Apoptose des Théories [Elias]
MÉTÉO DE BERGEN

Météo Bergen © meteocity.com
EVENTS EN COURS

Event hivernal ◊ marché de noël (ici).

LES ANIMATIONS RP

- La loterie rp, ici.
- La recherche de rp, ici.
- L'intervention inrp des chasseurs, ici.
- Les rumeurs inrp, ici.

SCÉNARIOS DE NOS MEMBRES

- bêta de la meute brune ici.
- petite soeur portée disparue ici.
- bêta de la meute rousse ici.
- le jouet humain d'une louve ici.


Laisse ton avis dans ce sujet.

TOP PARTENAIRES


VOTE POUR LE FORUM




 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur ESPRIT SAUVAGE !
Sur le forum vous pourrez incarner un loup ou un humain.
On espère que vous trouverez votre bonheur, n'hésitez pas à fouiller les pvs, scénarios et les pré-liens
N'oubliez pas que vous avez deux semaines pour faire votre fiche
Pensez à voter pour nous, dans ce sujet et à promouvoir notre forum sur Bazzart, PRD et OMR :coeur2:

Partagez | 
 

 Apoptose des Théories [Elias]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mar 20 Mar - 22:00


Humains

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Amelia Andersen / Leif Helström ▹ PSEUDO : L.R. ▹ EMPREINTES : 655 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 14/01/2016 ▹ AGE DU PERSO : 30 ▹ LOCALISATION : Quelque part entre son ordinateur et son labo ▹ HUMEUR : J'ai perdu mes lunettes, enfin j'ai pas voulu les mettre, elle me font une drôle de tête, une tête d'un geek à lunettes…

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Un guide français-norvégien, un étui à lunette, un spray lacrimogène (on sait jamais), un livre pour les moments d'ennui, un paquet de chocobons

http://lpartefact.tumblr.com


Lieu et date du rp : 10 janvier 2019
Protagonistes: Gabriel et Elias
Résumé du rp: Gabriel se rend chez Elias pour discuter son projet de recherches et essayer d'obtenir la collaboration de la meute brune
Actions réalisées au cours de ce rp: à préciser


Apoptose des Théories
Feat. Elias
« Il est en ce sens possible de découvrir dans la Vie cellulaire un dialogue coopératif et cependant non confus de la Vie et de la Mort. C’est un dialogue exemplairement incarné par les caspases 3. Il dessine une articulation globale, une forme d’équilibre périlleuse, un mouvement d’ensemble épousant une dialectique où s’associent à l’initiation Vive de la Mort dans la Vie, le maintien d’une différence nette entre une logique pro apoptotique et une logique plus étroitement Vivante (où s’additionne une série d’actions aux effets extra et même tout à fait non apoptotiques). Au dialogue où la Vie joue de la Mort s’ajoute ainsi le fait que les actions non apoptotiques de ces remarquables caspases n’introduisent aucune confusion sur la distinction entre logiques conservatoires et prolifératives d’une part, aussi liées soient-elles à l’auto effacement cellulaire, et d’autre part logiques plus dangereuses, plus Vives, aussi articulées soient-elles aux besoins et à la surVie cellulaire.»
Laurent Cherlonneix La dialectique de la Vie et de la Mort dans les modèles biologiques contemporains de l’initiation et de la suspension de la Mort cellulaire

Janvier. Le temps passait tellement vite, il n’arrivait plus à se rendre compte à quel point le temps filait. Le voilà déjà arrivée depuis septembre dans une nouvelle décennie, signe qu’il commençait à se faire vieux, mais dans le fond il s’en fichait. Le temps n’était dans le fond qu’un concept abstrait inventer par les hommes pour quantifier les choses plus facilement. C’est quand même plus facile de se dire qu’on était dans tel moment de la journée. C’était avec beaucoup de temps et de patience qu’il avait finalement réussit à obtenir un rendez-vous avec Elias Hansen au sujet de ses recherches sur la mutation au point de vue neurologique. Ou, comme il avait intitulé ses recherches, « Composition neurologique et psychologique expérimentale de la mutation chez l’homme-loup». Encore, il se félicitait d’avoir trouvé un titre moins assommant que celui de sa thèse. Il souhaitait que cela reste plutôt accessible pour un profane. Ses premiers tests avec les membres de la meute blonde avaient été concluants et avaient commencé à le mettre sur plusieurs pistes différentes. Maintenant, il manquait un peu de diversité dans les volontaires, c’est pourquoi il avait relancer par plusieurs fois l’Alpha Brun, qui avait dû mettre le projet au placard suite à plusieurs complications politiques et personnelles. Ce que Gabriel comprenait tout à fait, c’est pourquoi il avait essayé de ne pas se montrer trop insistant. Question de politesse. Il ne l’avait donc relancé que tous les deux mois, essayant par ailleurs de prendre de ses nouvelles. Et finalement, en ce mois de janvier, il avait reçu une réponse positive. Armé de son dossier qu’il avait présenté premièrement à Edwina, celui-ci s’était un peu épaissit et avait gagné de nombreuses corrections suite aux avancements avec la meute blonde. Il avait premièrement affiné son protocole de recherche et finalement réussi à trouver quelque chose de fonctionnel. Il espérait qu’il arriverait à convaincre Hansen, celui-ci lui semblait tout de même plus retord et moins ouvert qu’Edwina, même s’il paraissait clairement plus sage et réfléchi.
C’est après son travail qu’il se rendit au domicile d’Elias Hansen selon l’adresse qu’on lui avait indiqué. Avec les températures négatives, il ressemblait actuellement à un bonhomme Michelin tellement il avait empilé les couches. Outre son bonnet, son écharpe et ses gants, avait une doudoune, avec une doudoune sans manches en dessous, deux pulls toujours aussi vieillots, et pour finir une chemise contrastant avec son côté neuf - cadeau de Noël de sa mère - qui dissimulait un t-shirt Star Wars. L’avantage de se transformer en oignon humain, c’est qu’il pouvait ajuster ses couches en fonctions de la température ambiante, même si cela le rendait deux fois plus épais que sa carrure habituelle. Il inspira doucement, puis expira un épais nuage de buée  avant de frapper à la porte. Il attendit patiemment qu’on lui ouvrit.
 

Code©L.R / Image "Anatomie" ©L.R.
Revenir en haut Aller en bas
http://lpartefact.tumblr.com
Dim 25 Mar - 10:17


Meute Brune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Nicholas & Stein & Tomas & Ivar & Sevastyan ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 218 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 30/07/2016

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Pourquoi est-ce que Chevalier continuait d’essayer de vouloir le voir ? N’avait-il pas compris que non, c’était non ? Peut-être avait-il voulu être trop diplomate pour le chercheur ? Mais aujourd’hui, il avait décidé qu’il avait fait assez perdre de temps à tout le monde, enfin du moins aussi bien à lui qu’à l’humain ! Il n’avait pas de temps à perdre dans les recherches, même si les conclusions l’intéressaient grandement, et il ne voulait surtout pas être relié à cela. Sans Edwina, sans cette trahison, peut-être que les choses auraient été différentes, mais là il ne pouvait pas se le permettre. Si l’Alpha Blond voulait mettre en péril sa meute pour des recherches, qu’il en soit ainsi, mais lui passait son tour : pour protéger sa famille, sa meute, et par ce qu’il avait d’autre dessein et qu’il ne pouvait pas jongler entre tous. Après la énième relance, il l’avait finalement invité chez lui. Il fallait mettre les points sur les « i » une bonne fois pour toute, tout en faisant comprendre au scientifique que ce n’était pas de sa faute à lui, ou peut-être que si. Il verrait bien au moment venu de toute manière, et s’il ne comprenait toujours pas, un peu d’aura ferait l’affaire aisément ! L’humain n’était pas stupide, juste totalement borné.

Pour plus de sécurité, il avait envoyé ses enfants chez son frère. Recevoir un humain n’était pas quelque chose qui serait bien vu, mais là encore, il pourrait toujours sans dépatouiller. L’autre ne venait pas boire le thé, il allait juste le congédier. C’était une grande nuance ! Il avait donc préalablement préparé le terrain en lui disant de venir vu qu’il semblait absolument le voir mais que ça serait pour lui expliquer son refus de vive voix vu qu’il ne semblait pas le comprendre au téléphone. Est-ce qu’il regrettait cette décision ? Pour la science, pour tous les bénéfices apportés c’était certain. Pour le bien des siens, non, il le fallait. Et, en tant qu’Alpha c’était ce dernier point qui primait. Et lorsqu’il ouvrit la porte, il eut bien du mal à ne pas esquisser un haussement de sourcil étrange en voyant la tenue, alors que lui était presque un petit tee-shirt alors qu’il ne faisait pas aussi chaud que cela dans sa maison !

- Entrer Monsieur Chevalier, j’espère que vous allez bien, installez-vous sur le canapé, même si je le pense cette entrevue sera brève.

Il avait tout annoncé avec sa voix la plus aimable, tandis que ses propos ne laissaient aucun sous-entendu, aucun « oui mais ». L’Alpha se racla la gorge avant de reprendre la parole.

- Je pensais sincèrement avoir été beaucoup plus clair que cela dans mes paroles, du coup, je préfère essayer de vous le faire comprendre de vive voix. Le départ d’Edwina a changé beaucoup de choses, certains évènements en ville, ou dans ma vie personnelle également. Si la meute Blonde veut risquer d’être en danger pour X ou Y raison, bien lui en fasse. Ce n’est pas ma décision, mais moi, mon devoir c’est de protéger les miens. Aussi bien ma meute que mes enfants. S’il m’arrive quelque chose, ils retourneront auprès de leur mère et pour l’instant cette dernière est potentiellement dangereuse pour leur avenir. Pas pour eux, il n’y a pas probablement pas plus aimant qu’elle, pour ses enfants, mais réellement pour leur avenir et ce n’est pas quelque chose que je peux me permettre. Il se tut quelques instants avant de reprendre. Je ne veux plus être mêlé à tout cela de près ou de loin. Et par ailleurs, j’aimerai que vous évitiez d’approcher trop les personnes composants ma meute et que vous connaissez ; notamment Nicholas.

Le brun aimait trop les humains, parlait un peu trop et cela finirait bien par lui jouer un foutu tour. Pour l’instant le Roi avait probablement d’autres chats à fouetter que surveiller Tveit, mais il préférait prendre un maximum les devants. Si le scientifique lui demandait de se changer pour un cookie, le Soumis le ferait sans aucun souci. Et c’était bien là le problème et ce qu’il cherchait à éviter un maximum. Il s’était abstenu de dire qu’il était désolé, qu’il aurait bien voulu l’aider un peu plus, ou même connaître les résultats. Ca aurait été des paroles vraies, mais qui auraient pu emmener Gabriel à tenter encore et toujours de lui forcer la main et ce n’était pas possible. Comme cela, il était dédouané de tout ce qui avait pu se passer. Au final, il l’avait juste rencontré un jour, mais il ne l’avait jamais aidé par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 8 Avr - 14:00


Humains

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Amelia Andersen / Leif Helström ▹ PSEUDO : L.R. ▹ EMPREINTES : 655 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 14/01/2016 ▹ AGE DU PERSO : 30 ▹ LOCALISATION : Quelque part entre son ordinateur et son labo ▹ HUMEUR : J'ai perdu mes lunettes, enfin j'ai pas voulu les mettre, elle me font une drôle de tête, une tête d'un geek à lunettes…

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Un guide français-norvégien, un étui à lunette, un spray lacrimogène (on sait jamais), un livre pour les moments d'ennui, un paquet de chocobons

http://lpartefact.tumblr.com



Apoptose des Théories
Feat. Elias
 Il savait, en entrant, qu’il y avait un risque de se heurter contre un mur. Il avait très bien compris les difficultés qu’avait Elias, sauf qu’il y avait en lui toujours un espoir que ça s’arrange. C’est simplement qu’il n’arrivait pas à entrevoir pourquoi l’Alpha était revenu sur ses convictions quand sa collègue avait, avant son départ, clairement renforcées celles-ci. Surtout, lui-même croyait à son projet, d’autant plus avec les premiers résultats. Il aimerait exposer tout ceci à l’Alpha non pour le faire changer d’avis car ses chances étaient bien plus maigres qu’un mannequin à la fashion-week. Il essayerait tout simplement de lui donner matière à réflexion.
Il salua poliment l’Alpha quand celui-ci ouvrit la porte, et entra quand il fut invité à le faire. Il commença par enlever certaines couches car le contraste des températures le faisait déjà suer. Il se débarrassa donc d’abord de son écharpe, de ses gants, de la doudoune et d’un pull. Ses cheveux formaient une étrange sculpture après avoir retiré son bonnet, qu’il aplati comme il le pouvait afin d’avoir meilleure allure. Il chercha un endroit où accrocher ses vêtements, ce qu’il fit avant de s’installer dans le canapé. Le ton de l’Alpha ne le surprit pas vraiment, ni ses paroles. Pourtant, il ne se laissa pas démonter. Il n’était pas vraiment du genre à accepter les difficultés en hochant la tête, en remballant ses affaires et en levant le camp.

- [...] Et par ailleurs, j’aimerai que vous évitiez d’approcher trop les personnes composants ma meute et que vous connaissez ; notamment Nicholas.


Déjà que je n’avais pas d’amis, vous me rendez la chose encore plus difficile , blagua-t-il pour lui-même. Il résista à la tentation de le dire à voix haute, mais le temps n’était pas à la plaisanterie. Un doux sourire orna son visage.

- Je comprend très bien Monsieur Hansen que vos responsabilités ne vous habilitent pas à prendre cette décision à la légère. Je sais aussi que je ne peux même pas en mesurer correctement l’étendue, c’est pourquoi j’aimerais premièrement que vous m’excusiez de me montrer aussi... insistant.

Il espérait que son ton posé et poli calmerait un peu l’Alpha.

- Je tiens tout de même à vous ramener ce dossier afin que vous le consultiez. On va dire que les premiers résultats que j’ai avec la meute blonde sont plutôt encourageants et vont pour le moment dans le bon sens. Sauf que je me confronte ces derniers temps à un...  léger souci. Statistiquement, une étude sur l’humain ne peut être viable si jamais un certain nombre de personnes participent. Et il faut dire que la meute blonde... finira bien un jour pour ne plus avoir de volontaires. De plus, la mixité des participants est essentielle pour affirmer ma théorie. Si pour le moment j’ai de bons résultats... ils ne seront valides que sur la meute blonde.

Sous-entendu, que seuls les blonds pourront être prouvés comme «inoffensifs», avec preuves scientifiques à la clef.

- Je ne souhaite pas vous obliger à me donner l’aval pour travailler avec la meute brune. Je pense même pouvoir affirmer que vos... - il chercha le mot durant une seconde de pause. Subordonné ? Sujets ? Il ne savait lequel utilisé - ... camarades se montreront bien plus méfiants à mon égard que les blonds en ces temps difficile et qu’ils auront la sagesse de m’éviter d’eux-même.  Sauf que si j’ai bien voulu m’attacher à cette étude ce n’est pas uniquement par curiosité scientifique. C’est parce que je pense que l’avenir des hommes-loups finira par croiser bien plus dangereux qu’un despote sanguinaire, c’est à dire la bêtise humaine et l’ignorance. Et je suis tout à fait contre les bains de sang idéologiques.

Il ne put s’empêcher de soupirer en prononçant cette phrase. Il n’était ni optimiste, ni pessimiste sur la nature humaine. Simplement trop clairvoyant à son sujet. Du moins, il le considérait ainsi.

- Le secret de votre existence ne pourra pas durer éternellement à mon avis. Avyn a déjà créé une brèche. Il y a des gens comme moi qui, grâce à elle, ont forcément profité du climat de l’époque. On a compris qu’il valait mieux se taire, mais malheureusement la sagesse n’est pas quelque chose d’équitablement distribué...

La même chose pour le courage. Il ne savait pas vraiment ce que faisait le Roi des Loups, juste qu’il avait étouffé les flux d’informations, peut-être même au sens propre.

- Mon étude pourrait, à terme, être un gros argument en la faveur des hommes-loups si votre secret est percé. Vous y seriez cette fois bien mieux préparés. Mais pour ça, faut qu’elle tienne debout et soit irréfutable.

Il était allé droit au but, de toutes façons il n’aimait pas faire trainer les choses.

- Je ne vais pas essayer d’abuser de votre temps. Je vous laisse lire ce dossier, et je n’essayerais pas de vous contacter ultérieurement. Je sais que si vous avez besoin de moi, vous viendrez vers moi... De mon côté, je continuerais car Edwina a investi beaucoup financièrement et je pense personnellement, j’estime qu’elle a le droit à avoir un retour. En revanche... Faite en sorte que ce document ne traine pas n’importe où. Détruisez-le quand vous en auriez plus besoin, ce sera plus prudent pour tout le monde.

Il attendit la réaction de l’alpha tandis qu’il jetait un oeil sur ses affaires, prêt à endosser à nouveau son allure de bonhomme Michelin.  

Code©L.R / Image "Anatomie" ©L.R.
Revenir en haut Aller en bas
http://lpartefact.tumblr.com
Mar 8 Mai - 14:13


Meute Brune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Nicholas & Stein & Tomas & Ivar & Sevastyan ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 218 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 30/07/2016

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Pourquoi est-ce que les gens compliquaient toujours tout ? Pourquoi un non, ne pouvait pas être compris comme tel ? Il avait l’impression de devoir se battre pour faire comprendre à Gabriel qu’il ne voulait plus avoir à faire à lui… pourtant…. Il lui semblait quand même qu’il était clair. Elias était pris en ce moment et il n’avait plus envie de prendre es pincettes, visiblement le moins moyen de se faire comprendre était d‘y aller fort, alors… il y allait fort ! Il essaya d’être clair tout en restant le plus courtois possible, ce n’était pas simple, mais il trouvait qu’il ne s’était pas trop mal débrouiller. Avec un peu de chance le Français allait maintenant partir et ne plus l’ennuyer avec tout ça, même si Elias avait un grand regret à propos de tout cela. Il aurait préféré ne pas en arriver-là, mais il n’avait pas vraiment le choix : la sécurité de sa meute était primordial, rester en son contact était donc trop dangereux. Si le roi venait fouiller par chez lui, il devait être blanc comme neige, c’était essentiel. Il se retint tout juste de soupirer d’exaspération lorsque l’autre reprit la parole en disant qu’il allait se montrer insistant. Ne pas utiliser son aura ou autre. Il devait rester calme. Il pouvait le faire même s’il sentait déjà son sang-froid le quitter ! Il préféra ne faire aucun commentaire, sachant pertinemment que cela ne servirait à rien si ce n’est à rallonger la discussion.
De un, son dossier était une preuve, s’il le lisait, il aurait des informations, qu’il devrait mieux ignorer… est-ce qu’il était stupide pour ne pas avoir pensé à cela ? Quant à ses soucis, il ne pouvait pas y faire grand-chose, c’était hors de question que Nicholas ou quiconque fasse des tests, qu’il aille demander aux roux, ils seraient peut-être plus sympathiques, ou pas. Probablement qu’il avait raison…. Mais il ne pouvait pas courir un tel risque. Il aurait voulu lui dire que bien sûr cela l’intéressait toujours fortement, qu’il était même prêt à faire lui-même ces tests, mais il ne fallait pas. Juste pas. Penser à l’avenir proche, et une fois Solskinn hors de nuire… les choses pourraient être différentes, ses loups, s’ils le souhaitaient pourraient aider ce brave humain. Malgré tout, il n’aimait pas ces paroles, cette façon de lui tenir tête, il était agacé et avait l’impression de perdre u temps pour rien vu que sa décision était prise et était irrévocable pour le moment.

- Monsieur Chevalier, je ne reviendrai pas sur ma décision. Veuillez juste la respecter et reprenez votre dossier. Ne serait-ce que lire ce dossier pourrait être un danger pour ma famille et ma meute, je vous l’ai dit, je ne veux plus rien avoir à faire avec tout cela. Je comprends bien votre souci avec…. Disons ce manque de données… mais je ne peux rien y faire. Et si vous voulez un conseil ne sous estimez pas le Roi. Pour vous il n’est qu’un despote, mais ce n’est pas la vérité. Il se tut quelques instants avant de continuer N’oubliez pas Monsieur Chevalier, chaque chose en son temps.

Oui cette phrase ne voulait à priori rien à dire, mais au final, elle voulait dire qu’il fallait d’abord changer les choses au sein des meutes de Bergen et après, on pourrait s’occuper du reste. Probablement qu’il ne comprendrait pas l’illusion, ce n’était qu’une phrase qui ne voulait même pas dire qu’il l’aiderait une fois « tout cela résolu ».

- J’espère que maintenant les choses sont claires, ce n’est plus la peine de me contacter, ou d’essayer de rentrer en contact avec les Miens. dit-il en lui ouvrant la porte, l’invitant ainsi à partir. Je vous souhaite néanmoins une bonne continuation, Monsieur Chevalier et une bonne journée.

Il n’y avait plus qu’à espérer qu’il dégage maintenant rapidement, par ce que sinon cette histoire finirait probablement mal.


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé






Revenir en haut Aller en bas
 

Apoptose des Théories [Elias]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprit Sauvage ::  :: Quartier Sud :: Résidences-
Sauter vers: