“Dancing in the dark” – Hannah Mikkelsen
EVENTS EN COURS

Aucun pour le moment.

LES ANIMATIONS RP

- La loterie rp, ici.
- La recherche de rp, ici.
- L'intervention inrp des chasseurs, ici.
- Les rumeurs inrp, ici.

SCÉNARIOS DE NOS MEMBRES

- bêta de la meute brune ici.
- petite soeur portée disparue ici.
- bêta de la meute rousse ici.
- le jouet humain d'une louve ici.


Laisse ton avis dans ce sujet.

TOP PARTENAIRES


VOTE POUR LE FORUM




 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur ESPRIT SAUVAGE !
Sur le forum vous pourrez incarner un loup ou un humain.
On espère que vous trouverez votre bonheur, n'hésitez pas à fouiller les pvs, scénarios et les pré-liens
N'oubliez pas que vous avez deux semaines pour faire votre fiche
Pensez à voter pour nous, dans ce sujet et à promouvoir notre forum sur Bazzart, PRD et OMR :coeur2:
Nous manquons de loups américains ! I love you
N'hésitez pas à les tenter

Partagez | 
 

 “Dancing in the dark” – Hannah Mikkelsen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mer 8 Aoû - 18:43


Meute Brune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Kateleyä L. Avellaneda (RIP), Solskinn Forsløve (RIP) ▹ PSEUDO : Njüt ▹ EMPREINTES : 712 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 14/09/2015 ▹ AGE DU PERSO : 31 ▹ LOCALISATION : Occupé avec la gestion de mon business ▹ HUMEUR : Indéfinissable

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



“Dancing in the dark”
@Hannah Mikkelsen & Raphaël Tveit


Lieu et date du rp : 17 novembre 2018, bar quelconque
Protagonistes : Hannah Mikkelsen & Raphaël Tveit
Résumé du rp : À venir
Actions réalisées : Aucune pour le moment

Les néons rougeâtres papillonnent, jettent leur lueur évanescente par taches insaisissables. Le regard dans le vague, tu les observes sans les voir en faisant tourner ton verre de whisky entre tes doigts. La rumeur de la traîtrise de Leif s'est répandue comme une traînée de poussière, de même que celle de son passage à tabac par tes soins. Si jusqu'alors on te craignait chez les roux, le visage décomposé du rouquin n'a suffi qu'à entretenir cette peur – autant qu'à enrichir le respect des tiens pour toi. Leif méritait cette correction. Leif méritait cette humiliation. Leif méritait. Tu laisses échapper un soupir. Tu n'as fait que remplir ton devoir de Beta : préserver l'honneur de ton Alpha. Malgré tout, l'amertume persiste, tamisant les recoins de ta conscience d'une saveur piquante de regret. Tu fais dériver tes yeux sur tes phalanges, déjà guéries ; puis, tu te remémores leur couleur carmin quand Elias s'est chargé de te « canaliser » pour éviter que tu ne le tues tout simplement.

D'une lampée, tu avales le fond de whisky avant d'en redemander.

Le serveur s'exécute aussitôt. Tu le remercies d'un sourire sans chaleur avant de laisser ton regard plonger au fond du liquide ambré. Le whisky. C'était l'alcool préféré d'Andreas. Combien de fois l'as-tu vu vider d'innombrables bouteilles devant toi avant de décharger toute sa haine, toute sa colère sur toi ? Tu n'oses imaginer les fortunes outrancières qu'il dépensait pour ce breuvage que tu n'apprécies même pas. C'est un alcool que tu ne « picoles » que pour noyer tes états d'âme, en général, mais très certainement pas par plaisir. Alcool pour ressasser, n'est-ce pas ?

Les dernières paroles de Leif tournent en boucle dans ton crâne.

On te respecte, mais on ne t'aime pas. Cela vaut toujours mieux que d'être regardé avec mépris, n'est-ce pas ? De toute façon, qu'en sait-il de ce peuvent bien penser les autres à ton sujet ? Tu n'as jamais réclamé l'affection des autres et tu ne sais franchement pas à quoi elle pourrait te servir. Andreas te le répétait bien : ça n'est pas l'amour qui permet de réussir. Il n'y a que l'ambition. D'autant plus que Leif ne sait pas ce que cela veut dire que de perdre quelqu'un qu'on aime, qui nous aime. Il n'en a jamais rien su. Il peut bien jouer le sensible, le rêveur, le gars prêt à tous les sacrifices pour ceux qu'il aime... mais toi, toi tu le vois tel qu'il est : un foutu cancer qui s'abreuve des espoirs et des rêves d'autrui pour avoir l'impression d'exister. Il n'est pas capable d'aimer, Leif. Il s'en persuade seulement, alors qu'au fond il ne cherche rien d'autre qu'une justification à sa misérable vie. Un sourire cynique orne tes lèvres à cette pensée.

Pourquoi s'interroger sur son cas alors que l'heure de son procès approche à grands pas ?

Tu hausses les épaules, fais craquer ta nuque. Ça ne sert à rien de méditer sur son cas. Il est fini. La seule « miséricorde » que tu pourrais lui apporter serait de t'opposer à sa mort. Pour Nicholas. Parce que oui, le type « sans cœur » et qu'on ne « saurait aimer » refuse de punir un innocent pour les erreurs d'un crétin. Alors, sans un mot, sans plus une pensée, tu laisses ton regard dessiner une courbe circulaire autour de toi. Tu catapultes ta réflexion sur les gens qui fréquentent ce bar en te demandant si un Argent daignera enfin se joindre à toi. Ce n'est pas la première soirée que tu passes ici, cette semaine. C'est peut-être la troisième. Un bar, en territoire argent. Tu aurais cru que cela suffirait à attirer leur attention, mais il faut croire qu'ils aiment cultiver l'impatience des autres autant que leur pouvoir.



[HRP : Je m'excuse pour avoir pris autant de temps pour introduire Hannah   J'avoue que la chaleur a tué ma motivation cette semaine, résultat je n'ai pas franchement avancé dans la préparation de mes cours et je n'ai clairement pas avancé point de vue rp' non plus. Bref, toutes mes excuses, en espérant que cette introduction suffira à me faire pardonner    ]

I just don't want to die without a few scars
Revenir en haut Aller en bas
Mar 21 Aoû - 13:54


Meute Argentée

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ PSEUDO : M. ▹ EMPREINTES : 41 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 16/07/2018

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



« DANCING IN THE DARK. »
Tu sais ce soir j'ai lu dans mon corps relâché,
le manuel torturé de cette danse exaltée.
Raphaël & Hannah ;
Cette soirée avait débuté comme n’importe quelle autre. Après une journée éreintante, elle était retournée chez elle. Dans ce grand appartement où elle pouvait profiter de sa solitude, et de tout cet espace inlassablement vide. Aucun bruit pour perturber ses réflexions et ses pensées les plus intimes. Tout du moins, avant que son portable ne se mette à vibrer sur la table en verre qui était face à elle. Dans un soupire, elle se redressa et l’attrapa d’un geste vif. Une voix rauque retentit alors dans le combiné. « Hannah, c’est Fredrik. Tu devrais peut-être venir ici. Il y a un brun qui squatte une de mes tables. » Sa voix s’éteignit et il sembla soudainement plus gêné. « Et… ce n’est pas la première fois cette semaine. » C’était une blague. De 1) un brun venait squatter sur le territoire des argents juste pour boire un verre dans un bar. Décidément cela semblait bien louche. Mais pire, de 2) ce n’était pas la première fois et on ne la prévenait que maintenant ?! La jeune femme grogna tout en serrant le poing qui ne tenait pas le téléphone. Elle laissa simplement s’échapper de ses lèvres un « J’arrive. » qui en disait long. Finalement, elle ne savait pas ce qui était le pire. Qu’un brun vienne faire un tour chez eux plusieurs fois en si peu de temps sans motif apparent ou bien que Fredrik ait le culot de ne la prévenir qu’au bout de sa énième visite. Attrapant sa veste, elle sortit rapidement de son appartement, les clés de sa voiture à la main.

Maintenant, il n’y avait plus qu’à espérer que ce soit un brun qu’elle appréciait un minimum. Au moins, dans son malheur, il fallait bien avouer qu’elle préférait ça à un roux ou, bien pire encore, un blond. Dans cette situation, elle ne se serait pas gênée pour les foutre dehors à grands renforts de poings s’il le fallait. Il y avait donc un peu de positif dans la situation. Arrivée dans la rue du bar, la louve gara sa voiture avant de s’élancer vers l’entrée de l’établissement. Lorsque la blonde passa la porte, de nombreux regards se posèrent alors sur elle et une grande partie des clients lui offrit un signe respectueux de la tête. Son regard, sauvage, fit rapidement le tour de la salle avant d’apercevoir, dans un coin le Bêta des bruns. Ce fut un véritable soulagement. Même si ce dernier pouvait se montrer particulièrement antipathique, elle le respectait et ce n’était pas donné à tout le monde. L’Alpha fit un pas vers le bar et ancra son regard dans celui de Fredrik. « Une absinthe pour moi. » Glaciale. C’était évident et vu son air peu aimable, l’homme acquiesça rapidement et s’empressa de préparer son verre. Ce dernier prendrait même le soin de lui apporter pour éviter qu’elle ne patiente au comptoir. Il savait à quel point il ne valait mieux pas irriter l’Alpha.

D’une démarche assurée, elle se dirigea vers le Bêta et s’assit à sa table. Lui offrant un sourire courtois et amusé à la fois, elle posa son regard gris dans le sien. « Comment se fait-il,  que ce cher Raphaël Tveit, soit seul dans un bar en territoire argent ? » Taquine et sarcastique, il est vrai. Mais ce n’était pas méchant, bien au contraire. La jolie blonde était plutôt intriguée par la situation. « Tu viens noyer un quelconque chagrin ? Ou bien tu recherches de la compagnie chez les argents ? » Mordante comme à son habitude, elle se mit à sourire de manière sincère. Se demandant plus sérieusement ce qu’il pouvait bien faire ici à cette heure tardive.


[HRP : C'est parfait ne t'en fais pas. J'ai moi même mis du temps à te répondre... Si quoique ce soit dérange ou n'est pas cohérent dans ma réponse, n'hésite pas à me le dire.]

b l a c k f i s h
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 23 Aoû - 15:38


Meute Brune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Kateleyä L. Avellaneda (RIP), Solskinn Forsløve (RIP) ▹ PSEUDO : Njüt ▹ EMPREINTES : 712 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 14/09/2015 ▹ AGE DU PERSO : 31 ▹ LOCALISATION : Occupé avec la gestion de mon business ▹ HUMEUR : Indéfinissable

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



“Dancing in the dark”
@Hannah Mikkelsen & Raphaël Tveit


Est-ce le troisième verre que tu vides ? Ou le quatrième ? Bien sûr, comme à n'importe quel loup – né-loup qui plus est –, il t'en faut bien plus pour être ivre ; le truc, c'est que tu n'as pas pensé à « compter » les verres, alors que le bar n'est pas seulement fréquenté par des loups. Des humains s'y prélassent aussi, des fois ; il ne faudrait pas que l'un d'entre eux s'interroge sur ton endurance à l'alcool. L'ouïe fine, tu écoutes les échanges, de-ci de-là, si bien que les propos du dénommé Fredrik n'échappent pas à ta surveillance silencieuse. Enfin... songes-tu avec plaisir. Il était grand temps qu'on signale ta présence répétée dans les lieux. Plus intéressant encore, l'homme a choisi de contacter une certaine Hannah – Mikkelsen ?

Les minutes passent. De temps à autres, tu jettes un coup d’œil à l'entrée en te demandant si la dénommée « Hannah » compte venir en personne, ou déléguer la responsabilité à un-e autre qu'elle. C'est au bout de quelques minutes, peut-être cinq, que tu obtiens ta réponse : Hannah Mikkelsen est venue elle-même se rendre compte du loup intrusif. Tu esquisses un sourire amusé lorsqu'elle vient s'asseoir près de toi, bien que tu ne lui aies accordé aucun regard.

— Comment se fait-il que ce cher Raphaël Tveit soit seul dans un bar, en territoire argent?

Tu ne réponds pas, tu préfères te divertir de sa curiosité. Au moins un peu. Il faut bien que tu y gagnes quelque chose, après tout, de ta venue.

— Tu viens noyer un quelconque chagrin ? Ou bien tu recherches de la compagnie chez les argents ?

Tu sirotes lentement quelques gorgées de whisky. Rien ne presse, après tout, rien ne t'oblige à répondre immédiatement aux interrogations de ta voisine. Certes, tu es en territoire argent ; mais tu n'as encore menacé personne, ni physiquement, ni moralement. Qui plus est, Mikkelsen et toi, ce n'est pas la première fois que vous bavardez ensemble : elle doit bien savoir que tu n'es pas homme à t'ouvrir très facilement. Une lueur malicieuse au fond des yeux, tu portes enfin ton regard sur elle sans encore prononcer un seul mot. À n'en pas douter, c'est une belle femme. Fenrir sait qu'elle en est consciente, plus qu'aucune autre, et cela ne suffit qu'à renforcer la délicieuse aura qui émane d'elle. Si tu n'avais pas été Raphaël, si tu n'avais pas été cet homme dont on se demande – plus ou moins ouvertement – s'il a une vie sexuelle ou non, quelque chose te dit qu'elle n'aurait pas hésité à utiliser ses charmes contre toi. N'est-ce pas ce que font les femmes ? User leurs atouts pour vous asservir ? L’œil désintéressé, tu ne t'arrêtes pas sur ses formes. Est-ce par respect ? Parce que tu sais qu'une femme préfère qu'on la regarde droit dans les yeux ? Ou bien es-tu, réellement, si peu intéressé par la chair que tu le parais aux yeux du monde ? D'une certaine façon, ça t'amuse de laisser – encore et toujours – planer le doute à ce sujet. Qu'on ne sache pas quoi penser de toi t'a toujours arrangé, t'arrange encore et t'arrangera toujours.

— Un homme ne dévoile pas ses faiblesses. Tu devrais le savoir, Hannah. Non ? déclares-tu enfin d'une voix parfaitement impassible. Si tu essayais plutôt de deviner la raison de ma présence ?

La mine taquine, tu lui adresses un clin d’œil joueur.

I just don't want to die without a few scars
Revenir en haut Aller en bas
Ven 24 Aoû - 14:38


Meute Argentée

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ PSEUDO : M. ▹ EMPREINTES : 41 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 16/07/2018

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



« DANCING IN THE DARK. »
Tu sais ce soir j'ai lu dans mon corps relâché, le manuel torturé de cette danse exaltée.
Raphaël & Hannah ;
Passer inaperçue auprès de la gente masculine n’était pas dans ses habitudes. La louve dégageait cette étrange aura pleine de charisme et de féminité qui ne laissait, que très rarement, les hommes indifférents. Et il est vrai qu’elle aimait en user. Après tout, si Fenrir lui avait donné tout ceci, pourquoi devrait-elle ignorer son don ? Ce serait comme outrager son Dieu. Elle connaissait ses atouts et ne s’en privait pas pour en jouer. Cependant, cela n’avait jamais eu l’air d’intéresser, ne serait-ce qu’un minimum, le Beta brun qui se tenait face à elle. Et, pour vous avouer la vérité, le fait qu’il ne lui adresse pas même un regard, piquait au vif tout aussi bien son égo que sa curiosité. En y réfléchissant bien, elle n’avait jamais entendu de rumeurs à son sujet concernant une louve ou bien même un loup. Bien qu’elle doute encore plus de cette potentielle éventualité… Ce gars était une plaque de marbre parfaitement lisse et brillante où, apparemment, il n’y avait aucune place pour les plaisirs de la chair. C’était d’un désolant, qu’un court instant, elle crut ressentir une pointe de peine à son égard. Pourtant, elle avait remarqué que lorsqu’elle s’était assise à ses côtés, il avait esquissé un sourire. Et elle devait bien avouer que dans son style d’antipathique, il avait un certain charme. Au fond, son sourire lui plaisait sûrement car il se faisait rare.

Il avait toujours aimé le fait de ne pas répondre immédiatement à ses questions et cela avait tendance à l’agacer mais la louve avait fini par connaître le personnage. Raphaël aimait que ses paroles se fassent désirer et il n’était pas du genre à parler pour ne rien dire. Ce fut à ce moment que Fredrik déposa enfin le verre d’absinthe sur la table. Hannah le gratifia d’un sourire qui se voulu plus détendu que lorsqu’elle était entrée dans le bar. D’un geste de la main, elle lui en commanda un deuxième avant que son interlocuteur daigne enfin lui répondre. Un homme ne dévoile pas ses faiblesses. Tu devrais le savoir, Hannah. Non ? Cette fois-ci, la jolie blonde ne put s’empêcher de rire tout naturellement. « Tu avoues donc en avoir ? » Elle lui offrit un sourire malicieux avant de boire une gorgée d’alcool. « Les faiblesses d’un homme sont parfois faciles à voir. » Elle papillonna un court instant des cils, plus par amusement que pour tenter quoique ce soit. Il semblait tellement hermétique à ses charmes de toute façon que c’était une cause perdue d’avance. Pourtant, elle avait une cruelle envie de le faire sortir de sa coquille et de son air impassible. Si tu essayais plutôt de deviner la raison de ma présence ? Serait-ce un clin d’œil joueur que la jeune femme venait d’apercevoir ? Ça en avait tout l’air. « Je ne pense pas que ce soit pour la qualité du whisky que l’on sert ici. Tout du moins, je l’espère pour toi. » D’un geste de la tête, elle pointa le liquide qu’il tenait entre ses doigts. « Réfléchissons et voyons si je gagne au jeu des devinettes. » Soudainement, elle afficha une mine pensive tout en prenant soin de porter une nouvelle fois l’alcool à ses lèvres carmins. « Soit tu fuis les petits d’Elias qui doivent te rendre dingue étant donné que je ne te vois pas du tout avec la fibre paternel. » Et encore, c’était un doux euphémisme. « Soit tu viens panser tes plaies à la suite de ta dernière conversation avec Leif. » Tout le monde était au courant de ce qui c’était passé. La Norvège toute entière savait que le grand Raphaël Tveit avait littéralement explosé le visage du chétif petit Leif Helström. Et ce n’était pas pour déplaire à l’argentée qui se dressait face à lui. Elle se passa alors une main dans sa chevelure blonde, pour remettre quelques mèches sauvages en place. Puis elle ancra profondément son regard dans le sien avant de lui offrir un sourire taquin. « Ou bien, tu es enfin venu m’avouer à quel point ma présence te manque. » Il voulait jouer non, alors pourquoi s’en priverait-elle également ? Et elle se doutait bien que deux de ses propositions n’étaient pas attendus par Raphaël.

b l a c k f i s h
Revenir en haut Aller en bas
Sam 25 Aoû - 20:47


Meute Brune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Kateleyä L. Avellaneda (RIP), Solskinn Forsløve (RIP) ▹ PSEUDO : Njüt ▹ EMPREINTES : 712 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 14/09/2015 ▹ AGE DU PERSO : 31 ▹ LOCALISATION : Occupé avec la gestion de mon business ▹ HUMEUR : Indéfinissable

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



“Dancing in the dark”
@Hannah Mikkelsen & Raphaël Tveit


— Tu avoues donc en avoir ?
— Parce que tu n'en as aucune, peut-être ?

Tu lui adresses un sourire moqueur, convaincu que la délicieuse Hannah n'est pas plus forte qu'un-e autre : elle aussi, doit avoir son lot de faiblesses. Reste à savoir si elle est aussi douée que toi pour les dissimuler.

— Les faiblesses d'un homme sont parfois faciles à voir.
Parfois, je n'aurais pas dit mieux. Et que dire de celles d'une femme ?

Tu lèves ton verre à sa santé, une lueur pétillante de malice au fond des yeux. D'ordinaire, c'est plutôt les Bruns ou les Noirs que tu as l'habitude de fréquenter, mais il faut bien reconnaître qu'Hannah n'est pas désagréable si l'on en oublie la cruauté dont elle a pu faire preuve lors du coup d'état de sa meute. Est-ce que tu dois pour autant lui reprocher d'avoir suivi les instructions de Forsløve ? Tu n'en sais rien. Tu n'es pas de ceux qui se cachent derrière leur morale à deux balles pour justifier leur soif de vengeance : à sa place, tu en aurais probablement fait – au moins – autant. C'est le jeu. Rien d'autre que le foutu jeu politique de Bergen, celui qui suppose des vainqueurs et des défaits, des cadavres et des survivants. La seule chose que tu leur reproches, au fond, aux Argents, c'est d'avoir opté pour une méthode brutale, sanguinaire, alors qu'ils auraient pu manipuler dans l'ombre pour obtenir ce qu'ils désiraient. À ton sens, c'est leur manque de subtilité qui finira un jour par leur nuire.

Un jour.

Mais pas aujourd'hui, ni demain, puisque nul ne peut nier que Forsløve soit un bon dirigeant malgré tout.

— Si tu essayais plutôt de deviner la raison de ma présence ? finis-tu par proposer d'un ton taquin.
— Je ne pense pas que ce soit pour la qualité du whisky que l'on sert ici. Tout du moins, je l'espère pour toi.

Tu ricanes à sa dernière remarque avant de vider d'une traite le fond de ton verre. Et de grimacer. Effectivement, ce n'est clairement pas pour la qualité de l'alcool servi par ici que tu es venu.

— C'est sûr que cela ne vaut pas mes précieuses bouteilles de bon vin rouge français... admets-tu laconiquement.

Non sans un certain plaisir teinté d'amusement, tu constates que la blonde se prête rapidement à ton petit jeu. Elle n'a pas froid aux yeux, comme toute louve de la meute Argent qui se respecte.

— Soit tu fuis les petits d'Elias qui doivent te rendre dingue étant donné que je ne te vois pas du tout avec la fibre paternelle.

Ah, l'idée est plutôt bien trouvée...

— Soit tu viens panser tes plaies à la suite de ta dernière conversation avec Leif.
— Mes « plaies » ? répètes-tu, l'air subitement sceptique, voire ahuri. Mais quelles « plaies » ? – Tu jettes un coup d’œil à tes bras, tes mains, tu tâtes tes joues, tu relèves même ta chemise pour t'assurer qu'il n'y a aucune balafre nulle part sur ton corps (en prenant bien soin de ne pas révéler la cicatrice ridicule qui parcourt ton côté droit), le tout en feignant volontairement la terreur ; heureusement, tu es un bien piètre comédien. – Non, sérieusement, j'ai été blessé ? Par Leif ?!

Auras-tu réussi à la faire rire ?

— Ou bien, tu es enfin venu avouer à quel point ma présence te manque.
— Ah ! Touché !

Tu poses une main alarmée sur ton cœur, comme s'il venait de se prendre un éclat, la mine railleuse.

— Non, vraiment Hannah ! Tu n'as rien trouvé de mieux que tout ça ?! t'exclames-tu d'un ton stupéfait. Tu n'es pas en grande forme ce soir...

Tu laisses planer un silence, puis :

— Une peine de cœur, peut-être ?

I just don't want to die without a few scars
Revenir en haut Aller en bas
Sam 8 Sep - 20:15


Meute Argentée

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ PSEUDO : M. ▹ EMPREINTES : 41 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 16/07/2018

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



« DANCING IN THE DARK. »
Tu sais ce soir j'ai lu dans mon corps relâché, le manuel torturé de cette danse exaltée.
Raphaël & Hannah ;
Elle ne put s’empêcher de laisser s’échapper un sourire sincère lorsqu’il lui répondit de manière moqueuse. Parce que tu n'en as aucune, peut-être ? Touché. Il venait de marquer un point. Ils avaient tous des faiblesses c’était évident. Personne n’était invincible bien que certaines grandes bouches ne se gênent pas pour crier haut et fort le contraire. Parfois, je n'aurais pas dit mieux. Et que dire de celles d'une femme ? La jeune femme leva alors son verre pour trinquer dans le vide avec le brun. Les faiblesses d’une femme sont tout aussi sombres que celles d’un homme. Cependant, elles sont généralement plus dissimulées, la plupart du temps. Raphaël était connu de tous pour être une véritable tombe. Impassible et d’une froideur titanesque, beaucoup pensaient qu’il n’était qu’un simple insensible. Ce n’était pas l’avis de la louve et elle appréciait particulièrement ce trait de caractère chez ce dernier. Il était d’ailleurs, à ses yeux, bien plus fréquentable et plus agréable que certains noirs par exemple… Elle l’observa tranquillement tandis qu’il semblait occupé par ses pensées durant quelques instants. Dans une autre vie, il aurait pu avoir une place chez les argents... Sa soif de pouvoir, son audace, son talent politique et sa froideur en aurait fait un excellent loup dans leur rang. Au lieu de ça, il siégeait chez les bruns. Non pas qu’elle n’appréciait pas ces derniers mais elle trouvait qu’il n’y était pas reconnu à sa juste valeur. Raphaël aurait dû être Alpha, et ce, même si elle appréciait Elias.

L’alcool glissa une nouvelle fois entre ses lèvres, lui brûlant délicatement la gorge. Ce fut à cet instant que Fredrik lui apporta le second verre tout en prenant soin de ramener les vides au bar. C'est sûr que cela ne vaut pas mes précieuses bouteilles de bon vin rouge français...   Ses yeux gris se mirent à pétiller de malice. « Et en plus de ça, tu as bon goût en matière de cru. » Elle émit alors une mine amusée et abaissa l’échine comme pour s’avouer vaincue. Si en plus, ce dernier avait du goût en matière de vin et de nourriture, il allait monter dans son estime. Mes « plaies » . Mais quelles « plaies » ? Hannah se mit à l’observer jouer son petit manège et elle n’en manqua pas une miette. Cette fois-ci, elle ne put s’empêcher de rire de bon cœur et de manière tout à fait naturelle. Bien assez pour qu’elle puisse ressentir Fredrik se raidir derrière son bar. Son regard se fit soudainement plus dur et elle lui envoya une vague d’aura pour qu’il reporte son attention sur autre chose que leur conversation. Certains argents avaient décidément des mentalités moyenâgeuses. Fredrik faisait partie de ce groupe d’individus qui était persuader que seule la pureté du sang était digne de confiance. Autrement dit, hormis les argents, il était tout bonnement inconcevable d’avoir des liens avec les autres meutes. Alors autant vous dire que le fait qu’Hannah semblait s’amuser avec le Bêta Brun, c’était quelque chose qui avait tendance à irriter le bonhomme. Non, sérieusement, j'ai été blessé ? Par Leif ?! Elle prit un air très sérieux comme si elle vérifiait du regard, chaque recoin de son corps avant de froncer les sourcils. « En effet, tu n’en as pas l’air. Pourtant on m’a rapporté le fait qu’il t’a sauvagement blessé lors de votre affrontement. » Bien entendu, sa seconde phrase était à prendre au second degré et le sourire qu’elle lui envoya traduisait bien sa pensée. Elle le taquinait plus qu’autre chose. Lorsqu’elle lui fit sa troisième proposition, le grand comédien qu’il était se mit une nouvelle fois à la faire sourire avec ses mimes. « Ah ! Touché ! Non, vraiment Hannah ! Tu n'as rien trouvé de mieux que tout ça ?! » La louve afficha soudainement un air boudeur. Non mais, pour qui se prenait il celui-ci pour trouver que ses propositions n’étaient pas assez élaborées ?! Tu n'es pas en grande forme ce soir... Silence. Une peine de cœur, peut-être ?  Ah. Ah. Ah. C’est qu’il avait beaucoup d’humour le petit. A son tour, elle jeta un regard étonné à l’intérieur de son chemiser avant d’enchainer d’une voix interloquée. « Une peine de... quoi ? » Faisant mine de ne pas comprendre le mot, elle détourna finalement le regard de sa poitrine pour ancrer ses yeux dans ceux du brun. « Plus sérieusement, les gens comme nous n’ont pas de place pour ce genre de choses. » Avec lenteur, elle reprit une gorgée d’alcool qui lui brûla vivement la langue avant que sa voix ne retentisse à nouveau. « Mes mains sont trop souillées pour que cela ne plaise à quelqu’un. » Hannah n’avait pas honte, elle était du genre à assumer ses actes sans se cacher derrière de belles pirouettes. Son cœur était meurtri certes, depuis la trahison de Solskinn, depuis son mariage avec cette garce de Sirkka mais sinon il n’y avait rien d’autre.

b l a c k f i s h
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 20 Sep - 13:24


Meute Brune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Kateleyä L. Avellaneda (RIP), Solskinn Forsløve (RIP) ▹ PSEUDO : Njüt ▹ EMPREINTES : 712 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 14/09/2015 ▹ AGE DU PERSO : 31 ▹ LOCALISATION : Occupé avec la gestion de mon business ▹ HUMEUR : Indéfinissable

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



“Dancing in the dark”
@Hannah Mikkelsen & Raphaël Tveit


Les bons menteurs trouvent toujours une parade pour dissimuler leurs réelles émotions et feindre celles qu’ils veulent bien vous faire avaler, ce pour mieux endormir votre vigilance. Or, en ce qui te concerne, plus que de mentir à ton sujet, tu n’as jamais cherché autre chose que l’auto-préservation. Proie d’un grand-père sans pitié, sans compassion et sans amour, tu as dû apprendre, très – trop – tôt à recouvrir tes émotions d’un mur infranchissable, ce qui te distingue sans aucun doute des autres menteurs, ceux qui ne le font que par profit. Pour s’enrichir, ou alors pour s’octroyer davantage de pouvoir. Pourtant, ils n’en sont pas moins indéchiffrables que toi. Tu dirais même que leur capacité égale la tienne, si tant est que l’on puisse te considérer comme tel. Menteur. C’est un terme tout de même excessif. Mais qu’en est-il donc d’Hannah ? Menteuse ? En tout cas Argent, et c’est une donnée que tu n’effaces à aucun moment de ton esprit, même si votre conversation est des plus… charmantes.

— Et en plus de ça, tu as bon goût en matière de cru.
— Il n’y a pas qu’en matière de cru que j’ai bon goût, réponds-tu du tac-au-tac.

La mine rieuse, tu observes les mimiques faciales d’Hannah, de son regard pétillant de malice jusqu’à la courbure de ses reins. Et de ce petit sourire amusé qu’elle te destine. Si le corps et ses mouvements peuvent aisément mentir – il est facile de plier sous le regard de l’autre pour lui laisser croire qu’il a tout pouvoir sur vous –, l’œil reste un miroir de l’âme particulièrement difficile à dompter, même pour le plus expert des menteurs. Il pourra sourire, il pourra pleurer, il pourra se mettre en fureur selon que vous désiriez feindre – ou non – ces émotions. Il pourra. Mais pourra-t-il luire de cet éclat si particulier qu’offrent la joie et l’amusement s’ils ne sont pas sincères ? Pourra-t-il s’attarder si longuement sur vous s’il n’est pas – un petit peu – intéressé ?

— En effet, tu n’en as pas l’air. Pourtant, on m’a rapporté le fait qu’il t’a sauvagement blessé lors de votre affrontement.
— Aaah… l’imagination fertile des « on dit que »… déclares-tu en haussant humblement les épaules, un sourire au coin des lèvres.

Puis de rebondir sur les étranges « hypothèses » de la délicieuse Alpha Hannah Mikkelsen et de moquer gentiment son manque d’inventivité. L’œil fixe, tu vides un autre verre de whisky servi entre temps. Vexée ? Gênée ? Agacée ? Tu n’en sais trop rien, pourtant la jeune femme ne tarde pas à reproduire ton petit manège en « vérifiant » son décolleté. Par réflexe, tes yeux suivent les siens, mais rien ne transparaît dans ton regard : si tu aimes ce que tu as sous les yeux, tu te gardes bien de le lui montrer.

À quoi bon changer tes bonnes vieilles habitudes ?

— Plus sérieusement, les gens comme nous n’ont pas de place pour ce genre de choses. Mes mains sont trop souillées pour que cela ne plaise à quelqu’un.
— Il va bien falloir pourtant. Ton clan s’attendra à ce que tu le fasses prospérer avec une grande et belle portée, répliques-tu d’un ton neutre.

Tu marques une pause, un vague sourire accroché aux lèvres.

— Les Betas ont cet avantage de ne pas avoir à s’inquiéter d’agrandir leur meute.

I just don't want to die without a few scars
Revenir en haut Aller en bas
Lun 24 Sep - 17:33


Meute Argentée

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ PSEUDO : M. ▹ EMPREINTES : 41 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 16/07/2018

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



« DANCING IN THE DARK. »
Tu sais ce soir j'ai lu dans mon corps relâché, le manuel torturé de cette danse exaltée.
Raphaël & Hannah ;
Pourquoi dans ce monde, personne ne pouvait être naturel sans avoir l’impression de déclencher une troisième guerre mondiale ? C’était quelque chose qui la dépassait. Aujourd’hui tout n’était que mensonge et trahison. Et la jolie louve ne comprenait pas pourquoi tout le monde se devait de mentir ou de s’inventer une vie. On ne pouvait pas plaire à tout le monde, c’était évidence et il y avait toujours eu des tensions entre les meutes. Mais pourquoi devait on afficher un autre visage que le nôtre, simplement parce qu’on se tenait en face d’étrangers à la meute ? L’honnêteté chez Hannah était un principe de base, tout du moins, quand elle appréciait ceux qui se tenaient à ses côtés. Alors oui, il fallait bien l’avouer, à ses heures les plus sombres elle savait pertinemment jouer des mots et mentir n’était pas vraiment difficile. Maintes fois, elle avait usé de ses charmes et de ses talents de manipulatrice. Ce n’était un secret pour personne qui avait suivi un minimum les dernières actualités. Cependant, et contrairement à son interlocuteur du soir, elle ne se gênait pas pour dévoiler son vrai visage. Après tout, Raphaël ne semblait pas vouloir lui sauter à la gorge dans les minutes à venir… Alors à quoi bon lui mentir. Et au fond d’elle-même, elle était persuadée qu’il affichait cet air détaché et impénétrable en toutes circonstances, avant tout pour se protéger. Ce devait véritablement être lassant de vivre dans la peau de Raphaël Tveit, bien triste aussi. Si ça ne tenait qu’à elle, cela faisait belle lurette qu’elle lui aurait proposé de donner un peu de lest à la bride qui le maintenait mais elle savait que ce genre de conseils ne serait pas même écouter de la part du brun.  

Elle s’apprêtait à porter une nouvelle gorgée d’alcool à ses lèvres lorsque sa voix lui répondit du tac au tac. Il n’y a pas qu’en matière de cru que j’ai bon goût. Sa réponse la sortit de ses réflexions et son verre resta quelques secondes en suspens. Amusée, il faut bien l’avouer, elle ancra ses yeux givrés dans les siens d’une teinte sombre, en totale opposition. Tentant – vainement – d’y déceler quelque chose. Mais elle n’ajouta rien à sa remarque, dans le doute de mal comprendre ses propos. Car en fonction de sa potentielle réponse, l’une lui plairait et l’autre non. Elle préféra donc s’abstenir, gardant ses questionnements pour elle. Aaah… l’imagination fertile des « on dit que »… Elle observa ce sourire délicieux qui pointa aux coins de ses lèvres et elle ne put s’empêcher d’ajouter. « Toutes les rumeurs partent toujours d’une petite part de vérité. » Elle plongea son regard dans le liquide vert qui tournoyait au creux de ses doigts avant d’ajouter, malicieuse. « Les blessures ne sont pas toutes physiques. » Elle n’avait eu vent que de leur dispute et de la tournure qu’avait pris les évènements. Cependant, si le grand Raphaël Tveit avait à ce point perdu le contrôle, c’était surement car Leif avait dû toucher une corde sensible…

Il va bien falloir pourtant. Ton clan s’attendra à ce que tu le fasses prospérer avec une grande et belle portée. Par pitié, pas lui. Autant pisser dans un violon. Depuis quand le Bêta brun se souciait à ce point des traditions ancestrales ? Une belle et grande portée, on aura vraiment tout entendu. Elle resta un court instant bouche bée, sourcils arqués comme si elle était interloquée de sa réponse. Mais le summum ne fut atteint que lorsqu’il rompit le silence pour la seconde fois, un sourire accroché aux lèvres. Les Betas ont cet avantage de ne pas avoir à s’inquiéter d’agrandir leur meute.. C’était officiel, le respect venait de mourir. Décidément c’était vraiment l’hôpital qui se foutait de la charité ! Elle se mit à sourire tout en fixant l’absinthe au fond de son verre. La situation l’amusait profondément et elle attendit quelques instants avant de lui répondre, ménageant son effet. « Et c’est le type qui a tenté d’être roi qui me sort ce beau discours ? » Son sourire en disait long et il est vrai qu’elle était fière de sa réplique. « A cette heure tu devrais avoir une ribambelle de mini toi si tu avais réussi. » Espiègle, elle lui offrit son plus beau sourire.

b l a c k f i s h
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 4 Oct - 15:23


Meute Brune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Kateleyä L. Avellaneda (RIP), Solskinn Forsløve (RIP) ▹ PSEUDO : Njüt ▹ EMPREINTES : 712 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 14/09/2015 ▹ AGE DU PERSO : 31 ▹ LOCALISATION : Occupé avec la gestion de mon business ▹ HUMEUR : Indéfinissable

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



“Dancing in the dark”
@Hannah Mikkelsen & Raphaël Tveit


— Il n'y a pas qu'en matière de cru que j'ai bon goût.

Le silence qui suit tes paroles a quelque chose d'amusant. Un instant, le temps paraît se figer sur elles, tandis qu'Hannah affiche l'air de celle qui tâche d'y cerner une quelconque allusion ; toi, tu affiches cette mine imperturbable qui te correspond si bien et, si la situation te divertit, tu n'en montres absolument rien. À l'inverse, tu scrutes chaque micro-expression de ton interlocutrice ; or, à en croire sa façon de te regarder sans rien dire... tu devines sans mal que tu as su attirer toute sa curiosité. Son absence de répartie est, au fond, bien plus explicite que des mots. Alors, un sourire satisfait glisse furtivement sur tes lèvres tandis que vous en revenez au sujet principal de votre conversation : Leif. Leif et les rumeurs qu'a provoquées votre petite confrontation. Une lueur malicieuse au fond des yeux, tu rappelles mine de rien que les « on » ont souvent tendance à déformer la réalité, ce à quoi elle ne tarde pas à répliquer derechef, insistante.

— Alors... je savais que les légendes avaient en effet une part de vérité, mais j'ignorais complètement que c'était aussi le cas des ragots. – Tu vides ton verre d'une traite, sans la quitter des yeux, et le regard qui pétille. – Si je suis votre logique, Mademoiselle Mikkelsen, cela signifie-t-il que je doive vous considérer comme une garce parce que la majorité des loups norvégiens le pense aussi ?

Provocateur ? Peut-être un peu beaucoup... Mais as-tu jamais prétendu être aussi docile qu'un agneau ? Toi, Raphaël Tveit, tu fais partie de ces loups de sexe faible qui estiment que le fait que votre société soit régie par une mentalité matriarcale ne devrait certainement pas condamner tous les mâles à se laisser dominer facilement. Ni à se laisser cracher dessus sans se défendre. Tu as toujours eu un sale caractère, doublé d'un franc parler audacieux, ce au point d'être perçu comme un connard de première classe aux yeux du plus grand nombre d'entre vous... Et alors ?! Blâme-t-on les louves d'être des salopes – parfois ? Pas que tu saches. Aucune raison, donc, d'agir comme un type qui s'écrase devant l'autre sous prétexte qu'elle soit une femelle.

— Quant aux blessures, je ne vois pas très bien comment elles pourraient ne pas être physiques.

Des blessures psychologiques ? Lesquelles dans ce cas ?

— Je n'ai fait que corriger un loup irrévérencieux. Ni plus ni moins.

C'est une certitude à tes yeux. Fort heureusement, votre sujet de conversation s'oriente rapidement vers autre chose. Non pas que de prétendues blessures infligées par Leif soit un sujet désarmant à tes yeux, mais tu ne tiens franchement pas à t'étaler plus que nécessaire sur « ça ». Après tout, procès il y aura, vérité éclatera donc bel et bien au grand jour le moment venu et, toi, c'est tout ce qui t'importe. Le ton neutre, sans forcément chercher la raillerie, tu finis par échanger avec Hannah au sujet des enfants que l'on attend toujours d'un-e Alpha de meute, ou de clan. Pour le coup, tu n'avais absolument pas l'intention de blesser l'orgueil de la jeune femme : tu ne faisais qu'énoncer une vérité. Tout-e Alpha se doit d'agrandir sa meute ou son clan, c'est là son rôle « clé ». Les coutumes, même les plus anciennes et – peut-être – rétrogrades sont ce qu'elles sont à Bergen, et aucun loup ne peut y déroger. C'est ainsi. Aussi, tu ne comprends pas bien la réaction de ton interlocutrice et tu la comprends d'autant moins bien qu'elle est Argent. Les Argent n'ont-ils pas une foi inébranlable envers les traditions lupines ? Les coutumes ne sont-elles pas l'essence même de leur mentalité ? Alors pourquoi Hannah réagit-elle ainsi de s'entendre dire que, même si cela lui déplaît, son clan attend certainement d'elle une portée ? Sourcils froncés, tu portes ton verre à tes lèvres en silence, écoutant d'une oreille distraite ce qu'elle a à te dire.

— Et c'est le type qui a tenté d'être roi qui me sort ce beau discours ?

À deux doigts de recracher brusquement l'intégralité de ton verre, tu parviens tout de même à ravaler tant bien que mal ta gorgée ; mais tu dissimules très mal ta stupeur. Celle-ci, tu ne l'avais pas vu venir ! Dire que tu pensais qu'on avait fini par oublier ce triste épisode de ta vie... Sans mot dire, tu observes longuement la jeune femme.

— À cette heure tu devrais avoir une ribambelle de mini-toi si tu avais réussi.
— Sans offense, Hannah, je les aurais certainement eus si vous ne m'aviez pas arraché Ludovika, roi ou pas roi. – Le regard froid, tu fixes la jeune femme. – Si je ne l'avais pas vu mourir devant mes propres yeux, avec la complicité des vôtres, assassinée par un chasseur, je serais certainement un père et un mari aimant aujourd'hui.

Tu laisses traîner un long silence avant de reprendre d'un ton plus léger :

— Mais je ne suis pas le seul à avoir connu la douleur... Je suppose que ce sont là les risques de la politique et des jeux de pouvoir.

I just don't want to die without a few scars
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé






Revenir en haut Aller en bas
 

“Dancing in the dark” – Hannah Mikkelsen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hannah Marin || Validée.
» (M) MADS MIKKELSEN ♣ le bourreau de Londres [LIBRE]
» it's time to begin, isn't it. pv hannah
» (F) Hannah Glasby/Lizzie Ross
» Hanna kadhafi en vie?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprit Sauvage ::  :: Quartier Ouest-
Sauter vers: