Nouvel arrivé en Norvège ◊ Sev
EVENTS EN COURS

Aucun pour le moment.

LES ANIMATIONS RP

- La loterie rp, ici.
- La recherche de rp, ici.
- L'intervention inrp des chasseurs, ici.
- Les rumeurs inrp, ici.

SCÉNARIOS DE NOS MEMBRES

- bêta de la meute brune ici.
- petite soeur portée disparue ici.
- bêta de la meute rousse ici.
- le jouet humain d'une louve ici.


Laisse ton avis dans ce sujet.

TOP PARTENAIRES


VOTE POUR LE FORUM




 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur ESPRIT SAUVAGE !
Sur le forum vous pourrez incarner un loup ou un humain.
On espère que vous trouverez votre bonheur, n'hésitez pas à fouiller les pvs, scénarios et les pré-liens
N'oubliez pas que vous avez deux semaines pour faire votre fiche
Pensez à voter pour nous, dans ce sujet et à promouvoir notre forum sur Bazzart, PRD et OMR :coeur2:
Nous manquons de loups américains ! I love you
N'hésitez pas à les tenter

Partagez | 
 

 Nouvel arrivé en Norvège ◊ Sev

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sam 26 Mai - 23:03


Meute Argentée

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Edwina S. Svanhildesen, Vyranui Wahlberg et Torvald Marklund. ▹ PSEUDO : ODAYA OCHAVEN. ▹ EMPREINTES : 699 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 30/12/2015 ▹ AGE DU PERSO : 33 ▹ LOCALISATION : Bergen, quelque part dans la ville, à profiter de ses amants ou de la vulnérabilité de son esclave. En train de manipuler quelqu'un, de peaufiner un plan machiavélique ▹ HUMEUR : Changeante, massacrante.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Une lame aiguisée comme ses dents, une montre en argent pour être toujours ponctuelle et faire circuler les légendes, un rouge à lèvres carmin, une bague d'une valeur inestimable et un flacon de parfum. Elle a toujours un petit téléphone jetable ainsi qu'un petit carnet usé dans lequel elle note toutes les personnes quelle croise dans sa vie ainsi que les infos primordiales à leur sujet



Lieu et date du rp : UC
Protagonistes: Sevastyan et Ester
Résumé du rp: ici
Actions réalisées au cours de ce rp: elles ont pour vocation de modifier l'intrigue en cours du forum

Chaque jour était différent et apportait son lot de surprises. Depuis que Kateleyä avait disparue de la circulation, il est vrai que les choses allaient mieux. Moins de stress, moins de complication et, surtout, pas de chasseurs sur le dos. Pas de crise de panique, pas de merde à gérer, en clair, tout semblait aller au mieux.
Comme souvent, elle passait quelques jours par semaine à s'entraîner avec les traqueurs. Parfois de sa meute, parfois d'une autre meute, parfois toute l'équipe intermeutes réunit. Tout dépendant de son humeur et de ce qui était judicieux à faire. Les choses semblaient aller de mieux en mieux, enfin de son point de vue. C'est pour ça qu'elle s'était accordée une petite journée pour souffler.
Elle avait donc décidé de tout laisser et était partie courir. Rien de bien méchant, rien de bien difficile. Juste elle, sa forme lupine et la forêt. Que du plaisir.

Sauf qu'une fois arrivée à la lisière de la forêt, elle tomba sur une odeur qu'elle ne connaissait pas. Lupine, clairement, mais aucunement une odeur familière. Pas même la trace d'une meute. Intriguée, elle laissa son instinct et son comportement de traqueuse prendre le dessus. Elle ne pouvait pas croiser la route d'un solitaire et ne pas faire son travail. Impossible et trop dangereux pour sa tête. Elle le savait parfaitement. Sans même réfléchir, elle suivit la piste. Pas très fraîche, mais pas ancienne pour autant. Elle la remonta sur quelques kilomètres avant de tomber sur des traces de pas, toutes fraîches. Ravie, Ester accéléra et tomba finalement sur un jeune homme. "Excusez-moi." Lança-t-elle, un sourire sur les lèvres. "Vous êtes du coin ?" Se permit-elle de demander, un petit sourire poli et avenant sur le visage. Après tout, elle n'était pas obligée de se présenter de suite en tant que traqueuse, elle pouvait faire mariner le plaisir. Non ?



I told you to run, i'll burn your heart
YOU'R COMING TO SEE FENRIR
Revenir en haut Aller en bas
Dim 27 Mai - 18:19


Solitaires Norvégiens

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Nicholas, Stein, Elias, Tomas & Ivar ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 106 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 17/09/2017

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Cela faisait quelques jours qu’ils étaient arrivés en ville. Sev avait laissé Tor à l’hôtel, il avait besoin de faire un petit tour tranquillement, seul. Dans un lieu loin de la population, loin de toutes ces odeurs humaines, il avait besoin de pouvoir se poser un peu. Il n’aimait pas cette ville, ces habitants, la bouffe. Il détestait encore plus sa nouvelle situation et il avait peur que son mari prenne finalement peur, ou soit à terme dégouté de ce qu’il était devenu. Le pire c’est qu’il avait bien compris qu’il devait se transformer régulièrement pour ne pas être « trop à cran ». la douleur, l’instinct de chasse, devenir la Bête qu’il chassait avant, le monstre. C’était insurmontable et pourtant c’était une chance inouïe pour les chasseurs –enfin pour les autres qui n’étaient pas dans cette situation-, pour faire des avancées considérables pour apprendre à les connaitre, à les « comprendre », pour mieux les détruire.

Il s’était promené une bonne heure, savourant le calme et la tranquillité et surtout la bonne odeur de la foret. Il arrivait enfin à se détendre, peut-être devrait-il se transformer, mais il n’était pas certain que ce soit une bonne idée… il craignit trop de perdre le contrôle, au moins quand Tor était dans les parages, il pouvait toujours l’arrêter avec un anesthésiant… en théorie du moins par ce qu’ils n’avaient jamais encore essayé, et il espérait que ça n’arriverait jamais. Soudain, il sentit une autre odeur… après quelques instants de concentration, il reconnut avec difficulté une odeur lupine, une odeur plus proche de la sienne que celle de Tor, c’est comme ça qu’il arrivait à s’y retrouver. Il leva les yeux, aux aguets, craignant de se faire attaquer, il ne savait pas trop comment réagir mais fuir lui semblait stupide, le loup le retrouverait, alors autant qu’il reste là… et enfin une jeune femme blonde, probablement belle aux yeux d’un hétéro, arriva devant lui, s’excusant puis lui demandant s’il était du coin. Il fronça légèrement les sourcils ne sachant pas quoi répondre, heureusement qu’elle avait utilisé des mots simples. Il hésita sur la réponse à avoir, mais finalement mentir ne servirait probablement à rien… B’jour. dit-il avec son petit accent Je viens d’arriver en ville, pourquoi, est-ce qu’il y a un souci ? Il eut un léger sourire confus. Il espérait ne pas avoir d‘ennuis, mais il ne connaissait absolument pas les mœurs d’ici, ni même les mœurs réelles des loups en général. Il connaissait juste quelques trucs de chasseurs, d’autre qu’il avait réussi à apprendre sur le tas..


Revenir en haut Aller en bas
Dim 3 Juin - 20:33


Meute Argentée

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Edwina S. Svanhildesen, Vyranui Wahlberg et Torvald Marklund. ▹ PSEUDO : ODAYA OCHAVEN. ▹ EMPREINTES : 699 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 30/12/2015 ▹ AGE DU PERSO : 33 ▹ LOCALISATION : Bergen, quelque part dans la ville, à profiter de ses amants ou de la vulnérabilité de son esclave. En train de manipuler quelqu'un, de peaufiner un plan machiavélique ▹ HUMEUR : Changeante, massacrante.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Une lame aiguisée comme ses dents, une montre en argent pour être toujours ponctuelle et faire circuler les légendes, un rouge à lèvres carmin, une bague d'une valeur inestimable et un flacon de parfum. Elle a toujours un petit téléphone jetable ainsi qu'un petit carnet usé dans lequel elle note toutes les personnes quelle croise dans sa vie ainsi que les infos primordiales à leur sujet



Le visage qui se trouvait en face d'elle ne lui disait rien. Rien du tout. C'était assez surprenant, puisqu'elle connaissait tous les loups de Norvège - c'était son rang social qui le nécessitait après tout. Que serait-elle en tant que traqueuse en chef, en charge de toutes les meutes, si elle ne connaissait pas les loups à qui elle avait à faire ? Non, clairement, l'inconnu en face d'elle était un étranger. "Oh vous venez d'arriver ?" Bien, au moins il le reconnaissait et ne lui mentait pas. "Ester Braaten, traqueuse en chef des loups norvégiens." Se permit-elle de se présenter. "Et conseillère du Roi." Tant qu'à faire, autant donné tous ses titres, non ? Oui, elle en était fière, mais essayait de rester la plus courtoise possible, comme son ton de voix, sa posture et son sourire engageant le laissaient à croire. C'était également son travail de ne pas faire n'importe quoi et d'orienter les étrangers sur le territoire du Roi. "Comment êtes-vous arrivé en Norvège ?" Se permit-elle de lui demander.
Elle n'allait pas plus lui expliquer sa fonction et ce à quoi elle servait. Tout simplement parce qu'elle attendait de voir s'il lui posait (ou non) des questions. Après tout, elle avait mentionné ses rôles, sa position hiérarchique ; il était tout à fait possible qu'il ne sache pas ce que ça signifie et qu'il veuille, du coup, en savoir plus. Elle sentait qu'il était un né-humain. Récent. Elle ne savait pas trop quoi en penser, d'ailleurs.
Il ne semblait appartenir à aucune meute et elle trouvait ceci très étrange. Comment se faisait-il qu'il ait été mordu, n'appartienne à aucune meute, se retrouve dans un pays qui ne semble pas être le sien, alors que sa transformation ne semble pas datée de très longtemps ? C'était une grande question qui mériterait qu'elle s'attarde dessus.
Ester se devait de savoir qui c'était, comment il était arrivé là et surtout, ce qu'il faisait dans la région. Est-ce qu'il était ici pour s'installer ? Pour trouver une meute ? Ou à l'inverse, devaient-ils s'inquiéter de lui ? C'était toujours des questions qu'elle se posait lorsque des loups arrivaient dans leur pays. C'était nécessaire de toute façon. Le savoir amenait la connaissance et donc le pouvoir. Autant dire que sans ça, ils ne pouvaient pas gérer grand chose et encore moins assurer la sécurité du pays.



I told you to run, i'll burn your heart
YOU'R COMING TO SEE FENRIR
Revenir en haut Aller en bas
Mar 5 Juin - 16:19


Solitaires Norvégiens

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Nicholas, Stein, Elias, Tomas & Ivar ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 106 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 17/09/2017

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Sevastyan haussa un sourcil étonné à sa question. Oui, il venait d’arriver, mais qu’est-ce que ça pouvait bien lui à la blondasse ? Il y avait quelque chose qu’il n’aimait pas spécialement qui émanait  d’elle, il n’avait rien contre les blondes en particuliers ! La suite le fit tiquer un peu plus devant tant de suffisance, et aussi par ce qu’il n’était pas certain de comprendre tout ce qu’elle avait dit. «  Traqueuse ? » Kézako ce truc ?! Le roi ? Quel roi ? Bon ceci dit c’était plutôt logique qu’il y ait un chef… mais c’était le terme de Roi qu’il trouvait juste… étrange. Sevastyan Svensson…. Enchanté ?! Oui, il n’était pas certain que ce soit le terme approprié et la dame n’avait pas spécialement l’air enchanté. Mentir était une mauvaise idée, alors il allait dire la vérité, en partie u moins, en faisant le mec qui n’y connaissait rien, ce qui en soit n’était pas totalement faux… Il ne savait pas tant de choses que cela.

Vous ne m’avez pas répondu à ma question, il y a –t-il un souci ?! demanda-t-il de sa voix la plus neutre et assez douce pour ne pas qu’elle prenne ça pour une agression ou de l’impatience.  Et sa prochaine question il haussa les épaules En voiture… Mais je ne suis pas certain de bien comprendre le sens de cette question, ni pourquoi j’ai l’impression de subir un interrogatoire… Il se tut quelques instants avant de reprendre Ai-je raté quelque chose ? Une information, ou un truc à faire ? Mine déconfite –plus ou moins faussement- Si vous m’avez cité votre rang, que je ne suis pas certain de comprendre là non plus, je suppose que… et bien que ça doit être le cas, veuillez m’en excuser, je ne suis pas… disons très au fait des protocoles.

Bon et si elle pouvait arrêter de parler comme si elle était la reine du monde, ça serait pas mal aussi, hey, pouffiasse, c’est qu’une sous-fifre du roi, mais ça non plus ça ne se disait pas à quelqu’un qu’on ne connaissait, juste après quelques phrases, surtout quand cette personne devait bien maitriser tout ce qui concerne les Louloups. Avec un peu de chance, il allait en apprendre un peu plus sur tout cela, et surtout ça ferait des informations en or pour Tor’, le tout était qu’il ne merde pas dans ce qu’il allait bien pouvoir raconter. Mais ça, il aviserait au fur et à mesure.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 23 Juil - 21:01


Meute Argentée

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Edwina S. Svanhildesen, Vyranui Wahlberg et Torvald Marklund. ▹ PSEUDO : ODAYA OCHAVEN. ▹ EMPREINTES : 699 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 30/12/2015 ▹ AGE DU PERSO : 33 ▹ LOCALISATION : Bergen, quelque part dans la ville, à profiter de ses amants ou de la vulnérabilité de son esclave. En train de manipuler quelqu'un, de peaufiner un plan machiavélique ▹ HUMEUR : Changeante, massacrante.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Une lame aiguisée comme ses dents, une montre en argent pour être toujours ponctuelle et faire circuler les légendes, un rouge à lèvres carmin, une bague d'une valeur inestimable et un flacon de parfum. Elle a toujours un petit téléphone jetable ainsi qu'un petit carnet usé dans lequel elle note toutes les personnes quelle croise dans sa vie ainsi que les infos primordiales à leur sujet



« De même. » Répondit Ester, polie, bien que faisant son travail. Elle n’allait pas non plus le féliciter pour son arrivée en Norvège, se méfiant toujours des étrangers. « C’est à vous de me répondre ! Vous êtes un loup-garou fraîchement arrivé dans un nouveau territoire, et vous ne faites pas savoir aux autorités en place que vous êtes sur le territoire ? » Elle haussa les sourcils, fermée. Elle n’appréciait pas du tout le ton qu’il prenait et les questions qu’il se permettait de poser. Il n’avait aucune autorité sur ces lieux et, qui plus est, n’était qu’un étranger à peine arrivé. « Votre odeur indique que vous n’êtes loup que depuis peu, d’ailleurs. » Répliqua-t-elle, comprenant que c’était un né-humain et combien il était dégoûtant. « Pour autant, cette dernière indique clairement que vous n’êtes pas norvégien. » Sous-entendant donc que s’il ne connaissait pas les règles valables en Norvège, il pouvait très bien connaître les lois d’ailleurs et se plier au même fonctionnement. Après tout, aucun territoire lupin au monde ne se traversait sans en informer au préalable les dits détenteurs du territoire.

Elle haussa les sourcils quand il lui apprit qu’il n’était pas très aux faits des protocoles. Pour autant, il n’y avait rien de compliqué. Ravalant son mépris, elle choisit d’être un peu plus patiente qu’à l’accoutumée – après tout, Solskinn allait l’étrangler si elle foutait le premier étranger croisé aux cachots, sous prétexte qu’il l’énervait. « Que ne comprenez-vous pas dans mon rang ? Je peux peut être vous expliquer. » Lui proposa-t-elle, gentiment. Après tout, elle savait aussi se montrer courtoise et aidante. Enfin, quand elle le voulait.



I told you to run, i'll burn your heart
YOU'R COMING TO SEE FENRIR
Revenir en haut Aller en bas
Dim 29 Juil - 21:08


Solitaires Norvégiens

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Nicholas, Stein, Elias, Tomas & Ivar ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 106 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 17/09/2017

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Il haussa un sourcil. Bon visiblement il avait merdé quelque part, mais il n’était pas non plus devin, et au lieu de lui expliquer la blondasse était juste … autoritaire et ne semblait visiblement pas comprendre que l’on ne pouvait pas tout savoir lorsqu’on était nouveau. Il dut se mordre la langue histoire de ne pas sortir une phrase un peu trop sarcastique bien que ça le démangeait. Il leva un peu les mains comme si cela pouvait apaiser une quelconque tension avant de reprendre la parole Comme vous l’avez dit, je ne suis pas Loup depuis longtemps, je ne connais pas vos pratiques, je suis désolé, je ne savais pas ce… genre de choses, et comment dois-je donc procéder ? Elle n’allait quand même pas lui faire tout un plat de tout ça ;  quoique vu, vu la tronche qu’elle tirait et sa façon de faire sans aucune empathie, si elle allait probablement encore l’emmerder pendant un moment , par ce que c’était probablement le genre de personnes à ne pas comprendre qu’il arrivait parfois qu’on ne sache pas comment ça se passait… Non, il n’allait pas lui dire de péter un bon coup par ce que ça la détendrait par ce que là encore, elle était probablement un peu trop cul-serré pour apprécier de telles paroles et comprendre que c’était une boutade. La seule chose qu’il pouvait faire maintenant, c’était montrer sa bonne volonté, c’était montrer qu’il voulait bien faire malgré son ignorance.

Elle avait également parlé de son rang, il tenta de lui faire comprendre que là aussi il ne pigeait rien et, étrangement, elle sembla se radoucir un petit peu. Maintenant le tout était de savoir comment formuler la question pour ne pas passer pour un parfait abruti, et c’était un peu compliqué pour son égo depuis le début de la conversation. Foutues règles à la con, ils ne pouvaient pas faire une douane lupine sérieusement , au moins ça serait moins perturbant. Il se passa une main dans les cheveux avant de dire Pas grand-chose en fait, à part que vous êtes visiblement une personne importante et haut placée dans la hiérarchie. Voilà, un petit compliment bien placé, l’air de rien, avec un peu de chance l’égo de la jeune femme étant bien traitée, elle serait un peu plus avenante… ou pas… A vrai dire elle était tellement particulière, qu’il n’était pas certain que ces petits « stratagèmes » marchent, et il se demandait surtout, ce qu’elle allait bien pouvoir lui faire, il ne pouvait pas s’empêcher d’être sur ses gardes en espérant qu’elle n’allait pas l’attaquer pour cette « oubli » de procédure, mais bon, il ne devait pas être le seul à venir ici sans rien savoir…. Après tout Avyn avait marqué certains esprits et elle venait de cette ville. Est-ce qu’il devait la citer ? Est-ce qu’il devait dire qu’il était venu ici par ce qu’à l’époque l’histoire l’avait intéressée bien qu’il n’y croyait pas – mensonge sur le dernier point, mais il fallait bien se débrouiller….
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 2 Aoû - 10:07


Meute Argentée

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Edwina S. Svanhildesen, Vyranui Wahlberg et Torvald Marklund. ▹ PSEUDO : ODAYA OCHAVEN. ▹ EMPREINTES : 699 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 30/12/2015 ▹ AGE DU PERSO : 33 ▹ LOCALISATION : Bergen, quelque part dans la ville, à profiter de ses amants ou de la vulnérabilité de son esclave. En train de manipuler quelqu'un, de peaufiner un plan machiavélique ▹ HUMEUR : Changeante, massacrante.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Une lame aiguisée comme ses dents, une montre en argent pour être toujours ponctuelle et faire circuler les légendes, un rouge à lèvres carmin, une bague d'une valeur inestimable et un flacon de parfum. Elle a toujours un petit téléphone jetable ainsi qu'un petit carnet usé dans lequel elle note toutes les personnes quelle croise dans sa vie ainsi que les infos primordiales à leur sujet



« Vous n’avez aucune communauté lupine pour vous aider avec vos mutations ? » Se permit-elle de lui demander, très surprise… Les morsures arrivaient rarement par accident – en tout cas en Norvège et il était évident que sans le soutien d’une meute, il n’aurait pas pu muter, de ce fait, elle n’était pas très sûre de bien comprendre. Qu’on ne lui a pas appris les mœurs de Norvège, elle comprenait parfaitement, mais d’un autre côté… Que faisait-il dans un autre pays ? Parce qu’il était évident, à son odeur, que la morsure n’avait pas été faite ici et, même si ça avait été le cas, il est certain qu’elle en aurait été informée. « En fait, c’est comme pour les humains, vous devez déclarer votre identité aux personnes en charge de l’autorité lupine, sinon, vous êtes considéré comme une menace. » Elle haussa les épaules, complètement neutre, lui expliquant l’évidence. « C’est assez rare que ça ne soit pas expliqué, puisque certains pays ne privilégient pas la discussion. » C’était très vrai. Ainsi, bien que surprise, elle n’émettait pas de jugement, mais était assez surprise pour autant d’un tel comportement. Laisser les nouveaux dans une situation dangereuse n’était pas très intelligent. Pas du tout même. En réalité, il n’y avait que quelques cas qui conduisaient à cette situation, et même dans ce genre de situations c’était très rare de laisser quelqu’un de la sorte. Enfin, elle ne préférait pas trop paraître déplacée – enfin pour le moment, sachant bien que Solskinn se réserverait les questions plus pointilleuses.

C’était toujours compliqué d’encadrer les nouveaux loups. La plupart avait peur de leur nouvelle nature, mais une autre partie était très méfiante, et en colère. Ainsi, comment enseigner, en espérant que le savoir sera retenu, à quelqu’un qui se méfiait de tout et refusait la discussion ? elle comprenait parfaitement, découvrir sa véritable nature ne devait pas être agréable. Surtout quand il s’agissait d’une nature cachée, dont il n’existait que très peu de repères dans la vie humaine. Il était très rare qu’à une mutation, un proche se déclare comme extrêmement connaisseur du monde lupin et en capacité de tout expliquer. A vrai dire, ça ne se produisait sans doute jamais. En tout cas, pas à la connaissance d’Ester. « Si vous voulez, mon rôle est de repérer les loups comme vous. » Elle pencha la tête sur le côté. « Je suis la police, la douane, le contrôle des frontières, un peu tout en même temps. » elle haussa les épaules. « Je suppose que vous ne savez pas non plus qui dirige le monde lupin ? » Décidément, sur quel boulet était-elle tombée ? Oh, elle se doutait bien qu’il n’était en rien coupable de cette situation, mais d’un autre côté… Eh bien, on se renseigne non ? Il croyait quoi, qu’une communauté lupine vivait seule, sans chef, et qu’il était le seul à muter ? Enfin, elle préférait garder ses préjugés pour elle, comprenant qu’il découvrait tout.



I told you to run, i'll burn your heart
YOU'R COMING TO SEE FENRIR
Revenir en haut Aller en bas
Dim 5 Aoû - 10:51


Solitaires Norvégiens

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Nicholas, Stein, Elias, Tomas & Ivar ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 106 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 17/09/2017

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Sevastyan haussa un sourcil assez perplexe à sa première question. Est-ce que c’était un piège ? Est-ce qu’il y avait une « mauvaise » réponse ? Il n’en savait rien, mais mentir ne servirait à rien, il ne s’y connaissait pas assez en cette nouvelle nature pour arriver à mentir à long terme tout en étant cohérent. Il haussa cette fois les épaules avant d’avoir un petit sourire navré « Non, pourquoi ? Est-ce que cela est obligatoire ? Je n’en ai jamais eu et je n’ai pas eu de réels soucis… » Par ce que si elle commençait à poser des questions sur les meutes, il était cuit. Il sentait bien que ce n’était pas la réponse à fournir, mais pour l’instant la cohérence à long terme était le plus important, et puis s’il avait réussi à survivre, d’autres le pouvait probablement également… chasseur ou non. Qu’est-ce qui l’avait sauvé finalement ? Sa connaissance des loups ? Les plantes ? Les deux ? Cela restait un mystère, peut-être qu’elle aurait une explication … disons meilleure. Et avec les explications qui avaient suivi, il se maudit. Pourquoi est-ce qu’ils n’y avaient pas pensé ? Sérieusement, ils étaient aussi débiles l’un que l’autre avec Tor, ceci dit… il n’aurait jamais su qui aborder pour demander audience au « grand patron ». »Est-ce que je peux me déclarer à présent du coup ? Je ne pense pas être une menace. » Il préférait dire « penser » que dire clairement qu’il ne l’était pas, paraitre trop sûr de lui alors qu’il était un « nouveau » loup paraissait probablement trop prétentieux, et il avait tant à apprendre qui plus est ! « Je suis vraiment désolé, je ne voulais créer aucun désagrément, ni vous causer un quelconque souci ».

« Non, actuellement, je ne sais pas trop qui dirige le monde lupin, à l’époque, ici c’était une certaine Avyn, n’est-ce pas ? C’est comme ça que j’ai pris connaissance de votre… notre ?... existence. Et j’ai essayé, avec un ami, on a essayé de se renseigner. » Si elle avait eu vent de leur tour à la bibliothèque ainsi ils étaient « couverts » vu qu’ils s’étaient également renseignés. « On ne trouve malheureusement pas grand-chose aujourd’hui sur les… loups-garous ou qui dirige, ou ce genre de chose … Je ne peux me fier qu’à mon bon sens, à la logique des choses, à l’instinct du Loup… qui parait logique et à quelques informations glanées à des… Protecteurs ?! Vous appelez bien ça comme ça ? » Comme ça, si besoin il pourrait introduire Torvald sans trop de souci, en théorie du moins… en disant que c’était un genre de Protecteur, ce qui pouvait plus ou moins expliquer leurs « connaissances », pourquoi est-ce qu’ils étaient venus tous les deux … Il ne savait pas trop comment elle allait se renseigner sur lui mais il était clair qu’ils avaient plusieurs fois croisés des Loups avec Torvald, les Loups les avaient probablement repérés avec leur accent Suédois, ils étaient « colocataires », alors elle le serait en quelques heures, il ne devait pas non plus le « cacher », il assurait néanmoins un minimum ses arrières pour ne pas que son mari soit trop emmerdé. « Et merci pour votre explication sur votre rôle, il faut que je montre des papiers ou un truc comme ça ? » Vu que c’est ce qu’on fait à la Douane, aux contrôles des frontières.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 8 Sep - 14:53


Meute Argentée

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Edwina S. Svanhildesen, Vyranui Wahlberg et Torvald Marklund. ▹ PSEUDO : ODAYA OCHAVEN. ▹ EMPREINTES : 699 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 30/12/2015 ▹ AGE DU PERSO : 33 ▹ LOCALISATION : Bergen, quelque part dans la ville, à profiter de ses amants ou de la vulnérabilité de son esclave. En train de manipuler quelqu'un, de peaufiner un plan machiavélique ▹ HUMEUR : Changeante, massacrante.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Une lame aiguisée comme ses dents, une montre en argent pour être toujours ponctuelle et faire circuler les légendes, un rouge à lèvres carmin, une bague d'une valeur inestimable et un flacon de parfum. Elle a toujours un petit téléphone jetable ainsi qu'un petit carnet usé dans lequel elle note toutes les personnes quelle croise dans sa vie ainsi que les infos primordiales à leur sujet



Elle resta un instant sans voix, son visage exprimant la surprise d’une telle situation. Ce n’était pas du tout une bonne chose, car personne n’aidant ce loup à se contrôler, il avait beaucoup plus de risque d’être dangereux. « Ah… » Elle se passa une main devant le visage, visiblement inquiète. « Ca explique beaucoup de choses… » Murmura-t-elle. Elle le laissa alors répondre à ses questions, écoutant ce qu’il avait à dire, réfléchissant en même temps. Qui avait mordu ce loup ? Dans quelles circonstances ? Et surtout, pourquoi l’avoir laissé derrière soit ? Comment avait-il eu connaissance de sa mutation ? Avait-il fait n’importe quoi ? Avait-il blessé quelqu’un ? Heureusement pour eux, aucune agression de type lupine n’avait été recensé dernièrement. Mais ce n’était pas pour autant réconfortant, il avait très bien pu s’en prendre à quelqu’un en dehors des frontières norvégiennes. En tout cas, le plus important, c’était que désormais il était en lien avec l’administration lupine du pays et qu’ainsi ils avaient une chance de lui offrir une vie décente, mais aussi des explications, une future intégration. En clair, ils allaient pouvoir lui donner une chance de vivre avec sa mutation en toute tranquillité, mais aussi sans danger. Autant dire que c’était le plus important. « Hm... Je suis désolée que vous appreniez de la sorte l’existence de notre communauté en Norvège. » C’était, d’une certaine façon, vrai et sincère. Elle avait pour rôle de dissuader les dangereux criminels lupins, autant dire que ce n’était pas une entrée en matière conviviale. Mais comme elle n’avait aucune connaissance de ce que savaient les loups qu’elle interrogeait, elle devait toujours se montrer très prudente. « Ne vous en faites pas, vous ne causez aucun dérangement, c’est juste que nous avons une politique de sécurité assez claire, afin d’éviter beaucoup de conflits. » Elle soupira. « Vous parliez justement de Avyn, c’est une des raisons qui nous ont poussé à surveiller nos frontières et les arrivées sur notre territoire. » Evidemment, elle se passa bien de donner son avis sur le comportement de l’ancienne reine blonde. Un avis qui n’avait pas à être partagé aussi tôt, se doutant bien que chacun avait son propre avis sur la situation. « En tout cas, si votre ami et vous avez besoin d’aide, nous serons disposés à vous apporter tout ce dont vous avez besoin. » Un sourire encourageant sur le visage, elle se passa de demander la nature de son dit ami, se doutant qu’il devait être également de nature lupine. Ce qui expliquerait une certaine stabilité de mutation. Et, bien sûr, le terme ami n’éveilla pas en elle la possibilité qu’il puisse s’agir en vérité d’un compagnon, ou dans le cas actuel, d’un conjoint. Non, c’était très probablement un compagnon de meute, ce qui ne signifiait donc rien. « Alors, non, vous n’avez pas besoin de montrer vos papiers. » Elle éclata d’un léger rire amusé. « En vérité, votre odeur nous indique déjà beaucoup de choses, ainsi que votre Aura. » Autant dire qu’il n’allait pas tout comprendre. « Je vais vous présenter au Roi de Norvège. » Enchaîna-t-elle. « Il va répondre à toutes vos questions et vous donnera la possibilité de vivre sur le territoire norvégien. » C’était un peu le principe d’une telle rencontre, mais elle se doutait bien qu’il n’en savait rien.
Ainsi, elle lui indiqua, d’un geste de main élégant, la destination à suivre. Puis elle se dirigea dans cette direction, entraînant avec elle le jeune homme. « Comment se passe vos mutations ? Si je puis me permettre, évidemment. » Elle cherchait juste à s’assurer qu’il n’avait encore tué personne.



I told you to run, i'll burn your heart
YOU'R COMING TO SEE FENRIR
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 13 Sep - 20:35


Solitaires Norvégiens

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Nicholas, Stein, Elias, Tomas & Ivar ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 106 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 17/09/2017

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Vu la tronche qu’elle faisait, il avait encore dû dire une connerie énorme, mais après tout tant pis, il devait juste faire attention à ses formulations, il ne pouvait pas trop mentir cela se retournerait forcément contre lui. Etre « sincère », autant qu’il puisse l’être, lui jouerait peut-être des tours, mais s’il montrait qu’il se gérait pas trop mal, cela devrait faire l’affaire, tout comme montrer patte blanche, se conformer comme un sage toutou, aux foutus règles de ce foutu pays ! Il préféra ne pas faire de commentaires inutiles qui risqueraient, se connaissant, d’être un peu trop acerbes ou sarcastiques inutilement. Il haussa un sourcil lorsqu’elle se mit à parler de « politique de sécurité  claire ». Claire pour qui ? Pas pour les gens qui arrivent sans connaitre trop le pays visiblement, mais là encore il savait que ce n’était pas le moment de l’ouvrir un peu. Pour une fois, il devait être raisonnable, il pourrait s’exprimer un peu plus librement une fois qu’il raconterait tout à son mari.  « Je ne suis pas certain de comprendre pourquoi  cette… Avyn vous a forcé à faire cela, en quoi cela a eu un effet sur votre politique de Sécurité. » la réponse était logique probablement à cause des Chasseurs et des nombreux Loups qui devaient vouloir venir par ici, il préférait néanmoins une confirmation de la blonde. Il eut ensuite un vague sourire «C’est gentil, pour l’instant on essaye juste de s’installer et de trouver nos marques, après je suppose que les choses se feront un peu plus… disons naturellement. » Il haussa les épaules, une chose après l’autre et surtout pas dans la précipitation, il voulait montrer que malgré tout ils étaient quand même un minimum organisés et qu’ils ne risquaient pas de créer le chaos en ville !

Etrangement, il avait même réussi à la faire rire, et ce dernier avait l’air à peu près sincère. Il n’avait rien de réellement d’autres, c’était une réelle interrogation mais qui visiblement était stupide. « Pour les odeurs, j’ai bien remarqué qu’il y en avait plusieurs ;  même si j’ai beaucoup de mal à les discerner. Un humain et un loup n’ont pas la même odeur, et il y a diverses odeurs parmi les… nôtres. Il n‘aimait pas ce mot, mais le cacha sans trop de difficultés J’en ai croisé certaines…. Horribles et nauséabondes, même, si je le sais, ce n’est pas très… diplomatique ou gentil de parler en ces termes. Qu’est-ce que cela signifie ? La logique voudrait qu’il y en ait pour les différents grades, meutes… heu « origine » ? Je ne sais plus le terme approprié pour le dernier, mis c’est suivant la naissance si j’ai bien tout compris. On trouve des choses fantastiques sur le sujet sur internet, vous savez ? mais près peut-être que je me fourvoie totalement, et je ne saurais pas je pense tout différencier, cela est bien trop compliqué. Il fallait chercher bien, bien profondément, mais ces informations existaient. Par contre, qu’est-ce que vous appelez l’Aura ? A part quand on parle de bonnes et mauvaises auras… j’avoue que je sèche totalement, et je doute que ce soit utilisé en ces termes, avec cette même définition. C’était quoi encore ce truc ? Au moins la conversation était assez instructrice.  Il acquiesça doucement et prit la direction indiquée parla jeune femme, la dernière question le fit retourner légèrement. Les premiers mots qui me viennent c’est déstabilisant et douloureux. Je n’aime pas spécialement ça, mais il parait que l’on s’habitue à tout, j’ai bien remarqué qu’attendre trop longtemps on est exécrable plus facilement, plus tendus et compagnie… alors j’essaye de trouver un coin tranquille dans les forêts ou je suis certain que je ne risque de blesser personne. Je crois y être arrivé pour l’instant. C’est l’essentiel, je suppose, même si ce n’est probablement pas la meilleure solution d’attendre de telles extrêmes. Il n’attendait généralement plus cela depuis quelques semaines, mais le reste était plutôt vrai, il n’avait pas réellement croisé d’humains sous forme lupine, alors il n’avait pas été tenté par quoi que ce soit, et cela lui convenait parfaitement !
Revenir en haut Aller en bas
Ven 21 Sep - 17:34


Meute Argentée

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Edwina S. Svanhildesen, Vyranui Wahlberg et Torvald Marklund. ▹ PSEUDO : ODAYA OCHAVEN. ▹ EMPREINTES : 699 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 30/12/2015 ▹ AGE DU PERSO : 33 ▹ LOCALISATION : Bergen, quelque part dans la ville, à profiter de ses amants ou de la vulnérabilité de son esclave. En train de manipuler quelqu'un, de peaufiner un plan machiavélique ▹ HUMEUR : Changeante, massacrante.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Une lame aiguisée comme ses dents, une montre en argent pour être toujours ponctuelle et faire circuler les légendes, un rouge à lèvres carmin, une bague d'une valeur inestimable et un flacon de parfum. Elle a toujours un petit téléphone jetable ainsi qu'un petit carnet usé dans lequel elle note toutes les personnes quelle croise dans sa vie ainsi que les infos primordiales à leur sujet



Elle ne comprenait pas comment il ne pouvait pas comprendre, mais n’en laissa rien paraître. « On est passé d’un mode de fonctionnement incognito, où les loups qui arrivent sur le territoire n’étaient ni recherchés, ni menacés, ni même soupçonnés d’exister, à une chasse à la sorcière, où tous étaient soupçonnés d’être un loup garou, sur la base de préjugés et présupposés dangereux. » Elle laissa un silence se faire, se doutant bien qu’il était loin d’être con et qu’il comprendrait. « Forcément, nous avons été obligés de changer, de devenir méfiant, de nous cacher encore plus et de tout changer niveau sécurité… » Elle espérait qu’il avait compris, sinon, ça risquait d’être réellement compliqué. « Oui ça viendra avec le temps, je vous le souhaite en tout cas ! » Répondit poliment Ester.
« Oh ne vous en faites pas, les odeurs font désormais parties intégrantes de votre vie. » Elle haussa les épaules. « On finit par s’y habituer, enfin je pense. » Elle ne pouvait pas trop le dire, vu qu’elle y avait toujours été habituée depuis son plus jeune âge. « Effectivement, ça dépend de notre nature. En fait… » Elle soupira, réellement embêtée. « Je ne sais pas si je suis la mieux placée pour vous l’expliquer, mais je vais essayer d’être claire. » Elle se racla la gorge, et reprit. « Il existe trois « manières » » dit-elle en mimant des guillemets « de devenir un loup-garou. » Elle se croisa les mains, poursuivit. « Il faut bien comprendre que tout se décide dans notre ADN, c’est la base même de notre constitution, donc personne n’y peut rien, c’est prédéfini à l’avance, comme nos yeux, nos cheveux, ou notre nombre de bras. » Petit sourire sur le visage, elle poursuivit, pédagogue et sympathique. « La première façon donc, c’est de naître avec la faculté de muter. A partir d’un certain âge, l’individu va savoir muter de lui-même et pourra le faire. C’est mon cas, par exemple. On est appelé des « nés-loups. » » Première information. Elle laissa un court silence se faire, avant de reprendre. « Vous, vous appartenez à la deuxième catégorie de personnes. Vous êtes un né-humain, inactif. » Elle laissa un maigre sourire de compassion se dessiner sur son visage et continua. « Ca veut dire que vous être, à la naissance, nés sans la capacité naturelle de vous transformer et fort à parier que vous n’en saviez rien, que votre potentiel génétique vous le permettrait peut-être un jour. » Doucement, calmement, elle poursuivit. « Ce qui se passe, c’est que votre corps, pour survivre à un événement dramatique qui, normalement, vous aurai coûté la vie, a déclenché votre potentiel de mutation, pour vous sauver et vous guérir. » Jusque-là, elle espérait que ce soit clair. « Sauf que ce déclenchement, vous devez vous en douter, ne se fait pas en un claquement de doigts, il se fait suite à déjà un événement gravissime qui aurait du vous tuer, combiné à la morsure d’un loup-garou. » Mais ça, il l’avait expérimenté de lui-même, il devait le savoir. « La troisième façon est la plus triste. » Mine compatissante sur le visage, cachant un profond dégoût, elle poursuivit. « Ces odeurs nauséabondes que vous avez croisé sont les Maudits. » Elle haussa les épaules. « Le nom est malheureusement assez révélateur et, de vous à moi, je préfère ne pas trop vous en parler, parce que je crains de ne pas pouvoir vous expliquer correctement. » Elle préférait surtout qu’il n’en parle pas à n’importe qui… « Il s’agit de personne qui sont Maudites et qui n’ont pas la capacité de muter à leur guise, comme vous, ou comme moi. » Elle en resta là, ne précisant évidemment pas qu’ils ne contrôlaient pas leurs mutations, qu’ils étaient dangereux et que, potentiellement, ils pouvaient tuer à tout moment. Ce n’était ni le lieu, ni le moment, d’expliquer une telle chose.

« Ah l’Aura. » Elle soupira. « Comment vous expliquez ça… » Réfléchissant, elle soupira, se demandant s’il y avait bien une façon de lui expliquer les choses. « Vous savez quoi, je vais vous présenter quelqu’un qui saura mieux que moi vous expliquez, enfin si vous êtes d’accord ! » Qui de mieux que l’Augure du Roi pour le faire ? « Vous me suivez ? » Lui proposa-t-elle, avant de se diriger vers le chemin, après avoir renchérit à son expérience de mutation. « Oui c’est parce que votre corps n’est pas encore habitué. » Elle ne comprenait pas ce sentiment, ayant toujours embrassé sa nature, mais elle ne pouvait pas le dire, ça aurait pu apparaître comme déplacé. « Je pense que plus vous pratiquerez et mieux vous vous sentirez. » En tout cas, normalement. « N’hésitez pas à vous rapprocher des meutes pour muter, ça vous permettra d’être en sécurité et de vous sentir entourés. » Parce qu’après tout, une mutation seule, bien que plaisante, n’était pas la seule solution qu’il pouvait avoir. Elle ne prit pas la peine de renifler, mais la fine odeur de mort qui le recouvrait indiquait qu’il avait déjà tué. Après, elle était incapable, vu la faible trace olfactive, de savoir ce qu’il avait tué. « Je vous crois et, je dois vous informer que si vous souhaitez passer un agréable séjour en Norvège, il vaudrait mieux éviter. » Sourire de convenance sur le visage, menace dans les yeux de l’argentée, elle ne faisait que son métier. « Si vous voulez bien me suivre, je vais vous conduire au Palais, rencontrez le Roi et son Augure, c’est son conseiller spirituel, ils vous expliqueront mieux que moi l’Aura et toutes les choses à savoir pour vivre parmi nous. » Devant elle, se trouvait sa voiture. A lui désormais de savoir s’il se lançait dans l’aventure, ou non.



I told you to run, i'll burn your heart
YOU'R COMING TO SEE FENRIR
Revenir en haut Aller en bas
Dim 23 Sep - 10:46


Solitaires Norvégiens

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Nicholas, Stein, Elias, Tomas & Ivar ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 106 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 17/09/2017

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



La faute à qui cette chasse aux sorcière ? En grande partie aux chasseurs, il en avait totalement conscience et n'en éprouvait pas franchement de remords. Il se considérait comme foutu, faisant à présent partie d'une catégorie d'individus qui ne se trouvait pas dans un « clan » en particulier, par ce que si son mari l’acceptait comme l était, si lui savait ce qu'il valait, il n'était pas certain que les chasseurs d'ici -comme ceux de Suède- penseraient franchement la même chose. Il serait juste un Loup... un Loup qui leur fournirait des informations capitale, mais il ferait quand même partie de l'ennemi. Quant aux Loups, lui même ne pouvait pas si considérer comme eux ; ou plutôt si, il était juste devenu un monstre, quelqu'un de dangereux qui finirait forcément par blesser quelqu'un. Comme il ne savait pas quoi répondre, il se contenta d'acquiescer poliment avant de sortir un petit    « Oui, je crois que je pense mieux comprendre comme cela, effectivement c'est regrettable. » Et malheureusement, oui, les odeurs faisaient parties de sa vie, il avait encore du mal à tout différencier, à bien tout comprendre, à s'y faire tout simplement. Il n'y avait que celle de Tor -et de la bouffe- qui était totalement enivrante. C'était franchement sympa d'arriver à percevoir plusieurs odeurs chez son homme. Elle lui expliqua ensuite les différents types de Loups, et ça c'était franchement intéressant, s'il s'en doutait pour les deux premiers, mais pour les Maudits, c'était quand même quelque chose de plus inédit. Au moins, il allait pouvoir rentrer en apprenant deux ou trois choses à Torvald, ça serait instructif.    « C'est à dire ? Ils ne peuvent pas se transformer du tout, ou alors sur certaines conditions ? Ils ont connaissance de ces odeurs... et.. disons du développement des autres sens, ce genre de choses ?» 

Pour l'Aura, il fut un peu déçu de ne pas avoir de réponse réellement de suite, mais il pouvait bien attendre encore un peu ! L'idée de rencontrer le roi et/ou son augure avait quelque chose de stressant, il n'avait pas spécialement envie de peur de dire une connerie, ou alors, de commettre une erreur fatale. Néanmoins, il ne pouvait pas refuser, c'est quelque chose qui serait probablement beaucoup trop mal perçu... alors... alors il allait devoir faire avec, et  alors qu'il avait simplement acquiescé, il s'arrêta soudain en fronçant les sourcils, réalisant qu'il y a quelque chose dont il n'était pas certain, il hésita quelques instants avant de finalement demander Qu'est-ce que vous appelez Augure, exactement, je vois bien la notion à laquelle cela renvoie dans les dictionnaires et compagnie, mais est-ce que cela a un rapport quelconque, ou pas du tout ? Et finalement il s'était remis un route en la suivant bien sagement, disons que les mutations étaient justes « douloureuses » -et encore... c'était faible- pour le moment, pour le reste, il trouvait que vu les circonstances il ne se débrouillait pas trop mal. Et comment je les retrouve ces meutes, je suppose que je ne vais pas me pointer en croisant le premier Loup, venu pour lui proposer une p'tite mutation comme ça tranquillou... ça doit se faire auprès des … Alphas, ce genre de demande, non? Du coup, ces Alphas ou et comment les contacter, par ce que là encore, il y avait peut-être des protocoles à suivre ! Il essayait de poser toutes les questions utiles ou intéressants, d'amasser le plus d'informations sans que cela ne paraisse suspect. Pour l'instant, il faisait juste dans la logique. Elle lui confirma à demi-mots qu'il avait plutôt intérêt à muter assez souvent pour ne pas provoquer de désastre. Il leva doucement les mains en voyant son regard Mon but n'est pas de blesser ou quelqu'un. Ma conscience ne le permettrait pas et ne s'en remettrait probablement pas, ne vous inquiétez pas, j'ai bien compris qu'une mutation disons... « fréquente » est nécessaire..Je vous suis Madame. Un peu à contre cœur, par ce qu'il se sentait piégé, il monta à l'intérieur de véhicule, il n'y avait plus qu'à espérer qu'il ferait bonne figure devant cette haute autorité, mais pour l'instant il jugeait s'être pas trop mal débrouillée, alors bien sûr que cela aurait pu être mieux, mais c'était quand même un pas trop mauvais départ.
[/color][/b]
Revenir en haut Aller en bas
Dim 30 Sep - 11:29


Meute Argentée

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Edwina S. Svanhildesen, Vyranui Wahlberg et Torvald Marklund. ▹ PSEUDO : ODAYA OCHAVEN. ▹ EMPREINTES : 699 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 30/12/2015 ▹ AGE DU PERSO : 33 ▹ LOCALISATION : Bergen, quelque part dans la ville, à profiter de ses amants ou de la vulnérabilité de son esclave. En train de manipuler quelqu'un, de peaufiner un plan machiavélique ▹ HUMEUR : Changeante, massacrante.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Une lame aiguisée comme ses dents, une montre en argent pour être toujours ponctuelle et faire circuler les légendes, un rouge à lèvres carmin, une bague d'une valeur inestimable et un flacon de parfum. Elle a toujours un petit téléphone jetable ainsi qu'un petit carnet usé dans lequel elle note toutes les personnes quelle croise dans sa vie ainsi que les infos primordiales à leur sujet



Ce qui était assez surprenant, c’était qu’il n’avait aucune connaissance du monde dans lequel il était entré. D’une certaine façon, elle pensait que ça se comprenait, dans le sens où il avait été transformé, il n’était pas né de la sorte. Puis, d’un autre, un loup qui mordait un humain et n’assumait pas ? Dans quel monde celui-ci vivait-il ? C’était quelque chose que la louve n’acceptait absolument pas. Enfin, elle n’allait pas commencer à expliquer de long en large à ce loup la difficulté de son statut et de sa nature, ou même que pour un né-humain ça s’était très mal passé, parce qu’elle n’avait pas beaucoup de respect pour les né-humains, ni pour les loups qui s’abaissaient à mordre des humains et donc n’était pas la bonne personne pour parler de tout ça. Déjà qu’elle ne souhaitait pas réellement accueillir un tel loup sur leur territoire, mais qu’elle faisait comme elle pouvait pour être la plus sympathique possible. « Alors ils ne peuvent se transformer qu’à certaines périodes du mois. Ce ne sont pas eux qui décident de se transformer non. » Elle soupira. « Nous ne comprenons pas très bien ce système et pour plus de sécurité nous les encadrons lors de chaque mutation. » Elle passait évidemment sous silence qu’en fait, sa meute comme la meute noire les tuent. Pour plus de sécurité. Ce n’était pas réellement la bonne façon de démarrer une conversation polie et respectueuse, en tout cas, pas dans son esprit. Elle préféra donc passer sous silence ce petit détail de leur vie lupine.

Alors qu’ils se dirigeaient vers la voiture, afin de partir rencontre le Roi et son Augure, il s’arrêta, une question s’échappant alors de ses lèvres. « Oui effectivement. » Sourire ravi sur le visage, elle se lança dans des explications passionnées sur le rôle de l’Augure, sans pour autant détailler la véracité sur leurs visions et leur place spirituelle. Elle finit sa tirade avec un grand sourire. « Je sais que ça change du monde humain et de leurs croyances. » Elle essaya de ne pas montrer de mépris envers ces autres religions, malgré le fait qu’elle était persuadée que seuls ses Dieux étaient réels. « Mais avec le temps vous vous y ferez. » Après tout, il allait sans doute participer à de nombreuses cérémonies, et les Augures y avaient une place centrale. « Pour les meutes, vous allez avec le temps discerner toutes les subtilités des odeurs. Vous comprendrez vite qu’on peut apprendre beaucoup de chose sur quelqu’un rien qu’à son odeur. Puis ensuite, vous vous rendrez compte qu’en Norvège les loups sont classés selon leurs poils, bien que ça ne soit pas le cas pour les né-humains et les maudits par exemple. Et enfin, il y a une répartition territoriale. Vous êtes solitaire donc vous n’avez pas encore ce sentiment là, mais dès que vous aurez une maison à vous avec votre compagne par exemple, vous allez très très peu accepter les étrangers dans ce territoire. Une fois dans une meute, vous verrez que c’est exacerbé. De ce fait les territoires sont extrêmement bien délimités. Pour vous aider, je vous donnerai une carte de la ville. » Après tout, c’était le minima syndical. « Pour les demandes, en temps que solitaire vous êtes autorisés à aller partout, vu qu’aucun de ces territoires ne vous appartient, les traqueurs – comme moi – vous trouveront à l’entrée du territoire de leur alpha de meute et vous autoriseront à passer. » De toute façon, ils ne pouvaient pas leur refuser ce droit. « Mais ça, ce n’est qu’une fois que vous avez vu le Roi, avant vous risquez plutôt des ennuis. » Gloussa-t-elle, amusée par la petite situation qui pouvait se dessiner. « Je ne m’inquiète pas. Mais il faut que vous compreniez qu’une menace pour notre peuple ne sera pas tolérée. » Autrement dit, il sera exécuté. Puis ils montèrent à l’intérieur de la voiture, direction Solskinn.

rp terminé

NB : tu peux considérer que Sev a rencontré Sol, l'Augure, a eu des réponses à ses questions, une carte de la ville et l'autorisation de se balader partout à Bergen. I love you



I told you to run, i'll burn your heart
YOU'R COMING TO SEE FENRIR
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé






Revenir en haut Aller en bas
 

Nouvel arrivé en Norvège ◊ Sev

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Arrivée d'un nouvel élève : Daniel COOPER - SD
» L'arrivée d'un nouvel élève
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Se nouvel sa yo ki enteresem- Le gouvernement veut construire une capitale moder

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprit Sauvage ::  :: Les environs :: Haukàss-
Sauter vers: