L'élection du roi
EVENTS EN COURS

Aucun pour le moment.

LES ANIMATIONS RP

- La loterie rp, ici.
- La recherche de rp, ici.
- L'intervention inrp des chasseurs, ici.
- Les rumeurs inrp, ici.

SCÉNARIOS DE NOS MEMBRES

- bêta de la meute brune ici.
- petite soeur portée disparue ici.
- bêta de la meute rousse ici.
- le jouet humain d'une louve ici.


Laisse ton avis dans ce sujet.

TOP PARTENAIRES


VOTE POUR LE FORUM




 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur ESPRIT SAUVAGE ! L'élection du roi 4251703893
Sur le forum vous pourrez incarner un loup ou un humain.
On espère que vous trouverez votre bonheur, n'hésitez pas à fouiller les pvs, scénarios et les pré-liens L'élection du roi 1941156878
N'oubliez pas que vous avez deux semaines pour faire votre fiche L'élection du roi 1941156878
Pensez à voter pour nous, dans ce sujet et à promouvoir notre forum sur Bazzart, PRD et OMR :coeur2:
Nous manquons de loups américains ! I love you
N'hésitez pas à les tenter L'élection du roi 1941156878

Partagez
 

 L'élection du roi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sam 2 Mar - 19:17


Mme le Maire

Mme le Maire


▹ MULTICOMPTES : Aucun. ▹ PSEUDO : le staff. ▹ EMPREINTES : 409 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 20/09/2014 ▹ AGE DU PERSO : 69 ▹ LOCALISATION : En ville, loin de l'agitation, du haut d'un promontoire qui me permet de tout voir ▹ HUMEUR : changeante au fil de mes interlocuteurs, attention à toi mon gars, je mords

http://runwiththemoon.bbactif.com

L'élection du roi Empty

vive le roi
que Fenrir le protège

La mort du Roi avait été un événement tragique. Dramatique. Heureux pour certains. Ca avait été un moment de peine, de joie, un moment. Comme un autre. Un tournant dans l'Histoire de la Norvège. Cela faisait déjà deux semaines que le Roi était mort, que le Premier Ministre avait pris l'intendance et que, forcément, c'était un peu compliqué à gérer pour tout le monde ; d'autant avec l'arrivée des loups américains. Ces derniers, d'ailleurs, avaient été respectueux et avaient accepter d'attendre l'élection du prochain Roi pour poser des questions. Ainsi, ils avaient mis de côté leurs projets et leurs demandes, le temps que la Norvège règle ses problèmes politiques.

Ainsi donc, les Américains étaient calmes, sous surveillance de chaque meute, qui d'ailleurs, mettait leurs prétendants au trône en compétition. Chaque meute avait sa manière d'élire, de choisir son futur Roi. Les traditions étaient propres à chaque meute et, forcément, chacune d'entre elles ont alors choisis leurs représentants. Brun, blond, argenté, noir et roux, toutes les meutes étaient présentes, y compris les Solitaires, qui devaient alors prêter allégeance au nouveau roi.



Il n'y aura aucune intervention MJ dans ce post, le futur roi est Raphaël Tveit. Vous êtes libre de présenter un PNJ ou un vrai personnage au poste de roi pour votre meute, vous êtes libres dans la façon de faire, d'évoluer, de créer des alliances avec des meutes, de descendre un alpha, etc. Faites vous plaisir I love you

esprit sauvage
Revenir en haut Aller en bas
http://runwiththemoon.bbactif.com
Sam 2 Mar - 21:16


Edwina S. Svanhildesen
Solitaires Américains

Edwina S. Svanhildesen


▹ MULTICOMPTES : Vyranui Wahlberg, Torvald Marklund, Kayla Atkins. ▹ PSEUDO : ODAYA OCHAVEN. ▹ EMPREINTES : 3191 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 20/09/2014 ▹ AGE DU PERSO : 29 ▹ LOCALISATION : Perdue dans la neige norvégienne, quelque part dans la nature ou alors entre les feuilles d'un vieux livre poussièreux ou encore, entre deux étagères de la biliothèque, si ce n'est pas au fond de son lit. ▹ HUMEUR : Mordante mais pourtant la blonde sait restée polie avec ses interlocuteurs, enfin la plupart du temps, excepté une semaine par mois et bien sûr une semaine avant la pleine lune. Oh, également excepté les mercredis. Et les jours sans chocolat. Jamais en fait, ou rarement plutôt.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: un livre aux pages cornées, une petite dague et un stick à lèvres, le tout dans ma besace préférée


L'élection du roi Empty

Beaucoup de choses s'étaient déroulées depuis son retour. Beaucoup. Les retrouvailles avec ses proches, avec ses amis, sa famille, avaient tous été compliqués. Avec Nicholas ça avait réveillé de nombreux souvenirs, été très délicat, et d'un autre côté terriblement réconfortant. Avec la meute blonde, tout le monde n'avait pas compris, au contraire même, c'était assez étrange. La seule question qui revenait était : pourquoi ? Chose qu'elle préférait garder pour elle, par moment. La seule qui avait compris, c'était Olena. Et, bien sûr, elle l'avait rassuré : elle ne voulait pas du trône. Puis, de manière assez surprenante, ils s'étaient tous questionnés. Pourquoi ne réintégrait-elle pas la meute blonde ? Que s'était-il passé ? Elle ne leur répondit pas, non plus. Elle se contenta de quelques réponses, mais insuffisantes pour certains. Ce n'était pas son problème, elle faisait ainsi.

Puis, il y avait eu la mort du Roi. Ca ne l'avait pas bouleversé, ni même surprise. Au vu de son passif et de sa meute, elle savait qu'un jour ou l'autre, ça allait arriver. Ce qu'elle craignait maintenant, c'était l'avenir. Quid des maudits ? Quid des américains ? Elle ne savait pas vers qui se tourner, à qui faire confiance. Son sujet, son départ et ce qu'elle protégeait, ne pouvaient être compris par tout le monde. Le pire, ça serait de se tourner vers quelqu'un incapable de comprendre. Quelqu'un qui pourrait faire pire que ce qu'elle voudrait. Alors oui, quand l'annonce par les Augures fut faite, que c'était le jour d'élire le nouveau Roi... Elle se vêtit de sa plus belle robe. Une robe nuit, noire, échancrée sur sa hanche droite. Elle monta ses cheveux en un chignon serré, puis, elle fit un maquillage tradition. L'Augure de la meute blonde, accepta le rituel. C'est donc avec du noir et des traces ensanglantés sur le visage, lui donnant un air sauvage, qu'elle entra dans la pièce. Elle se devait d'assumer désormais, ses responsabilités, mais aussi son présent. Skuli serait sans doute surpris, même brisé peut être, mais elle ne pouvait pas faire autrement. Est-ce qu'elle avait peur ? Oui. Et pas de se fouler la cheville sur ses vingt centimètres d'escarpin rouge sang. Non, elle avait peur de l'engagement et de ce que ça représentait. Désormais, elle, la sulfureuse blonde, connue pour son tableau de chasse, allait se ranger. D'une façon définitive. Décisive. Est-ce qu'elle allait le regretter ? Elle ne le pensait pas, elle faisait confiance à Fenrir. S'il avait choisi cette âme pour elle, alors c'est qu'elle devait être la bonne, non ?

Quand elle arriva, tous les loups, de toutes les meutes, alphas et solitaires, étaient là. Seuls les omégas, les enfants et quelques deltas étaient restés derrière. Prendre soin des petits. Eirik, premier conseiller du défunt Roi, assurait la maintenance avant que le nouveau (ou la nouvelle) ne soit élu(e). Ainsi donc, il monta en premier sur l'estrade, prit parole. Elle n'écoutait pas. La seule chose qu'elle savait, c'est qu'Olena ne tarderait pas à monter sur la scène, pour dire que non, elle n'allait pas prendre la couronne.
Elle souffla, hésita, puis d'une démarche lupine, confiante, elle étendit son aura. Fière. Ses yeux recherchèrent la raison de ce changement. Et c'est d'un sourire ravageur, d'un port de tête altier, qu'elle assuma désormais sa nature d'âme soeur de Raphaël.

Que l'élection commence.


But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
nous ne resterons pas assis
sur le brasier fumant
de notre défaite.
La reconquête n'est qu'à
quelques pas.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 2 Mar - 21:17


Elias Hansen
Meute Brune

Elias Hansen


▹ MULTICOMPTES : Nicholas & Ivar & Sevastyan & Doffen ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 290 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 30/07/2016

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:


L'élection du roi Empty

Le jour J était arrivé et il se demandait toujours s’il n’allait pas commettre une erreur. Non, à vrai dire il était sûr de son choix, mais moins certain de la réaction de son actuel Bêta. Il savait que c’était quitte ou double, mais il n’avait pas le choix Il devait faire ce qui était le mieux pour tous les loups, et pas que pour les Bruns. Il essayait de se convaincre, mais malgré tout, il lui restait une once d’appréhension. Comment allaient prendre les Bruns cette nouvelle ? Il devait avoir confiance dans les siens. C’était aussi simple que cela. Il salua les membres de sa meute, et bien d’autres. Il avait confié les enfants à son frère et à l’Omega histoire d’avoir le champ libre lorsqu’il voudrait parler sur scène et ce moment ne tarda d’ailleurs pas à arriver. Il inspira un bon coup, il savait que ça allait être un coup de théâtre, mais il voulait surtout être le premier à se lancer. Il voulait toute l’attention de tout le monde, et surtout peut-être que cela ferait changer de discours ses concurrents. Il salua tout le monde. Les discours, face à toutes ces personnes, ce n’était pas franchement son truc… Alors après quelques courts instants de banalité, il se lança. Il avait préparé quelque chose, un joli discours, bien huilé, mais il fallait bien avouer qu’il ne s’en rappelait plus et que ce n’était pas son genre de prendre des notes, il fallait parler avec le cœur.

«Je pense que je vais surprendre beaucoup d’entre-vous, mais je ne me présenterai pas à cette élection. Pour une simple et bonne raison, il y a un candidat qui sera largement meilleur que moi, un candidat en qui j’ai toute confiance, un candidat, même s’il ne le sait pas encore, qui pourra œuvrer pour le bien de toutes les Meutes, qui sera probablement plus impartial que moi. Je sais que ce choix pourra en étonner plus d’un, je sais que certains croiront que je suis tombé sur la tête, mais croyez-moi, nous avons besoin de quelqu’un comme lui. Il a fait ses preuves, c’est quelqu’un de judicieux, qui nous laissera pas tomber en cas de problèmes, c’est quelqu’un qui fera tout ce qu’il juge nécessaire pour le bien des meutes et pas que de la sienne. Et si je peux vous l’affirmer, c’est par ce que j’évolue avec lui depuis que je suis Alpha. C’est un Loup complet, qui a de multiples qualités. Raphaël Tveit est mon choix.»

Et il faut bien avouer qu’il savoura cette petite bombe qu’il venait de poser, surtout auprès de son cher Bêta. Il espérait que Raphaël comprendrait son choix de lui avoir caché tout cela.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 2 Mar - 21:47


Raphaël Tveit
Meute Brune

Raphaël Tveit


▹ MULTICOMPTES : Kateleyä L. Avellaneda (RIP), Solskinn Forsløve (RIP) ▹ PSEUDO : Njüt ▹ EMPREINTES : 826 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 14/09/2015 ▹ AGE DU PERSO : 32 ▹ LOCALISATION : Occupé avec la gestion de mon business ▹ HUMEUR : Indéfinissable

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:


L'élection du roi Empty

Une élection mouvementée
Ft. Loups de Bergen

Un nœud au ventre, tu jettes un regard à l'image que te renvoie ton reflet. Pour une telle soirée, tu as évidemment sorti ton costume le plus impeccable, le plus taillé sur mesure, estimant qu'un Beta se doit d'être à l'image de son Alpha. C'est lui que tu vas soutenir, lui seul. De toute façon, qui d'autre pourrait faire un Alpha juste et qui convienne à toutes les meutes, après tout ce qui s'est produit à Bergen ces dernières années ? Le choix est inévitable. Pour la première fois, tu n'as même pas pris la peine de réfléchir plus de quelques minutes tellement c'est une évidence. La seule chose, peut-être, qui te fout en rogne, c'est de savoir qu'une fois de plus tu vas devoir cacher ton odeur, cacher son identité. Et que dire d'Hannah ? Jusqu'à présent, l'éviter s'est avéré plus simple que prévu, mais à un tel événement... ? Tu laisses échapper un soupir : cette soirée s'annonce tout simplement difficile.




Une fois sur place, tu choisis de te mettre en retrait, mais à distance respectable du comptoir. Tu ignores qui s'est chargé des boissons, mais tu espères bien trouver un vin à ta convenance. Verre en main, tu adresses un signe de tête à Elias lors de son arrivée mais, une fois n'est pas coutume, tu ne l'approches pas. Tu considères qu'il va devoir agir sans toi, question... d'apparence, et peut-être aussi une façon pour toi d'éviter qu'on ne l'assimile trop à toi. Sans un mot, tu surveilles les arrivées, jusqu'à celle...

La sienne.

Verre à la main, tu restes comme un con à la regarder, bouche béante. Quelle mouche l'a donc piquée ? Elle t'évite depuis la « révélation », elle t'évite depuis ce jour, et choisit... Cette nana ne peut donc pas, pour une fois, faire les choses avec... Tu ne sais même pas quel mot choisir. Dignité ? Non. Tu ne peux pas cracher que cette robe, ce maquillage, tout fait d'elle une femme digne d'être... tienne. C'en est à ce point que tu oublies complètement que personne ne savait encore pour elle, pour toi, pour vous ; tu en oublies Nicholas et sa réaction, ou celle de toute personne liée à toi d'une façon ou d'une autre – embarrassante ou non. À cet instant, seule son entrée compte, et tu as bien du mal à te ressaisir. Tu ne comprends pas bien pourquoi, mais tu sais qu'elle te cherche toi, et cette simple idée te fait monter le rouge aux joues malgré toi.

Elle aurait tout de même pu t'en parler avant, que tu t'y prépares. Non ?

Putain de merde, ressaisis-toi ! Les traits crispés, tu te forces à avoir une pensée désagréable, peu importe laquelle. Hors de question qu'on se rende compte qu'elle t'a déstabilisé, surtout pas toi. Andreas. Andreas qui te cogne. C'est bien ça, c'est même très bien. Le rouge s'efface aussitôt. La chaleur s'estompe. Tu poses ton regard sur la scène où les discours commencent, avec le Ministre, puis Elias. Tu aurais pu la rejoindre, mais tu préfères garder les idées claires pour ce qui va suivre – même si cela reste difficile, considérant cette aura qui t'appelle. Pesante – mais si délicieuse... Pourtant, le discours d'Elias ne tarde pas à te la faire oublier, cette aura. Complètement.

Il ne se présentera pas.

Ahuri, les yeux écarquillés, tu le fixes en espérant accrocher son attention. Quelle connerie ! Compte-t-il présenter un-e Alpha de clan ? Pourquoi ?! Mais non, c'est un Beta. Malgré toi, tes yeux se portent sur Rhydian, qui affiche un sourire de plus en plus conquérant à mesure que le discours de votre Alpha se poursuit. Et toi... toi ? Tu ne cesses de te répéter en boucle que c'est la pire décision qu'Elias n'ait jamais prise. Est-il tombé sur la tête ?! Depuis quand pense-t-il autant de bien de lui ? Scotché, tu choisis d'avaler une gorgée de vin pour faire passer le choc. Mauvaise idée. Très, très mauvaise idée. Tu recraches aussitôt la gorgée dans un énorme : « Pfffffftttffff... ! », et tu te sens soudain très con. Trop.

Raphaël Tveit.

Non, tu as forcément mal entendu. Il t'en aurait parlé. Non ? Pourtant, la gueule décontenancée de ton comparse Beta, l'Ambitieux, achève de te convaincre que tu n'as pas halluciné. D'une bouffée d'aura furieuse, néanmoins discrète, tu bouscules Elias.

Pourquoi ?!

Mais il faut croire que, ce soir, tout le monde s'est donné le mot pour prendre des décisions sans même t'en parler auparavant.

esprit sauvage
Revenir en haut Aller en bas
Dim 3 Mar - 10:28


Nicholas Tveit
Meute Brune

Nicholas Tveit


▹ MULTICOMPTES : Elias & Ivar & Sevastyan & Doffen ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 2979 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 19/07/2015

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Une laisse.


L'élection du roi Empty

Il n’avait pas envie d’y aller. Par ce qu’il savait qu’il allait croiser son cousin et il n’était pas certain de comment est-ce qu’il allait réagir surtout avec toute cette foule, surtout si elle était-là. Malgré tout c’était son devoir d’y aller, de savoir ce qui se passait pour leur avenir. Il y était donc allé tranquillement et devinez de quel côté il tomba ?! Pile à côté de l’odeur trop odorante de son cousin qui …. Qui …. Avait une tête pas habituelle. «Tu baves cousin, ferme la bouche. » souffla-t-il d’un ton qui se voulait léger, mais c’était peut-être raté ; Son but, c’était de faire comme si tout allait bien et de se tirer vite fait, bien fait, de s’éloigner un peu de l’autre brun, mais il faut croire que le Karma n’était toujours pas de son côté. Car il avait à peine dépassé son cousin qu’il remarqua qu’Ed était-là, pas loin –tropproche ?- du brun. Edwina et cette odeur. Edwina et. Putain. Bordel. De. Merde. Non. Non. Non, ce n’était pas possible. Un cauchemar. Il inspira un bon coup, tentant de reprendre un peu de contenance alors qu’il n’avait qu’une envie fuir, loin de ces deux-là. Il inspira un bon coup, dit un truc qui était censé ressembler à un sourire à sa meilleure amie, mais qui au final faisait plus grimace forcée. Elias parlait, il ne l’écoutait qu’à moitié. Jusqu’à la fin. La fin. Et puisqu’il était-là, face à eux. «Je … heu… félicitations, enfin, tu gagneras c’est sûr, avec l’appui d’Elias. » Il pensait réellement, mais il avait dit ça plus façon robot et, sans un mot de plus, il alla se terrer dans un coin, un peu plus loin, histoire d’essayer d’ordonner un peu ses idées, et surtout ses émotions. Il n’était pas seul, il n’était pas en forêt, il ne pouvait pas faire comme la dernière fois et se lâcher totalement et pourtant il en avait envie, par ce que ça lui ferait du bien. Il y avait un peu de trop plein en lui. Beaucoup trop. L’ombre d’Eliassen, toujours présente, plus que jamais, maintenant. Comment est-ce qu’il allait pouvoir s’en sortir, sans faire de peine à son cousin, à Edwina ? Comment est-ce qu’il allait pouvoir « survivre », si son cousin devenait roi avec une âme sœur ; alors qu’il n’avait plus la sienne ? Il ne savait pas comment gérer tout ça.

En attendant il ne savait plus trop quoi faire de sa carcasse. Il avait envie de fuir, loin d’ici, mais son cousin avait besoin de lui. En fait non, il n’avait pas besoin de lui. Mais c’était son devoir d’être ici, alors il resterait, aussi difficile que cela pouvait être.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 3 Mar - 12:36


Vyranui Wahlberg
Meute Noire

Vyranui Wahlberg


▹ MULTICOMPTES : Edwina S. Svanhildesen, ancienne alpha de la meute blonde. Torvald Marklund, chasseur. Kayla Atkins, louve lambda américaine. ▹ PSEUDO : ODAYA OCHAVEN, fondatrice pour vous servir ! ▹ EMPREINTES : 536 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 21/09/2016 ▹ LOCALISATION : Quelque part dans les ombres de Bergen. ▹ HUMEUR : Mauvaise, sombre, antipathique. Pas réellement fréquentable. Encore moins pour les blonds et autres infériorités.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Quelques sachets remplis d'herbe, un miroir, un livre de prières et une coupelle pour recueillir le sang de ses patients.


L'élection du roi Empty

La fameuse élection était arrivée. Enfin. Etait-ce une bonne nouvelle ? Vyranui n’en savait vraiment rien. D’une certaine façon, elle craignait l’arrivée d’un futur roi ou d’une future reine sur le trône de Norvège. Les Américains étaient présents, l’ancien Roi avait été tué – peine qui brisait toujours son cœur – et ils ne pouvaient pas se permettre d’avoir n’importe qui à la tête des meutes. Pas maintenant. C’était impensable, irréalisable. De tout son cœur, elle souhaitait que ce soit Raphaël Tveit qui soit nominé, bien qu’elle supposât qu’Elias allait monter sur le trône, il était un bon candidat, mais présentait des défauts. Des défauts différents de ceux de Raphaël, des défauts qu’elle n’envisageait pas sur le trône. C’était une vision du monde, elle le savait pertinemment, et comprenait que d’autres pourraient ne pas la partager, mais avaient-ils vraiment le choix ? Ils ne pouvaient pas avoir quelqu’un de faible, quelqu’un qui avait fait des erreurs – comme par exemple avoir une fiancée rousse.
Vyranui, accompagnée par son fils et son compagnon, était au côté de l’alpha de sa meute. Comme toujours, elle la soutiendrait. Elle savait que son alpha ne ferait pas d’erreur, qu’elle choisirait Raphaël, comme elle le lui avait conseillé et comme d’autres le lui avaient conseillé. En tout cas, elle avait foi en son alpha, qu’elle – comme d’autres – avait reconnu comme apte à s’occuper de leur meute.
Alors qu’elle passait le pas de la porte, elle nota qu’il y avait déjà beaucoup de monde. Aucune déclaration n’avait encore été faite, ils étaient à l’heure. Évidemment, la présence écrasante des loups noirs se fit sentir, leur arrivée ne passa pas inaperçue, mais aucun d’entre eux ne fit de gestes brusques, ou laissant supposer une intention de conflit. Ils s’installèrent dans un coin, sans chercher les ennuis. Puis, Eirik, premier ministre, fidèle ami de Solskinn, monta sur l’estrade, ouvrant la cérémonie. Ce fut ensuite Elias Hansen, alpha de la meute brune qui monta sur l’estrade. Elle aurait presque été incapable d’écouter les dires de l’alpha, si elle ne s’était pas séparée de l’aura – écrasante – d’Edwina et de son odeur – insoutenable – d’âme sœur. Il en avait une qui était fière de sa nouvelle situation. Chose surprenante, son âme sœur était Tveit. Ca, c’était un problème. S’il était élu Roi, c’est elle qui deviendrait Reine. Super. Elle lança un coup d’œil à son fils, son compagnon, puis à son alpha. De son point de vue, ils pensaient tous la même chose. Décidément, les bruns avaient du travail à faire sur leurs fréquentations.

Finalement, la bonne nouvelle – mais aussi la future catastrophe – fut déclarée. Elias, comme le souhaitaient Ivar et Vyranui, ainsi que l’alpha de la meute noire, déclara qu’il renonçait au trône. Qu’il recommandait par contre son bêta, Tveit. Dont il s’était, récemment, lié à une louve blonde. Et pas n’importe laquelle, une louve qui quittait sa meute et son pays sans prévenir personne. Décidément, ça allait vraiment donné s’il était élu. Et pourtant, elle savait qu’ils n’avaient pas le choix… Qui mieux que Raphaël pourrait gérer une situation politique aussi délicate ? Aucun blond, aucun roux n’en serait capable. Et puis, les argentés ne seraient pas les mieux vus à monter sur le trône. Les noirs ne se présenteraient pas, leurs Augures leur avaient déconseillés. Il ne restait donc que les bruns. Et parmi eux, il valait mieux que ce soit Raphaël. Et de très loin. Ainsi donc, à toute bonne nouvelle s’en ajoutait une mauvaise.


But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
And maybe, i'will save your heart.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 3 Mar - 23:58


Hannah Mikkelsen
Meute Argentée

Hannah Mikkelsen


▹ PSEUDO : M. ▹ EMPREINTES : 97 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 16/07/2018 ▹ LOCALISATION : Surement au Palais Royal ou en train de boucler les derniers dossiers du défunt Roi.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:


L'élection du roi Empty

« L’ELECTION DU ROI. »
Le hasard je l’emmerde
j’aimerais qu’on puisse le provoquer.
Les loups & Hannah ;
« Je te maintiens que c’est une mauvaise idée. » La louve était en train d’épousseter sa robe une dernière fois, appréciant d’un regard la fluidité du tissu. Elle lança d'un ton calme à son Bêta qui se tenait derrière elle. « Crois moi, c'est la meilleure solution. » Le grand brun haussa les épaules d'un air résigné avant de soupirer. « Si tu le dis... mais tu connais mon avis sur le sujet. » Oh ça oui. Durant des jours entiers, il n'avait pas arrêté de râler, trouvant que sa proposition n'étant pas forcément la meilleure. Cependant il avait accepté le compromis de son Alpha. Elle semblait savoir ce qu'elle faisait et le raisonnement qu'elle lui avait déroulé en long en large et en travers tenait la route. Mais c'était plus fort que lui, Aleks ne pouvait se résigner à accepter sans l'avoir contredit avant.




C'est ainsi que les deux Argentés passèrent les portes de la grande salle, se faufilant parmi les loups. Sa robe, d'un rouge profond surmontée d'un noeud en satin noir enlaçant son cou, attira le regard de certains loups mais elle n'y prêta pas attention. Ses yeux balayèrent la foule et se posèrent rapidement sur Raphaël qui se tenait près du bar. Alors comme ça, ce dernier avait enfin décidé de réapparaître. Elle était ravie de voir qu'il était en vie puisque ce monsieur ne lui avait donné aucune nouvelle depuis la mort de Solskinn. Mais ses pensées furent soudain balayées par l'aura pesante et fière à en crever de miss Svanhildesen qui venait de faire son entrée. Lorsque celle-ci effleura sa peau, l'Alpha perçu un long frisson lui remonter dans le dos. Putain de merde. Il fallait bien avouer que celle là, elle ne l'avait pas vu venir ! Sur toutes les louves de Norvège il avait fallu que ça tombe sur Edwina. Son Bêta se pencha alors vers elle, lui sussurant à l'oreille d'une voix sarcastique. « Toujours aussi sûre de toi ? » A cet instant elle eut une irrémédiable envie de lui dire de fermer sa grande gueule mais elle parvint à se retenir, habituée aux frasques d'Alekseï. Un sourire amusé étira ses traits tandis qu'elle ne quittait pas Raphaël des yeux. Ceci expliquait donc cela. En revanche, pourquoi le lui avoir caché ? Pourquoi ne pas avoir eu le cran de venir lui parler ? Non, jouer le mort, n'était pas dans les habitudes de ce dernier. C'était lâche et très roux comme attitude.

En fond sonore, elle écoutait d'une oreille le discours d'Elias sans cesser d'observer le petit manège qui se jouait non loin de là. Raphaël ne semblait pas du tout à l'aise face à cette révélation et Hannah devait bien avouer qu'une petite voix dans sa tête lui criait que la situation sentait le roussi. Elle se devrait d'avoir une discussion avec le Brun concernant leur relation de ces derniers mois. Edwina et elle n'avait jamais été les meilleures amies du monde et si tout se passait comme elle l'esperait, l'ex Alpha des Blond serait leur future reine vu la situation... Et ça, ce n'était pas du tout au programme il y a encore quelques minutes. Comme quoi Tveit était toujours surprenant, mais dans ce cas présent, pas du tout arrangeant. Comme si les Argents n'avaient pas assez d'emmerdes comme ça... Edwina ne devait pas savoir, les blonds étaient incontrôlables, se serait un véritable suicide pour sa meute si elle venait à l'apprendre.

Récapitulons. En peu de temps nous avons donc eu la mort du Roi, son enterrement, l'élection d'Hannah en tant qu'Alpha de meute, le lien d'âme soeur entre Raph et Edwina, la déconfiture notable de Nicholas - qu'elle pouvait percevoir d'ici - et la présence de ces foutus américains. Bergen c'était pire que les feux de l'amour... Derrière elle, elle entendit la fin de la déclaration d'Elias. « Bingo ! » Merci Aleks pour ce moment... Et pourtant il fallait bien avouer que son Bêta avait raison. La déclaration d'Elias tombait véritablement à pic. Et pour être entièrement honnête, elle n'aurait voulu rater ce moment pour rien au monde. Voir Tveit recracher son vin avait quelque chose de jouissif et elle se délectait de la situation. Décidément Tveit n'était pas au bout de ses surprises. Pour le moment elle ne souhaitait pas prendre la parole, préférant laisser les autres Alphas de meute faire leur proposition. Patience, patience...


b l a c k f i s h
Revenir en haut Aller en bas
Dim 10 Mar - 15:50


Elias Hansen
Meute Brune

Elias Hansen


▹ MULTICOMPTES : Nicholas & Ivar & Sevastyan & Doffen ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 290 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 30/07/2016

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:


L'élection du roi Empty

Est-ce qu’il était fier de lui ? On pouvait dire plutôt oui, surtout lorsqu’il reçut les poussées d’aura de son Bêta. Il descendit de l’estrade pour laisser place à un autre Alpha et alla rejoindre Tveit le sourire aux lèvres. Bon, il était totalement conscient que si Raphael était élu, l’autre brun allait certainement se venger à sa manière mais c’était le jeu, et cela en valait le prix, il en était certain. Ce n’était pas simple pour lui d’abandonner son Bêta, il aurait moins l’occasion d’avoir ses conseils, ou du moins ça ne serait pas le même genre de conseils. Et une fois proche, ce fut l’odeur d’Edwina qui attira son attention, il haussa un sourcil plus amusé et perplexe qu’autre chose avant d’hausser les épaules. Mais ne fit aucun autre commentaire, préférant simplement que l’un ou l’autre se mette à parler.

Il chercha pendant quelques instants Rhydian des yeux, l’autre Bêta avait fermé son aura, probablement un peu blessé que ce soit Raph qu’il ait choisi, mais en même temps, Tveit l’avait quand même plus mérité. Il n’était pas du genre à faire dans l’amitié dans ce genre de choix, c’était bien trop important pour l’avenir des Loups à Bergen. Raph était le candidat idéal.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 13 Mar - 19:31


Raphaël Tveit
Meute Brune

Raphaël Tveit


▹ MULTICOMPTES : Kateleyä L. Avellaneda (RIP), Solskinn Forsløve (RIP) ▹ PSEUDO : Njüt ▹ EMPREINTES : 826 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 14/09/2015 ▹ AGE DU PERSO : 32 ▹ LOCALISATION : Occupé avec la gestion de mon business ▹ HUMEUR : Indéfinissable

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:


L'élection du roi Empty

Une élection mouvementée
Ft. Loups de Bergen

— Tu baves cousin, ferme la bouche...

Ah, ah, ah. Tu te gardes bien de répondre, tu risquerais d'être désagréable. Cette putain de journée s'annonce comme la pire des farces. Si les loups de Bergen recherchent un Roi taciturne qui fait la gueule tout le temps, c'est clair, il faut voter pour toi. Les traits crispés, tu prends sur toi pour ramener le plus possible ton aura vers toi : ne pas la laisser t'échapper, ne pas la laisser s'en aller vers elle et rester concentré. Parfaitement concentré. Et fermé comme une huître. Ce que vient de balancer Elias te fait l'effet d'une douche froide, glaciale. Si tu avais voulu être Roi, tu lui en aurais parlé – ou pas. Le hic, c'est que tu ne sais pas ce que tu veux – en-dehors d'Edwina, sinistre blague de Fenrir – ; fut un temps, la réponse aurait été évidente : piquer la place d'Elias après lui avoir fait un coup de pute, puis du Roi, sans aucun doute possible. Maintenant ? Maintenant, les choses ont changé. Avyn et Solskinn ont tous les deux fini enterrés, assassinés. Alors, certes, Avyn était juste stupide et devait finir comme ça à cause de ses mauvais choix – n'en déplaise à la très chère âme-sœur de ton cœur –, mais Solskinn s'était montré stratège et doué pour l'art de la guerre et du Pouvoir, quoi qu'on en pense, quoi qu'on en dise. Or, maintenant il résidait six pieds sous terre en ayant pour seule compagnie de charmants asticots et autres joyeusetés du même genre... Finir comme ça ? Très peu pour toi. Tu t'es habitué à l'Ombre, et cette Ombre te correspond à merveilles ! D'autant plus qu'avec la mort de Forsløve, c'est un putain de nid à emmerdes qui t'attend. Entre le récent avertissement des chasseurs – merci cadavres de loups flottant dans les égouts de Bergen –, l'arrivée des Américains sur le territoire pour Fenrir sait quelle raison, ce qu'attendront – très certainement – les meutes blondes, rousses et brunes de ta part...

Merci, Elias, pour ce délicieux cadeau empoisonné.

— Je... euh... félicitations, enfin, tu gagneras, c'est sûr avec l'appui d'Elias...

L'appui d'Elias, que tu te répètes avec cynisme. Dit comme ça, c'est un peu comme si tu n'aurais jamais pu gagner par toi-même, selon Nicholas. Pas vraiment sûr qu'il faille le prendre bien...

— Ouais, merci bien... grognes-tu néanmoins, quoique à contrecœur.

D'un œil distrait, tu suis l'approche d'Elias des yeux sans te soucier des quarante mille pas à reculons que vient de faire Nicholas en reniflant l'odeur d'Edwina. Mal à l'aise en sentant celle-ci se rapprocher un peu trop vite à ton goût, tu desserres ton nœud de cravate comme si c'était lui le seul responsable de ton étranglement. Puis, tu t'efforces d'adopter une attitude sereine bien que tu perçoives subitement la brûlure d'un autre regard familier. @Hannah Mikkelsen. Évidemment. C'est bien connu, non ? Une merde n'arrive jamais seule, il faut forcément que dix autres débarquent à sa suite. Alors, un rictus forcé accroché aux lèvres, tu te fais violence pour ne rien laisser paraître et ignorer superbement la jeune femme – tant pis si son ego se froisse, tu la crois assez intelligente pour savoir que ce n'est vraiment pas le moment. Quand, enfin, Edwina est parvenue à te rejoindre, tu restes stoïque et te contentes de dire d'un ton impassible :

— Bonsoir Blondinympho. Tu as une mine affreuse.

Et d'esquisser un sourire qui, pour une fois, ressemble vraiment à un sourire, sourire qui s'efface aussitôt qu'Elias est à son tour parvenu à ton niveau.

— Merci d'avoir eu la délicatesse de me prévenir avant, lâches-tu froidement.





HRP : Je me suis permise d'anticiper un peu vos arrivées, @Edwina S. Svanhildesen & @Elias Hansen, j'espère que vous ne m'en voudrez pas L'élection du roi 1941156878

esprit sauvage
Revenir en haut Aller en bas
Dim 31 Mar - 22:48


Leif Helström
Meute Rousse

Leif Helström


▹ MULTICOMPTES : Gabriel / Amelia ▹ PSEUDO : L.R. ▹ EMPREINTES : 661 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 22/05/2016 ▹ AGE DU PERSO : 30 ▹ LOCALISATION : Dans ton ombre ▹ HUMEUR : À plat, morose, sauf quand son rayon de soleil est à ses côtés

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Du chocolat, une photo de famille, un carnet de croquis, du matériel de dessin, ma haine du monde.


L'élection du roi Empty

Le Roi était mort, et le haut de la pyramides ne pouvait pas rester vacant. C’était la loi, leur instinct : une nouvelle reine, ou bien un nouveau roi, devait être élu. Leif n’était pas très enthousiaste à l’idée de se rendre au Palais Royal, car il craignait le résultat de ces élections. Il s’était réjouit de s’être débarrassé de Solskinn, mais qui dit qu’après la peste, ils ne se prendraient pas le choléra ? Surtout que ces derniers temps, Roi et Reines disparaissaient plus vite qu’un pot de Nutella en promo. donc ce n’était étonnement pas un poste qu’il aimerait voir attribué à quelqu’un à qui il voulait du bien. Sauf que parmi les candidats possibles, Olena et Elias n’étaient pas des gens qu’il voulait voir mourir à la manière d’un personnage de Game of Thrones. Il ne s’attarda pas mentalement sur les pronostics des possibles candidats. Quant à la dernière personne à la fois compétente et ayant une politique pas trop imperméable aux humains, elle était simplement bêta donc hors système. Ce n’était donc pas la brochette de la joie. Pourtant, le matin même, l’augure roux avait assuré avoir croisé neufs corbeaux sur sa route, ce qui était un bon présage. Ou du moins, un présage que ce jour serait placé sous la bienveillance des Dieux, signe qu’il était important pour les loups. Peut-être avait-il senti son anxiété, car il lui avait dit de ne pas s’inquiéter, que Fenrir ferait le meilleur choix pour eux. Il avait acquiescé et laissé l’homme saint rejoindre le palais royal.
L’Alpha avait convoqué sa meute après l’enterrement. Elle ne se présenterait pas. Les roux ne pouvaient régner sur un royaume sans être avant tout une meute unie, guérie de ses cicatrices. L’Oméga était rassuré par sa décision. Bien qu’il n’avait qu’une entente cordiale avec son leader et qu’il en esquivait le contact autant qu’il le pouvait, il souhaitait de tout coeur arrêter de voir les siens se tirer dans les pattes. Ce n’était pas encore leur ère, et cela ne devait pas l’être tant qu’ils n’hurlaient pas de la même voix. En entrant dans le palais royal, il entendit un corbeau croasser.
Il arriva accompagné de ses deltas et de sa famille. Il avait choisi un costume gris clair taillé dans un Prince de Galles au quadrillage discret, relevé par la couleur discrète d’une cravate bordeaux dans une soie alvéolée. Il n’avait pas eu envie de mettre du noir car il avait déjà soupé à l’enterrement. de manière générale, il préférait mettre un peu de couleur, bien qu’ici il avait essayé de rester sobre pour pas trop se faire remarquer. Bien qu’en étant roux, c’était déjà plus difficile, même si son auburn n’était pas des plus flamboyants. Sa première delta avait également fait dans le sobre mais élégant, quand l’autre avait décidé de mettre une robe bleue électrique. Le contraste avait arraché un petit rire à la louve, presqu’un sourire à Leif.

Alors qu’Eirik avait commencé depuis un bout de temps un discours ronflant, on entendit des talons claquer sur le marbre. Une démarche affirmée qu’il connaissait, bien qu’il ne mis la main sur le son quand il eu la réponse devant les yeux. L’aura d’Edwina coupa sa respiration. C’était irréel. Avait-il oublié de se réveiller ? Ou alors Fenrir était-il comme d’habitude un dieu joueur ? Ou alors les Tveit avaient une génétique particulièrement disposée à attirer la grâce des Dieux ? Car sa vie était désormais Liée. À Raphaël Tveit.
Il était sincèrement heureux pour elle. Mais dans son immonde égoïsme, il avait peur de la voir s’éloigner de lui. Encore plus. Parce que les âmes-soeurs vivaient dans leur bulle, et que vous y avez rien à y faire. Il se maudit encore. Fenrir leur avait accordé sa bénédiction, pourquoi devait-il encore penser qu’à lui ? Pourquoi ne pensait-il qu’à des choses négatives, comme le fait qu’elle avait été lié à un type qu’il n’appréciait pas des masses ? Qu’ils étaient désormais putain de liés, et que si Raphaël faisait de la merde, voire crevait comme un con, Edwina devrait porter ce fardeau ? Et que... Mais putain de merde ! Une demi-seconde plus tard, il cherchait déjà Nicholas dans la foule. Où était-il ? Il le vit aux côtés de son cousin, de loin. Il avança d’un pas, mais s’arrêta. Qu’allait-il lui dire ? Que faire ? Est-ce qu’il fallait vraiment lui imposer sa sale tronche désolée histoire de retourner le couteau dans la plaie ? Est-ce qu’il voulait seulement le voir ? Peut-être pas tout de suite. C’était sûrement plus sage. Ses pensées furent écourtées par Kurtis qui lança un «aïe !» parce que sa jumelle l’avait pincé. Amanda et Viktor restèrent circonspects mais Leif lisait tout de même de l’inquiétude sur leurs visages. Car Elias venait d’annoncer qu’il ne participerait pas à l’élection, proposant à sa place son bêta. Les yeux allèrent de Rhydian à Raphaël. Avant de comprendre que c’était bien Raphaël qui avait été désigné.

Sauf que... qui d’autre se présentait ? Pas les roux. Pas les noirs apparement. Les Blonds ? Les Argents ?

Tous les visages semblaient se tourner désormais vers le bêta brun. Le malaise de l’Oméga roux s’accentuait, sûrement autant que celui du concerné. Car Roi était une position dangereuse. Personne n’oserait s’en prendre à des âmes-soeurs - quoiqu’il suffirait d’être peu scrupuleux ? Tout était possible dans ce monde de merde - mais il y avait tellement de façons de faire tomber un leader. Même Solskinn qui se méfiait de tout et tout le monde, qui avait maté la moindre étincelle de rébellion malgré les désaccords, avait fini par claquer sa bulle.

Leif s’extirpa des rangs de sa famille sous les regards interrogateurs de celle-ci. Tant pis pour la discrétion, tant pis pour son rang qui devrait l’inciter à fermer sa grande gueule.

- Elias, je ne vais pas dire que je comprend pas ce choix au vu de toutes les qualités qu’à démontré Raphaël depuis ses débuts. Mais nous sommes dans une ère des plus difficiles, avec d’immenses challenges à gérer. Tout porte à croire qu’effectivement, vous êtes un candidat idéal, Raphaël. Mais si vous acceptez de vous porter candidat, assurez-nous que vous avez les épaules assez larges pour porter ce qui vous attend.  Nous avons besoin de stabilité politique, nous n’avons plus le droit à l’erreur. Et surtout pas vous, Raphaël. Plus maintenant.

Deux corps pour une seule âme. C’était beau, mais dangereux. Sa pensée alla vers Nicholas. Où était-il ?

À travers la fenêtre, une branche rebondit sous l’envol d’un corbeau.



[Sorry pour le pavé césar, le retard et le fait que ce ne soit pas du grand art]
Revenir en haut Aller en bas
Dim 7 Avr - 11:51


Elias Hansen
Meute Brune

Elias Hansen


▹ MULTICOMPTES : Nicholas & Ivar & Sevastyan & Doffen ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 290 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 30/07/2016

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:


L'élection du roi Empty

Elias eut un petit sourire en coin lorsque Raphaël le remercia de l’avoir prévenu avant. Il s’était attendu à bien pire. L’Alpha haussa ensuite un peu les épaules :

« Je n’ai jamais dit que j’étais quelqu’un de délicat, et je craignais que tu te débrouilles pour m’astreindre à résidence, si tu avais su mon intention. Même si ça aurait plus subtil qu’un enfermement dans une cave, j’en suis tout à fait certain. » Il retrouva un peu son sérieux en se doutant que ce n’était pas le moment de trop plaisanter «mais plus sérieusement, c’est le seul moyen que j’ai trouvé afin d’être certain que tout se passe comme je l’entends, et tu n’es pas encore élu, Raphaël, ce n’est que mon avis, mon choix, par ce que je te fais entièrement confiance. »

Il haussa les épaules en soupirant doucement tandis qu’un roux approcha. Tiens Leif. Il hausa un sourcil un peu perplexe, en se disant par avance que ça ne sentait pas trop bon, un roux restait un roux et ne savait pas la fermer ou se raisonner. Ca sentait la calamité à plein nez, et ce fut presque pire que ce à quoi s’il s’était imaginé. Il ne manquait pas d’air de Leif, ça aurait presque pu en être drôle si ce n’était pas si pathétique, hors-propos et qu’il disait encore des choses qu’il n’aurait pas dû, allant presque vers l’insubordination, manquait de respect à la hiérarchie. Tiens, comme cela changeait. Il inspira un bon coup avant de souffler, agacé.

«C’est sûr que prodiguer des conseils sur des erreurs éventuelles venant de quelqu’un qui en fait constamment et qui oublie à qu’il s’adresse, c’est très judicieux. Quand est-ce que tu apprendras de tes erreurs passées Leif ? Est-ce que tu te rends compte au moins que l’on ne dit pas ce genre de choses à un Bêta ou un Alpha ? »

Dans quel monde un Oméga disait à un Alpha et un Bêta qu’on était dans une ère difficile et compagnie et qu’il fallait des épaules larges. Sérieusement ?! Comment pouvait-il parler de stabilité politique, alors qu’il n’y connaissait rien et que même Nicholas devait être plus fin stratège que lui et ce n’était pas franchement un compliment. Ça en était dérisoire.
Il dit signe à Asya qu’il voyait un peu plus loin pour qu’elle les rejoigne, lorsqu’elle fut près d’eux, il lui souffla doucement.

- Essaye de trouver Nicholas et vérifie si tout va bien pour lui. Je viendrai en renfort si besoin.

Il lança un regard à Leif qui signifiait bien des choses, comme ce n’était pas le moment de l’ouvrir près du soumis Brun. Non, par ce qu’avec sa manière de s’exprimer, cela risquait de provoquer un drame et vu ce qui se jouait maintenant, il ne pouvait pas y aller lui-même, et puis Asya était proche de Nicholas, beaucoup plus que lui, elle saurait y faire. Probablement, mais il se tenait près à agir si besoin.



Revenir en haut Aller en bas
Dim 7 Avr - 12:29


Nicholas Tveit
Meute Brune

Nicholas Tveit


▹ MULTICOMPTES : Elias & Ivar & Sevastyan & Doffen ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 2979 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 19/07/2015

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Une laisse.


L'élection du roi Empty

Comment est-ce qu’il était censé réagir maintenant ? Qu’est-ce qu’il pouvait bien faire ? Est-ce qu’il allait être condamné à sentir toujours ce lien parmi deux personnes qui lui étaient si proches ? Est-ce qu’il pourrait s’y habituer un jour ? Probablement que non. Il soupira, il n’avait qu’une envie partir, mais sa place restait ici. Il se passa une main dans les cheveux, il ne connaissait qu’un moyen actuellement pour se sentir un peu mieux, et, heureusement qu’il avait beaucoup d’imagination. Il ferma donc les yeux et se concentra, juste assez, pour se faire apparaitre mentalement une image de Dante, son odeur, sa stature. Ce n’était qu’une illusion, que son imagination, il le savait bien, mais c’était rassurant, en quelque sorte pour lui de pouvoir y arriver.

En fait, il se doutait que s’il en avait parlé à quelqu’un, les autres auraient pu trouver ça flippant glauque, ou même anormal. Mais il n’était pas malade, il ne devait pas fou, il faisait juste marcher ses souvenirs, son imagination, c’était tout ! Il ne faisait rien de mal. Ce n’était pas quelque chose de psychologique, comme des hallucinations que pouvaient avoir les humains, c’était lui, et lui seul qui décidait quand il avait besoin de réconfort. Non, c’était juste un processus normal, un peu comme un ami imaginaire. Oui, voilà, c’était ça. Comme un ami imaginaire. Le seul souci, c’est qu’il devait généralement beaucoup se concentrer. Gardant les yeux clos, il s’apaisa un peu. Il avait bien senti qu’Asya était arrivée non loin de lui, mais il n’avait pas envie de lui parler. Il se contracta un peu, se concentra plus, plissant du coup un peu plus le nez, essayant de clore un peu plus ses paupières. Il voulait que Dante reste. Il en avait besoin, désespérément. L’odeur de Raph et Edwina était encore emprise dans ses narines. Et il serra son poing.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 8 Avr - 10:59


Edwina S. Svanhildesen
Solitaires Américains

Edwina S. Svanhildesen


▹ MULTICOMPTES : Vyranui Wahlberg, Torvald Marklund, Kayla Atkins. ▹ PSEUDO : ODAYA OCHAVEN. ▹ EMPREINTES : 3191 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 20/09/2014 ▹ AGE DU PERSO : 29 ▹ LOCALISATION : Perdue dans la neige norvégienne, quelque part dans la nature ou alors entre les feuilles d'un vieux livre poussièreux ou encore, entre deux étagères de la biliothèque, si ce n'est pas au fond de son lit. ▹ HUMEUR : Mordante mais pourtant la blonde sait restée polie avec ses interlocuteurs, enfin la plupart du temps, excepté une semaine par mois et bien sûr une semaine avant la pleine lune. Oh, également excepté les mercredis. Et les jours sans chocolat. Jamais en fait, ou rarement plutôt.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: un livre aux pages cornées, une petite dague et un stick à lèvres, le tout dans ma besace préférée


L'élection du roi Empty

Aurait-elle, un jour, envisagé d’être liée à Tveit ? Clairement pas. Est-ce qu’elle aurait envisagé, il y a de cela quelques temps, l’accepter pleinement ? Encore moins. Et pourtant, elle était désormais, très, très fière, de présenter ce lien d’âme-sœur. Oh, bien sûr, elle ne ferait aucun cadeau à Raphaël. Il ne fallait pas se mentir, si leur lien pouvait fonctionner, c’était sans doute parce qu’ils pouvaient s’aimer autant qu’ils s’étaient détestés. Sinon, pourquoi les lier ? Fenrir avait fait un choix, qu’elle acceptait désormais pleinement. Après, elle se doutait que le reste de son quotidien ne serait pas simple. Surtout, si, comme ça se présentait, Raphaël allait être élu Roi. Roi.
Est-ce qu’elle cracherait sur le titre de Reine ? Alors là, il n’en était pas question. Pour autant, elle ne se ruait pas vers ce poste avec une certaine envie. Sa sœur y avait été. Où était-elle désormais ? Morte. Ses cendres s’étant envolées pour la porter au Valhalla. Hors de question qu’il en soit de même pour elle. Impensable. Ce n’était, mais alors, même pas envisageable, qu’elle finisse de la même façon. Devenir Reine était une opportunité, pour elle déjà, mais aussi pour sa meute nouvellement créée. L’opportunité d’avoir les moyens de protéger les siens, de pouvoir donner un nouveau souffle à la Norvège et aux meutes qui y vivaient. Pour autant, c’était un rôle auquel elle n’avait jamais été formée. Un rôle qui, disons le clairement, n’était pas fait pour son caractère. Edwina le savait parfaitement. Elle se connaissait et sa fougue naturelle ne pouvait diriger un pays. Est-ce qu’elle avait grandit ? Oui. Est-ce qu’elle avait murît ? Oui. Et pourtant, aux propos de son cousin, elle grinça des dents. Ses expériences et sa nouvelle vision du monde ne l’empêchait pas d’avoir, furieusement, envie de casser des gueules. Et de très loin. « Cousin, je te conseille vraiment de te taire. »
Le regard de la blonde se posa sur ce dernier. « Tu n’es, aucunement, en position de donner des conseils. » Dit-elle, accentuant le mot « aucunement », rappel foudroyant à sa situation, à son aura, à son rang. Comment, pouvait-il, juste envisager, de donner un conseil ? « Ou alors tu parles au nom de ton alpha, et dans ce cas je retire mes propos, d’ailleurs, où est ton alpha ? » Se permit-elle de demander. Elle, même en temps que nouvelle alpha, d’une nouvelle meute (qui certes faisait grincer des dents, pour changer), elle était venue. Certains auraient pu questionner la légitimité de sa position, après tout, comment aurait-elle pu envisager d’être candidate au poste de Reine, alors qu’elle avait quitté la Norvège ? Mais elle était venue. Pour appuyer le fait qu’elle n’allait, aucunement, se présenter. Tous les autres alphas étaient venus. Y compris l’alpha noire.
Où diable était donc l’alpha de la meute rousse ? Avoir une meute divisée n’était pas une raison. Aucunement. Un(e) alpha se devait de le savoir.

Voyant que personne ne prenait la parole, elle se permit donc de la prendre. D’une démarche féline, assurée, nettement différente de celle qui avait précédé son départ de Norvège, elle prit place sur l’estrade. Oh, elle nota les regards et mines surprises qui suivirent sa venue sur l’estrade. Elle nota bien les questions qui naissaient dans certains regards. Elle voyait bien certains loups se demander, en quel droit, elle montait sur scène pour prendre la parole. Et se permit donc de laisser sortir son aura, rappel réel de son rang. Alpha de meute. Pour ceux qui, subitement, semblaient l’avoir oublié. Elle nota les regards surprit. Alors comme ça, tout le monde ne connaissait pas sa nouvelle meute ? Surprenant. « Pour ceux qui ne le savent pas, je suis Edwina Svanhildesen, actuelle alpha de la meute Klør. En temps qu’alpha d’une meute qui comprend des loups de tout horizon, je ne me présenterai pas au poste de Reine de Norvège. » Un silence suivit ses propos. Oui, elle était capable d’être raisonnée. Dommage que certains en doutent encore. « Je n’afficherai pas non plus un quelconque soutien à un ou une prétendant(e) au trône. » Un silence, cette fois-ci, surprit, différent, s’éleva. Car oui, son âme sœur était prétendant au trône, pour certains elle se devait de le soutenir, non ? Sauf qu’Edwina ne s’en sentait pas légitime. La moitié de sa meute n’était pas Norvégienne. Comment pouvait-elle, aujourd’hui, prendre place dans un débat politique qui ne concernait qu’à moitié sa meute ? Elle se soumettrait au nouveau souverain et à son autorité – enfin si c’était Raphaël, ils allaient en rediscuter – mais elle n’allait pas pour autant émettre un avis à ce sujet. Elle avait d’autres choses à gérer. Une fois que tous eurent assimiler son choix, elle descendit de l’estrade, la tête haute. Retournant auprès de Raphaël, elle laissa la place à sa sœur, Olena, qui, à son tour, déclina le poste de Reine. Une sage décision. Edwina était sûre que cette dernière avait, beaucoup, d’autres choses à faire. Et puis, au vu de la stratégie qu’elles avaient mis en place durant l’absence d’Ed, c’était préférable. Olena, par contre, afficha son soutien à Raphaël. Surprenant, Ed ne s’y attendait pas, mais elle comprenait aussi sa position. Ca pouvait être délicat de ne pas le faire.  


But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
nous ne resterons pas assis
sur le brasier fumant
de notre défaite.
La reconquête n'est qu'à
quelques pas.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 8 Avr - 17:45


Raphaël Tveit
Meute Brune

Raphaël Tveit


▹ MULTICOMPTES : Kateleyä L. Avellaneda (RIP), Solskinn Forsløve (RIP) ▹ PSEUDO : Njüt ▹ EMPREINTES : 826 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 14/09/2015 ▹ AGE DU PERSO : 32 ▹ LOCALISATION : Occupé avec la gestion de mon business ▹ HUMEUR : Indéfinissable

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:


L'élection du roi Empty

Une élection mouvementée
Ft. Loups de Bergen

Droit et digne, tu gardes l'attention tournée vers l'estrade où doivent encore se succéder les différents prétendants au Trône. Tu ne tiens pas à accorder à Elias un quelconque semblant d'intérêt lorsqu'il te répondra, trop « fâché » contre lui pour ça. Quels que soient ses arguments, tu ne peux t'empêcher de considérer qu'il a fait une grossière erreur.

Qui irait préférer un Beta à un Alpha en guise de Roi ?

La possibilité que les loups norvégiens te choisissent toi plutôt qu'un homme ou une femme expérimenté(e) te paraît hautement improbable, ce qui signifie qu'Elias, en prenant une telle décision, prend aussi le risque de perdre toute crédibilité aux yeux des Bruns. N'est-ce pas déjà le cas ? Anxieux, tu laisses tes yeux parcourir la foule afin d'observer les réactions, et ce que tu vois ne t'enchante franchement pas. La plupart des vôtres contemple Elias comme s'il marchait sur la tête, quand certains ne ricanent pas ouvertement devant l'absurdité de cette situation. Mais, a contrario, aucun ne semble remettre en cause ta légitimité puisque tu captes, malgré les rires – parfois nerveux –, un nombre plutôt assez conséquent de regards... respectueux dirigés vers toi.

Malaise.

— Je n'ai jamais dit que j'étais quelqu'un de délicat, et je craignais que tu te débrouilles pour m'astreindre à résidence si tu avais su mon intention. Même si ça aurait été plus subtil qu'un enfermement dans une cave, j'en suis tout à fait certain.

Aucun rire ne franchit la barrière de tes lèvres. Si Elias s'imagine détendre aussi facilement l'atmosphère, avec une blague aussi nulle, il se fourre le doigt dans l’œil – en restant courtois.

— Mais plus sérieusement, c'est le seul moyen que j'ai trouvé afin d'être certain que tout se passe comme je l'entends, et tu n'es pas encore élu, Raphaël, ce n'est que mon avis, mon choix, parce que je te fais entièrement confiance.
— Dois-je donc en déduire que si je devenais Roi, il faudrait que mon... « règne »... aille dans ton sens ? lui demandes-tu d'un ton plus froid que tu ne l'aurais voulu. Non parce qu'autant qu'on soit clairs tout de suite : ce n'est pas ainsi que je régnerais, si j'étais éventuellement élu.

Loin de là.

Estrade toujours vide, désespérément vide, tu t'inquiètes de ce qu'Elias vient de provoquer dans la salle, ce jusqu'à ce qu'un roux te donne d'autres raisons de ne pas être serein. Voir Leif s'approcher à grands pas de votre étrange groupe ne suffit qu'à attiser un peu plus l'angoisse et le malaise qui t'étreignent : même s'il a eu l'air d'avoir un peu évolué la dernière fois que tu l'as rencontré, tu n'en es pas à lui accorder une confiance aveugle – loin de là.

— Elias, je ne vais pas dire que je ne comprends pas ce choix au vu de toutes les qualités qu'a démontrées Raphaël depuis ses débuts. Mais nous sommes dans une ère des plus difficiles, avec d'immenses challenges à gérer. […]

Les sourcils rehaussés, tu peines à réaliser ce que tu viens d'entendre et, abasourdi par le toupet de Leif, tu en restes même un long moment sans voix. Mais dans quelle dimension un Oméga peut-il prétendre délivrer des conseils à un haut gradé ? Où ? À quel moment ? Comment ? Est-ce de l'ignorance ? De la maladresse ? De la bêtise ? Avec Leif, en toute sincérité, tu ne sais même plus qu'en penser. Peu importent les conseils qu'on lui donne, peu importe le temps qu'on lui consacre pour l'amener à ouvrir les yeux sur le respect de la hiérarchie, c'est à croire qu'il se torche le cul avec ce que vous lui dites. Tu n'en reviens pas... À quoi bon venir en aide à qui reste sourd à vos paroles ?

— C'est sûr que prodiguer des conseils sur des erreurs éventuelles, venant de quelqu'un qui en fait constamment et qui oublie à qui il s'adresse, c'est très judicieux.

C'est définitif, vous venez en effet d'atterrir dans une dimension parallèle : en temps normal, c'est toi qui perds tout ton sang-froid face à Leif, pas Elias. D'une très légère pression d'aura, tu incites ton supérieur à l'apaisement – ou, en tout cas, tu essaies. Tu n'es pas sûr que ce soit le moment idéal pour régler vos comptes avec un foutu roux, aussi irrespectueux et irrévérencieux puisse-t-il être aux yeux de tous. Malheureusement, ton Alpha ne tarde pas à reporter son attention sur un autre sujet : Nicholas. Ton cousin semble en effet dans un état quelque peu alarmant... Alors, tu reportes ton attention sur ton âme-sœur, dont l'aura brûle. De rage contenue. Décidément, ils pètent tous les plombs...

— Cousin, je te conseille vraiment de te taire.

Bouche béante, tu fixes Edwina. Tu rêves, ou elle vient d'envoyer son propre cousin sur les roses ? Lien d'âme-sœur, ou alors réaction parfaitement sensée de la part d'une Alpha qui connaît le fonctionnement de la hiérarchie lupine sur le bout des doigts ?

— Tu n'es, aucunement en position de donner des conseils. Ou alors tu parles au nom de ton Alpha, et dans ce cas je retire mes propos ; d'ailleurs, où est ton Alpha ?

Tu retiens un ricanement amusé. Cette éventualité est improbable ; or, quelque chose te dit que même Edwina le sait. Étant donné la situation politique chez les roux, il va sans dire qu'il paraîtrait complètement dingue que l'Alpha donne une telle responsabilité à l'Oméga responsable de la déconfiture des Helström. La vérité, c'est que Leif Helström outrepasse – une fois de plus – ses fonctions, sans aucune raison valable.

Est-ce parce qu'Elias et Edwina ont déjà pris soin de le remettre à sa place ?

Ou alors est-ce parce que les conneries de Leif te paraissent irrécupérables ?

Toujours est-il que, contrairement à tes deux « acolytes », tu choisis de hausser les épaules avec indifférence ; pourtant, d'une voix impassible, tu prends tout de même la peine de lui répondre :

— Si la question est de savoir si je compte reproduire les erreurs de mes prédécesseurs, la réponse est non, Leif. Maintenant, si tu tiens vraiment à en savoir plus sur la direction que prendrait la couronne en choisissant de me faire confiance, je te suggère de faire comme tout le monde : attendre que je monte à mon tour sur l'estrade.

Vient alors le moment où Edwina se décide à monter sur l'estrade. Conscient de son statut d'Alpha, tu n'es pas de ceux qu'une telle attitude surprend. En revanche, son refus de prétendre à la couronne et son choix de ne pas te soutenir malgré votre lien... t'étonnent. Mais agréablement, contrairement à ce que l'on pourrait croire.

Depuis quand Blondinympho sait-elle faire preuve de sagesse ?

Vient ensuite le tour d'Olena qui, à son tour, tourne le dos au Trône. Et qui, en prime, t'accorde son soutien. Cette fois-ci, tu commences vraiment à te demander si les loups de Bergen ne sont pas simplement en train d'orchestrer la plus grande farce du siècle. Une caméra cachée, peut-être ? La mine fermée, tu reportes ton attention sur Elias, comme pour lui demander silencieusement s'il est derrière tout ce bordel. Mais quand aurait-il eu le temps de rencontrer Olena pour discuter de ça avec elle ? Et pour quelles raisons ? Non, vraiment, tu ne comprends pas ce qui leur passe par la tête et, à croire les réactions dans la salle, tu n'es pas le seul à te poser des questions. Les regards, tantôt méfiants, tantôt appréciateurs, des blonds, se tournent peu à peu vers toi. Tous doivent se demander ce que tu as bien pu manigancer pour que deux Alphas t'accordent leur soutien alors que tu es... juste Beta et que tous sont conscients de ton passé « ombrageux ».

Malaise. Énorme.





HRP : Sorry pour le pavé...  L'élection du roi 3787300234

esprit sauvage
Revenir en haut Aller en bas
Mar 9 Avr - 16:31


Hannah Mikkelsen
Meute Argentée

Hannah Mikkelsen


▹ PSEUDO : M. ▹ EMPREINTES : 97 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 16/07/2018 ▹ LOCALISATION : Surement au Palais Royal ou en train de boucler les derniers dossiers du défunt Roi.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:


L'élection du roi Empty

« L’ELECTION DU ROI. »
Le hasard je l’emmerde
j’aimerais qu’on puisse le provoquer.
Les loups & Hannah ;
En retrait elle observait toute la scène, admirant le spectacle que chacun lui offrait. Jusqu'ici aucun Argent n'avait bougé ou réagis à l'annonce d'Elias. Il fallait dire aussi qu'Hannah avait prit soin - préalablement - de convoquer chaque Alpha de Clan pour leur expliquer la situation qui s'offrait à eux. Peu de choix pour de grandes décisions. Il fallait être intelligent, stratégique et avant tout, modéré. Les Argents se devaient de faire profil bas pour tenter de sauver les meubles. Alors bien sûr, l'Alpha du Clan Deilig avait crié au scandale prônant la pureté des leurs. Cependant une fois son coup de gueule passé, il avait fini par s'assagir. Le sang avait assez coulé pour le moment et il n'était plus temps de partir en guerre. L'important était d'unir - au moins à minima - les loups Norvégiens contre les américains, les chasseurs et surtout ces foutues fouines d'humains. Alors après des heures de discussion, tous avaient accepté son idée même si certains n'étaient pas très emballés. Tveit était la meilleure solution, c'était un fait. Et le fait qu'il mette tout en œuvre pour ne pas croiser son regard la fit doucement sourire. D'où elle était, la louve pouvait percevoir le malaise qui s'était emparé du brun depuis l'annonce d'Elias. Ce dernier semblait bien plus apprécier l'ombre à laquelle il était habitué plutôt que la morsure brûlante des projecteurs qu'il subissait bien malgré lui. Et comme si la situation n'était pas assez cocasse, elle eut droit à la splendide arrivée de Leif. « Il ne nous manque que les popcorn. » La voix moqueuse d'Aleks perça le silence juste derrière elle et elle le sentit jubiler, son aura frôlant calmement la sienne. Est-ce que l'Oméga roux se rendait compte qu'absolument toute l'assemblée, si elle était un minimum attentive, pouvait entendre chaque mot de leur conversation ? Ce dernier ne manquait pas de toupet ou bien était-ce juste de l'inconscience ? Son irrespect la laissait toujours bouche bée. Décidément les roux ne recevaient-ils aucune éducation au cours de leur apprentissage ?! « Je dois reconnaître que tout ce petit groupe a bien plus de patience que je ne pourrai en accorder à Leif. » Elle offrit un sourire amusé à son Bêta tout en se délectant de la situation. « La patience n'a jamais été une de tes grandes qualités de toute manière. »

D'un œil elle regarda Edwina se diriger vers l'estrade et sentit au fur et à mesure des paroles de cette dernière que certains Argents commençaient à bouillir. D'une vague d'aura rassurante, elle leur intima de ne pas protester, cela ne ferait qu'aggraver leur situation. A ses côtés, Aleks devint beaucoup plus froid qu'il ne l'était quelques instants auparavant. « Comme si la Norvège avait besoin d'une sixième meute... » La vague d'aura qu'elle lui envoya de plein fouet fût beaucoup plus intransigeante que la précédente. « Garde tes réflexions pour l'instant. Nous y prêterons plus d'attention quand tout ceci sera terminé. » Par pitié, qu'il ne vienne pas tout gâcher avec son sarcasme. Cependant, elle devait reconnaître qu'elle était étonnée et - positivement - par les dernières paroles de la Blonde. Ainsi donc Edwina Svanhildesen savait être raisonnée. C'était une grande première. Elle fut rapidement suivie d'Olena qui, à son tour, déclina le poste de Reine. Décidément cette élection n'arrêtait pas de la surprendre. Même Aleks en perdit sa tchatche habituelle et par Fenrir, que c'était reposant. Elle profita de ce moment de calme pour s'avancer vers l'estrade. Les Argents s'écartèrent pour la laisser passer et d'une démarche féline, elle monta les marches en bois. Son port de tête altier et la fierté qui se dégageait de son aura ne laissait aucun doute. De cette manière elle affichait à tous ceux qui n'étaient pas encore au courant, son récent statut d'Alpha de Meute après la disparition de Solskinn. Elle attendit quelques secondes, le temps que les regards curieux, méfiants voire même haineux se tournent vers elle. La louve savait pertinemment que sa meute serait attendue au tournant. « Je vous annonce qu'aucun Argenté ne se présentera à cette élection. » C'était évident. La suite en revanche, l'était beaucoup moins. Et c'est sans ciller une seule seconde qu'elle lâcha une véritable bombe. « Et pour cette raison, je soutiens la candidature de Raphaël Tveit. » S'il n'y eu aucune réaction extravagante du côté des siens - déjà mis au parfum - elle perçut très aisément le froid qu'elle venait de jeter parmi les autres meutes et les têtes se tournèrent rapidement vers l'intéressé. Son regard, d'un bleu givré - implacable - se braqua sur le Bêta Brun avant qu'elle ne daigne descendre de l'estrade pour rejoindre Aleks. « Ça t'a plu n'est-ce pas ? » Elle n'ajouta rien mais le sourire qui étira ses traits en disait long.


b l a c k f i s h
Revenir en haut Aller en bas
Dim 21 Avr - 13:11


Leif Helström
Meute Rousse

Leif Helström


▹ MULTICOMPTES : Gabriel / Amelia ▹ PSEUDO : L.R. ▹ EMPREINTES : 661 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 22/05/2016 ▹ AGE DU PERSO : 30 ▹ LOCALISATION : Dans ton ombre ▹ HUMEUR : À plat, morose, sauf quand son rayon de soleil est à ses côtés

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Du chocolat, une photo de famille, un carnet de croquis, du matériel de dessin, ma haine du monde.


L'élection du roi Empty

Les différentes auras lui donnait envie de se clouer au sol et d’aller ramper comme une misérable larve en dehors de la vue de tous. Elle savait se faire discrète car les entrées spectaculaires n’étaient pas son truc, mais son Alpha l’écrasait de son aura bien pire que tous les autres. Elle devait en plus faire en sorte de bien focaliser son aura en sorte de le réprimer au mieux. Il avait compris. Il le savait pertinemment, il n’aurait jamais dû l’ouvrir. Il savait que cela avait des résultats désastreux de laisser parler son coeur devant une horde de dominants. En fait, c’était juste désastreux de parler tout court. Il ne voulait pas donner un conseil - loin de lui d’être aussi arrogant - il voulait juste un éclaircissement. Il voulait juste savoir si Raphaël était vraiment sûr de vouloir s’embarquer dans cette mouise, parce qu’il foutait la même corde au cou à Edwina. D’ailleurs, ce qui était blessant était de voir celle-ci le rabaisser à son tour. En fait, c’était plutôt décevant de voir que seul Raphaël avait su lire entre les lignes et discerner sa maladresse. Leif n’osa pas répondre à la question de sa cousine, ou même aux remarques, et après avoir bredouillé des excuses, il pointa d’un doigt discret sans conviction, puis essaya de disparaître du champ de vision des Alpha. La leader des Roux était en pleine conversation avec ses deux Alpha de clan. Celles-ci s’étaient retirées dans un endroit discret, comme si leur conversation ne devait pas être entendue. Encore des stratégies de politiques, songea l’Oméga, à moitié blasé. Dans le fond, pourquoi s’en inquiéter? Il n’avait pas son mot à dire. On le lui avait bien fait comprendre.
Elias dépêcha des bruns, dont Asya, d’aller récupérer les morceaux de Nicholas qui devait être éparpillé partout façon puzzle. Est-ce qu’il va bien ? Non, il peut pas aller bien. Bien sûr qu’il est dans un coin en train de crever la bouche ouverte en se laissant absorber par le vide procuré par la mort de son âme-soeur. Est-ce une bonne idée d’envoyer une armada aller prendre son pouls moral ? Non, trois fois non. Cela risquait de lui rappeler à quel point il se sentait être le boulet de sa meute. Ce qui le désolait était qu’il ne pouvait rien faire de son côté. Il le savait très bien, il ne ferait qu’empirer la chose. D’une certaine manière, il n’était que le reflet de ce que Nicholas avait perdu. Une pâle copie qui ne pourrait jamais satisfaire pleinement ce dont il avait vraiment besoin. Même si leur amour était réciproque, il ne serait jamais aussi puissant qu’une âme-soeur. Ce qui n’il savait pas, c’était à quel point Nick en avait conscience... Sûrement beaucoup trop maintenant.

- Si je peux me permettre Elias... Commença-t-il d’un ton doux et un peu hésitant. Peut-être est-ce mieux de le  laisser tranquille dans un premier temps... Il n’aime pas qu’on montre qu’on s’inquiète trop pour lui, ça le fait se sentir mal.

Sur ces mots, il se retira vers sa famille. L’Alpha Brun était libre de suivre son conseil ou non. La présence d’Asya serait peut-être bénéfique, mais pas tout de suite. Il était jaloux de cette femme, à cause de la complicité qu’elle avait avec Nicholas. Il sentait qu’il n’arrivait pas à avoir la même chose avec lui, et cela l’attristait.

Comme une Telenovela, les révélations s’enchainèrent. Edwina et sa nouvelle meute, qui ne fut pas une surprise pour Leif : il l’avait déjà senti dans le creux de son cou. Les Argents abandonnaient eux aussi la course à la couronne. Perplexité générale dans les autres meutes, qui s’agrandit lorsqu’Olena renonça à son tour à se présenter. Les regards étaient rivés vers l’Alpha rousse qui se dirigeait vers le coeur de la salle, puis monta calmement l’estrade.  Le suspens était à son comble alors qu’elle s’immobilisa pour prendre parole. Tous retinrent leur souffle lorsqu’elle annonça qu’en raison de la situation politique actuelle de sa meute, il ne serait pas sage de se porter candidate. Les gens murmurèrent, et tous les regards allèrent vers le Bêta. Mais elle leva la main pour faire signe qu’elle n’avait pas terminé, et rappela le silence de son aura. Car il y avait bien un «mais» : elle n’apporta pas son soutien à Raphaël. Peut-être était-elle soupçonneuse, et en tant que rousse, on va dire que les plans tarabiscotés et malhonnêtes étaient son rayon. De plus Raphaël n’inspirait pas confiance. Il dégageait, selon l’Oméga, quelque chose de fermé et de ténébreux. Surtout, c’était étrange que même les Argents apportent leur soutien au bêta brun, alors qu’ils pouvaient perpétuer la politique de leur ancien leader. Pourquoi laisser la couronne à un brun ? Il avait fait quoi, d’ailleurs, à l’Alpha Argent ? Peut-être qu'il avait fini dans son lit et l’avait tellement bien baisé qu’elle s’était finalement laissée convaincre, songea-t'il sans y croire vraiment. Ou alors qu’est-ce qu’il lui a vendu pour qu’elle lui fasse confiance ? Parce Mikkelsen avait toujours fait parti du Clan Rynket, elle est sûrement la meilleure héritière des idéaux de Forsløve. La mort soudaine du Roi Argent rendait le choix d’Hannah encore plus... étrange. Le roux s’était attendu à qu’elle se présente comme la continuité du travail de Solskinn, clamant qu’il n’avait pas pu terminer son oeuvre. Leif savait que Raphaël n’avait aucune implication dans le meurtre du Roi, car cela aurait été sûrement fait avec plus de finesse à son sens. Genre un accident bienvenu. Mais d’autres ne seraient peut-être pas d’accord avec lui.
L’Argentée ne devait pas prévoir de couler Raphaël une fois roi. Elle savait qu’il était Lié. Que personne ne serait assez fou pour défier Fenrir et lever la main sur des âme-soeurs, de manière directe ou non. Si on choisissait Raphaël, c’était sans retour. Ce n’était pas une idée plaisante pour Leif, il n’accrochait qu’en petite partie à ses idées. Bien sûr, peut-être avait-il évolué depuis leur dernière conversation. Mais à son sens, il était trop centriste. Comment pouvait-il réunir des meutes avec des visions opposées ? Le risque était qu’un moment une décision fasse grogner les uns, et la suivante, les autres. Comment rallier deux visions opposées ? Les chasseurs étaient un problème commun, mais il fallait être réaliste : il y en aurait toujours. On pourrait annihiler leur organisation, elle renaîtrait de ses cendres. Car on ne détruit pas la Haine. Il y aura toujours un humain qui découvrira leur existence, et qui se mettrait à avoir peur d’eux au point de sortir son fusil du grenier. Mais Fenrir l’avait lié avec Edwina. Edwina et sa meute au concept... disons novateur, car il n’était pas très définissable. Les choses ont encore le temps de changer.
L’Alpha des Roux présenta son choix. L’Alpha des Goy, qui avait longuement assisté l’ancien Alpha de Clan avant sa mort en tant que bêta, avait également prouvé maintes fois ses capacités. Elle était effectivement à la hauteur. Mais face à trois meutes qui apportent son soutien directement à Tveit ? Difficile. Les Noirs et les Argents ne voteront jamais pour une rousse. Les roux sont lâches et incapables, dit-on. Mais peut-être se défendra-t-elle bien sur l’estrade. Leif ne semblait pas convaincu par cette possibilité.

Oh d’ailleurs, quel dommage qu’il n’y ai pas de pop-corn. On risquait d’en avoir bien besoin, songeait-il avec cynisme. Il prit soin d’esquiver les gros yeux et les auras grondantes de ses deux ainés alors qu’il revenait de sa petite mésaventure vers l’estrade.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 23 Avr - 18:04


Elias Hansen
Meute Brune

Elias Hansen


▹ MULTICOMPTES : Nicholas & Ivar & Sevastyan & Doffen ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 290 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 30/07/2016

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:


L'élection du roi Empty

— Dois-je donc en déduire que si je devenais Roi, il faudrait que mon... « règne »... aille dans ton sens ?. Non parce qu'autant qu'on soit clairs tout de suite : ce n'est pas ainsi que je régnerais, si j'étais éventuellement élu.
Le Bêta était froid, mais Elias au lieu de mal le prendre se contenta d’hausser un peu les épaules. Il s’était peut-être mal exprimé. Il attendit quelques instants avant de reprendre la parole.

- Tu seras élu et tu feras les lois qui te semblent bonnes, Tveit. Que ça aille dans mon sens ou pas, je te fais juste confiance pour faire au mieux. Point barre.

Et puis, Leif était arrivé, Leif avait encore sa grande gueule, comme d’habitude. C’était à croire qu’il n’apprendrait jamais, et là, il était agacé par l’attitude du roux. Il était agacé, par ce que d’une certaine manière, il pouvait peut-être encore porter plus de tort à sa famille donc à ses enfants et ça lui donnait des envies de le secouer pour qu’il la ferme. Pour qu’il apprenne le respect, et, visiblement, il n’était pas le seul à être agacé vu la réponse de ses deux comparses. Les excuses ? Visiblement le roux ne connaissait pas réellement.  Ou si peu.
Il avait ensuite essayé de régler le problème de Nicholas, mais là encore

- Si je peux me permettre Elias. Peut-être est-ce mieux de le  laisser tranquille dans un premier temps... Il n’aime pas qu’on montre qu’on s’inquiète trop pour lui, ça le fait se sentir mal.

Inspira. Expiration. Il secoua la tête avant d’émettre un bref grondement de colère.

- Reste ici. souffla-t-il doucement en lui faisant déferler son aura sur l’Oméga qui semblait vouloir repartir vers sa famille. Tu ne peux pas te permettre un tel conseil vu l’état dans lequel tu l’as mis. Tu n’es qu’un petit être égoïste et égocentrique qui ne pense qu’à sa gueule et qui ne sait pas se taire. Continue comme ça, à l’ouvrir sans réfléchir à tort et à travers et tu risques de porter encore du tort à ta famille. Donc à Amanda. Donc à mes enfants. Apprends pour une fois où est ta place. Il inspira avant de continuer, toujours à voix basse. « Est-ce que c’est toi qui l’a récupéré lorsqu’il a appris que son cousin avait une âme sœur ? Est-ce que c’est toi qui l’a accueilli chez toi ? Qui l’a écouté ? Est-ce que c’est toi qui sait ce qu’il veut, ce qu’il souhaite, ce dont il a besoin ? Non. Il m’en a parlé, il en a parlé à Asya. »

Il s’était tût, il aurait pu continuer à lui prouver tout le mal qu’il avait fait à Nicholas par son comportement, mais cela ne servait à rien. Il préféra donc se concentrer sur ce qui se passait au niveau politique, ce qui était plus important pour l’instant que le roux, mais se promit d’aller parler à Amanda. Pauvre Amanda d’avoir un frère pareil.
Et deux autres Alphas montèrent sur l’estrade, deux sœurs, deux avis différents, dont l’une porta son soutien à Raphaël. Parfait. Il essaya de ne pas trop sourire, bien conscient, que cette décision dans sa propre était contestée, mais ils s’y feraient ce qui semblaient rire de cela. Ils comprendraient rapidement son choix, il en était certain. Ce n’était pas quelque chose fait à la légère,  ce n’était pas par lâcheté, c’était simplement par ce que Tveit était plus impartial.
Lorsqu’Hannah monta à son tour et soutint également son Bêta, il sut que c’était gagné… ou presque. Il sut qu’il avait probablement ce « combat », qu’ils auraient quelqu’un de bien, de confiance sur le trône, quelqu’un qui aurait les pieds sur Terre et qui ne commettraient pas les mêmes erreurs que tous les prédécesseurs.
Quant à l’Alpha rousse, il fut assez surprit de son choix, se demandant quelle mouche l’avait piqué, mais après tout chacun ses choix et opinions. Même avec cela, le règne de Raphaël semblait plutôt bien parti.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 2 Mai - 13:59


Vyranui Wahlberg
Meute Noire

Vyranui Wahlberg


▹ MULTICOMPTES : Edwina S. Svanhildesen, ancienne alpha de la meute blonde. Torvald Marklund, chasseur. Kayla Atkins, louve lambda américaine. ▹ PSEUDO : ODAYA OCHAVEN, fondatrice pour vous servir ! ▹ EMPREINTES : 536 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 21/09/2016 ▹ LOCALISATION : Quelque part dans les ombres de Bergen. ▹ HUMEUR : Mauvaise, sombre, antipathique. Pas réellement fréquentable. Encore moins pour les blonds et autres infériorités.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Quelques sachets remplis d'herbe, un miroir, un livre de prières et une coupelle pour recueillir le sang de ses patients.


L'élection du roi Empty

Tous, les uns après les autres, passaient. Parlaient. Tous, sauf la meute noire qui, comme à son habitude, savait se terrer dans les ombres et se faire discrète. Comme d'autres loups de sa meute, Vyranui observa de loin les altercations qui se déroulèrent. L'avis de Leif résonna dans plusieurs oreilles, y compris les siennes. Seul un sourcil, surpris, se leva sur son faciès. "Donc maintenant les omégas font de la politique ?" Souffla-t-elle, si bas, que seuls ses proches purent l'entendre. Le mépris, spécifiquement dirigé contre Leif, était palpable pour ceux autour d'elle, malgré son aura - fermée à double tour. Elle ne comprenait pas le besoin que ressentait la famille Hesltröm de n'en faire qu'à leur tête. D'agir comme ils le désiraient, sans se soucier des conséquences. N'étaient-ils pas connus pour fuir les combats, s'en sortir et, d'après certains, faire preuve d'une certaine adaptabilité ? Vyranui ne partageait pas cet avis, pour elle, ils resteraient des lâches, qui se cachaient derrière des excuses et des prétextes ; mais soit. Chacun voyait une situation sous l'oeil qu'il le désirait. La guérisseuse, comme d'autres avant elle, choisit de ne voir que ce qu'elle désirait et, évidemment, ce qui l'arrangeait. Leif n'était - et ne sera jamais - une personne qu'elle considérerait. Du tout. Son comportement lui prouvait bien que la meute rousse, en l'état, n'était capable de rien. Si ce n'est de ridicule.

Il ne restait ; désormais, qu'à l'alpha noire de s'exprimer. Connue pour son caractère, pour son goût sanguinaire dans la meute et le respect ; ancestral ; de leurs traditions, elle véhiculait l'image noire, toute crachée. Vyranui n'aurait pas pu être plus fière de son alpha. Et, même si elle ne pouvait pas, elle l'aurait volontiers accompagnée sur l'estrade, afin de lui apporter tout son soutien et toute sa fierté. Elle, petite guérisseuse qu'elle était. Comme d'autres loups de sa meute qui, à peine l'alpha s'était éloignée d'eux, se mirent aux aguets. Traumatisme d'une époque passée, les loups  noirs n'aimaient plus trop se retrouver en société, au sein de meutes qui s'étaient plût à les voir bannis, loin de l'attention publique. Leurs, désormais, rares apparitions en public, restaient pour eux des moments risqués. Bien que l'alpha ait désirée monter seule sur l'estrade, ses bêtas ne la perdaient pas de vue et quelques gammas tenaient du regard les alphas des autres meutes. Comme pour s'assurer que rien, ni personne, s'en prendrait à leur louve. La tension, subitement, venait de monter d'un cran.

Le silence, quant à lui, s'était installé. La prestance de la louve noire - parfois bien trop oubliée - la conduisit à attraper, d'un seul battement de cils, l'attention de tous présents. Elle salua poliment l'alpha de la meute argentée, une louve qu'elle respectait pour ses principes et ses valeurs - même si désormais, ils n'étaient plus aussi alliés qu'ils avaient pu l'être. S'en suivi un salut, respectueux, envers l'alpha brun, un bref regard - signe pourtant d'un certain respect - envers l'alpha blonde, avant d'ignorer superbement l'alpha rousse. Qui, à ses yeux, n'avait plus aucun intérêt. Plus aucune place dans leur société. "Je vais être brève." Commença-t-elle, captant l'attention de tous, comme si sa voix - désormais presque menaçante, se voulait annonciatrice du pire. "Raphaël Tveit est le candidat que je soutiens." Avant de se retirer, silencieuse, comme une ombre. Sourire provocateur sur le coin du visage, elle planta ses iris - dominateurs - dans ceux du brun, désormais nouveau roi, avant de quitter la scène.
Les siens sur les talons.

Et les noirs, qui étaient alors présents dans l'ombre, quittèrent la pièce dans la lumière de la curiosité lupine.

Vive le Roi.


But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
And maybe, i'will save your heart.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 18 Mai - 23:20


Leif Helström
Meute Rousse

Leif Helström


▹ MULTICOMPTES : Gabriel / Amelia ▹ PSEUDO : L.R. ▹ EMPREINTES : 661 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 22/05/2016 ▹ AGE DU PERSO : 30 ▹ LOCALISATION : Dans ton ombre ▹ HUMEUR : À plat, morose, sauf quand son rayon de soleil est à ses côtés

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Du chocolat, une photo de famille, un carnet de croquis, du matériel de dessin, ma haine du monde.


L'élection du roi Empty

Mais bien sûr, Nicholas ne le concernait pas. Ça ne le putain de concernait pas, il n’avait pas son mot à dire.  Il avait juste voulu aider, dire de faire attention, parce qu’il l’aimait, parce qu’il avait été très proche de lui, mais non il n’avait pas son mot à dire.
Il fallait toujours que ce soit Asya, encore Asya, alors qu’elle devait vivre les pires humeurs de Nicholas trois fois l’an. Alors évidemment que tout le monde la voit comme une sainte; c’était facile quand on été jamais rejeté, quand Nicholas buvait littéralement vos mots. Quant à lui, il pouvait lui dire n’importe quel mot positif, c’était pisser dans un violon. C’était même presque pire.
Il serrait le poing devant l’aura, les piques. Il aurait pu, il lui aurait pété son nez aussi bien que Raphaël avait cassé le sien. Mais il était encore obligé de baisser la tête. Il bouillait. Il n’avait absolument rien à entendre de quelqu’un qui se permettait de juger une relation en n’en savant pas grand chose. Parce qu’il n’avait jamais été en parler avec lui. Parce qu’au final, il ne savait rien. En plus, Elias ferait bien de balayer devant sa porte. Il n’était une personne qu’il prendrait en exemple pour une relation amoureuse. Il semblait le désigner comme en grande partie responsable d’avoir mis un terme à sa relation avec Amanda, à leur mariage. Mais il avait fait un choix, il avait choisi de renforcer son statut et sa position. Assume jusqu’au bout, espèce de trou du cul ! Ou alors prend tes couilles à deux mains et va lui parler une bonne fois pour toutes, ce que tu aurais dû faire depuis une plombe. Parce que c’était pas lui qui voyait Amanda certains matins avec une gueule d’enterrement. C’était lui qui n’était pas là alors qu’elle avait besoin de lui, même si elle ne le reconnaissait qu’à moitié.
Il n’était pas responsable de la fin de leur relation. Sinon, il pouvait tenir Elias responsable de la «destruction» de Nicholas. Ils étaient heureux, avant tout ce bordel. Et juste au moment où ils commençaient à construire réellement leur petit nid d’amour, tout a sauté. Elias, tout comme Raphaël, savaient très bien ce qu’ils faisaient. Ils savaient très bien quelles retombées étaient possibles. Dont atteindre le mental déjà fragile de Nicholas.
Alors qu’il aille se faire foutre. Même si tout ça signifiait que Leif avait besoin de tirer des choses au clair avec lui, et que la conversation ne serait pas tendre.
En attendant, il baissait la tête. Il fermait sa gueule. Il n’avait pas le choix.

Revenu vers sa famille, il s’assit avec leurs foudres qui grondaient dans leurs auras. Sa colère un peu retombée, les mots d’Elias tournaient au fond de lui. Ils lui vrillaient l’âme avec sa culpabilité. Comment pouvait-il faire autant de mal aux gens qu'il aime ?

Qu’importe les rois et reines. Ils ne lui donneraient jamais ce que veut vraiment un petit être égoïste et égocentrique comme lui.

Ils ne le rendraient jamais meilleur.
Ils ne lui rendraient jamais Nicholas.
Ils ne le feraient jamais se sentir pleinement aimé.

Alors vive le Roi.
En espérant que celui-ci soit moins con que les autres et mourra vieux.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 17 Juil - 11:16


Raphaël Tveit
Meute Brune

Raphaël Tveit


▹ MULTICOMPTES : Kateleyä L. Avellaneda (RIP), Solskinn Forsløve (RIP) ▹ PSEUDO : Njüt ▹ EMPREINTES : 826 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 14/09/2015 ▹ AGE DU PERSO : 32 ▹ LOCALISATION : Occupé avec la gestion de mon business ▹ HUMEUR : Indéfinissable

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:


L'élection du roi Empty

Une élection mouvementée
Ft. Loups de Bergen

Roi.

L'annonce résonne en toi plusieurs fois, sourdement, et tu ne prends toujours pas conscience de ce que cela signifie. Quelque part, ça bloque, ça coince. Ça te reste en travers de la gorge. En te pointant à l'élection du nouveau Roi – ou de la nouvelle Reine –, tu étais loin d'imaginer ça. Amer et dépité, tu t'efforces de construire un rempart autour de toi pour ne laisser personne voir le trouble qui t'agite. Quelques années en arrière, tu aurais tout fait pour atteindre cet objectif. Aujourd'hui, ça ne t'intéressait plus. Triste ironie du sort. Certes, tu pourras changer les choses, avec une telle responsabilité sur les épaules, mais les risques qui accompagnent une telle position sont trop importantes pour que tu puisses les ignorer.

Tu prends le temps d'encaisser la nouvelle, alors que les regards se tournent peu à peu vers toi. Puis, la démarche droite, tu t'avances vers l'estrade, sans avoir aucune idée de ce que tu vas bien pouvoir dire ou annoncer – si ce n'est commencer par saluer l'audience. Sans surprise, un lourd silence suit ces salutations, durant lequel tu continues de réfléchir à tes paroles, puis :

— Je dois commencer par m'excuser, je crois bien, de n'avoir préparé aucun discours. Pour ma défense, j'imagine ne pas être le seul, dans cette salle, à être décontenancé par la tournure des événements. À défaut d'un discours long et barbant à mourir, je vais donc tâcher de dire ce que je ne ferai pas : à savoir, des promesses en l'air. Aussi, la seule chose que je peux « promettre », c'est d'être aussi juste et magnanime que possible durant mon règne.

Sur ces brèves paroles, tu quittes l'estrade et presses le pas jusqu'à Edwina, à qui tu n'accordes qu'un demi-sourire. Après tout, elle seule peut savoir ce que tu ressens. Une chose est certaine, tu n'as aucune envie de t'éterniser dans le coin.

Tu as besoin de digérer.

esprit sauvage
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





L'élection du roi Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

L'élection du roi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprit Sauvage ::  :: Event-
Sauter vers: