Rendez-vous en terre inconnue - Ester
EVENTS EN COURS

Aucun pour le moment.

LES ANIMATIONS RP

- La loterie rp, ici.
- La recherche de rp, ici.
- L'intervention inrp des chasseurs, ici.
- Les rumeurs inrp, ici.

SCÉNARIOS DE NOS MEMBRES

- bêta de la meute brune ici.
- petite soeur portée disparue ici.
- bêta de la meute rousse ici.
- le jouet humain d'une louve ici.


Laisse ton avis dans ce sujet.

TOP PARTENAIRES


VOTE POUR LE FORUM




 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur ESPRIT SAUVAGE !
Sur le forum vous pourrez incarner un loup ou un humain.
On espère que vous trouverez votre bonheur, n'hésitez pas à fouiller les pvs, scénarios et les pré-liens
N'oubliez pas que vous avez deux semaines pour faire votre fiche
Pensez à voter pour nous, dans ce sujet et à promouvoir notre forum sur Bazzart, PRD et OMR :coeur2:
Nous manquons de loups américains ! I love you
N'hésitez pas à les tenter

Partagez | 
 

  Rendez-vous en terre inconnue - Ester

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sam 28 Juil - 10:41


Meute Noire

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Nicholas, Elias & Sevastyan ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 103 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 24/06/2017

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Lieu et date du rp : Mi-juillet 2019
Protagonistes: Ester & Ivar
Résumé du rp: ici
Actions réalisées au cours de ce rp: elles ont pour vocation de modifier l'intrigue en cours du forum


Il était rentré la veille au soir assez tard de son voyage aux Etats-Unis, et la question qui trottait toujours depuis qu’il avait dû tuer la Mordue était la même : est-ce qu’il n’avait pas commis une erreur ? Est-ce qu’il n’avait pas trop agi dans la précipitation ? Il n’était sûr de rien, mais sur le coup, il était certain de bien agir pour protéger les siens … et même plus protéger tous les Loups. Le souvenir de la merde qu’Avyn avait produit était toujours présent, alors qui sait ce que pouvait faire cette grande gueule de journaliste qui avait une dent contre eux et qui adorait les maudits. Non, il avait bien fait, elle préparait forcément quelque chose sinon, pourquoi aurait elle eut sur elle une clé USB codée ? Il restait plein de questions sans réelles réponses mais la chose dont il était certain c’est qu’il fallait qu’ils découvrent rapidement ce qu’il y avait sur la clé USB ; et au moins c’était un souci en moins de réglé. Il ne la connaissait pas forcément bien, mais une humaine qui s’accouplait à un maudit en sachant ce qu’il était, une humaine qui perdait son bébé à cause de Loups, qui se faisait enfermée puis transformée, c’était certain qu’il ne serait rien arrivé de bon !

Il avait d’ores et déjà prévenu son père de son retour et avait rendez-vous avec lui en début d’après-midi, il avait donc demandé à Ester s’ils pouvaient se voir histoire qu’ils parlent un peu de ce qui s’était passé là-bas. En arrivant, il en avait déjà parlé à sa mère tout en lui donnant les herbes et plantes qu’elle lui avait demandées. Maintenant, il voulait voir également ce qu’en pensait Ester, il voulait avoir un autre avis surtout que c’était Ester qui gérait les traqueurs et les informations qu’il lui apportait étaient donc importantes. Il avait demandé à la louve argent de le rejoindre non loin du Palais. Il avait pris la clé USB avec lui, peut-être qu’elle saurait mieux que lui comment la décrypter, il n’était franchement pas doué avec l’informatique et si c’était le cas pour elle aussi, elle avait peut-être plus de contacts que lui. Il y avait bien un bon informaticien parmi les Loups argents ?! Quelqu’un de confiance qui œuvrait pour le bien des Loups, comme son Père.

Etrangement, son avis était important pour lui, peut-être par ce que sa réaction en dirait beaucoup sur la suite des évènements. Il l’avait déjà mis au courant par message, lorsqu’il était encore là-bas, histoire qu’elle sache ce qui s’était passé et surtout qu’il avait retrouvé la mordue, qu’il lui avait réglé son compte mais que cela allait probablement poser quelques soucis pour lui. Elle n’ét ait qu’une solitaire, il avait été certain à ce moment-là qu’il s’en tirerait à bon compte. Il avait toujours été agréable, courtois avec les Loups des Meutes Américaines… alors tout irait bien pour lui, il faisait confiance à la justice Lupine, malgré les différences de mœurs, il n’avait rien fait de réellement reprochable, mais au cas où… au cas où il y ait des représailles, il avait tenu au courant son père et Ester. Ce qui pourraient l’aider en cas de souci « diplomatique », il avait préféré en parler à Vyranui une fois revenu, c’est-à-dire la veille au soir. Il n’avait pas voulu l’inquiéter avant, surtout pour pas grand-chose, elle avait d‘autres chats à fouetter et en plus niveau diplomatie avec les USA, elle ne pourrait pas faire grand-chose.

Un léger bruissement attira son attention avant que l’odeur de son rendez-vous arrive jusqu’à son nez fin. « Bonjour Ester ! Comment vas-tu ? » dit-il avec un vague sourire sur les lèvres. Pour sa part il était crevé, le jet lag était dur, mais il pourrait se reposer des le soir même alors, il comptait se donner à fond encore quelques heures.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 29 Juil - 10:41


Meute Argentée

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Edwina S. Svanhildesen, Vyranui Wahlberg et Torvald Marklund. ▹ PSEUDO : ODAYA OCHAVEN. ▹ EMPREINTES : 696 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 30/12/2015 ▹ AGE DU PERSO : 33 ▹ LOCALISATION : Bergen, quelque part dans la ville, à profiter de ses amants ou de la vulnérabilité de son esclave. En train de manipuler quelqu'un, de peaufiner un plan machiavélique ▹ HUMEUR : Changeante, massacrante.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Une lame aiguisée comme ses dents, une montre en argent pour être toujours ponctuelle et faire circuler les légendes, un rouge à lèvres carmin, une bague d'une valeur inestimable et un flacon de parfum. Elle a toujours un petit téléphone jetable ainsi qu'un petit carnet usé dans lequel elle note toutes les personnes quelle croise dans sa vie ainsi que les infos primordiales à leur sujet



Il y a de cela quelques temps, Ivar était parti en Amérique pour des raisons personnelles. Bien que ayant été tenue informée par le Roi et par le loup en personne – elle ne pourrait alors plus le contacter pour son rôle de traqueur – elle ne s’attendait pas à ce qu’il revienne aussi rapidement en Norvège. C’est d’ailleurs ce dernier qui l’avait contacté, afin de la rencontrer personnellement, souhaitant s’entretenir à son sujet. D’une certaine façon, Ester angoissait un petit peu, bien qu’elle ait recroisé le loup avant son départ, ce sera la première fois qu’elle le rencontre personnellement depuis que Solskinn l’a reconnu comme étant son fils. Autant dire qu’elle n’en revenait pas que son Roi puisse être père, mais aussi que le fils en question était tout aussi sympathique. Étonnant d’ailleurs qu’il présente autant de traits propres à son père, tout en ressemblant particulièrement à sa mère. Il était le parfait mélange d’un loup argenté et d’un loup noir. Ester ne savait plus trop comment se positionner à son sujet. Bien sûr, elle restait sa chef et n’y voyait aucun inconvénient, mais sa posture d’héritier du trône et, qui plus est, du fils de l’homme qu’elle adulait, la faisait voir les choses différemment. En tout cas, elle préférait ne pas s’attarder trop longtemps sur ces détails, afin de ne pas trop réfléchir à ce sujet. Il restait un loup comme les autres après tout.

Elle était partie en voyage d’affaires pendant quelques jours, ayant été appelée par quelques-uns des hôtels qu’elle gérait. Rien de bien grave, mais elle avait dû régler des soucis hiérarchiques, des soucis d’argent et d’organisation, chose qui l’avait plutôt passablement ennuyé. D’autant plus qu’elle avait – majoritairement – échangé qu’avec des humains, chose qui ne lui plaisait pas. Pour dire qu’elles ne lui plaisaient absolument pas. Les humains avaient toujours le chic pour l’ennuyer et pour ne jamais savoir que faire, quoi dire ou comment se comporter. De plus, leur comportement était extrêmement prévisible. La moitié d’entre eux bavaient sur son corps sans aucune retenue, quand l’autre moitié était débile comme un pot. Autant dire que les conversations tournaient vite à l’embarras ou à l’ennui, ce qui l’agaçait prodigieusement. Enfin, elle était bien contente de retrouver son pays et son peuple. Les loups n’étaient pas mieux servis que par leurs congénères, elle le confirmait.
Avant de rencontrer son rendez-vous de la soirée, au palais – puisqu’il s’y déplaçait, elle passa par sa chambre. En effet, comme la majeure partie de la meute argentée, elle y logeait et avait donc ses propres quartiers. Dans ces derniers, elle prit un bon bain, afin de détendre son corps et son esprit, et de se débarrasser de l’odeur crasseuse des quelques personnes qu’elle avait rencontré dans la journée. Puis, elle se sécha, enfila une robe kaki légère, fluide, qui lui permettait d’être à l’aise et qui avait l’avantage de s’enlever rapidement – si jamais elle voulait muter. Ainsi, la journée n’était pas terminée (et il restait quelques heures avant que ça soit le cas), elle préférait donc être parfaitement à l’aise, surtout qu’elle n’avait plus d’impératifs professionnels à gérer. Sortant de ses quartiers, pieds nus, démaquillée et simplement vêtue d’une robe, elle se promena dans les couloirs du palais, passa par la cuisine pour grignoter quelques tranches de lard et finit par se diriger dans le hall. Elle y retrouva d’ailleurs Ivar. « Bonjour Ivar. » Lui répond-t-elle, polie. « Je vais très bien, merci. Et toi ? » Elle l’invita à le suivre, les dirigeant vers un petit salon, dans lequel ils s’installèrent confortablement. « Que t’amène-t-il par ici ? » Elle était assez curieuse et préférait lui demander directement, plutôt que d’attendre en vain qu’il se décide à lâcher le morceau.



I told you to run, i'll burn your heart
YOU'R COMING TO SEE FENRIR
Revenir en haut Aller en bas
Mer 1 Aoû - 21:12


Meute Noire

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Nicholas, Elias & Sevastyan ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 103 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 24/06/2017

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Il n’avait jamais été un bon parleur, il le savait pertinemment mais pourtant il allait falloir que sur ce coup-ci, il soit un peu plus éloquent que d’habitude, mais  ce n’est pas pour autant qu’il préparé un pseudo-discours à l’avance, il préférait dire les choses comme elles viendraient. Oui, c’était bien cela, il préférait totalement aviser, selon un feeling, peut-être était-ce un tort  mais ça seul l’avenir pourrait lui dire. Il n’était présent que depuis quelques minutes dans le Hall lorsqu’Ester arriva, le saluant. Parfait, elle aussi était plutôt assez ponctuelle, la journée commençait plutôt bien, et il était franchement agréable  e revoir quelqu’un comme Ester, quelqu’un qui partageait ses points de vue par ce qu’aux USA et cette culture du « maudit » ça avait été assez horrible pour lui lorsqu’il avait côtoyé des loups. Ca va plutôt bien, un peu toujours … disons fatigué à cause du décalage horaire, mais je suis certain que dès demain ça ira mieux ! Ou pas, mais il était jeune, bien constitué, cela ne devrait pas durer longtemps, juste le temps de se réhabituer aux jours/nuits de la Norvège. Après ces courtes phrases, il s’était dirigé avec elle jusqu’à un petit salon  où il s’installa confortablement sur un fauteuil. A peine avait-il posé ses fesses princières sur le siège que la louve argent reprit la parole, il eut un vague sourire et sortit la clef USB de sa poche. Cette clef USB appartenait à l’autre folle de Mordue Rousse, enfin qui est devenue solitaire. Je l’ai retrouvée aux USA et elle cachait quelque chose, je ne sais pas quoi… mais je m’en suis occupée, on a plus à se soucier d’elle… et elle avait l’air de tenir tout particulièrement à protéger cette chose. Il se tut quelques instants avant de reprendre Malheureusement, cette clef est cryptée et je ne suis pas assez doué en informatique pour me débrouiller seul, je me disais que toi tu serais peut-être plus à l’aise, ou alors… que tu connaitrais quelqu’un de confiance qui pourrait trouver ce que cela cache ? Il se tut quelques instants avant de continuer Je pense que sa mort n’est pas quelque chose de trop fâcheux de ton point de vue, n’est-ce pas  ? Il était à peu près certain de sa réponse, mais il espérait qu’il ne se trompait pas, de toute manière vu qu’il était revenu sans encombre, c’est qu’il n’avait eu aucun souci diplomatique. En attendant la réponse de la jeune femme, il tapota doucement sur sa jambe, il arborait son air le plus neutre comme il ne savait pas trop quelle serait sa réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 4 Aoû - 15:30


Meute Argentée

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Edwina S. Svanhildesen, Vyranui Wahlberg et Torvald Marklund. ▹ PSEUDO : ODAYA OCHAVEN. ▹ EMPREINTES : 696 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 30/12/2015 ▹ AGE DU PERSO : 33 ▹ LOCALISATION : Bergen, quelque part dans la ville, à profiter de ses amants ou de la vulnérabilité de son esclave. En train de manipuler quelqu'un, de peaufiner un plan machiavélique ▹ HUMEUR : Changeante, massacrante.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Une lame aiguisée comme ses dents, une montre en argent pour être toujours ponctuelle et faire circuler les légendes, un rouge à lèvres carmin, une bague d'une valeur inestimable et un flacon de parfum. Elle a toujours un petit téléphone jetable ainsi qu'un petit carnet usé dans lequel elle note toutes les personnes quelle croise dans sa vie ainsi que les infos primordiales à leur sujet



Il était peu courant, depuis l’arrivée de Solskinn au pouvoir, de croiser des loups noirs dans le Palais Royal. Ca se comprenait. Forcés d’exclusion, ils avaient dû faire profil bas pendant quelques temps – et à vrai dire, encore aujourd’hui, bien que la situation tînt à s’améliorer. La meute argentée se méfiera toujours de son plus grand allié, la meute noire. Ce n’était pas pour rien qu’ils avaient toujours fait front commun, pas pour rien que l’Alpha de la meute au poil d’ivoire, se méfiait de cette dernière, c’est parce que les deux meutes se connaissaient bien trop. Ils savaient parfaitement ce dont l’autre était capable. Pour le meilleur, mais aussi – et surtout – pour le pire. Autant dire qu’ils préféraient faire attention, ne pas trop s’exposer aux loups noirs, qui savaient se montrer dangereux, surtout quand ils se sentaient aculés. Aujourd’hui, ils avaient une liberté certaine de mouvement, tout en étant potentiellement limité dans leurs actions, et surveillés. Bien qu’ils semblassent s’y faire, Ester se doutait bien qu’une vague de rébellion existait sous leur soumission actuelle. Ainsi, la venue d’Ivar n’était ni une bonne, ni une mauvaise nouvelle. Ester s’en accommodait, s’y préparait et se méfiait. Tout était envisageable, bien qu’Ivar restait un loup qu’elle appréciait. « Je n’en doute pas, on ne s’y fait jamais vraiment à ce décalage horaire. » Pour le vivre très régulièrement, du fait de son métier, elle le savait. Le vivait. Avec le temps, ça restait plus simple – surtout grâce à leurs facultés lupines, même si avec l’âge, s’en remettre restait plus difficile qu’à l’âge actuel du loup noir.

Finalement, le jeune loup vint à la raison de sa venue. Un meurtre donc. Un sourire carnassier s’épanouit sur le visage de la chef des traqueurs, qui, ravie, frappa dans ses mains. « Félicitations ! » Elle était ravie, exultait. « Dommage que je n’ai pas pu voir ça, ni même y participer ! » Elle se leva, se dirigea vers un petit bar, d’où elle sortit une bouteille de champagne – même Solskinn avait ses goûts de luxe – et sans attendre, débouchonna la bouteille. « On va fêter ça ! » Elle éclata d’un rire sarcastique, heureuse de la situation. Attrapant deux coupes avec sa main gauche, elle versa le liquide ambré dans ces dernières avant de servir le traqueur assis en face d’elle. « Elle ferme bien sa gueule la mordue maintenant. » Ravie, elle but une gorgée de sa boisson, avant de redevenir sérieuse. « Pour ce qui est de la clé, tu as eu raison de nous l’emmener. On saura l’utiliser à bon escient. » Elle l’attrapa, regarda quelques détails. « Hm, j’avoue j’y connais rien, mais on devrait trouver quelqu’un qui saura s’y prendre. J’ai quelques contacts qui m’en doivent une, ça ne prendra pas trop de temps. » Elle posa la clé sur la table basse, s’installa confortablement dans le fauteuil, avant de boire une nouvelle gorgée de champagne. « Ah non, ce n’est pas fâcheux du tout. » Elle ricana. « Celle-là n’a eu que ce qu’elle méritait. » Une mimique de dégoût se dessina sur son visage. « Elle s’est accouplée avec un maudit, maintenant elle pourrit quelque part et c’est très bien. » Autant dire qu’elle n’allait pas la pleurer. « Raconte moi comment ça s’est passé ! Je veux tout savoir ! » S’exclama Ester, bien trop curieuse à ce sujet.



I told you to run, i'll burn your heart
YOU'R COMING TO SEE FENRIR
Revenir en haut Aller en bas
Dim 12 Aoû - 19:05


Meute Noire

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Nicholas, Elias & Sevastyan ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 103 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 24/06/2017

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



De toute manière, je ne compte pas non plus voyager régulièrement, à part si c’est réellement nécessaire, mais je ne sais pas comment tu fais, surtout si tu dis que l’on ne s’y habitue jamais ! Enfin demain ça devrait aller mieux ! Et bientôt, il s’était expliqué sur le pourquoi du comment il était ici. L’avis d’Ester était quand même quelque chose d’important pour lui, et en plus elle était Chef (des Chefs » des Traqueurs, c’était normal qu’il sache à quoi s’en tenir, si elle approuvait ou non ce geste. Il fut vite rassuré en voyant l’expression de la jeune femme. Parfait, elle le comprenait donc, il eut même un petit rire à sa première répartie. « Je suis certain que tu te serais bien amusée, mais j’ai pensé à toi et je t’ai rapporté un petit souvenir. » Il sortit de sa poche une petite mèche de cheveux de la solitaire, assez petite pour ne pas que cela se voit sur le cadavre mais assez grande pour qu’Ester puisse la brûler ou s’en faire un pendentif… ou autre chose de son imagination, peut importait. La louve s’était ensuite dirigée vers un petit bar d’où elle en sortit une belle bouteille ! « Avec plaisir ! ». Il prit la boisson, trinqua avec l’autre traqueuse, heureux qu’ils s’entendent « si bien », qu’ils se comprennent au moins sur ce point-là. « C’est sûr, qu’elle ne risque plus de l’ouvrir maintenant ! » Enfin du moins en théorie, par ce que dans la pratique, c’était quand même totalement autre chose… Ils ne savaient pas ce qu’elle avait préparé et avec qui, quelle surprise (mauvaise, forcément), elle avait pu leur concocter ! Avec un peu de chance, il était intervenu juste à temps, mais pour l’instant le plus important restait donc de réussir à décoder la clé USB ! Elle le rassura d’ailleurs, elle allait se débrouiller pour que ce « dossier » soit traité en urgences parmi ses contacts. « Parfait surtout tiens-moi au courant, j’espère que je suis intervenu au bon moment, maintenant avec le numérique je sais qu’il faut se méfier. » Il soupira doucement, tandis qu’elle le rassurait, visiblement certaine qu’il n’avait pas commis d’erreur ! « Oui, je suis d’accord avec toi, mais cela aurait pu créer des conflits entre la Norvège et les USA…. Tu sais que là-bas ils ont l’air de kiffer les maudits ? Et en plus ils ont une société patriarcale, une femme là-bas, une chamman je crois qu’elle a appelé son rang comme cela, m’a dit que c’était rare que les femmes aient des rôles importants, ils sont totalement tombés sur la tête ces gens-là ! » Il se tut quelques instants avant de reprendre, un sourire aux lèvres. « Eh bien…. Par où commencer ? Je l’ai croisée par hasard, il m’a semblé reconnaitre une odeur, alors j’ai essayé de la pister, elle devait être à une centaine de mètres devant moi, dans une ruelle peu occupée, c’est pour ça que j’ai pu la repérer, la chance pour nous. Elle a fait une de ses têtes en me croisant, on a eu quelques échanges, un peu houleux, mais elle avait peur cette faible. » Il eut un petit ricanement « Elle semblait vouloir protéger quelque chose, elle était agressive comme si elle pouvait me faire peur.» Il peut un petit rire sarcastique, ce genre de femme ne l’impressionnait pas. Mais elle avait des putains d’ongles de sorcière. M’enfin, je suis plus rapide, plus fort et j’ai voulu faire durer le plaisir… un peu, pas trop non plus il ne fallait pas se faire repérer. Est-ce que tu sais le doux bruit que cela fait une tête qui claque violemment dans une poubelle ? C’est super harmonieux… et puis je l’ai fouillée. Voilà… Je savais qu’on sentirait forcément mon odeur sur elle, mais comme elle était toujours « solitaire », je ne me doutais que cela n’attirerait probablement pas trop de soucis, mais avec eux tout était possible. Je suis donc resté à l’hôtel ou j’étais en attendant… en continuant de chercher les herbes pour ma mère. Et me voilà. » La solitaire s’était beaucoup plus défendue qu’il ne voulait le dire, mais il n’avait pas envie de rentrer réellement dans ce genre de détails. Elle lui avait fait mal, mais il avait gagné, il garderait probablement quelques cicatrices sur le torse, mais ça ne serait pas les dernières –ni les premières-.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 5 Sep - 21:11


Meute Argentée

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Edwina S. Svanhildesen, Vyranui Wahlberg et Torvald Marklund. ▹ PSEUDO : ODAYA OCHAVEN. ▹ EMPREINTES : 696 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 30/12/2015 ▹ AGE DU PERSO : 33 ▹ LOCALISATION : Bergen, quelque part dans la ville, à profiter de ses amants ou de la vulnérabilité de son esclave. En train de manipuler quelqu'un, de peaufiner un plan machiavélique ▹ HUMEUR : Changeante, massacrante.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Une lame aiguisée comme ses dents, une montre en argent pour être toujours ponctuelle et faire circuler les légendes, un rouge à lèvres carmin, une bague d'une valeur inestimable et un flacon de parfum. Elle a toujours un petit téléphone jetable ainsi qu'un petit carnet usé dans lequel elle note toutes les personnes quelle croise dans sa vie ainsi que les infos primordiales à leur sujet



Léger sourire sur les lèvres, elle laissa un court rire s’échapper. Haussant les épaules, elle prit la parole. « C’est un rythme à prendre, mais comme on dit, on n’est jamais mieux que chez soi ! » Et ça c’était une vérité qu’elle avait fini par apprendre et comprendre. Certes, elle n’avait pas toujours le choix et oui, on ne s’habituait pas vraiment au jetlag, mais ça lui permettait d’avoir une excellente vie, alors c’était un bien pour un mal. « Un souvenir ? » Laissa-t-elle tomber, curieuse à ce sujet. Lorsqu’elle vit la mèche de cheveux, un sourire sadique s’installa sans gêne sur son visage. Applaudissant, elle fit glisser entre ses doigts les mèches de la solitaire. « Merci bien ! » Laissa-t-elle tomber, ravie. C’était un petit geste qu’elle appréciait, d’autant plus qu’elle n’avait rien demandé, donc ça venait directement de lui. Autant dire que c’était plus que plaisant à voir.
Ils trinquèrent à la mort de la mordue, ravis. Elle avala une gorgée de la boisson, ricana à la remarque d’Ivar. « Ca c’est sûr ! » Et comment. Ca faisait un bien fou de savoir qu’elle ne risquait pas de détruire le secret lupin et de mettre en danger les loups. Un souci de moins, autant dire qu’elle ne s’en plaignait pas du tout. Bien au contraire en réalité. « Pas de souci, je te dirai. » Elle esquissa un léger sourire, ravie du travail qu’il avait effectué. Elle ne s’était pas trompée au sujet d’Ivar, compétent et intelligent, il savait prendre les décisions qu’il fallait, au bon moment. Autant dire que les meutes avaient, très clairement, besoin de loups comme lui. Ca serait une grande aide pour tous. « Hm. » Elle comprenait ses craintes, mais d’un autre côté, il n’y avait pas de raisons d’en avoir. « Si elle était solitaire, elle n’était pas entrée dans une meute, donc ils ne peuvent pas exprimer un droit de vengeance sur toi. » La culture norvégienne était plutôt claire à ce sujet-là, si l’un des membres d’une famille était assassiné sans raison, la famille en deuil avait le droit de demander réparation. Ce qui consistait, en règle générale, à verser le sang dans la famille meurtrière. Une coutume qui pouvait apparaître comme barbare, et qui parfois déclarait des siècles de meurtres entre deux familles, mais c’était une tradition à laquelle ils tenaient. De la sorte, les loups avaient tendance à se respecter et à éviter de s’assassiner à tour de bras. Evidemment, elle ne savait pas si cette même tradition existait en Amérique, mais elle savait que Solskinn l’aurait autorisé si ça avait été justifié. Or, le meurtre de Kateleyä n’était pas un meurtre entrant dans cette catégorie, donc il n’y avait aucune raison de s’inquiéter. « Ensuite, je pense qu’au pire, ils enverront un émissaire pour demander des explications, puisque tu as tué sur leur territoire. » Elle haussa les épaules. « Mais ils ne pourront rien faire de plus. » Et ça, c’était défini par les lois internationales lupines. Autant dire qu’elle savait de quoi elle parlait. « Mais oui, en effet, avec une tradition patriarcale, c’est sûr que le dialogue avec notre pays risque d’être compliqué. » Elle éclata de rire. Quand elle pensait aux membres les plus proches de Solskinn, elle se rendait compte qu’il s’agissait de trois femmes et d’un homme. Autant dire que le Roi Américain allait tomber de haut s’il venait réclamer des explications. Mais bon, elle ne s’inquiétait pas. Il n’y avait aucune chance qu’un tel schéma se produise. Et même si cela venait à arriver, ils seraient dans l’obligation de demander à Solskinn le droit de vivre sur son territoire, donc ils allaient devoir faire profil bas. « De toute façon, je pense qu’ils sont en minorité. Nous avons une communauté assez large. Et plutôt connue dans le monde. » Bon, pas forcément pour les bonnes choses, mais l’histoire d’Avyn avait eu pour bonne retombée de montrer l’organisation et la force des loups norvégiens. Elle savait donc qu’ils pouvaient toujours essayer de s’en prendre à eux. « Je serais toi je ne m’inquiéterai pas. Tout est en ordre. » De toute façon, elle ne comptait pas lui dire quoique ce soit d’autre, vu qu’il n’y avait aucune autre possibilité. S’ils venaient à avoir des problèmes, ils aviseraient le moment venu.

Il passa finalement à la partie la plus intéressante de son discours. La traque. Elle se laissa transporter par son récit, appréciant les détails qu’il mettait et le ton de voix qu’il employait. Cette mordue avait eu que ce qu’elle méritait. Ainsi, Ester ne la plaignait pas du tout. Loin de là même. Cela faisait bien trop de temps que ça aurait dû être fait à son humble avis. « Superbe. » Laissa-t-elle entendre. Une fois encore, elle applaudit, un sourire mauvais sur les lèvres. « Comme quoi Fenrir fait bien les choses. » Elle était réellement enchantée par une telle décision. « Je vais soumettre au Roi que l’on te félicite pour ça. Un sacrifice aux Dieux doit être fait pour la chance et l’opportunité qu’ils t’ont donné ! » Elle pensait bien qu’ils avaient fait ses propres prières et ses propres remerciements – surtout avec une louve comme Vyranui en mère, mais elle voulait voir plus grand. « Les actes bons doivent être récompensés. » Ainsi donc, elle ira voir l’Augure le plus rapidement possible et le Roi, afin d’organiser une petite célébration. De quoi remercier le loup et remercier les Dieux. « Tu peux être fier de ce que tu as fait. Tu as protégé le secret lupin et ça, c’est une grande chose ! » Grâce à lui, les loups norvégiens allaient pouvoir – encore un moment – vivre protégé, dans le secret. Une chose qui tenait à cœur au Roi en personne. « Ton père sera fier de toi. » Laissa-t-elle finalement entendre, petit sourire fier sur le visage. Oh que oui.



I told you to run, i'll burn your heart
YOU'R COMING TO SEE FENRIR
Revenir en haut Aller en bas
Lun 10 Sep - 21:21


Meute Noire

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Nicholas, Elias & Sevastyan ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 103 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 24/06/2017

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Oui, un souvenir, et il espérait que cela lui plairait, par ce que ça venait du cœur ! Certes,  cela ne lui avait rien coûté, mais cela montré qu’il avait pensé à la louve à un moment important : la mort de la Mordue. Est-ce qu’il fallait être tordu pour ramener un trophée ? Peut-être, mais il s’en fichait. De toute manière, le dit trophée n’était même pas pour lui ! Il sortit rapidement la mèche de cheveux extraite de la tête de la défunte pour lui tendre. Mais de rien, c’est avec plaisir ! C’était une épine du pied qu’il leur avait enlevé, mais c’était également une porte ouverte à des représailles à des soucis avec les Loups Américains, surtout qu’il ne savait pas jusqu’où elle était allée dans ce qu’elle  avait, ce que concernait cette « action ». Bref, tout cela n’était que des théories et  s’il n’y avait rien sur la clef, cela pouvait peut-être être fâcheux pour le futur. L’Argent le rassura légèrement « Oui, dans notre culture, ils ne peuvent pas, mais dans la leur ? Est-ce qu’ils ne pouvaient pas la considérer comme une des leurs ? Ils étaient très différents, tu imagines une société patriarcale où les femmes sont sous-estimées et protégées comme si elles étaient fragiles ? Ils ne sont pas bien, je te l’assure ! »   Pour ne pas dire qu’ils étaient totalement cons. Chacun avait beau avoir son avis sur tous les sujets, il ne fallait pas avoir les yeux en face des trous pour penser de telles absurdités, pour ne pas voir que les femmes étaient fortes. Il soupira doucement avant de reprendre  « Tu as raison, je me fais certainement du souci pour rien, mais je ne voudrais pas apporter des soucis en plus à la Norvège » Enfin, surtout à son père, mais Ester comprendrait parfaitement là où il voulait en envie.

Bientôt, il reprit la parole, lui expliquant comment s’était déroulé –plus ou moins- la mort de cette trainée. Sa camarade sembla aimer vu qu’elle l’applaudit, pour un peu il se serait penché, comme le font es gens au théâtre lors des applaudissements, les stars du show. Oui, j’ai vraiment été très chanceux, et j’avoue que  je n’ai pas eu le temps de faire autre chose que des prières, ils n’ont pas les mêmes coutumes et trouver une forêt décente…. C’est impossible là-bas ! Mais maintenant que je suis de retour, je suis totalement d’accord avec toi ! Il eut un petit sourire fier, lorsqu’elle lui assura que Solskinn serait fier de lui, parce que franchement, il avait très envie, rendre le roi, son père fier de lui. Tu aurais déjà une idée, pour cette fête de ce que l’on pourrait faire exactement comme sacrifice ? Un petit maudit, lui semblait une bonne idée, mais il ne voulait pas non plus le crier trop haut. Chèvres ou autres bestiaux, était une trop maigre récompense pour les Dieux, un humain, un maudit insignifiant serait probablement plus apprécié !


.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 20 Sep - 13:57


Meute Argentée

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Edwina S. Svanhildesen, Vyranui Wahlberg et Torvald Marklund. ▹ PSEUDO : ODAYA OCHAVEN. ▹ EMPREINTES : 696 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 30/12/2015 ▹ AGE DU PERSO : 33 ▹ LOCALISATION : Bergen, quelque part dans la ville, à profiter de ses amants ou de la vulnérabilité de son esclave. En train de manipuler quelqu'un, de peaufiner un plan machiavélique ▹ HUMEUR : Changeante, massacrante.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Une lame aiguisée comme ses dents, une montre en argent pour être toujours ponctuelle et faire circuler les légendes, un rouge à lèvres carmin, une bague d'une valeur inestimable et un flacon de parfum. Elle a toujours un petit téléphone jetable ainsi qu'un petit carnet usé dans lequel elle note toutes les personnes quelle croise dans sa vie ainsi que les infos primordiales à leur sujet



A la remarque du loup noir, elle haussa un sourcil. « Effectivement, ils ont quelques difficultés à voir les choses intelligemment. » Pour autant, elle ne pouvait pas mépriser une culture, sous prétexte qu’elle était différente, peut-être qu’elle avait des bons côtés. Tant qu’ils ne se permettaient pas de la juger, elle, comme nécessiteuse de protection. Enfin, de toute façon, elle ne comptait pas sur eux pour venir lui faire une leçon. « Dans tous les cas, s’ils viennent à réclamer leur dû, ils devront prouver qui est le coupable. Premièrement. » Elle pencha la tête sur le côté, ses doigts jouant avec les cheveux de la défunte. « Et je doute que tu sois suffisamment stupide pour avoir laissé trainer ton odeur ou pour avoir uriner sur la mordue. » Même si, elle se l’accordait, ça aurait été très drôle. Et certes, ils savaient que des résidus d’odeur pouvaient toujours trainer, mais temps qu’il n’était pas prix sur le fait accompli, les lois internationales lupines le protégeaient. « Ensuite, une fois en Norvège, tu es sous la protection diplomatique du pays, donc s’ils viennent chez nous – imaginons – pour demander vengeance, non seulement ils devront amener des preuves solides, mais en plus, ils ne pourront rien faire chez toi. Solskinn ne le permettra pas. » Elle le savait parfaitement, d’autant que son Père était bien au courant de ce qu’il avait fait et qu’elle doutait fortement qu’il ne lui ai pas fait part de conseils paternels à ce sujet, ni même prit ses dispositions pour protéger son seul héritier (en tout cas à l’heure actuelle). « Tu as raison de te faire du souci. Il est toujours préférable d’être trop prudent que pas assez. » Elle haussa les épaules. « Mais ne t’en fais pas une maladie pour autant. » Ce n’était véritablement pas nécessaire, surtout que pour le moment, il ne risquait rien du tout. Et de très loin. Après, elle ne savait pas trop ce qu’il ferait des informations qu’elle lui donnait, elle supposait juste qu’il était suffisamment intelligent pour ne pas faire n’importe quoi et pour se protéger, au cas où. « D’ailleurs, tu devrais aller chasser. » Ne serait-ce que pour diminuer l’odeur de mort qui traînait autour de lui, et qui ne tarderait pas à s’estomper au fil du temps et des chasses qu’il ferait.

« Ca se comprend ! » Et puis, c’était un sacrifice qu’il ne fallait pas faire sur le sol Américain. En tout cas, elle préférait éviter. « J’organiserai ça rapidement, ta mère et son Marqué seront conviés, ainsi que les membres de ta meute, évidemment. » Ca lui semblait être la moindre des choses après tout.
Elle esquissa un petit sourire, mystérieux, ses yeux se plongeant dans ceux d’Ivar. « Un bon magicien ne révèle jamais ses secrets non ? » Elle laissa son petit sourire se dessiner et s’installer quelques minutes sur son visage, le silence s’étirant entre eux. Puis, elle finit par reposer sur la table la mèche de cheveux de la mordue, finir sa boisson et se lever. « Je vais de suite me charger des préparatifs, je te contacterai dès que tout sera prêt. » Et sur ces bonnes paroles, elle le reconduisit vers la porte du Palais. « Encore bravo pour ce que tu as fait, très peu auraient réagis aussi rapidement et aussi intelligemment dans une situation comparable. » Et au vu des loups qui l’entouraient, c’était peu dire.


HJ : je te propose que j’ouvre le prochain sujet, que j’invite également Hannah à se joindre à nous, si ça te dit of course.
sujet terminé (côté Ester)



I told you to run, i'll burn your heart
YOU'R COMING TO SEE FENRIR
Revenir en haut Aller en bas
Mar 25 Sep - 20:45


Meute Noire

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Nicholas, Elias & Sevastyan ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 103 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 24/06/2017

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



« Je n’ai rien fait de stupide ne t’inquiètes pas, mais les gens sont là-bas ne sont pas débiles non plus. On vient de Norvège tous les deux, et même sans trop laisser d’odeur, il reste quand même toujours une trace olfactive ! Mais de réelles preuves, ils n’ont en effectivement pas, nous aurions aussi bien pu nous croiser, nous engueuler, et repartir chacun de son côté. » Il soupira doucement tandis qu’elle continuait à essayer de le rassurer ! Il savait qu’elle avait raison ce n’était pas tant pour lui qu’il avait peur, mais surtout pour ce que cela impliquait pour les Loups Norvégien, malgré tout, elle avait réussi à lui faire entendre partiellement raison : il ne risquait rien ici ! Néanmoins, il préférait rester méfiant, car rien ne leur disait que les Américains ne trouveraient pas une bonne poire ici pour foutre la merde ! « Je ne m’en rends quand même pas malade ne t’inquiètes pas… c’est que… disons … ça laisse quand même beaucoup place à des inconnus, même si je ne risque rien, même si ce n’était qu’une solitaire » . Ils parlèrent ensuite de la  célébration à faire qu’elle organiserait elle-même ! « Très bien, j’attends de tes nouvelles, et tu as raison, je vais aller chasser, courir dans une forêt m’a manqué pendant tout ce temps ! » Et c’était franchement peu dire ! Ils se saluèrent et il partit pour chasser plutôt heureux du résultat de cette entrevue !
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé






Revenir en haut Aller en bas
 

Rendez-vous en terre inconnue - Ester

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus
» rendez-vous a 2 setaka et elbastino
» rendez-vous mystérieux
» [I]l n'y a pas de hasard, seulement des rendez-vous.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprit Sauvage ::  :: Les environs :: Palais Royal-
Sauter vers: