Pourparler - Grisha
EVENTS EN COURS

Aucun pour le moment.

LES ANIMATIONS RP

- La loterie rp, ici.
- La recherche de rp, ici.
- L'intervention inrp des chasseurs, ici.
- Les rumeurs inrp, ici.

SCÉNARIOS DE NOS MEMBRES

- bêta de la meute brune ici.
- petite soeur portée disparue ici.
- bêta de la meute rousse ici.
- le jouet humain d'une louve ici.


Laisse ton avis dans ce sujet.

TOP PARTENAIRES


VOTE POUR LE FORUM




 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur ESPRIT SAUVAGE !
Sur le forum vous pourrez incarner un loup ou un humain.
On espère que vous trouverez votre bonheur, n'hésitez pas à fouiller les pvs, scénarios et les pré-liens
N'oubliez pas que vous avez deux semaines pour faire votre fiche
Pensez à voter pour nous, dans ce sujet et à promouvoir notre forum sur Bazzart, PRD et OMR :coeur2:

Partagez | 
 

  Pourparler - Grisha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jeu 5 Juil - 22:35


Solitaires Norvégiens

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Nicholas, Stein, Elias, Tomas & Ivar ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 85 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 17/09/2017

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Lieu et date du rp : Juillet 2019, quartier neutre
Protagonistes: Grisha & Sev
Résumé du rp: SEv aimerait intégrer la meute rousse
Actions réalisées au cours de ce rp: UC UC UC

Un an, cela faisait officiellement plus d’un an qu’il était devenu cette Bête, cette chose qu’il ne supportait pas, ce monstre. Dans quelques mois, cela ferait même également un an qu’il n’avait pas revu sa Suède natale, son beau pays qui lui manquait temps. Heureusement, qu’il y avait Torvald, heureusement que son mari était toujours là auprès de lui malgré tout. La situation était complexe et il savait qu’il était peut-être un pion essentiel pour que les chasseurs comprennent mieux les Loups, pour qu’ils mieux les appréhender, percer leurs secrets. Il avait bien compris à présent que certains étaient inoffensifs, que l’on pouvait les laisser vivre et que d’autres il fallait s’en méfier comme de la peste (comme de la meute argent ou noire). Comme lui avait remarqué un certain roux quelques temps auparavant, il allait falloir qu’il trouve une meute d’accueil, et si au départ il s’en ressentait pas le besoin, aujourd’hui les choses devenaient de plus en plus compliquées à gérer, cette chose en Lui. Il avait peur, à termes de faire du mal à quelqu’un surtout Torvald, alors il allait falloir qu’il se trouve une meute d’accueil afin qu’il ne soit plus Solitaire. Il n’était pas certain que ce soit une bonne chose, il n’était pas sûr de supporter la hiérarchie et compagnie, mais il n’avait guère le choix.

Alors, histoire de parler de tout cela et se doutant que ça ne serait pas quelque chose qui se ferait simplement, il avait contacté un Bêta de la meute rousse qu’il ne connaissait pas particulièrement ; mais Leif faisait partie de cette meute, et ç avait beau être un petit con relou, au final sa compagnie n’était pas forcément désagréable -même si on avait souvent envie de l’égorger-. Il avait donc demandé à rencontrer Grisha histoire de parlementer de tout cela, l’alpha de meute étant très occupé selon les dires de Leif.

Il s’était préparé histoire de ne pas faire trop faire mauvaise impression, enfin disons qu’il avait revêtu des habits corrects en essayant de ne faire ni trop pouilleux, ni trop sérieux, ni trop « sexy », on ne savait jamais sur qui on tombait, il ne voulait pas que le loup avec qui il parlerait le prenne pour un gigolo ou autres ! Il embrassa Torvald avant de partir en lui promettant qu’il lui raconterait tout en revenant. Il n’était pas certain de savoir exactement ce qu’il voulait… entrer ou pas dans une meute ? Il avait peur de ce que cela représentait, et même s’il était pas trop mal renseigné, il avait du mal à saisir exactement le ressenti qu’il aurait à ce moment-là. Il se connaissait, s’il ne sentait pas le roux il se débrouillerait pour saboter l’entretien… même si au final c’était peut-être vital pour lui d’intégrer une meute. Sinon il pourrait toujours voir avec la meute Brune, ce Nicholas avait l’air de connaitre les bonnes personnes mais… mais il ne savait pas dire pourquoi il avait l’impression, peut-être à tort, que la meute rousse avait quelque chose en plus. C’était stupide, il le savait le ressenti n’était pas forcément quelque chose de « réel ».

Il se dirigea ensuite vers le café où il avait donné rendez-vous à Grisha, c’était un lieu neutre, pour démarrer la conversation c’était probablement mieux… s’il y avait besoin, il irait ensuite là où le souhaiterait le plus haut gradé. Une fois arrivé au lieu de rendez-vous, il se commanda un grand café en attendant le roux, il stressait et n’aimait pas cette odeur que ce sentiment dégageait. Ca faisait mauvais genre…. En espérant que le roux ne lui en tiendrait pas trop rigueur. Et enfin, il arriva, Sev se demanda alors comment agir : faire un signe de main, se lever en guise de respect, rien de tout cela ? Il n’en savait rien alors il se contenta du geste de la main histoire que l’autre Loup le repère bien. Bonjour, merci d‘être venu…je… je suis désolé, je ne m’y connais pas trop en protocole, j’espère que vous ne m’en tiendrai pas rigueur si je gaffe un peu. Il lui fit un vague sourire désolé. Voilà, paraitre un peu confus, désorienté était probablement une bonne chose histoire de le mettre dans de bonnes conditions. Le tout serait de ne pas être dans l’excès, il fallait savoir être modéré et il essayerait de s’adapter suivant ce que son interlocuteur dirait.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 6 Juil - 0:13


Meute Rousse

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ PSEUDO : Rakska ▹ EMPREINTES : 23 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 02/07/2018 ▹ LOCALISATION : Non loin ▹ HUMEUR : Ours en peluche

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Son téléphone portable, de quoi grignoter, son arme de service





Pourparler
Sevastyan & Grisha

« I don't know you yet, hope I won't regret it someday  »
- J'ai rien fait, j'vous jure c'était pas moi !

Pour la énième fois de la journée, Grisha lève les yeux au ciel avec un soupir las. Bah tiens. Si on les écoute, ce n'est jamais de leur faute. Ils accuseraient leur caniche boiteux de leurs propres délits s'ils le pouvaient. Sans réel ménagement -il n'en a jamais pour les pervers présumés qui rôdent autour des établissements scolaires- il conduit le suspect jusqu'à une cellule où il marinera quelques heures avant que ses collègues ne l'interrogent. Pour lui, la journée se termine dans...

- Eh Leskov, tu devrais pas avoir fini ton service depuis un bon quart d'heure ? Qu'est-ce que tu fiches encore là ?
- Hein... ? Fronçant les sourcils, il jette un oeil à la vieille pendule accrochée au mur... Et jure avant de partir en courant vers les vestiaires. Eh merde, j'vais être en retard ! Laisse la paperasse sur mon bureau, je m'en charge demain ! Ce à quoi son collègue répond d'un signe de la main négligeant tout en riant un bon coup. La ponctualité, ce n'est pas vraiment le fort de leur russe préféré (parce qu'il est le seul ?).

Rapidement débarrassé de son uniforme de service, le voilà donc qui court presque jusqu'à l'arrêt de bus pour y grimper in extremis en essuyant le regard courroucé d'une petite grand-mère qui paraît lui reprocher de prendre tant de place à lui tout seul. Il lui adresse un sourire contrit qui n'a pas l'air de lui accorder davantage d'indulgence. Heureusement le calvaire cesse quand il descend quelques arrêts plus loin. Plus qu'à marcher quelques minutes pour rejoindre le café où on lui a donné rendez-vous.
En tant que bêta de la meute, c'est normal de se charger de ce genre de choses. Pourtant, il se sent toujours aussi nerveux. Et s'il se plante ? S'il ne rend pas justice à la réputation de sa meute ? Enfin la réputation, vu le niveau où elle se trouve depuis quelques temps... Ce n'est guère fameux. Mais justement, il veut d'autant plus éviter de se vautrer. Ce loup solitaire, Sevastyan, il ne le connaît pas. Il ne croit pas l'avoir déjà croisé ni même avoir entendu parler de lui, d'ailleurs. Ce qui serait une bonne chose à priori. Ne pas faire de vagues est une qualité en ces temps troublés. Mais est-ce qu'il aurait les qualités requises pour les rejoindre... Rien n'est moins sûr.

C'est avec un soupir qu'il pousse finalement la porte du petit établissement, balayant les tables du regard. Grisha fronça légèrement le nez. C'est possible d'être si nerveux que ça ? 'tain j'ai jamais bouffé personne que je sache maugréé-t-il en son for intérieur avant de repérer le solitaire qu'il rejoint aussitôt.

- Excusez-moi pour le retard, je vois jamais l'heure passer quand je travaille, c'est infernal. Avec un nouveau soupir -il ne les compte plus depuis longtemps- Grisha attrape l'élastique à son poignet pour attacher sommairement sa crinière, histoire d'avoir l'air un peu plus présentable. Ce qui ne l'empêche pas d'accorder une pleine attention à son interlocuteur. Détendez-vous, personne ne va vous poser de questions gênantes ni vous demander d'aller attraper un nouveau-né pour le sacrifier à la gloire de Satan. D'ailleurs, on peut se tutoyer ? Je pense que ça aiderait un peu. D'un geste de la main il hèle une serveuse et commande un thé glacé. Hors de question de boire quelque chose de chaud avec une météo pareil, il n'est pas encore suicidaire. Je suppose que vous avez des tas de questions, mais avant ça, j'en aurais aussi quelques unes. La première et pas des moindres : pourquoi les roux ? Ah et juste au cas où, je ne pars pas à la pêche aux compliments là, je voudrais une réponse aussi honnête que possible. Même si ça doit ne pas me plaire.

Si les roux ne sont pas réputés pour leur intégrité, ce n'est pas pour autant que Grisha tolérera que l'un des leurs décide soudainement de retourner sa veste pour leur planter un couteau dans le dos. Ah non, ils n'ont pas besoin de ça maintenant. S'ils doivent intégrer Sevastyan, il veut être sûr qu'il ne représentera pas un danger pour eux. C'est qu'il engage sa réputation dans cette affaire aussi, il ne doit pas l'oublier.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Sam 7 Juil - 21:57


Solitaires Norvégiens

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Nicholas, Stein, Elias, Tomas & Ivar ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 85 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 17/09/2017

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



C’était simple. Très simple, sa requête ne serait pas compliquée, l’autre –le Bêta- n’aurait qu’à répondre oui ou non et voilà. Bien sûr, il se douta que ce n’était pas aussi simple mais il faisait ce qu’il pouvait pour se déstresser ! Se présenter de la sorte n’arrangerait pas forcément ses affaires, il en avait totalement conscience, mais il n’y pouvait rien, et cela faisait un moment qu’il n’avait pas été dans un tel état. Probablement par ce qu’il avait peur qu’en restant « solitaire », il finisse par faire du mal à quelqu’un. C’était une possibilité, même si ce n’était pas certain et ce n’était pas une option pour lui, surtout s’il touchait à son mari pour X ou Y raison. Il ne voulait pas le frapper ou autre en perdant le contrôle, il voulait juste continuer de protéger la race humaine et il était potentiellement un danger à présent !

Il était trop tard pour reculer. Il devait tout faire pour bonne impression et avec cette odeur de stress, c’était probablement déjà mal parti. Il soupira, s’agaçant lui-même. Mais le Bêta était arrivé. Tout allait à présent se jouer. Son interlocuteur se mit à parler et Sev haussa un sourcil perplexe lorsque l’autre loup parla de ne pas sacrifier un nouveau-né à la gloire de Satan. Est-ce qu’il était censé rire ? Par ce qu’en l’occurrence il ne trouvait pas ça spécialement marrant, mais il avait bien compris que c’était du second degré et nullement offensant. Il ne put néanmoins s’empêcher de lui faire un vague sourire avant de reprendre la parole : « Oui, oui bien sûr si vous… tu préfères on peut se tutoyer. » A quelque chose près en plus, ils devaient avoir le même âge… « c’est Juste que j’ai l’impression de jouer quelque chose d’important avec cette discussion, et ce n’est pas quelque chose que je prends à la légère. » ajouta-t-il en guise d’excuse à son « stress ». Il se tut quelques secondes avant de se passer une main dans les cheveux et réfléchit quelques instants à comment répondre au mieux à la question posée. Ce n’était pas simple, et surtout très important. Après une dizaine voire une vingtaine de secondes de silence Sev se lança finalement « Je ne sais pas grand-chose que toutes les meutes qu’il y a ici… Juste que certaines, en tant que… Mordu ? C’est comme ça que vous dites, ne m’accepterez pas. Ce qui réduit le choix de 5 à 3. Votre meute m’a semblé juste la plus adaptée et la plus apte à m’accueillir, je ne dirai pas forcément que c’est de l’instinct mais je crois que c’est quelque chose qui s’en rapproche. Il se tut quelques instants avant de reprendre Comprenez-moi, mon statut me convient tout à fait, être solitaire, au final je ne connais que ça… Je vais être franc, je ne sais pas ce que c’est être dans une meute, les ressentis et compagnie… mais j’en ressens le besoin d’une manière inexplicable. Je ne veux blesser personne, je préfère être avec des personnes qui…. Disons pourront me conseiller. Temps de silence, il l’observa quelques instants dans les yeux avant de les baisser. Je comprends bien que dans un contexte politique compliqué, ça doit être le genre de décision difficile pour vous… mais comme j’le disais je ne veux pas blesser… les autres. pour ne pas dire humain, il ne voulait pas devenir dingue, et, en tant que Bêta n’était-ce pas de son devoir d’aider un loup en difficulté ? Il n’était pas spécialement certain de la réponse. Il ne s’y connaissait pas assez pour affirmer ou infirmer les choses, mais la seule chose qu’il savait plus ou moins de ce type c’était qu’il était flic or e genre de personnalité n’aimait pas mettre la vie d’innocents en danger. Il espérait donc avoir argué le bon argument et que ce dernier ne se retournerait pas contre lui.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 18 Juil - 12:19


Meute Rousse

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ PSEUDO : Rakska ▹ EMPREINTES : 23 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 02/07/2018 ▹ LOCALISATION : Non loin ▹ HUMEUR : Ours en peluche

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Son téléphone portable, de quoi grignoter, son arme de service





Pourparler
Sevastyan & Grisha

« I don't know you yet, hope I won't regret it someday  »
L'anxiété que dégage Sevastyan est compréhensible. Pour un solitaire ce n'est jamais facile de devoir faire le premier pas de s'ouvrir à un autre dans l'espoir d'être intégré à une meute. Certains voient même cela comme une preuve de faiblesse et par fierté, n'intégreront jamais la moindre meute. Avec des conséquences parfois catastrophiques aussi bien pour les humains avoisinants que pour les loups présents sur le même territoire.
Aussi est-ce pour cela que Grisha tente d'aborder cette discussion avec le plus de décontraction possible, d'alléger l'atmosphère. Il aime que les gens soient à l'aise en sa présence, il n'a jamais voulu effrayer ou rendre nerveux qui que ce soit. Sauf cas exceptionnel, évidemment. Pour l'instant, tout ce qu'il veut c'est que son vis-à-vis se détende suffisamment pour pouvoir être aussi franc que possible. De là à croire qu'il sera parfaitement honnête... Grisha n'est pas aussi naïf. Des choses lui seront cachées, ou seront éludées, il le sait. C'est inévitable. Personne ne se confie entièrement à un parfait inconnu dès la première rencontre. Sûrement pas dans un contexte politique lupin tel que celui qu'ils doivent supporter ces temps-ci, pour ne rien arranger.

Aux paroles de Sevastyan, le bêta opine doucement du chef. Ses mots paraissent sincères, malgré les temps de pause qu'il interprète comme de l'hésitation. Le stress ? Probablement. En tout cas il ne trouve rien à redire. Qu'il prenne leur entrevue au sérieux est bon signe pour autant qu'il puisse en juger. C'est à lui de le rassurer.

- Oui, mordu c'est le terme qu'on utilise. Et en effet, je te déconseille d'approcher les Noirs ou les Argents. Crois-moi, tu passerais un mauvais quart d'heure... A supposer que tu t'en sortes en vie. Avec un sourire, il remercie la serveuse qui lui apporte son verre et en prend une grande gorgée le temps que la jeune femme s'éloigne suffisamment pour qu'il puisse reprendre la parole sans crainte d'être écouté. Je comprends que rester solitaire puisse être tentant, bien que personnellement j'ai détesté ça. Le souci c'est que notre espèce est fondamentalement grégaire, que nous le voulions ou non. Rester seul n'est pas bon pour notre équilibre psychologique, crois-moi. Alors bien sûr il y a des exceptions, des loups qui vivent très bien dans leur coin sans jamais embêter personne, mais... J'ai déjà assisté à des cas assez extrêmes. Ce n'était pas beau à voir. A l'époque, il était encore jeune. Une dizaine d'années à peine. Mais il se souvient encore très distinctement des membres taillés en pièce, du sang qui maculait le sol... Plus jamais. Intégrer une meute, c'est un peu comme se trouver une seconde famille. On veille sur toi, pour peu que tu en fasses de même. C'est donnant donnant. Là, Grisha marque une pause avec un soupir en s'appuyant contre le dossier de sa chaise. Son regard scrute le visage de Sevastyan, comme s'il y cherchait quelque chose, un signe, n'importe quoi. Ceci dit il reprend assez rapidement. Tu as l'air très inquiet à l'idée de perdre le contrôle et de blesser quelqu'un... Tu as déjà frôlé ce genre d'incidents ? Tu as peut-être une personne à protéger, dans cette histoire. Je peux le comprendre. Tu sais, être un loup ne signifie pas couper les ponts avec les humains. Regarde, je travaille avec eux. Alors oui, normalement on essaie de ne pas trop se lier à eux, mais... A titre personnel, je trouve ça impossible. On a pas vraiment le choix, le tout c'est d'arriver à cohabiter pacifiquement. Enfin, tant qu'on ne court pas après armés de fourches et de torches. lâche-t-il avec un léger rire. Oh certains en seraient bien capables ! Comme tu l'as très justement souligné, la situation est un rien tendue en ce moment. Surtout pour les Roux. Alors si je dois t'intégrer à la meute, je veux être certain que tu ne feras rien de stupide. Si trahison il y a... C'est le mauvais côté de l'ours en lui qui ressortira, et cela n'a jamais rien donné de bon.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé






Revenir en haut Aller en bas
 

Pourparler - Grisha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pourparler ? Au diable les misérables têtes d'œuf qui ont inventé les pourparlers [PV Harley]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprit Sauvage ::  :: Quartier Neutre-
Sauter vers: