With me | PV Elias Hansen
MÉTÉO DE BERGEN

Météo Bergen © meteocity.com
EVENTS

- Mariage du Roi, juste ici.
- Deuxième partie du Mariage, juste ici.
- Fête nationale norvégienne, juste ici.

LES ANIMATIONS RP

- La loterie rp, ici.
- La recherche de rp, ici.
- L'intervention inrp des chasseurs, ici.
- Les rumeurs inrp, ici.

SCÉNARIOS DE NOS MEMBRES

- Chasseur, rival, ex-ami ◊ ici.
- Meilleur ami, beau-frère ◊ ici.
- Augure de la meute argent ◊ ici.
- Alpha de clan brun ◊ ici.
- Chercheuse sur un projet secret ◊ ici.
- Soeur jumelle ◊ ici.
- Bêta noir ◊ ici.
- Apprenti chasseur ◊ ici.


Laisse ton avis dans ce sujet.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur ESPRIT SAUVAGE !
Sur le forum vous pourrez incarner un loup ou un humain.
On espère que vous trouverez votre bonheur, n'hésitez pas à fouiller les pvs, scénarios et les pré-liens
N'oubliez pas que vous avez deux semaines pour faire votre fiche
Pensez à voter pour nous, dans ce sujet et à promouvoir notre forum sur Bazzart, PRD et OMR :coeur2:

Partagez | 
 

 With me | PV Elias Hansen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Dim 2 Avr - 13:00


Amanda Helström
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Tobias / Ailin ▹ PSEUDO : Jujube ▹ EMPREINTES : 460 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 05/09/2016 ▹ AGE DU PERSO : 29

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Lieu et date du rp : 11 avril - Hawkass
Protagonistes: Amanda, Elias & leurs louveteaux
Résumé du rp: Naissance des petits
Actions réalisées au cours de ce rp: -

« Il faisait beau, le ciel était bleu et quelques nuages dérivaient. Rien n'avait changé, la vie continuait son cours dans une parfaite indifférence. Tout du moins, c'était l'apparence qu'elle donnait. »

Le doute, l'angoisse, la peur... Tout s'est effacé, petit à petit, jusqu'à disparaitre et laisser place à l'impatience et au simple instinct maternel. Etre loup est si simple, si naturel qu'après seulement deux mois passés sous cette forme, j'en oublie presque ma nature humaine, mes obligations et mes problèmes. Puis mes pensées ont été occupées jours et nuits par les vies que j'allais donner et tout est allé si vite. J'ai commencé par chercher un lieu assez proche du manoir et à la fois suffisamment éloigné des habitations pour y creuser une tanière. Je chassais, je passais beaucoup de temps dans la forêt en compagnie des loups de ma meute à courir et à profiter de l'état sauvage qui m'était offert. Et puis j'ai grossi, vraiment grossi, trop grossi. Un vrai tonneau. Impossible d'attraper quoique ce soit avec un un ventre aussi gros qui ballote à chaque foulée. Alors j'ai laissé ma meute me nourrir avec frustration et j'ai commencé à aménager la tanière avec de la mousse, des feuilles mortes et de l'herbe pour accueillir les louveteaux. J'ai mué très vite et arraché une grande partie de mon pelage d'hiver pour en tapir finalement le sol afin d'isoler les petits du froid de la terre et rendre l'habitation plus chaude et confortable. Et finalement, j'ai attendu.

Ces trois derniers jours ont été les plus longs malgré la présence d'Elias qui a passé de plus en plus de temps avec moi à mesure que la date prévue approchait. Et finalement, me voilà, la veille de l'échéance, allongée sur le flanc depuis déjà plus d'une heure, seule pour le moment, la respiration saccadée, les contractions qui se rapprochent, à pousser faiblement quelques couinements de douleur alors que le premier chiot pointe enfin le bout de son museau. Je me redresse pour le couvrir de coups de langue et le nettoyer, lui permettre de respirer et de vivre. Une bouffée de bonheur m'enhardie alors que je suis méthodologiquement ce que mon instinct me dicte et guide le louveteau remuant vers le lait maternel qu'il finit par trouver en poussant des piaillements et des couinements qui me donnent envie de le protéger et de le bercer dans un cocon de chaleur et de bien être. Il est si petit, tellement petit. Il s'accroche à moi et s'adoucit au milieu de mon épaisse fourrure, bien au chaud à l'abris de la tanière. Et Elias n'est toujours pas là. Je lève le museau vers le morceau de ciel d'aube que j'aperçois depuis le fond de l'abris et je pousse quelques jappements d'appel. Mais les contractions reprennent et je retombe sur le flanc alors que le second petit demande déjà à venir au monde. Je suis désolée mais là, ça ne peut pas attendre !
Revenir en haut Aller en bas
Dim 2 Avr - 20:09


Elias Hansen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Nicholas & Thyri & Stein ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 174 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 30/07/2016

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Il était à la caserne, et venait juste de rentrer d’une intervention quand il sentit quelque chose n’allait pas… ou plutôt allait trop bien. Amanda. Bébés. Accouchement. Il se leva d’un coup pour se précipiter dehors Urgence familiale ! hurla-t-il en courant comme un fou vers la sortie. Il ne pouvait pas dire que la louve rousse était en train d’accouchement, cela ne faisait pas 9 neufs mois qu’elle était enceinte et des photos de bébés… il ne pourrait pas les montrer. Il n’était pas certain que des photos de louveteaux fassent un tabac à la caserne. Ce n’était pas le moment de se trahir. Il prit son portable et téléphona à Raphaël et laissa un message court. C’est l’heure, je te laisse gérer les soucis de la meute jusqu’à mon retour. Bien entendu qu’il serait un des premiers au courant quand le travail serait fini, mais pour l’instant ça venait juste de commencer. Il monta dans sa voiture et conduisit rapidement jusqu’à la forêt. Il continua en courant, ayant pris plusieurs couvertures et d’autres choses utiles avec lui qui pourraient toujours être utiles. Il rejoignit la louve en courant toujours sous forme humaine, les yeux pétillant en voyant son premier bébé, mais ce n’était pas le moment de glander. Il se déshabilla rapidement avant de muter afin de me pas effrayer les bébés et de ne pas non plus gêner trop Amanda. Sous forme lupine, elle serait plus en confiance. Il commença à lécher doucement le premier enfant histoire de bien le nettoyer de le réchauffer. Il était aux aguets, vérifiant que personne n’approchait. Si un humain passait par là et s’approchait, il ne pourrait probablement pas se contrôler. Son instinct de protection envers ses enfants serait plus fort… Bientôt un deuxième bébé arriva, il eut un petit jappement de bonheur et, comme pour le premier il le lécha doucement histoire de le débarbouiller un peu. Restant toujours debout, sur ses quatre pattes, au cas où. Il n’avait plus qu’une envie les protéger, rester près d’eux, les réchauffer, les rassurer. Il envoya un peu d’aura à Amanda histoire de l’encourager ! Il lui lécha même tendrement le museau avant de lui mordiller un peu l’oreille.


 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 5 Avr - 21:46


Amanda Helström
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Tobias / Ailin ▹ PSEUDO : Jujube ▹ EMPREINTES : 460 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 05/09/2016 ▹ AGE DU PERSO : 29

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Je ne perçois son odeur qu'au dernier moment, juste avant de reconnaître son ombre au dessus de l'entrée de la tanière. Je pousse quelques glapissements joyeux, rassurée de savoir enfin Elias près de moi, de ne plus être seule pour ce qui reste à venir. Seulement deux petits sont nés et je suis déjà fatiguée mais l'arrivée de l'alpha brun me redonne des forces. Il mute et je le laisse me rejoindre, la tanière est prévue pour l'accueillir lui aussi avec les petits, j'ai eu assez de temps pour l'agrandir suffisamment. Je me redresse pour lui lécher le museau alors qu'il s'approche des louveteaux déjà nés et les couvre de coups de langue comme j'ai commencé à le faire. Maintenant qu'il est là, je peux cesser d'être sur mes gardes et me concentrer sur la naissance du prochain chiot.

L'alpha presse son museau contre ma fourrure pour m'encourager et je me rallonge sur le flanc, la respiration haletante alors qu'un nouveau petit finit par voir le jour puis un quatrième et un cinquième. J'ai commencé le travail depuis plus de 4 heures, je suis à bout de force, déjà cinq louveteaux sont nés mais il en reste. Un seul, je le sais, je le sens. Malgré la fatigue et la douleur, encouragée par Elias et la vision des petits, pressés les uns contre les autres entre nos deux épaisses fourrures, je donne naissance au dernier louveteau. Comme pour ses frères et soeurs, je me redresse et je le couvre de coups de langue, je le nettoie et le stimule pour qu'il respire. Je continue, attendant avec bonheur les jappements qui m'indiqueront qu'il cherche les mamelles pour prendre son premier repas mais ils ne viennent pas. Aucun bruit, pas un seul gémissement. Je dresse les oreilles vers le chiot en redoublant d'effort, je le secoue du bout du museau, je vais même jusqu'à le mordiller pour tenter de le fair réagir mais plus le temps passe et plus je prends conscience de la tragédie qui est en train de se jouer sous mes yeux.

La panique et l'adrénaline font refluer la fatigue et je me rapproche du chiot, refusant de renoncer, continuant à redoubler d'efforts, à lécher sa légère fourrure pour le réchauffer, à secouer son corps frêle pour le ranimer mais rien, rien ne se passe. Pas de bruit, pas de mouvements, pas de vie. Le désespoir s'empare des mes émotions et je commence à gémir, de plus en plus fort, de plus en plus affolée. Je refuse d'abandonner, je refuse de l'abandonner lui. Je lève mon regard vers Elias avant de le reporter sur le chiot. Je suis impuissante, totalement désarmée. Mon esprit refuse de voir la réalité en face. Je refuse de l'admettre. J'attrape le louveteau du bout des dents et je guide son corps inerte vers mes mamelles. Je pousse ses frères et soeurs pour lui faire de la place et j'essaye de l'encourager à téter, j'essaye de le réveiller, de le ramener parmi nous. Rien. Je redouble de gémissements, je le secoue d'une poussée d'aura, de plus en plus importante. Les chiots autour de moi s'affolent d'inquiétude mais je persiste en ignorant leurs jappements. J'utilise ce qu'il me reste d'énergie, je tente de le redonner à la vie mais il est trop tard. Il ne reviendra pas. Alors que j'admets cette affreuse conclusion, une plainte déchirante s'échappe de ma gorge et mon aura explose de chagrin, pénible et douloureux.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 7 Avr - 20:29


Elias Hansen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Nicholas & Thyri & Stein ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 174 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 30/07/2016

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Le temps s’était écoulé, lentement, très lentement. Les bébés arrivaient les uns après les autres. Elias les nettoyait, les surveillait comme du lait sur le feu. Ils étaient tout petits et tenaient à peine sur leur patte, mais il était aussi ravi qu’inquiet. Maintenant que l’heure H était là, est-ce qu’ils allaient s’en sortir ? La réponse était probablement oui, ils étaient quand même bien accompagnés ! Tout se passait bien, jusqu’au moment où elle expulsa un dernier loup… inerte. Il couina mais ce bruit fut couvert totalement par la réaction d’Amanda qui commença à le lécher, à gémir et tenter de le réanimer. Il aurait voulu lui dire que c’était en vain, qu’il valait mieux s’occuper des vivants et en bonne santé, mais il n’y arrivait pas. Il resta planté, dévoré par le chagrin du bébé mort et de voir sa compagne dans cet état. Qu’est-ce qu’il pouvait faire ? Tenter de lui envoyer un peu d’aura pour lui faire comprendre que cela ne servait à rien ? Qu’est-ce qu’elle attendait de lui ? Ils ne pouvaient rien faire. Il n’y avait plus qu’à pleurer, se relever, continuer à se battre pour leur enfants toujours en vie, qui venaient même juste de naître. Le loup et l’humain avait envie d’avoir des réactions contradictoires. Il s’allongea quelques instants gardant bien contre lui tous les petiots pour leur tenir chaud.
Il aurait fallu enterrer le bambin avant que des parasites, insectes et autres ne commencent à le dévorer. Il lui aurait fallu un vrai hommage. Tout comme il faudrait qu’Amanda mange un peu mais il n’ose pas s’éloigner pour aller lui chercher un peu de viande un peu trop apeuré qu’elle ne surveille pas assez les vivants. Finalement il se releva, d’un petit coup d’aura lui intima de le laisser faire. Il prit avec précaution le louveteau pour le poser un plus loin au fond de leur « logement » actuel, il poussa ensuite les autres enfants vers les tétines de leur mère, avant de lécher tendrement le museau de cette dernière. Il allait leur falloir des noms, prévenir leur famille –leur meute- que c’était fini. Il était à peu près certain que les Helstrom allaient bientôt débarquer, ainsi que ses frères et sœur, probablement Raphaël aussi. Lorsqu’ils seraient présent, au moins l’un d’eux, il pourrait aller chasser, en attendant il restait stressé, aux aguets de peur qu’un chasseur ne surgisse. Il essayait de ne pas se laisser submerger par la tristesse et de se concentrer sur les cinq petites créatures vivantes et adorables qui se trouvaient juste à côté. Il était papa.


 
Revenir en haut Aller en bas
Sam 8 Avr - 21:39


Amanda Helström
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Tobias / Ailin ▹ PSEUDO : Jujube ▹ EMPREINTES : 460 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 05/09/2016 ▹ AGE DU PERSO : 29

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Je me laisse dévorer par le chagrin, ignorant les louveteaux vivants, obnubilée par le dernier né qui ne respire pas. Je me surprend à prier, à prier pour que quelqu'un le sauve, pour que n'importe qui lui donne la vie. Je plonge mon regard dévasté dans celui du brun, le suppliant en silence pour qu'il fasse quelque chose mais même lui ne peut rien contre la nature. Et lui il a compris, je vois dans son regard qu'il a accepté, qu'il se résonne. Il me désigne les louveteaux qui se pressent contre mon ventre mais je persiste à les ignorer, trop ébranlée par la mort inattendue de l'un de mes enfants. J'en ai assez de me battre, j'en ai assez que dans chaque instant de bonheur, la fatalité s'invite et gâche le précieux moment. J'en ai assez de me battre, de tomber et de me relever. Cette fois ci, c'est trop. Mon regard se détache du sien et ne quitte plus le louveteau mort. Je sens sa langue couvrir mon museau de quelques léchouilles réconfortantes et son aura m'inciter à le laisser faire. Pourtant, je refuse. Lorsqu'il saisit avec précaution le louveteau, je commence à grogner, menaçante. Personne ne m'enlève mes petits, personne. Pas même Elias et celui là est à moi. Je veux le garder près de moi, je veux espérer, je veux y croire.

Sous les impulsions de leur père, les autres petits se pressent un peu plus contre moi et attirent un court instant mon attention. Je les couve du regard, les uns après les autres mais leur présence ne fait que me rappeler un peu plus que leur frère ne se serrera jamais contre eux. Mes glapissements reprennent et mon aura fluctue à nouveau, laissant échapper une nouvelle vague de douleur, mélange de solitude et de chagrin. Je me lève sur mes pattes encore tremblantes et hésitantes et je vais m'allonger contre Elias qui veille sur nous. Je me serre contre lui aussi étroitement que possible, me baignant dans sa propre aura, chaleureuse et réconfortante, fuyant ma peine qui me déchire, jusqu'à m'en faire oublier mes louveteaux vivants. Désorientés, ils jappent en cherchant à l'aveugle mon ventre pour reprendre leur premier repas. Je les aide à me retrouver puis je ferme les yeux et j'essaye de me reposer, de souffler, d'oublier. Je suis épuisée, entre la mise bas et le chagrin, je suis vidée. La louve souhaite dormir, entourée de sa famille tandis que l'humaine souhaite pleurer, hurler et tout envoyer en l'air. La vie est injuste, elle vous laisse goûter au bonheur et abat sur vous un fléau cruel et douloureux. Et vous devez vous relever et continuer à avancer, jusqu'à la prochaine saveur d'allégresse. Tout en sachant qu'elle s'accompagnera d'un désastre.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 9 Avr - 10:39


Elias Hansen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Nicholas & Thyri & Stein ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 174 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 30/07/2016

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



C’était un petit pas en avant mais c’était déjà mieux que rien. Elle était venue contre lui et laissait enfin les petits vivants s’approcher d’elle. Elle les laissait se nourrir. Il ferma les yeux et tentant de se concentrer sur ce qui se passait à l’extérieur pour vérifier que personne n’arrivait. Ils avaient fait du bruit, c’était indéniable, un chasseur pouvait arriver à n’importe quel moment et c’était dû coup risqué. Il ne laisserait personne autre que des proches s’approcher de sa dame et ses enfants. Soudain un bruit, une aura l’effleura. Quelqu’un qu’il connaissait bien. Raphaël. Il releva un peu la tête, lui envoyant un petit message, d’apporter un petit gibier s’il le pouvait pour la nourrir, elle. Il ne voulait l’obliger à rien, mais il ne voulait pas la laisser seule et si elle ne pouvait pas être seule, il ne pouvait pas chasser. Forcément Amanda rechignerait à bouffer quelque chose qui venait de son bêta vu leur entente toute sauf cordiale mais il ne lui laisserait pas trop le choix non plus ! Il ne savait pas trop comment tout ça allait se passait mais peut-être qu’avec l’arrivée de Raphaël, il allait enfin pouvoir lui aussi pouvoir penser un peu plus à ce qu’il venait de perdre.
Il lécha de nouveau ses petits, avant de se lever pour attendre l’autre brun de patte ferme ! Il était heureux que son Bêta, son second doit un des premiers (enfin même le premier) à voir sa progéniture !

[HRP : je suis désolée c'est tout petit mais je ne voulais pas trop m'avancer pour raph ♥]


 
Revenir en haut Aller en bas
Mar 11 Avr - 15:03


Raphaël Tveit
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Kateleyä L. Avellaneda, Solskinn Forsløve ▹ PSEUDO : Njüt ▹ EMPREINTES : 576 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 14/09/2015 ▹ AGE DU PERSO : 29 ▹ LOCALISATION : Occupé avec la gestion de mon business ▹ HUMEUR : Indéfinissable

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



With Me
Elias Hansen & Amanda Helström

Tu raccroches, les traits tirés par l'anxiété. Les nouveaux Décrets n'augurent rien de bon pour personne, d'autant plus en sachant qu'Amanda n'est pas étrangère à ceux-ci. Si, en ton for intérieur, tu envisages fortement la possibilité que ce soit une manipulation du Roi, tu n'écartes pas non plus la possibilité qu'Amanda ait – une fois de plus, pour ne pas changer de son caractère de merde – déconné lors d'un Conseil, en l'ouvrant trop. Tu laisses échapper un bref soupir en y songeant, désespéré de savoir Edwina dans une aussi mauvaise position. Si la blonde obéira à l'injonction du Roi ? Tu n'y crois pas une seule seconde. Résultat : soit Forsløve l'y contraint par un Ordre, soit il l'y contraint...  par la torture. Allez savoir. Comme si ça ne suffisait pas pour te contrarier, une poussée d'aura de ton Alpha te touche sans prévenir, réclamant après toi de la bouffe pour sa Lupa... Lupa qui a très certainement dû accoucher pour qu'Elias réclame de l'aide.

Après un ou deux ordre-s donné-s ici et là à tes employés, tu quittes le “Dance on the Moonlight”, tu rejoins les souterrains de la ville, tu t'y déshabilles rapidement avant de muter et de courir en direction de la Forêt. Pas pour Amanda – grand Fenrir, non ! – mais pour Elias et ses enfants, tu ravales ta fierté et te mets en quête d'une proie « raisonnable ». Loin d'être traqueur expérimenté, tu comptes aussi bien sur ta chance que sur ton expérience pour en débusquer une potable, à savoir un lièvre. Dans l'idéal. Tu n'as franchement pas envie de lui servir de l'élan – pas que tu n'en as pas la capacité, juste que ça serait trop d'honneur pour une plaie comme Amanda –, t'aurais aussi pu choisir le renne – mais encore une fois c'est une viande de trop bonne qualité pour une pimbêche rousse –, alors autant te rabattre sur le lièvre, viande on-ne-peut-plus-commune à tes yeux. Une fois la cible en vue, tu prépares une stratégie simple – pas besoin de se casser le cul avec les lièvres – et tu plantes tes crocs dans le cou de la pauvre bestiole. Ni une ni deux, gibier dans la gueule, tu te diriges vers le lieu où Amanda a accouché et déposes la carcasse à ses pattes avant de te tourner vers Elias... et vers ses enfants, constatant très vite que l'un d'entre eux est décédé.

Ne sachant trop comment réagir, tu te contentes d'une légère et maladroite poussée d'aura réconfortante à l'intention d'Elias – certainement pas d'Amanda –, les oreilles et la queue baissées non seulement parce que ça te rend malheureux de voir qu'un potentiel brun pour votre meute n'a pu voir le jour, mais aussi parce que tu n'as jamais su y faire avec les démonstrations d'affection. En somme, tu te sens comme une rose dans une bouse de vache : pas du tout à ta place.



esprit sauvage


Resistance
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Ven 21 Avr - 20:56


Amanda Helström
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Tobias / Ailin ▹ PSEUDO : Jujube ▹ EMPREINTES : 460 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 05/09/2016 ▹ AGE DU PERSO : 29

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Je commence à m'assoupir, bercée par la chaleur de la fourrure de l'alpha d'une part et des petits corps pressés contre moi de l'autre. Le refus puis le chagrin ont fini par laisser leur place à la fatigue. J'ai cessé de gémir et de lutter contre l'inévitable, je me sens engourdie, un peu perdue mais protégée, aimée et soutenue. Je couve du regard les louveteaux tandis que mes paupières deviennent lourdes et que je bascule vers ce sommeil, à mi-chemin entre l'éveil et le repos. Je suis sur le point de m'assoupir pour de bon lorsqu'un bruit me fait sursauter brusquement. Je lève le museau vers l'entrée de la tanière et je reconnais le désagréable effluve du bêta brun. Je retrousse mes babines et grogne faiblement, lui intimant de se tenir à l'écart, refusant qu'il s'approche des petits. Elias lui fait suffisamment confiance pour lui avoir demandé de venir, moi pas. Mais je fais confiance à Elias. Je ne suis pas prête à ce qu'il vienne planter sa truffe sur les louveteaux mais s'il se tient à distance raisonnable, je ferai un effort. Je ne suis peut-être pas au mieux de ma forme mais une mère serait prête à tout pour ses enfants. Si Raphael franchit la ligne invisible que j'ai dressé, je n'hésiterai pas à me rebiffer.

L'odeur du lièvre réveille mes papilles. Mon esprit lupin a faim, a besoin de récupérer des forces pour le lait, pour les louveteaux. Ma part humaine a la nausée et me noue l'estomac. Je regarde le petit gibier avec une hésitation lisible sur mon visage. Le fait que la nourriture vienne du brun fait très nettement pencher la balance vers le refus. Alors je détourne le regard et je me rallonge, fixant les petits, confiant à Elias le soin de veiller à ce que son loup ne s'approche pas plus de nous que nécessaire. Je n'ai pas l'énergie pour appeler mes propres loups à cette distance mais ils ont senti ma détresse, ils ont senti la fluctuation de mon aura, ma douleur, ma peine. Je leur fais confiance pour nous rejoindre d'ici peu, en particulier ma famille. Et alors je m'enivrerai de leur réconfort et de leur chaleur car même si Raphael est un excellent bêta, je me demande s'il sait faire preuve d'une once de compassion.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 26 Avr - 18:10


Elias Hansen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Nicholas & Thyri & Stein ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 174 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 30/07/2016

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Il fut rassuré lorsqu’il sentit le bêta brun approcher mais ce ne fut pas le cas d’Amanda qui commençait à grogner. Ces deux-là ne pourraient donc jamais s’entendre ? Il donna un coup de museau à sa rousse pour lui montrer qu’elle devait faire attention, que Raph venait en ami.  Il n’y avait donc pas besoin. Elle avait l’air cependant prête à faire des efforts ce qui était une bonne chose. Le lièvre était une proie parfaite, cela comblerait un peu sa faim et c’était un petit gibier qui ne prendrait pas trop de place dans leur « demeure  tanière» du moment. Elle avait l’air d’hésiter à manger l’animal, l’offrande et d’ailleurs elle refusa son cadeau, il poussa un petit grognement exaspéré, et prit le gibier de Raph pour le foutre vraiment sur le nez d’Amanda comme si cette proximité allait la faire flancher.

Il envoya une poussée d’aura pour remercier son Bêta, espérant qu’il n’en voudrait pas à sa tête de mule de rousse. Il fallait avouer qu’il était gêné de l’attitude de l’alpha envers son Bêta, mais après tout elle avait le droit de ne pas l’aimer ! il essayait toujours de ne pas sombrer dans le chagrin, pas maintenant, alors il prit un des petits bébés qui avait l’air d’avoir une fourrure plus brune que rousse, bien que pour l’instant c’était certainement difficile à dire, doucement avant de le poser aux pattes de Raphaël pour voir sa réaction, pour qu’il puisse saluer un potentiel futur membre de meute. Ou plutôt une comme il avait pris une petite fille. Tendrement, il lécha la fourrure du louveteau avant de jeter un regard vers les deux autres Loups. Des odeurs de roux commençaient à se faire sentir, ce qui signifiait probablement que la famille d’Amanda n’allait pas tarder à débarquer.


 
Revenir en haut Aller en bas
Dim 30 Avr - 14:46


Leif Helström
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Gabriel / Amelia ▹ PSEUDO : L.R. ▹ EMPREINTES : 416 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 22/05/2016 ▹ AGE DU PERSO : 28 ▹ LOCALISATION : Dans ton ombre ▹ HUMEUR : Instable mais toujours horriblement insolente

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Du chocolat, une photo de famille, un carnet de croquis, du matériel de dessin, ma haine du monde.



Il emballait à grand renforts de papier bulle une statuette en bois représentant une déesse Freya stylisée, désormais appartenant à une touriste anglaise ayant eu le coup de coeur, quand il sentit qu’il était l’heure. D’abord la douleur du travail, ensuite l’angoisse mélangée de joie, tous les sentiments de l’Alpha transperçait son aura qu’il avait laissé de temps en temps ouverte en ce jour spécial. Quitter son travail lui était plus difficile que les autres car il ne travaillait pas avec des loups, mais il avait négocié avec son patron de pouvoir partir plus tôt pour aller voir ses neveux. Il espérait juste que le vieux galeriste ne serait pas du genre papy gâteau qui aime s’émerveiller devant des photos de nouveaux-nés. Par sécurité, il n’avait pas donné plus de détails. Il savait que la meute allait sûrement couvrir la naissance des louveteaux aux humains en fabriquant des fausses preuves. Le souci des naissances sous forme lupines, c’est que vous n’aurez jamais des photos de mignons poupons que les humains aiment montrer à tout bout de champ dès qu’il y a une naissance dans leur famille. Et ce serait étrange qu’Amanda n’en ai aucune, et vu comment son patron était un connard, il serait bien tenté de lui demander si elle n’avait pas menti sur son congé maternité en exigeant la tronche de son marmot. De toutes façons il s’en inquiéterait plus tard. D’ordinaire, il aurait abandonné ses affaire juste là ou sprinté jusque chez lui pour pouvoir enlever sa peau d’homme en toute sérénité. Mais au vu des derniers décrets de Solskinn, il valait mieux éviter de se faire remarquer par son endurance et sa vitesse. Le jour était encore haut, donc il préféra prendre le bus jusqu’à la sortie de la ville pour se rendre en forêt. Il avait prévu un sac où cacher ses affaires, puis entama la mutation. Il courut jusqu’à perte de souffle jusqu’à la tanière de l’Alpha. Il sentait que ses frères et soeurs n’étaient pas loin. Langue pendante, il reprit son souffle puis couina pour signaler sa présence. Il n’osa pas entrer dans la tanière, préférant laisser son Alpha se reposer après tout ses efforts. Il grogna légèrement quand il sentit l’odeur du bêta brun, ce loup qu’il n’appréciait pas. Mais il restait un bêta et devait le respecter, donc s’aplatirait devant lui si celui-ci l’ordonne. Il inspecta l’air, et sentit six odeurs différentes, cinq odeur jeunes, et une dernière qui était celle de la mort. Il gémit, comprenant ce qu’il s’était passé. Un des enfants n’avait jamais pu connaître la vie. Mort-né. Quel sort terrible. La compassion pris tout le loup, qui attendait qu’on lui donne l’autorisation de venir dans la tanière.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 30 Avr - 15:53


Katelina Helström
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Olena & Leonora & Nils & Ragnhild ▹ PSEUDO : Keira ▹ EMPREINTES : 130 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 30/10/2016 ▹ AGE DU PERSO : 23 ▹ LOCALISATION : Auprès d'une fratrie aimante ▹ HUMEUR : Malcieuse, joueuse, farceuse.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:




J’étais de sortie dans une sorte de dojo lorsque, sans crier garde, je me suis mise à ressentir ces différentes émotions que je savais venir de mon ainée. Hors de question pour moi de m’y attarder, quelques coups de poings et coups de pieds plus tard, l’homme face à moi était au sol, et sa fierté très probablement dix pieds sous terre. Son entraineur ricana. Il aimait mes visites parce que je remettais l’égo de ses élèves à leur place. Tous ceux qui ne me connaissaient pas me jugeaient au premier regard : une gamine menue et sans doute facile à mettre au tapis. Cela permettait de leur faire comprendre que l’arrogance ne mène à rien. Quant à moi…Je faisais ça principalement pour faire évoluer mon don. Depuis ce fichu décret, c’était une nécessité. Presque une obsession. Je voulais être capable de m’adapter à tous les styles de combats que je pouvais rencontrer. Je voulais être forte, pour ma famille, ma meute, mon clan.

Je salue l’entraineur –le « sensei » car c’est ainsi qu’on l’appelle dans ce dojo » et je quitte les lieux avec mes affaires dans un sac. D’ici le bois n’est pas très loin et je décide de m’y rendre simplement en courant. Sur place, je planque mon sac et je mute, laissant par la suite mon loup courir aussi vite qu’il le peut en direction de l’Alpha, mon ainée. Je sens sa faiblesse et sa détresse, je veux être à ses côtés aux plus vite. En arrivant devant la tanière, je me positionne aux côtés de Leif et j’attends, avec lui, la permission d’entrer. Ce qui me laisse le temps de sentir ces nouvelles odeurs, celles de mes neveux et nièces. Je baisse les oreilles et laisse sortir un léger gémissement en reconnaissant l’odeur de la mort. A coup d’aura, j’essaye de réconforter ma sœur, mais aussi mon frère pour qui cela doit être dur également. Pour l’heure, je laisse de côté cette animosité que je sens contre le bêta brun, dont je sens l’odeur dans la grotte, aux côté d’Elias, évidement.


© OMEGA
I am not no one, I'm a Helström.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 14 Mai - 19:27


Raphaël Tveit
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Kateleyä L. Avellaneda, Solskinn Forsløve ▹ PSEUDO : Njüt ▹ EMPREINTES : 576 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 14/09/2015 ▹ AGE DU PERSO : 29 ▹ LOCALISATION : Occupé avec la gestion de mon business ▹ HUMEUR : Indéfinissable

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



With Me
Elias Hansen & Amanda Helström

Des roux, encore des roux, toujours des roux. Et quels roux ! Dire que tu es en train de prendre sur toi pour ne pas faire machine arrière est un doux euphémisme, car tu hais les Helström. T'aurais pu les apprécier. T'aurais pu. Mais c'était sans compter sur leur foutue mauvaise foi ET leur orgueil démesuré. L'aura légèrement crispée, tu t'avances vers l'enfant dont s'est emparé ton Alpha, soudain mal à l'aise. Cette toute petite chose te fascine presque autant qu'elle t'effraie même si tu n'en montres rien. Tu n'es pas à l'aise avec les adultes, et tu l'es encore moins avec les enfants. Certains diraient que ce n'est pas digne d'un loup, toi tu crois simplement que tu n'as pas l'instinct paternel et que tu ne l'auras jamais. T'as beau agir comme un père pour ta meute – même s'il s'agit du modèle type du père beaucoup trop protecteur, et surtout trop autoritaire –, tu sais pertinemment que tu ne pourras jamais faire la même chose avec ta propre progéniture ; ton modèle familial est bien trop chaotique pour que tu puisses un jour être un père à la mesure de celui que sera Elias, d'où ton malaise à l'égard de la petite chose qu'il dépose à tes pieds. Malgré toi, tu recules d'une patte, non sans accorder un coup d'aura désolée à l'attention de ton Alpha. Ça n'est pas contre lui, ça n'est même pas contre Amanda, encore moins contre cette enfant, mais tu ne pourrais qu'être nocif pour elle. Ou pour eux. C'est juste comme ça. Alors, pour aujourd'hui, tu préfères de loin te comporter comme un ami distant, qui observe le spectacle sans y participer.


[HRP : Désolée pour le temps de réponse, je ne pensais pas que c'était mon tour (comme je répondais après Elias normalement Arrow )^^" ]



esprit sauvage


Resistance
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Sam 27 Mai - 18:14


Amanda Helström
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Tobias / Ailin ▹ PSEUDO : Jujube ▹ EMPREINTES : 460 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 05/09/2016 ▹ AGE DU PERSO : 29

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



J'ignore le gibier que l'alpha brun me pousse sous le nez et au lieu de m'en repaître, je m'en sers comme d'un oreiller confortable et j'y pose ma tête. Je le suis du regard lorsqu'il attrape délicatement un louveteau dans sa gueule et sort le déposer devant les pattes du bêta. Je ne proteste pas mais je reste vigilante. Je suis presque amusée de constater la réaction de Raphael, très mal à l'aise face à la petite boule de poils qui piaille et cherche à se serrer contre les pattes de son père. Je ne suis cependant pas surprise, les inhibitions chez les adultes sont nombreuses et malgré sa part humaine, ses instincts le poussent à fuir le louveteau. Ce qui me convient très bien. Je ferme les yeux, la scène a quelque peu détourné mes pensées du petit mort-né et j'essaye de les laisser vagabonder, de ne plus y penser, même si c'est difficile. Son corps est toujours inerte, abandonné seul, à l'écart de la chaleur de notre groupe. Je soupire faiblement et essaye de m'abandonner au sommeil.

Je suis très vite alertée par les odeurs réconfortantes de ma famille. Je lève la tête vers l'entrée de la tanière en entendant les bruits des pattes de deux loups marteler le sol, je reconnais les effluves de Leif et de Katelina qui ont répondu à ma vague de détresse. Je les invite à entrer, profitant de la place laissée par Elias et évite soigneusement de croiser leur regard lorsqu'ils aperçoivent le corps sans vie du louveteau. D'une légère poussée d'aura, je détourne leur attention sur ceux, bien vivants, de ses frères et soeurs qui se disputent déjà le lait maternel. Je leur adresse à chacun quelques coups de langues vigoureux qui les font gémir puis je me laisse bercer et rassurer par l'aura de ma propre famille, pleine de compassion. Je bat lentement l'air de la queue en couvant d'un regard bienveillant les enfants, heureuse de pouvoir partager cet instant avec ma fratrie. J'en attrape délicatement un du bout des dents et je le pousse avec une infinie douceur vers Leif et Katelina, un petit mâle roux sombre qui s'éclaircira très certainement avec le temps. Le petit se met à gémir, perdu et d'un signe de tête, je les encourage à venir effleurer son pelage soyeux et aussi doux que du coton.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 29 Mai - 10:12


Elias Hansen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Nicholas & Thyri & Stein ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 174 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 30/07/2016

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Il était un peu surpris de la réaction de Raphaël il fallait bien l’avouer, mais il ne fit aucun commentaire. Après tout, c’était le droit du Bêta de préférer rester un peu distant. Il ne pouvait pas lui en vouloir pour si peu. Il s’occupa donc de la petite boule de poils qui restait à ses pieds tout en continuant de temps en temps de regarder son Bêta jusqu’à ce que Katelina et Leif arrivent pour voir leurs neveux et nièces. Il préféra donc pour l’instant rester à côté de son Bêta afin de laisser la petite famille se retrouver… enfin, il se décida à apporter l’enfant qu’il avait contre lui aux deux roux, prenant doucement par la peau du cou et il fit quelques pas pour le mettre en eux. Il savait que pour cette « mission » de protéger l’enfant, de ne pas le faire du mal, ils seraient présents et ne feraient pas de blagues idiotes ou ne fuiraient pas. Il s’assit donc à côté de Raph’, essayant de pas trop penser à un de leurs enfants mort, il fallait se focaliser sur la vie, sur ces louveteaux tout en sachant également qu’il y aurait des risques, énormément de risque pendant leur première mutation, et ce, quoiqu’ils fassent.

Ce qui l’ennuyait aussi c’était qu’Amanda n’avait absolument pas mangé, et ce n’était pas très bon pour elle, il fallait qu’elle reprenne des forces d’autant plus qu’elle allait devoir les allaiter. Il envoya une très légère poussée d’aura à Katelina puis Leif pour qu’ils essayent, à leur tour, de la faire manger un peu. Lui n’avait pas vraiment eu le temps d’essayer, mais les deux autres roux pourraient probablement y arriver sans trop de souci. Il s’étira un peu, regardant avec adoration ses bébés. Il avait beaucoup de mal à y croire qu’il était papa…. 5 fois. C’était fou et génial mais également assez effrayant, il avait si peur de ne pas réussir comme il le fallait dans ce rôle…. Mais ça, ça serait des questions à voir un peu plus tard.


 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 7 Juin - 21:32


Leif Helström
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Gabriel / Amelia ▹ PSEUDO : L.R. ▹ EMPREINTES : 416 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 22/05/2016 ▹ AGE DU PERSO : 28 ▹ LOCALISATION : Dans ton ombre ▹ HUMEUR : Instable mais toujours horriblement insolente

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Du chocolat, une photo de famille, un carnet de croquis, du matériel de dessin, ma haine du monde.



L’aura du traqueur se fit douce et réconfortante quand on lui autorisa enfin à pénétrer dans la tanière. Il couina pour saluer son Alpha, sa queue se balançant pour signaler sa joie. On lui présenta les louveteaux un à un, qu’il renifla longuement pour imprégner sa mémoire de leur odeur. Il couina à nouveau avant de frotter son museau contre celui de son Alpha en signe de réconfort pour son enfant mort-né. En revanche, il se contenta d’une expression de respect pour l’alpha brun, c’est à dire le père. Il poussa les louveteaux vers les tétines de leur mère, qui devait les nourrir. Son aura questionna sa soeur ainée, qui avait refusé de manger le gibier apporté par son compagnon. Le loup roux s’inquiétait, il sentait qu’un accouchement était quelque chose qui demandait beaucoup d’efforts. Elle devait manger, sinon elle ne pourrait pas avoir assez de forces pour nourrir ses louveteaux. Une inquiétude partagée par l’Alpha brun, qui leur envoya une poussée d’aura. Le loup roux s’approcha encore plus de l’Alpha, gémit et couina pour la questionner au sujet de ses envies. Il insista longuement, la suppliait presque qu’elle lui ordonne de chasser un jeune cerf. Ils étaient trois ; un traqueur, un bêta et une gamma, ils pourraient très bien lui ramener une proie bien plus alléchante qu’un simple lièvre. Il savait que le bêta brun était fort, ils n’auraient aucun problème. Elle n’avait qu’a ordonner et il s’élancerait dans la forêt pour lui ramener les meilleurs morceaux et les plus nourrissants.

[Mes excuses pour le timbre poste]
Revenir en haut Aller en bas
Sam 8 Juil - 22:31


Katelina Helström
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Olena & Leonora & Nils & Ragnhild ▹ PSEUDO : Keira ▹ EMPREINTES : 130 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 30/10/2016 ▹ AGE DU PERSO : 23 ▹ LOCALISATION : Auprès d'une fratrie aimante ▹ HUMEUR : Malcieuse, joueuse, farceuse.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



M’avançant dans la tanière, je découvre l’odeur des nouveaux membres de ma famille. Au mieux, je fais fit de ma tristesse concernant le bébé que ma sœur a perdu et je lui partage toute ma joie pour ces naissance, à elle ainsi qu’à Elias, bien sûr. Je fais la connaissant des bébés, je m’imprègne de leurs odeurs et je caresse leur doux pelage du bout du museau. Je pose un regard sur le bêta brun, qui semble avoir fait le choix de rester en retrait, pour laisser la famille se retrouver, peut-être ? Je peine à croire que l’on puisse réellement rester à l’écart de bébés si attachants, mais c’est après tout son choix.

Ce n’est que suite à la poussée d’aura d’Elias que je constate que ma sœur ainée n’a pas mangé. Pourtant, elle vient de donner la vie et elle a besoin de reprendre des forces. Mes lamentations viennent rejoindre celles de Leif et à mon tour je la supplie presque de me demander l’aller chasser pour elle, de nous le demander. Elle ne peut pas se contenter de ne rien manger. J’ignore pourquoi le gibier présent ne lui convient pas mais il est en tout cas hors de question que je la laisse refuser de se nourrir…Leif et moi seront très probablement capable de lui ramener une proie de choix.



[Sorry pour la taille de ce rp T^T]


© OMEGA
I am not no one, I'm a Helström.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 9 Juil - 17:03


Raphaël Tveit
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Kateleyä L. Avellaneda, Solskinn Forsløve ▹ PSEUDO : Njüt ▹ EMPREINTES : 576 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 14/09/2015 ▹ AGE DU PERSO : 29 ▹ LOCALISATION : Occupé avec la gestion de mon business ▹ HUMEUR : Indéfinissable

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



With Me
Elias Hansen & Amanda Helström

Et voilà.... Même après avoir accouché, il fallait que Duchesse Helström fasse la fine bouche. Les yeux en l'air, tu soupirerais pour manifester ton mécontentement si tu n'étais pas sous forme lupine. À défaut de pouvoir le faire, c'est un simple grognement qui t'échappe, mais tu ne bouges pas d'une patte ; tu observes plutôt le cinéma de son frère et de sa sœur, qui s'activent autour d'elle par inquiétude pour tenter de la convaincre de manger autre chose. Se rendait-elle compte que la plupart des louves qui accouchaient ainsi n'avaient même pas le luxe de manger du lièvre ? Peut-être avait-elle besoin d'une énième leçon ? Le regard luisant dangereusement, tu laisses ton aura glisser sur Leif et Katelina afin de les inciter à reculer. Puis, d'un pas vif, tu t'approches d'Amanda, ou plutôt des restes de son placenta qui traînent à côté d'elle. Ni une ni deux, tu prends ton courage à deux mains et tu l'attrapes, dans ta gueule, ce pour le déposer sous le nez d'Amanda. D'une autre poussée d'aura, tu lui fais parvenir l'image de louves qui se contentent de manger « ça » parce qu'il n'y a pas eu un seul loup dans leur entourage pour chasser à leur place et leur fournir autre chose à manger, puis tu lui imposes une autre image, moins « répugnante », de louve qui se rassasie avec grand plaisir du lièvre qu'on lui a offert. Comme pour t'assurer qu'elle saisisse bel et bien le pourquoi du comment de ton message, tu conclues ton monologue pictural par l'image d'une louve qui a refusé de manger, provoquant ainsi la mort de tous ses enfants. Conscient que tu n'y es pas allé avec le dos de la cuillère, tu finis par te reculer pour t'approcher d'Elias. D'une dernière poussée d'aura, tu lui fais part de tes excuses pour ça, mais aussi de ta joie sincère quant à sa paternité, ce avant de décamper.

Tu aimes vraiment Elias, mais il y a des choses que tu ne peux réellement plus supporter chez les Helström – dont leur ingratitude qui culmine largement sur le reste.



esprit sauvage


Resistance
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Ven 21 Juil - 14:19


Amanda Helström
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Tobias / Ailin ▹ PSEUDO : Jujube ▹ EMPREINTES : 460 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 05/09/2016 ▹ AGE DU PERSO : 29

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



J'ignore les regards que me portent Leif et Kat alors que je m'occupe de rassembler les louveteaux contre mon ventre chaud. Ce n'était pas une question de goût ou de raffinement si je n'ai pas avalé le lapin, simplement d'estomac noué. Si ma partie lupine n'en aurait fait qu'une bouchée, poussée par les instincts, ma part humaine, elle, affublée de sentiments, refuse d'avaler quoique ce soit sous risque de le rendre dans les minutes qui suivent. Nous ne sommes pas seulement des loups, le problème est bien là. Et manger alors que le corps de l'un des nouveaux nés se trouve à moins de deux mètres de là est inconcevable. Je me promets silencieusement de grignoter plus tard quand je sens l'aura du bêta brun forcer ma famille à reculer.

Je suis du regard leur mouvement en étouffant un grognement de protestation. Il ramasse le placenta, le laisse retomber à mes pattes et me fait clairement voir le sort réservé aux petits si je n'avale pas quelque chose rapidement. Je gémis comme un chiot apeuré alors qu'il s'en va, me laissant en colère avec les promesses de mort de louveteaux affamés. Je fusille du regard Katelina et Leif et je les pousse à partir, à rentrer à la maison, à annoncer la triste nouvelle. Je veux du calme, je veux de la paix. J'attends qu'ils obéissent, qu'ils quittent la tanière. Je ramasse le placenta et je me force à en avaler chaque morceau, réprimant des hauts le coeur aux premières bouchées. Je repousse le lièvre, me rallonge et je me concentre pour faire passer la nausée. Ca ne faisait pas plus de quelques heures que j'étais mère mais c'était déjà un échec.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 22 Juil - 10:49


Elias Hansen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Nicholas & Thyri & Stein ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 174 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 30/07/2016

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Il avait bien du mal à comprendre que son conflit avec Raphael arrive à ce point-là. Elle devait manger, absolument. Elle devait se nourrir, reprendre des forces, aussi bien pour elle que pour les bébés, car, même avec toute la bonne volonté du monde il ne pourrait pas les allaiter lui-même n’ayant pas les attributs pour cela. Il pouvait donc comprendre que son Bêta soit furieux, mais il eut du mal à comprendre sa démarche assez brutale, quoiqu’au final assez judicieuse, il fallait bien l’avouer. Cela ferait un bon choc à la louve rousse. Il fut étonné qu’elle « repousse sa fratrie » et encore plus qu’elle choisisse de manger le placenta plutôt que le lapin. Le placenta était probablement plus nourrissant mais le lapin, le temps qu’il aille lui-même chasser aurait fait l’affaire pendant un temps ! Il s’installa à côté d’elle ne sachant pas trop quoi faire d’autre, elle avait besoin de se reposer et pendant ce temps il pourrait surveiller leurs enfants …


 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
puisses-tu courir sous la Lune






Revenir en haut Aller en bas
 

With me | PV Elias Hansen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Patrick Elias...
» BE CAREFUL ▬ Declan & Elias & Aubépine & Kathaleen
» From yesterday ▬ Elias & Raf
» [JR] La Diva des Folies![Pv Elias]
» Elias - Une foi qui ne doute pas, est une foi qui est morte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprit Sauvage ::  :: Haukàss-
Sauter vers: