La panne •• Vanya
MÉTÉO DE BERGEN

Météo Bergen © meteocity.com
EVENTS EN COURS

Event hivernal ◊ marché de noël (ici).

LES ANIMATIONS RP

- La loterie rp, ici.
- La recherche de rp, ici.
- L'intervention inrp des chasseurs, ici.
- Les rumeurs inrp, ici.

SCÉNARIOS DE NOS MEMBRES

- bêta de la meute brune ici.
- petite soeur portée disparue ici.
- bêta de la meute rousse ici.
- le jouet humain d'une louve ici.


Laisse ton avis dans ce sujet.

TOP PARTENAIRES


VOTE POUR LE FORUM




 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur ESPRIT SAUVAGE !
Sur le forum vous pourrez incarner un loup ou un humain.
On espère que vous trouverez votre bonheur, n'hésitez pas à fouiller les pvs, scénarios et les pré-liens
N'oubliez pas que vous avez deux semaines pour faire votre fiche
Pensez à voter pour nous, dans ce sujet et à promouvoir notre forum sur Bazzart, PRD et OMR :coeur2:

Partagez | 
 

  La panne •• Vanya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lun 5 Mar - 22:08


Meute Brune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Nicholas & Stein & Tomas & Ivar & Sevastyan ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 216 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 30/07/2016

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Lieu et date du rp : Mars 2019; Route le long de la forêt
Protagonistes: Vanya & Elias
Résumé du rp:  à voir
Actions réalisées au cours de ce rp: à voir.

Elias venait de mettre une demi-heure de plus qu’habituellement pour quitter la maison. Une de ses filles refusant qu'il parte travailler alors qu'il était censé être de repos. Elle avait usé de pas mal de stratagèmes pour tenter de le faire rester tandis que ses frères et sœurs préféraient juste jouer entre eux. Forcément, comme le père de famille n'avait pas spécialement envie de partir il avait laissé un peu trop trainer la chose, il avait été un peu trop doux jusqu'au moment où il s'était enfin repris.  Il avait donc quitté la maison et avait laissé les gosses aux bons soins de leur Oméga.
Le brun n'avait pas tout compris mais il devait rejoindre ses collègues non pas à la caserne mais sur les lieux d'un accident à quelques kilomètres de Bergen ville et qui se situait plus ou moins dans la foret. Pourquoi est-ce qu'on l'avait appelé lui plutôt qu'un autre ? Probablement  parce qu'il était me seul couillon à répondre rapidement au téléphone... alors forcément pour une intervention où ils avaient besoins de renforts, c’était lui qu’on essayait de joindre en premier et il n’arrivait pas à ignorer ce genre d’appel, c’était comme plus fort que lui !

Tout en grommelant il se dirigeait vers le lieu indiqué. Alors qu'il longeait la route qui bordait la forêt sa voiture fit plusieurs petits bruits étranges avant de se stopper. Elias qui n'était déjà pas d'humeur jura pendant une bonne minute à peu près toutes les insultes qui lui venaient à l'esprit. Il soupira ensuite et poussa la voiture un maximum sur le côté pour ne pas gêner les autres automobilistes. Il prit ensuite rapidement son téléphone et envoya un message à ses collègues expliquant ce qui venait de lui arriver. Elle était bonne pour le garagiste sa voiture !! Il ne restait plus qu'à un trouver un.... et fort heureusement pour ses nerfs  il se rappela qu'il en connaissait un. Il fit défiler tous les noms jusqu'à arriver à celui de Vanya et enclencha l'appel. Après plusieurs sonneries, il entendit la voix de l’autre Loup.

- Bonjour Vanya ! Je suis désolé de vous déranger, c’est Elias Hansen… vous vous souvenez ? Et non, il ne le prendrait pas mal si l’autre l’avait oublié, après tout ils ne s’étaient vus que deux fois, dont une fois assez rapidement et dans le chaos général. Vous m’aviez dit que si j’avais un problème avec ma voiture je pouvais vous appeler, sauf erreur de ma part… et bien je suis tombé en panne sur la route qui longe la forêt. Est-ce que vous pouvez faire quelque chose, ou est-ce qu’il vaut mieux que j’appelle une dépanneuse.

Il ne voulait pas le solitaire à quoi que ce soit, surtout si ce dernier était occupé. Un peu d’aide serait bien entendu la bienvenue ; mais dans le pire des cas il pourrait toujours en trouver ailleurs. Néanmoins, être avec le solitaire pendant un petit moment pour parler et prendre des nouvelles était également quelque chose qui lui allait parfaitement !
Revenir en haut Aller en bas
Lun 2 Avr - 22:51


Solitaires Norvégiens

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ PSEUDO : ahka ▹ EMPREINTES : 200 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 27/05/2017 ▹ LOCALISATION : dans les environs ▹ HUMEUR : absolute водка

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Il y a des visages qui restaient gravés dans son esprit, qui remontaient à la surface de son conscient, lui retiraient sans pitié la réalité de Bergen et la remplaçaient par des hurlements, du sang et des paysages blancs. Toujours et encore, le loup traînait sa carcasse. Il n'y restait rien, pourtant. Que les os et la fine chair, sèche, qui pendait comme les larmes du passé. Il ne semblait pouvoir se débarrasser de cette carcasse, elle restait accrochée, enrobée autour de son torse, étouffante contre son désir d'avancer. Elle n'était pas grande, elle lui paraissait plus petite que quand il était jeune louveteau ; quant au contraire, il était enfermé en son sein, prisonnier derrière les os du meurtre. Impossible d'en sortir, l'ouïe pourtant fine de ses proches restait sourde à ses plaintes.

Il y a des visages, donc.Qui traversent le temps, traversent son chemin, qu'il aperçoit ou ignore, qu'il entrevoit, qu'il admire, qu'il observe. Il y a des visages qu'il rencontre et avec lesquels il discute. Plus ou moins longtemps. Il y a des visages qui appartiennent à ses clients, d'autres qui ne rentrent pas dans ce cercle-là, mais comment saurait-il les appeler ? Loin encore d'être des amis, est-ce donc des connaissances ? Des connaissances plus ou moins dangereuses, il y a celles qui sont plus fiables et d'autres, qu'il vaudrait mieux éviter, celles dont il faut se méfier, même si. Même s'il faut se méfier de tout le monde. La folie le guette, mais elle guette également sans répit, sans relâche sa prochaine victime. Il n'est pas dupe ; certains sûrement en sont atteint et la cachent, comme ils le peuvent. Certains peut-être en ont été atteint, désormais guéris.

Il y a quand même des gens bien. Malgré tout, qui parviennent à surprendre encore ceux atteints par le désarrois. Vanya, lui, s'en étonne et les admire avec toute la naïveté qui l'habite. Au fond, il aime être surpris, ça lui donne de l'espoir. Il y a des gens bien, il pense que, Elias, est quelqu'un de bien. Lui-même qui l'appelle car sa voiture est tombée en panne. Le loup n'hésite pas à lui assurer sa venue dans les dix minutes qui suivent. C'est premièrement son travail, mais également, le loup se fait un plaisir de rendre service à… une connaissance. Elias et ses mots rassurants, encourageants ; tout au début, après la fuite de Vanya, quand il transpirait la folie par tous les pores. Il semblait que l'alpha n'ait pas décelé les vices qui tourmentaient le russe, à cette époque-là. Sûrement, les a-t-il, plus aperçu durant le marché de Noël alors que la bulle d’innocence hivernale venait se briser, teintée par la découverte d'un corps sous la glace brisée du lac. Vanya avait paniqué. Sa confiance, son périmètre de sûreté directement atteint par la présence de la Mort à quelques pas. Il avait tenté de l'ignorer, de jouer l'aveugle, mais elle l'avait regardé droit dans les yeux, s'était immiscée dans ses narines, l'odeur de sang, l'odeur métallique du sang. Terrible odeur qui lui fait perdre couleur, qui lui retourne l'estomac.

Vanya roule, dans un vieux pick-up, récupéré à la décharge et miraculeusement réparé. Il a l'esprit ailleurs, se concentre sur l'horizon, les arbres qui l'entourent et le ciel qui lui fait signe de l'autre côté. Il suit le chemin jusqu'à retrouver la route en périphérie de la forêt. Quelle idée, quelle idée de construire une route en bordure des bois avec les bêtes qui y grouillaient. Il ne lui fallut pas longtemps pour trouver la voiture d'Elias. L'odeur dégagée par le véhicule était autant un indicateur de sa présence, que celle de l'autre loup. L'essence avait ce don d'être aussi odorante que leur propre odeur, ce qui avait tendance à déranger plus ou moins Vanya, qui se distinguait premièrement en tant que loup que garagiste. Beaucoup dirait malheureusement, qu'à cet instant, il arborait plus l'allure de son travail, que de sa nature. T-shirt déjà taché d'huile, recouvert de sa combinaison bleue délavée, ses mèches -de plus en plus blondes- recouvertes d'une casquette tout aussi usée. Bref, Vanya faisait garagiste et non, le loup fier qu'il espérait devenir.

« Elias. » Salut-il, la main pointant le dur de la casquette vers le loup. « Comment va ? Mieux que la voiture, j'espère. »
Revenir en haut Aller en bas
Sam 7 Avr - 17:15


Meute Brune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Nicholas & Stein & Tomas & Ivar & Sevastyan ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 216 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 30/07/2016

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Il y a des jours comme ça, où on se doute qu’il vaut mieux arrêter de tenter quelque chose de positif par ce que le karma n’était pas décidé à se montrer sous un bon jour. Il n’avait plus qu’une envie –à part exploser sa bagnole d’un coup de pied- c’est de retrouver ses enfants. Il maugréât longuement contre cette foutue bagnole, contre son travail et contre plein d’autres choses qui n’avaient rien à voir histoire de se calmer un petit peu. Il espérait également que ses collègues trouveraient quelqu’un pour les aider dans leur intervention. Heureusement le solitaire n’avait pas mis trop longtemps à arriver, vu l’odeur que dégageait la voiture Elias avait peu d’espoir qu’elle remarche, mais après tout, il n’était pas mécano, cela ne voulait peut-être rien dire. Il faut laisser les pros faire leur boulot, c’est bien plus simple de cette façon ! C’était la première fois qu’il voyait l’autre loup dans sa tenue de travail, et, effectivement, ainsi, on ne pouvait pas se tromper dans le métier qu’il faisait !

Vanya ! Et bien écoute ça irait mieux si tu m’annonçais qu’elle allait vivre encore un peu et que ce n’était pas une panne très grave ! J’étais censé partir en intervention, mais je crois que c’est mort, j’ai déjà prévenu mes collègues ! Mais sinon, ça peut aller ! Et toi tu vas comment ?

Il soupira doucement avant de se passer une main dans les cheveux. Il n’avait pas précisé qu’il avait les grillons d’avoir laissé ses gosses pour atterrir ici. Non, autant profiter de ce temps-là pour bavarder sagement avec le Solitaire, pour prendre de ses nouvelles vérifier qu’il s’intégrait pas et qu’il n’avait besoin de rien. Il aurait bien voulu lui proposer d’intégrer sa meute –ou une autre- pour sa sécurité, pour être certain que s’il avait besoin, les autres loups de la meute pourraient être là pour lui… seulement, il n’était pas certain que Vanya soit prêt à entendre cela. L’autre Loup savait qu’il pouvait lui en parler s’il en avait envie, Elias ne voulait pas aborder de lui-même le sujet qu’il jugeait un peu trop sensible.

- Il s’est passé des choses nouvelles depuis la dernière fois que nous nous sommes croisés ? Il laissa passer quelques instants avant de reprendre En tout cas c’est gentil de t’être déplacé aussi vite, avec un peu de chance je pourrai rentrer rapidement à la maison où les enfants m’attendent, tu pourras venir manger un bout si tu veux, tu seras le bienvenue !

Même si c’était son travail, Elias n’aimait pas devoir faire bouger les gens aussi rapidement pour l’aider. Il préférait pouvoir se débrouiller seul…. Enfin du moins dans certaines catégories de choses à faire. Pour tout ce qui concerne la politique, la vie de meute, il avait besoin ne serait-ce que de ses Bêtas, de leurs avis… Il avait tendance à écouter ceux de tous les membres de la meute également. Combien de temps allait-il pouvoir agir comme ça ? Il n’en savait rien ; tout dépendait de comment bougerait la politique de Forslove, la seule chose certaine c’est qu’il ferait toujours le mieux qu’il pouvait pour le bien de tous –ou le bien des plus nombreux-.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé






Revenir en haut Aller en bas
 

La panne •• Vanya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» panne de mumble
» Petite panne d'ordi
» Peut-on trouver un quelconque avantage à tomber en panne ? [Jude]
» Panne réseau Bouygues
» Panne de réseau Orange

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprit Sauvage ::  :: Les environs-
Sauter vers: