sa course dans le fossé, heurtant violemment un arbre. Ma tête heurte brutalement le volant et je sens la ceinture m'empêcher de traverser le pare brise et me couper la respiration. Il me faut de longues minutes avant de reprendre esprits, ignorant la sang qui coule de ma temps. Olena ? Je porte instinctivement mon attention sur la louve blonde assise à côté de moi, le timbre hésitant d'inquiétude. Olena ?!
Revenir en haut Aller en bas
Dim 12 Fév - 0:04


Olena F. Svanhildesen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Leonora & Katelina & Nils & Ragnhild ▹ PSEUDO : Keira ▹ EMPREINTES : 504 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 11/07/2016 ▹ AGE DU PERSO : 29 ▹ LOCALISATION : L'endroit le plus opportun ▹ HUMEUR : Réfléchie

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:




Elle ressent la surprise de Tobias lorsqu’elle reprend forme humaine, ce n’est pas elle qu’il devait s’attendre à voir, assurément. Pourtant, il est sorti avec sa sœur cadette fut un temps, il aurait dû reconnaitre son odeur. Enfin ce n’est pas très important. Elle hausse les épaules et sourit en se servant des vêtements. Ils seront un peu grands mais tant pis, elle les enfile et serre comme elle le peut le jogging à l’aide de la petite corde prévue à cet effet. Il monte dans la voiture et lui ouvre la porte, elle grimace en s’installant tandis qu’il parle de sa cadette. Ne sait-il donc pas que leurs relations sont tendues depuis bien longtemps ? Elle soupire. « Edwina va mieux. Tu la connais. Elle ne se laisse pas abattre et ne montre pas ses faiblesses. Mais elle a vraiment l’air d’aller mieux ces temps-ci. » C’est surtout Audun qui lui donne des nouvelles en réalité. Mais ça, c’est un détail qu’elle se garde bien de lui dire. Elle contemple le paysage qui défile. Elle ne s’était pas rendue compte qu’elle s’était enfoncée si loin dans les bois. Elle se sentait si bien, courant sous la lune.

Ils arrivent devant un pub et s’intallent après que Tobias ai passé commande. A sa remarque, elle se contente de hausser les épaules. « Toi aussi. » Elle n’en dit pas plus et lui non plus. Elle n’a pas besoin de le questionner pour sentir son odeur, de toute façon. « La meute Or se porte aussi bien qu’elle le peut en ces temps difficiles. » Elle avale une gorgée de la boisson alcoolisée qui ne fera aucun effet sur son organisme. « Et la meute Brune ? » Elle ne répond pas à sa question la concernant. Non, elle ne va pas bien. Est-ce que quelqu’un peut véritablement se vanter d’aller bien en ce moment ? Elle est à bout, elle n’en peut plus. Mais cela va lui passer. Parce qu’elle n’a pas le choix de toute façon, il faut que ça passe.

La conversation se diversifie, part sur des sujets bien moins grave et bien plus légers. L’espace de ce temps passé avec lui elle laisse ses problèmes de côté et ça fait du bien. Elle se sent, de fait, un peu plus légère lorsqu’elle accepte qu’il la raccompagne. Ils se retrouvent de nouveau sur la route. Et, ce n’est pas si loin du manoir qu’ils ont leur accident. Pour un chevreuil, un simple putain de chevreuil que Tobias aurait dû écraser sans remords. Il les chasse, sous forme de loup, de toute façon. Cela leur aurait évité cet accident. Cela leur aurait éviter de sortir de la route et de rentrer dans cet arbre. Elle sent une vive douleur, puis, plus rien.

Elle se réveille face aux appels insistants qui lui sont adressés. Elle ouvre les yeux sans comprendre où elle est, ni ce qu’elle fait là. Elle sent un liquide chaud couler sur son visage, sans pouvoir définir d’où provient ce sang précisément, où se trouve la plaie. Elle regarde le brun face à elle, mais elle est trop perdue pour réagir. Elle détache sa ceinture. Elle sent qu’elle a besoin d’air. Elle ouvre la portière, qui bloque un peu mais ne peut faire face à sa force de louve, et fait quelques pas avant de vaciller et de se rattraper à ce qu’elle peut pour ne pas tomber. Alors, elle se tourne de nouveau vers Tobias. « Qu’est-ce qui s’est passé ? Je… » Elle veut passer une main dans ses cheveux, mais la douleur qu’elle ressent en y déposant sa main l’en dissuade. Elle la ramène donc le long de son corps, non sans remarquer que son sang se trouve à présent dessus. « Je veux rentrer… » Elle n’a plus les idées claires. Elle essaye encore de retrouver ses esprits.


Staffienne de la Table Ronde:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mar 21 Fév - 22:06


Tobias Henriksen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Amanda / Ailin ▹ PSEUDO : Jujube ▹ EMPREINTES : 93 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 24/10/2016 ▹ AGE DU PERSO : 33

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Nous échangeons les politesses habituelles. Elle me signale que la meute or se porte bien et me retourne la question. Bien, également. Notre alpha est heureux et toute la meute le ressent, ça fait plaisir. Je la fixe avec insistance alors qu'elle esquive ma question. Son silence est bien suffisant pour me renseigner sur son bien être. J'espère que ça va s'arranger pour toi. Je suis sincère, j'aime les loups de la meute blonde et encore plus les proches de mon ancienne copine. Ils sont gentils, protecteurs et justes. Et Olena est une louve intéressante et ingénieuse, elle saura faire face à ses problèmes, très probablement. Je te ramène, allons-y. Je dépose un billet sur la table et je l'invite à me suivre pour prendre le chemin du manoir Svanhildesen.

La suite n'était pas attendue. Le chevreuil se jette sur la route et malgré mes aptitudes lupines, le réflexe me fait tourner brutalement le volant et le 4x4 termine sa course dans un arbre sur le bas côté. Je constate avec inquiétude que la louve est inconsciente. Je l'appelle en répétition jusqu'à ce qu'elle reprenne conscience, je soupire de soulagement. Ne bouge pa... Pas le temps de terminer ma phrase qu'elle s'est extirpée du véhicule. J'étouffe un juron en détachant ma ceinture et en forçant ma portière pour sortir de la voiture. J'évalue rapidement ma propre situation, une vive douleur à la poitrine m'indique que le choc a dû me fêler ou me briser une ou deux côtes, rien de grave. Du sang coule de ma temps mais encore une fois, ce n'est qu'une égratignure, je m'en sors à bon compte.

Je m'approche de la louve blonde et la force à s'asseoir contre un arbre pour examiner ses plaies. Je courir mon aura sur sa peau à la recherche des séquelles aussi bien externes qu'internes. Mes réflexes de médecin reviennent instinctivement. Comme tu t'appelles ? Ta meute ? Mal à la tête ? Des nausées ? Je lui répète encore et encore des questions banales sur sa vie, sa famille, ses habitudes, toujours les mêmes pour vérifier qu'elle n'a pas de perte de mémoire instantanée qui me forcerait à conclure à un traumatisme crânien. Je vais te ramener et te soigner mais avant j'ai besoin de t'examiner correctement. Je ne veux pas risquer de te déplacer et d'aggraver l'un de tes blessures.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Juin - 22:01


Olena F. Svanhildesen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Leonora & Katelina & Nils & Ragnhild ▹ PSEUDO : Keira ▹ EMPREINTES : 504 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 11/07/2016 ▹ AGE DU PERSO : 29 ▹ LOCALISATION : L'endroit le plus opportun ▹ HUMEUR : Réfléchie

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Les dernières minutes se promènent dans son esprit comme si elles ne savaient pas ou se placer, dans quel ordre les évènements se sont réellement déroulés. Il n’y a que le choc qui semble réel, et toute cette douleur pour le lui rappeler.  Elle sait qu’elle serait de nouveau sur pied en un rien de temps –façon de parler- mais cette douleur reste particulièrement intense, gênante. Elle veut rentrer, s’allonger, dormir pour que la douleur s’estompe. Avec un peu de chance, après une bonne nuit de sommeil, cette douleur ne sera plus qu’un souvenir. C’est ce qu’elle se dit mais l’inquiétude de Tobias ne la laisse pas confiante sur ce point.

Elle préfère jouée les blasées, c’est plus drôle ainsi. Ça lui permet de ne pas penser à la douleur ainsi. « Si je pouvais te vomis dessus, je te promets que je le ferais. » Elle ose un petit sourire malgré la douleur et ce liquide chaud qui coule doucement sur son visage. Elle a mal, mais à part elle va bien, et elle n’a franchement pas envie de répondre à un interrogatoire que seul un enfant encore incapable de parler ne saurait répondre. Il l’inonde que questions, littéralement. « J’ai l’impression que c’est toi qui me connais plus là. Ton nom ? Ta meute ? » Elle en vient à se demander s’il n’aurait pas préféré qu’elle lui vomisse dessus. Pauvre loup. Elle abdique cependant finalement. Fait une moue d’enfant. « Vas-y examine moi. Mais fait vite, je veux rentrer… » Rentrer, s’allonger, dormir. Oublier la douleur qui la force à tout prendre à la rigolade pour tenir.


Staffienne de la Table Ronde:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 2 Aoû - 10:19


Tobias Henriksen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Amanda / Ailin ▹ PSEUDO : Jujube ▹ EMPREINTES : 93 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 24/10/2016 ▹ AGE DU PERSO : 33

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Je la dévisage en esquissant un sourire rassurant. Si tu es en état de te plaindre, c'est que ça ne doit pas aller si mal. Je souris quand elle menace de me vomir dessus, ce ne serait pas la première ni la dernière fois. Mon amusement s'efface lorsqu'elle commence à râler pour ne pas répondre aux questions et je fronce les sourcils. Un peu d'effort Olena. Elle m'autorise à l'examiner et tout en continuant à lui poser des questions auxquelles elle répond avec neutralité. Mes mains examinent ses plaies, font délicatement rouler sa nuque et palpe ses côtes à la recherche des fractures. Tu n'as rien de grave, pas de traumatisme, deux côtes cassées je pense mais c'est difficile à dire sans radio et deux plaies à la tête qui seront comme neuves quand je m'en serai occupé. Je passe un coup de téléphone à la meute brune, qu'ils envoient quelqu'un pour se débarrasser du cadavre de mon 4x4 en expliquant rapidement les détails puis je la soulève et la glisse délicatement dans mes bras avant de prendre la direction du manoir.

Une vingtaine de minutes plus tard, le manoir Svanhildesen se dresse devant nous. J'entre sans frapper et me dirige dans une salle de bain. Je connais le lieu comme ma poche, j'y ai passé suffisamment de temps en compagnie d'Edwina pour être le bienvenu quand je le souhaite. Je n'en abuse pas, en réalité je n'ai pas remis les pieds ici depuis longtemps mais rien n'a changé. Je l'assois sur le carrelage dos à la baignoire puis je fouille dans l'armoire à la recherche d'une paire de ciseaux et de la trousse de secours. Reste éveillée, tu dormiras bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 2 Sep - 15:12


Olena F. Svanhildesen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Leonora & Katelina & Nils & Ragnhild ▹ PSEUDO : Keira ▹ EMPREINTES : 504 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 11/07/2016 ▹ AGE DU PERSO : 29 ▹ LOCALISATION : L'endroit le plus opportun ▹ HUMEUR : Réfléchie

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Elle grimace, elle râle et cela semble rassurer son ami qui ne cesse de la tripoter afin de l’examiner et de se faire une idée de l’étendue des dégâts. D’ailleurs, elle aurait pu faire une remarque là-dessus si elle ne se sentait pas si ailleurs. Elle répond aux questions sans entrer dans les détails, parce qu’elle n’a pas vraiment envie de faire des efforts pour réfléchir pour le moment. Elle rit nerveusement lorsqu’il expose son diagnostic. « Que des égratignures, quoi ! » Elle songe un instant à sa jeune sœur, et à ce qu’elle a dû endurer lorsqu’elle s’est faire torturée. Elle grimace tandis qu’il téléphone à sa meute pour régler des formalités. Elle ne broche pas et le laisse l’emporter jusqu’au manoir. Aurait-elle eu la force de s’y rendre par ses propres moyens de toute façon ? Probablement pas.

Une vingtaine de minute plus tard ils se retrouvent tous deux dans une des salles de bain de l’immense bâtisse. Elle profite de la fraicheur du carrelage qui lui fait du bien et le laisse tripatouiller son crane pour recoudre les plaies qui soigneront, de toute façon, plus rapidement qu’une blessure sur une personne normale. Habituée à pire, elle ne bronche pas face à la douleur provoquée par les soins de Tobias. « J’ai hâte… » Dit-elle, à moitié ironique. Est-ce le choc, ses blessures ou sa journée qui font qu’elle est si fatiguée ? Elle l’ignore. Lorsqu’enfin il en a terminé, elle erre d’un pas lourd jusque  sa chambre. « Tu passes la nuit ici ? » Question innocente, lui aussi a subit un accident après tout.


Staffienne de la Table Ronde:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
puisses-tu courir sous la Lune






Revenir en haut Aller en bas
 

Tout reste à faire. { Tobias

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vaan [Homme à tout faire]
» Tout Ce Que Vous Pouvez Faire Avec De La Vaseline ?!
» La mort nous sourit à tous, tout ce qu’on peux faire c’est lui sourire à notre tour
» Pokémon à tout faire
» AUSTIN ▼ il faut de tout pour faire un monde, il me faut toi pour faire le mien.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprit Sauvage ::  :: Haukàss-
Sauter vers: