Know your Master ▬ Solskinn
MÉTÉO DE BERGEN

Météo Bergen © meteocity.com
EVENTS

- Mariage du Roi, juste ici.
- Deuxième partie du Mariage, juste ici.
- Fête nationale norvégienne, juste ici.

LES ANIMATIONS RP

- La loterie rp, ici.
- La recherche de rp, ici.
- L'intervention inrp des chasseurs, ici.
- Les rumeurs inrp, ici.

SCÉNARIOS DE NOS MEMBRES

- Chasseur, rival, ex-ami ◊ ici.
- Meilleur ami, beau-frère ◊ ici.
- Augure de la meute argent ◊ ici.
- Alpha de clan brun ◊ ici.
- Chercheuse sur un projet secret ◊ ici.
- Soeur jumelle ◊ ici.
- Bêta noir ◊ ici.
- Apprenti chasseur ◊ ici.


Laisse ton avis dans ce sujet.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur ESPRIT SAUVAGE !
Sur le forum vous pourrez incarner un loup ou un humain.
On espère que vous trouverez votre bonheur, n'hésitez pas à fouiller les pvs, scénarios et les pré-liens
N'oubliez pas que vous avez deux semaines pour faire votre fiche
Pensez à voter pour nous, dans ce sujet et à promouvoir notre forum sur Bazzart, PRD et OMR :coeur2:

Partagez | 
 

 Know your Master ▬ Solskinn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sam 13 Mai - 20:20


Grim Solheim
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ PSEUDO : Talim ▹ EMPREINTES : 236 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 29/01/2017 ▹ AGE DU PERSO : 40 ▹ LOCALISATION : Fraîchement débarqué à Bergen ▹ HUMEUR : Calme et froid.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Lieu et date du rp : Début février, Palais Royal de Bergen
Protagonistes: Solskinn & Grim
Résumé du rp: Après avoir obtenu l'accord d'Ester pour rencontrer le Roi, Grim est amené au Palais afin de présenter sa requête de venir vivre à Bergen en tant que Solitaire.
Actions réalisées au cours de ce rp: à venir

&

Si l’entretien avec Ester, Chef des traqueurs de Bergen, s’était déroulée à l’orée de la ville, la direction que prirent les voitures sembla mener tout droit au cœur de la forêt. A mesure qu’ils roulaient, Grim voyait disparaître en contrebas les lueurs de la ville. Bientôt il ne les distingua plus du tout et seuls les phares des voitures et la lueur de la Lune éclaira leur route.
Silencieux depuis le début du trajet, le loup ne reçut aucune indication sur le lieu où ils se rendaient. Il allait rencontrer le Roi, de cela il ne pouvait guère douter étant donné la sincérité dont Ester avait entouré son aura en accédant finalement à sa requête. Le lieu, il ne pouvait qu’imaginer. Etant donné l’heure avancée de la nuit, ils pouvaient tout à fait le conduire jusqu’à la demeure du Roi. Avoir sa maison loin dans les montagnes, au milieu de la forêt présentait un certain avantage dont le premier était notamment la discrétion. Et bien que le grand loup s’agace intérieurement des manières et de la méfiance quasi maladive des Norvégiens, il prenait néanmoins au sérieux les menaces qu’Ester n’avait cessé de proférer. A mesure que les voitures s’enfonçaient dans les ténèbres et la forêt, Grim prenait pleinement la mesure du danger que représentaient ces loups s’ils décidaient subitement de se montrer moins courtois. Il était seul, il n’y aurait aucun témoin pour voir disparaître son corps …
L’impulsivité ne faisait pas partie de ces défauts, ce qui pourrait éventuellement présenter un avantage. Ça ne l’était guère lors d’une chasse (encore que tout dépendait du gibier) mais en matière d’échanges humains, cela pouvait aider. Tout comme il avait dû convaincre Ester, il allait devoir convaincre le Roi. Bien qu’elle ait donné un avant-goût de l’ambiance qu’il régnait entre les loups à Bergen, Grim tâcha de ne pas projeter sur le Roi le comportement que la chef des traqueurs avait eu avec lui. Nul doute que l’échange lui donnerait du fil à retordre, il restait lucide mais la personnalité du Roi serait probablement différente de celle de son lieutenant.

De cela en tout cas, il n’allait pas tarder à le savoir ; la voiture ralentissant, le loup en déduisit qu’ils arrivaient. Son regard se dirigea sur sa voisine de banquette qui d’un signe du menton lui intima l’ordre de descendre. Sans faire de commentaire, le loup s’exécuta. Une fois sorti de la voiture, il regarda autour de lui. Les deux loups qui avaient pris possession momentanément de sa voiture, l’arrêtèrent un peu plus loin et coupèrent le moteur avant de rejoindre celle où se trouvait Ester. Ils redémarrèrent, laissant Grim en compagnie d’un seul loup dont il attendit la marche à suivre. Sans lui adresser la moindre explication, celui-ci s’enfonça entre les arbres. Il le suivit. Ils marchèrent à peine une dizaine de mètres dans l’obscurité avant que l’homme ne fournisse à Grim un signal on ne peut plus évident. Se déshabillant, il muta sous les yeux de l’Allemand. Il ne fallut guère plus de temps pour qu’aux côtés du loup blanc se joigne une silhouette plus grosse et plus sombre. Ensemble, ils s’enfoncèrent à pas de loup dans les sous-bois.

L’attitude de Grim ne changea guère une fois sous forme de loup. L’argenté l’accompagnant ne montrant aucun signe d’hostilité, encore moins de dominance, il resta quant à lui aussi neutre que possible. Sa soumission, il la présenterait au Roi et en tant que solitaire, personne d’autre ne l’obtiendrait à part lui. Calmes et silencieux, les deux loups progressaient donc.

Grim se demandait s’il lui faudrait faire part de son souhait d’intégrer Bergen sous forme lupine. L’arrivée face à une immense grille forgée et la transformation du loup blanc à côté de lui, lui fournit la réponse. Mutant à son tour, il récupéra les habits que l’autre lui tendit. Ils étaient de manufacture simple mais ils feraient parfaitement l’affaire. Suivant l’homme qui s’avançait vers l’immense demeure en face d’eux, Grim prit cependant le temps d’observer la merveille d’architecture que constituait cette ancienne bâtisse norvégienne. Ils entrèrent dans un hall au faste indéniable où le loup qui avait accompagné Grim dans la forêt le laissa, lui intimant d’attendre qu’on vienne le chercher. A peine une minute après son départ, on vint effectivement l’escorter. Etant donné l’heure avancée et malgré la nature lupine de tous les membres de cette maison, il croisa peu de loups éveillés mais ne douta étant donné la taille de la bâtisse du nombre qu’elle devait héberger.

Docilement, il se laissa introduire dans une salle semblable à un petit salon d’apparat où on lui assura que le Roi allait bientôt le recevoir. Malgré la fatigue du voyage, la tension qu’instaurait la présence et le côtoiement d’autant de loups à la fois dont il ne connaissait ni l’odeur ni la personnalité, Grim renonça à s’asseoir. Ils n’étaient plus aux temps des grands rois de Norvège où toute une Cour et tout un tas de règles régissaient la vie au Château et en présence de sa Majesté, certes, mais en son for intérieur, en tant que membre d’une race qui avait érigé la hiérarchie au rang de loi, il ne pouvait se résoudre à rencontrer son Roi assis. Patient, il attendit sa venue. Droit et humble.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 15 Mai - 18:02


Solskinn Forsløve
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Kateleyä L. Avellaneda (la DarkEmo chiante), Raphaël Tveit (le Beta incompris tout aussi chiant) ▹ PSEUDO : Njüt le retour ! ▹ EMPREINTES : 273 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 28/02/2016

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Know your master
Ft. Grim Solheim


« Le meilleur savoir-faire n'est pas de gagner cent victoires dans cent batailles, mais plutôt de vaincre l'ennemi sans combattre. » in L'Art de la guerre – Sun Tzu.


Assis auprès de sa future épouse, Forsløve sirote tranquillement une gorgée de champagne. S'il n'en laisse rien paraître auprès des siens, l'homme-loup se livre plus volontiers à sa femme – bien qu'il ne lui fasse pas de confidences importantes, se méfiant d'elle comme de ses betas mais lui accordant assez d'intimité pour qu'elle ne s'en aperçoive pas – ; or, depuis sa montée sur le trône, l'Alpha-Roi s'ennuie profondément, il regrette le temps où il lui fallait écraser pour s'imposer. Bien qu'il soit grand amateur de stratégies politiques, il a toujours préféré les jeux de guerre à tout le reste. Difficile alors, pour un homme tel que lui, de maintenir son loup en place quand il réclame le sang, la guerre et la soumission de son peuple. La vraie soumission. Celle qui essouffle la révolte et fait naître la loyauté, indéfectible. La croyance. La Foi. Un vague sourire chargé d'amertume, l'homme-loup fait part de ses désirs à sa moitié, en espérant grandement qu'elle saura apaiser ses tourments.

Mais Sirkka Darlig, plus monstrueuse encore que lui – et plus impatiente –, ne le poussera-t-elle pas plutôt à la charge irréfléchie ?

Il n'en saura rien.

Pas tout de suite en tout cas.

Car, contre toute attente, un Gamma s'annonce dans leurs quartiers, interrompant leur moment partagé sous prétexte qu'un solitaire a foulé leurs terres. Forsløve ferme un court instant les paupières, puis de confirmer sa présence auprès du dit solitaire. Sans un mot pour Sirkka, l'homme-loup se lève et se dirige vers son dressing personnel. Il y récupère un costume trois pièces gris clair ainsi qu'une chemise blanche à boutons noirs. Les gestes lents, Forsløve se met aussi en quête d'un boxer, d'une ceinture – en cuir marron, de préférence – et d'une paire de boutons de manchette (de forme carrée, en argent, et ornée d'une pierre décorative couleur d'onyx). Il soupire, puis s'habille, prenant soin de lisser chacune des pièces afin d'en effacer les éventuels plis formés par ses gestes. Une fois « présentable », l'homme-loup parachève le tout en enfilant chaussettes et chaussures – en l'occurrence : des mocassins noirs cirés à la perfection –, dépose un tendre baiser sur les lèvres de sa promise avant de se glisser hors de leur chambre, en direction de leur salon d'apparat.

Il n'aime pas devoir procéder différemment de ce à quoi il est habitué, mais il saura s'adapter quoi qu'il arrive. Après tout, la nuit excuse les changements inopportuns, n'est-ce pas ? Qui plus est, ce solitaire n'est peut-être pas l'unique responsable. L'air de rien, il fait mander le Gamma qui l'a averti de sa présence pour l'interroger, ne souhaitant pas se montrer sans être aux faits des raisons de sa visite. C'est ainsi qu'il découvre qu'Ester est – en partie – responsable de son intervention tardive au sein du Palais, chose qui – plus que de l'agacer – attise aussitôt sa curiosité. Pourquoi la jeune femme aurait-elle poussé un loup à lui rendre visite aussi tardivement ? Un sourire de façade accroché aux lèvres, Forsløve congédie finalement son Gamma – qui n'en sait apparemment pas plus, si ce n'est que le loup s'est présenté sous l'identité de : « Grim Solheim » –, puis de continuer son périple à travers les couloirs du Palais.

- Bonsoir Monsieur Solheim, annonce-t-il posément, une main tendue vers son invité. Que nous vaut le plaisir de votre venue sur nos terres ?




[HRP : Coucou Smile J'espère que ça ira comme introduction Arrow ^^" Bref, bref, si jamais quoi que ce soit te dérange dans mes réponses, n'hésite pas à m'en faire part via MP ]

esprit sauvage


Revenir en haut Aller en bas
Sam 27 Mai - 23:17


Grim Solheim
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ PSEUDO : Talim ▹ EMPREINTES : 236 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 29/01/2017 ▹ AGE DU PERSO : 40 ▹ LOCALISATION : Fraîchement débarqué à Bergen ▹ HUMEUR : Calme et froid.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Malgré l’heure avancée de la nuit, on ne fit guère attendre le solitaire. A peine une dizaine de minutes après l’avoir introduit dans le salon, Grim entendit de l’autre côté de la porte deux paires de pas approcher ; puis une seule. L’autre ayant probablement été congédié. Une autre porte que celle par laquelle on l’avait fait entrer s’ouvrit et un homme entra.
Grim ne se laissa qu’une fraction de seconde pour le regarder et baissa d’instinct le regard vers le sol, en signe de soumission. Si dans son ancienne meute et vis-à-vis des loups qu’Ester avait amenés avec elle, il était loin d’être le moins dominant, il ne pouvait dédaigner à l’homme en face de lui le poids écrasant de son aura sur la sienne. Ils ne s’étaient encore pas prononcé un seul mot mais d’un simple regard, les Loups savaient. Quoiqu’en disent les détracteurs de l’Argenté, le Roi des Loups avait une force et une présence que seuls les Dieux et la puissance réunie de toutes les meutes du pays pouvaient lui apporter. Aucun Loup n’avait pareille aura à celle du Roi. L’Allemand aurait été inconscient, suicidaire, de ne pas s’incliner immédiatement. S’il avait renâclé à accorder son autorité en la matière à la Chef des Traqueurs, il ne pouvait le refuser à l’homme en face de lui. Personne ne naissait prompt à être dominé, les liens et la hiérarchie s’établissaient par reconnaissance et par combat, peu importe la nature ; le loup en face n’était pas né Alpha, ni Roi, il l’était devenu. Et en cela, le Solitaire ne pouvait que lui vouer son respect.

▬ Bonsoir Monsieur Solheim. »

Tacitement autorisé à lui accorder un instant de son regard, Grim releva les yeux et découvrit enfin le visage du roi. Ses yeux étaient aussi glacés que ceux de sa Traqueuse en chef, il n’y brillait ni fatigue, ni désintérêt. Le Roi-Loup semblait au contraire l’observer avec attention. Il lui tendit sa main.

▬ Que nous vaut le plaisir de votre venue sur nos terres ? »

Lui rendant sa poignée de main, le loup baissa ensuite poliment le regard, rappelant à qui observerait qu’il n’était pas venu contester une quelconque autorité royale. Ses mains se croisèrent dans son dos et il répondit avec le même calme qu’il avait employé face à la Traqueuse.

▬ Tout d’abord veuillez excuser le dérangement que j’occasionne à une heure aussi tardive. Je suis arrivé en lisière de la ville il y a à peine deux heures. »

Il ne s’épancha pas plus sur ce qu’il s’était passé ensuite, les loups qui l’avaient ‘accueilli’ avaient probablement dû faire leur rapport. Ester la première. Il était inutile d’endormir le roi avec des informations qu’il possédait déjà. Il poursuivit donc pour répondre à sa question, se tenant toujours droit malgré les nuances que prenait déjà son aura.

▬ Je viens d’Allemagne. De Berlin. Je n’ai guère de famille vivante ici sinon leur souvenir et un restaurant sur le port, aujourd’hui fermé. (Il marqua un temps, semblant réfléchir à ses mots avant de croiser brièvement le regard du Roi pour les lui offrir.) Je suis venu chercher la paix de mon esprit. »

Baissant à nouveau les yeux, Grim marqua un autre silence.
S’il était aisé de se contrôler face à des loups qu’il ne connaissait pas et de garder pour lui ce qu’il savait de sa vie sans le partager, il savait d’emblée ne pouvoir se cacher face au Roi qu’il voulait respecter. Ce n’était pas non plus sa volonté. Si un seul Loup était en droit d’entendre la vérité, il s’agissait de celui en face de lui. Grim, si solitaire souhaitait-il être à présent, n’était pas loup à se soustraire à sa hiérarchie. Elle était en lui depuis toujours, il l’avait apprise auprès des siens et ne s’y sentait pas plus contraint qu’il ne l’était du fait de respirer. Menteur était le loup qui se prétendait au-dessus de tout cela et pouvait vivre seul sans le soutien ou la compagnie des siens. Quelque chose était inscrit en eux comme en nombres d’êtres humains, un instinct qui se trouvait décuplé une fois Changé ; le besoin des autres, d’avoir une famille, de la protéger et de s’en trouver protégé. Pas même le plus solitaire de tous les loups ne pouvaient se targuer de savoir étrangler, de pouvoir même ignorer ce besoin de dépendre des autres loups. La force résidait dans la Meute.
Et si Grim se présentait semblable à un solitaire et n’aspirait plus à rejoindre une meute réelle et constituée, il se sentait incapable de ne pas reconnaître à ce Roi le pouvoir de l’écouter et peut-être de le comprendre, comme n’importe quel loup sous sa protection.

Lentement, il laissa donc s’ouvrir son Aura, dévoilant au Roi ce qu’il avait tu aux Traqueurs. Sa voix, de calme se fit éteinte. Il n’avait aucun plaisir à raconter ce qu’il s’était passé. Il le faisait, voilà tout.

▬ Ma femme est décédée il y a deux semaines de cela. J’en porte encore l’odeur sur moi. Elle est décédée non pas de mort naturelle mais de la main de quelqu’un. La mienne, en réalité. (Le regard toujours baissé vers le sol, il ménagea un silence. Son Aura toujours ouverte continuait de parler en même temps que lui, teintant son discours d’émotions qu’un verbiage humain était incapable à décrire. Il expliqua.) Alena était une Augure. Née condamnée. Les premiers signes de sa folie étaient apparus il y a quelques semaines et la meute n’allait pas tarder à  s’impatienter. »

Son discours semblait dénué de sentiments comparé à ce que laissait filtrer son Aura mais il n’y pouvait rien, il avait toujours été bien meilleur loup qu’humain pour ressentir. Le Roi quant à lui possédait les deux champs de lecture pour comprendre l’histoire que Grim lui présentait. Il pouvait lire sa culpabilité. Il pouvait sentir sa détresse. Tout cela n’avait rien à voir avec une bête conquête de territoire. Il voulait changer de vie, oublier, ne plus jamais aimer quelqu’un d’aussi dangereusement destructeur.
Il voulait la paix de son esprit. La paix pour ce qu’il avait fait. Il ne pouvait avoir cela en restant à Berlin, en étant constamment confronté à son geste et à la reconnaissance lupine qui en résultait. Ici, personne ne le connaissait. Ici il n’était pas le Protecteur. Il n’était que lui. Personne ne savait.
Seul le Roi savait.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 31 Mai - 9:43


Solskinn Forsløve
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Kateleyä L. Avellaneda (la DarkEmo chiante), Raphaël Tveit (le Beta incompris tout aussi chiant) ▹ PSEUDO : Njüt le retour ! ▹ EMPREINTES : 273 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 28/02/2016

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Know your master
Ft. Grim Solheim


Un sourire appréciateur accroché aux lèvres, Forsløve ne peut mésestimer la soumission du solitaire. Si chaque loup de Bergen pouvait faire preuve d'une telle capacité à accepter aussi spontanément son autorité, il y aurait certainement moins de conflits et de chaos sur ses terres. Ce qu'il avait obtenu, Forsløve l'avait acquis dans les règles lupines, que cela plût ou non à ses ennemis. Certes, ç'avait été un coup d'état, mais l'Histoire avait démontré plus d'une fois que les prises de Pouvoir effectuées par la force n'étaient pas nécessairement une mauvaise chose – pour ne citer qu'un seul exemple : Napoléon avait parfaitement su élever son pays à la Grandeur, n'est-ce pas ?

- Tout d'abord, veuillez excuser le dérangement que j'occasionne à une heure aussi tardive. – Le Roi hoche poliment du chef. Les excuses sont acceptées. – Je suis arrivé en lisière de la ville il y a à peine deux heures. Je viens d'Allemagne. De Berlin. – Charmant pays nordique que l'Allemagne. L'homme ne paraît pas surpris, peut-être a-t-il simplement reconnu l'accent, ou bien l'a-t-il simplement déduit grâce au nom de famille ou parce qu'on l'en a déjà informé. Allez savoir. – Je n'ai guère de famille vivante ici sinon leur souvenir et un restaurant sur le port, aujourd'hui fermé.
- J'ose espérer que le voyage n'a pas été trop éprouvant.

D'une poussée légère d'aura, le Roi incite le premier loup senti à leur apporter de quoi sustenter leur appétit respectif. Il ignore si son invité a eu le temps de se nourrir avant d'être accosté par sa très chère louve-traqueuse et, connaissant son caractère parfois peu aimable, il préfère considérer qu'elle ne lui a pas vraiment laissé le temps d'arriver en toute sérénité. S'il apprécie le caractère farouche d'Ester, il n'est pas rare que Forsløve ait à refréner ses ardeurs. La louve Argent, aussi loyale lui soit-elle, a parfois tendance à oublier qu'ils ne pourront pas régner sur le long terme sans au moins paraître mettre de l'eau dans leur vin.

- Je suis venu chercher la paix de mon esprit.

Forsløve, intrigué, fait un imperceptible mouvement pour se redresser. Contre toute attente, il ne lui est pas utile de réclamer à en savoir plus que l'homme s'ouvre de lui-même, dévoilant ainsi ce qu'il a pu cacher à d'autres. Son histoire peu commune suffit à ébranler le Roi, lui et sa Foi, car si ce genre de cas est rare, il n'en demeure pas moins tragique. L'aura sincèrement compatissante, Forsløve se permet alors d'enrouler l'étranger d'une bouffée d'aura réconfortante.

- Ma femme est décédée il y a deux semaines de cela. J'en porte encore l'odeur sur moi. Elle est décédée non pas de mort naturelle mais de la main de quelqu'un. La mienne, en réalité. – Forsløve ferme un court instant les yeux, touché par ces mots. – Alena était une Augure. Née condamnée. Les premiers signes de sa folie étaient apparus il y a quelques semaines et la meute n'allait pas tarder à s'impatienter.
- Je ne peux qu'imaginer votre détresse... souffle-t-il d'une voix compréhensive. Quand vous serez prêts à vous livrer à d'autres que moi, n'hésitez surtout pas à rendre visite à ma future épouse. Elle descend d'une famille d'Augures, nul doute qu'elle pourra compatir à votre peine, peut-être même mieux que je ne puis le faire. D'ici là, si vous éprouvez le désir ou le besoin de rejoindre une meute, sachez que les Argents seront plus que ravis de vous compter parmi les leurs.

L'homme marque une pause, une lueur émue filtrant à travers ses iris bleutés.

- Mes respects, Monsieur Solheim, à votre défunte épouse, mais aussi à vous, pour l'immense volonté et courage qu'il a dû vous en coûter que de faire ce que vous deviez malheureusement faire.

Alors qu'un silence religieux s'installe doucement entre les deux hommes, un Gamma finit par toquer à la porte. Forsløve l'invite à entrer. Le loup se hâte de déposer un plateau sur une table basse qui sépare les deux hommes avant de disparaître hors de la pièce. Thé, café, biscuits en tout genre s'y trouvent ainsi qu'une sucrière et du miel. D'un geste, le Roi présente le tout à son invité, l'incitant ainsi à se servir comme il le ferait chez lui.





esprit sauvage


Revenir en haut Aller en bas
Mar 27 Juin - 15:29


Grim Solheim
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ PSEUDO : Talim ▹ EMPREINTES : 236 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 29/01/2017 ▹ AGE DU PERSO : 40 ▹ LOCALISATION : Fraîchement débarqué à Bergen ▹ HUMEUR : Calme et froid.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Tandis qu’il se tenait, humble et droit au centre de la pièce, attendant que le Roi décide de la véracité de son histoire et du crédit que l’on pouvait y apporter, il sentit par son aura quasiment ouverte au complet qu’une autre l’effleurait. Le contact d’abord ténu se fit petit à petit plus prégnant. Lentement l’aura du Roi Alpha enveloppa celle de Grim. Le regard vidé de sa substance d’avoir ressassé de vieux souvenirs, le loup frissonna légèrement. Sans prononcer un seul mot, sans même faire un geste, le Roi marqua par cet acte le soutien dont il voulait témoigner, la douleur dont il ressentait les affres chez le solitaire et surtout, l’acceptation. L’attitude de l’allemand ne s’en trouva que plus respectueuse. Inclinant un peu plus la nuque, il laissa l’aura de l’Argenté s’enrouler autour de la sienne et soulever un instant le poids indicible sur ses épaules.

▬ Je ne peux qu'imaginer votre détresse... fit le Roi d’une voix basse et compréhensive. Quand vous serez prêts à vous livrer à d'autres que moi, n'hésitez surtout pas à rendre visite à ma future épouse. Elle descend d'une famille d'Augures, nul doute qu'elle pourra compatir à votre peine, peut-être même mieux que je ne puis le faire. D'ici là, si vous éprouvez le désir ou le besoin de rejoindre une meute, sachez que les Argents seront plus que ravis de vous compter parmi les leurs. »

Silencieusement, le loup inclina la tête en signe de remerciement. Nul mot n’était nécessaire à cet instant. Le Roi ne cherchait pas à le soumettre ni à l’enrôler dans une de ses meutes. Il ne faisait qu’inviter. Le solitaire ne se sentait pour autant guère prêt à rejoindre une nouvelle meute. Le souvenir qu’avait laissé l’ancienne et le parjure dans lequel il les avait tous abandonnés suffisaient pour le moment à contenir son besoin. Il doutait même qu’il lui revienne un jour. Le meurtre d’Alena était encore récent mais Grim sentait au fond de lui que son geste l’avait  changé à jamais. La solitude serait sa compagne au moins pour les mois à venir.

▬  Mes respects, Monsieur Solheim, à votre défunte épouse, mais aussi à vous, pour l'immense volonté et courage qu'il a dû vous en coûter que de faire ce que vous deviez malheureusement faire. »

A nouveau, Grim garda le silence et les yeux baissés. Il n’y avait rien à ajouter, rien à dire ou faire qui n’ait déjà été fait. Il avait commis un crime pour le bien de la meute, il avait failli à son devoir de compagnon tout en respectant celui de Bêta. Il ne cherchait ni gratitude, ni compréhension pour ce qu’il avait fait. Encore moins de la compassion. Nul ne pouvait comprendre car nul n’avait été dans sa situation. Le mieux était encore de ne plus aborder le sujet car quoiqu’il advienne, quoiqu’il se dise, le loup restait insatisfait, amer, rancunier. Sa culpabilité était profonde mais la rancœur l’égalait presque. Il ne voyait guère où était le courage dont parlait Solskinn dans ce qu’il avait accompli. Il ne voyait qu’un écœurant devoir qu’il avait fait sans réellement comprendre si la décision émanait de lui. Il était à présent trop tard pour faire marche arrière. Alena était morte. Définitivement morte. Et lui … allait tâcher d’apprendre à vivre avec ce qu’il avait fait.

Un Gamma entra discrètement dans la pièce où se tenaient les deux hommes, tirant Grim de ses mornes réflexions. Il déposa sur une table basse proche du Roi un plateau garni de nourriture sucrée avant de s’éclipser avec la même discrétion. Le loup le regarda partir avant de saisir l’invitation du Roi à se servir. Inclinant brièvement la tête, il le remercia et s’approcha lentement. La route l’avait affamé, subir les questions d’Ester entourée de tous ses Traqueurs aussi. Bien qu’il ne souhaite pas s’attarder outre mesure en présence du Roi-Alpha, il ne pouvait refuser à son hôte la reconnaissance de l’accueillir et le nourrir. Ne scellait-on pas les meilleures alliances lors des dîners ? Grim n’était pas là pour déclencher ou refroidir une guerre mais le symbole du pain rompu ensemble lui convenait assez pour rester. Il était trop tard pour apprendre à connaître son nouveau Roi mais au moins celui-ci pourrait-il l’éclairer sur certains points capitaux le temps qu’il se familiarise avec d’autres loups et apprenne complètement le mode de vie qui seyait aux Norvégiens.

Prenant place sur l’un des canapés dans lequel il s’assit avec retenue, le loup se laissa réitérer l’invitation à se servir le premier avant d’obtempérer. Il se servit un thé noir fumant aux senteurs boisées dans lequel il trempa subrepticement un biscuit sec avant de mordre dedans. Son regard n’allait jamais droit dans celui de l’Alpha, question de politesse et de respect. Il fixa le menton de celui-ci avant de prendre la parole. Son ton était posé mais l’hésitation se fit sentir une fraction de seconde avant de disparaître.

▬ Je ne peux vous cacher la fuite en avant qui a suivi la mort de ma femme. Bien que je ne souhaite gagner le cœur d’aucune meute pour le moment, je ne peux.. Je ne suis plus digne d’en faire partie. D’aucune d’entre elles. Je ne leur causerai pas de tort car telle n’est pas ma volonté en venant ici,  mais je ne pourrais rejoindre l’une d’entre elles. Il serait vain d’en garder l’espoir. »

Un instant son regard croisa celui de l’Alpha avant que Grim ne baisse à nouveau le sien. Il ne se sentait pas anxieux, il savait ce que le Roi avait lu en lui et la façon dont il avait abandonné la meute de Berlin. Il n’était qu’un Bêta parmi d’autres, certes, mais il était capable d’abandonner les siens et un acte tel que celui-ci, même venu d’un Gamma, n’aurait trouvé aucune tolérance chez lui. Si la force résidait dans la Meute, c’était évidemment parce qu’on pouvait toujours se reposer sur elle. Grim n’avait pas failli à sa tâche en tuant sa femme Augure mais il avait failli en ne restant pas, en n’assumant pas. Il le savait mieux que quiconque. Et de ce meurtre ou cet abandon, il ignorait lequel des deux était le plus douloureux à se pardonner. Sans doute les deux.

Repensant à une chose qu’Ester lui avait dite tout à l’heure concernant le Roi (et maintenant qu’il semblait plus ou moins autorisé à rester à Bergen), Grim se permit un changement de sujet lorsque l’autre fut clos. Il ne voulait pas retenir le Roi indéfiniment mais si la situation était encore instable, il tenait à le savoir. Il reposa sa tasse et croisa lentement ses mains entre elles.

▬ Mme Braaten m’a fait part de votre accession récente au trône de Norvège et des différents que cela a pu occasionner entre les meutes. En tant que nouvel arrivant, dois-je m’attendre à devoir choisir un camp ? »

Tout n’était jamais rose dans le monde des loups et même à Berlin la situation n’avait pas toujours été d’une stabilité parfaite, voilà pourquoi Grim ne se leurrait pas sur les petits différends que les meutes avaient constamment mais ce qui l’intéressait était plutôt la menace politique d’un coup d’état ou d’un bain de sang entre les meutes et le Roi. Ou disons-le autrement, ce qui l’intéressait était l’absence de tout cela. Sans être un pacifiste pur car il restait un loup malgré tout, l’allemand ne souhaitait que peu entrer dans ce genre de jeu. Sa question était donc directe, franche mais il ne doutait pas que ce choix soit correct. Les loups détestaient les entourloupes, à la différence des avocats, dont il était aussi issu.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 29 Juin - 15:53


Solskinn Forsløve
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Kateleyä L. Avellaneda (la DarkEmo chiante), Raphaël Tveit (le Beta incompris tout aussi chiant) ▹ PSEUDO : Njüt le retour ! ▹ EMPREINTES : 273 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 28/02/2016

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Know your master
Ft. Grim Solheim


- Je ne peux vous cacher la fuite en avant qui a suivi la mort de ma femme. – Forsløve ne peut que hocher lentement du chef. L'homme a effectivement fui, mais mérite-t-il pour autant qu'on le juge d'avoir été mis à mal par son Devoir ? – Bien que je ne souhaite gagner le cœur d'aucune meute pour le moment, je ne peux... Je ne suis plus digne d'en faire partie.Balivernes. Le Roi garde ses pensées pour lui, par respect, mais n'en reste pas moins convaincu que Monsieur Solheim aurait tout à fait sa place dans une meute. – D'aucune d'entre elles. Je ne leur causerai pas de tort car telle n'est pas ma volonté en venant ici, mais je ne pourrais rejoindre l'une d'entre elles. Il serait vain de garder l'espoir.

Forsløve esquisse un sourire courtois, attristé de voir un loup se condamner à la solitude pour un crime dont il n'est pas entièrement responsable. Cependant, l'Argent sait qu'ils ne se connaissent pas suffisamment pour qu'il lui soit possible de conseiller l'étranger. Certes, il pourrait lui dire que le fait de se punir ne ramènera pas sa femme, que ça ne la guérira pas de ce qu'elle vivait non plus, mais il se doute que l'homme n'apprécierait pas ça venant d'un parfait inconnu. Alors, le Roi garde ses observations pour lui-même, estimant qu'il se permettra peut-être ce genre de libertés s'ils viennent à se lier d'amitié un jour. D'un geste habitué, l'Alpha se sert une tasse de thé, de l'Earl Grey parfumé au jasmin. Bien qu'il ne soit pas aussi friand de thé que certains loups de sa meute, il n'en apprécie pas moins les vertus apaisantes.

- Mme Braaten m'a fait part de votre accession récente au trône de Norvège et des différents que cela a pu occasionner entre les meutes. – Forsløve arque un sourcil sceptique, étonné par le franc-parler de l'étranger. S'il apprécie ce trait de caractère à sa juste valeur, il n'en reste pas moins méfiant quant aux raisons qui le poussent à évoquer la situation de son Royaume. – En tant que nouvel arrivant, dois-je m'attendre à devoir choisir un camp ?

Solskinn Forsløve savoure une gorgée de thé, les yeux plongés au creux de ceux de son invité, soudain plus froids et plus pénétrants. S'il comprend la démarche de l'étranger, il n'en demeure pas moins contrarié d'avoir à lui rappeler les règles communes à tous les loups du monde entier quant aux solitaires. Dans le fond, il estime que la question ne se pose même pas. D'abord silencieux, le Roi esquisse un sourire délicat qui n'est pas sans contraster avec le bleu glacial de ses pupilles. Puis, d'une voix à la fois ferme et douce, il répond :

- Si je comprends aisément vos craintes à l'idée d'emménager dans un pays en proie à quelques troubles d'ordre politique, je suis dans l'impossibilité de pleinement satisfaire vos désirs de Paix – bien que ce soit ce à quoi j'aspire dans l'idéal. – Il marque une pause, prend le temps de boire une gorgée de thé. – Quant à savoir si vous allez devoir choisir un camp, m'est avis que la réponse est évidente. – Il ponctue son observation d'une légère poussée d'aura, suffisante pour lui rappeler à qui il doit son allégeance en tant que solitaire. – Comprenez bien que je n'espère pas un conflit ouvert entre toutes les meutes de Bergen, je l'espère d'autant moins que nous avons le devoir de réparer les erreurs de feu Avyn Svanhildesen afin de nous préserver de la menace humaine. – Il sourit plus largement, évoquant par-là un événement qui a touché les loups du monde entier et dont il a très certainement également eu connaissance. – Néanmoins, tout bon Roi suis-je aux yeux de certains loups, je ne suis pas Fenrir pour autant, il m'est donc impossible de m'assurer que personne ne cherche à attiser les flammes de la guerre quand je ne cherche qu'à œuvrer pour la Paix. Sachez néanmoins que tout acte de violence est soumis à nos Lois ancestrales, que si un seul loup sur ce territoire venait à vous menacer, vous agresser, ou pire encore, alors que vous êtes désormais un loup de Bergen comme un autre, dans une meute ou non, sa peine serait à la hauteur du crime commis. S'il faut en passer par ça pour maintenir la Paix en Norvège, je n'hésiterai pas.




esprit sauvage


Revenir en haut Aller en bas
Ven 21 Juil - 20:29


Grim Solheim
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ PSEUDO : Talim ▹ EMPREINTES : 236 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 29/01/2017 ▹ AGE DU PERSO : 40 ▹ LOCALISATION : Fraîchement débarqué à Bergen ▹ HUMEUR : Calme et froid.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



L’insinuation eut pour conséquence d’étirer un sourire étroit sur le visage du roi. Son regard soudain moins chaleureux se glissa dans celui de Grim qui se redressa imperceptiblement sur son siège. Corde sensible. Il n’y était pas étranger et avait posé sa question en toute connaissance de cause, sachant de toutes les façons qu’il lui fallait la poser maintenant que la Traqueuse avait aiguillé son esprit. Non sans masquer ses émotions, l’Argenté lui répondit d’une voix tranquille :

▬ Si je comprends aisément vos craintes à l'idée d'emménager dans un pays en proie à quelques troubles d'ordre politique, je suis dans l'impossibilité de pleinement satisfaire vos désirs de Paix – bien que ce soit ce à quoi j'aspire dans l'idéal. »

Grim ferma un court instant les yeux pour assentir ces paroles. Elles lui étaient agréables à entendre. Un Roi qui ne songeait qu’à guerroyer, menacer et faire plier ses loups et ceux des autres ne pouvait avoir son respect. Qu’il ne fasse pas l’unanimité n’était par ailleurs pas une surprise mais seules comptaient aux yeux du solitaire les volontés du roi. C’était à lui qu’il devait allégeance, non aux autres. Fait que Solskinn se chargea de lui rappeler, juste au cas où.
La pression de son aura sur celle de l’Allemand lui fit baisser le regard, courber la nuque. En silence, par sa simple attitude, Grim agit comme n’importe quel loup sain d’esprit aurait fait à sa place après avoir malencontreusement remis en question l’autorité de son roi. S’il avait Changé, nul doute que son imposante masse de fourrure se serait tapie plus bas que terre. Au lieu de ça, il se tenait assis, droit et silencieux, patientant le temps que l’orage passe et que l’autre loup estime l’avoir fait suffisamment réparer son tort. Bien que la sensation de cette aura sur la sienne ne soit pas des plus agréables, le solitaire se serait arraché les crocs et les griffes plutôt que de feindre ne pas l’avoir mérité. Pas plus susceptible que n’importe quel autre Alpha, Solskinn traquait le moindre signe, la moindre allusion qui ferait dévier les loups de leur allégeance légitime. C’était ainsi qu’il pouvait rester roi. Et Grim l’entendait parfaitement.

Il releva lentement la tête en sentant son aura libérée mais garda son regard consciencieusement baissé, prêtant toujours son oreille attentive.

▬ Comprenez bien que je n'espère pas un conflit ouvert entre toutes les meutes de Bergen, je l'espère d'autant moins que nous avons le devoir de réparer les erreurs de feu Avyn Svanhildesen afin de nous préserver de la menace humaine. Néanmoins, tout bon Roi suis-je aux yeux de certains loups, je ne suis pas Fenrir pour autant, il m'est donc impossible de m'assurer que personne ne cherche à attiser les flammes de la guerre quand je ne cherche qu'à œuvrer pour la Paix. Sachez néanmoins que tout acte de violence est soumis à nos Lois ancestrales, que si un seul loup sur ce territoire venait à vous menacer, vous agresser, ou pire encore, alors que vous êtes désormais un loup de Bergen comme un autre, dans une meute ou non, sa peine serait à la hauteur du crime commis. S'il faut en passer par ça pour maintenir la Paix en Norvège, je n'hésiterai pas. »

Ce ne fut à cet instant pas le poids écrasant de l’aura de Solskinn qui pesa sur celle du solitaire mais une impression de profonde sincérité. Remontant sans un mot son regard dans celui du Roi, Grim laissa sa propre aura parler pour lui, exprimant sa reconnaissance envers l’acceptation dont faisait preuve le loup en face de lui. Ce n’était plus un simple ressenti, il était des loups de Bergen. Solskinn, Alpha des Alphas, l’avait accepté. Il ne passerait pas le restant de sa vie à errer de territoire en territoire, chassé par les meutes. Il pourrait rebâtir sa vie ici. Essayer d’oublier l’autre.

Ne souhaitant guère laisser le silence s’éterniser malgré la conversation discrète de leurs auras et sentant la fatigue le gagner au travers de toute la tension qu’il avait pu éprouver depuis son arrivée aux abords de la ville, Grim songea qu’il était de prendre congé du roi. Il était inutile de s’épandre en flagorneries, ce qui devait être dit avait été dit. Terminant sa tasse de thé, il se leva et attendit que le roi en fasse de même avant de s’exprimer. Question de respect. Son ton redevint calme, feutré, égal à son tempérament.

▬ Je vous remercie pour l’hospitalité dont vous avez fait preuve à l’égard d’un simple solitaire. D’errant je deviens à présent rattaché à un sentiment moins inconnu. »

Il inclina la tête et s’écarta pour rejoindre la porte. Arrêté par une ultime pensée, il stoppa ses pas et se tourna de trois-quarts vers son nouveau roi. Il le considéra un bref instant avant de formuler sa pensée :

▬ J’espère que nous trouverons la Paix à laquelle nous rêvons. »

L’ombre d’un sourire se dessina puis le loup s’éclipsa.

- Fini pour moi -
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
puisses-tu courir sous la Lune






Revenir en haut Aller en bas
 

Know your Master ▬ Solskinn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chris Master & Eve Torres ! What ?!
» Guitare Snaker THE Guitare Master !
» Quel sont les moyens de gagner des Master Stones ?
» CONFESSION DE BEAUVOIR JEAN EX-CHEF GANG DE MASTER B A MONTRÉAL-NORD
» Alex Shelley Vs Chris Master

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprit Sauvage ::  :: Palais Royal-
Sauter vers: