En quête de réponses ft. Vyranui
MÉTÉO DE BERGEN

Météo Bergen © meteocity.com
EVENTS EN COURS

Aucun pour le moment, ça ne saurait tarder.

LES ANIMATIONS RP

- La loterie rp, ici.
- La recherche de rp, ici.
- L'intervention inrp des chasseurs, ici.
- Les rumeurs inrp, ici.

SCÉNARIOS DE NOS MEMBRES

- bêta de la meute brune ici.
- petite soeur portée disparue ici.
- bêta de la meute rousse ici.
- le jouet humain d'une louve ici.


Laisse ton avis dans ce sujet.

VOTE POUR LE FORUM




 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur ESPRIT SAUVAGE !
Sur le forum vous pourrez incarner un loup ou un humain.
On espère que vous trouverez votre bonheur, n'hésitez pas à fouiller les pvs, scénarios et les pré-liens
N'oubliez pas que vous avez deux semaines pour faire votre fiche
Pensez à voter pour nous, dans ce sujet et à promouvoir notre forum sur Bazzart, PRD et OMR :coeur2:

Partagez | 
 

 En quête de réponses ft. Vyranui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ven 5 Mai - 23:08


Meute Blonde

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ PSEUDO : Kari ▹ EMPREINTES : 60 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 12/03/2017 ▹ AGE DU PERSO : 25 ▹ LOCALISATION : Quelque part dans la forêt ou avec une des mes soeurs chéries

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Born in grief, raised in hate, helpless to defy his fate. Let him run, let him live, but do not forget what we cannot forgive and he is not one of us. He has never been one of us. He is not part of us, not our kind. Someone once lied to us. Now we're not so blind for we knew he would do what he's done and we know that he'll never be one of us
En quête de réponse ft. Vyranuyi

 S’il y a bien une chose que je ne supporte pas, c’est la trahison. La valeur que je chérie le plus parmi la grande famille de la meute or est bien la fidélité. Pour moi il m’est impensable de trahir la confiance de quelqu’un, particulièrement pour des raisons purement égoïstes. C’est pour cette raison que j’en veux beaucoup à la meute noire. Ils ne sont peut-être pas responsables des actions des argents, mais leur manque de soutien envers les autres meutes a sans aucun doute augmenté nos chances de défaite. Ce qui me frustre plus particulièrement est que je n’arrive pas à comprendre pourquoi. Il est vrai qu’ils n’ont jamais été des loups avec un grand esprit de communauté, mais il y a une différence entre ne pas fréquenter les autres loups et les laisser tomber dans des situations de crise. Mon désir de savoir a donc guidé mes pas jusqu’au quartier des noirs. Je ne sais pas trop ce que je vais y faire et comment je vais m’y prendre, mais je veux absolument trouver une réponse, tenter de comprendre ce qui les a poussé à abandonner lâchement les leurs. Dès que je mets les pieds dans ce quartier j’ai l’impression que l’atmosphère est très lugubre, en même temps il faut dire qu’à côté du quartier de la meute or tous les autres semblent peu accueillants. Les mains dans les poches, c’est d’un air nonchalant que j’avance dans cette région de la ville que je connais relativement peu, mais je sais que j’arriverai à retrouver mon chemin quand je voudrai rentrer. Je scrute les alentours du regard, à la recherche de n’importe quel petit signe qui pourrait m’aider dans ma quête de réponses.  Peut-être qu’en me mettant à leur place j’arriverai à mieux comprendre.

HRP: Je sais que ce rp est minuscule et j'en suis vraiment désolée, probablement qu'au cours du rp ça va s'allonger



Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Juin - 11:54


Meute Noire

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Edwina S. Svanhildesen, l'alpha de la meute blonde et Ester L. Braaten, conseillère du Roi et Chef des Traqueurs de la meute argentée. Torvald Marklund, chasseur. ▹ PSEUDO : ODAYA OCHAVEN, fondatrice pour vous servir ! ▹ EMPREINTES : 463 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 21/09/2016 ▹ LOCALISATION : Quelque part dans les ombres de Bergen. ▹ HUMEUR : Mauvaise, sombre, antipathique. Pas réellement fréquentable. Encore moins pour les blonds et autres infériorités.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Quelques sachets remplis d'herbe, un miroir, un livre de prières et une coupelle pour recueillir le sang de ses patients.



Vyranui avançait dans le quartier noir de Bergen, sans avoir réellement de destination. C’était un jour comme un autre, sauf qu’elle avait décidé de ne pas ouvrir sa boutique aujourd’hui. Il n’y avait aucune raison particulière, si ce n’est qu’elle décidait par elle-même de ce qu’elle faisait de ses journées. Ivar s’occupait, son fiancée également, alors elle se laissait porter par ses pas, sans s’inquiéter de ce qui pouvait se passer. Elle n’était qu’une louve après tout, qu’est-ce qui pourrait bien lui causer problème dans un quartier fréquentant autant d’humains ? A son grand déplaisir, qui plus est. La journée était bien avancée et la nuit n’était pas prête de tomber, alors évidemment, les bipèdes stupides qu’étaient les humains se baladaient dans les quartiers de Bergen. Dommage, elle aurait préféré qu’ils ne soient pas là, qu’ils soient tués quelque part, ou juste absents. Les humains étaient typiquement des êtres qu’elle méprisait au plus haut point, peut-être même autant que les loups blonds, c’est dire. Parlant du loup. La jeune femme, au croisement d’une rue, nota l’arrivée d’un loup blond dans le quartier. Son nez se plissa de mépris devant l’odeur, insupportable, qui s’infiltrait dans ses narines. Que foutait-il dans ce quartier ? D’un pas félin, elle s’avança entre les maisons, curieuse.
Vêtue d’une longue robe bleue nuit, ses cheveux remontés dans un chignon mal fait, son cou habillé d’un imposant collier ethnique, Vyranui était parfaitement dans son élément. Si elle s’était écoutée, elle aurait troqué ses hauts talons compensés par une absence de chaussures, mais en pleine ville c’était plutôt déconseillé. Sa robe, échancrée complètement dans son dos, possédait un col fermé serré, sur lequel reposait son collier. Elle savait qu’elle dégageait une assurance particulière et un petit côté mystique qu’elle se plaisait à cultiver. Après tout, faire parler les gens et surtout les humains, l’avait toujours particulièrement amusé. Elle ne s’attendait pas à ce qu’ils comprennent grand-chose, de toute façon. Qu’elle ne fut pas sa surprise de tomber sur le dernier Svanhildesen. Audun. Quel morpion celui-là, son regard descendit en flèche le jeune homme, méprisante. Il n’avait pas la carrure d’un loup, on dirait à peine un humain sortit de son adolescence, comment une alpha de meute pouvait accepter la présence d’un tel énergumène à ses côtés ? Soupirant mentalement dans sa tête, elle laissa pourtant sa curiosité vaincre son mépris. « Svanhildesen. » Voix serpentine qui claque dans les airs, elle l’accoste. « Que fais-tu ici ? » Lui demande-t-elle, aussi froide qu’une porte de prison.


But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
And maybe, i'will save your heart.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 26 Juin - 15:53


Meute Blonde

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ PSEUDO : Kari ▹ EMPREINTES : 60 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 12/03/2017 ▹ AGE DU PERSO : 25 ▹ LOCALISATION : Quelque part dans la forêt ou avec une des mes soeurs chéries

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Born in grief, raised in hate, helpless to defy his fate. Let him run, let him live, but do not forget what we cannot forgive and he is not one of us. He has never been one of us. He is not part of us, not our kind. Someone once lied to us. Now we're not so blind for we knew he would do what he's done and we know that he'll never be one of us
En quête de réponse ft. Vyranuyi

 Il est vrai qu’en venant en cet endroit je n’avais point d’espoir de tomber sur une personnes accueillante et sympathique. Normalment il ne faut jamais se baser sur nos préjugés, mais chez les loups les stéréotypes sont très présents et bien souvent véridiques. Il existe bien quelques exceptions, certains loups dont le tempérament ne correspond pas aux généralités de leur meute, mais de façon générale ces caractéristiques sont partagées par la majorité des membres. De plus, je ne me souviens pas avoir déjà rencontré un loup noir dérogeant à ce profil auparavant. Donc, je me suis préparé à une rencontre peu agréable et c’est en marchant que je tentais de trouver comment je pourrais convaincre l’un de leurs membres de discuter suffisamment avec moi pour que je comprenne les motifs  de leur trahison. Cependant, je n’aurais jamais cru tomber sur l’une des plus désagréables louves. En entendant mon nom de famille, qui me colle toujours à la peau malgré moi, je me retourne vers l’origine de cette voix et reconnait Vyranui. Je l’ai croisé à quelques occasions, assez pour pouvoir me faire ma propre idée. Je n’irais pas jusqu’à dire qu’elle est une ennemie, ni même qu’elle est foncièrement méchante, toutefois elle n’est pas l’une des plus agréables compagnies. C’est à ce moment que je réalise à quel point mon idée de venir ici pour me renseigner sur les agissements des noirs était stupide et insensée. Qu’est-ce que je pourrais bien tirer d’une personne comme elle? Jamais elle n’acceptera de tout m’expliquer de bon cœur. Et maintenant en me retrouvant ici face à elle je pourrais très bien m’attirer des ennuis. Je me passe alors la main sur la nuque, mon manque de réflexion finit toujours par m’attirer des ennuis. Pourquoi je n’arrive jamais à bien réfléchir avant d’agir? M’attirer des ennuis ne me dérange pas vraiment, ce que je crains plutôt c’est d’en causer à mes sœurs. La voix de Vyranui est loin d’être chaleureuse et accueillante, alors au moins notre rencontre ne devrait pas s’éterniser plus que nécessaire. Pour ne pas paraître comme un garçon stupide et naïf, je décide de mentir sur les raisons de ma venue. :« Je me promenais tout simplement en laissant mes pas me guider et je suis tombé ici sans m’en rendre compte. Il est interdit de se promener maintenant? Vous laissez bien les humains marcher sur votre territoire, alors je ne vois pas pourquoi je n’en aurais pas le droit.» Pas que je dévalorise les humains, au contraire comme le reste de mon clan je les accepte plutôt bien sans nécessairement les adorer. Cependant, je connais le mépris qu’éprouve les loups noirs contre les gens «normaux». Sans être aussi intenses que les argents à ce niveau, je sais qu’ils n’apprécient pas particulièrement la présence des humains autour de nous et qu’ils le font par obligation et non volontairement. :« En tout cas c’est un grand honneur que tu m’accordes en m’adressant la parole. Qu’ai-je fait qui puisse mériter cela?» Elle aurait très bien pu m’ignorer et continuer son chemin, mais au lieu de cela elle a préféré venir m’aborder. Tout en attendant sa réponse j'en profite pour l'observer discrètement de la tête aux pieds. Elle est vêtue étonnamment chic pour simplement se promener dans les rues. Je me sens pratiquement misérable à côté d'elle avec mon jean délavé, mon simple T-shirt et mon éternelle veste en cuir qui ne me quitte jamais. Il semble que définitivement nous n'avons pas les mêmes priorités ni le même sens de l'esthétique.



Revenir en haut Aller en bas
Mer 28 Juin - 10:58


Meute Noire

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Edwina S. Svanhildesen, l'alpha de la meute blonde et Ester L. Braaten, conseillère du Roi et Chef des Traqueurs de la meute argentée. Torvald Marklund, chasseur. ▹ PSEUDO : ODAYA OCHAVEN, fondatrice pour vous servir ! ▹ EMPREINTES : 463 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 21/09/2016 ▹ LOCALISATION : Quelque part dans les ombres de Bergen. ▹ HUMEUR : Mauvaise, sombre, antipathique. Pas réellement fréquentable. Encore moins pour les blonds et autres infériorités.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Quelques sachets remplis d'herbe, un miroir, un livre de prières et une coupelle pour recueillir le sang de ses patients.



Le loup blond semble comme dépassé dans cet environnement. Chétif, insignifiant, il se passe une main sur la nuque, comme s’il se rendait compte de sa situation. Ici, il n’est rien, si ce n’est l’un des descendants de l’illustre famille Svanhildesen. Ce qui, à ses yeux, n’égale pas la famille Sorensen et encore moins la famille Myklebust. De ce fait, bien qu’appartenant à l’une des anciennes familles lupines, il n’est – à ses yeux, comme à ceux de beaucoup de loups – rien. Elle se demande bien pourquoi il a choisi de venir dans le quartier appréciant le moins les loups blonds. Que peut-il chercher ? Pourquoi aurait-il choisi volontairement de se diriger dans ce quartier de la ville ? Elle ne comprenait pas la raison de sa présence et doutait qu’il s’agissait d’une simple coïncidence. A sa remarque, la Noire leva un sourcil méprisant. « Disons que le meurtre n’a pas encore été légalisé et que j’ai pas réellement envie de tâcher ma robe. Voilà pourquoi nous vous laissons déambuler par ici. » Répondit, sarcastique, la louve. S’ils acceptaient les humains, c’était simplement parce qu’ils n’avaient pas le choix, comme pour les loups blonds. Ils n’avaient pas d’autres solutions, vu que le Roi en personne ne voulait plus qu’ils s’entretuent, mais qu’ils s’unissent. Belle blague. Elle savait pertinemment que les loups blonds n’avaient aucun intérêt sur cette planète. Aucun. Alors pourquoi diable fallait-il qu’ils fassent semblant de vouloir s’unir dans la paix et l’amour et elle ne sait quoi d’autre ? Débarrassés des blonds, les loups norvégiens se porteraient bien mieux, beaucoup mieux. Mais ça, soit le Roi le savait et le cachait pour agir plus tard, soit il était beaucoup plus stupide qu’il n’y paraissait. Chose qui, évidemment, lui semblait totalement illogique. Solskinn étant loin d’être bête, elle s’attendait à ce qu’il ait prévu tout à la lettre, à la perfection même.
Vyranui, se retenant de rouler des yeux dans ses orbites, soupira mentalement. Se mettait-il à vouloir être intéressant ? Pensait-il réellement qu’il avait la moindre chance ou que ses diverses élucubrations l’intéressaient ? Elle n’était que curieuse et bien qu’ayant réellement envie de débarrasser la ville d’un tel loup, la guérisseuse avait conscience qu’elle ne pouvait pas. Enfin, physiquement parlant elle avait toutes ses chances, mais elle n’avait aucun intérêt à s’attirer des ennuis, d’autant plus pour un simple loup blond, tout Svanhildesen qu’il soit. « Tu ne mérites rien. Tu le sais pertinemment. » Froide, distante, sa voix chante un mépris sincère à l’égard de ce loup blond. Pour qui diable se prenait-il ? S’il se croyait intéressant, il se mettait le doigt dans l’œil. « Je ne crois pas aux coïncidences et bien que ça ne me surprend pas que tu n’aies rien à faire de ta vie, je me demande bien pourquoi tes pas t’auraient malencontreusement, guidé jusqu’à notre quartier. » Chose qui, disons-le clairement, n’était pas des plus courante. Il pouvait dire ce qu’il voulait, sa présence ici n’était certainement pas dû à une simple balade. Elle en était persuadée.


But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
And maybe, i'will save your heart.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 20 Juil - 2:06


Meute Blonde

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ PSEUDO : Kari ▹ EMPREINTES : 60 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 12/03/2017 ▹ AGE DU PERSO : 25 ▹ LOCALISATION : Quelque part dans la forêt ou avec une des mes soeurs chéries

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Born in grief, raised in hate, helpless to defy his fate. Let him run, let him live, but do not forget what we cannot forgive and he is not one of us. He has never been one of us. He is not part of us, not our kind. Someone once lied to us. Now we're not so blind for we knew he would do what he's done and we know that he'll never be one of us
En quête de réponse ft. Vyranuyi

 J’ai toujours été si bien entouré et aimé que jamais je ne me suis réellement senti seul malgré mes nombreuses escapades en solitaire.  Pourtant en cette terre austère, je dois bien avouer que la présence chaleureuse d’un des miens La simple présence d’un blond semble toujours être un véritable éclat de soleil qui ne ferait pas de tort dans ce quartier qui manque cruellement d’éclat. En fait tout ici semble comment dire… terne. Il y manque de la vie, des rires, du bonheur. Il est vrai que même chez moi l’ambiance est moins joviale depuis le renversement du système, mais en comparaison à ici je n’ai pas à m’en plaindre. Décidemment jamais je ne pourrais loger en ces lieux, plus je passe de temps ici et plus je meurs d’envie de revenir sur mes pas pour rentrer dans mon chez-moi chaleureux et convivial.  N’empêche, sa remarque acerbe me fait échapper un léger rire. Il faut avouer que j’apprécie bien sa franchise mais aussi son sens de la répartie. Ce n’est pas parce que nous ne partageons pas les mêmes points de vue que je ne peux pas lui attribuer ce mérite. J’ai bien sur remarqué qu’elle a dit clairement « nous VOUS laissons déambuler ici» au lieu d’employer le terme eux pour désigner les humains, démontrant ainsi qu’elle semble mettre les blonds dans le même panier que ces derniers, ce qui ne m’étonne guère de sa part, mais je n’en fais pas tout un drame. Je savais très bien à l’avance que ce n’est pas ici que je me serais fait des amis de toute façon. Je sais qu’elle ne s’intéresse pas du tout à moi, et que c’est plutôt l’étrangeté de ma présence ici qui l’a poussée à m’aborder, mais je tente de détendre l’atmosphère pour ne pas avoir à marcher sur des œufs à chaque seconde de notre discussion. Un sourire indifférent étire le coin de ma bouche quand elle confirme cette pensée en affirmant que je ne mérite rien, même son attention. Ce que je sais, c’est que c’est ce qu’elle pense. Mais j’ai une assez bonne estime de moi-même pour ne pas me laisser atteindre par ses paroles.

C’est au tour d’un soupir de traverser mes lèvres quand elle ne croit pas un mot de mon excuse bidon expliquant ma présence ici. Je sais très bien qu’elle n’y croirait jamais, et je ne suis pas du genre à tourner autour du pot d’ordinaire. Toutefois, je n’ai toujours pas trouvé comment aborder subtilement la raison de ma venue sans me faire rire au nez puis renvoyé chez moi à coup de pieds. Peut-être aurais-je dû réfléchir à comment pouvoir me procurer les réponses à mes questions avant de venir ici… Oh et puis tant pis, le mensonge et les manigances ne sont pas mon genre. Je vais faire à ma façon comme d’habitude : avec mon implacable franchise. Après tout, qu’est-ce que j’en ai à faire de son opinion sur moi? Elle me méprise déjà autant qu’elle méprise les humains sans même me connaître, simplement en raison de mes origines. Alors qu’importe une raison de plus ou de moins pour me mépriser? Je finis donc par hausser les épaules en signe de résignation avant de me lancer. :« Tu es effectivement très perspicace, je ne serais jamais venu dans ce quartier sans intérêt par simple plaisir ni même pour tuer le temps. En fait je suis venu avec l’idée stupide de pouvoir avoir quelques réponses à mes questions et pour m’aider à mieux vous comprendre… Tu vas trouver ça complètement naïf et ridicule de ma part, je le sais très bien alors tu n’as pas besoin de le dire… En fait je me demande simplement pourquoi. Pourquoi avoir décidé de tourner le dos à tout le monde alors qu’on avait besoin de vous? On n’a jamais rien demandé avant et on n’aurait jamais rien demandé ensuite. Mais vous avez préféré fuir comme des lâches, pourtant je n’aurais jamais cru cela de vous. Vous n’êtes pas des fuyards de nature. Donc je me suis dit que vous deviez avoir de bonnes raisons que je suis curieux de connaître. Après tout c’est fini maintenant, que tu me le dis ne fera donc aucun tort à qui que ce soit.» Je sais, j’ai tout débité d’un coup et pourquoi? Probablement pour n’obtenir aucune réponse, ni même une seule excuse. Au moins j’aurais essayé, c’est mieux que rien.





Revenir en haut Aller en bas
Dim 6 Aoû - 11:09


Meute Noire

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Edwina S. Svanhildesen, l'alpha de la meute blonde et Ester L. Braaten, conseillère du Roi et Chef des Traqueurs de la meute argentée. Torvald Marklund, chasseur. ▹ PSEUDO : ODAYA OCHAVEN, fondatrice pour vous servir ! ▹ EMPREINTES : 463 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 21/09/2016 ▹ LOCALISATION : Quelque part dans les ombres de Bergen. ▹ HUMEUR : Mauvaise, sombre, antipathique. Pas réellement fréquentable. Encore moins pour les blonds et autres infériorités.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Quelques sachets remplis d'herbe, un miroir, un livre de prières et une coupelle pour recueillir le sang de ses patients.



Croiser un blond dans le quartier noir n’est pas chose courante, il est vrai que ça arrivait – après tout, certains s’intéressaient aussi à leurs activités illégales ou à leur commerce, mais un blond Svanhildesen, ça avait le mérite d’attirer l’attention. C’était même très intéressant de voir qu’il avait décidé de venir en terrain ennemi et c’était d’autant plus intéressant qu’il ne savait pas justifier son acte. Assez instinctive de nature – vous me direz, comme la plupart des loups – Vyranui ne faisait que difficilement confiance aux gens qui l’entouraient (ou qui croisaient sa route), de ce fait, elle ne croyait jamais les mots qui sortaient de leur bouche, mais aujourd’hui c’était encore différent, elle avait l’impression qu’il n’était pas serein d’être ici, peut-être dû à une raison obscure ? Elle avait envie d’en savoir plus et, maintenant qu’il était là, elle avait aussi envie de l’embêter, de le mettre dans une position indélicate, de le gêner, de peut-être même, le briser. Enfin, elle ne pourrait sans doute pas faire tout ceci en une simple rencontre au détour d’un trottoir, mais c’était toujours intéressant de bousculer les blonds. Ces pauvres petites créatures fragiles. Ils étaient tellement pitoyables, elle ne comprenait pas pourquoi Solskinn les gardait encore envie. Ils auraient été bien mieux quelques lieux plus loin, au royaume de Fenrir par exemple – si tant est Fenrir les accepterait dans son royaume.

Elle hausse un sourcil méprisant à la remarque du jeune homme, son regard acéré défigurant son visage. « C’est vrai que du haut de tes pauvres petites années tu sais mieux que nous, ce que nous avons fait. » Réagissant à la mention de lâcheté qui les caractérisait tant. Elle roula des yeux, dépitée de voir combien les blonds pouvaient être stupides. « Déjà revois tes bases gamin, les lâches de Bergen sont tes amis roux et si je ne m’abuse, ta famille non ? » Elle ricana, elle comprenait mieux son comportement vu son entourage. Les mauvaises tares, ça se transmettait aussi bien par la génétique que par l’environnement dans lequel on grandissait. « Les enjeux politiques te dépassent encore, si j’étais toi je laisserais les adultes travailler et je retournerai à mes petits bac à sable. » Parce que c’est ce qu’il était : un gamin. De base déjà, il s’agissait d’un loup qui plus est blond, alors il avait forcément des difficultés à comprendre les choses, mais son âge le rendait encore plus expérimenté et stupide. Son comportement aujourd’hui le prouvait. S’il pensait pouvoir se ramener comme une fleur et poser ses questions, il s’était trompé de quartier. Ici ce n’était pas la petite bulle rose de la meute blonde, où tout le monde aimait tout le monde et tous vivaient en harmonie. Bien au contraire même. Evidemment, son intention pouvait apparaître louable à bien des loups – elle était même sûre que les blonds trouveraient son initiative intelligente ou presque, mais ça pouvait aussi être un comportement déguisé pour fouiller la meute noire et apporter des renseignements à sa pétasse d’alpha. Et autant dire qu’elle ne comptait pas aider une alpha, qui plus est incapable comme sa sœur, à glaner quelques informations, même si elles étaient minimes et presque inutiles. La sûreté était de mise, surtout quand il s’agissait de la meute blonde. « De toute façon, je ne comprends pas bien ce qui te préoccupes en cet instant, ne devrais-tu pas plutôt t’inquiéter de voir ta sœur se faire engrosser tranquillement, au lieu de se préoccuper de la vie de sa meute en société ? » Parce qu’après tout, les rumeurs courraient partout dans la ville et celle criant qu’il y avait eu des fiançailles s’était déjà répandue. Alors croire qu’elle allait pouvoir protéger sa meute en étant ronde comme un ballon, c’était pathétique. Décidément, la meute rousse avait fait une erreur et, voilà que la meute blonde faisait de même. Pathétique. Elles feraient des mères minables.


But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
And maybe, i'will save your heart.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 27 Sep - 2:29


Meute Blonde

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ PSEUDO : Kari ▹ EMPREINTES : 60 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 12/03/2017 ▹ AGE DU PERSO : 25 ▹ LOCALISATION : Quelque part dans la forêt ou avec une des mes soeurs chéries

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Born in grief, raised in hate, helpless to defy his fate. Let him run, let him live, but do not forget what we cannot forgive and he is not one of us. He has never been one of us. He is not part of us, not our kind. Someone once lied to us. Now we're not so blind for we knew he would do what he's done and we know that he'll never be one of us
En quête de réponse ft. Vyranuyi

« C’est vrai que du haut de tes pauvres petites années tu sais mieux que nous, ce que nous avons fait. » À cette remarque je ne peux m’empêcher de lever les yeux vers le ciel. La louve noire semble avoir une fâcheuse tendance à mal interpréter les paroles des autres. Je n’ai jamais insinué que je connaissais leur situation. Au contraire, c’est justement parce que je l’ignore que je suis venu jusqu’ici pour lui poser ma question stupide. « Ce n’est pas ce que j’ai dit. Si je le savais vraiment tu crois que je serais venu vous voir pour poser la question?» Quant à sa remarque sur mes cousins rouquins, je n’ose même pas répliquer. Elle ne mérite même pas que je m’énerve pour ça ou que je gaspille ma salive. Je me fous bien de ce qu’elle pense de moi ou de ma famille, moi je sais qu’ils sont géniaux au fond malgré leurs quelques défauts que je ne remarque presque plus avec le temps. En même temps, je suis bien mal placé pour juger des gens sur leur conduite. « Les enjeux politiques te dépassent encore, si j’étais toi je laisserais les adultes travailler et je retournerai à mes petits bac à sable. » Je ne comprends même pas d’où elle tire ces propos. Il est vrai que je ne suis pas parmi les loups les plus vieux, mais je suis bien majeur et vacciné. Je ne vois pas comment à la mi-vingtaine je peux être considéré comme un gamin. Effectivement mes agissements ne montrent pas toujours mon âge réel mais c’est une toute autre histoire. «À ce que je sache les enjeux politiques me concernent tout autant. Si j’ai pris la peine de venir c’est que cela me préoccupe réellement et que j’essaie seulement de comprendre comment les circonstances ont pu revirer d’un seul coup. Tout ce que je veux c’est comprendre le pourquoi, je ne vois pas en quoi cela pourrait causer du tort que tu me le dises maintenant que c’est du passé. Cela me permettrait juste d’être satisfait d’avoir ma réponse et toi tu aurais la paix.»

« De toute façon, je ne comprends pas bien ce qui te préoccupes en cet instant, ne devrais-tu pas plutôt t’inquiéter de voir ta sœur se faire engrosser tranquillement, au lieu de se préoccuper de la vie de sa meute en société ? » Quand elle fait mention de la situation d’Edwina je ne peux m’empêcher de croiser les bras, déjà un peu plus sur la défensive. Ma cousine a bien réussi à mettre au monde de magnifiques louveteaux de sang pur, je ne vois pas en quoi cela pourrait poser un problème dans le cas de ma sœur. :« Primo, ce n’est pas parce que ma sœur va se marier qu’elle va nécessairement tomber enceinte tout de suite. Deuzio, c’est son choix personnel d’avoir des enfants ou non. Tertio, je la connais assez bien pour savoir que sa priorité est le bien être de la meute. Elle a le sens des responsabilités et elle est assez réfléchie pour peser le pour et le contre. Et pour terminer quatro, qu’est-ce que tu peux bien en avoir à foutre. Cela n’a même pas rapport avec ce quoi on discute présentement.» Je crois comprendre qu’elle essaie de changer de sujet, mais je n’en démordrai pas.






Revenir en haut Aller en bas
Lun 2 Oct - 21:03


Meute Noire

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Edwina S. Svanhildesen, l'alpha de la meute blonde et Ester L. Braaten, conseillère du Roi et Chef des Traqueurs de la meute argentée. Torvald Marklund, chasseur. ▹ PSEUDO : ODAYA OCHAVEN, fondatrice pour vous servir ! ▹ EMPREINTES : 463 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 21/09/2016 ▹ LOCALISATION : Quelque part dans les ombres de Bergen. ▹ HUMEUR : Mauvaise, sombre, antipathique. Pas réellement fréquentable. Encore moins pour les blonds et autres infériorités.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Quelques sachets remplis d'herbe, un miroir, un livre de prières et une coupelle pour recueillir le sang de ses patients.



« Tu es blond. » Répond-t-elle à sa question, comme si la discrimination dont elle faisait preuve répondait à toutes ses questions. De toute façon, elle se fichait pas mal de ses questions et des réponses qu’il voulait. Elle était presque sûre que ce n’était que des faux semblants et des idées grotesques. Pourquoi diable un blond voudrait prendre des nouvelles des noirs ? Que cachait-il ? Que cherchait-il à avoir ? Elle ne comprenait pas vraiment son comportement et, d’une certaine façon, ne voulait pas réellement le comprendre. Il restait un simple blond après tout, rien de bien élogieux, il ne fallait pas se voiler la face. Elle se doutait pertinemment que ses manigances n’étaient pas des plus élaborées, ni des plus utiles.

Un rire froid s’échappe d’entre ses lèvres, méprisant. Un sourire se hausse face au comportement – enfantin de Audun. Que peut-il vouloir faire par ici ? Que cherche-t-il réellement ? Et pourquoi diable s’intéresser à sa meute ? « Donc, tu m’expliques l’intérêt de savoir ce qui s’est passé pour nous ? » Elle ricane. « Je croyais que les blonds n’étaient pas du genre à profiter de la mauvaise passe des autres. » Elle fait un pas vers lui. « A profiter de leurs faiblesses pour retourner le couteau dans la plaie. » Parce que d’une certaine façon, n’était-ce pas ce qu’il était en train de faire ? « Si tu veux vraiment tout savoir, on a pas réellement eu le choix. » Elle n’en dit pas plus, ne souhaitant pas non plus se mettre à dos la meute sur le trône de la Norvège. Mais d’un autre côté… elle se dit que si elle divulgue quelques informations, ça pourrait leur être utile non ? Bon, certes, elle ne peut décemment pas compter sur les capacités des blonds et leur façon de travailler, mais les rumeurs ne peuvent pas leur desservir n’est-ce pas ? Et qui Solskinn risquait-il de croire ? Audun, ou elle ? Un petit sourire torve sur le visage, elle connaissait la réponse à cette question. Oui, elle ne risquait rien à raconter quelques bribes de ce qu’il s’était passé au jeune loup. De toute façon, tout le monde devait se foutre de lui. « Oui, évidemment que c’est son choix. » Elle hausse les épaules, n’ayant jamais dit le contraire. Etait-il débile, en plus d’être blond ? « M’enfin, quand on voit le loup, on s’inquiète un peu pour la survie de la meute quand même. » Elle était d’accord, les louves faisaient 90% du travail et servaient la meute mieux que les loups, mais de là à s’abaisser à se marier à un tel cabot ? C’était navrant. Simplement navrant. « Ne penses-tu pas qu’une louve alpha mérite quelqu’un de mieux ? » Et quelqu’un d’utile au passage ? Parce que celui-ci, décidément, n’était pas réellement utile. Pas du tout même. C’était quand même un petit louveteau qui s’était fait torturé par Solskinn, devant des familles humaines. Autant dire qu’il était pas le plus rusé de la meute, clairement pas. « Après, si ça t’éclate de voir ta sœur faire n’importe quoi. » Elle haussa les épaules, bien ravie de voir les Svanhildesen faire n’importe quoi d’années en années. Qui serait la prochaine du trio à faire absolument n’importe quoi ?


But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
And maybe, i'will save your heart.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé






Revenir en haut Aller en bas
 

En quête de réponses ft. Vyranui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [REGLES] : Questions/Réponses.
» Questions/Réponses : Event : Le vieux continent
» Vos Questions, Nos réponses !
» Questions → Réponses
» Les réponses sages de Rosy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprit Sauvage ::  :: Quartier Sud-Est-
Sauter vers: