Event - partie 2.
MÉTÉO DE BERGEN

Météo Bergen © meteocity.com
EVENTS

- Mariage du Roi, juste ici.
- Deuxième partie du Mariage, juste ici.
- Fête nationale norvégienne, juste ici.

LES ANIMATIONS RP

- La loterie rp, ici.
- La recherche de rp, ici.
- L'intervention inrp des chasseurs, ici.
- Les rumeurs inrp, ici.

SCÉNARIOS DE NOS MEMBRES

- Chasseur, rival, ex-ami ◊ ici.
- Meilleur ami, beau-frère ◊ ici.
- Augure de la meute argent ◊ ici.
- Fils du roi ◊ ici.
- Alpha de clan brun ◊ ici.
- Chercheuse sur un projet secret ◊ ici.
- Soeur jumelle ◊ ici.
- Bêta noir ◊ ici.


Laisse ton avis dans ce sujet.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur ESPRIT SAUVAGE !
Sur le forum vous pourrez incarner un loup ou un humain.
On espère que vous trouverez votre bonheur, n'hésitez pas à fouiller les pvs, scénarios et les pré-liens
N'oubliez pas que vous avez deux semaines pour faire votre fiche
Pensez à voter pour nous, dans ce sujet et à promouvoir notre forum sur Bazzart, PRD et OMR :coeur2:

Partagez | 
 

 Event - partie 2.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lun 17 Avr - 19:18


Mme le Maire
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Aucun. ▹ PSEUDO : le staff. ▹ EMPREINTES : 265 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 20/09/2014 ▹ AGE DU PERSO : 86 ▹ LOCALISATION : En ville, loin de l'agitation, du haut d'un promontoire qui me permet de tout voir ▹ HUMEUR : changeante au fil de mes interlocuteurs, attention à toi mon gars, je mords

http://runwiththemoon.bbactif.com


la peur
deuxième partie

Le 14 février, tard dans la nuit. Si tard que l’on approche probablement du 15 !

Après des heures et des heures d’interrogatoires les chasseurs savent qu’ils ne pourront plus rien tirer des loups – et de l’humaine- kidnappés. Ils les droguent de nouveau de façon à ce que ces derniers soient totalement groggy et ne risquent pas de s’échapper ou d’appeler –dans un premier temps- leur famille, amis, alphas.
Les chasseurs ont tout prévu pour effacer leurs traces et c’est ainsi qu'ils mettent feu à la bâtisse où sont retenus les prisonniers de loin  grâce à un système ingénieux mis au point par Amelia. Il ne reste que deux chasseurs qui vérifient que l’opération se passe bien, chasseurs (PNJ) qui sont censés partir dès qu’ils seront sûrs que le feu aura bien pris, assez du moins pour détruire les preuves et odeurs de leur passage.

1)Pour les prisonniers, event première partie
- Ailin : la seule humaine kidnappée, une fois droguée, sera amenée loin de là. Ils ne veulent pas tuer une des « leurs », une humaine. Elle se réveillera à quelques pâtés de maison.
- Pour les Loups : comme dit plus haut, ils ont tous subi des heures et des heures d’interrogatoire puis ont été drogués. C’est avec la chaleur et/ou la douleur que les effets s’estomperont un peu, juste assez pour qu’ils puissent appeler leur meute… mais le feu a déjà bien pris, ils ont du mal à bouger et ne peuvent donc pas s’échapper de leur propre chef. Tout est assez flou pour eux, etc etc etc .
- Pour tout ce petit monde, bien entendu vous pouvez continuer à poster dans les sujets en duos, c’est même très fortement conseillé.
2) Pour les Loups qui sont au mariage :
- Vu l’heure, le buffet est déjà bien entamé lorsque les loups commencent à sentir que quelque chose ne tourne pas rond. Les Alphas, le Roi, les proches des « kidnappés » seront les premiers à ressentir cela.
- Bien entendu, nous vous conseillons de continuer à poster dans le mariage en parallèle.

Pour toute question, n’hésitez pas à envoyer un MP au Staff ou à Amélia.

Pour les petits curieux qui s’étonneront probablement de la façon de faire, c’est tout simple, beaucoup de nos Rps actuels commencent à être en mars ou avril, hors pour les kidnappés, il y aura des répercussions plus ou moins fortes. Pour ne pas ralentir les joueurs, l’intrigue, vos jeux et compagnie, nous avons choisi cette méthode afin que personne ne soit coincé.

Qui peut participer : Tout le monde. Humains, Loups, Maudits ! N’hésitez pas.
Où ça se passe ? : Toujours dans le lieu où sont retenus les prisonniers des chasseurs. Ces Loups sont au début coincés dans leur cellule; pour toutes les autres personnes, cela se passe autour du bâtiment  au départ ! Bien entendu après vous pouvez aller et venir comme bon vous semble du moment que cela reste logique.

esprit sauvage
Revenir en haut Aller en bas
http://runwiththemoon.bbactif.com
Mer 19 Avr - 22:58


Amelia Andersen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Gabriel Chevalier / Leif Helström ▹ PSEUDO : L.R. ▹ EMPREINTES : 328 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 22/03/2016 ▹ AGE DU PERSO : 33 ▹ LOCALISATION : Entre de lourds rideaux rouges de velours. ▹ HUMEUR : Toujours souriante, extravagante, et bondissante.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Une trousse à maquillage, des habits de rechange, un sac à main à la pointe de la mode, une paire de ballerines ppur changer les talons, un derringer chargé avec deux balles, une dague bien affutée, un flingue avec un silencieux, des jumelles, une tablette de chocolat, un peigne, des perruques en tous genres, ma folie et les poussières de mon optimisme.



Dans ma poche retentit «Show must go on» de Queen. J’attrape le portable d’un geste en chantonnant joyeusement la mélodie tandis que je regarde qui essaie de me joindre. L’écran affiche le nom de la grande chasseuse bien bâtie restée à l’extérieur du bar abandonné pour garder l’entrée. Enfin là, sa mission est de me dire si le feu à bien commencé à prendre et si celui-ci n’a pas commencé à alerter nos futurs loups rôtis. C’est presque triste, on a presque rien pu en tirer... J’avoue que s’ils avaient été plus... disons coopératif peut-être aurait-ils eu la chance d’Ailin. Mais je ne m’étais pas faite d’illusions. C’ets pour ça qu’ils vont tous mourir bêtement. Pourquoi ? Par fierté. Un sentiment bien inutile. La gloire n’apporte pas le bonheur, ni le sacrifice. Il aurait mieux fait de me manger dans la main. Bien sûr, nous avons raccompagné Ailin Haugen pas très loin de chez elle car nous ne pouvions nous rabaisser à tuer une humaine. C’est aussi triste de tuer les loups car ils sont tout à fait innocents, mais c’est un peu eux ou nous. Si je veux que mon plan réussisse, il me faudra évidemment faire quelques sacrifices, et entre des humains et eux, ce sera eux.
Bref quand je décroche, on me confirme que le feu a bien pris. Elle m’indique qu’elle restera avec son compagnon le temps de voir de grandes flammes lécher les murs du vieux bar. Ceci sera le signe que nos louveteaux seront cuits à point avec tous les indices que nous aurions pu laisser. Je raccroche en affichant un sourire satisfait. Je suis actuellement en sécurité, dans la chambre d’un des hôtel que possède la famille Kvilhaug. Je ne l’ai pas prise au hasard car à l’aide de jumelles je pourrais regarder ce qu’il se passe là-bas... Car si jamais cela rameute des loups, j’en saurais forcément un peu plus non ? Enfin avec la fumée je doute voir des visages, mais sait-on jamais. En tout cas, j’espère que les loups répondrons à ma petite... provocation. J’ai laissé dans une poche d’Ailin Haugen une carte d’As de Pic. Au dos, j’ai tout bêtement écrit «Nous savons». Bien sûr, je ne sais pas tout. Mais c’est quand on met le feu au terrier que les lapins sortent de leur trou...

On toque à la porte. C’est comme je m’y attend le groom service qui m’apporte les Pop-corns que j’avais commandé. Je crois que je vais passer la meilleure Saint-Valentin de ma vie...

@Ailin Haugen @Ester L. Braaten S'il est possible de prendre en compte la carte... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 20 Avr - 10:15


Leonora Fredrikksen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Olena & Katelina & Nils & Ragnhild ▹ PSEUDO : Keira ▹ EMPREINTES : 131 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 21/09/2016 ▹ LOCALISATION : Probablement dans les bois ▹ HUMEUR : Brisée, et pourtant toujours debout. Par un miracle inconnu.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:




Intérieurement, tu rages. Vous avez eu es réponses, c’est une petite victoire mais tu ne saurais t’en contenter. Perfectionniste et éternelle insatisfaite, bien que le coup soit une réussite à proprement parlé, tu aurais voulu plus. Tu voudrais toujours plus. N’est-ce pas normal dans cette lutte qui est la vôtre ? Tu t’éloignes d’un pas pressé de cet immeuble qui doit certainement commencer à brûler à l’heure qu’il est –tu reçois d’ailleurs bien rapidement un sms qui te le confirme. Leur sort t’es bien égal. Ont-ils eu des remords à te prendre ta famille ? Aucun. Alors, tu n’en as eu aucun non plus lorsque tu leur as injecté une nouvelle dose de tranquillisant dans les veines pour qu’ils se tiennent tranquilles.

Il n’y a que l’humaine que vous avez sauvé. Tuer l’une de vos semblables ne vous ressemble pas. Déposée dans un coin vous l’avez simplement laissée là, sans plus d’état d’âmes, droguée, tranquillisée. Personne ne s’est posé la question de savoir ce qui lui arriverait par la suite. Tu es curieuse, tu aimerais savoir. Mais tu as mieux à faire que de commencer à s’intéresser à sa petite vie. L’heure tourne, et ta vie continue. Enfin, si tu peux appeler ça comme ça. N’est-ce pas davantage qu’une couverture, un moyen nécessaire de survivre ? Ton service à l’hôpital commence bientôt. Voir Toby te fera sans doute du bien après la nuit que tu viens de passer. Mais est-il seulement de service ?

Tu prends tout de même le temps de prendre une douche rapide avant de te rendre à l’hôpital. Tu ignores s’ils étaient assez en forme pour porter attention aux odeurs, mais dans le doute tu piques les fringues d’une de tes collègues, qui est en congés de toute façon. Cela masquera, même un peu, ta propre odeur. Vas-tu te retrouvé avec des « blessés » suite à l’incendie ? Te voilà curieuse de le découvrir.



awesome as I have to be

© Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Sam 22 Avr - 16:17


Nicholas Tveit
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Stein & Elias & Thyri & Tomas ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 1951 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 19/07/2015

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Une laisse.



Il s’était rendormi, ou alors peut-être qu’il avait de nouveau drogué, en tout cas une chose était certaine, il avait beaucoup de mal à ouvrir les yeux. Il avait l’impression que son cerveau s’était barré ailleurs ou alors faisait grèves, ses muscles, sans être douloureux ne semblaient pas non plus vouloir lui obéir. Il ne savait plus vraiment où il était –si ce n’est qu’il était en danger-, il n’arrivait plus à réaliser le vrai du faux. Son Loup voulait Dante. Dante allait venir le sauver, c’était obligé… comme s’il avait totalement oublié la mort de ce dernier, la peur avait fait squeezer totalement cela, et il n’en restait que le désir primaire : être protégé par son âme sœur qui ne pouvait le laisser tomber. C’était impossible. Même si Eliassen le détestait il ne pouvait pas le laisser là, drogué, faible. Il voudrait le protéger, comme face au roi. Il viendrait, il en était certain. Toujours mal en point, toujours totalement déboussolé, il se rendait pourtant compte que le temps passait, qu’Il n’était toujours pas là. Où était-il ? Son Loup pourtant le réclamait à corps et à cri. Contrairement aux loups, Dante savait exactement où il était, dans quel état où il était. Privilège –damnation ?- des âmes sœurs. Il aurait dû être-là.

Brouillard dans les yeux, Nicholas arriva à garder les yeux quelques secondes ouverts, avant de les refermer de nouveau. Noir complet. Dante absent.

Lorsqu’il se réveilla la fois d’après, il réussit cette fois à garder les yeux ouverts plus longtemps, mais son corps –et son cerveau- n’obéissaient toujours pas. Il n’arrivait pas à bouger ou du moins, il pouvait ramper, mais difficilement…. Et où il pourrait aller ? Il voyait la porte de la pièce où il était enfermé qui restait désespérément fermée. Il ne pouvait pas fuir. Et puis, sans qu’il ne comprenne trop il sentit soudain la chaleur juste à l’extérieur de sa cellule, et l’odeur du feu qui cramait les murs, le bois commença à se faire sentir. Une nouvelle fois une peur panique le gagna totalement. Il allait crever griller. Il tenta d’étendre son aura à ses amis, mais il se doutait qu’il était trop faible pour que quelque chose puisse se faire sentir.
Dans d’autres cellules, il entendait d’autres personnes (Loups, probablement) qui s’agitaient comme lui, enfermés. La peur commençait à se faire sentir partout, odeur âpre qui aurait presque pu cacher l’odeur du feu qui gagnait du terrain minute par minute. La fumée commençait à arriver dans sa cellule, tandis que la chaleur dans ce lieu exigu ne faisait qu’augmenter.




Revenir en haut Aller en bas
Dim 23 Avr - 19:15


Ragnhild Næss
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ PSEUDO : Keira ▹ EMPREINTES : 47 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 19/01/2017

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:




L’interrogatoire a duré des heures, du moins je le ressens ainsi. Je ne sais pas pourquoi ce type pensait que je savais des choses sur les loups. C’est la dernière mode en ce moment, tout le monde me soule avec ça. Je l’aurais volontiers tabassé pour lui faire comprendre que je ne savais rien et que j’en avais marre qu’on me gave avec toutes ces conneries, si je n’étais pas droguée à chaque fois que je commençais à retrouver toutes mes facultés. J’ai essayé de noter des détails, dans la posture, la taille, la corpulence, la voix…N’importe quoi qui aurait pu m’aider à le balancer, où à le retrouver pour lui faire passer l’envie de recommencer. Mais rien à faire. J’étais trop dans les vapes pour comprendre ce qui m’arrivait de toute façon.

Je reprends conscience après une nouvelle dose injectée dans mon corps pour me tenir tranquille. Cette fois, je suis seule. Pas de gros balourd pour me poser des questions et me faire subir différentes atrocités pour me faire dire des choses dont j’ignore tout. J’ai même ris au début, j’ai cru à une blague. Les loups, ça n’existe pas. Mais il semble persuadé que si. Et, j’ignore pourquoi, il était aussi persuadé que j’aurais des réponses.

Je me redresse et je m’appuie contre le mur pour ne pas flancher. Doucement, un pas après l’autre, je m‘approche de la porte. Il ne croit tout de même pas que je vais rester là bien sagement à attendre qu’il revienne ? Je m’approche de l’objectif et attrape la poignée. Mais bien sûr, la porte est verrouillée. Merde. Je n’ai clairement pas assez de force pour essayer de la défoncer. Il n’y a aucune fenêtre, et je ne suis de toute façon pas même sûre que j’aurai eu la force de briser le verre, selon son épaisseur. Désemparée, je me laisse glisser le long de la porte, mes jambes refusant de me soulever plus longtemps.

C’est là que je remarque ce que je n’avais pas remarqué avant. La porte est chaude. Légèrement, certes, mais ce n’est pas normal. Je baisse le regard pour voir qu’une faible lumière pénètre par la légère fente entre la porte et le sol, comme une lumière de flammes…Immédiatement, je panique. M’a-t-il vraiment laissée là pour mourir brûlée comme un vulgaire poulet ? Restant sur le sol, je me traîne le plus loin possible de cette porte. La fumée ne pénètre pas encore dans la pièce, mais ça ne saurait tarder. L’odeur de brûlé me monte déjà aux narines.

Assise, je m’adosse finalement contre le mur le plus éloigné de cette fichue porte. Mes mains se perdent dans mes cheveux. Je ne veux pas mourir. Pas maintenant. Et pas comme ça.Je ne suis pas croyante, mais je prie, drôle de réaction. Je ne veux pas mourir, et je supplie dans mon esprit quelqu’un de venir me chercher, me sauver. Je me raccroche à ces mots, à cette idée. Mais est-ce que quelqu’un va vraiment venir pour moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Sam 27 Mai - 21:29


Ailin Haugen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Amanda / Tobias ▹ PSEUDO : Jujube ▹ EMPREINTES : 57 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 04/12/2016 ▹ AGE DU PERSO : 25

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Je me réveille doucement, le monde tangue autour de moi et se résume à la seule sensation de la pierre froide sous ma joue. Je me redresse lentement, nauséeuse encore endolorie par l'anesthésiant. Difficile de garder les yeux ouverts, je me fais violence pour m'asseoir et ne pas retomber. Je fouille dans mes poches à la recherche de mon portable mais je n'y trouve qu'une carte. Un as de pic. Je la range soigneusement, Ester doit la voir, j'en ai la certitude. Le brouillard commence à se dissiper, petit à petit et je fouille les alentours du regard à la recherche d'un peu d'aide. Rien, il n'y a rien excepté ces vagues de fumées qui montent d'un hangar sur les docks. Mon esprit, un peu lent, réalise l'horreur de la situation : il y a le feu. Je me lève et je trottine aussi vite que possible dans la direction des émanations, trébuchant à plusieurs reprises et m'écorchant les genoux en tombant. Mais il y a peut-être des gens, des vies à sauver.

Sur place, l'air est déjà presque irrespirable. Sans réfléchir, je retire mon débardeur et je m'en sers pour me couvrir le visage, limitant l'inhumation des fumées toxiques. Je fais le tour du bâtiment en feu en criant, cherchant à savoir si il y a quelqu'un à l'intérieur. Des bruits venant de l'arrière du bâtiment m'indique que oui, très certainement. Je commence à paniquer, je cherche à nouveau désespérément mon téléphone pour appeler du secours mais il n'est toujours pas réapparu. Je hurle le prénom d'Ester, priant pour qu'elle m'entende tout en sachant que ce n'est pas possible. Ils vont cramer vivants, ils vont mourir brûlés si on ne fait rien, si on ne tente rien. Je regarde autour de moi, cherchant quoique ce soit qui pourrait m'aider, leur venir en aide à eux aussi. Je ramasse une barre en fer un peu trop lourde pour moi. Je la soulève autant que mes forces actuelles me le permettent et je l'abats sur une porte métallique dans l'espoir de tordre le verrou. Une fois, deux fois, trois fois... La serrure finit par céder et la porte s'ouvre, laissant s'échapper une épaisse fumée noire qui me coupe dans mon élan et me force à reculer de quelques pas pour respirer. Ceux qui sont là-dedans sont en plein enfer.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 3 Juin - 20:47


Nicholas Tveit
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Stein & Elias & Thyri & Tomas ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 1951 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 19/07/2015

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Une laisse.



Les minutes passaient, lentement, très lentement. La chaleur augmentait peu à peu, ci et là, il avait l’impression que d’autres loups gémissaient, sans en être certain, trop amorphe pour être réellement  conscient de tout ce qui se passait à côté de lui. La fumée irritait ses poumons et il commença à tousser, chercher toujours une façon de s’enfuir : difficile lorsque la porte était fermée et qu’il n’avait plus aucune force pour se déplacée… il n’avait aucune eau pour se verser dessus, pour réduire cette sensation de chaleur, aucun endroit où il aurait pu s’accrocher pour crier qu’on devait venir les chercher. Une nouvelle fois il tenta de se concentrer pour essayer d’appeler à l’aide ses amis… mais c’était sans doute en vain d’autant plus qu’il ne savait même pas où il se trouvait enfermé.

Le bruit des flammes crépitant, réduisant tout sur son passage était prédominant sur la plupart des autres sons, mais pourtant entre ces flammes, gémissements d’autres loups, il lui sembla percevoir autre chose. Il ferma les yeux quelques secondes, ça devait être Dante qui venait le chercher, lui seul pouvait le trouver. La folie le reprenait comme si ce dernier « jet de dés » s’était encore foutu de lui, comme si ce nouveau trait de destin était la goutte qui faisait déborder le vase. Il fut soudain prit d’un rire frôlant l’hystérie, la folie, le total lâcher prise. Une nouvelle quinte de toux le stoppa net il ne tarda pas à sombrer de nouveau dans quelque chose qui ressemblait un peu à de l’inconscience… qui ne durerait probablement pas.




Revenir en haut Aller en bas
Dim 11 Juin - 17:15


Tomas Lund
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Nicholas, Stein, Elias & Thyri ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 32 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 02/04/2017

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Il se promenait tranquillement dans les rues de Bergen, dans un quartier franchement fréquenté, en quête de son prochain lieu de tournage de vidéo ou de web-série, lorsque soudain une odeur étrange attira son attention. Quelque chose qui ressemblait à du cramé, de la fumée. Il fronça les sourcils et tenta, malgré les nuit d’apercevoir d’où cela venait. Est-ce qu’il y avait le feu quelque part, ou bien était-ce simplement le début d’un barbecue –même si à cette époque de l’année, cela serait franchement étonnant ! -. Il se passa une main dans les cheveux et finalement s’avança vers une vieille bâtisse, un ancien bar ou un truc du genre, il ne connaissait pas bien ce lieu pour voir si c’était d’ici que provenait l’odeur. Il n’arrivait pas à voir la fumée, ses yeux n’étant  certainement pas habitués à l’obscurité. Il tenta d’utiliser son portable en mode torche et il crut en effet apercevoir quelque chose de bizarre, en tout cas maintenant qu’il était plus proche, il était certain que l’odeur provenait de là, le barbecue était donc totalement à éviter. Prenant son portable, il téléphona rapidement aux pompiers en priant pour que ce ne soit pas une fausse alerte. Il serait bien allé fouiller pour vérifier qu’il n‘y avait personne, mais le feu était dangereux, s’il restait coincé, il risquait non seulement sa vie mais également celle des pompiers. En attendant il essaya de faire le tour du bâtiment, pour voir s’il voyait autres fenêtres, portes et compagnie afin d’indiquer cela aux secours lorsqu’ils arriveraient, espérant ainsi leur faire gagner un peu de temps. … et soudain, il lui sembla entendre quelqu’un crier, à l’extérieur du bâtiment sur un pan qu’il n’avait pas encore « visité et c’est ainsi qu’il tomba nez à nez avec Ailin. Il courut jusqu’à elle se rendant compte qu’elle venait d’ouvrir une porte Qu’est-ce que tu fais-là ? Tout va bien ? demanda-t-il inquiet, avant de lui prendre doucement le poignet J’ai appelé les secours, on devrait se reculer, on ne sait pas trop si le bâtiment va tenir longtemps. J’espère que tu ne comptais pas rentrer ? C’est trop dangereux Lin ! Elle n’avait pas l’air bien, mais avec la nuit noire il lui était quand même assez difficile de cerner ses traits avec certitude. Il tenta donc de la faire revenir sur la route principale, qu’ils puissent être sécurité, montrer aux pompiers ce qu’ils avaient trouvé et compagnie.


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
puisses-tu courir sous la Lune






Revenir en haut Aller en bas
 

Event - partie 2.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ¤ Event Partie I : Groupe VI ¤
» ¤ Event Partie I : Groupe V ¤
» Event Partie II : Groupe I
» ¤ Event Partie II : Groupe V ¤
» [EVENT] Partie I | La Cité d'Earudien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprit Sauvage ::  :: Event-
Sauter vers: