[FB] Karaoké [Sev]
EVENTS EN COURS

Aucun pour le moment.

LES ANIMATIONS RP

- La loterie rp, ici.
- La recherche de rp, ici.
- L'intervention inrp des chasseurs, ici.
- Les rumeurs inrp, ici.

SCÉNARIOS DE NOS MEMBRES

- bêta de la meute brune ici.
- petite soeur portée disparue ici.
- bêta de la meute rousse ici.
- le jouet humain d'une louve ici.


Laisse ton avis dans ce sujet.

TOP PARTENAIRES


VOTE POUR LE FORUM




 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur ESPRIT SAUVAGE !
Sur le forum vous pourrez incarner un loup ou un humain.
On espère que vous trouverez votre bonheur, n'hésitez pas à fouiller les pvs, scénarios et les pré-liens
N'oubliez pas que vous avez deux semaines pour faire votre fiche
Pensez à voter pour nous, dans ce sujet et à promouvoir notre forum sur Bazzart, PRD et OMR :coeur2:
Nous manquons de loups américains ! I love you
N'hésitez pas à les tenter

Partagez | 
 

 [FB] Karaoké [Sev]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sam 12 Mai - 0:56


Meute Rousse

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Gabriel / Amelia ▹ PSEUDO : L.R. ▹ EMPREINTES : 618 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 22/05/2016 ▹ AGE DU PERSO : 29 ▹ LOCALISATION : Dans ton ombre ▹ HUMEUR : À plat, morose, sauf quand son rayon de soleil est à ses côtés

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Du chocolat, une photo de famille, un carnet de croquis, du matériel de dessin, ma haine du monde.



Lieu et date du rp : Helligdom, quartier sud, le 20 octobre
Protagonistes: Leif et Sevastyan
Résumé du rp: rencontre entre les deux personnages
Actions réalisées au cours de ce rp: rien


Le bruit, les rires, l’odeur d’alcool, de sueur et de cigarette. Il connaissait ce lieu comme sa poche, et il n’avait pas changé depuis sa majorité. La première fois, il y avait été avec Anders, et il continuait à s’y rendre. Il connaissait le Helligdom comme sa poche, fameux bar dansant gay de Bergen logé dans le coeur du territoire brun, entouré des établissement du clan Fertig. Il n’était en revanche par leur concurrent direct, car aucun loup ou louve n’aurait envie de faire le suicide social d’ouvrir un bar gay. Organiser des soirées LGBT+ friendly, certes, mais au vu de leur culture jamais ils tiendraient un établissement spécialisé. Par ailleurs, si des loups trainaient au Helligdom, ils étaient forcément là parce qu’ils y trouvaient, comme Leif, un sanctuaire où ils pouvaient être eux-même sans le poids de la pression sociale. C’était donc tout naturellement que Leif y avait fait un de ses lieux principaux pour subvenir à ses envies de Manizer. Enfin, jusqu’à ce que Nicholas entre définitivement dans sa vie en tant que petit ami officiel. relation qu’il ne souhaitait pas crier sur tous les toits par simple prudence. Ce que son homme devait sûrement considérer comme de la lâcheté. Honnêtement... La première solution était aussi épuisante que l’autre. Il fallait toujours calculer, faire attention, parfaire son jeu du meilleur ami... Être toujours en alerte. Avec la frustration de ne pouvoir être,à l’extérieur, qu’un meilleur ami. Il n’avait jamais été très démonstratif, mais il aurait aimé, parfois, juste pouvoir lui tenir la main sans peur de créer des fuites. C’était aussi épuisant que les insultes, les regards noirs et les jugements. Aussi épuisant que l’homophobie ordinaire.
C’est pourquoi il aurait voulu que Nicholas puisse venir à cette soirée, mais pas de bol, il était occupé par un impératif. Du coup, il tenait la chandelle à Anders et son mari qui vivaient leur parfaite idylle de jeunes mariés follement amoureux l’un de l’autre. Et on a fait ça à notre voyage de noces, et on a visité un appartement superbe dans ce quartier, et on discute du prêt et de l’apport, et truc chiant par-ci, et truc chiant par là... Suivie de la question qui le soulait par-dessus tout : «ah tu vis toujours avec ta famille et leurs locataires ?» Chose que les humains ne comprenaient pas, c’est qu’on était mieux près de sa meute. La demeure Helström n’appartenait pas qu’aux Helström. Elle appartenait surtout aux Roux. Cela manquait d’intimité parfois, mais les murs épais de la vieille bâtisse isolaient tout de même pas mal, même avec une ouïe surhumaine. Assez apparement pour que personne ne se pose de question sur ce qu’il faisait réellement avec Nicholas quand ils étaient dans sa chambre. Bref, le voilà attablé au bar du Helligdom, un verre de Whisky à la main. Ce soir, il y avait une soirée karaoké auquel Anders et ses autres potes avaient décidés de venir. Mais les autres potes en questions étaient tous célibataires alors ils se doutaient bien qu’ils ne venaient pas pour chanter... Lui il venait là juste pour l’ambiance. Il ne s’était jamais senti à l’aise sous les projecteurs, sa timidité l’empêchait de vouloir se faire remarquer.
Il scrollait donc les réseaux sociaux car cela lui évitait de regarder Anders rouler des pelles à son mec et d’écouter la fille qui s’égosillait sur «You’re the one that I want» accompagnée par sa petite amie. C’était mignon, mais aucune des deux n’aurait percé en tant que chanteuse pro... La présence de Nicholas lui manquait, mais après plusieurs minutes de réflexion, il se décida juste d’envoyer comme message « L’ambiance est chouette mais ça aurait été mieux avec toi». Ça faisait moins mec dépendant que «tu me manques» ou alors «y’a plein de couples et t’es pas là». Mais c’est vrai, l’ambiance de cette soirée était sympathique. Les gens étaient de bonne humeur, et tout le monde était heureux de pouvoir danser, chanter, et encore plus quand un ou une des stars de quelques minutes avaient vraiment du talent. Un type passa non-loin, sûrement avec une commande. Comme par réflexe, Leif se mit à humer l’air. Il avait cru sentir l’odeur d’un loup. L’endroit était saturé d’odeur différentes qui se mêlait en un seul et même monstre de sueur grasse, mais il connaissait trop cette odeur pour ne pas percevoir parfois quelques variations. Surtout quand il avait cru sentir une odeur de loup quelque part. Curieux, comme toujours, le traqueur essaya subtilement d’en trouver la source. Ses potes hurlant sur un tube des années 80, ils ne s’inquièterait pas de sa disparition soudaine. Il finit par tomber sur un type... Beau gosse. Le genre à lui faire presque regretter d’être en couple. Mais Nicholas était beau. Il avait plus de cheveux, et la courbe ses fesses concurrençaient bien la fermeté appétissante de celles de l’inconnu. En revanche il ne semblait pas l’avoir déjà vu quelque part, et à vrai dire, un type aussi beau il l’aurait déjà remarqué. Voire tout tenté pour le mettre dans son pieu. Enfin, fut-il un temps. Comme Leif avait la mauvaise habitude inhérente à sa famille de se mêler des affaires des autres, il se décida à l’aborder. Son sourire charmeur aux lèvres, il salua l’inconnu L’odeur de mâle solitaire lui indiqua qu’il devait être étranger.

- Bonjour, pourrions-nous éventuellement discuter quelques minutes ?

Il demandait toujours cela. La moindre des politesses, si ça se trouve le mec voulait juste être peinard et profiter de l’ambiance. Il ajouta néanmoins.

- C’est juste que c’est rare de voire des types... comme nous ici. Surtout quand ils sont un peu solitaires.

Il était persuadé que le loup comprendrait ses sous-entendus.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 13 Mai - 10:21


Solitaires Norvégiens

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Nicholas, Stein, Elias, Tomas & Ivar ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 104 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 17/09/2017

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Tu me rejoins quand tu as fini si tu en as envie ? Ça serait sympa ! Trainer ensemble dans un bar gay n’était pas forcément la meilleure chose à faire, mais ils pouvaient toujours passer pour des amis !  De toute manière dans ce genre d’endroit, il y avait également des hétéros qui voulaient juste passer un bon moment ! Alors bon, il pourrait jouer ce jeu-là sans aucun souci si c’était nécessaire. Pour avoir essayé les deux, de toute manière, il avait toujours préféré les endroits « gays ». L’ambiance état bien meilleure selon lui, mais après chacun ses goûts ! Il s’était donc dirigé seul vers le Hellington, il comptait boire un coup ou deux – faire attention au budget- et après il verrait bien ! Une soirée sans son mari ce n’était pas pareil, alors il n’était pas certain de trop s’éterniser !

Il avait trouvé un coin un peu plus tranquille où il put s’asseoir à une table de bar et commanda une bière. Il avait bien vu que l’alcool ne lui faisait plus grand-chose, mais il préférait quand même être prudent. Alors que des gens s’égosillaient sur des chansons, il fut tenté de repartir… sérieusement, ils lui cassaient les oreilles à chanter aussi mal. C’était méchant, mais vrai, et puis, il fallait avouer que toutes ces odeurs mêlées dans un si petit endroit avec quelque chose de déstabilisant, mais il allait falloir qu’il s’y habitue… au Monstre qu’il était devenu. Une petite faute, et le destin basculait tellement vite. Rapidement, il avait fait tomber la veste qu’il portait pour rester en tee-shirt, il revissa sa casquette sur la tête. Et commença à siroter sa  bière tout en regardant la scène, espérant que les prochains seraient quand même meilleurs peut-être que si un vent de folie le prenait, il irait à un moment donné sur scène histoire de relever le niveau. Ce n’était pas là que vantardise de sa part, il savait qu’il se débrouillait plus que bien en chant et danse… Le souci c’est qu’il se ferait probablement un peu trop remarqué à son goût et c’était toujours quelque chose de gênant, quoique, Tor serait amusé de savoir combien il plaisait et il voudrait peut-être voir s’il avait autant e succès, ce qui serait le cas … Tor était juste parfait. Il eut un petit sourire en pensant à son mari et à son corps parfait, personne ici ne le valait. Ils étaient tous fades à ses yeux.

Soudain l’odeur environnante changea un peu. Il y avait un autre loup, il n’aurait pu dire de quelle meute, ou autre, il n’était pas encore assez habitué à cela. Mais il était proche… un petit rouquin à l’allure famélique l’aborda avec un sourire charmeur, et il ne mit que quelques instants supplémentaire à comprendre lupine provenait de lui. Génial. Au lieu de lui répondre de suite, il préféra boire un coup, il posa ensuite sa choppe et le regarda quelques secondes dans les yeux avant de lui faire son sourire le plus charmeur. C’était peut-être l’occasion où jamais d’en apprendre un peu plus… de faire une bonne connaissance qui pourrait changer le cours des choses !

- Avec plaisir, vous pouvez vous asseoir. Il  enleva sa casquette quelques instants, le temps de se passer une main dans les cheveux, et il la remit ensuite rapidement. Je suis arrivé en ville, il n’y a pas longtemps, j’essaye d’y prendre mes marques. Cela pose-t-il un quelconque souci ?

C’était une réelle question, demandée sur un ton qui se voulait innocent, curieux. Forcément que cela posait probablement souci, sinon, il n’aurait pas dit que c’était rare de voir des Loups dans une boite gay, ou alors ce n’était pas courant. De toute manière, il se doutait que tout comme chez les chasseurs, être gay pour un loup, n’était pas bien vu. La tolérance était encore à revoir partout, ce n’était pas un fait nouveau. Sev’, avait bien remarqué qu’il y avait différente odeurs chez les Loups, qualifiant probablement leur nature et/ou leur statut et si lui galérait avec tout cela, l’autre saurait probablement qu’avant il était humain. Ou pas. En fait, il ne savait pas trop.
La chanson finit, les chanteurs changèrent. Il ne put s’empêcher de glisser doucement

- J’espères qu’ils seront meilleurs que les précédents …

(
Plouc, le rendu avec la casquette
)
Revenir en haut Aller en bas
Dim 27 Mai - 18:26


Meute Rousse

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Gabriel / Amelia ▹ PSEUDO : L.R. ▹ EMPREINTES : 618 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 22/05/2016 ▹ AGE DU PERSO : 29 ▹ LOCALISATION : Dans ton ombre ▹ HUMEUR : À plat, morose, sauf quand son rayon de soleil est à ses côtés

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Du chocolat, une photo de famille, un carnet de croquis, du matériel de dessin, ma haine du monde.



L’inconnu l’autorisa donc à s’assoir à côté. Maintenant la difficulté était la suivante : paraître charmeur sans pourtant passer pour un mec intéressé. Parce qu’il n’était pas intéressé, même si dans le fond cela l’amuserait de voir si le type rentrait dans une sorte de flirt. Il semblait célibataire, c’est rare de venir seul dans ce genre d’endroit si ce n’est pas pour trouver un peu de compagnie nocturne. À moins qu’il ne soit pas seul et que ses amis se planquent non loin. Enfin, pour être honnête... Sans Nicholas il aurait forcément tenté sa chance. Mais son amour pour son brun protégeait désormais la vertu de des fêtards du Helligdom.
Donc il s’agit, son Whisky en main. Apparemment, il était arrivé depuis récemment. Son accent indiquait qu’il s’agissait d’un étranger, expatrié au vu de ses sous-entendu.

- Non, sauf si jamais tu n’a pas été reçu par les administrations compétentes. Tu sais, pour avoir ton permis de séjour...


En gros, s’il avait bien été reçu par le Roi. Mais si cela faisait déjà quelques temps qu’il était là, il n’avait pas pu échapper à cette garce de Braaten et ses griffes acérées de blondasse sociopathe frustrée par la vie.

- Mais sinon, le seul problème qu’on peut avoir à cet instant est d’avoir un suicide de nos tympans si jamais ils arrivent à faire pire que le groupe qui vient de passer... Plaisanta-il avant de finir son verre de Whisky. Il interpella le Barman pour prendre une autre commande, cette fois des shots de rhums arrangés, puis s’intéressa à nouveau à son interlocuteur.

- L’avantage ici c’est que personne nous fait chier. C’est surtout pas le lieu où tu trouveras les connards conservateurs qui te prennent pour une erreur de la nature, crois-moi. Ils ont déjà honte de passer devant pour oser y entrer...

Il ne savait pas d’où il venait, mais si jamais il était vraiment gay, bi ou plus généralement queer, il comprendrait très vite qu’il devra se cacher. Des loups comme Nicholas ou Fredrick avaient assumé leurs préférences au grand jour, et résultat, tout le monde les avaient critiqué, remis en cause leur compétences, leur santé mentale, et leur avait taillé tellement de costards qu’ils avaient de quoi s’habiller pour trois générations. Leif n’aimait pas particulièrement se cacher, mais il avait très vite compris qu’il n’avait pas le choix. Et encore, en tant que mâle homisexuel, il était mieux vu que ses homologues féminines. Il avait toujours pensé que si Edwina avait aimé une femme, la pression sociale aurait sûrement réussi à la faire songer de mettre fin à cette relation. Même si Edwina était Edwina. Une courte pensée qui lui rappela qu’elle lui manquait.
Le DJ annonça le nom du prochain participant. Il fut acclamé par ses amis, mais uniquement par eux. Les premières notes de sa chanson ne furent pas convaincantes pour l’assemblée... Mais c’était déjà mieux qu’avant. Il espérait qu’Anders passe bientôt, au moins il était une valeur sûre de ce côté.

- Alors, Bergen te plait ? Questionna-t-il finalement, un sourire avenant aux lèvres. N’est-ce pas une jolie ville ?

Même si qui y était né arrivait encore à comprendre pourquoi c’était une destination de choix pour les touristes. Il regarda attentivement les réactions du solitaire.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 30 Mai - 20:45


Solitaires Norvégiens

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Nicholas, Stein, Elias, Tomas & Ivar ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 104 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 17/09/2017

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Il haussa un sourcil perplexe, bon c’était bien beau les sous-entendus mais a devenait vite fatigant. Il avait juste envie de se détendre pas de parler de sa condition, néanmoins vu qu’il ne pouvait pas non plus ignorer l’inconnu, il se décida à lui répondre simplement par un haussement.

- Normalement tout va bien, mais ne pourrais-je pas te mentir ? Comment le saurais-tu ?

Il agrémenta ses paroles d’une petite gorgée d’alcool. Il savait qu’il n’avait rien à craindre, il était en règle et n’avait commis aucun vague. Il avait juste envie de troller très légèrement son interlocuteur histoire de s’occuper un peu. Il eut ensuite un léger sourire en entendant parler du suicide collectif des tympans. Ouais, il fallait espérait que des gens qui savaient chanter viendraient faire un petit tour par ici. Le rouquin recommença à parler, il haussa un sourcil à ses propos et bien qu’il voyait tout à fait ce qu’il voulait dire, il n’avait pas spécialement envie de se dévoiler à l’inconnu, il se contenta de le regarder très sérieusement dans les yeux avant de souffler :

- Je comprends, mais qui te dis que je suis là encore celui que tu prétends ou crois que je suis ? Qui te dis que je ne suis pas là juste pour profiter de l’ambiance, par ce que c’est plus calme ici que dans ‘autres endroits ? Ou alors que je suis juste entré ici pour voir comment ça se passait ? Je ne sais pas comment ça se passe ici, mais chez moi, des endroits dit « gays » il y avait beaucoup d‘hétéros.

Il lui dédia son plus beau sourire. Il avait tout prononcé sur un ton léger qui prônait pour l’amusement que l’agacement ! S’il avait réagi c’était pour le « nous », Sev’ s’intégrait toujours très bien, voire mieux, aux groupes dit « hétéros », en même temps on en pouvait pas dire qu’il connaissait énormément d’autres couples gays. Avec Tor, ils avaient toujours connu des milieux, hétéros, machos…. Tandis qu’ils papotaient, le chanteur changea, mais ce n’était guère mieux. Bon, il allait vraiment falloir qu’il relève le niveau … mais en entendant il devait répondre à la question de l‘autre loup… Question piège non ? Il ne pouvait pas répondre quelque de négatif même si c’est ce qu’il pensait que rien de valait sa Suède natale !

- Disons surtout que je m’y fais. Il haussa les épaules avant de continuer Et je m’y plairais probablement assez pour essayer de m’installer dans le coin !

Autrement dit, ça va assez bien pour y vivre, il y a donc pire mais il y a mieux. Il se racla un peu la gorge avant de continuer, un petit sourire taquin sur le visage.

- Et donc, inconnu dont je ne connais pas le no, j’te propose quelque chose. Je veux bien répondre à quelques de tes questions, si tu réponds aux miennes, et si tu acceptes un petit duel sur la piste. Qu’en dis-tu ? Une petite chanson en public ?! Tu l’as bien dit tes « amis » ne voudront pas passer la porte, tu n’as donc rien à craindre n’est-ce pas ?

Il avait une grande gueule ce type, avec ces « nous », avec ces jugements hâtifs, mais face au public est-ce qu’il se montrait toujours aussi téméraire ou pas ? Cela pouvait en dire long sur la personnalité de quelqu’un, et puis avec un peu de chance il pourrait en apprendre un peu plus sur les Loups ici, comment ça se passait. Tout renseignement était bon à prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 8 Juin - 20:57


Meute Rousse

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Gabriel / Amelia ▹ PSEUDO : L.R. ▹ EMPREINTES : 618 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 22/05/2016 ▹ AGE DU PERSO : 29 ▹ LOCALISATION : Dans ton ombre ▹ HUMEUR : À plat, morose, sauf quand son rayon de soleil est à ses côtés

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Du chocolat, une photo de famille, un carnet de croquis, du matériel de dessin, ma haine du monde.



Monsieur a décidé de jouer la carte du mystère ? Très bien. Mais Leif ne tombera pas dedans.

- La vraie question est plutôt : comment je peux savoir si tu ne mens ou pas ? Répondit-il avec un sourire en coin, enchainant, comme son voisin, sur une gorgée alcoolisée. Au fond de lui, ça le faisait bien marrer. Il était traqueur, il savait très bien qu’il n’avait pas pu passer indéfiniment entre les griffes d’Esther. En gros, selon le temps il était arrivé sur le territoire norvégien, il pouvait savoir s’il devait le prendre par la peau du cul pour le ramener à Braaten ou non.

- Si une grande et jolie blonde aux airs supérieurs et aux fringues hors de prix ça te dit quelque chose, j’ai pas à m’inquiéter.

Il scruta le visage du solitaire. Les gens avaient souvent une certaine manière de réagir quand il cherchait le faciès de quelqu’un dans leur mémoire. Bon cela n’était pas toujours vrai. Mais dans le cas où il disait «non»... Il allait devoir contacter la blonde en question et cela ne lui plaisait guère. Mais il continua tout de même la conversation. Monsieur

- Profiter de l’ambiance ? répéta-t-il, sceptique, puis il ricana doucement. Roh, essaie pas de me flouer ! Les seuls hétéros qui viennent ici sont toujours accompagnés, jamais seuls.   En plus y’a un bar qui fait karaoké tous les soirs à deux rues d’ici, il est connu pour ça donc tu serais tombé dessus avant le Helligdom. Tu peux toujours me dire : «oui mais je ne voulais pas une horde de filles derrière mes petites fesses». Mauvais argument, ici ce sera la même chose mais avec des hommes. D’expérience je sais un truc : la plupart des mecs hétéro sont mal à l’aise de se faire aborder par un autre homme. Donc pourquoi un bar gay ? Parce que tu te sens à ta place ici, c’est tout.

Il pourrait ajouter qu’il avait le gaydar qui tournait à plein régime. Oui, cet espèce de radar intérieur qui lui permettait de savoir s’il pouvait draguer tel ou tel homme. Souvent, quand les gens vous regardait, ils avaient une sorte de réaction... indéfinissable, mais qui permettait de savoir s’ils vous jugeaient sur une échelle de l’attirant ou une autre. En plus vu sa tronche de mec qui se la joue macho, il aurait été le genre d’hétéro à ne même pas supporter un regard masculin sur son joli fessier et à traiter de «pédé» tout ce qui bouge. Le genre contaminé par la virilité toxique, en gros.
Il finit par se montrer plus curieux et lui demander ce qu’il pensait de Bergen. Sa réponse fut classique. Il aurait espéré des détails plus croustillants, car il avait bien repéré qu’il était étranger. La commère Helström en lui était loin d’être satisfaite. Lorsqu’il lui demanda de chanter, le roux ne put s’empêcher d’éclater de rire.

- Crois-moi, il ne vaut mieux pas que je chante. Je pense que passer un enregistrement de ma voix chantée serait une torture brutale et inhumaine.

La vérité est qu’il était trop timide pour se tenir devait une assemblée d’inconnus dans un champ artistique qui n’était pas le sien. Il ne chantait pas si mal pour quelqu’un qui n’avait jamais étudié la musique. Mais il avait peur du jugement et il n’avait pas assez confiance en son talent pour oser se mettre autant en avant. Ceux qui le connaissaient savait que son assurance n’était qu’une façade fragile.

- Sinon je te propose autre chose : je vais dehors m’en griller une, on se trouve un coin tranquille et tu me poses les questions que tu veux. Ce sera plus juste, vu que j’en ai déjà posé quelques unes...

Sous cette proposition généreuse se cachait une certaine tactique. Il devinerait plus de choses sur lui en essayant de deviner ce que cachent ses questions que ses réponses...
Revenir en haut Aller en bas
Sam 9 Juin - 22:07


Solitaires Norvégiens

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Nicholas, Stein, Elias, Tomas & Ivar ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 104 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 17/09/2017

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Humhum, il n’avait pas tort, il ne pourrait pas savoir s’il mentait ou pas, tout comme il ne saurait pas quelle part de vérité ou de mensonge il y aurait dans ses phrases. Sev’ eut un petit sourire en coin, finalement ce type n’était pas si inintéressant que ça, cela allait peut-être animer un peu la soirée !

- Tu as raison, tu ne sauras pas ce qui est vrai ou ce qui est faux… mais il en est de même pour moi avec toi !

Il secoua la tête, eut un léger rire amusé lorsqu’il parla de la blonde. Effectivement cela lui rappelait bien quelqu’un, mais il ne savait pas s’il pouvait lui faire confiance sur le sujet, il l’aurait bien appelé l’arrogante la connasse ou autre, mais il fallait qu’il reste soft. Peut-être étaient-ils amis même s’il ne semblait pas la porter dans son cœur, être bon comédien n’était pas si difficile que ça après tout !

- Une blonde bien proportionnée qui s’appelle Ester et qui est Chef des Traqueurs Et conseillères. Ouais, je la connais, elle a une façon bien à elle de se présenter, c’est quelqu’un que l’on ne risque pas d‘oublier !

C’est bien comme ça n’est-ce pas ? On ne sait pas trop si c’est positif ou négatif, cela reste neutre et montre bien qu’il la connaissait… enfin qu’il l’avait rencontrée du moins ! Sevastyan avait ensuite continué à papoter sur le fait qu’il n’était pas forcément gay et qu’il voulait peut-être juste profiter de l’ambiance le dialogue qui s’en suivit, le fit éclater d’un bref rire franc. C’est qu’il était drôle et presque perspicace le petit roux famélique !! Non franchement, il était drôle, enfin ce qu’il disit était drôle, même si cela ne manquait pas trop de sens.

- C’est une généralité, mais une généralité n’est pas totalité, n’est-ce pas ? Si VOUS avez l’habitude de venir ici à plusieurs même les hétéros, j’en suis navré, je n’étais pas au courant, mais je suis vraiment navré d’être seul et de n’avoir personne à ramener. C’est franchement super con ce que tu viens de dire. Tu le sais que je suis un étranger… je n’ai juste pas forcément les mêmes habitudes que toi. Il y a des pays où l’’homosexualité est proscrite, d’autres où le mariage est autorisé, d’autres pays encore entre les deux… le comportement des personne n’est donc pas forcément le même suivant d‘où ils viennent. Sérieusement, il allait falloir qu’il raconte cette connerie à Tor ! Pour ton karaoké bar, il est « connu », pour toi qui connait la ville, visiblement t’as jamais visité une ville un peu au pif en t’arrêtant au premier lieu qui te branchait ? Argument donc à revoir. Il eut ensuite un petit sourire Et peut-être que je préfère que les hommes me draguent, plutôt que les filles par ce que je sais que, même si c’est autant saoulant, je ne céderait pas à la tentation ? Ce n’est pas par ce que toi tu es coincé et que d’autres hommes sont gênés, que c’est le cas de tout le monde. Ouvre ton esprit, le rouquin !

Bien sûr Leif avait raison, en grande partie, mais ça aurait également pu être faux, les arguments étaient faciles, trop généralistes. Et Sevastyan n’avait pas spécialement envie de parler de cette ville de merde, ni e vexer son interlocuteur alors il tenta de changer de sujet et voulut le faire chanter ! Il haussa les épaules :

- Quand tu entends certaines personnes chanter, je ne crois pas que tu puisses faire. Est-ce que tu ne serais pas un peu trop timide sur les bords ? Les gens ici sont déjà à moitié bourrés et ne savent pas reconnaitre les gens qui chantent justes ou faux, alors t’inquiètes pas pour nos oreilles. On est plus à ça près !

La proposition que lui fit l’autre Loup lui fit hausser les épaules, c’était probablement la meilleure chose à faire pour l’instant. Le laisser fumer et bavarder sur des choses et d’autres. Il ne savait pas encore trop ce qu’il allait pouvoir lui dire mais ce n’était pas un souci, il trouverait. Il avait fini son verre et l’avait finalement gentiment suivi.

- Tu fais partie d’une meute non ? Mais pas de la même qu’Ester, tu n’as pas la même odeur, et j’en ai… senti plusieurs, même si tout ça c’est encore vague pour moi …

Si, si c’est une réelle question… assez ouverte d’ailleurs pour savoir ce qu’il allait bien pouvoir apprendre sur tout ça. Des informations essentielles pour Tor, pour les chasseurs.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 19 Juin - 21:28


Meute Rousse

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Gabriel / Amelia ▹ PSEUDO : L.R. ▹ EMPREINTES : 618 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 22/05/2016 ▹ AGE DU PERSO : 29 ▹ LOCALISATION : Dans ton ombre ▹ HUMEUR : À plat, morose, sauf quand son rayon de soleil est à ses côtés

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Du chocolat, une photo de famille, un carnet de croquis, du matériel de dessin, ma haine du monde.



Bien sûr ils ne sauraient pas qui baratine qui et sur quels sujets. Leif saurait en revanche s'il lui est hostile. C'était un instinct, un don. Il se contenta de lui répondre avec un sourire de renard. Mais au moins il savait qu'il avait bien vu Ester et qu'il pouvait gambader en Norvège sans se faire croquer les fesses par ses collègues. Et aussi qu'il n'allait pas devoir trouver une excuse foireuse pour quitter la soirée et le trainer jusqu'à la louve argentée pour régulariser sa situation. Il le jugeait aussi pas mal sur la défensive, mais sûrement était-ce parce qu'il avait compris que la Norvège n'était pas si tranquille ? Bon, c'était à vérifier. En revanche, Leif ne démordait pas sur la suite. Il savait que ce type n'était pas hétéro, même s'il essayait de le nier, et de contredire chacun de ses arguments. Résultat, ce type lui paraissait relou. Il soupira avant de reprendre un shot.

- Tu sais, y'a des bars hétéros dans toutes la ville - on appelle ça un bar tout court d'ailleurs - et le premier endroit où tu vas en arrivant en ville est un bar dansant avec des drapeaux arc-en-ciel à l'extérieur où tu vois des hommes se rouler des patins à l'entrée ? Alors que t'as un bar-karaoké logé sur une grande avenue ? Moi perso j'trouve toujours que c'est une drôle de logique, surtout pour quelqu'un ... quelqu'un comme nous. Un individu lambda aurait trop peur d'être fiché et d'avoir des problèmes après. Et si tu n'avais rien à te reprocher, tu ne serais pas en train d'essayer absolument de te justifier. Dans le fond c'est juste que je trouve ça pas logique, après t'es ce que t'es, je m'en fous. Je suis parfois trop curieux, je le reconnais.

Il haussa les épaules. Il allait bien finir par le coincer un moment, si ce n'était pas maintenant ce sera un autre jour. Retournement de situation : il lui proposa de chanter, ce dont il avait horreur. Leif eut un doux ricanement.

- Le problème n'est pas qu'ils soient pas assez bourrés, il est que je ne pourrais jamais être assez bourré pour oublier ce désastre. À part si je vide tous les stocks. J'avoue que mal tenir l'alcool doit être pratique quelques fois.

Blague à part, il n'avait vraiment pas envie de chanter. Il fut heureux de voir qu'il acceptait son autre proposition. Leif connaissant le coin, il se rendit à l'arrière cour du bar. Il vérifia nenamoins s'il n'y avait pas un couple un peu trop impatient. Le solitaire lui posa une question déjà plus détaillée.

- Bon là on sera tranquille... Oui je suis dans une meute différente qu'Ester Braaten - il omis de dire que c'était celle qu'elle méprisait le plus.  Sur ce, il sorti une cigarette qu'il alluma avec son Zippo - Après je vais être honnête... J'ai cru comprendre que tu ne serais pas de passage, donc je sais que tu voudras intégrer une meute vu que c'est vital pour nous. Mais franchement je te conseille de déménager. Ici personne ne voudra d'un solitaire, a moins que tu sois très, très utile. On se méfie des étrangers et on a pas le luxe d'accorder sa confiance au premier venu sous prétexte qu'il a besoin d'aide. Tu vois ?

Parce qu'il le voyait déjà venir avec ses grands sabots. Faire ami-ami, savoir quelle meute pourrait lui convenir... Remarque vu comment il est ennuyeux les bruns lui iraient bien, il iraient rejoindre la Confrérie des Gens Pas Drôles avec le cousin Tveit en président. Mais Elias ne voudra jamais, il a trop de trucs à régler. Olena est une alpha trop récente pour risquer de prendre un solitaire sous son épaule, aussi accueillante soit la meute blonde en temps normal. Et Amanda trop dans la merde, malgré sa tendance à vouloir ramasser les chiots perdus, comme avec Katelayä. Les noirs et les argents... Trop pète sec. Il lui faudrait un certificat de pedigree pour entrer dans le club. Comme Leif mettait sa couille gauche à couper qu'il était gay, il valait mieux l'avertir.

- J'te déconseille d'entrer en contact avec la meute d'Ester. Ils n'aiment ni les étrangers, ni les non-hétéros et faire copain avec les humains et j'ai cru voir qu'ils te dérangeaient pas. Heureusement tu es un manly man qui n'aime que les beaux nichons et les culs ronds, ça te fait un handicap en moins... Ironisa-t-il sur la fin avec un sourire en coin.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 21 Juin - 20:46


Solitaires Norvégiens

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Nicholas, Stein, Elias, Tomas & Ivar ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 104 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 17/09/2017

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Il n’allait donc jamais se taire le roux famélique ? Il fallait croire que non, pour lui tout le monde marchait de la même manière, selon un même protocole, est-ce qu’il se rendait compte à quel point c’était étriqué d’esprit ? Quand bien même, pourquoi insister ? Il était visiblement le genre de personne à aimer avoir le dernier mot quitte à emmerder tout le monde et à être ridicule avec des arguments qui tenaient plus ou moins la route. Qu’est-ce qu’il pouvait répondre à cela ?! Sevastyan se contenta d’hausser les épaules :

- Vu que tu crois que tu as la Sainte parole, ça ne sert à rien que je te réponde. Je te le répète tout le monde n’a pas la même logique, mais ça visiblement tu n’arrives pas à le comprendre alors tu continues avec TA logique. Qu’est-ce que ça peut me foutre que deux hommes, deux femmes, un homme et une femme se roulent des pelles à l’entrée ? Je veux juste passer un moment tranquille à boire, c’est tout… que le milieu soit gay ou hétéro j’ai juste pris le premier bar qui arrivait.

Là ce n’était plus de la curiosité mais de la connerie qu’il avait…. Il parlait de sa grande avenue mais Sev lui avait bien dit qu’il était nouveau ici, alors peut-être que la grande avenue il ne voyait pas ce que c’était, peut-être qu’il aurait pu se paumer. Mais non, ça Monsieur-je-sais-tout s’en foutait. Il voulait avoir raison. Et il en était totalement pathétique. Histoire de changer de sujet une bonne fois pour toute, il lui proposa d’aller faire un tour sur scène. Il parlait, il parlait mais est-ce qu’il aurait les couilles de s’affirmer face à un public ? Sa réponse le faisait sourire. Il n’avait que de la gueule et aucun réel courage.. comme c’est étonnant !

- Donc tu fais partie de ces donneurs de leçons, qui jugent les autres, qui l’ouvrent à tout va mais qui a peur de s’humilier si jamais il rate sa chansonnette. Quel dommage !

Bah quoi ? Il n’avait pas forcément envie d’être des plus sympathique, l’autre l’emmerdait depuis tout à l’heure avec sa sexualité alors qu’il voulait juste avoir la paix, alors il n’allait pas être tendre, il ne fallait pas rêver non plus ! Et encore il avait réussi à ne pas lui demander om était ses couilles. Il ne fallait pas oublier que tout le monde n’était pas Tor et son raffinement. Tout le monde n’était pas son mari avec sa façon d’appréhender les choses, de parler.
Malgré tout, il n’avait pas dit cela méchamment, juste pour lui faire comprendre que c’était bon, qu’il valait mieux arrêter là avec une pseudo mauvaise-foie. Et c’est ainsi qu’ils partirent un peu dehors histoire de pouvoir discuter d’un sujet un peu sérieux. Sev avait pas mal de questions, mais il préféra aller pour l’instant à l’essentiel, récolter quelques informations utiles – surtout pour lui et son « nouveau statut »-, mais également pour les chasseurs. La réponse du roux, le fit légèrement sourire. Au moins ça avait le mérite d’être clair et il n’avait pas envie de s’offusquer de cela, au contraire cela l’amusait plus qu’autre chose. Il notait néanmoins ses conseils dans un coin de la tête, ils pourraient être précieux en temps et en heure.

- On accueille bien les étrangers par ici à ce que je vois ! Je n’ai pas besoin d’aide, et je n’ai jamais dit que je comptais rester solitaire non plus. Et malgré ce que tu as dit, je compte bien rester. Après tout, c’était ici qu’a vécu Avyn et ce… « mythe » ? Je ne suis pas certain que le terme soit approprié.

Pourquoi est-ce qu’il aurait besoin d’aide, n’est-ce pas ?! En tout cas la meute de la blondasse-grognasse ne disait rien de bon, il était plutôt d’accord pour l’éviter vu le descriptif qu’il en faisait.

- Au cas où tu ne l’aurais pas… senti. J’étais humain avant, je ne vois pas pourquoi ils me poseraient un souci quelconque de ce fait. Il se tut quelques instants, avant de reprendre mi figue mi-raisin Tu as un souci de libido ou quoi ? Tu es en manque ? Tu sais qu’un individu ne se définit pas que pour sa sexualité et tu n’as que ce sujet à la bouche depuis le début. Relaxe.

.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 25 Juin - 21:39


Meute Rousse

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Gabriel / Amelia ▹ PSEUDO : L.R. ▹ EMPREINTES : 618 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 22/05/2016 ▹ AGE DU PERSO : 29 ▹ LOCALISATION : Dans ton ombre ▹ HUMEUR : À plat, morose, sauf quand son rayon de soleil est à ses côtés

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Du chocolat, une photo de famille, un carnet de croquis, du matériel de dessin, ma haine du monde.



Leif haussa juste les épaules, il avait strictement rien à foutre de l’opinion qu’avait l’étranger sur lui. En revanche, ce qui l’importait, c’était la raison de son barrage. Était-il juste en train de jouer à l’hétéro pour pas se faire griller ? Ou alors était-ce juste pour se rendre dans un lieu où nulle autre allié de Solskinn oserait se rendre sans que ce soit suspicieux ? Voilà ce qui lui importait. Il était rare de croiser des loups au Helligdom, surtout depuis que Forsløve était au pouvoir. Lui-même n’y mettait pas autant les pieds qu’avant, mais il appréciait pouvoir se dire qu’ici, il était tranquille. Il était caché parmi la foules, parmi les odeurs de transpiration, parmi cette foule d’humains qui ne savaient pas ce qui se tramaient réellement dans les rues de Bergen. Alors un loup étranger et de surcroît solitaire qui foulait son sanctuaire restait suspicieux. Il était sûrement parano. Mais qui ne le serait pas dans ce climat ? Il jouait gros, pour la simple et bonne raison qu’il trainait régulièrement avec un humain, soit un acte de haute trahison. Anders était certes trop terre-à-terre pour croire aux loups, mais cela ne serait pas une explication suffisante pour un dictateur. Il jouait au type occupé, mais au bout d’un moment sa fidélité l’interdisait  de trop l’esquiver. Par conséquent il n’y avait qu’ici qu’ils pouvaient se voir sans trop de problème, et hors de question qu’un trouduc sorti de nulle part vienne lui gâcher tout ça. Donc à force de l’énerver, il en saurait un peu plus sur ses intentions, même si pour cela il devait passer pour le type le plus stupide de Bergen. D’ailleurs Nicholas excellait dans cette matière, et résultat : personne ne le faisait chier ni se méfiait de lui.
Leif refusa de chanter, parce qu’il n’aimait être sur le devant de la scène, et le nouveau venu le tâcla à ce sujet.

- J’te force pas à danser le Hula avec un tutu rose si ça ne te plait pas, donc tu ne me forces pas à chanter... Simple échange de procédés
, répliqua-t-il immédiatement avec un sourire en coin. Jamais de la vie il ne viendrait de lui-même pour chanter sur une scène. Sauf si cela lui permet de rendre sourds et aveugles tous les gens qu’il déteste.

Une fois sorti, Leif savait qu’il n’y allait pas avec le dos de la cuillère. À quoi bon ? Le suédois allait se retrouver à un mur tôt ou tard. Ce dernier ne manqua pas de lui faire remarquer qu’il n’avait absolument aucune diplomatie.

- Encore t’as eu de la chance. D’habitude on sort les fusils à la frontière, dit-il pince-sans-rire en tirant une latte. Quand il évoqua Avyn, il ne put s’empêcher de laisser tomber son expression moqueuse, écoutant attentivement s’il disait quelque chose sur sa cousine qui méritait un bon poing dans la tronche ou non.

- Si, je m’en doutais que t’étais un mordu. Tu n’as pas essayé de me renifler les fesses comme on fait d’habitude, j’ai trouvé ça bizarre d’ailleurs... Du coup j’ai pas osé, déclara-t-il de manière très sérieuse, droit dans les yeux de son interlocuteur. Il enchaina immédiatement avec un sourire taquin.

- Oui, bonne question, pourquoi j’en parle tout le temps ? Suis-je simplement intéressé par ton joli postérieur, suis-je quelqu’un qui aime pas que les hétéros vienne gâcher son club préféré, quelqu’un qui s’ennuie terriblement dans sa vie au point d’être trop curieux, quelqu’un qui déteste tellement le karaoké qu’il n’avait rien de mieux à faire que te faire chier, ou juste un espion au service de Sa Majesté qui cherche à savoir ce que font les solitaires sur le territoire Norvégien ? Je te laisse choisir.

Bon, la vérité c’est que c’était un mélange entre tout cela. Leif espérant que cette déclaration rende le solitaire assez confus pour que ce soit révélateur sur ses intentions.

- Mais entre nous, je trouve que l’éducation des humains rend vraiment coincé du cul sur le sexe. Dès qu’on en parle on est des obsédés ou en manque. Je ne sais pas, c’est un truc naturel, ça fait du bien à tout le monde tant que tout le monde est d’accord qu’on soit tout seul, deux, trois ou même dix !

Leif aimait en parler parce qu’il aimait ça, tout simplement. Comme il parlerait de nourriture, ou d’artiste qu’il aimait bien. Il fallait avouer que sa libido est actuellement très  secouée par la présence régulière de Nicholas. Il le trouvais beau, réconfortant, doux, et   Leif aimait profondément leurs moments intimes. C’était affreux de constater à quel point, petit à petit, il avait éclipsé tous les autres.

- Après c’est juste un conseil mais... Vivre sans meute c’est compliqué. Un loup a l’instinct de meute, c’est un réflexe naturel de vivre en groupe pour lui. C’est essentiel pour... pour son épanouissement. En gros, le plus tôt sera le mieux...

Il avait préféré prendre des pincettes, car cela devait être déjà assez traumatisant pour un humain de devenir un loup. Cela se faisait forcément dans des conditions tragiques. S’il commençait à lui dire que d’ici quelques mois il commencerait peut-être à perdre des points de santé mentale, il allait complètement paniquer. Surtout après qu’on lui ai dit que les meutes de Bergen n’étaient pas trop enclines à accueillir un solitaire.

- Normalement, les lois prévoient que loup qui t’a mordu te prenne dans sa meute et te forme à ta nouvelle vie. J’imagine qu’il y a eu une couille dans le potage, et te voilà en Norvège ? Enfin, t’es pas obligé de me dire pourquoi...
Revenir en haut Aller en bas
Sam 30 Juin - 22:35


Solitaires Norvégiens

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Nicholas, Stein, Elias, Tomas & Ivar ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 104 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 17/09/2017

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Non, vraiment ce type n’était pas quelqu’un de marrant qui aimait les défis, il avait l’air trop…. Disons aimer trop son image pour être ridicule. Sevastyan eut un petit rire amusé à ce qu’il disait.

- Tu vois, contrairement à toi, j’aime les défis, dans mon ancienne ville je l’aurais peut-être fait, même si c’était être totalement ridicule ! Et tu fais bien ce que tu veux… perso’, j’men fouts, mais ça ne m’empêche pas de continuer à penser de la sorte, vois-tu.

Ils étaient sortis finalement dehors, et Leif fut franc, presque trop. Juste presque, par ce qu’au final l’autre lui lâchait des informations intéressantes, et il n’était pas franchement sensible, alors son franc parler n’était pas quelque chose de gênant, mais d’autres auraient pu mal le prendre, et ça aurait pu finir en bain de sang. La nouvelle « blague » du roux lui fit hausser un sourcil mais il préféra ne rien répliquer et continuer sur sa lancée et notamment sur Avyn, il avait bien remarqué le regard « lourd » du roux mais ne fit pas franchement attention à cela.

- Je n’y connais peut-être pas grand-chose, mais je ne suis pas totalement stupide. Si, tous les Loups faisaient ça, ils se feraient trop vite repérés, non ? dit-il d’un ton pince-sans-rire. Mais effectivement, je ne suis pas certain que j’aurais apprécié une telle approche !

La grande tirade de Leif lui soutira simplement un léger haussement d‘épaules, cette fois il ne savait pas spécialement quoi répondre, il essaya de repenser à tout cela, au cas où il y est quelques sous-entendus qu’il n’aurait pas compris… mais non, il ne semblait pas il y avoir de pièges, pas quelque chose qui puisse être réellement néfaste au Solitaire.

- Je n’ai rien à cacher à votre Roi vous savez, je ne fais rien de mal, je vais essayer de m’établir comme un bon citoyen tout simplement ! Pour le reste je pense effectivement que tu es un mélange de tout ça, mais bon, chacun ses défauts, personne n’est parfait après tout !

D’accord, il ne devrait peut-être pas le chercher de cette façon, mais c’était un peu plus fort que lui, il ne pouvait s’en empêcher ! Sur sa tirade sur les humains, il haussa simplement les épaules :

- Non, c’est juste que les gens comme toi, font partis des personnes à cause de qui, tout le monde croit que les gens gays ne pensent qu’à ça. On peut en parler, entre amis, mais pas avec des inconnus et en insistant de façon aussi lourde. Tu as le droit d’être libertin, de faire des orgies, avec des hommes, des femmes, j’en ai rien à faire… mais si je n’ai pas envie de parler de mon orientation sexuelle, que je sois gay, bi, hétéro… c’est mon droit et insister est juste mal poli, mais ça visiblement ça te passe juste au-dessus du crane le respect de la volonté des autres.

Il avait toujours prononcé cela d‘un ton calme et doux, presque amusé. Il ne lui en voulait pas, il voulait juste que l’autre comprenne qu’on pouvait être libre sans emmerder la volonté des autres, est-ce qu’il avait continué à parler du karaoké ? Non, alors bon, c’était la même chose. Heureusement le sujet suivant était bien plus intéressant à ses yeux.

- Mais comme tu l’as fait remarquer, personne ne voudra de moi et je ne veux pas choisir n’importe laquelle non plus, et comme je n’y connais pas grand-chose. Petite moue faussement triste. Tu me conseillerais quoi, et j’ai bien compris je serai probablement un pestiféré. Pourquoi pas ta meute ? Il haussa les épaules C’est… disons assez compliqué, mais en gros, je crois que j’ai un instinct de survie assez élevé ou étrange.. Lorsque j’me suis fait mordre, après avoir libéré un loup d’un piège, le truc qui se referme sur la patte, il a du paniquer et m’a sauté dessus et quasi éventré … j’ai paniqué et j’lai tué... Et après je ne sais pas ce qui s’est passé, juste qu’un ami m’a sorti de là.

Il haussa les épaules, cela expliquait parfaitement le pourquoi du comment et il espérait qu’il n’aurait pas d’autres explications à donner. Mais cela suffirait amplement et c’était quasi entièrement la vérité si on oubliait le fait que le Loup avait compris que c’était un chasseur.


Revenir en haut Aller en bas
Sam 4 Aoû - 16:42


Meute Rousse

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Gabriel / Amelia ▹ PSEUDO : L.R. ▹ EMPREINTES : 618 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 22/05/2016 ▹ AGE DU PERSO : 29 ▹ LOCALISATION : Dans ton ombre ▹ HUMEUR : À plat, morose, sauf quand son rayon de soleil est à ses côtés

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Du chocolat, une photo de famille, un carnet de croquis, du matériel de dessin, ma haine du monde.



Leif fini par ignorer les paroles du solitaire en haussant les épaules; il n’avait juste pas envie de chanter même si l’autre insistait. JAMAIS il ne chanterait devant tout le monde. Même avec un flingue sur la tempe. Quoiqu’il pourrait le faire si on menaçait la vie d’un être cher, mais c’était vraiment la seule manière. Il le suivit néanmoins dehors où ils purent discuter de choses sérieuses. Enfin, entre deux blagues nulles de la part du roux, qui n’avaient pas l’air d’augmenter son capital sympathie auprès de l’étranger. Leif s’amusait à le perdre entre deux remarques, tentant de voir quelles étaient vraiment ses intentions.

- Un silencieux et on entend plus grand chose... Rétorqua-t-il en mimant un pistolet avec ses mains qu’il souffla comme un cow-boy. Un grand sourire signala que ceci était, bien sûr, juste une plaisanterie. Les loups norvégiens n’avaient aucun intérêt à tuer les étrangers tant qu’ils n’avaient aucun comportement belliqueux. Par la suite, il observa ses réactions. Loin d’être confus ou perdu, il semblerait que le solitaire ne soit pas du genre à se laisser vraiment manipuler. On pouvait lui reconnaître qu’il savait garder son sang-froid, une qualité qui avait dû bien l’aider ces derniers temps... Leif rit quelques secondes.

- Tu as peut-être taper dans le mille avec ta supposition la plus absurde.. Bon on va dire que je te crois... De toutes façons, je ne pense pas que tu sois vraiment en position d’essayer de flouer qui que ce soit.

La pointe d’aura qui accompagna cette phrase lui signifia qu’il n’avait clairement pas intérêt à lui mentir. Un jeune mordu n’avait aucune chance face à un né-loup un minimum entrainé si jamais ce dernier voulait lui déchiqueter la gorge. Mais savoir qu’il était un né-humain lui montrait qu’il avait peu de chances d’être fidèle à Solskinn. Ce dernier préfèrerait dormir nu dans de la toile de jute que de collaborer avec un Sang-de-Bourbe. Leif soupira sur la suite plutôt bruyamment, tout en roulant des yeux.

- Non, ce n’est pas la faute des dépravés comme moi. C’est la faute d’une société humaine sclérosée avec son sexisme et son homophobie, qui considère que les hommes sont des machines à baise et les hommes attirés par les mâles sont par conséquent des prédateurs qui sautent sur tout ce qui ressemble à un mâle. C’est à cause de cette société débile et jamais remise en question que des hommes comme toi reprennent ce discours idiot en pointant du doigt les mauvais coupables...

Et ce n’était pas mieux chez les loups, puisqu’en tant que mâle, il se devait de faire profil bas au sujet ses conquêtes. Il aurait été une femme, il aurait eu moins de problèmes, mais l’inverse aurait été mal perçu chez les humains. Comme quoi, la société parfaite n’existe pas.

- Mais peut-être as-tu raison. J’ai été trop curieux et dans le fond, qui tu as dans ton pieu n’as pas d’importance. Je te présente mes excuses, dit-il en ouvrant les paumes dans l’air, comme si il aurait été en état d’arrestation. Il s’était finalement rendu compte qu’il avait été sûrement puérile. Les défenses du solitaire n’étaient qu’un jeu où il devait les abattre ; un défi pour savoir si ses intuitions avaient été justes. Peut-être que finalement il était juste ce genre de type à aimer trainer dans un bar gay, même si le roux ne retirait pas ses soupçons. Toute sa vie, il avait vite su faire la différence entre un homme baisable juste en fantasme et un autre avec la probabilité de se concrétiser. Ce n’était pas parce qu’il avait jurée fidélité à Nicholas que cela rendait son [i]Gaydar[:i] moins efficace. Il essaya ensuite de prévenir le solitaire des dangers qu’il y avait à vivre sans meute, tout en ramassant les quelques miettes de diplomatie qu’il possédait. Il ne manqua pas d’essayer de savoir dans quelles circonstances - sûrement traumatiques - dans lesquelles il s’était retrouvé dans cette situation. Car il ne semblait avoir eu personne pour lui enseigner les bases de sa nouvelle nature. Ce dernier essaya de savoir pourquoi sa meute ne pouvait pas l’accueillir. Leif ne sut d’ailleurs pas trop comment réagir à l’histoire du solitaire. Soit ce loup avait un très mauvais contrôle de lui-même, soit il l’avait pris pour un chasseur. D’ailleurs, comment cela se fait-il qu’un humain ait pu tuer un loup déchainé par la  panique ? Il était plutôt costaud mais c’était pas Hercule non plus. Mais il ne fit pas part de cette interrogation.

- Il y a une meute qui t’a trouvé ensuite ? Qui a pu te guider au début ?

Parce que sachant qu’il a failli crever lors de sa première mutation en humain, il lui semblait quand même étrange qu’il aie survécu sans meute autour de lui pour l’aider par l’aura. Sinon, il serait mort. Point. Ou alors il n’avait plus le cul bordé de nouille, il glissait carrément sur un toboggan de nouilles.

- Quant à ma meute... Disons qu’elle est petite, donc chaque élément est essentiel pour que nous puissions survivre. Survivre, c’est un peu notre devise car chaque perte se ressent d’autant plus chez nous qu’ailleurs. Si pour toi aucune méthode ne te rechigne tant qu’elle participe à ta survie et celle des tiens, tu as déjà une partie de notre mode de vie. Mais à cause de cela... Nous sommes un tantinet sélectifs. Nous ne pouvons pas introduire plus de problèmes internes que nous en avons actuellement.

Il réfléchit quelques secondes, puis continua.

- Je m’entend bien avec mon Alpha. Je peux éventuellement lui parler de toi et du fait que tu as besoin d’aide, mais je ne promets strictement rien. Seule elle pourra prendre une décision à ton sujet. C’est le seul truc que je pourrais faire.

Il sortit une autre cigarette du paquet en songeant à sa soeur. Il a tout de même quelques doutes sur ce type. Devraient-ils prendre le risque de l’accueillir mais en perdant de l’énergie à le surveiller ? Pour le moment, la seule chose qu’il peut faire est d’essayer de lui tirer du nez le plus d’informations possibles.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 6 Aoû - 20:00


Solitaires Norvégiens

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Nicholas, Stein, Elias, Tomas & Ivar ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 104 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 17/09/2017

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Par moment ce type pouvait agir de façon censée mais souvent, très souvent même il semblait juste lourd ou con, voire parfois un peu des deux. Il préféra ne faire aucun commentaire sur le pistolet et une pseudo imitation d’un truc qui devait être un cow-boy même s’il n’en était pas franchement certain. Pourquoi est-ce qu’il n’avait pas pu tomber sur un Loup plus… « normal » ? Même s’il n’aimait pas spécialement ce mot il aurait bien utilisé sérieux, mais des gens qui n’étaient pas sérieux auraient également ou être plus appréciables. Il haussa les épaules. « Pourquoi est-ce que j’essayerai de te flouer ? Qu’est-ce que cela m’apporterait ? Si c’est une menace, ce n’est pas franchement réussi. » Par ce qu’il n’avait pas peur et qu’il ne s’inquiétait pas d’un type de ce genre, d’autant plus qu’il avait sa conscience pour lui. Est-ce qu’il se rendait compte ce type que dire es choses comme ça avec un te gabarit et faire ressentir un truc étrange était juste… ridicule. Quelqu’un de plus balaise, qui parlait mieux, ou avait plus de charisme aurait pu faire mouche, mais là, il ne voyait qu’un jeune homme famélique, qui ne posait pas les bonnes questions, qui était lourd et compagnie…. Et ça n’était pas une apparence, malheureusement. Bref un type un peu chiant.

Pour la suite, il haussa les épaules, pour une fois l’argumentation du roux n’était pas stupide et même plutôt pertinente, mais elle n’était pas tout à fait vrai non plus. Sauf que si tous les types comme toi arrêtaient de parler de cul à un inconnu qui n’en a rien à foutre déjà peut-être qu’il y aurait une meilleure perception. Toi tu tends juste le bâton pour te faire battre. Ceci dit, c’est surtout dû à la société, tu as raison sur ce point-là… et mon discours n’est pas idiot, c’est juste toi qui est lourd, qui parait obsédé, qui fait comme si tu me connaissais juste par ce que je suis là. Tu es donc coupable vu que c’est ce que tu fais. Ses excuses, il pouvait se les foutre là où il pensait vu que l’autre n’avait pas l’air de le penser vu comme il faisait encore le pitre. Sevastyan se contenta d‘hausser les épaules Trop de bonté en toi. Il avait essayé de ne pas être –trop- sarcastique, mais ce petit manège de clown était plus agaçant qu’autre chose. Ce type était juste insupportable, il fallait espérer qu’avec ses amis, il était moins…. Moins comme cela.

Les nouvelles questions du loup roux le firent soupirer. Je me suis déjà fait interroger par la blondasse, donc je suppose que si je n’étais pas…. Ok ? ou autre, elle m’aurait fait jarter du territorie. Il se tut quelques secondes avant d’hausser un peu les épaules Et non, je n’ai pas été pris en charge pour une meute, visiblement c’est incompréhensible, je ne comprends pas trop pourquoi d’ailleurs… C’est peut-être par ce que…. Par ce que j’avais fait des recherches lors de la révélation de cette Avyn.. et j’ai eu des tuyaux grâce à des Protecteurs. Je ne suis jamais du nom que vous utilisez. Il soupira Je ne sais pas comment ça se fait, ce n’est donc pas la peine de me questionner. Ce n’était pas dit méchamment, c’est juste qu’il n’avait aucune réelle réponse, il ne pourrait donc pas le renseigner et vu comme ce type était lourd, il avait l’air du genre à insister ! Il eut un petit sourire lorsque l’autre loup parla de sa meute Aucune méthode ? demanda-t-il en reprenant un des termes, n’étant pas franchement certains de comprendre Pourquoi est-ce que tu parles de survie ? Vous ne courrez pas un si grand danger que ça ?! Vous n’êtes pas en guerre, ni au front, ni … disons affamés ou autre qui pourrait utiliser ce terme, alors est-ce que tu pourrais être plus explicite, s’il te plait ? Il avait bien retenu le fait qu’ils avaient des soucis internes, génial, il ne manquait plus ça, mais en même temps si tout le monde était aussi lourd que lui, c’était normal qu’il y ait des meurtres, ou des soucis dans cette meute ! Pour l’instant, il ne voyait pas de toute façon de meilleure alternative, alors il devait essayer. C’est une très gentille attention, mais si vous pensez que ce n’est pas le moment, ou que cela vous mettrait trop dans le pétrin, ne vous donnez pas cette peine, mon but n’est pas de vous attirer des ennuis.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 29 Sep - 17:01


Meute Rousse

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Gabriel / Amelia ▹ PSEUDO : L.R. ▹ EMPREINTES : 618 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 22/05/2016 ▹ AGE DU PERSO : 29 ▹ LOCALISATION : Dans ton ombre ▹ HUMEUR : À plat, morose, sauf quand son rayon de soleil est à ses côtés

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Du chocolat, une photo de famille, un carnet de croquis, du matériel de dessin, ma haine du monde.



- Ne te fies pas aux apparences, c’est un conseil de survie pourtant évident. Déclara-t-il avec un sourire en coin. Et c’était pour la même raison qu’il se méfiait constamment des gens, surtout en cette période où la foi en l’humanité était plus un défaut qu’autre chose. Preuve en est de son cher et tendre qui fait confiance au premier venu dès qu’il se montre sympathique avec lui, et qui a vécu mille mésaventures à cause de cela. Mais Beau Gosse aurait tout le temps d’apprendre que ce n’était pas parce qu’un loup faisait chétif qu’il n’avait aucun moyen de se défendre. Il pouvait toujours compter sur sa vitesse, faute d’être un maître du combat. Mine de rien, être rapide restait un avantage, même si on était peu puissant.
Il se trouva que ce jeune homme, malgré qu’il était à croquer, était un peu coincé du cul. Comme la plupart des gens, en fait. Leif n’avait jamais compris la logique de considéré la sexualité comme honteuse. Enfin, tout le monde était né de cette façon ; tout le monde (ou presque) avait fait ou ferait l’amour, et aimait le faire. C’était une chose de la vie au même titre que les autres, surtout qu’elle était liée à la passion amoureuse et à la création de la vie elle-même. Pourquoi y voir quelque chose de gênant ? Était-ce de SA faute si Môssieur avait du mal ? Il dirait plutôt parce qu’il avait grandit dans un environnement de coincés de cul. Il soupira tout d’abord à sa remarque

- Tu n’as qu’à signaler que t’es pas à l’aise avec le sujet au lieu de tourner du pot, y’a pas de honte ! Que je sois dépravé est mon problème, sérieusement j’en ai rien à foutre de ce les gens pensent à mon sujet de ce côté-là.

Il restait le digne cousin d’Edwina. Enfin rien à foutre... Tant que cela ne se répendait pas comme une trainée de poudre non plus. Il avait l’excuse d’être un Helström, connus pour être volage, mais il avait toujours fait en sorte de ne pas se tailler une réputation comme celle de Fredrick. Histoire qu’on lui foute la paix. Peut-être était-il juste asexuel, ce qui expliquait sa venue dans ce bar. Ni homme, ni femme, juste le néant. Bref, il s’excusa de son attitude, mais monsieur blasé lui répondit par le sarcasme. Loin d’être rebuté par son attitude, le roux continua la conversation.

- Trop de bonté en toi.
- Je suis un véritable saint, ironisa-t-il à son tour en mimant une prière avec ses mains, bien que Beau Gosse aux Belles Fesses et aux bas Bras (abrégeons BGBFBB) ne pourrait pas comprendre son autodérision. Peu de gens l’aimaient en ce bas-monde. Il essaya d’en savoir un peu plus sur ce type, sur les conditions qui l’avaient fait venir à Bergen.

- Ester Braaten est même du genre à faire du zèle, alors je lui fais parfaitement confiance sur la qualité de son travail.

Ah ça... Ester ne l’aurait jamais laissé passé s’il était dangereux, ou bien inutile aux Norvégiens. Mais devrait-il lui faire confiance pour autant ? Cela ne voulait pas dire que l’argentée n’avait pas à l’oeil BGBFBB. Il laissa ce dernier poser ses questions sans l’interrompre, et écouta attentivement son histoire. Il relia à la chose la plus évidente : avoir trop fouiné.

- Ils ont pas l’air d’aimer trop Avyn Svanhildesen dans ton pays... Remarqua-t-il. D’ailleurs comment as-tu pu passer d’un curieux trop fouineur à un malchanceux Mordu ? Le mauvais hasard ?

Il était vraiment curieux de sa réponse. Comment se reliaient les différentes de son histoire ?

- Je sais que c’est un peu indiscret, mais te souviens-tu si tu étais seul lors de ta première mutation ? Ou à ton réveil ?

De même, ce détail était important. Il pouvait être résistant mais le corps humain avaient des limites que la mutation passait largement.

- Quant à ma meute... Je l’ai dit : nous sommes petit, donc chacun est à sa manière essentiel. Mais notre souci en Norvège est que nous avons un Roi qui n’aime pas trop que les humains soient au courant de notre existence. Il songe nous protéger, et malheureusement, les chasseurs norvégiens lui ont donné raison... Ils ont brûlé un bâtiment entier juste pour quelques loups. Depuis, plus rien. Mais je crains, et je ne suis pas le seul, que sous leur calme se cache un temps de réflexion pour frapper plus fort... Bref, fais gaffe à tes jolies fesses, elles pourraient se retrouver criblées de plomb sans crier gare.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 30 Sep - 11:15


Solitaires Norvégiens

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Nicholas, Stein, Elias, Tomas & Ivar ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 104 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 17/09/2017

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Il haussa les épaules. Non, il ne se fiait pas forcément qu'aux apparences, mais on ne pouvait pas dire que ce type était vraiment impressionnant. Il était peut-être loup depuis très longtemps, mais cela ne voulait pas dire grand chose, il avait bien vu, lui, sa force s’agrandir en devenant un Monstre. Alors oui, en théorie il ne fallait pas se fier aux apparences, mais question force pure cela restait quand même une question de muscles, et on ne pouvait pas dire qu'ils étaient très voyants chez le rouquin. Après oui, il suffisait d'être manipulateur, ou lâche pour de bien manier ses pions. Il était au courant de tout cela, et il était quand même bien placer pour savoir qu'il ne fallait pas se fier aux apparences. C'était presque drôle qu'il lui dise ça... s'il savait, s'ils savaient tous ces loups. Non, en fait c'était juste comique, sauf que Sev' n'appréciait pas franchement sa nouvelle nature, il essayait d'en tirer partie comme il le pouvait ! Et voilà que l'autre continuait avec ses remarques lourdes, débiles. Sérieusement, voilà l'obsédé que c'était !

- Ce n'est pas que je ne suis pas à l'aise avec le sujet, c'est que je te ne connais pas et que je n'ai pas envie d'en parler avec toi, c'est une nuance. Ce n'est pas ma faute si tu ne comprends pas les signaux que toute personne normale, et pas lourde et insistante comprennent. C'est ton problème, certes, mais ça devient le mien quand tu me casses les couilles avec.

Heureusement, on ne sait pas quel miracle les choses semblèrent se redresser un peu ! Il haussa un sourcil perplexe lorsqu'il se qualifia de saint, comprenant bien que c'était de l'ironie mais... mais en fait il avait juste beaucoup de mal avec ce type et se doutait que la moindre phrase pouvait faire de nouveau tout basculer dans le chaos -oui, au moins-, Est-ce que la blonde avait bien fait son travail, il n'en savait rien, mais il s'en était bien tiré et au final c'était tout ce qui comptait. La suite était... un terrain un peu glissant mais au final pas tant que ça :

- En voulant aider un loup tout simplement il était coincé dans une sorte de piège et ça a mal tourné, c'est tout. La douleur rend fou, probablement... je n'en sais rien, je ne suis pas dans sa tête. Et non, je ne crois pas que ça ait un quelconque rapport avec Avyn, c'est juste que je trouvais ça … cool  et invraisemblable... et que je suis curieux, en plus. Il se tut quelques instants J'étais avec mon meilleur ami qui est.... un genre de... protecteur. C'est comme ça que ça se dit, je crois.

Il haussa un peu les épaules en soupirant doucement lorsqu'il parla des chasseurs, information intéressante pour lui, mais ça s'arrêtait là au final. Il ne savait pas trop quoi répondre, peut-être qu'il devrait demander à d'autres loups ce qu'il en était exactement de la meute du rouquin. Si tous étaient comme lui, c'était certain que ça serait infernal.

- Ne t'inquiètes pas je sais très bien me défendre tout seul... Bon, contre un flingue c'est forcément plus compliqué, je te l'accorde.. Il suffira juste d'être assez rapide pour disparaître, mais c'est un gentil conseil !

Il n'en tirerait probablement plus grand chose, alors il préférait passer à autre chose, et surtout s'éloigner de lui, il voyait bien que le type n'était pas méchant, mais il le trouvait juste agaçant et il n'avait pas envie de se le coltiner plus que nécessaire et sa patience commençait malgré tout à être mise à rude épreuve face à ce loustic !

– Sur ce, je ne vais pas te retenir plus longtemps ! Tu devais être accompagné contrairement à moi ! Bonne soirée, et je vais songer à tout ce que tu as dis !

Aucune promesse, ou quelque chose qui ressemblait à cela. Il disait simplement la vérité, un dernier signe de tête et il commença à s'en aller pour retourner chez lui.


Fini pour moi.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé






Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Karaoké [Sev]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Karaoké (Felen-Hikari)
» Soirée karaoké avec la belle et la bête ! [Fe]
» Le Karaoké
» Karaoké ^^
» Pinocchio

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprit Sauvage ::  :: Quartier Sud-
Sauter vers: