Jeux de Masques [Rémy]
EVENTS EN COURS

Aucun pour le moment.

LES ANIMATIONS RP

- La loterie rp, ici.
- La recherche de rp, ici.
- L'intervention inrp des chasseurs, ici.
- Les rumeurs inrp, ici.

SCÉNARIOS DE NOS MEMBRES

- bêta de la meute brune ici.
- petite soeur portée disparue ici.
- bêta de la meute rousse ici.
- le jouet humain d'une louve ici.


Laisse ton avis dans ce sujet.

TOP PARTENAIRES


VOTE POUR LE FORUM




 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur ESPRIT SAUVAGE !
Sur le forum vous pourrez incarner un loup ou un humain.
On espère que vous trouverez votre bonheur, n'hésitez pas à fouiller les pvs, scénarios et les pré-liens
N'oubliez pas que vous avez deux semaines pour faire votre fiche
Pensez à voter pour nous, dans ce sujet et à promouvoir notre forum sur Bazzart, PRD et OMR :coeur2:
Nous manquons de loups américains ! I love you
N'hésitez pas à les tenter

Partagez | 
 

 Jeux de Masques [Rémy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jeu 23 Aoû - 22:36


Meute Rousse

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Gabriel / Amelia ▹ PSEUDO : L.R. ▹ EMPREINTES : 630 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 22/05/2016 ▹ AGE DU PERSO : 29 ▹ LOCALISATION : Dans ton ombre ▹ HUMEUR : À plat, morose, sauf quand son rayon de soleil est à ses côtés

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Du chocolat, une photo de famille, un carnet de croquis, du matériel de dessin, ma haine du monde.



Lieu et date du rp : Mi-janvier 2019
Protagonistes: Leif et Remy (pas sans famille)
Résumé du rp: Leif, jaloux de la relation de Remy et Nicholas, tente d'en savoir plus sur cette mystérieuse "amie" de son petit ami.
Actions réalisées au cours de ce rp: RAS




Il renifla l’air à la recherche des particules odorantes qu’il suivait déjà depuis un moment. Il  tourna discrètement dans une rue, songeant que son objectif ne devait pas être très loin. Il est sûr que dans la foule, avec le vent marin, c’était un exercice très difficile. Mais selon ses estimations, elle devrait passer par là dans peu de temps.
En effet, voici quelques mois qu’en allant chez son cher et tendre, Leif sentait ponctuellement les relents d’une odeur  féminine, humaine, avec parfois une note de chips quand elle était vraiment présente. Il n’a jamais su déterminer si l’odeur de patates frites ne venait pas plutôt du goûter de Nicholas, mais il l’avait tout de suite imaginée en train de gober des chips à longueur de journée et donc arborant de solides poignées d’amour. Vision dictée par sa jalousie maladive qui voyait en cette inconnue une menace pour sa relation. Nicholas avait toujours aimé les humains, et comparé à un Traqueur déchu avec comme seul talent de décevoir régulièrement ses proches, n’importe quelle fille ou type un peu sympa pourrait le remplacer en un claquement de doigts. En plus, son petit ami ne lui disait rien de précis sur elle, il lui expliquait que c’était juste une amie. Mais cette amie n’avait jamais eu d’identité précise à stalker sur les réseaux sociaux, ni d’autres informations complémentaires. Il avait parfaitement confiance en Nicholas : il ne serait pas du genre à le tromper, peut-être le plaquer du jour au lendemain, mais jamais dans son dos. Leif avait surtout peur que petit à petit, cette femme prenne plus d’importance que lui.  Soit, il devait en savoir plus sur la relation de son Brun d’Amour avec cette personne. Il s’était donc mis en tête de la retrouver.
À force d’avoir son odeur dans le nez, il l’avait mémorisée, un peu comme il s’était vite rappelé de l’odeur du brocolis ou du chou quand son père en cuisinait. Au bout de longues semaines à laisser trainer son nez un peu partout dans Bergen, il avait fini par mettre un visage sur ce parfum. Pas de poignées d’amour, à sa grande déception, et pire, on pourrait la juger plutôt jolie. Il avait été ensuite plutôt difficile d’en savoir plus sur elle car ses déplacements en dehors du quartier roux étaient plutôt compliqués à cause de Tik et Tak. C’était le surnom qu’il avait donné au duo de deltas qu’on lui avait collé aux basques. Il n’arrivait pas à se faire à la présence des deux louves. Il avait plutôt l’impression de se retrouver avec deux gardes-chiourmes que deux gardes du corps, surtout qu’il ne s’entendait avec aucune d’entre elles. L’une le méprisait complètement, et l’autre avait un grain dans la caboche ; elles n’étaient clairement pas un cadeau. Évidemment, il aurait été trop beau de se retrouver avec un homme avenant avec une personnalité des plus charmantes...  Sa chance avait été de la croiser prendre un café dans ce nouveau coffee shop dans le quartier roux, aussi connu pour ses smoothies et ses gâteaux. Leif espionna souvent l’angle de cette rue à la même heure pour savoir si jamais elle y revenait de temps en temps et ce fut le cas. Il fallait avouer que s’il avait eu son nom, cela aurait plus facile de cerner ses habitudes. Elle avait bien une tête à avoir un Instagram et poster toute sa vie dessus, songea-t-il. Maintenant qu’il savait quand elle passait, il lui fallait venir à la seconde étape de son plan : aborder la cible.
Il attendit patiemment qu’elle arrive pour commander sa boisson. Il soupira en songeant qu’il devait avoir un sérieux problème pour mettre tant d’efforts pour une humaine de pacotille, mais sa curiosité mêlée à sa jalousie l’avait emporté il y a bien longtemps. Il s’avoua que la traque lui manquait, et que dans le fond il s’amusait bien à essayer de retrouver cette jeune femme. L’ennui était une chose terrible. Il se raidit quand il vit l’humaine entrer dans la petite boutique. Maintenant, tout n’était qu’une question de timing. Il fallait qu’il apparaisse pile au bon moment pour tout paraisse naturel. Pour ça, il devait faire confiance à son instinct, un peu comme lorsqu’il dérobait un portefeuille ou un paquet de cigarettes. Au premier pas qui le fit avancer dans la rue, il savait déjà quel geste il devait faire à quelle seconde. Il sortit son téléphone et tapa le début d’un message en ayant l’air très concentré, tandis que la jeune femme sortait du coffee shop avec sa boisson. Un coup de coude parfaitement calculé tapa dans le gobelet, qui s’échappa des mains de l’humaine et alla s’éclater sur le sol dans un gros «SPLOF». Leif leva le nez de son téléphone, et pris un air confus.

- Oh... Euh... Je suis... Je suis vraiment désolé ! Se confondit-il faussement en excuse en regardant l’accident sur le sol.

- Quel maladroit... Je m’excuse, j’aurais dû faire attention... Dit-il en se saisissant les doigts pour jouer avec nerveusement pour mimer son malaise. Techniquement, si jamais il s’agit d’une personne polie et gentille, la jeune femme devrait répondre quelque chose comme «Vous en faites pas, vous avez pas fait exprès», ou ce genre de choses.

- Hum... Je vais vous en racheter un autre, ce n’est que justice... Après tout, je n’avais qu’à lever le nez de mon téléphone, proposa-t-il avec un doux sourire, mais essayant de garder cette teinte gênée. Leif savait qu’il avait un avantage : il n’était pas beau, mais il avait un visage qui dégageait quelque chose d’assez charmant, presque adorable ; le genre où tu ne devinerais pas qu’en dessous, il y avait une sale petite merde. Et il savait que tant qu’il mettrait son côté connard merdeux de côté, il aurait des chances de lui soutirer ce qu’il voulait.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 30 Oct - 21:27


Humains

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ PSEUDO : JunkieMouse ▹ EMPREINTES : 502 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 04/02/2017 ▹ LOCALISATION : Entrain d'éparpiller des miettes de chips dans le canapé de Grim ! ▹ HUMEUR : Plutôt joyeuse en règle générale

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Je n'arrive pas à croire que Noël est déjà passé, qu'on a changé d'année … Avec tout ce qui est arrivé ces derniers mois j'ai eu besoin de retrouver le cocon familiale et ça m'a fait énormément de bien de rester à trainer un peu là-bas, en chaussettes pilou du soir au matin, avec mon andouille de petit frère dans les pattes. Je ne m'étais pas rendu compte à quel point il m'avait manqué. A quel point ils m'avaient manqué.
Des discussions, il y en a eu des tas. Avec lui, bien sûr, parce qu'on a toujours un milliard de bêtises à se raconter malgré notre différence d'âge. Il m'a fait promettre de lui faire visiter Bergen et je compte bien tenir cette promesse même si une part de moi, maintenant que j'ai réalisé certaines choses concernant cette ville, me pousserait à être méfiante. Ensuite, plus sérieuses, des conversations ont eu lieu avec mes parents. S'ils ne comprennent pas mon choix de rentrer à Bergen, ils l'acceptent. Ils m'ont toujours encouragé à voler de mes propres ailes et désormais, les choses sont apaisés entre nous. Je ne leur ai toujours pas parlé de Grim, je sais toutes les questions que cela soulèverait et … chaque chose en son temps. Et puis Luka, bien sûr. Fidèle à lui même, malgré ces mois interminables passés dans le coma. Il n'est pas prêt de sortir de l'hôpital mais je l'ai trouvé particulièrement en forme. Pendant tout ce temps, son corps a pu se réparer. Sa tête, elle, a l'air … comme lui, fidèle à elle-même. Ça m'a fait du bien de le retrouver, de parler de ce qu'il s'est passé cette nuit-là, celle qui a fait basculer nos vies. Les médecins ne sont pas très confiants quant au fait qu'il puisse remarcher un jour, lui n'arrête pas de me dire l'inverse et … Je crois qu'il y arrivera. Borné comme il est.

Malgré tout ça, je suis heureuse d'être rentrée. Bergen est ma maison aujourd'hui, Grim est ma maison. On a nos habitudes, je sais ce que ça implique de vivre avec lui et réciproquement, lui comme moi sommes prêt à prendre le risque même s'il est peut-être inconsidéré. Et puis j'ai retrouvé  mon Nicky ! Bref, tout va bien. Il fait froid, les émotions m'ont épuisé, mais tout va bien. Et laissez tomber, hors de question de me faire admettre que Monsieur Rustre me « manque ». Vanya … Je ne sais pas, il m'a marqué c'est tout. Ridicule quand il s'agit d'une personne que vous avez croisé deux fois dans votre vie, certes, mais peu importe. J'en connais un qui est plutôt ravi au contraire …

« Oh pétard ! »

Voilà ce qui se passe quand vous êtes perdu dans vos pensées : Collision. Je sortais tout juste du coffee shop dans lequel je m'arrête régulièrement, l'esprit un peu ailleurs c'est vrai mais tranquille, quand soudain !

« Oh... Euh... Je suis... Je suis vraiment désolé ! »

Tu peux. Mon latte bordel ! Hérétique.

« Quel maladroit... Je m’excuse, j’aurais dû faire attention... »

J'ai jamais eu l'intention de lui mettre un front kick mais faut avouer que l'agacement, il passe assez rapidement quand vous avez face à vous une personne qui a l'air de se sentir aussi mal. Même si ça fait chier pour mon latte ...

« C'est rien, ne vous en faites pas. Ça arrive. »

Tu vas quand même pas te mettre à pleurer, hein ? Blague à part, j'aurais pu avoir envie de m'énerver - même si ça n'est pas vraiment mon genre - mais en croisant son regard, ce n'est pas vraiment ce qu'il m'inspire.

«  Hum... Je vais vous en racheter un autre, ce n’est que justice... Après tout, je n’avais qu’à lever le nez de mon téléphone. »
« Là dessus, vous avez raison. Ces trucs sont une véritables malédictions. Vous auriez pu foncer droit dans un poteau. »

Et j'aurais sans doute ri, par réflexe. Comme tout le monde ! Pas la peine de s'insurger. Non mais plus sérieusement, c'est vrai ! A toujours regarder son écran on ne fait plus attention à rien ni aux autres et en plus d'être dommage, ça peut être dangereux.

« Pas de café sur votre téléphone ? »

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

Jeux de Masques [Rémy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» le jeux du sam... sam'dit !!
» [21/11/09] AMidi Jeux Centre Culturel Liévin !
» Bien taux un chant-bardement jeux nez ralle !
» Idée de mini jeux.
» Jeux vraiment trop drole!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprit Sauvage ::  :: Quartier Nord-
Sauter vers: