Le sommeil est un amour perdu. { Vyranui
MÉTÉO DE BERGEN

Météo Bergen © meteocity.com
EVENTS

- Mariage du Roi, juste ici.
- Deuxième partie du Mariage, juste ici.
- Fête nationale norvégienne, juste ici.

LES ANIMATIONS RP

- La loterie rp, ici.
- La recherche de rp, ici.
- L'intervention inrp des chasseurs, ici.
- Les rumeurs inrp, ici.

SCÉNARIOS DE NOS MEMBRES

- Chasseur, rival, ex-ami ◊ ici.
- Meilleur ami, beau-frère ◊ ici.
- Augure de la meute argent ◊ ici.
- Alpha de clan brun ◊ ici.
- Chercheuse sur un projet secret ◊ ici.
- Soeur jumelle ◊ ici.
- Bêta noir ◊ ici.
- Apprenti chasseur ◊ ici.


Laisse ton avis dans ce sujet.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur ESPRIT SAUVAGE !
Sur le forum vous pourrez incarner un loup ou un humain.
On espère que vous trouverez votre bonheur, n'hésitez pas à fouiller les pvs, scénarios et les pré-liens
N'oubliez pas que vous avez deux semaines pour faire votre fiche
Pensez à voter pour nous, dans ce sujet et à promouvoir notre forum sur Bazzart, PRD et OMR :coeur2:

Partagez | 
 

 Le sommeil est un amour perdu. { Vyranui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mer 28 Déc - 0:53


Nils Helland
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Olena & Leonora & Katelina & Ragnhild ▹ PSEUDO : Keira ▹ EMPREINTES : 75 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 12/12/2016 ▹ AGE DU PERSO : 30 ▹ LOCALISATION : Les bois sont sa meilleure fréquentation. ▹ HUMEUR : Quelque part entre la raison et la folie. Probablement à la recherche d'un sommeil perdu.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Lieu et date du rp : Giften Blodig, décembre 2017
Protagonistes: Vyranui et Nils
Résumé du rp: Nils cherche desespérement un remède pour l'aider à dormir
Actions réalisées au cours de ce rp: //

Le manque de sommeil finira certainement par le rendre fou. Peut-être même par le tuer. On peut mourir du manque de sommeil. Enfin, il parait. Il ne l’a jamais vu de ses yeux. Ce doit être une mort étrange, dont il ne saurait dire si elle est douloureuse ou, au contraire, paisible. On peut aussi se perdre dans sa folie et en mourir, enfin, probablement. Il a eu l’occasion de voir d’anciens soldats devenus fous. Ce n’est pas vraiment un beau spectacle. Il n’a pas envie de finir comme ça. Tout comme il n’a pas envie, non plus, du finir shooté aux médicaments pour pouvoir profiter d’une bonne nuit de sommeil. Ça ne peut pas continuer ainsi. Il ne peut pas continuer ainsi. Il le sait.

C’est une énième nuit banche qui le pousse, enfin, à en parler avec un ami. Il partage peu de chose, mais il partage assez avec lui pour avoir de bons conseils. Il partage les insomnies, et les craintes. Il sait que son ami ne pourra pas l’aider, mais il connait bien la ville. Beaucoup mieux que lui qui a l’impression de revenir vivre dans un pays qu’il ne connait plus vraiment. Après tout, cinq ans, c’est long. Cette conversation autour d’un café se termine avec une tape sur le dos, signe d’encouragement et de réconfort. Et avec une adresse notée sur un morceau de papier. Peut-être que quelque chose, là-bas, pourra l’aider un peu plus sainement que les médicaments. Il l’espère. A ses yeux c’est la seule option qu’il ait vraiment.

Dans la foulée, il décide de s’y rendre. Si une solution peut y être trouvée, autant qu’elle soit trouvée avant la nuit, qu’il puisse enfin profiter de cette phase réparatrice de la vie. Le repos est tout ce qui lui manque. Ironiquement, il dormait mieux sur le front. Drôle de vie. Il passe l’entrée de la petite boutique et salue la vendeuse, ou peut-être est-elle la propriétaire. Il n’en sait rien. Il commence à observer les allées. Il ne sait pas ce qu’il cherche, mais il le cherche. Il faut cependant être réaliste. Dans tout ça, il n’a absolument aucune idée de ce qui pourra l’aider à dormir. Il est incapable de différencier les herbes. Il pourrait tout aussi bien prendre un truc nocif sans même le savoir…Pourtant il cherche, il regarde. Peut-être qu’il tombera miraculeusement sur une plante capable de lui venir en aide, avec la notice en dessous…C’est beau de rêver, hein.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 29 Déc - 9:18


Vyranui Wahlberg
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Edwina S. Svanhildesen, l'alpha de la meute blonde et Ester L. Braaten, conseillère du Roi et Chef des Traqueurs de la meute argentée. ▹ PSEUDO : ODAYA OCHAVEN, fondatrice pour vous servir ! ▹ EMPREINTES : 375 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 21/09/2016 ▹ LOCALISATION : Quelque part dans les ombres de Bergen. ▹ HUMEUR : Mauvaise, sombre, antipathique. Pas réellement fréquentable. Encore moins pour les blonds et autres infériorités.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Quelques sachets remplis d'herbe, un miroir, un livre de prières et une coupelle pour recueillir le sang de ses patients.



Les premières lueurs du jour colorèrent d’une aura mystérieuse, Bergen. Elle s’étira dans son lit, sortie des draps verts émeraudes et se glissa sous l’eau chaude. Elle était seule, la maison était calme, pour son plus grand plaisir. Elle profitait de ces instants de solitude avec une grande envie. Elle appréciait bien trop d’être livrée à elle-même, presque asociale. C’était d’autant plus étrange, qu’elle tenait une boutique à la fois ouverte aux humains et aux loups. Ce n’était certainement pas ainsi qu’elle allait éviter les contacts humains, bien au contraire. Elle soupirait déjà d’y retourner. Oui, elle adorait sa boutique et son rôle de guérisseuse, mais elle détestait plus que tout de devoir parler à des humains. C’était juste intolérable leur manque de discernement et d’intelligence. Comment Fenrir avait pu accepter que les humains soient débarrassés de leur gêne lupin ? Le seul à les rendre un tant soit peu meilleur que les autres.
Elle sortit de la douche, s’habilla d’une robe rouge longue, large, dans laquelle elle était parfaitement à l’aise. Elle flottait autour d’elle, lui permettant une grande liberté de mouvements. Elle enfila trois colliers, dont un avec une grosse pierre noire qu’elle appréciait énormément. Comme toujours, ses doigts étaient ornés de bagues et ses poignets couverts de bracelet. A ses oreilles, elle accrocha deux boucles pendantes, ornées de la même pierre noire que son colier, laissa ses cheveux cascader sur ses épaules, attrapa un perfecto en cuir noir et quitta son domicile. Il était temps de partir travailler. C’est en voiture qu’elle se dirigea vers le centre de Bergen.

L’ouverture de sa boutique était toujours son moment préféré. C’était celui où les herbes venaient attraper ses narines, lui donnant un moment de bonheur intense et de paix. Elle était chez elle, dans son élément. Venait ensuite le lever du rideau, l’ouverture vers le monde et, c’était ça, le pire moment de la journée. Accepter que d’autres bipèdes que ceux appartenant à sa meute débarquent dans sa demeure. Elle soupira, il fallait bien se nourrir. Elle déposa sur le comptoir son perfecto, attrapa le courrier et le lit avec une tasse de café, bien serré.
Toute la journée les clients se succédèrent et, à tous, elle offrit un visage neutre, sans expression particulière. Elle restait polie, distante, très professionnelle, mais n’engageait jamais la conversation vers un sujet personnel, répondait de façon concise et distincte aux questions qu’on lui posait, sans chercher à pousser vers un sujet particulier. Elle n’avait pas envie de faire semblant de s’intéresser à qui que ce soit. Elle vendait des remèdes, également des babioles à touristes, pas des journaux intimes. Alors qu’une pause dans le flot inconstant de visiteurs se faisait, elle souffla un instant, ravie de pouvoir profiter d’un petit moment pour elle. Alors qu’elle était dans l’arrière-boutique, composant une poudre de rose et d’orchidée, la porte de la boutique s’ouvrit et le carillon (en forme de loup d’ailleurs) au-dessus de la porte, résonna. « Je suis toute à vous dans un instant. » S’exclama Vyranui. Son intuition lui souffla qu’il s’agissait d’un humain, appuyé par l’odeur qui parvenait à ses narines. Elle se renfrogna un instant, pis laissa disparaître ses mauvaises émotions. Il fallait faire de l’argent c’était le plus important. Elle sortit de sa cache, laissant retomber derrière elle le rideau qui séparait le comptoir de l’arrière-boutique. « Puis-je vous aider ? » Lui demanda-t-elle, neutre.


But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
And maybe, i'will save your heart.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 1 Jan - 14:26


Nils Helland
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Olena & Leonora & Katelina & Ragnhild ▹ PSEUDO : Keira ▹ EMPREINTES : 75 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 12/12/2016 ▹ AGE DU PERSO : 30 ▹ LOCALISATION : Les bois sont sa meilleure fréquentation. ▹ HUMEUR : Quelque part entre la raison et la folie. Probablement à la recherche d'un sommeil perdu.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



C’est une voix de femme qui résonne depuis l’arrière-boutique, une voix qui l’informe qu’elle sera là pour l’aider dans une minute. En attendant il se promène entre les rayons et observe un peu ce que cette boutique a a proposer. Il n’y connait rien, il est bien forcé de l’admettre. Il peut regarder les noms des différentes plantes que cela ne l’avance pas plus pour savoir à quoi elles peuvent bien servir. Les remèdes de grand-mère, ça n’a jamais été son truc. En fait, il a toujours été globalement en bonne santé, sans doute que le sport jouait beaucoup là-dedans. Du coup il n’a jamais vraiment eu besoin de se pencher sur la question.

Sa mère, en revanche, était plutôt du genre à utiliser ce type de remèdes lorsqu’elle ne se sentait pas bien. Inutile d’aller chercher plus loin pourquoi il se rend donc ici avant d’aller frapper à la porte d’un médecin. Elle était du genre à ne pas aimer prendre des médicaments. Alors, forcément, ça a déteint sur son fils. Et puis il a déjà vu des cas de dépendances, des gars bien qui ne pouvaient plus se passer de ces trucs pour dormir. Il n’a pas vraiment envie de finir comme eux. C’est une drogue quelque part. Et ça l’a toujours répugné, même jeune. Il doit être une des rares personnes à n’avoir jamais essayé à l’époque où il était encore étudiant.

Finalement, alors qu’il promenait toujours son regard dans les rayons, la femme dont il a entendu la voix un peu plus tôt fait son apparition et lui demande si elle peut l’aider. Oui. Oh oui. Elle ne sait pas à quel point il se sent perdu là tout de suite, au milieu de ces herbes dont il ne sait rien. Il se tourne vers elle et lui sourit. « Je pense oui, je ne vais pas réussir à trouver ce que je recherche là-dedans sans aide ! » Mais elle doit avoir l’habitude. Si elle tient la boutique, elle doit en croise tous les jours, des gens qui n’y connaissent rien. « Je cherche quelque chose qui pourrait m’aider à dormir. »
Revenir en haut Aller en bas
Dim 1 Jan - 17:48


Vyranui Wahlberg
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Edwina S. Svanhildesen, l'alpha de la meute blonde et Ester L. Braaten, conseillère du Roi et Chef des Traqueurs de la meute argentée. ▹ PSEUDO : ODAYA OCHAVEN, fondatrice pour vous servir ! ▹ EMPREINTES : 375 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 21/09/2016 ▹ LOCALISATION : Quelque part dans les ombres de Bergen. ▹ HUMEUR : Mauvaise, sombre, antipathique. Pas réellement fréquentable. Encore moins pour les blonds et autres infériorités.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Quelques sachets remplis d'herbe, un miroir, un livre de prières et une coupelle pour recueillir le sang de ses patients.



Sa boutique était son lieu préféré, après son chez-soi et le quartier de sa meute. Elle s’y sentait chez elle. Tout était fait pour qu’elle s’y sente à l’aise. Bien que petite, elle s’élevait en hauteur, avec des étagères suffisamment hautes et larges pour y entreposer des bocaux de toutes sortes, des épices, des herbes, des plantes, des terrariums, des pattes de lapin, des choses farfelues et plus traditionnelles, comme exotiques et novatrices. C’était sa boutique, elle qui cueillait les plantes dont elle avait besoin, elle qui concoctait les baumes, les crèmes, les savons, tout ce dont elle avait besoin, ou presque. Elle savait ce qu’elle faisait, comme le faire, appréciait le faire et se dépassait presque continuellement. Le seul souci de son métier, c’était de devoir travailler avec les humains et, parfois, les autres meutes. C’était la pire partie de son travail. Devoir travailler avec des êtres inférieurs et qu’elle n’appréciait pas. Parfois elle n’hésitait même pas à les faire sortir à coup d’aura, comme pour les loups blonds, dont elle se fichait éperdument. Ils pouvaient crever la bouche ouverte, elle ne bougerait même pas un cil. Sans aucun souci.

Le jeune homme qui était entré dans la boutique, semblait ne pas connaître le lieu. Elle, elle savait qu’elle ne l’avait vu qu’une fois, aujourd’hui soit. Elle savait parfaitement qu’il venait pour la première fois et, à la vue de son comportement, c’était confirmé. Elle soupira intérieurement, elle espérait que ça ne serait pas trop long. Elle avait d’autres choses à faire. Si elle s’écoutait, elle refuserait les humains, mais ce n’était pas possible, elle se devait de faire des rentrées d’argent, pour pouvoir vivre. Or, sans les humains, majoritaires, elle ne pourrait pas s’en sortir. C’était sans doute le plus frustrant, savoir que la clientèle lupine ne serait pas suffisante, et, encore moins si elle virait de son carnet d’adresses les blonds et les roux. C’était dépitant, légèrement énervant, mais elle savait qu’un jour ou l’autre, ça s’arrangerait. Elle se débrouillerait pour en tout cas. Sans aucune hésitation à ce niveau-là. Quand il accepta l’aide de la jeune femme, déclarant qu’il ne trouverait sans doute pas tout seul, elle eut un petit sourire fier. Ca c’était sûr. « Je suis là pour ça. » Se permit-elle de répondre. Laissant son sourire sur le coin de ses lèvres. « Bien, voyons ce que nous avons. » Elle sortit de derrière son comptoir, refermant son aura – refusant qu’elle touche celle de l’humain, et déambula d’une démarche souple, féline, dans la petite boutique. Elle se dirigea vers un premier rayon. « Concernant votre sommeil, vous avez des insomnies, des difficultés à vous endormi ? » Selon le type de troubles qu’il avait, elle changerait son traitement, elle modifierait selon les spécificités qu’il évoquerait. « Est-ce que vous arrivez à faire des siestes ? Est-ce que vous vous réveillez durant la nuit ? Est-ce que vous arrivez à vous rendormir ? » Elle enchaînait les réponses, tout en se déplaçant entre les rayons, laissant ses doigts glissés sur les bocaux qu’elle avait dans la boutique. En même temps qu’elle posait ses questions, elle réfléchissait à ce qu’elle allait lui proposer.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 3 Jan - 22:44


Nils Helland
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Olena & Leonora & Katelina & Ragnhild ▹ PSEUDO : Keira ▹ EMPREINTES : 75 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 12/12/2016 ▹ AGE DU PERSO : 30 ▹ LOCALISATION : Les bois sont sa meilleure fréquentation. ▹ HUMEUR : Quelque part entre la raison et la folie. Probablement à la recherche d'un sommeil perdu.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Alors qu’il acceptait son aide, elle lui répondit le plus simplement qu’elle était là pour ça. Oui, quelque part, elle était là pour ça. Si elle avait choisi de tenir une boutique, c’est sans doute que quelque part elle devait aimer ça. La vente, le contact avec les clients. Enfin, c’était une supposition. Il n’avait aucune idée de combien il avait tort. Comment aurait-il pu s’en douter ? Aurait-il rejoins l’armée s’il détestait être au service des civils ? Non, parce que cela ne semble pas logique. On ne choisit pas une voie qu’on ne peut pas supporter de suivre. A moins qu’on soit maso. Ou qu’on n’ai pas le choix…

Elle sorti de derrière son comptoir pour aller se perdre, comme lui, dans les rayons de cette boutique bien garnie. Contrairement à lui, elle semblait parfaitement savoir où elle allait –mais quoi de plus normal pour la maitresse des lieux ?- tout en l’interrogeant sur son sommeil. Il est vrai que selon les symptômes, cela ne doit pas se soigner de la même façon. C’est fâcheux. Parce qu’il n’avait pas vraiment l’intention d’étaler sa vie à la vendeuse. « Des insomnies. Impossible de trouver le sommeil. » Il n’avait pas vraiment envie de commencer à expliquer le pourquoi du comment.

Il s’approche d’elle alors qu’elle se promène entre les rayons, tout en continuant à lui poser des questions. Elle affinerait sa recherche au fil de ses réponses, sans doute. Il était trop fatigué. Il avait trop besoin de sommeil. Aussi, il coopéra le plus clairement possible. Même si cela faisait vraiment beaucoup de questions pour un simple problème de sommeil. « J’arrive à m’assoupir quelques heures quand mon corps n’a plus d’énergie pour tenir debout. Est-ce que ça compte comme une sieste pour vous ? » Sa question était sincère. Il n’en savait rien. « Si je me réveille, impossible de me rendormir. » Il soupira en passant une main dans ses cheveux. Il ne serait surement pas le client le plus simple à satisfaire dans la journée de cette femme.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 29 Jan - 19:29


Vyranui Wahlberg
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Edwina S. Svanhildesen, l'alpha de la meute blonde et Ester L. Braaten, conseillère du Roi et Chef des Traqueurs de la meute argentée. ▹ PSEUDO : ODAYA OCHAVEN, fondatrice pour vous servir ! ▹ EMPREINTES : 375 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 21/09/2016 ▹ LOCALISATION : Quelque part dans les ombres de Bergen. ▹ HUMEUR : Mauvaise, sombre, antipathique. Pas réellement fréquentable. Encore moins pour les blonds et autres infériorités.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Quelques sachets remplis d'herbe, un miroir, un livre de prières et une coupelle pour recueillir le sang de ses patients.



Le jeune homme, bien qu’humain, semblait si ce n’est sympathique, assurément poli. Il ne lui manquait pas de respect, répondait à ses questions, ne laissait pas trainer ses doigts partout dans la boutique et se reposait entièrement sur Vyranui. Bref, il avait tout bon, si ce n’est son sang humain. Passant de rayons en rayons, la jeune femme finit par prendre des infusions d’aubépine, de mélisse, de passiflore, de lavande, de marjolaine et de tilleul. Elle attrapa également un baume qui pouvait être mis sur les tempes, composé d’un mélange de toutes les herbes. Elle revint finalement vers le comptoir, où elle déposa toutes les trouvailles. « Je vous ai pris un baume, que vous pouvez mettre sur vos tempes, votre front et laisser agir avant de vous coucher, ça devrait vous aider à dormir. » Elle montra les bocaux qu’elle avait choisi. « A l’intérieur vous avez différentes plantes qui vont vous calmer et favoriser le sommeil, c’est à vous de voir si vous les prenez en infusion, ou si vous les mettez dans un sachet que vous disposez sous votre oreiller. »
Elle reposa ses bocaux. « Après, je peux aussi vous conseiller de faire beaucoup de sport, d’essayer de fatiguer votre corps pour qu’il ai besoin de sommeil. » Ce n’est pas toujours une réussite et peut être qu’il le fait déjà, mais au moins, elle ne se contenterait pas de lui vendre des plantes. On ne sait jamais après tout. « Si jamais vos troubles s’aggravaient, je pense qu’il vaudrait mieux voir un médecin. » Même si en réalité elle s’en foutait royalement. « Les plantes ne peuvent pas tout guérir. » Et certainement pas chez les humains qui ne croyaient que difficilement en la phytothérapie. « Je peux vous conseiller de prendre de l’euphytose, c’est un complément qui vous aidera à vous calmer et à vous relaxer. » Après tout, c’était toujours mieux que rien non ?
Elle ne savait pas réellement ce qu’attendait le jeune homme venant d’elle, ne pouvant clairement pas soigner tous ces mots. « Evidemment, le plus simple serait de vous sortir de la tête tout ce qui vous empêche de trouver le sommeil. » Elle haussa les épaules, légèrement défaitiste. « Mais ça, ce n’est pas aussi simple que l’on aimerait. » Et c’était peu dire. Jouant un instant avec ses bagues, elle réfléchit à ce qu’elle pouvait lui conseiller d’autre, bien qu’elle ne voyait pas, à l’instant, ce qui pouvait lui être utile. Peut-être une autre alimentation ? A voir, tout dépendait des organismes. Elle espérait pouvoir se débarrasser rapidement du jeune homme, tout en essayant de lui vendre suffisamment de produits pour qu’il pense revenir. Elle avait, malheureusement, besoin de fidéliser sa clientèle pour assurer des entrées régulières d’argent.


But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
And maybe, i'will save your heart.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 20 Avr - 16:15


Nils Helland
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Olena & Leonora & Katelina & Ragnhild ▹ PSEUDO : Keira ▹ EMPREINTES : 75 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 12/12/2016 ▹ AGE DU PERSO : 30 ▹ LOCALISATION : Les bois sont sa meilleure fréquentation. ▹ HUMEUR : Quelque part entre la raison et la folie. Probablement à la recherche d'un sommeil perdu.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:




Il laissa, calmement et sagement, la belle jeune femme faire le tour de sa boutique pour récupérer ce qu’elle jugeait être le mieux pour lui. Il n’allait pas commencer à la suivre pour regarder ce qu’elle prenait au fur et à mesure, être dans ses pattes…Après tout s’il lui avait demandé de l’aide, s’était pour s’en remettre entièrement à son jugement. C’était elle l’experte après tout. Lui se sentait tellement dans son élément ici qu’en piochant des remèdes au hasard, il serait sans doute tombé sur tout ce qu’il ne lui fallait pas, tout ce qui aiderait à rester éveillé, en sommes…On ne peut pas être bon partout.

Lorsqu’elle revint derrière le comptoir en déposant toutes ses trouvailles, il y jeta un œil dans le même temps qu’elle lui expliquait à quoi tous ces remèdes pouvaient servir, et comment les utiliser. Il hocha simplement la tête en guise de compréhension. « Il est possible d’utiliser ces deux remèdes simultanément ? » Il avait sans doute l’air con. Mais c’était toujours mieux que de faire des conneries avec les remèdes sensés l’aider à vivre un peu plus sainement. « Le sport, hélas, ça ne marche pas. » répond le jeune homme en grimaçant. Il se doute qu’elle s’en tape. Mais elle a abordé le sujet et il n’aime pas ignorer les remarques des gens. Enfin, pas la plupart du temps.

« Oui, vous avez raison. » il ne le précise pas, mais il parle à la fois pour sa suggestion d’aller voir un médecin si cela ne s’arrange pas, et pour le fait que les plantes ne peuvent pas tout guérir. Il hocha la tête lorsqu’elle lui suggéra également l’euphytose, songeant malgré tout que cela ne serait sans doute pas bon de prendre tant de remèdes différents en une fois. « Vous en avez ? » demanda-t-il avec un sourire. Peut-être que le désespoir et le manque de sommeil le rendait crédule et facile à arnaquer. Il s’en foutait un peu en réalité. Il ne manquait pas de moyens.

Il passe une main dans ses cheveux. Est-ce que cela se voit à ce point qu’il est tourmenté par quelques fantômes du passé ? Comme elle, il se contente finalement d’hausser les épaules et de faire comme si ce n’était pas si grave. « Oui, en effet. » Il regarde les bocaux sur le comptoir. C’est déjà pas mal pour un premier passage par ici. « Je vous dois combien ? » demande-t-il en lui offrant un nouveau sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 30 Avr - 22:10


Vyranui Wahlberg
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Edwina S. Svanhildesen, l'alpha de la meute blonde et Ester L. Braaten, conseillère du Roi et Chef des Traqueurs de la meute argentée. ▹ PSEUDO : ODAYA OCHAVEN, fondatrice pour vous servir ! ▹ EMPREINTES : 375 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 21/09/2016 ▹ LOCALISATION : Quelque part dans les ombres de Bergen. ▹ HUMEUR : Mauvaise, sombre, antipathique. Pas réellement fréquentable. Encore moins pour les blonds et autres infériorités.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Quelques sachets remplis d'herbe, un miroir, un livre de prières et une coupelle pour recueillir le sang de ses patients.



Elle esquisse un sourire poli. « Oui, vous pouvez combiner les traitements sans problème. » La phytothérapie, permettait – dans son ensemble, de combiner les traitements en évitant les effets secondaires et les éventuels désagréments. A l’inverse de la médecine qui elle, était assez stricte et précise dans son utilisation. Vyranui préférait ainsi de loin son métier d’herboriste à celui de médecin. Et de loin, de très loin. « Vous pouvez prendre des infusions quelques heures avant de vous coucher, environ deux heures, jusqu’à l’heure du couché. » Comme ça, son corps se préparerait doucement, mais sûrement à se reposer et serai donc (en théorie), plus apte à se reposer.

Elle haussa les épaules, se foutant éperdument de savoir si oui – ou non – le sport avait un quelconque effet sur le métabolisme du jeune homme. En fait, c’était même mieux si ça ne fonctionnait pas, lui permettant d’avoir une rentrée d’argent et un nouveau client. Au final, la situation du jeune homme était une aubaine pour la guérisseuse, qui n’avait aucun scrupule à extorquer quelques pièces aux humains, voire même à profiter de leur naïveté. « 125 couronnes s’il vous plaît. » Annonça la jeune femme. Elle se faisait une marge sur les produits qu’elle lui vendait, oui, mais pas si énorme qu’on aurait pu le croire. Là était toute la subtilité de son travail et de son intelligence, gagnée de sa naissance au sein de la meute noire. « J’espère que ces remèdes vous seront utiles. » Peut-être pas, finalement, n’aurait-elle pas dû les truquer afin de profiter d’un nouvel achat ? Question idiote, si ça fonctionnait – et c’était très probable, elle ne doutait que rarement – voire jamais – de ses capacités, il reviendrait la prochaine fois, voir même la recommanderait à ses amis. Chose qui, soit, lui déplaisait parce qu’elle serait obligée de fréquenter de nouveaux humains, qui lui permettait – indéniablement, de vivre. « Passer une bonne journée, au revoir. »

(Ca fait du coup 13,36€ si jamais).
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
puisses-tu courir sous la Lune






Revenir en haut Aller en bas
 

Le sommeil est un amour perdu. { Vyranui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un amour perdu retrouvé- feat Kendall C. Cruz
» [1754] Pour l'amour de ma reine (Angel-Hypnos)
» Question ...
» Le souvenir d'un amour perdu [PV : Deilana et Archange]
» GIFI un amour de caniche toy femelle de 10 ans (34)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprit Sauvage ::  :: Quartier Ouest :: Giften Blodig-
Sauter vers: