A simple hello could lead to a million things [Torvald]
MÉTÉO DE BERGEN

Météo Bergen © meteocity.com
EVENTS EN COURS

Aucun pour le moment, ça ne saurait tarder.

LES ANIMATIONS RP

- La loterie rp, ici.
- La recherche de rp, ici.
- L'intervention inrp des chasseurs, ici.
- Les rumeurs inrp, ici.

SCÉNARIOS DE NOS MEMBRES

- bêta de la meute brune ici.
- petite soeur portée disparue ici.
- bêta de la meute rousse ici.
- le jouet humain d'une louve ici.


Laisse ton avis dans ce sujet.

VOTE POUR LE FORUM




 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur ESPRIT SAUVAGE !
Sur le forum vous pourrez incarner un loup ou un humain.
On espère que vous trouverez votre bonheur, n'hésitez pas à fouiller les pvs, scénarios et les pré-liens
N'oubliez pas que vous avez deux semaines pour faire votre fiche
Pensez à voter pour nous, dans ce sujet et à promouvoir notre forum sur Bazzart, PRD et OMR :coeur2:

Partagez | 
 

 A simple hello could lead to a million things [Torvald]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mer 11 Oct - 16:15


Humains

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ PSEUDO : Cookie ▹ EMPREINTES : 39 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 18/09/2017

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Lieu et date du rp : Début octobre octobre 2018, un de jour de semaine. A la bibliothèque.
Protagonistes: Torvald Marklund & Emi Law-Mun
Résumé du rp: /
Actions réalisées au cours de ce rp: Une rencontre au détour de deux rayonnages livresques




L'aube commence son ascension. Elle chasse la nuit, recueil des solitaires. L'obscurité disparaît, s'efface. D'un ciel noir, habité par les étoiles, Emi observe depuis maintenant une bonne heure ce même ciel se colorer d'un bleu clair annonciateur d'une belle journée. De la fenêtre entrouverte se faufile une brise aux températures de la nuit passée. Emi frisonne et remonte le gilet trop grand sur son épaule dénudée. Elle serre sa tasse entre ses mains. L'odeur du café remonte en douces volutes de fumée. Elle boit une gorgée, ne lâchant pas du regard le spectacle de l'éveil de Bergen. Elle ne s'en lasse pas. C'est une des raisons pour laquelle Emi n'est pas une lève tard. Elle préfère entendre le silence de la nuit se déchirer petit à petit que la ville se réveille. Un rituel qu'elle a mise en place après son emménageant à Bergen. Sans vraiment s'en rendre compte. Et quand ce fut le cas, c'était déjà une habitude imputable à sa personne. Pour le moment, elle n'imagine pas une autre manière de débuter ces journées. Assise sur la table de la cuisine, le regard admirant les lignes galopantes dans le ciel, une tasse de café dans la main.
L'arrivée de Lloyd l'arrache finalement de ses rêveries. Le malinois frotte son museau contre la main que la jeune femme venait de poser sur la table. Emi, tournant la tête vers son chien, lui caresse tendrement la tête. Puis, elle descend de son perchoir pour adopter une attitude que la bienséance qualifierait de correct lorsqu'elle qu'elle s’assoit sur une chaise. Sa routine n'en aurait que le nom si son fidèle compagnon n'était pas là !
Avant leur promenade quotidienne, Emi enfile une tenue en adéquation à ses tâches avec sa pension animalière. Les cris fusent de la gorge des chiens qui accueillent la jeune femme venue prendre soin de chacun d'entre eux. Chats également chouchoutés, Emi peut enfin prendre un moment avec Lloyd.

Leur promenade dure plus longtemps que prévu mais d'aucuns n'auraient l'idée de s'en plaindre. C'est malheureusement contrainte à des obligations que la jeune femme se doit de rentrer. Un petit-déjeuner et une douche plus tard, Emi se rend en ville pour quelques courses. Et un passage à la bibliothèque est de mise. Étrangère à ces modes de communication auxquels les jeunes ont développés une dépendance, Emi préfère s'en remettre aux livres quand il lui faut quelque chose. Plutôt qu'une confiance aveugle en internet, Emi apprécie davantage le bon vieux contact avec le papier. C'est moins rapide, plus rudimentaire, mais elle ne court pas après le temps.
La bibliothèque est assez calme. Une quiétude qui ne saurait déranger Emi courant après l'isolation sitôt un moment passé dans un endroit envahi par la foule ou trop bruyant. Elle parcourt les rayons, flegmatique. Les doigts filent sur les reliures des livres. Emi sait ce qu'elle veut. Elle prend juste son temps pour mettre la main dessus.

Ah te voilà !

Le chuchotement accompagne le mouvement de la main s'emparant du bouquin.
Bien que formé sur le sujet grâce à ses études et formations, Emi s'intéresse aux études menées sur la psychologie animale. Elle avait déniché le livre mais lui avait préféré un autre en attendant le jour où elle l'emprunterait enfin. La jeune femme ouvre le livre afin de ne pas trop tarder sur le début de sa lecture abordant un sujet qui la passionne. Les yeux rivés sur la première page, elle ne fait pas particulièrement attention à là où elle met les pieds. Après tout, c'est une bibliothèque, pense-t-elle. Les risques de percuter quelqu'un sont moindres. Cette théorie s'applique évidemment dans la mesure où personne ne raisonne de la même façon. Sinon, la bibliothèque regrouperait un gros réseau d'accidenté. Entre chocs fronteaux et diverses collisions, cet endroit deviendrait une sorte de foire où se faire mal devrait évidemment se faire en silence. Pour ne pas perturber les autres !
Prudence est mère de sûreté. Voilà pourquoi l'attitude de Emi ne concerne qu'un petit groupe d'individus.
Mais que dirait ce groupe d'individus si, soudainement, l'un de ses membres se heurtait contre quelqu'un d'étranger à ce drôle de mouvement ?

Le livre lui échappe des mains et tombe au sol. Un hoquet de surprise échappe à Emi. Si le sport lui a permis de se développer musculairement parlant, la jeune femme est inévitablement projeté en arrière suite à l'impact. Elle croit d'abord avoir percuté un mur. Ce n'est, au final, qu'un homme.
Encore pire !
Conclusion : marcher la  tête dans un livre ne fonctionne pas, même dans une bibliothèque.
Emi récupère son livre et place une mèche de cheveux derrière une oreille venu lui balayer le visage au moment du choc.  

Pardon, je ne regardais pas où je mettais les pieds.

Faute avouée, à moitié pardonnée. Pas vrai ? Avec un sourire indiscutablement gêné, Emi essaie tant bien que mal de se rendre coupable, à demi-mots, de cet accident involontaire.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 21 Oct - 17:33


Chasseurs

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Edwina, Ester et Vyranui. Parce que je suis complètement folle. ▹ PSEUDO : ODAYA OCHAVEN. ou Floriane. Ou Flo. ▹ EMPREINTES : 132 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 17/09/2017 ▹ LOCALISATION : Tout juste arrivé en Norvège, sans doute à fureter partout, ou à ranger son appartement. C'est toujours un peu le bordel d'ailleurs. ▹ HUMEUR : Bonne, globalement. Après, c'est souvent variable, mais ça ne se voit pas.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



L’arrivée en Norvège avait été plutôt rocambolesque. Difficile pour les deux époux de se trouver une place dans une ville et un pays si différents de leurs coutumes. La langue, pour commencer. Bien qu’ils l’aient apprises des années plus tôt, l’utiliser était bien moins naturel qu’user du suédois. Ensuite, leur accent. Il était évident qu’ils n’étaient pas d’ici et ça s’entendait dès qu’un mot franchissait leurs lèvres. Puis, au-delà de ces considérations, il y avait tout l’aspect logistique. Il avait fallu trouver un logement, décent, comprendre le fonctionnement de la ville et de ses quartiers, s’y repérer, puis ensuite, il avait fallu retrouver un emploi et commencer à vivre. En soit, rien de tout ça n’était encore parfaitement résolu, mais désormais, ils avaient un logement et de quoi vivre. Et puis, il fallait l’avouer, ils commençaient à se faire à la ville. Ce n’était pas si terrible que ça finalement. Avec le temps, les routines et habitudes s’étaient installées. S’éveiller dans leur nouveau chez eux n’était plus si compliqué et en plus, ils étaient ensemble, quoi de plus beau ?

Bien qu’ils installés, ils n’étaient pas encore totalement à l’aise dans cette ville, ni parfaitement renseignés sur les loup-garous et les différents mouvements existants dans cette ville. Ils se devaient donc de se renseigner à leur sujet et de trouver le plus d’informations possibles. Pour ce faire, quoi de mieux que la bibliothèque de la ville ? L’entrée n’était pas reluisante et il faudrait vraiment que les propriétaires se chargent de faire quelque chose, comme la nettoyer par exemple. Par contre, l’intérieur était spectaculaire. Les grandes allées en bois, les hauts plafonds, les vitraux, tout était magnifique. C’était une ambiance boisée, chaleureuse, dans laquelle on avait envie de se plonger sans retenue. Se fiant à son instinct, il se laissa guider dans les rayons, à la recherche de quelques livres intéressants. Dans un premier temps, il s’intéressa à l’Histoire de la Ville et du Pays. Quand il trouva quelques livres intéressants, il se dirigea vers les contes et les légendes, puis enfin dans le secteur animalier. De toute façon, il allait devoir très vite s’arrêter, n’ayant plus assez de bras et de mains pour tout porter. C’était sans compter sur cette demoiselle qui était plongée dans son livre et qui, sans doute sans le vouloir, lui rentra dedans. « Aucun souci. » Déclara-t-il, alors que sa montagne de livre s’étalait sur le sol. Il se baissa afin de les ramasser, un doux sourire sur les lèvres. « Ce sont des choses qui arrivent. » Haussant nonchalamment des épaules, il commença à ramasser ses livres un à un. « Je pense que la lecture doit être très passionnante pour que ça retienne autant votre attention. » Sourire compréhensif sur le visage, il poursuit. « Je sais ce que c’est, en règle générale je ne décolle d’un livre qu’une fois terminé. » C’est un petit rire amusé qui s’échappe d’entre ses lèvres, alors qu’il finit de remettre en place toute la pile de livres qu’il comptait emprunter.


the night is dark and full of terrors — .
i will kill you.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 25 Oct - 16:57


Humains

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ PSEUDO : Cookie ▹ EMPREINTES : 39 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 18/09/2017

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Un sourire maladroit. Le regard désolé. Le reste du visage qui tente d'accorder les deux émotions. Ne sachant pas laquelle représenterait le mieux son ressenti immédiat, Emi ramasse son livre. Tâche aussi rapide que fut sa bousculade involontaire.

Je pense que la lecture doit être très passionnante pour que ça retienne autant votre attention.

Elle jette un coup d’œil rapide à l'objet coupable de l'accident. Au moins sait-elle maintenant que lecture et marche sont deux hobbies qui mériteraient d'être peaufinés avant d'être associés ensemble. En ce qui la concerne en tout cas.  

Puis ses yeux, comme poussés par un élan naturel plus d'intérêt que de curiosité, survolent les différents titres de livres empruntés par l'inconnu.
Ce que Emi préfère des bibliothèques, c'est avant toute chose pour le silence. Un silence troublant pour certains. Mais un silence apprécié pour la jeune femme cherchant sans relâche à apaiser la stimulation de ses sens excédés par les bruits quotidiens. Faire les courses, boire un verre, aller au cinéma... Ce sont autant des moments plaisants que des épreuves auxquelles la jeune femme remédie par son côté casanier. Une journée à la maison. Une infusion fumante. Un livre ou une musique d'ambiance. Tout en légèreté. Loin des obligations.
Pourtant, sinon le silence, Emi se passionne autant pour le comportementalisme animal que humain. Et où ailleurs qu'à la bibliothèque pour pratiquer ? Évidemment, ce n'est pas un métier. Pas même un passe-temps. Juste un moment de théorie loufoque. Un livre, une histoire. Alors, que raconte ce jeune homme ? Nouveau en ville, peut-être. Ou juste historien. Ou bien plus simplement très curieux. L'esprit fantasque ? Ou, une fois encore, simplement intrigué par les légendes nordiques, transmises par les âges et gardées précieusement à l'intérieur d'une reliure ? Passionné des animaux ? Employé dans une animalerie ? L'espace d'un instant, Emi oublie qu'elle devrait répondre. Quelque chose. N'importe quoi. Sans doute passera t-elle pour timide. Cela excusera son mutisme.

Je sais ce que c’est, en règle générale je ne décolle d’un livre qu’une fois terminé.
Je ne saurais être plus d'accord avec ça.

Les lèvres et sa langue retrouvent finalement leur fonction. Et elle répond à son rire par un sourire incertain, partagé entre l'envie de rire également et celui de démontrer son embarras.  

Encore désolé pour ça. D'un mouvement de la main elle englobe son attitude désinvolte ayant conclu à la chute des livres du jeune homme. J'étais perdue dans les pensées d'un professeur d'éthologie qui était en train de m'en apprendre davantage sur le comportement d'agression chez les canidés.

Maintenant c'est vérifié, l'usage de la parole est retrouvé. Ne sachant pas si ce sujet de passion trouvera son écho chez le jeune homme, elle préfère se taire plutôt que d'amener l'ennui s’immiscer dans ce moment qui fut  suffisamment gênant pour Emi. Elle serre son livre contre elle.
Emi n'est pas douée pour se socialiser. Elle ne sait jamais quel sujet de conversation lancer. Encore moins dans ce genre de situation – pas très populaire, selon elle, sauf dans les romans. Mais si elle était dans un roman, que dirait la protagoniste dans ce cas ? Rougirait-elle après avoir croisé le regard de l'inconnu ? Elle pourrait balbutier des mots, lesquels seraient inévitablement source de moquerie de l'étranger étonnamment loquace. Sans doute ? Non... Trop tiré par les cheveux. Et la réalité lui apparaît comme plus compliquée. Aussi hésite t-elle un court instant avant de se lancer.

Vous saviez que dans la forêt, près du Mont Fløyen, serait un lieu formellement interdit au sorcière ? Et qu'il n'est pas de bonne augure de déranger l'homme invisible affairé à les chasser ? Ou encore qu'il n'existe pas plus norvégien que le troll ?

L'engagement à la conversation n'est pas terrible. Mais c'est un début. Reste à voir si l'inconnu ne met pas fin à sa tentative de converser en haussant les épaules avec un air dédaigneux.
Emi montre par une légère impulsion de la main le livre qui l'a amené à parler de trolls et de sorcières.

Contes et légendes. Bergen n'est pas très réputé pour son histoire folklore. Au moins en Pennsylvanie, les gens savent pourquoi on parle d'eux.

Son avis sur la question est que Bergen recèle de bien plus de mystères que n'importe quelle ville célèbre pour ses vampires, zombies ou autres créatures surnaturelles. Mais elle se garde bien d'exprimer son opinion à voix haute. Elle ne voudrait pas que de ridicule son statut évolue à celui d'une folle.
Mais est-ce bien être fou que de croire en des choses que la science ne saurait justifier par des termes techniques ?

Emi finit par tendre sa main. Geste engagé dans une présentation des plus formelles. A l'inverse de son attitude.
Un sourire s'invite sur ses lèvres.

Je m'appelle Emi.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 26 Oct - 11:24


Chasseurs

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Edwina, Ester et Vyranui. Parce que je suis complètement folle. ▹ PSEUDO : ODAYA OCHAVEN. ou Floriane. Ou Flo. ▹ EMPREINTES : 132 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 17/09/2017 ▹ LOCALISATION : Tout juste arrivé en Norvège, sans doute à fureter partout, ou à ranger son appartement. C'est toujours un peu le bordel d'ailleurs. ▹ HUMEUR : Bonne, globalement. Après, c'est souvent variable, mais ça ne se voit pas.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



La jeune femme devant lui était des plus sympathiques. Elle semblait gentille et particulièrement douce. C’était très étrange de tomber sur ce genre de personne, qui en plus se cultivait et prenait le temps de chercher des livres pour satisfaire sa curiosité. Il ne savait pas encore si elle était sympathique ou pas, mais préféra ne pas se faire d’idée à cette question. De toute façon, il verrait bien. Ou pas. Il n’y accordait pas une grande importance. La gêne – passagère, qui s’installa sur son visage dessina sur son propre faciès un léger sourire. Il éclata d’un léger rire. « La lecture nous fait oublier bien des choses. » Il est vrai qu’il avait tendance à rester plongé dans un livre pendant une durée, très souvent, indéterminée et à n’en décrocher que le livre terminé. Parfois, il oubliait même de faire tout le reste, n’entendant même pas Sevastyan lorsqu’il l’appelait pour manger, ou pour faire quoique ce soit d’autre. C’est dire combien il pouvait aimer lire. « Pas de souci, ce sont des choses qui arrivent. » Sourire sympathique sur le visage, il ne lui en veut pas le moins du monde. Comment pourrait-il de toute façon ? C’était un accident, quelque chose qui arrivait de temps à autre. « Oh ça à l’air très intéressant ! Vous travaillez avec les animaux ? » Se permit-il de lui demander, assez curieux sur la raison qui la poussait à s’intéresser à ce travail. « Non je ne savais pas. » Il semblait assez surpris d’entendre ce genre de chose. « C’est assez surprenant de voir une culture aussi développée, ça me donne envie de me renseigner encore plus à ce sujet. » Et bien qu’il était certain que les loup-garous existaient, il espérait par contre que les sorcières, elles, n’existaient pas. Parce que tout deviendrait très – trop – compliqué dès lors. Autant dire qu’il préférait largement se passer de l’apparition d’une nouvelle race. C’était déjà bien trop compliqué de défendre les humains face à la présence de loups garous, alors face aux sorcières ? Non, merci. Il se passait parfaitement d’une nouvelle race aussi insupportable. C’était vraiment quelque chose qu’il ne voulait pas. Absolument pas.
« Oui, c’est vrai que je n’ai rien entendu à ce sujet quand je suis arrivé, mais je préférais savoir si c’était parce que désormais personne n’y croyait, ou si parce que tout le monde avait oublié le folklore de la ville. » Il haussa les épaules, son accent le trahissait bien plus que tout le reste. Il n’était pas d’ici. « J’aime m’intéresser à l’histoire d’une ville ou d’un pays, après on verra bien si ça sera intéressant ou pas. » Sourire charismatique sur le visage, il n’est pas convaincu de trouver ce qu’il cherche dans ses lectures, mais il n’est pas là pour se mettre la pression. Il avait tout le temps de trouver ce dont il avait besoin. « Vous vous y connaissez un peu en folklore ? » Peut être qu’elle en savait plus que lui – pas compliqué de toute façon et peut être qu’ainsi elle pourrait lui conseiller quelques ouvrages. C’était toujours bon à prendre non ? « Je m’appelle Torvald. » Lui répond-t-il, un sourire sur les lèvres, une poignée de main ferme comme salutation. « Je peux te tutoyer ? » Qu’il finit par lui demander. « J’ai toujours du mal avec le vouvoiement. » Répliqua-t-il, léger rire gêné sur les lèvres, passant la main dans ses cheveux.


the night is dark and full of terrors — .
i will kill you.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé






Revenir en haut Aller en bas
 

A simple hello could lead to a million things [Torvald]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Go Habs Go - Simple Plan
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !
» Un simple POEME qui dit tant de notre SORT :Le loup et le chien
» Let Love Lead The Way [PV]
» La Dernière Maison Simple

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprit Sauvage ::  :: Quartier Est :: Poussières de Griffe-
Sauter vers: