Réponses ◊ Stein & Kateleyä
MÉTÉO DE BERGEN

Météo Bergen © meteocity.com
EVENTS

- Mariage du Roi, juste ici.
- Deuxième partie du Mariage, juste ici.
- Fête nationale norvégienne, juste ici.

LES ANIMATIONS RP

- La loterie rp, ici.
- La recherche de rp, ici.
- L'intervention inrp des chasseurs, ici.
- Les rumeurs inrp, ici.

SCÉNARIOS DE NOS MEMBRES

- Chasseur, rival, ex-ami ◊ ici.
- Meilleur ami, beau-frère ◊ ici.
- Augure de la meute argent ◊ ici.
- Alpha de clan brun ◊ ici.
- Chercheuse sur un projet secret ◊ ici.
- Soeur jumelle ◊ ici.
- Bêta noir ◊ ici.
- Apprenti chasseur ◊ ici.


Laisse ton avis dans ce sujet.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur ESPRIT SAUVAGE !
Sur le forum vous pourrez incarner un loup ou un humain.
On espère que vous trouverez votre bonheur, n'hésitez pas à fouiller les pvs, scénarios et les pré-liens
N'oubliez pas que vous avez deux semaines pour faire votre fiche
Pensez à voter pour nous, dans ce sujet et à promouvoir notre forum sur Bazzart, PRD et OMR :coeur2:

Partagez | 
 

 Réponses ◊ Stein & Kateleyä

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Dim 4 Juin - 13:57


Edwina S. Svanhildesen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Ester L. Braaten, Vyranui Wahlberg et Torvald Marklund ▹ PSEUDO : ODAYA OCHAVEN. ▹ EMPREINTES : 2976 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 20/09/2014 ▹ AGE DU PERSO : 27 ▹ LOCALISATION : Perdue dans la neige norvégienne, quelque part dans la nature ou alors entre les feuilles d'un vieux livre poussièreux ou encore, entre deux étagères de la biliothèque, si ce n'est pas au fond de son lit. ▹ HUMEUR : Mordante mais pourtant la blonde sait restée polie avec ses interlocuteurs, enfin la plupart du temps, excepté une semaine par mois et bien sûr une semaine avant la pleine lune. Oh, également excepté les mercredis. Et les jours sans chocolat. Jamais en fait, ou rarement plutôt.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: un livre aux pages cornées, une petite dague et un stick à lèvres, le tout dans ma besace préférée



Lieu et date du rp : 03 avril 2018 - 11h
Protagonistes: Stein Aune, Kateleyä L. Avellaneda et Edwina S. Svanhildesen
Résumé du rp: ici
Actions réalisées au cours de ce rp: ici

Il y a de cela un mois, la jeune femme avait accepté de rencontrer la louve désormais solitaire Kateleyä, aux côtés de son bêta, Stein. Ils étaient venus lui présenter l’idée de publier un livre sur toute l’histoire lupine de Norvège (en résumé) et ils étaient venus la prévenir que la louve le ferait. En gros, elle avait été mise, poliment, au pied du mur. Elle avait apprécié le geste et trouvé la sincérité de la louve à son égard touchante, sympathique. D’un autre côté, elle n’avait pas apprécié que la jeune femme n’en face qu’à sa tête, qu’une fois encore elle passe à côté de toutes les informations mises à sa disposition, bien qu’elle comprenait sa réaction. Elle avait pris le temps de rencontrer Niklaus, Soren, de discuter avec eux de tout ce que ça impliquait. Elle avait choisi de mettre en place certaines idées, de prendre des risques, mais elle savait aussi que sur le long terme, elle devrait en parler avec le reste de ses bêtas. Elle n’avait, pour le moment, pas échanger avec Olena à ce sujet, sachant pertinemment que tout allait bientôt changer et que, peut-être, elle devrait faire d’énormes sacrifices. Elle ne savait pas encore si elle était prête à se comporter de la sorte. Ainsi, pour le moment, peu de loups étaient au courant du plan qu’elle avait en tête, même pas sa propre famille. Elle craignait leurs réactions, mais ils avaient dû faire vite et avec le mariage, les chasseurs et les couilles qui leurs étaient tombées dessus, ils avaient dû faire avec.
Elle savait d’ailleurs que les problèmes ne s’arrêteraient sans doute pas, étant donné que le soir même elle avait rendez-vous avec le Roi, au sujet d’un décret qui l’avait – particulièrement – mise hors d’elle. Bien qu’elle se doute qu’il ait posé cette règle par pur logique et sans doute, parce qu’Amanda avait dit quelque chose dans ce sens, elle doutait qu’elle ait réellement dit ce genre d’âneries, alors, bien qu’elle s’était tâté d’aller la rencontrer pour en discuter, elle avait préféré lui faire confiance et ne pas mettre les pieds chez elle. Avec sa grossesse et les derniers événements, elle se doutait qu’elle n’avait peut-être pas la tête à ça, d’autant plus que jamais sa famille ne se comporterait de la sorte avec elle. Jamais.

Aujourd’hui était donc le jour de la décision, le jour où elle donnerait à Stein et son amie le choix qu’elle avait fait. Elle appréhendait, doutant qu’ils apprécient ce qu’elle avait décidé. Assise à son bureau, relisant la lettre qu’elle avait écrite, elle soupira. Niklaus, comme toujours, était présent, dans son coin préféré de sa pièce, la regardant du coin de l’œil. Il lisait un énième bouquin philosophique, incompréhensible, un petit sourire sur le coin des lèvres. « J’espère qu’on prend la bonne décision. » Il hausse les épaules en guise de réponse, Edwina plie la lettre et la glisse dans une enveloppe, qu’elle referme d’un cachet aux emblèmes de sa famille. Elle rédigea sur la face antérieure de l’enveloppe l’heureux (ou non) destinataire de ses mots, avant de se lever. Elle devait désormais se préparer. L’alpha prit le temps d’enfiler une jupe taille haute d’un rouge sanguin, surmonté par une ravissante chemise en satin noir, ouvert sur un soutien-gorge blanc en dentelle. Elle laissa retomber sa crinière blonde sur ses épaules, maquillant simplement et efficacement ses yeux et ses lèvres. Elle enfila une paire d’escarpins et descendit dans la cuisine. Elle ouvrit une bonne bouteille de vin, installa tout ce qui l’intéressait au salon (petits fours, boisson et autres amuse-bouche), avant d’aller ouvrir à ses invités. Il était onze heures, l’heure de leur rendez-vous et apparemment ils étaient à l’heure. C’est un gamma qui leur ouvrit la porte et indiqua que l’alpha se tenait dans le petit salon. Le cœur serré par l’appréhension, elle espérait que tout se passerait au mieux. Il le fallait.


But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
nous ne resterons pas assis
sur le brasier fumant
de notre défaite.
La reconquête n'est qu'à
quelques pas.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 25 Juin - 11:51


Stein Aune
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Nicky & Elias & Thyri ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 138 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 16/04/2016

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Le jour J était enfin arrivé, il tardait à Stein de savoir la décision finale de son Alpha à propos du « sujet » Kate. Et s’il avait hâte d’avoir le verdict il lui tardait beaucoup moins de revoir la tronche de la solitaire vu comme c’était passée leur dernière rencontre. La jalousie lui avait fait « dire » des choses pas franchement très cools, mais il trouvait qu’elle avait encore une fois poussé le bouchon beaucoup trop loin. Surtout e voulant le forcer à avouer, à parler de quelque chose dont il ne voulait pas dire un mot, alors forcément, comme à chaque fois, ou presque cela c’était mal terminé entre eux et cela le désespérait d’être sur une longueur d’onde totalement différente que la belle métisse. Enfin, il verrait bien comment se passait cette entrevue. Il se prépara et se dirigea directement vers le manoir, trajet assez court vu que sa maison était juste à côté du château de sa Blonde préférée. Il allait frapper lorsqu’il aperçut la solitaire arriver, elle aussi réglée comme un coucou ! Il aurait probablement dû faire un effort ou deux pour détendre l’atmosphère, mais il n’était pas sûr que ce soit vraiment le moment pour ce genre de chose. Il attendit donc qu’elle le rejoigne sur le palier avant de frapper réellement, cette fois. Bonjour Kate. Tu vas bien ? demanda-t-il de la voix la plus neutre qu’il avait en stock. Heureusement qu’un gamma ne tarda pas à leur ouvrir et leur dit où était Ed’, il le remercia chaleureusement et y alla directement. Lorsqu’il aperçut son Alpha, il lui dédia un vrai et chaleureux sourire. Il la salua et vérifia ensuite si elle allait bien, avant de s’installer à la table qu’elle avait préparée. Pas besoin de poser la moindre autre question, cela ne servirait à rien, Ed parlerait quand elle le souhaitait et ne ferait pas durer le suspense trop longtemps, à moins que Kate, encore une fois fasse des siennes et cela ne l’étonnerait qu’à moitié. Néanmoins, il se doutait qu’elle avait assez de jugeote pour ne pas provoquer l’alpha sur son territoire alors qu’une décision importante allait être annoncée, mais la métisse avait parfois des comportements si étranges qu’elle ne mettrait pas sa main à couper non plus. Pour sa part, il fallait bien avouer qu’il était quand même un peu stressé, même si elle prendrait forcément la meilleure décision pour leur meute, leur avenir, il espérait qu’elle laisserait faire la solitaire car, malgré tout, son projet pourrait normalement réellement les aider ! Il était tout aussi sûr que c’était dangereux qu’utile. La seule question c’était de savoir la réaction des humains et ça, c’était franchement difficile à anticiper…


Revenir en haut Aller en bas
Dim 25 Juin - 20:01


Kateleyä L. Avellaneda
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Raphaël Tveit, Solskinn Forsløve ▹ PSEUDO : Kateleyä L. Avellaneda ▹ EMPREINTES : 941 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 01/08/2015 ▹ AGE DU PERSO : 29 ▹ LOCALISATION : Au journal ▹ HUMEUR : Indomptable, vengeresse, aussi aimable qu'une porte de prison

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Réponse
Stein Aune & Edwina S. Svanhildesen & Kateleyä L. Avellaneda



Serait-il dit que vous fassiez mourir
le Juste avec le méchant ?


Genèse.

[…]

Alors un ennemi plus terrible que l’onde
Vint achever partout la défaite du monde ;
La faim de tous les cœurs chassa les passions :
Les malheureux, vivants après leurs nations,
N’avaient qu’une pensée, effroyable torture,
L’approche de la mort, la mort sans sépulture.
On vit sur un esquif, de mers en mers jeté,
L’œil affamé du fort sur le faible arrêté ;
Des femmes, à grands cris insultant la nature,
Y réclamaient du sort leur humaine pâture ;
L’athée, épouvanté de voir Dieu triomphant,
Puisait un jour de vie aux veines d’un enfant ;
Des derniers réprouvés telle fut l’agonie.

« Le Déluge », in Poèmes antiques et modernes by Alfred de Vigny


Entre son embrouille avec Stein et l'attaque de l'autre pétasse de Myklebust, tout portait à croire que tous les anges de sa destinée s'étaient ligués contre Kateleyä pour lui pourrir un peu plus la vie. Fort heureusement, Katelina avait pu la sortir d'un mauvais pas, si bien qu'elle s'en était tirée à peu près correctement. Puis, suffisamment sage pour ravaler sa fierté, la donzelle avait enfin compris pourquoi certains ne cessaient de lui répéter continuellement qu'elle avait besoin d'être protégée – même si son orgueil de femelle s'en trouvait singulièrement amoché. Aussi avait-elle cédé à la proposition de l'Alpha blonde et logé dans son Manoir, auprès de sa meute, bien qu'à contrecœur dans un premier temps. Dans un deuxième temps, elle avait songé que l'occasion était trop belle pour ne pas en profiter pour prouver à cet ingrat de Stein qu'il était le seul à faire des problèmes quand il n'y en avait pas, ce en s'entendant à merveille avec les uns et les autres – surtout Skúli, avec qui elle avait passé autant de temps que possible en souvenir du bon vieux temps où elle n'était qu'humaine. Apprendre qu'il avait été marqué par sa précieuse Edwina l'avait d'ailleurs remplie de joie pour lui – et elle en avait profité pour le titiller un peu à ce sujet parce qu'il fallait bien admettre qu'elle n'avait jamais été aveugle quant à ses sentiments pour la louve. Au détour d'un couloir, elle avait aussi présenté ses excuses à @Freya Obversson pour son caractère de merde, lors de leur première rencontre, sans vraiment s'attendre à ce que celle-ci lui pardonnât. La mine rayonnante, elle avait aussi sympathisé avec autant de blonds que possible, prenant très à cœur la consigne d'Edwina selon laquelle elle ne devait pas faire de vague lorsqu'elle vivait sur son domaine et retrouvant – presque – sa bonhomie d'antan.

Si Stein savait ?

Elle l'ignorait complètement et s'en contre-foutait. L'essentiel, à ses yeux, c'était de se sentir parfaitement en phase avec elle-même. Sans culpabiliser. Pour une fois, elle était convaincue de n'avoir rien fait de mal, sinon vouloir la vérité. Certes, elle pouvait complètement comprendre qu'il n'avait pas envie d'en parler, mais dans ce cas-là, il aurait tout simplement suffi de le dire. Elle aurait compris. Elle n'était pas demeurée, si ? Mais non. Monsieur Aune le Parfait avait préféré lui mentir ouvertement en osant croire qu'elle se laisserait berner. Peut-être bien qu'elle était une sacrée conne par moment, mais elle n'était pas stupide, encore moins aveugle. Elle savait discerner les mensonges de la vérité ! Serait-elle Rédactrice en Chef sans cette capacité ?

Alors, quand elle avait cru comprendre qu'Edwina avait pris sa décision, la jeune femme avait littéralement bondi sur ses pieds, pressée de savoir enfin. Elle avait pris une douche rapide, s'était préparée soigneusement, et avait rejoint le hall du Manoir en attendant qu'on la menât jusqu'à l'Alpha blonde. En croisant Stein, elle avait froncé les sourcils, marmonné un bref : « 'jour » du bout des lèvres, puis avait tout simplement pris le parti de suivre un Gamma jusque dans la cuisine, où les attendaient petits-fours et autres amuse-bouches divers et variés, mais surtout Edwina. Kateleyä attendit d'y être invitée et prit place face à la jeune femme, qu'elle salua poliment, la voix presque « réjouie » : quelle que fût sa réponse, elle était soulagée de l'entendre.


[HRP : Tenue de Kateleyä ICI]

La curiosité est un vilain défaut


    BITCH PLEASE,I'M FABULOUS. « So we can take the world back from the heart-attacked, One maniac at a time we will take it back... You know time crawls on when you're waiting for the song to start, So dance alone to the beat of your heart! Hey young blood, doesn't it feel like our time is running out? I'm gonna change you like a remix, Then I'll raise you like a phoenix, Wearing our vintage misery. No, I think it looked a little better on me, I'm gonna change you like a remix, Then I'll raise you like a phoenix... Put on your war paint! »
Revenir en haut Aller en bas
Mer 28 Juin - 13:29


Edwina S. Svanhildesen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Ester L. Braaten, Vyranui Wahlberg et Torvald Marklund ▹ PSEUDO : ODAYA OCHAVEN. ▹ EMPREINTES : 2976 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 20/09/2014 ▹ AGE DU PERSO : 27 ▹ LOCALISATION : Perdue dans la neige norvégienne, quelque part dans la nature ou alors entre les feuilles d'un vieux livre poussièreux ou encore, entre deux étagères de la biliothèque, si ce n'est pas au fond de son lit. ▹ HUMEUR : Mordante mais pourtant la blonde sait restée polie avec ses interlocuteurs, enfin la plupart du temps, excepté une semaine par mois et bien sûr une semaine avant la pleine lune. Oh, également excepté les mercredis. Et les jours sans chocolat. Jamais en fait, ou rarement plutôt.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: un livre aux pages cornées, une petite dague et un stick à lèvres, le tout dans ma besace préférée



Ils arrivèrent tous les deux, guidés par un gamma. Ils arrivèrent tous les deux oui, mais séparément. Evidemment. Parce qu’il avait fallu qu’ils se disputent. Elle partait sur l’hypothèse qu’une fois encore Kateleyä n’ait pas compris les sentiments de Stein et qu’elle a eu une réaction disproportionnée face à une broutille. Elle en était intimement convaincue. Installée dans un sofa dans le petit salon, là où elle avait absolument tout installé, elle fit signe aux deux jeunes gens en froid de s’installer. Avant de ne rien dire pendant une dizaine de minutes. L’alpha laissait son regard aller d’un loup vers un autre, se demandant sérieusement si ça valait le coup de mettre les pieds dans le plat. Elle avait besoin qu’ils soient les deux concentrés et prêts à entendre ce qu’elle avait à leur dire et, d’un autre côté, elle voulait vraiment que Stein finisse par accepter ses sentiments et que Kateleyä se sorte les doigts du cul. Alors, évidemment, elle finit par prendre sa décision. Soupirant, l’alpha ouvrit la bouche pour laisser échapper ses constats. « Vous vous êtes disputés. » Elle lève un sourcil, presque méprisant, attrape un verre de champagne. « C’est stupide, d’autant qu’on a pas besoin de ça en ce moment. » Elle soupire à nouveau. « Et c’est encore plus stupide de se disputer sur un sujet con, quand vous devriez vous aimer et vous envoyer en l’air. » Elle planta son regard dans celui de son ami de toujours. « Je sais que c’est pas facile et je sais qu’elle est pas facile non plus, mais y a aucune gêne à lui dire que tu l’aimes. » Enchaînant et leur laissant pas le temps pour réagir, elle planta son regard dans celui de Kateleyä. « Je sais que tu n’es pas née aveugle, mais bon dieu sors toi la merde que t’as dans le regard Kate ! » Elle soupira. « J’ai pour ma part eu beaucoup de mal à accepter la drague de Skuli, parce que j’ai une place d’alpha bisexuelle qui va devoir donner des enfants à ma meute, il fallait que je sois certaine de mes sentiments et aussi certaine de Skuli. » Mais bon, elle avait été quand même bien aveugle à ses sentiments, volontairement inconsciente pour se protéger d’un avenir qu’elle n’envisageait pas encore. Un avenir qui impliquait d'être fidèle (même si les moeurs sociaux lui auraient permis de ne pas l'être) et surtout, de faire des enfants. « Et je comprends qu’après la perte de ton enfant tu ne te sentes pas de mettre, à nouveau, avec un maudit, mais il t’aime merde. » Laissa tomber l’alpha. « Maintenant qu’on a réglé ça, j’compte sur vous pour vous rabibocher. Pas dans ma chambre ou mon bureau, évidemment, mais j’y tiens ! » Elle avala sa gorgée, prit un amuse-bouche et laissa un sourire ravissant s’installer sur son visage.
Voyant la tête des deux concernés, elle ne put retenir un éclat de rire sincère. « Allons bon, on le fait pas à une empathe comme moi et puis, disons que c’est un peu évident. » Elle soupira, ravie, tout en s’installant confortablement dans son sofa. Le pire serait à venir, alors elle s’autorisa une petite pause, observant ses deux interlocuteurs avec délice. Quelle situation cocasse !


But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
nous ne resterons pas assis
sur le brasier fumant
de notre défaite.
La reconquête n'est qu'à
quelques pas.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 2 Juil - 14:09


Stein Aune
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Nicky & Elias & Thyri ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 138 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 16/04/2016

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Forcément, plutôt que de parler de ce qui les intéressait réellement, Edwina commença par leur dispute. Sérieusement ? Ils avaient d’autres chats à fouetter, surtout que cela le mettait dans une position très inconfortable ! Il la connaissait assez bien pour savoir qu’elle risquait d’aller loin, très loin, pour leur donner une bonne « leçon », ou peu importe comment on pourrait appeler ça ! Il leva un sourcil lorsqu’elle parla de s’aimer et de s’envoyer à l’air avant de prendre une teinte proche du rouge tomate lorsqu’elle lui dit cash qu’il l’aimait. Merci du cadeau Voilà de quoi il avait peur ! Respire Stein, respire ! Il ne savait plus où se mettre et se dandinait mal à l’aise sur son siège. Il se sentait comme un gamin prit en faute ou en flagrant délit de quelque chose et qui devait répondre de ces actes devant la proviseure ou directrice. Alors qu’elle était passée à son cas Skuli elle ressortit d’un coup de nouveau qu’elle l’aimait. C’est bon, il était certain qu’elle avait compris la première fois ce n’était pas la peine de se répéter encore une fois ! Et elle finit sa petite –grande- tirade en se marrant. Il devait se reprendre, absolument et répondre quelque chose, n’importe quoi ferait probablement l’affaire, mais il avait l’impression d’avoir toujours les joues en feu et ce n’était pas franchement quelque chose qu’il appréciait grandement ! Il se racla finalement la gorge, essayant de retrouver un semblant…. Disons de…. De virilité, mais c’était probablement peine perdue.

Je… Tu as raison, on verra ça plus tard, tous les deux, mais pour l’instant, je pense qu’il vaut mieux rester au sujet qui nous intéresse, n’est-ce pas ? Il tenta un petit sourire timide avant de reprendre Je crois que l’on a tous les deux hâte de savoir… et bien, ta décision ! Ne nous fais pas languir plus longtemps !

Et au moins, ainsi elle arrêterait de parler « d’eux » de cet amour et compagnie. Oui, parler des choses plus intéressantes et plus « réalistes » moins conflictuelles était quelque chose de mieux quand même pour lui ! Ne sachant plus trop quoi dire, il préféra simplement se taire et voir si Kate avait quelque chose à ajouter tout en priant pour qu’elle ne dise rien sur le laïus de son Alpha. Il avait besoin d’encore un peu de répit.


Revenir en haut Aller en bas
Mer 5 Juil - 19:57


Kateleyä L. Avellaneda
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Raphaël Tveit, Solskinn Forsløve ▹ PSEUDO : Kateleyä L. Avellaneda ▹ EMPREINTES : 941 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 01/08/2015 ▹ AGE DU PERSO : 29 ▹ LOCALISATION : Au journal ▹ HUMEUR : Indomptable, vengeresse, aussi aimable qu'une porte de prison

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Réponse
Stein Aune & Edwina S. Svanhildesen & Kateleyä L. Avellaneda

Les jambes entrecroisées, le regard curieux et la posture digne, Kateleyä n'osait encore rien toucher de tout ce que leur proposait leur hôtesse, principalement parce que cette dernière s'était murée dans un silence qui n'avait strictement rien d'encourageant à ses yeux. Qui plus est, Edwina ne les avait pas encore invités à se servir, si bien qu'elle considérait que devancer toute autorisation pourrait être perçu comme de l'impolitesse.

- Vous vous êtes disputés.

La mine plus que sceptique, la brune rehaussa un sourcil contrarié, non sans se demander en quoi les aléas de son entente avec Einstein pouvaient bien la concerner.

- C'est stupide, d'autant qu'on n'a pas besoin de ça en ce moment. – Ça n'allait tout de même pas être sa faute si Monsieur Parfait se montrait d'une mauvaise foi affligeante ! N'avait-elle pas su prouver qu'elle était tout à fait capable de se montrer aimable pourvu qu'on ne la critiquât pas pour ses crises d'orgueil d'avant ? Chose que, bien entendu, Monsieur Parfait n'était pas capable de comprendre ! – Et c'est encore plus stupide de se disputer sur un sujet con, quand vous devriez vous aimer et vous envoyer en l'air.
- Pardon ? marmonna Kateleyä, sans comprendre.

Non mais c'était vrai ça ! De quoi se mêlait donc l'Alpha blonde ?! Est-ce qu'elle lui avait dit, elle, qu'elle aurait dû se taper Skúli des millénaires avant de se retrouver le cul contraint d'agir parce qu'il avait enfin réussi à lui révéler ses sentiments ?! Et puis, tout son discours était d'un ridicule incroyable. Ils s'étaient envoyés en l'air une fois, et une fois était largement suffisante pour que Stein s'en contentât ! Elle étouffa un rire, ayant bien du mal à croire qu'Edwina pouvait avoir senti une quelconque attirance entre eux deux. Elle faillit presque – presque – échanger un regard complice avec le blondinet en question, comme pour lui montrer qu'elle était parfaitement consciente que son Alpha délirait complètement. Presque. Elle se ravisa au tout dernier moment, trop fière et encore trop blessée par leur dernier échange.

- Je sais que c'est pas facile et je sais qu'elle est pas facile non plus, mais y a aucune gêne à lui dire que tu l'aimes. – Ok, alors là, c'était trop fort ! Mais où est-ce qu'elle était allée chercher toutes ces inepties ?! N'y tenant presque plus, Kateleyä voulut se retourner vers Stein, à deux doigts de lui souffler de contredire la blonde afin de lui expliquer pourquoi elle était à côté de la plaque. – Je sais que tu n'es pas née aveugle, mais bon dieu sors-toi la merde que t'as dans le regard Kate !

Et d'enchaîner sur une longue tirade supposée justifier les raisons pour lesquelles elle avait résisté à la drague de son Gamma. Enfin, Kateleyä aurait préféré qu'elle fût plus longue puisque ça n'était en réalité qu'un prélude à tout un blabla superflu dans lequel elle disait comprendre pourquoi elle se braquait dès qu'il s'agissait d'amour. Les traits tirés par l'agacement, la brune croisa les bras sous sa poitrine et leva le nez en l'air, pressée d'entendre Stein se rendre utile – pour une fois – en contredisant Edwina.

- Maintenant qu'on a réglé ça, j'compte sur vous pour vous rabibocher. Pas dans ma chambre ou mon bureau, évidemment, mais j'y tiens. – Oui, eh bien elle risquait d'attendre longtemps, pauvre Alpha rêveuse. Franchement ! Est-ce qu'ils avaient l'air d'un couple en devenir, eux deux ?! – Allons bon, on le fait pas à une empathique comme moi et puis, disons que c'est un peu évident.
- Je... Tu as raison, on verra ça plus tard, tous les deux, mais pour l'instant je pense qu'il vaut mieux rester au sujet qui nous intéresse, n'est-ce pas ? Je crois que l'on a tous les deux hâte de savoir... eh bien, ta décision ! Ne nous fais pas languir plus longtemps !
- Attend ! – Les yeux exorbités par la stupeur, Kateleyä avait brusquement reporté son attention sur le Beta. – Tu ne vas pas lui dire qu'elle... se trompe... totalement... – La voix s'éteignant à mesure qu'elle constatait le malaise dans lequel il se trouvait, Leyä paraissait si déroutée qu'elle en perdait ses mots. – Je...

Mais pourquoi t'es tout rouge trou du cul ?! s'interrogea-t-elle en silence. D'où lui venait ce teint cramoisi ?! Il n'allait pas lui faire croire qu'Edwina avait vu juste ?! Si ? Pourquoi n'avoir rien dit ?! Voilà qu'elle passait pour une bigleuse maintenant ! Du coup, son sarcasme, concernant Connor... De la jalousie ?! De la simple jalousie ?! Elle se mit à rire nerveusement tout en reportant son regard sur Edwina. Sérieusement Stein... ne put-elle s'empêcher de penser, triste pour lui. De toutes les nanas libres de Bergen, il avait fallu qu'il s'amourachât de la pire, de la plus inaccessible...

- Bref, Stein a raison. On peut en venir au sujet qui nous intéresse ?

La curiosité est un vilain défaut


    BITCH PLEASE,I'M FABULOUS. « So we can take the world back from the heart-attacked, One maniac at a time we will take it back... You know time crawls on when you're waiting for the song to start, So dance alone to the beat of your heart! Hey young blood, doesn't it feel like our time is running out? I'm gonna change you like a remix, Then I'll raise you like a phoenix, Wearing our vintage misery. No, I think it looked a little better on me, I'm gonna change you like a remix, Then I'll raise you like a phoenix... Put on your war paint! »
Revenir en haut Aller en bas
Ven 7 Juil - 12:32


Edwina S. Svanhildesen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Ester L. Braaten, Vyranui Wahlberg et Torvald Marklund ▹ PSEUDO : ODAYA OCHAVEN. ▹ EMPREINTES : 2976 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 20/09/2014 ▹ AGE DU PERSO : 27 ▹ LOCALISATION : Perdue dans la neige norvégienne, quelque part dans la nature ou alors entre les feuilles d'un vieux livre poussièreux ou encore, entre deux étagères de la biliothèque, si ce n'est pas au fond de son lit. ▹ HUMEUR : Mordante mais pourtant la blonde sait restée polie avec ses interlocuteurs, enfin la plupart du temps, excepté une semaine par mois et bien sûr une semaine avant la pleine lune. Oh, également excepté les mercredis. Et les jours sans chocolat. Jamais en fait, ou rarement plutôt.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: un livre aux pages cornées, une petite dague et un stick à lèvres, le tout dans ma besace préférée



Les joues de son bêta et ami rosissent sous les mots de l’alpha, pendant que Kateleyä semble complètement perdue par les propos de l’alpha. Et après ça faisait la leçon à tort et à travers ? Elle se retint de rire, contente de voir que – pour une fois – la métisse ne semblait pas avoir envie de renchérir et de se lancer dans un discours de mauvaise foi. Bien, comme quoi, ils venaient tous à changer. « Des réponses, oui. » De nombreuses réponses. Enfin, d’une certaine façon, elle allait également leur donner beaucoup de nouvelles questions et elle se doutait que ce qu’elle allait annoncer n’allait pas plaire à tout le monde. Un léger coup d’œil en direction de Kate lui prouva qu’elle attendait, impatiemment, qu’elle crache enfin le morceau. L’alpha s’installa confortablement, s’enfonçant dans le cuir de son sofa. C’était très agréable d’être chez elle, en sécurité. En repensant au discours qu’elle avait eu avec le Roi, son humeur s’assombrit légèrement, avant de se rappeler qu’elle n’avait pas invité ses invités à ouvrir le bal. « Oh, faites comme chez vous surtout, servez-vous ! » C’était à vrai dire tellement normal pour un blond de se servir, qu’elle oubliait parfois que certains pouvaient faire preuve de décence et de respect. Il est vrai que les blonds faisaient comme chez eux dans le Manoir, mais d’un autre côté, c’était réellement chez eux. C’était sans doute pour ça qu’elle remarquait d’autant plus le comportement des invités, enfin.

« Concernant tes mémoires, j’ai bien réfléchit. » Beaucoup trop même, ça lui avait coûté beaucoup de penser à tout ça. Et la décision qu’elle avait prise allait faire beaucoup – sans doute trop même – de bruit. Elle était indécise. Une fois encore, elle se demandait si c’était la bonne solution, si elle avait fait le bon choix. Elle repensa à la lettre qu’elle avait rédigée, si épaisse, expliquant tellement de choses. Etait-ce réellement intéressant ? N’allait-elle pas faire une terrible erreur ? Elle se passa une main dans sa crinière, était-elle prête à faire ce sacrifice ? Est-ce qu’ils lui pardonneraient ? « J’ai pris la décision, non seulement d’accorder à Kateleyä de partir pour ses mémoires, mais aussi qu’on t’accompagnerait. » Elle souffla un coup, décidément, c’était plus difficile qu’elle ne l’aurait cru. « Dans un premier temps, je tiens à ce que Stein vienne avec toi. » Rapide, elle leva la main face à d’éventuelles contestations. « Je me fous complètement de la nature de vos sentiments, je ne fais pas ça pour que vous vous rabibochez, vous avez suffisamment de maturité pour ne pas tout mélanger. » Elle était sérieuse, son ton ne laissait pas la place à la plaisanterie et ses yeux indiquaient très clairement qu’elle n’accepterait pas qu’on lui coupe la parole. « J’ai eu une réunion avec le Roi en personne, aujourd’hui et j’avais prévu de partir avec vous dès demain, pour vous accompagner et être la réelle représentante des blonds, conclure une alliance et, à terme, mettre en sécurité maudits et né-humains dans une autre meute. » Bah oui, parce qu’elle pensait à l’avenir de sa meute, elle était la seule alpha à autant tolérer les « impuretés », elle se devait de les protéger. Coûte que coûte. « Sauf que voilà, ma cousine a eu la bonne idée de se mettre à dos le Roi et je dois réparer ses bêtises. » L’énervement était monté d’un coup, étouffant, sortant par tous les pores de son aura. « Donc je dois malheureusement, faire quelque chose pour qu’on croit que Avyn avait disjoncté et dis n’importe quoi sur les loups. » Elle souffla bruyamment, l’énervement qu’elle avait canalysé toute la journée remonta subitement. « Enfin bref, on est pas là pour ça. Mais du coup, je dois gérer l’annonce officielle de l’autre abruti pour contrer les dires de ma cousine, et manque de bol, j’ai eu la bonne idée de demander une réunion avec ma cousine et le Roi pour qu’on m’explique cette foutue situation où apparemment, Amanda aurait dit que les dires de ma sœur devaient être contrecarrés. Je sais pas d’où il me sort ça, mais bon. Faut que je règle ça. Donc ! J’vais devoir, dans tous les cas, partir avec vous et malheureusement, revenir. » Retour qu’elle n’avait pas prévu à la base. Elle l’avait décidé, elle ne reviendrait pas dessus. « Parce qu’il me faut rencontrer l’alpha de la meute, savoir si je peux lui faire confiance ou pas et ça, malheureusement Stein, se fait avec l’aura. » Chose qu’il ne pouvait pas faire et elle refusait d’envoyer quiconque d’autre. « Du coup, je vais partir avec vous, dans un laps de temps d’un jour ou deux maximum, j’aimerai qu’on parte ce soir et que je revienne le plus rapidement possible. Il faudra que j’ai rencontré l’alpha, décidé des plans à faire et ensuite je reviendrai. J’espère juste qu’il ne me convoquera pas pendant que je serais absente. » Elle attrapa une petit four et l’avala. « J’ai laissé mes instructions à Olena, elle saura quoi faire. » En tout cas, elle l’espérait très fortement. « Ensuite, vous resterez là-bas, changerez sans doute d’identité pour plus de sécurité. Parce que croyez-moi que Solskinn fera tout pour vous retrouver et une fois que j’aurai réglé tout ce que j’ai à régler ici et, accessoirement, prouver que je n’ai rien à voir avec tout ça, je vous rejoindrai avec des né-humains et les maudits qui voudront partir. » Elle soupira. « Ca va être compliqué à mettre en place, d’autant plus que les traqueurs surveillent les aéroports, donc je vais contacter quelques loups pour qu’ils fassent une distraction, quitte à malheureusement s’en prendre un peu aux nouvelles lois lupines, afin qu’on puisse prendre l’avion tranquillement. » Elle attrapa à nouveau une bouchée. « Olena prendra les rênes de la meute, je lui fais totalement confiance à ce niveau-là. » En tout cas, elle espérait qu’elle accepterait de prendre l’Ordre Alpha Hiérarchique et qu’elle saurait faire ce qu’il faut pour protéger les blonds, tout en envoyant régulièrement les membres à risque loin du Roi. Même si, elle avait pleinement conscience qu’à terme, ça serait révélé et mis à mal. Comme elle l’avait suggéré dans sa lettre, quitte à tuer des loups étrangers ou à blesser des volontaires pour faire croire qu’ils aient changé de mentalité, tout était bon à prendre. Tout. Entrer dans les bonnes grâces du Roi étaient désormais indispensables, elle n’avait pas fait tous ces efforts pour rien. Au fond d’elle-même, elle savait que l’odeur argentée d’Olena lui serait désormais utile et permettrait sans doute à Solskinn de croire qu’ils avaient bel et bien changé, mais elle ignorait ce que sa sœur serait obligée de faire pour prouver sa réelle allégeance au Roi et ça, plus sans doute même que leur road trip aux Etats-Unis, l’inquiétait énormément.

HJ : et voilààààààààààààà, en espérant que ça vous plaît héhé


But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
nous ne resterons pas assis
sur le brasier fumant
de notre défaite.
La reconquête n'est qu'à
quelques pas.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 9 Juil - 17:39


Stein Aune
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Nicky & Elias & Thyri ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 138 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 16/04/2016

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Il tenta de faire abstraction de ce que Kate disait, tout en gardant le plus possible son sang-froid, si on peut appeler ça comme ça, après les aveux de la Blonde. Il essayait de rester concentrer sur l’objectif principal à savoir les réponses de l’Alpha sur les Mémoires de Kate. Le reste n’était franchement pas primordial à ses yeux, on se foutait bien des histoires de cœur quand l’avenir des loups de Norvège –au moins- étaient peut-être entre les mains d’Ed. Lorsqu’elle les invita à se servir de la nourriture et boisson, il fit un petit geste pour montrer que pour l’instant il n’était franchement pas intéressé, ou du moins qu’il n’avait pas faim. Il hésita néanmoins à prendre un truc à grignoter pour éviter de l’ouvrir pour rien, mais également pour se faire un peu les nerfs ! Enfin, elle commença à aborder le sujet intéressant ! Stein put presque sentir la tension monter dans la pièce, pas forcément de façon négative, mais l’atmosphère était saturé d’une sorte d’anxiété croissante ! Et là… ce fut que surprise. Il la regarda un peu ébahi par ce qu’il venait d’entendre, il ouvrit la bouche comme pour dire quelque chose, mais la referma presque aussitôt. Au final, il n’y avait pas grand-chose à dire. Il fallait, probablement, qu’il arrive à bien intégrer toutes les informations, c’était mieux. Donc qu’il refasse un point mental sur la situation : Edwina n’était pas fâchée et, au contraire proposait à Kate de l’accompagner et que lui vienne aussi. Ensuite, elle les laisserait TOUS LES DEUX aux mains de l’alpha inconnu. –enfin disons plutôt aux bons soins-. Il aurait été un loup « normal », cela n’aurait probablement pas posé de souci, mais cela ne le réjouissait pas de devoir compter sur un alpha inconnu dont il ne connaissait pas son avis réel, réfléchi sur les maudits. Quelque chose lui disait que c’était une très mauvaise idée, mais impossible de dire si c’était sa paranoïa ou son instinct qui parlait ! Il essaya donc de rester assez concentré sur le reste, notamment toute la partie sur Amanda et le roi. Ca faisait beaucoup d’informations à intégrer d’un coup et il ne savait plus trop par où commencer… Attend, attend, est-ce qu’il n’est pas encore un peu «tôt » pour mettre tout le monde à l’abri ? Et tu penses vraiment que les meutes Américaines risqueront de se mettre à dos l’autre pour des « impurs » ? Tu alors tu comptes refonder la meute blonde sur un autre territoire que la Norvège ? Par ce que là, il avait l’impression d’avoir raté un wagon. Kat était loin d’avoir publié, un maudit qui partait avec une née humaine, le roi ne pourrait qu’être satisfait, non ? Ca lui ferait cette vermine en moins à gérer…. Peut-être qu’il y avait autre chose qu’il ignorait. Il fronça un peu les sourcils en essayant de ne pas partir dans tous les sens. Il devait se concentrer, absolument. Pour Olena, je pense que tu fais un bon choix. Il se tut quelques instants avant de continuer Ed’, une publication de bouquin, tu le sais très bien, ça ne se fait pas « rapidement ». Il ne faut pas trop brusquer les choses, sinon ça risquerait aussi de tout faire tomber à l’eau. Imagine si plein de loups blonds disparaissent, ça lui mettra la puce à l’oreille… si ce n’est que moi… on peut trouver un moyen. J’aurai très bien pu juste partir rejoindre Kate dans son pays natal, ce n’est pas la première fois qu’elle est avec un Maudit ça n’étonnera personne, tu peux aussi dire qu’on s’est frités et me destituer de mon rôle de Bêta… ça expliquerait pourquoi je serai parti. Tu sais très bien que je te fais totalement confiance Ed’, mais là je crois que sur le ‘transfert’ de tous ces loups, j’aurais besoin de plus d’explications pour bien comprendre l’ampleur de la situation. Et je pourrais… on pourra t’aider à trouver des solutions, n’est-ce pas, Kate ? Il jeta un coup d’œil à la métisse, en espérant qu’elle avait compris plus de choses que lui. On pourra changer d’identité sans aucun souci, ce n’est pas trop difficile ça… mais par contre est-ce que tu penses qu’il prendra le risque de ME prendre sous son aile. Kate peut très bien se débrouiller seule, mais il ne faut pas se faire d’illusion sans Alpha… je suis foutu. Et autant il se fichait un peu de mourir, autant il ne voulait pas faire de victimes. Il se passa une main dans les cheveux avant de soupirer doucement Dès que tu m’en as dis plus sur cela, j’essaye d’ores et déjà de réfléchir à des solutions… mais transférer autant de loups Blonds, c’est dangereux, certes les maudits et né-humains seront protégés, mais nos nés-loups. Les Argentés n’hésiteront pas à les utiliser, les torturer ou autre pour en savoir plus… Quant aux né-humains -voire maudits- des autres Meutes, au moins les bruns et roux, qu’est-ce que tu crois qu’ils vont devenir ? Pour lui, c’était également à ça qu’il fallait réfléchir. Sauver quelques blonds étaient une chose… si c’était pour que cela fasse un massacre parmi les restants et les autres meutes, il fallait trouver une autre solution. D’autant plus avec le lien de sang qui te lie à Amanda… et maintenant qu’Amanda et Elias sont ensemble… cela vous créent également des liens. Des cibles faciles dans ces meutes pour t’atteindre, pour se venger. Il se tut quelques instants avant de reprendre On ne pourrait pas utiliser les protecteurs d’une manière quelconque ? Il n’en reste plus tellement mais ça serait les plus à mêmes pour nous aider je pense… Encore un court temps de silence avant qu’il reprenne. Mais commençons peut-être par le commencement, on aura de longues heures de vol pour parler je suppose. On part à quelle heure ce soir ? Et, pour ne pas trop t’attirer les foudres du Roi, je pense qu’avant notre départ tu devrais vraiment choisir un autre Bêta à ma place. Me destituer par ce que…. Par ce que ce que tu veux au final. Tu as peur pour la meute, tu veux rentrer dans le droit chemin, ou tu as entendu que je partais en secret et tu n’as plus confiance. Tu nous accompagnes donc là-bas, tu repars. Si personne ne pose la question, pas besoin de raconter tout cela, fais-le juste. Sinon tu as déjà quelque chose de tout élaboré.


Revenir en haut Aller en bas
Mar 11 Juil - 19:48


Kateleyä L. Avellaneda
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Raphaël Tveit, Solskinn Forsløve ▹ PSEUDO : Kateleyä L. Avellaneda ▹ EMPREINTES : 941 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 01/08/2015 ▹ AGE DU PERSO : 29 ▹ LOCALISATION : Au journal ▹ HUMEUR : Indomptable, vengeresse, aussi aimable qu'une porte de prison

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Réponse
Stein Aune & Edwina S. Svanhildesen & Kateleyä L. Avellaneda

Comme s'il n'était pas nécessaire de se répandre davantage sur le sujet « histoire d'amour et de cul », Edwina eut la brillante idée de les inviter à se servir. Kateleyä ne se fit pas prier en saisissant un premier amuse-bouche. S'occuper, même en mâchant, lui permettait de ne plus penser à ce qu'elle avait dit au sujet des sentiments d'Einstein – et aussi quant au stress qui grimpait à mesure qu'ils s'approchaient du moment fatidique où Edwina foutrait en l'air ses plans.

Ou pas...

- J'ai pris la décision non seulement d'accorder à Kateleyä de partir pour ses mémoires – en même temps, Edwina n'aurait rien pu empêcher puisque Connor aurait publié à sa place dans le pire des cas ; malgré cette certitude, Kateleyä se figea, un toast dans la bouche, peinant à y croire. L'Alpha de la meute Or acceptait-elle véritablement de prendre un tel risque ? –, mais aussi qu'on t'accompagnerait.

Kateleyä posa une main sur sa bouche pour ne pas recracher son toast. Ahurie.

- Dans un premier temps, je tiens à ce que Stein vienne avec toi.

La brune battit des paupières, pantelante de stupéfaction. Einstein ?! Pourquoi ?! Ne serait-ce pas dangereux pour lui que de quitter la Norvège ?! Était-ce là une stratégie minable pour les forcer à s'entendre ?! N'en croyant pas ses oreilles, la jeune femme ne pouvait s'empêcher de s'interroger sur ce que pouvait bien penser Edwina. À aucun instant il ne lui avait paru plausible que la jeune femme soutînt à ce point son initiative. D'accord, elle avait apparemment révisé son jugement depuis leur première rencontre. Fine. Perfect. Mais pouvait-on réellement passer de noir à blanc en un seul claquement de doigts ? Ça, elle avait bien du mal à le croire. Si elle s'était préparée à devoir battre des pieds et des mains pour persuader les autres du fait que les loups et les humains n'étaient pas si différents que ça – si on oubliait leur espèce première –, pourvu qu'ils prissent le temps d'apprendre à se connaître et se découvrir, eh bien ça, ce changement aussi radical de point de vue, elle ne l'avait franchement pas vu venir.

- Je me fous complètement de la nature de vos sentiments, je ne fais pas ça pour que vous vous rabibochiez, vous avez suffisamment de maturité pour ne pas tout mélanger.

Kateleyä fixa longuement son verre, muette.

- J'ai eu une réunion avec le Roi en personne, aujourd'hui, et j'avais prévu de partir avec vous dès demain pour vous accompagner et être la réelle représentante des blonds, conclure une alliance et, à terme, mettre en sécurité maudits et né-humains dans une autre meute. – La métisse ouvrit largement la bouche, oubliant par la même occasion qu'elle n'avait toujours pas avalé son toast. – Sauf que voilà, ma cousine a eu la bonne idée de se mettre à dos le Roi et je dois réparer ses bêtises.

Sans même s'en rendre compte, la jolie brune avait gobé son toast à la hâte, pressée de pouvoir réagir.

- Amanda ? Elle est en danger ? souffla-t-elle d'une voix imperceptible.
- Donc je dois malheureusement faire quelque chose pour qu'on croit qu'Avyn avait disjoncté et dit n'importe quoi sur les loups.

Perdue dans tous les propos d'Edwina – un brin « confus » selon elle –, Kateleyä rehaussa un sourcil. Elle avait bien du mal à suivre ce qu'elle leur disait, si bien qu'elle ne retînt que le fait qu'Amanda avait apparemment merdé, et aussi qu'Edwina devait forcément régler ça avant que de se consacrer entièrement à son projet. Elle nota également que la jeune femme évoquait la possibilité de multiplier les aller-retours entre les States et la Norvège dans un contexte où, quoi qu'elle en pensât, ça n'était pas vraiment l'attitude la plus prudente au monde. Elle ne dit rien, respecta le temps de parole de la jeune femme jusqu'au bout, relevant mentalement tous les points sur lesquels il lui faudrait revenir afin de clarifier totalement les choses.

- […] Ensuite, vous resterez là-bas, changerez sans doute d'identité pour plus de sécurité. Parce que croyez-moi que Solskinn fera tout pour vous retrouver et une fois que j'aurai réglé tout ce que j'ai à régler ici et, accessoirement, prouver que je n'ai rien à voir avec tout ça, je vous rejoindrai avec des nés-humains et les maudits qui voudront partir.

Kateleyä inspira profondément, réalisant doucement toute l'ampleur de ce à quoi ils se préparaient. Certes, elle y avait déjà songé plus d'une fois, mais jamais elle n'avait imaginé qu'on l'accompagnerait là-bas. Résultat des comptes : elle n'avait pensé qu'à ce qui l'attendait elle, égoïstement. Si elle comprenait désormais qu'au moins un retour était inévitable, elle estimait que leur départ pouvait tout à fait attendre encore un peu. Surtout si, pour chaque départ et chaque retour, il leur faudrait employer une technique de diversion. Elle doutait sincèrement que leur Roi se fît avoir plus d'une fois par le même stratagème...

- Attend, attend, est-ce qu'il n'est pas encore un peu « tôt » pour mettre tout le monde à l'abri ?

Silencieuse, la brune laissa le blond s'exprimer à son tour, préférant réfléchir et peser le pour et le contre quant aux décisions incroyables de la blonde.

- Et tu penses vraiment que les meutes américaines risqueront de se mettre à dos l'autre pour des « impurs » ?

Ici, Kateleyä se permit tout de même de clarifier la pensée de le meute de Connor, plus que bien placée pour savoir ce qu'il en était – notamment parce qu'elle en avait déjà fréquenté les membres sans le savoir, à l'époque où elle vivait encore là-bas :

- Peut-être pas les meutes américaines, mais celle de Connor, si. – Elle esquiva volontairement le regard de Stein, consciente que mentionner son meilleur ami dans de telles circonstances pourrait l'irriter. – La plupart des loups de Harlem sont confrontés au racisme au quotidien, ils sont donc trop conscients des blessures que suscite l'exclusion sociale pour les reproduire au sein de leurs meutes. Or, la meute de Connor a établi son territoire là-bas depuis plusieurs générations.

Elle esquissa un sourire qui se voulait rassurant, à l'adresse d'Edwina, sans trop savoir si elle prendrait compte de ce qu'elle venait d'affirmer. Elle ne se permit pas de réagir quant au fonctionnement de la meute Or en lui-même, estimant qu'il n'était pas de sa responsabilité que de juger qui serait le mieux placé pour prendre la relève sur Edwina par la suite. Elle opina néanmoins du chef, tout doucement, lorsque ce très cher Einstein mentionna la durée que requérait toute publication, quelle qu'elle fût. Même si elle ravivait quelque chose qui avait déjà provoqué le buzz par le passé, elle ne rêvait pas quant à ce que supposait une édition, entre les corrections, les mises en page, la promotion, la mise en vente, etc., etc., etc. D'ailleurs, c'était également pour cette raison qu'elle doutait fortement de la viabilité d'un changement d'identité. Pour eux, peut-être que cela servirait ; mais pour elle, l'auteur-e, sachant qu'elle comptait se mettre en scène et muter partout dans le monde afin de prouver la véracité de ses dires ?

- […] Si ce n'est que moi... on peut trouver un moyen. J'aurais très bien pu juste partir rejoindre Kate dans son pays natal, ce n'est pas la première fois qu'elle est avec un Maudit, ça n'étonnera personne... – Elle ne put retenir une grimace, franchement mal à l'aise à l'idée qu'on se servît d'une relation entre eux deux alors qu'il en espérait une (à en croire les paroles d'Edwina et sa réaction à lui). – […] mais par contre est-ce que tu penses qu'il prendra le risque de ME prendre sous son aile. […]

Et de divaguer, d'Amanda à Elias, en passant par une destitution de son statut de Beta. N'ayant rien à dire sur ce point, Kateleyä prit tout de même le temps de couper court à leurs divagations :

- Stop. Vous... vous allez trop vite pour moi, avoua-t-elle d'un ton confus. En toute sincérité, je ne m'attendais pas à... ça. Edwina, prend le temps de régler tes affaires, je ne suis franchement pas à une semaine près. Stein a raison sur un point : multiplier les aller-retours, alors que les Argents surveillent tout point de sortie de Norvège, c'est bien trop dangereux. Si je peux t'épargner au moins un aller-retour, c'est mieux, car je doute franchement que ce bon vieux Roi se fasse avoir plus d'une fois par le même stratagème. – Elle marqua une pause, hésitante. Puis, rivant ses yeux dans ceux d'Einstein, elle se mordit la lèvre inférieure avant de reprendre : – Je peux imaginer ta peur, mais je connais Connor, et je connais aussi certains membres de sa meute. Tu es libre de ne pas me croire, mais je te garantis qu'ils se foutront pas mal de ce que tu es. Certes, Connor n'a pas toujours été tendre avec Cael mais... mais ce n'était là qu'une manifestation de sa jalousie, ça n'était en aucun cas du mépris ou du rejet de ce qu'il était. – Elle prit le temps de lui adresser un vague sourire, puis de reporter aussi rapidement que possible toute son attention sur Edwina. – Franchement, je n'ai pas vraiment compris le problème avec le Roi et ça ne me regarde pas vraiment... mais si on peut éviter au moins un aller-retour, je pense que c'est mieux. Les Mémoires sont en sécurité auprès de Connor, je ne suis pas à un jour près. Agir dans la précipitation alors qu'on peut prendre notre temps pour organiser notre départ à tous les trois, c'est mieux. Et Stein, je suis désolée, mais Edwina doit être présente lors de ton transfert jusqu'aux States. Je ne suis pas Alpha, je n'aurai donc pas le pouvoir de te canaliser jusque là-bas.

Chaque chose en son temps, dit-on. Voilà sans doute la raison pour laquelle la jeune femme se garda de mentionner son refus de changer d'identité, préférant s'assurer qu'ils seraient d'accord au moins sur ce premier point.

La curiosité est un vilain défaut


    BITCH PLEASE,I'M FABULOUS. « So we can take the world back from the heart-attacked, One maniac at a time we will take it back... You know time crawls on when you're waiting for the song to start, So dance alone to the beat of your heart! Hey young blood, doesn't it feel like our time is running out? I'm gonna change you like a remix, Then I'll raise you like a phoenix, Wearing our vintage misery. No, I think it looked a little better on me, I'm gonna change you like a remix, Then I'll raise you like a phoenix... Put on your war paint! »
Revenir en haut Aller en bas
Lun 17 Juil - 14:55


Edwina S. Svanhildesen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Ester L. Braaten, Vyranui Wahlberg et Torvald Marklund ▹ PSEUDO : ODAYA OCHAVEN. ▹ EMPREINTES : 2976 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 20/09/2014 ▹ AGE DU PERSO : 27 ▹ LOCALISATION : Perdue dans la neige norvégienne, quelque part dans la nature ou alors entre les feuilles d'un vieux livre poussièreux ou encore, entre deux étagères de la biliothèque, si ce n'est pas au fond de son lit. ▹ HUMEUR : Mordante mais pourtant la blonde sait restée polie avec ses interlocuteurs, enfin la plupart du temps, excepté une semaine par mois et bien sûr une semaine avant la pleine lune. Oh, également excepté les mercredis. Et les jours sans chocolat. Jamais en fait, ou rarement plutôt.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: un livre aux pages cornées, une petite dague et un stick à lèvres, le tout dans ma besace préférée



Elle a fini par dire ce qu’elle devait dire, expliquant le plus calmement possible ce qu’elle jugeait nécessaire et prenant le temps de mettre en place ses idées. C’est Stein, en premier lieu, qui prit soin de parler, puis Kateleyä. Elle les laissa parler, ne les interrompant pas, puis, à son tour, prit l a parole. « Concernant Amanda, elle n’a pas réellement de problème. Enfin, je ne pense pas. » Elle remet une mèche de cheveux en place, attrapa un verre de champagne dont elle boit une gorgée. « Je ne sais pas ce qu’il va advenir d’elle en réalité. Le Roi a maintenu qu’elle aurait été responsable du décret visant à faire passer Avyn pour une folle. » Elle hausse les épaules, un léger tic d’énervement déformant, pendant un court instant, ses lèvres. « Je pense que c’est faux, mais je doute qu’il n’ai fait que mentir et c’est ça qui m’inquiète. Je ne connais pas la part de vérité dans ses propos et avec la grossesse d’Amanda je n’ai pas pu aller vérifier par moi-même. Le seul moment où on pourra en parler va être lors de la convocation avec elle et, de manière assez surprenante Leif. » Elle en fronce à nouveau les sourcils, se rappelant combien ça l’avait surprise et choquée. Un frisson lui parcourut l’échine, et si, comme Olena, il avait fréquenté de trop près les argentés ? Ses ongles tapotèrent un instant la surface de la table basse, avant que l’alpha ne revienne au sujet de conversation. « Il ne sera jamais trop tôt Stein. On ne va pas attendre qu’il entube les meutes pour faire passer ses foutus décrêts pour s’inquiéter de notre sécurité. » Son ton est ferme. « Je sais qu’un jour ou l’autre, il arrivera à retourner les cervelles pour faire accepter ses idéologies raciales, il faut que notre meute soit épurée, du moins le plus possible, lorsque ça arrivera. Donc plus tôt et plus discrètement on commencera, plus certains on serra de protéger notre meute. » Et de toute façon, elle avait horreur de faire les choses à la dernière minute. « Concernant ton inquiétude sur le nombre de personne qui vont disparaître.. Stein sérieusement, je sais que je suis pas des plus discrètes, mais tu crois que je vais faire partir la moitié de ma meute en un claquement de doigt ? » elle laisse un rire sincère s’échapper de ses lèvres. « Bien sûr qu’on fera ça à petites doses. Et je compte bien ne pas laisser le moindre soupçon. Certains disparaîtront sans donner de traces, d’autres laisseront une lettre, certains seront réellement portés disparus, jusqu’à mettre des avis de recherche s’il le faut ! Certains partiront en train, d’autres en avion, certains en voiture en passant par les pays frontaliers. Tous les moyens seront bons, tant qu’on met en sécurité notre meute. » Elle avale une nouvelle gorgée de champagne. « Pour l’autre sujet, concernant ton statut etc. Euh, Stein non. » Elle plante son regard dans le sien. « Déjà de base, je laisserai aucun autre alpha s’occuper de toi et ensuite, nous ne connaissons pas l’impact que ça aurait sur ta forme animale et ton instinct primaire si je coupais les liens ou te rétrograderait. Tu n’as pas de raison sous ta forme animale, tu n’as que les instincts et tes instincts te souffleraient que je t’ai abandonné. » Elle laissa un court silence s’installer, pour que la situation et la dangerosité de cette dernière lui apparaissent. « Bien sûr, ce ne sont que des hypothèses, mais c’est hors de question que je prenne le moindre risque. » Pour elle, le débat était clos, il resterait son bêta et elle voyagerait avec lui, qu’il le veuille ou pas. « Pour les autres meutes, pour l’instant ce n’est pas ma priorité. » Elle regarda à tour de rôle les deux autres loups. « Je les aiderai, bien sûr, mais si je les mets dans la confidence, quelles sont les chances qu’ils ne parlent pas ? J’ai subi les tortures des argentés et, crois-moi, vaut mieux qu’ils n’aient rien à dire. Pour eux, comme pour nous. Parce qu’une fois qu’ils auront révélé le pot aux roses, leur douleur ne diminuera pas. Bien au contraire, ils auront prouvé leur faiblesse. » Croire qu’elle n’y avait pas réfléchi était une grosse bêtise et, bien qu’elle sache que Stein ne le pensait pas, elle lui montrait désormais l’étendue du plan et ce que ça représentait. Bien sûr, ils pouvaient – l’un comme l’autre, ne pas l’accepter, mais de toute façon, c’était ses conditions. « Je les aiderai, évidemment, mais je ne leur dirai rien tant qu’on aura pas pris suffisamment d’avance pour mettre les nôtres en sécurité. Si je commence à me préoccuper de tout le monde, je vais m’éparpiller et je risque de mettre plus de monde en danger qu’autre chose. » Elle soupira. « Tout à l’heure tu as dit qu’ils risquent de torturer une partie de la meute pour avoir des informations. Tu crois qu’ils feront quoi à ma sœur, à mes cousins et cousines ? Qu’ils sachent ou pas, ils seront victimes de la folie des argentés, si on veut mettre en sécurité né-humains et maudits, il vaut mieux que ma famille ne sache rien. Ils ne risqueront pas de laisser échapper une telle information, même sous le coup de la fatigue ou de la folie, parce qu’ils ne l’auront simplement pas. » Ca lui brisait le cœur de devoir agir de la sorte, mais avait-elle d’autres solutions ? « Je pense bien sûr à les aider et à me mettre en relation avec les meutes, mais je ne pense pas le faire via les alphas. Ils sont les cibles premières, plutôt s’orienter vers les bêtas. » Peut-être qu’elle se trompait, mais si elle était Solskinn, elle frapperait en premier lieu les alphas, après tout, ils avaient pour mission de tout savoir et de protéger les leurs. Les seuls à avoir une information sur une autre meute seraient les alphas. Pas les autres loups. « Kate t’as parfaitement répondu pour la meute américaine et je ne compte pas rebâtir ma meute là-bas, mais du fait du lien avec toi, je ne pourrais pas me soumettre à l’alpha. En le faisant, mon aura changera et son influence sur toi également. » Elle réfléchit, se tourne vers la solitaire. « Est-ce que tu pourrais essayer d’en toucher deux mots à Connor, savoir s’il a une idée ? Evidemment, essaye de ne pas être lisible par tout le monde, de cacher ça sous une autre formulation ou de t’assurer que ton courrier ne soit pas interceptable. » Elle finit sa coupe. « Je me doute que tu ne t’attendais pas à ça et, c’était l’idée. Si toi la première n’y croyait pas, personne d’autre n’y aurait cru. » Expliqua-t-elle à Kateleyä. Elle sourit un court instant, se remémorant ce qu’avait dit la jeune femme pour y répondre au mieux. « Je règlerai tout ça dans ce cas, mais il vous faudra alors préparer le voyage du mieux que vous pouvez et, Kateleyä, laisse déjà des traces de ton départ s’il faut et sème ton odeur un peu partout. Débrouille-toi pour effacer tes traces, pour couvrir ton départ. » D’une façon ou d’une autre, Edwina tenait à ce qu’elle ne mette personne en danger par une stupide erreur. « J’aimerai que tu fasses croire que tu pars toute seule. » Ses yeux plantés dans les siens, elle espère que la jeune femme comprend pourquoi.

Elle avait répondu à toutes leurs interrogations et, désormais, mangeait quelques petits fours qui avaient été préparés spécialement pour l’occasion. Elle attrapa une tranche de pain, un bon pâté maison et en tartina généreusement, avant d’en croquer une bouchée. « Si jamais nous devons en parler à la meute rousse, j’aimerai que ni Amanda, ni les Helström en règle générale ne soit au courant. »[/color] Elle soupira. « Ca me tue de dire ça, mais c’est ma famille, ce seront les premiers incriminés avec Audun et Olena. » Elle craignait déjà ce qu’ils feront à son frère et à sa sœur, mais, si elle ne se trompait pas, Olena avait des alliances argentées et elle pourrait la couvrir pendant un temps. En espérant qu’elle ne se soit pas plantée. « Pour la meute brune, Raphaël me semble une bonne alternative à Elias, même si j’avoue qu’il est un très bon allié, ou alors son autre bêta. » Mais elle ne le connaissait pas énormément, alors ça s’annonçait compliqué. « Pour ce qui est de l’organisation de tout ça, je ne ferai pas de gros meeting pour pas que la meute soit au courant, je pense que je vais aller informer les maudis et né-humains moi-même. Je leur dirais que j’ai trouvé un moyen pour les mettre en sécurité, mais que ça impliquera de grands sacrifices. Tous ne nous suivront pas et certains voudront rester en arrière pour nous couvrir, à nous de savoir user de tout ça intelligemment. » Elle soupira, tout ceci s’annonçait très compliqué. « Est-ce que c’est un peu plus clair désormais ? » L’alpha l’espérait en tout cas.


But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
nous ne resterons pas assis
sur le brasier fumant
de notre défaite.
La reconquête n'est qu'à
quelques pas.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 23 Juil - 11:40


Stein Aune
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Nicky & Elias & Thyri ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 138 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 16/04/2016

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Une nouvelle convocation avec le Roi, Amanda et Leif ? Qu’est-ce qu’un petit traqueur venait faire parmi les Alphas ? Cela était franchement étrange et il fronça les sourcils. Il n’aimait pas cette nouvelle et cela avait un étrange goût d’il ne savait quoi, mais c’était un mauvais présage, forcément. Il secoua doucement la tête en soupirant doucement Peut-être qu’elle a juste voulu dire qu’il fallait faire en sorte de discréditer Avyn et non qu’elle était folle… mais pour le Roi ça revient au même. Depuis le temps où elle n’est franchement pas bien vu par le Roi, et avec sa grossesse, c’était peut-être un moyens de se protéger et de protéger les enfants ? Je ne sais pas trop. Il soupira avant de reprendre Ou alors il a sorti des phrases totalement hors contexte. Ou bien il disait tout simplement la vérité, il l’avait peut-être poussée d’une manière ou d’une autre à dire cela ? Mais effectivement, Edwina verrait bien le moment venu ! Là, ils ne pouvaient faire que des hypothèses tout le monde savait que cela ne menait franchement pas loin. Et, dans ce qu’elle disait en suite, elle avait également raison, mais cela inquiétait quand même le Maudit. Cela se verrait assez facilement que sa Meute diminuait peu à peu, le Roi n’était pas stupide, mais il préféra laisser Edwina faire, gérer comme elle le sentait, elle savait mieux que lui ce qu’elle en tête et les risques qu’elle prenait. Même si ça se fait sur des mois, Edwina, tu ne crois pas qu’il va finir par se rendre compte que ta Meute diminue peu à peu et surtout des éléments « gênants » à ces yeux ? Même s’il est vrai qu’avec ta méthode ça pourrait marcher, il n’en reste pas moins que certains vont trouver ça étrange, mais si tu es sûre de toi, tu dois avoir raison. Elle avait déjà tout calculer, alors il ne pouvait que lui faire confiance n’est-ce pas ? Quant à son statut, il haussa un sourcil de mécontentement. Elle avait raison, dans ses arguments, mais cela ne résoudrait pas le souci de l’explication, du pourquoi il avait disparu alors qu’il était un de ses plus Fidèles. Cela lui paraissait un peu illogique, mais après tout là encore Edwina devait avoir une idée derrière la tête Et tu comptes expliquer ma « disparition » comment dans ce cas-là, si je suis toujours Bêta ? Il se tut quelques instants avant de continuer Et si tu ne laisseras aucun autre Alpha s’occuper de moi, comme tu le dis, mais que tu es à Bergen et moi de l’autre de l’Océan, comment est-ce qu’on procède exactement ? Quelque chose le gênait là-dedans, dans tout ce discours. Bien sûr qu’il fallait protéger la meute Blonde en priorité, mais c’était peut-être également une erreur stratégique. Et, si en faisant cela tu mets la meute Rousse et Brune en « danger », je dis bien en ne les prévenant et que tout est hypothétique. Je suppose que tu y as déjà réfléchi, mais ça sera peut-être vu comme une trahison pour les meutes. Et, peut-être, de ce fait que certains voudront se lier aux Argentés. S’ils jouent bien, les argents pourraient avoir ce qu’ils veulent « la meute blonde a agi seule pour se protéger, on se fait punir par leur faute ». Ta famille ne le pensera probablement pas, mais Amanda, malgré sa grossesse n’est toujours pas bien vue. Les roux pourraient se retourner contre elle, contre nous et aller vers les argentés… quant aux Bruns, je ne sais pas trop, mais je ne pense pas qu’ils apprécient cela. Même si elle aidait « plus tard », il serait peut-être trop tard. Tout est une question de timing. Si on.. enfin tu mets les nôtres en sureté et que tu agis avec les Bêtas avant Solskinn… On peut tout gagner, si Solskinn réagi en premier, on a beaucoup plus à perdre. On aura quelques membres en sûreté, mais ceux qui resteront ici, auront les argents plus, possiblement d’autres Meutes sur le dos. Il se doutait qu’elle savait ça, mais des fois, elle était un peu trop optimiste, il lui restait encore quelques touches de naïvetés d’antan. Et il préférait lui montrer le « pire scénario ».

Et Kate avait raison, mieux valait attendre avant de faire un aller-retour de plus. Cela éveillerait probablement moins les soupçons. Quant à son propre cas, il ne demandait qu’à la croire, mais c’était quand même assez compliqué. Ils se ne connaissaient pas… Il pouvait mettre en péril leur meute « involontairement ». Il ne serait pas chez lui, il n’y aurait pas forcément Edwina à ses côtés arriver à se contrôler ne serait donc pas chose aisée bien que possible grâce à l’aura des Alphas présents. Je n’ai jamais dit qu’elle ne devait pas être présente…Je ne sais pas trop pourquoi tu dis ça. Je voulais juste qu’elle ait une « raison » de me laisser là-bas sans que cela paraisse suspect, d’où ma proposition antérieure qui n’a pas été acceptée.Nihanihaniah Connor. Il en avait déjà marre de celui-là alors que le pauvre Loup ne lui avait tout bonnement rien fait. Il devait se calmer, Kate ne lui appartenait pas et la solitaire lui avait dit qu’ils étaient simplement amis à présent. Que la solitaire parte seule, cela pouvait paraitre logique mais pour son propre cas ? Comment est-ce qu’elle allait totalement expliquer que l’alpha était partie avec son Bêta et qu’elle était revenue seule. Ca serait quand même quelque chose qui allait se remarquer… Il y avait toujours des possibilités, faire croire qu’ils étaient parties chasser et qu’elle était revenue seule pour X ou Y raison, mais cela semblait quand même improbable.

Rhydian n’est pas une bonne idée, il est au Conseil, cela pourrait jouer contre nous, je suppose que si Elias l’a gardé en Bêta il a confiance en lui, mais, personnellement j’aurais plus confiance en Raphaël. Il soupira doucement avant d’acquiescer. Oui, il croyait que c’était un peu plus clair. Mais il va falloir qu’on voit exactement le « timing » que tu as en tête, je pense, histoire de minimiser les risques pour un maximum de Loups.


Revenir en haut Aller en bas
Ven 28 Juil - 19:16


Kateleyä L. Avellaneda
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Raphaël Tveit, Solskinn Forsløve ▹ PSEUDO : Kateleyä L. Avellaneda ▹ EMPREINTES : 941 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 01/08/2015 ▹ AGE DU PERSO : 29 ▹ LOCALISATION : Au journal ▹ HUMEUR : Indomptable, vengeresse, aussi aimable qu'une porte de prison

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Réponse
Stein Aune & Edwina S. Svanhildesen & Kateleyä L. Avellaneda

Pas de problème. Amanda allait bien. C'était l'essentiel. Quant à savoir si elle était effectivement à l'origine des décrets... ça restait quelque chose qui la dépassait. Tout ce dont elle était persuadée, c'était que son ancienne Alpha n'avait certainement pas pensé à mal en mentionnant Avyn. Jamais. Ça n'était pas son genre. D'accord, elle était souvent du genre impulsif (euphémisme ?), à ne pas toujours mesurer ses propres paroles et leurs conséquences, mais ça n'empêchait qu'elle l'estimait trop aimante pour avoir fait volontairement un sale coup à sa cousine. Néanmoins, leurs affaires de famille ne la regardaient pas, si bien qu'elle préféra ne rien dire de ce qu'elle pensait. Elle se tut, attendit qu'Edwina fît part de ses observations sans l'interrompre quant à l'organisation de son projet. Pour le coup, elle était plutôt largement d'accord avec la Blonde et n'avait pas grand-chose à redire sur la question. Elle n'intervint pas non plus lorsqu'elle prouva à Stein qu'il était hors de question de le rétrograder ou pire : de l'abandonner. Elle plissa en revanche les sourcils quand elle mentionna les autres meutes et son refus de les mêler à leur fuite. Si elle comprenait parfaitement les arguments de la Blonde, elle n'était franchement pas à l'aise à l'idée de devoir cacher une telle information à Amanda.

N'avait-elle pas prévu de lui envoyer une copie de ses Mémoires lorsqu'elle aurait mis pied à terre aux States ? N'avait-elle pas pensé faire de même avec l'Alpha des Bruns ? L'expression fermée, elle eut un instant le cœur serré à l'idée de disparaître sans la moindre explication. Elle avait cette fois-ci pris soin de verrouiller son aura afin de rien laisser paraître de ce qu'elle ressentait, espérant que cela suffirait à mettre un frein au don de meute des Blonds.

Vint enfin la question de ce qui se ferait une fois sur place et les appréhensions de l'Alpha blonde quant à sa relation avec Stein. Kateleyä n'était pas experte, loin de là, mais elle ne put s'empêcher de lui suggérer quelque chose :

- Et si... si Connor obtenait une autorisation spéciale pour toi, quant à la création d'un clan au sein de la meute américaine qui nous accueillera ? Tu en serais l'Alpha, tu ne perdrais pas ton titre, ce qui permettrait également de sauver celui de Stein ? Il s'agirait évidemment d'une mesure temporaire mais... Après je profère peut-être une énormité...

Elle se tut, puis :

- Cela pourrait atténuer la modification d'aura, non ?

Quant au départ, Kateleyä esquissa un sourire amusé.

- Tu sais, j'avais réservé des billets seule, à l'origine. C'est juste Stein qui a semé la pagaille dans mes projets. Donc je peux tout à fait faire de nouveau comme si je partais seule. Je ne crois pas que le départ d'une solitaire, qui plus est Mordue, inquiète vraiment le Roi... En toute logique, il m'aurait déjà envoyé des sous-fifres pour en savoir plus, non ?

Pour le coup, elle n'était pas certaine de ce qu'elle affirmait. Comme elle avait tout simplement effectué la transaction par le biais d'internet, à l'aide d'un VPN, peut-être qu'ils n'avaient pas eu vent de son achat ? Elle n'en savait foutrement rien pour le coup, si bien qu'elle voyait mal ce qu'entendait exactement Edwina par : « couvrir ses traces ». Elle laissa néanmoins la louve finir et Stein réagir, puis de lever un instant les yeux au ciel.

- Stein, même si je comprends tes appréhensions, il ne faut pas oublier que le plan parfait n'existe pas et n'existera jamais. Certes, c'est risqué, mais sincèrement je pense que le Roi se fout pas mal des Mordus et Maudits pour le moment. – Elle marqua une pause. – En plus, il me semble qu'il est occupé, à cause des chasseurs et de leur attaque, en février, non ? N'est-ce pas justement la meilleure opportunité que nous puissions avoir pour agir ? Parce qu'ils ont d'autres priorités que quelques loups « insignifiants » selon eux ?

Elle esquissa un sourire crispé avant d'imiter Edwina pour attraper un toast.

- Par contre, je suis assez d'accord avec toi au sujet des Betas bruns. S'il fallait choisir, j'opterais pour Raphaël. Mon choix est peut-être un peu subjectif parce que c'est lui, pas Rhydian, qui a épaulé Cael quant à son statut de Maudit, mais bon... – Elle ponctua sa remarque par un haussement d'épaules indifférent. Puis d'engloutir le toast. – En revanche, je tiens à préciser que je ne désire pas changer d'identité.

Elle inspira profondément avant de plonger ses yeux au creux de ceux d'Edwina.

- Le but, c'est de révéler une bonne fois pour toute l'existence des loups auprès des humains ; or, je ne compte pas m'arrêter à la publication de mon texte... Sur le long terme, l'objectif c'est de muter librement, un peu partout dans le Monde. Je commencerai par les États-Unis, afin de montrer l'exemple, mais si les loups du monde entier ne suivent pas le mouvement, par peur des représailles, il faudra bien que je le fasse ailleurs. En fait, je ne pensais pas faire les choses à moitié, mais jusqu'au bout, Edwina. Changer mon identité n'aura donc aucune utilité puisque je sais que je m'engage dans un combat qui me condamnera à vivre avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Et je n'ai pas peur.

La curiosité est un vilain défaut


    BITCH PLEASE,I'M FABULOUS. « So we can take the world back from the heart-attacked, One maniac at a time we will take it back... You know time crawls on when you're waiting for the song to start, So dance alone to the beat of your heart! Hey young blood, doesn't it feel like our time is running out? I'm gonna change you like a remix, Then I'll raise you like a phoenix, Wearing our vintage misery. No, I think it looked a little better on me, I'm gonna change you like a remix, Then I'll raise you like a phoenix... Put on your war paint! »
Revenir en haut Aller en bas
Dim 6 Aoû - 12:48


Edwina S. Svanhildesen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Ester L. Braaten, Vyranui Wahlberg et Torvald Marklund ▹ PSEUDO : ODAYA OCHAVEN. ▹ EMPREINTES : 2976 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 20/09/2014 ▹ AGE DU PERSO : 27 ▹ LOCALISATION : Perdue dans la neige norvégienne, quelque part dans la nature ou alors entre les feuilles d'un vieux livre poussièreux ou encore, entre deux étagères de la biliothèque, si ce n'est pas au fond de son lit. ▹ HUMEUR : Mordante mais pourtant la blonde sait restée polie avec ses interlocuteurs, enfin la plupart du temps, excepté une semaine par mois et bien sûr une semaine avant la pleine lune. Oh, également excepté les mercredis. Et les jours sans chocolat. Jamais en fait, ou rarement plutôt.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: un livre aux pages cornées, une petite dague et un stick à lèvres, le tout dans ma besace préférée



« Je sais pas… Je sais pas… Franchement j’espère qu’elle n’a rien dit de compromettant. De tout mon cœur. On a pas besoin qu’il réussisse à nous séparer. Vraiment pas. » Elle soupira. « Peut être, peut être, je sais pas… » Elle était inquiète, sans doute peut être un peu trop, mais elle ne pouvait pas s’en empêcher. Elle soupira. « Je ne pense pas, il ne prendrait pas le risque de nous convoquer tous les trois s’il n’était pas sûr de lui, il perdrait en crédibilité et il ne peut pas se le permettre. Tout me pousse à croire que, malheureusement, il a dit la vérité. » Ce qui lui brisait le cœur d’avance, malgré ses infimes espoirs qu’il se soit foutu de sa tête.

Elle laissa son bêta parler, ne comprenant absolument pas ce qu’il disait. Il n’aurait pas disparu, vu qu’il serait parti et elle aussi. Elle ne comptait pas revenir à Bergen. Si Olena prenait ses responsabilités au sein de la meute, ça voulait bien dire que justement, Olena devenait alpha à sa place non ? N’était-ce pas suffisamment clair, ou avait-il peur de ce qu’elle disait ? Elle le laissa parler, laissa également Kateleyä prendre la parole. Avant de reprendre tous les éléments. Elle devait faire le tri, expliquer convenablement les choses, pour qu’il comprenne, pour qu’il ne s’inquiète pas et que, surtout, il ne panique pas. Tout se passerait bien, même dans une autre meute, même dans un autre pays, même si elle ne serait plus alpha. Elle en était persuadée. Elle le sentait au fond d’elle-même. Avant de tout reprendre, pour tout expliquer à Stein, elle planta son regard dans celui de Kateleyä. « Tu es complètement folle, tu le sais ça ? » Elle soupira. « Tu sais que ma sœur s’est faite tuer pour un choix comme le tien ? Tu es au courant, que bien que ton raisonnement soit logique, tu vas exposer un phénomène que personne ne comprend ? Que personne ne veut avoir à comprendre ? Connais-tu notre histoire ? Notre passé pendant la seconde guerre mondiale et ce que les hommes ont fait pour découvrir le secret de la mutation ? » Elle soupira, lassée, comprenant que jamais Kateleyä ne l’écouterait, elle lâcha l’affaire. « Tu sais quoi, fais comme tu veux, en tout cas, moi je ne muterai pas en public, j’ai des louveteaux à protéger. » Elle devrait pourtant, mieux que tout le monde, savoir ce que c’était, pour avoir perdu le sien. M’enfin, elle n’allait pas le lui expliquer, qu’elle fasse ce qu’elle veut, tout ce que Edwina souhaitait, c’était mettre à l’abri ses loups et elle le ferait. « Stein, je reviens à ce que tu as dit plus tôt. Comment t’expliquer ça… Je ne reviendrai pas en Norvège. » Directe, elle planta ses yeux dans celui de son bêta et ami. « Olena deviendra alpha à ma place. Elle aura sans doute l’ordre hiérarchique du fait de son passif, mais ils l’accepteront, parce que je vais la recommander. » Elle soupira. « Oui, je vais officiellement abandonner mes fonctions et ma meute. Le Roi en sera notifié et j’expliquerai que pour les bienfaits de notre futur et de la collaboration des blonds, il est de mon pouvoir de m’éloigner du rôle d’alpha. Je ferais aussi comprendre que c’est Olena qui m’a amené à cette décision, elle qui m’a bien expliqué ce que ça engendrait, dans l’espoir qu’elle ait fait une alliance quelconque avec la meute argentée et que ça nous sauve. » Elle avait bien senti l’odeur de la meute ennemie pendant des années sur le pelage de son aînée, ça pourrait lui être utile désormais, alors pourquoi s’en priver ? « Donc il n’y aura rien à déclarer, je m’en vais du trône et toi, en tant que maudit, reste à mes côtés, pour éviter que la meute, que les meutes, ne souffrent de la décision d’une louve en provoquant un maudit. Il le comprendra. » Ou alors il lui demandera de le tuer, dans tous les cas, ils seront partis bien avant que ça ne puisse arriver. « Concernant les autres meutes, je ne les mets pas en danger. Si personne ne sait, personne n’est en danger. » C’était pourtant extrêmement logique. « Ils seraient en danger s’ils le savaient, anticiperaient, s’inquiéteraient et tenteraient de cacher quelque chose au Roi à chaque fois qu’ils le rencontrent. Ca ne sera pas le cas. Ils ne sauront rien, seront surpris de ma démission, attristé et sincère dans leurs émotions. Le Roi a besoin de sentir que ce n’était pas prévu à l’avance, que personne ne le savait. Il a besoin de ma désertion et pire encore, il a besoin de me faire passer pour une traitresse, pour une lâche. J’ai besoin que tous croient ça et m’écartent de leur propre volonté. Les bêtas comprendront l’intérêt, bien plus que les alphas qui me sont trop liés. Et spécialement Raphaël, qui est le plus cartésien. Elle soupira, je vais même le faire croire à Nicholas, tu crois vraiment que si je pouvais m’en passer, je ne le ferais pas ? » Elle soupira, attristée de cette décision, mais tous connaissaient les liens qu’elle avait avec Nicholas, si lui le premier était dans une situation délicate – même si malheureusement, il subirait encore, alors forcément, personne ne douterait de sa décision, de sa façon de faire. « Ca sera beaucoup plus simple pour tout le monde et spécialement pour nous, si nous apparaissons comme des lâches, comme des traitres. Tout le monde se concentrera sur nous et pas sur ce que nous faisons. C’est une couverture dont nous avons besoin. » Lui attrapant les mains, elle planta son regard dans le sien. « Ne t’en fais pas, tout se passera bien. » En vérité, elle n’en savait pas grand chose, mais elle ne devait pas le laisser paniquer. « Je serais là et tout ira bien. » Même si elle ne pouvait pas lui faire la promesse. « Ensuite, Kate a raison, une autorisation de Connor serait une très très bonne idée. » Elle lui fit un sourire sincère. « Merci pour ta proposition, ça peut nous aider et changer beaucoup de chose. Et surtout, ça facilitera son intégration, ce qui est un bénéfice pour nous tous. »

Elle réfléchit à ce que disait Kateleyä un peu avant. « Concernant le billet, tu as totalement raison. Ajouté à la raison que je vais donner, personne ne fera le lien. » C’était le plus important. « Et oui, si tu l’inquiétais, il aurait déjà envoyé ses chiens, clairement. » Elle roula des yeux, Ester s’en serait sans doute fait un plaisir d’ailleurs. « Je suis aussi d’accord avec Kate, vu tous les soucis qui lui sont tombés sur le nez, il ne va pas se focaliser de suite sur les mordus et les maudits, il le fera bien sûr. Mais quand il le fera, la majeure partie sera loin de lui. » Elle l’espérait en tout cas.


But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
nous ne resterons pas assis
sur le brasier fumant
de notre défaite.
La reconquête n'est qu'à
quelques pas.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 13 Aoû - 10:06


Stein Aune
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Nicky & Elias & Thyri ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 138 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 16/04/2016

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Il était à présent intrigué et surtout très inquiet par rapport à cette réunion avec le Roi. Amanda et Leif, même s’il les appréciait beaucoup n’étaient pas franchement des exemples à suivre et ils n’avaient pas leur langue dans leur proche, même s’il avait l’impression que depuis que la rousse était avec Elias et surtout qu’elle avait ses enfants, les choses semblaient un peu s’améliorer ! Elle restait quand même une assez grande gueule sur les argents, et… cela était au final assez inquiétant. Qu’est-ce qu’elle avait bien pu dire qui pourrait blesser possiblement blesser Edwina ? Le Roi semblait vouloir les cousines ensemble c’est forcément qu’il y avait une raison, il ne faisait jamais rien au hasard et toutes ses actions semblaient surtout à une énorme partie d’échec. Tu as totalement raison, c’est bien ce qui est inquiétant c’est que ça te concerne toi, ou ta famille, ou les Blonds personnellement, sinon il aurait convoqué plus de monde.

Kate ne tarda pas à expliquer ce qu’elle comptait faire là-bas, et Stein secoua un peu la tête de mécontentement. Elle ne se rendait pas compte des risques, elle ne voyait pas encore comment étaient réellement les humains avec les Loups. Oui, c’était probablement une bonne solution…. Mais… elle risquait trop gros après cela. Je suis dans le fond totalement d’accord avec Edwina, mais… d’un autre côté je crois que l’on a plus trop le choix. Par contre, on peut peut-être réfléchir à une solution intermédiaire qui… disons.. pourrait un minimum préserver ton identité. Si un de nous film en « direct » sur youtube ta mutation, tout en se débrouillant pour que son visage ne soit pas à la caméra… par exemple. Tu muterais en public, mais tu ne risquerais rien. Je suis certain que cela deviendrait une vidéo virale. Il fronça les sourcils Il faudrait demander peut-être à Tomas, s’il pense que ça pourrait attirer les foules. Je suppose que tu le connais Kate, il est protecteur chez les roux… et youtuber. Enfin si on pouvait dire ça comme ça. Edwina ne tarda pas à reprendre la parole et.. il tomba franchement des nues. Il n’avait absolument pas compris les choses comme ça et… il ne savait pas quoi en penser réellement. Cela semblait une bonne idée, même s’il restait des mais, du moins pour lui, et même pour Edwina et les autres mordus qui resteraient loin de tout cela.. d’autant qu’avec la proposition de la solitaire –et si c’était accepté- elle garderait un rang d’alpha. Donner le pouvoir à Olena semblait également une bonne chose, il resterait à la « famille », et malgré tout ils pouvaient avoir confiance en cette blonde ! Lui, en tout cas l’appréciait. Concernant les autres meutes… de toute manière, même s’il n’était pas d’accord, il n’avait rien à dire. Les deux ne semblaient pas d’accord avec elle et arriver à convaincre une de ses deux têtues était déjà quasi mission impossible, alors deux, il préférait d’ores et déjà rendre les armes. Il se contenta donc d’acquiescer. Je suis d’accord avec vous pour Raphaël… et même Nicholas, mais je pense que même si tu le laisses « loin » de tout ça, personne ne viendra l’emmerder, pas après l’année qui vient de passer. Lui dire la vérité est impensable, partir sans rien dire serait pire, donc je suppose que ta solution serait la meilleure… J’espère juste que ça ne sera pas la goutte d’eau qui fera déborder le vase pour lui. Il était certain qu’à un moment le soumis péterait un plomb d’une manière ou qu’une autre après un énième coup de sort. Mais malheureusement, il n’y avait pas de solution miracle sur ce coup-là. Il ne lui restait donc plus qu’à répondre sur les billets. J’espère que vous avez raison,. Il se tut quelques instants avant de continuer On est bien d’accord qu’il a d’abord le souci des chasseurs à résoudre, mais il ne faut pas oublier tous les Loups qu’il à sa battre et notamment les traqueurs Argents qui travaillent avec les traqueurs de chaque meute. Est-ce que vous pensez réellement que eux ne remarqueront rien ? Qu’aucun bruit ne va courir qui pourrait mettre la puce à l’oreille et tout faire échouer, Je suis bien d’accord, il faut faire quelque chose. Je suis bien d’accord, il n’y a pas de plans parfaits et les maudits et mordus ne sont pas sa priorité aujourd’hui… mais elle fait partie quand même de ses priorités en général non ? Il ne faut pas sous-estimer l’étendue de son pouvoir et ce que certains seront capable de faire pour bien se faire voir de lui. Bien sûr ce n’était que son petit avis…



Revenir en haut Aller en bas
Mar 15 Aoû - 18:38


Kateleyä L. Avellaneda
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Raphaël Tveit, Solskinn Forsløve ▹ PSEUDO : Kateleyä L. Avellaneda ▹ EMPREINTES : 941 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 01/08/2015 ▹ AGE DU PERSO : 29 ▹ LOCALISATION : Au journal ▹ HUMEUR : Indomptable, vengeresse, aussi aimable qu'une porte de prison

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Réponse
Stein Aune & Edwina S. Svanhildesen & Kateleyä L. Avellaneda

Évidemment, Edwina se sentit forcée de lui rappeler le destin de sa défunte sœur. Et leur Histoire, dont elle lui avait déjà parlé par le passé, qu’on avait achevé de lui raconter après sa mutation ; tous ces faits qui, certes, l’effrayaient, mais pas suffisamment pour anéantir sa résolution. Fort heureusement, l’Alpha blonde sembla le comprendre puisqu’elle n’insista pas, préférant réexpliquer à Stein ce qu’elle comptait faire pour que le jeune homme ne s’opposât plus à leur plan. Une fois de plus, Kateleyä préféra ne pas s’en mêler, jugeant que cela ne servirait à rien. Que ça n’était clairement pas son rôle. Par contre, elle eut bien du mal – trop ? – à cacher sa fierté lorsque la blonde considéra son idée comme bonne, sans pour autant s’en expliquer les raisons.

Lorsque Einstein reprit la parole et se montra un peu plus compréhensif que son Alpha quant à ce qu’elle comptait faire par la suite, la jolie brune esquissa un léger sourire, appréciant son soutien. Elle s’efforça néanmoins de ne pas trop se montrer positive, ce par peur de lui donner de faux espoirs quant à ses sentiments pour elle. Bien qu’elle se fût montrée sérieuse, à la limite du professionnalisme, jusque-là, la jeune femme n’en oubliait pas pour autant ce qu’Edwina lui avait révélé quant à son Beta, et cette vérité l’effrayait. Un peu trop à son goût.

- Je connais effectivement Tomas bien que je n’aie pas vraiment pris la peine de faire connaissance avec lui… admit-elle calmement, le regard fuyant. – Il était assez ironique que de constater que la perspective de mêler un humain à leurs manigances ne l’enchantait qu’à moitié, ce compte-tenu de ses objectifs personnels ; le problème, c’était très certainement qu’elle n’oubliait pas qu’avant de tout perdre, elle avait été comme le protecteur des roux, et qu’elle ne désirait certainement pas qu’un autre humain souffrît les mêmes pertes qu’elle. C’était là son talon d’Achille. – Ceci dit, c’est envisageable. Il faudrait que j’organise une rencontre avec lui avant mon départ pour le lui proposer, sans rentrer dans les détails. Du moins, pas plus que nécessaire. Bref… Edwina… Merci.

L’air mal à l’aise, Kateleyä se leva, considérant que l’échange touchait à sa fin. S’ils voulaient agir, ils ne devaient pas perdre de temps après tout.

La curiosité est un vilain défaut


    BITCH PLEASE,I'M FABULOUS. « So we can take the world back from the heart-attacked, One maniac at a time we will take it back... You know time crawls on when you're waiting for the song to start, So dance alone to the beat of your heart! Hey young blood, doesn't it feel like our time is running out? I'm gonna change you like a remix, Then I'll raise you like a phoenix, Wearing our vintage misery. No, I think it looked a little better on me, I'm gonna change you like a remix, Then I'll raise you like a phoenix... Put on your war paint! »
Revenir en haut Aller en bas
Mar 29 Aoû - 21:50


Edwina S. Svanhildesen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Ester L. Braaten, Vyranui Wahlberg et Torvald Marklund ▹ PSEUDO : ODAYA OCHAVEN. ▹ EMPREINTES : 2976 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 20/09/2014 ▹ AGE DU PERSO : 27 ▹ LOCALISATION : Perdue dans la neige norvégienne, quelque part dans la nature ou alors entre les feuilles d'un vieux livre poussièreux ou encore, entre deux étagères de la biliothèque, si ce n'est pas au fond de son lit. ▹ HUMEUR : Mordante mais pourtant la blonde sait restée polie avec ses interlocuteurs, enfin la plupart du temps, excepté une semaine par mois et bien sûr une semaine avant la pleine lune. Oh, également excepté les mercredis. Et les jours sans chocolat. Jamais en fait, ou rarement plutôt.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: un livre aux pages cornées, une petite dague et un stick à lèvres, le tout dans ma besace préférée



La convocation l’angoissait et, bien qu’elle sût que c’était quelque chose d’urgent, elle n’arrivait pas à se faire à l’idée d’être convoquée pour une faute de sa cousine et en plus, avec son cousin. Elle ne dit rien aux deux jeunes gens, ne pouvant pas confier ses doutes à son bêta en la présence de Kat, mais elle craignait fortement que Leif ai fait quelque chose pour se mettre le Roi dans la poche, ou au moins pour s’assurer de quelque chose. De n’importe quoi. Et c’était bien ça qui l’inquiétait plus que toi. S’il n’avait rien contre les roux, pourquoi donc convoquer un simple traqueur de clan, quand le frère jumeau de l’alpha était son bêta ? C’était une question qui ne cessait de tourner dans sa tête, ouvrant des réponses plus catastrophiques les unes que les autres.

Elle ne se prononça pas sur la mutation de Kate, elle avait comme l’impression qu’elle s’était décidée depuis la mort de son enfant et, d’une certaine façon, pouvait-elle la blâmer ? Ce monde lui avait tout enlevé, son premier amour, leur fils et finalement lui avait imposé une nouvelle nature qu’elle n’avait jamais soupçonné, ni désiré. A sa place, qu’aurait-elle fait ? Elle se connaît suffisamment pour savoir que jamais, jamais, elle n’aurait été aussi calme que cette dernière et surtout que ses envies de meurtre auraient été bien plus prononcées. Alors à quoi bon ? « On se chargera de te protéger le mieux qu’on pourra Kate, même si j’ai l’impression que tout ceci n’est que voué à un suicide organisé. » Elle soupira. Elle ne pouvait rien y faire. « Sache en tout cas que les loups ne seront pas tous des ennemis, et que les humains ne seront pas tous des alliés. » Même si elle le savait déjà, la vérité n’était jamais de trop. Surtout dans ce genre de moment.

Nicholas. Son meilleur ami, une vie de merde comme elle ne lui aurait jamais souhaité. Elle en avait marre de lui causer des tords et savait pertinemment qu’elle allait le bousiller, mais avait-elle d’autres solutions ? Lui dire c’était le mettre en danger, rien lui dire le protégeait des argentés qui savaient sans doute les liens l’unissant à lui. Alors, si elle pouvait lui éviter de donner des informations sous la contrainte, elle le ferait, même si ça lui en coûtait beaucoup. « Ca va le bouffer. » Elle attrapa la première chose à grignoter qui se trouvait dans son champ de vision, mâchouilla et avala. « J’ai réfléchi à ça autant que j’ai pu, mais si je peux lui éviter de nous mettre en danger, alors c’est mieux. Il souffrirait le martyr pour nous, pour moi, mais il reste humain et tout humain à ses limites. Même doué d’une capacité de mutation. » Et elle savait ce dont étaient capables les argentés, elle ne doutait pas de leur détermination et de leur capacité à faire craquer les loups s’ils le souhaitaient.

« Je ne pense pas qu’aujourd’hui ce soit sa priorité, justement parce qu’il a décidé de faire des équipes mixtes de traqueurs. Il ne peut pas demander aux blonds et aux roux, pour le moment, de tuer des maudits et des né-humains. C’est beaucoup trop tôt. » Elle soupira. « Ça viendra, inévitablement, mais nous en aurons mis déjà de côté le moment venu. Et n’oublie pas qu’ils ne partiront pas tous en même temps, que certains pourraient revenir pour faire diversion, qu’ils iront pas tous dans les mêmes pays, etc. L’idée est juste de ne pas donner la destination finale, ne pas la rendre évidente. » Elle ne pouvait pas se permettre de perdre ses loups. « Dans un autre pays, il ne pourra rien faire contre eux, il suffit juste de les éloigner le plus possible de la Norvège, le temps de pouvoir ensuite les rapatrier aux USA. » Chose qui prendrait peut-être du temps. « Je sais qu’on ne les sauvera pas tous et ça me fend déjà le cœur, mais on a pas d’autres choix. D’autant plus qu’on sait qu’il s’en prendra à la meute entière pour avoir des informations, mais si c’est ce qu’il faut payer pour sauver notre peuple et sa diversité, alors on le fera. Fenrir n’a pas permis maudits et né-humains pour que le premier fou venu les détruise quand il le veut. Et crois-moi, il le fera. » Elle soupira. « Je pense qu’il faut qu’on s’organise. Comme tu le dis Kate, tu dois voir Tomas, moi il faut que je parle à Olena, à Audun et enfin à tous les blonds. » C’était primordial qu’elle les informe de tout ce qu’elle pouvait leur dire. « Je ne quitterai pas mon poste d’alpha, mon aura pourrait le révéler à Solskinn ou à l’un des argentés à un moment non opportun, par contre une fois que je serais partie, je ferais courir des rumeurs, je m’arrangerai avec Olena et elle reprendra ma place. » Elle se frotta les yeux, désespérée de devoir agir de la sorte. « Ensuite, j’espère qu’Olena prouvera suffisamment sa valeur aux argentés pour qu’ils ne doutent jamais de ses actions. » Sans doute comme ils l’avaient fait jusqu’à présent. « Si vous voulez rester, vous pouvez. » C’était surtout pour Kate, mais en soit, c’était aussi valable pour son bêta. « De toute façon, ma porte vous sera toujours ouverte. » Sur ce, leur conversation était terminée, sauf s’ils avaient encore quelque chose à ajouter. Pour sa part, Edwina allait taper dans le brunch, le temps de satisfaire pleinement sa faim et son angoisse.


But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
nous ne resterons pas assis
sur le brasier fumant
de notre défaite.
La reconquête n'est qu'à
quelques pas.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
puisses-tu courir sous la Lune






Revenir en haut Aller en bas
 

Réponses ◊ Stein & Kateleyä

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Stein reprend du service [Pv: Musashi]
» Dr Frank Stein
» [MISSION] Dr.Wolfen Stein ~
» [REGLES] : Questions/Réponses.
» Questions/Réponses : Event : Le vieux continent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprit Sauvage ::  :: Quartier Est :: Résidences :: Manoir Svanhildesen-
Sauter vers: