Une nouvelle ère | Raphaël Tveit
EVENTS EN COURS

Aucun pour le moment.

LES ANIMATIONS RP

- La loterie rp, ici.
- La recherche de rp, ici.
- L'intervention inrp des chasseurs, ici.
- Les rumeurs inrp, ici.

SCÉNARIOS DE NOS MEMBRES

- bêta de la meute brune ici.
- petite soeur portée disparue ici.
- bêta de la meute rousse ici.
- le jouet humain d'une louve ici.


Laisse ton avis dans ce sujet.

TOP PARTENAIRES


VOTE POUR LE FORUM




 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur ESPRIT SAUVAGE ! Une nouvelle ère | Raphaël Tveit 4251703893
Sur le forum vous pourrez incarner un loup ou un humain.
On espère que vous trouverez votre bonheur, n'hésitez pas à fouiller les pvs, scénarios et les pré-liens Une nouvelle ère | Raphaël Tveit 1941156878
N'oubliez pas que vous avez deux semaines pour faire votre fiche Une nouvelle ère | Raphaël Tveit 1941156878
Pensez à voter pour nous, dans ce sujet et à promouvoir notre forum sur Bazzart, PRD et OMR :coeur2:
Nous manquons de loups américains ! I love you
N'hésitez pas à les tenter Une nouvelle ère | Raphaël Tveit 1941156878

Partagez
 

 Une nouvelle ère | Raphaël Tveit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jeu 14 Mar - 0:04


Hannah Mikkelsen
Meute Argentée

Hannah Mikkelsen


▹ PSEUDO : M. ▹ EMPREINTES : 97 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 16/07/2018 ▹ LOCALISATION : Surement au Palais Royal ou en train de boucler les derniers dossiers du défunt Roi.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:


Une nouvelle ère | Raphaël Tveit Empty

« UNE NOUVELLE ÈRE. »
C'est dans le mensonge
que la vérité commence.
Raphaël & Hannah ;
Depuis sa mort les jours avaient passé mais son absence lui brûlait encore douloureusement les veines. Parce que pour être honnête, en cette journée de septembre 2019, son monde s'était écroulé. Ne dit-on pas qu'il y a quelque chose de plus fort que la mort, la présence des absents dans la mémoire des vivants ? C'était vrai et tout aussi déchirant. Dans la nuit lorsqu'elle se retrouvait seule, elle avait encore l'impression d'entendre sa voix, de sentir son aura venir effleurer la sienne. Mais elle n'était pas dupe. Ce n'était que son esprit qui tentait - vainement - de réparer les pots cassés. Sa colère avait ravagé son appartement et c'était parmi les morceaux de verre brisés qu'elle s'était jurée de retrouver le coupable et de l'anéantir. Pour fuir, pour oublier sa douleur, elle avait tout tenter. Détruire ce qui se trouvait à sa portée, hurler à la lune, courir à en perdre haleine, combattre avec Aleks jusqu'à épuisement, verser le sang dans des parties de chasse mais rien. Rien n'avait étanché sa peine. Alors durant une période elle s'était dit qu'il ne lui restait que le sexe. Animal. Bestial. Et elle avait attendu que son acolyte régulier se pointe. Mais il n'était jamais venu. Et après autant de mois, elle s'était demandée pourquoi. Avait-il un quelconque rapport avec l'assassinat de Solskinn ? Elle en doutait fortement. Raphaël était ambitieux, malin mais pas fou. Et il n'était pas son suspect numéro un. Selon elle, seul un argenté et qui plus est, un proche de Solskinn avait pu commettre l'irréparable. Alors comment expliquer cette soudaine disparition ?

Toutes ses questions - ou presque - trouvèrent leur réponse le jour de l'élection du nouveau Roi. Ainsi donc Tveit avait préféré fuir lâchement la confrontation plutôt que de l'affronter en face. Déception. Encore plus amère du fait que parmi toutes les louves de Norvège, il avait fallu que cet imbécile se trouve Edwina Svanhildesen comme âme soeur. Comme si les Argents n'étaient pas assez dans la merde comme ça, il fallait qu'en plus ça tombe sur elle... Dans le genre combo gagnant, c'était le gros lot. Ça ne faisait qu'accentuer la lourde tâche qui pesait désormais sur ses épaules : celle de sauver le cul des siens car, excuser du peu, mais elle savait pertinemment que l'heure des représailles viendrait et qu'à cet instant précis, elle se devrait de sauver les meubles. C'était sûrement pour cette raison qu'ils avaient voté pour elle. Car elle avait toujours été aux côtés de Solskinn et qu'elle n'avait jamais failli. S'il avait cru en elle, alors eux aussi... Et son baptême du feu avait commencé le jour de l'élection lorsqu'à la grande surprise de beaucoup, elle avait soutenu la candidature de Tveit. Aleks avait été le premier à râler mais il avait fini par abdiquer. Honnêtement, il était hors de question d'élire un Blond pour des raisons évidentes. Faire des concessions oui, mais il ne fallait quand même pas pousser. Un Roux ? Soyons sérieux deux minutes, ils étaient limite entrain de se tirer dans les pattes en famille. Les Noirs auraient été un bon choix mais ce n'était pas judicieux. Ils étaient trop en retrait, trop oubliés pour avoir une chance. Il était inenvisageable de proposer un Argent au vu de ces derniers mois et du règne de Solskinn. Autant ne pas tendre de bâton pour se faire battre. Le mieux était de patienter sagement dans l'ombre. Ne restait donc qu'une seule possibilité : les Bruns.

Hannah se tenait face à son bureau ou - tout du moins - le bureau de la secrétaire du Roi. Elle avait déjà retiré toutes ses affaires personnelles et avait préparé minutieusement la future passation de pouvoir. Devant elle, différents dossiers colorés étaient disposés, tous classés par ses soins d'une manière qui lui était propre. Carrée. Maniaque. Bien entendu, elle avait été assez intelligente pour retirer le dossier concernant les Argentés. Nul besoin de donner de l'eau au moulin aux personnes qui portaient déjà difficilement les siens dans leur cœur. Soudain la porte derrière elle s'ouvrit et un sourire carnassier étira ses traits. Sans se retourner, sa voix perça le silence qui régnait dans la pièce. « Excuse moi mais tu empestes Raphaël. » Elle fit demi tour et, sans se départir de son sourire provocateur, ajouta d'une voix taquine. « Je te préférais avant. » Début des hostilités.


b l a c k f i s h
Revenir en haut Aller en bas
Sam 16 Mar - 20:10


Raphaël Tveit
Meute Brune

Raphaël Tveit


▹ MULTICOMPTES : Kateleyä L. Avellaneda (RIP), Solskinn Forsløve (RIP) ▹ PSEUDO : Njüt ▹ EMPREINTES : 826 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 14/09/2015 ▹ AGE DU PERSO : 32 ▹ LOCALISATION : Occupé avec la gestion de mon business ▹ HUMEUR : Indéfinissable

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:


Une nouvelle ère | Raphaël Tveit Empty

Une nouvelle ère

Fin septembre –

Déménagement – c'est un truc qui, paraît-il, se fait volontairement, pour une envie d'ailleurs, pour un renouveau désiré. Pourtant, aujourd'hui, c'est avec une profonde et réelle amertume que tu jettes un regard à ton loft. Peut-être le dernier. Sûrement. Tu as tellement investi dans ces lieux que c'est un vrai crève-cœur que de le quitter. D'ailleurs, les loups – tes loups – avaient tous lourdement insisté pour t'assister dans cette démarche, mais tu n'en avais pas démordu : c'était à toi, et à toi seul de gérer ça, de gérer le déménagement de tes affaires. L'idée qu'on puisse toucher à ce qui t'appartient, qu'on puisse profaner un endroit des plus intimes comme ça, sous prétexte que tu es... que tu dois aller vivre ailleurs, ça t'avait tout simplement meurtri. Non. Ça t'avait – brutalement – fait prendre conscience que tu pouvais définitivement tirer un trait sur ta solitude. Adieu intimité, adieu retraite paisible. Ce loft, qui avait toujours été ton refuge, un genre de cocon dans lequel tu t'enfermais pour te détendre, devait désormais rejoindre le marché de l'immobilier. En parcourant les lieux, en caressant du bout du doigt l'îlot de ta cuisine ouverte ou encore la surface d'une étagère, voire de ta cheminée, tu as l'étrange impression de dire adieu à une amante chérie des années durant ; sans avoir le choix. Et, plus le temps passe, et plus tu réalises que c'est impossible. Vendre ce loft ? Ce refuge ? Impossible. Tu y as vécu... Tu t'y sens trop bien pour pouvoir te résoudre à le « vendre ». Même vidé des essentiels – tes livres, tes costumes, tes bouteilles de vin –, ça te fait un drôle d'effet de savoir que tu n'y remettras pas les pieds. Aménagé à ton goût, tout simplement. T'as beau savoir que tu pourras réaménager ta nouvelle demeure à ta sauce, tu sais d'office que ça ne remplacera jamais ce que tu avais ici.

Là-bas, tu ne cuisineras jamais pour toi-même, mais on cuisinera pour toi. Là-bas, tu n'auras pas ta cave, mais ta cave deviendra celle... d'un peu tout le monde. Ça restera ta cave, d'une certaine manière, puisque tu auras le choix des vins qui s'y trouvent... mais on la rangera pour toi. Or, jusqu'à présent, jamais personne n'avait eu le droit de poser ne serait-ce qu'un seul doigt sur tes bouteilles ; même ta femme de ménage savait pertinemment que la cave était interdite : il t'en coûtait déjà de la laisser entretenir tes costumes, les laver, les repasser... alors tes bouteilles ? Un rire nerveux t'échappe en y pensant. Même ta façon de ranger est pointilleuse... Combien de femmes de ménage ont défilé chez toi avant que tu n'arrêtes ton choix sur une en particulier ? Les loups savent-ils quel maniaque ils viennent de choisir pour... Tu laisses échapper un soupir. Ils n'en savent rien, s'apprêtent seulement à le découvrir. Si on te trouvait jusque-là désagréable, ils n'ont pas fini de découvrir l'étendue de ton sale caractère de merde, désormais... n'est-ce pas ? Les traits crispés, tu jettes un regard à tes quelques dix cartons qui traînent au milieu du salon. Ils devront attendre un peu, quelques jours, assez de temps pour que tu ne t'occupes de... d'investir ton nouveau « domicile » et d'en faire quelque chose qui te correspond.

La mine fermée, tu finis par te diriger vers le « coffre-fort » que tu dois vider. Pas le choix, tu dois dégager toutes tes données « compromettantes », même s'il ne s'agit que de quelques téléphones jetables. Tu n'as pas franchement envie qu'on se demande pourquoi tu accumules une telle réserve de téléphones non traçables et tu n'écartes pas la possibilité qu'on fouille un peu trop les lieux le jour où l'on viendra récupérer tous tes cartons. Quant à ton fric, tu n'as jamais été suffisamment con pour le planquer chez toi, mais tu possèdes un « coffre » à l'extérieur dont tu es le seul à posséder la clé. Et celle-ci se trouve sous très bonne garde. Là-dessus, tu es donc serein. Quant aux meubles de chez toi ? Pour le moment, tu t'es contenté de les recouvrir d'un linge blanc. Encore une fois, tu ne parviens pas à te résoudre à vendre ni même à licencier ta femme de ménage.

Tu dois réfléchir à ce que tu vas faire de ton loft.

Toujours aussi... mal, tu quittes enfin ton loft en prenant bien soin de fermer derrière toi. Un carton sous le bras, unique, tu crapahutes jusqu'à la déchetterie de la ville afin de te débarrasser de tes téléphones.

Début octobre –

Les travaux avaient duré près de trois semaines. Le premier jour de ton arrivée au... en ta nouvelle demeure, tu avais commencé par t'entretenir avec un architecte et un décorateur. Et c'était à tes frais, uniquement les tiens, que tu avais entrepris de complètement transformer les lieux. Pour ta bonne santé mentale, tu ne te voyais absolument pas faire autrement. Quitte à vivre ici, pour de bon, il t'avait paru nécessaire de faire des lieux quelque chose qui te ressemblait, assez proche d'une imitation de ton loft. À la fois rustique et moderne. Ainsi, tu avais présenté des photographies de ton loft aux loups chargés de réarranger les lieux et tu leur avais demandé de s'en inspirer. Tu avais également vu avec l'architecte un point en particulier : la possibilité d'ajouter une partie « cuisine » à tes appartements en plus de la cuisine déjà existante – gérée par le personnel et uniquement par lui, et à laquelle un... un type comme toi n'était pas censé avoir accès –, ainsi qu'une sorte de cave. Pour ton vin personnel. Certes, l'affaire avait été compliquée, mais le résultat en avait valu la chandelle.

Au moins, à défaut d'apprécier ton nouveau rang social, tu... tu apprécierais ton nouveau domicile. Un peu.

[Nouvelle apparence du Palais]

Et maintenant ?

Eh bien l'heure est venue de se mettre au parfum et d'assumer ton putain de rôle. Alors, tiré à quatre épingles, tu quittes tes appartements afin de rejoindre ton nouveau bureau. Comme pour chacun de tes déplacements – à ton grand damne – quatre loups te suivent comme ta propre ombre, tous bruns, de ton choix, et dont Rhydian ne fait – évidemment – pas partie. En revanche, tu as choisi de t'accaparer le frère d'Elias ; si, jusqu'à présent, vous n'avez jamais parlé plus que ça, cela ne t'a pas empêché de cerner les qualités du jeune homme et de voir en lui un homme de confiance. Ceci dit, ce choix n'a pas encore été validé par Elias, il n'existe encore que dans ta tête pour le moment ; d'ici que tu lui en aies parlé et que le jeune homme ait effectivement pris ses fonctions, tu dois faire avec l'équipe à ta disposition... D'un bref hochement de tête, tu salues les quatre hommes et femmes avant d'entrer dans ton bureau et de prendre connaissance des dossiers en cours. Sans surprise, tu découvres que tout est parfaitement classé et rangé – en même temps, tu n'aurais jamais imaginé Forsløve comme étant du genre désorganisé –, mais qu'il manque certains éléments. Pour le moment, tu choisis de ne pas t'en formaliser, en tout cas pas tant que tu n'as pas discuté avec certaines personnes. Parmi ces personnes, il y a évidemment Hannah Mikkelsen, déjà « convoquée » ; bien que tu aies considérablement fait traîner les choses, tu es tout à fait conscient que vous avez énormément de choses à vous dire. Pensif, tu jettes un coup d’œil à ta montre et constates que l'intéressée devrait déjà être arrivée. Ni une ni deux, tu sors de ton bureau – sans oublier de fermer à clé derrière toi – et presses le pas. Tes gardes sur tes talons. Le bureau du secrétaire ne se trouve qu'à quelques pas du tien, si bien qu'il ne te faut pas plus de trente secondes pour y parvenir. Tu entres, sans prendre la peine de toquer, après avoir reconnu sans aucune difficulté l'odeur d'Hannah. Sans un mot, tu refermes la porte.

— Excuse-moi mais tu empestes Raphaël. Je te préférais avant.

Un semblant de sourire accroché aux lèvres, tu attends qu'elle te fasse face pour lui répondre sur le même ton :

— C'est une façon pour le moins originale de saluer ton Roi, mais on va dire que c'est mérité.

Roi. Le simple fait de prononcer le mot t'arrache une grimace.

— Pour ma défense, j'aurais aimé t'en parler, mais... la situation était compliquée. Edwina n'a pas tout de suite accepté le lien, et je dois dire que je ne peux que la comprendre. – Tu marques une pause. – Elle était unie à un autre, lorsque c'est arrivé. Je devais lui accorder du temps, je ne pouvais donc en parler à personne avant qu'elle n'accepte le choix de Fenrir.

Tu laisses échapper un soupir.

— Elias et Nicholas n'ont su que j'avais une âme-sœur que parce que nous sommes proches, mais ils n'ont su qui c'était qu'en même temps que toi. Je me doute que ce n'est qu'un maigre réconfort, mais si j'avais eu le choix j'aurais agi autrement ; j'ose espérer que tu le sais.

Si pour certains cela pourrait paraître étrange d'entendre un brun justifier son comportement auprès d'une Argent, pour toi c'est juste normal.

— Sur ce, j'imagine que tu es curieuse de savoir pourquoi j'ai souhaité te faire venir ? ajoutes-tu d'un ton léger. Et non, je suis désolé Hannah, mais ça n'est pas seulement pour clarifier notre relation ou que l'on se mette d'accord sur le fait qu'il est hors de question qu'Edwina apprenne pour nous deux.





HRP : Bordel j'ai cru que cette introduction n'en finirait jamais Une nouvelle ère | Raphaël Tveit 2684451499 J'espère qu'elle te plaît Une nouvelle ère | Raphaël Tveit 465901365

esprit sauvage
Revenir en haut Aller en bas
Dim 17 Mar - 9:43


Hannah Mikkelsen
Meute Argentée

Hannah Mikkelsen


▹ PSEUDO : M. ▹ EMPREINTES : 97 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 16/07/2018 ▹ LOCALISATION : Surement au Palais Royal ou en train de boucler les derniers dossiers du défunt Roi.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:


Une nouvelle ère | Raphaël Tveit Empty

« UNE NOUVELLE ÈRE. »
C'est dans le mensonge
que la vérité commence.
Raphaël & Hannah ;
Elle fut ravie de son petit effet. Au moins, il ne semblait pas avoir perdu le peu d'humour dont il était doté. Elle devait bien avouer également qu'elle appréciait le fait de le taquiner, qu'il soit aujourd'hui Roi n'y changeait rien. Elle avait toujours été une femme piquante et si jamais elle se risquait à aller trop loin, elle se doutait que son Roi n'hésiterait pas à la remettre à sa place. — C'est une façon pour le moins originale de saluer ton Roi, mais on va dire que c'est mérité. Lui offrant son plus beau sourire, elle lui répondit du tac au tac. « Si tu t'attendais à des pirouettes pompeuses de ma part, c'est raté. » Elle ponctua sa phrase d'un haussement d'épaules amusé. S'était il réellement attendu à un autre accueil ? Elle qui pensait avoir été plutôt soft dans ses propos.

D'un regard qui en disait long, elle observa minutieusement le loup qui lui faisait face et ne pût qu'approuver son choix de costume. Un court instant ses yeux clairs dévièrent sur son corps alors même qu'il avait repris la parole. Après tout, ils étaient seuls dans la pièce et elle ne faisait qu'observer - sans toucher - ne se privant pas de souvenirs, dirons nous, croustillants. Elle le laissa calmement finir sa tirade. « Mais tu ne l'as pas fait. » Tranchante, elle laissa échapper un soupire. Si elle pouvait comprendre la détresse de Nicholas ou la sagesse d'Elias, il ne fallait pas lui demander d'avoir de la compassion pour la situation d'Edwina. Faire des efforts oui, mais là, c'était littéralement épidermique. Selon elle, le plus dur avait sûrement été pour Sulli. « Tu me dis ça comme si j'étais incapable de comprendre la situation. » Elle marqua une pause avant d'enchaîner. « Que voulais tu que je fasse de cette information Raphaël ?! Je n'aurai rien tenté contre elle ou contre toi. » Elle releva l'échine avant d'ancrer ses yeux bleus dans les siens. Perçants. Brillants d'une toute nouvelle lueur. « Me prends tu réellement pour ce que je ne suis pas ? » Qu'il n'en parle pas aux siens c'était une évidence, elle en aurait fait de même vu la situation. Mais s'il lui avait expliqué ne serait-ce qu'en un ou deux mots, tout aurait été différent. Ce n'était pas parce qu'elle était Argent qu'elle ne pouvait pas comprendre ce genre de choses. Elle ajouta d'une voix neutre. « Je ne t'aurai pas demandé de nom, ni même d'explication. Ces choses là ne se contrôlent pas... » Ce n'était pas un mauvais bougre et malgré son caractère de merde, elle savait qu'il disait la vérité. Il aurait aimé agir autrement. Dans sa situation, elle n'aurait pas fait les memes choix, voilà tout. Puis pour détendre un minimum l'ambiance elle ajouta sourire aux lèvres. « Quoiqu'entre nous, j'aurai préféré que ce soit une autre louve. » Elle replaça rapidement une mèche qui tentait de lui barrer les yeux, l'ajustant à son chignon impecable.

— Sur ce, j'imagine que tu es curieuse de savoir pourquoi j'ai souhaité te faire venir ? Et non, je suis désolé Hannah, mais ça n'est pas seulement pour clarifier notre relation ou que l'on se mette d'accord sur le fait qu'il est hors de question qu'Edwina apprenne pour nous deux. Cette fois-ci, elle ne pût retenir le rire qui s'échappa de ses lèvres. « Personnellement je pourrais supporter son courroux mais ma meute n'a pas à subir les conséquences de nos actes. » Reprenant un peu de sérieux elle ajouta, le regard pétillant. « En quoi puis-je aider notre nouveau Roi ? »

[HRP : C'est parfait.  Une nouvelle ère | Raphaël Tveit 4251703893 Au passage, voici la tenue d'Hannah.  What a Face Click J'espère que ma réponse te plaira.  Une nouvelle ère | Raphaël Tveit 1941156878 ]

b l a c k f i s h
Revenir en haut Aller en bas
Dim 17 Mar - 13:00


Raphaël Tveit
Meute Brune

Raphaël Tveit


▹ MULTICOMPTES : Kateleyä L. Avellaneda (RIP), Solskinn Forsløve (RIP) ▹ PSEUDO : Njüt ▹ EMPREINTES : 826 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 14/09/2015 ▹ AGE DU PERSO : 32 ▹ LOCALISATION : Occupé avec la gestion de mon business ▹ HUMEUR : Indéfinissable

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:


Une nouvelle ère | Raphaël Tveit Empty

Une nouvelle ère

— Si tu t'attendais à des pirouettes pompeuses de ma part, c'est raté.
— Il ne faut pas exagérer non plus, plaisantes-tu avec simplicité, cela aurait même été décevant venant de toi.

Tu lui adresses un bref sourire complice, puis de retrouver aussitôt un air grave. Tu ne tiens pas à tourner autour du pot, ce n'est pas ton genre, et il va sans dire que tu préfères ne pas accorder d'intérêt au regard qu'elle pose sur toi. Pas besoin d'être Einstein pour en sentir la morsure brûlante. Flatteur ? Sans aucun doute. Agréable ? Difficile à dire. D'une certaine manière, tu es bien content d'être en tête à tête avec elle, sans aucun témoin, autrement tu imagines sans aucun mal le sale quart d'heure qu'Edwina te ferait passer – ou pas. En fait, pour le moment, vous en êtes encore à la phase d'apprivoisement et tu n'as pas la moindre idée de ce que serait sa réaction si elle était présente. Jalouse ? Possessive ? Exclusive ? Tu n'en sais foutrement rien ; en revanche, tu sais que, toi, tu éprouverais le besoin de marquer ton territoire. Et pas qu'un peu. Même si ça te fait singulièrement chier de l'admettre, tu ne supporterais pas qu'un autre homme lorgne trop longuement celle qui t'appartient. À toi seul. Mal à l'aise, tu n'en laisses pourtant rien paraître en te justifiant auprès de la jeune femme quant à ta disparition.

— Mais tu ne l'as pas fait.

Impassible, tu soutiens son regard.

— Tu me dis ça comme si j'étais incapable de comprendre la situation. Que voulais-tu que je fasse de cette information, Raphaël ? Je n'aurais rien tenté contre elle ou contre toi.

Tu esquisses un sourire.

Elle n'a pas compris.

— Me prends-tu réellement pour ce que je ne suis pas ? Je ne t'aurai pas demandé de nom, ni même d'explication. Ces choses-là ne se contrôlent pas.
— Je ne voulais et je ne pouvais pas en parler, Hannah... lâches-tu d'une voix soudain pesante. À personne. Je n'ai pas choisi pour Nicholas et Elias. Elias l'a su parce qu'on ne peut pas cacher ce genre de chose à son Alpha. Quant à Nicholas, il a débarqué à l'improviste chez moi et, très franchement, je me serais bien passé de notre petit intermède. Je n'étais pas prêt pour ça. – Tu soupires en passant une main nerveuse sur ta nuque. – Toi et moi nous savons très bien que lorsqu'une chose doit rester secrète, il ne faut pas en parler du tout.

Et, d'une certaine façon, tu ne lui devais rien et tu ne lui dois toujours rien ; vous étiez parfaitement clairs sur les tenants et les aboutissants de votre relation. Cette justification n'est, au fond, qu'une simple marque de respect à son égard dont elle devrait se contenter sans en exiger davantage. Rien de plus.

— […] entre nous, j'aurais préféré que ce soit une autre louve.

Sans trop savoir comment prendre cette remarque, tu l'observes longuement. Sans répondre. Le problème avec l'humour, c'est qu'il cache souvent des vérités. Tu optes néanmoins pour une réaction détendue en répondant sur le même ton :

— Moi aussi.

Mais certainement pas pour les mêmes raisons qu'Hannah. Parenthèse close, tu en viens aux raisons pour lesquelles tu as voulu la faire venir.

— Eh bien... c'est assez délicat. J'espère que tu comprendras les raisons pour lesquelles je vais devoir agir ainsi, et même que je pourrai compter sur ton soutien.

Tu laisses passer un silence.

— Je ne vais pas y aller par quatre chemins... reprends-tu d'un ton aussi neutre que possible. Le coup d'état de Solskinn ne s'est pas fait dans la douceur. Les meutes blondes, rousses et brunes attendront donc de ma part que justice soit rendue pour nos morts... Je compte, pour cela, organiser une série de procès semblables aux procès de Nuremberg pour punir les Argents qui ont commis les crimes les plus... impardonnables. J'exigerai la vérité de la part de chaque Alpha, de meute mais aussi de clan : qui a fait quoi, et dans quelle mesure, y compris en ce qui concerne la mort d'Avyn et de Solskinn. J'estime que justice ne doit pas être rendue dans un seul sens et je compte honorer la mémoire de mon prédécesseur.

Tu te tais quelques secondes, juste assez de temps pour la laisser digérer, avant de reprendre posément :

— J'aurais pu te mettre au pied du mur, mais je préfère d'abord t'avertir par respect pour notre relation officieuse, et aussi pour te proposer, en contre-partie, une place au Conseil. Bien que je choisisse de rendre justice, je saurai malgré tout faire preuve de compréhension : je me doute que certains loups n'ont pas eu le choix.

esprit sauvage
Revenir en haut Aller en bas
Dim 17 Mar - 22:46


Hannah Mikkelsen
Meute Argentée

Hannah Mikkelsen


▹ PSEUDO : M. ▹ EMPREINTES : 97 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 16/07/2018 ▹ LOCALISATION : Surement au Palais Royal ou en train de boucler les derniers dossiers du défunt Roi.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:


Une nouvelle ère | Raphaël Tveit Empty

« UNE NOUVELLE ÈRE. »
C'est dans le mensonge
que la vérité commence.
Raphaël & Hannah ;
— Je ne voulais et je ne pouvais pas en parler, Hannah... À personne. Je n'ai pas choisi pour Nicholas et Elias. Elias l'a su parce qu'on ne peut pas cacher ce genre de chose à son Alpha. Quant à Nicholas, il a débarqué à l'improviste chez moi et, très franchement, je me serais bien passé de notre petit intermède. Je n'étais pas prêt pour ça. Elle releva l'échine un court instant pensant à ce qu'avait dû ressentir Nicholas lorsqu'il avait appris la nouvelle. Ce loup était clairement bien trop naïf et trop sensible selon elle mais il était courageux malgré tout de tenter de survivre après la perte de Dante. « Si jamais Nicholas avait besoin de prendre ses distances durant son acclimatation à la situation, il pourrait venir vivre chez les Argents durant quelques temps... en mémoire de Dante. » Etait-ce de la compassion ? Ça en avait tout l'air. Cependant, en mémoire de son ami, elle était prête à l'accepter au sein des siens si celui-ci le désirait. Elle acquiesça d'un signe de tête sa tirade concernant le secret. Ils n'avaient simplement pas le même point de vue concernant cette révélation mais elle comprenait sa version des faits et ne pouvait que souligner l'effort de justification. Après tout il aurait tout aussi bien pu s'en cogner complètement.

Elle enchaîna sur une pointe d'humour concernant le fait que l'élue ne soit autre qu'Edwina. Sincèrement, que Raphaël se découvre l'existence d'une âme soeur n'était pas un problème. En revanche, que cette dernière se révèle être une Blonde et qui plus est, leur ancienne Alpha, ça c'était clairement un problème. Pourquoi ? Tout simplement car en toute logique, elle allait devenir leur Reine. Comme si la précédente n'avait pas suffit, il fallait désormais qu'elle encaisse le Choléra après la Peste. Ö joie ! Quand enfin elle avait réussi à se débarrasser de Sirka, elle allait devoir se coltiner Edwina.

— Eh bien... c'est assez délicat. J'espère que tu comprendras les raisons pour lesquelles je vais devoir agir ainsi, et même que je pourrai compter sur ton soutien. La louve se raidit aussitôt sentant que la suite commençait à sentir le roussi. Cependant elle n'ajouta rien, attendant de voir où Raphaël souhaitait en venir. — [...]Je compte, pour cela, organiser une série de procès semblables aux procès de Nuremberg pour punir les Argents qui ont commis les crimes les plus... impardonnables C'était comique quelque part, au vu de leur discussion qu'ils avaient eu ensemble dans ce bar, - en territoire argent - il y a de ça plusieurs mois. Le soir où tout avait commencé. Dire qu'elle était surprise serait mentir. Elle se doutait que ce jour arriverait et c'est aussi pour cette raison qu'elle avait convaincu les siens que Raphaël était un bon choix en terme de Roi. Comme n'importe quel autre il aurait demandé justice mais il était assez réfléchi pour faire la part des choses quand un autre loup aurait simplement crié vengeance. — [...] qui a fait quoi, et dans quelle mesure, y compris en ce qui concerne la mort d'Avyn et de Solskinn. La blessure brûlante qui lui sillonait le cœur se raviva. Souffrance. Ses mâchoires se crispèrent tandis qu'elle fermait le poing - malgré elle - si fort que ses jointures se mirent à blanchir. — J'estime que justice ne doit pas être rendue dans un seul sens et je compte honorer la mémoire de mon prédécesseur. Il ne s'en rendait pas forcément compte mais elle fut, d'une certaine manière, apaisée et touchée par cette dernière phrase. Toujours impassible et terriblement silencieuse, elle encaissa chaque mot, digérant l'annonce qu'elle savait inévitable depuis quelques temps déjà.

— J'aurais pu te mettre au pied du mur, mais je préfère d'abord t'avertir par respect pour notre relation officieuse, et aussi pour te proposer, en contre-partie, une place au Conseil. Bien que je choisisse de rendre justice, je saurai malgré tout faire preuve de compréhension : je me doute que certains loups n'ont pas eu le choix. Le silence s'installa dans la pièce. Implacable. Elle le laissa s'étirer avant de le rompre d'une voix sûre et bien plus intransigeante qu'elle ne l'avait jamais été. « Je ne demanderai qu'une seule chose. » Elle marqua une pause avant d'ancrer ses yeux dans les siens. Froids. « Je veux la tête de celui qui lui a ôté la vie. Et c'est non négociable. » Et par tête elle entendait bien entendu que ce serait elle et elle seule qui lui briserait la nuque. Qu'on soit bien clair, si Raphaël refusait sa demande, elle finirait - d'une manière ou d'une autre - par obtenir ce qu'elle avait exigé. Que ce soit légal ou non en matière de lois lupines n'avait aucune importance. « Pour le reste, et avant de m'offrir une place au sein du Conseil, tu dois savoir que je fais partie des loups que tu viens de citer. » Elle marqua une pause, scrutant ses moindres faits et gestes. « Mais je suppose que tu le sais déjà... »


b l a c k f i s h
Revenir en haut Aller en bas
Mar 19 Mar - 19:51


Raphaël Tveit
Meute Brune

Raphaël Tveit


▹ MULTICOMPTES : Kateleyä L. Avellaneda (RIP), Solskinn Forsløve (RIP) ▹ PSEUDO : Njüt ▹ EMPREINTES : 826 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 14/09/2015 ▹ AGE DU PERSO : 32 ▹ LOCALISATION : Occupé avec la gestion de mon business ▹ HUMEUR : Indéfinissable

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:


Une nouvelle ère | Raphaël Tveit Empty

Une nouvelle ère

Bien que tu n'aies aucune certitude d'être vraiment entendu par Hannah, compris, tu prends tout de même le temps de lui présenter ta vision des choses. Heureusement, la jeune femme ne paraît pas vouloir insister. Tu lui adresses alors un de tes rares sourires de reconnaissance, sourire qui se fane cependant lorsqu'elle te propose d'accueillir Nicholas chez les Argents le temps qu'il s'acclimate.

— La proposition est appréciée, mais je ne crois pas que ce soit une bonne idée ; cela ne ferait que lui rappeler Dante. Qui plus est, ça n'est plus vraiment à moi qu'il faudrait le proposer, mais à Elias lui-même... réponds-tu d'une voix tranquille.

Considérant que votre situation est suffisamment clarifiée, tu décides d'en venir aux vraies raisons qui t'ont conduit à l'inviter. L'air grave, tu lui expliques sans détour tout ce que tu planifies, espérant – priant pour – qu'elle comprenne ta position et ne se sente pas menacée pour autant.

— Je ne demanderai qu'une seule chose. Je veux la tête de celui qui lui a ôté la vie. Et c'est non négociable.

Un sourire amusé étire tes lèvres. Tu ne sais pas ce qui est le plus drôle : que la jeune femme s'imagine pouvoir exiger quelque chose de ta part, ou qu'elle ait cru une seule seconde que tu ne comptais pas déjà la laisser punir elle-même chacun des loups reconnus coupables de meurtre.

— Pour le reste, et avant de m'offrir une place au sein du Conseil, tu dois savoir que je fais partie des loups que tu viens de citer. Mais je suppose que tu le sais déjà...

L'air d'abord parfaitement stoïque, tu ne réagis pas, te contentant simplement de plonger tes yeux au fond des siens. Puis, d'une voix égale, tu déclares :

— Hannah, vous vous connaissiez depuis tant d'années, lui et toi... Tu étais sa Beta, et tu aurais pu être son épouse. – Désolé. Tu es désolé pour elle, de le lui rappeler, mais ça n'est là que la stricte vérité, aussi triste soit-elle. – Alors, évidemment, que je le sais, tout comme je sais que la meute Argent est bien assez déstabilisée comme ça pour qu'on lui enlève, une fois de plus, un leader. C'est uniquement pour cette raison que tu échappes à la mort, Hannah, n'y vois là aucun privilège.

Tu laisses planer un silence, tes yeux n'ont pas quitté une seule seconde les siens. N'ont même pas cillé.

— Cela ne veut pas dire pour autant que tu ne seras pas aussi punie. C'est toi, et toi seule, qui tueras les loups jugés « coupables » lors des Procès. Ce sera là ta propre sentence, Hannah, tout en étant un cadeau que j'offre aux Argents : épargner leur Alpha, ce n'est pas rien, d'autant plus quand on connaît la fragilité de votre situation actuelle.

Se relever indemne de la mort d'un Alpha est toujours compliqué, peu importe la meute que cela concerne. Alors si deux Alphas meurent coup sur coup ? C'est tout simplement... l'horreur.

esprit sauvage
Revenir en haut Aller en bas
Mar 19 Mar - 22:56


Hannah Mikkelsen
Meute Argentée

Hannah Mikkelsen


▹ PSEUDO : M. ▹ EMPREINTES : 97 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 16/07/2018 ▹ LOCALISATION : Surement au Palais Royal ou en train de boucler les derniers dossiers du défunt Roi.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:


Une nouvelle ère | Raphaël Tveit Empty

« UNE NOUVELLE ÈRE. »
C'est dans le mensonge
que la vérité commence.
Raphaël & Hannah ;
— La proposition est appréciée, mais je ne crois pas que ce soit une bonne idée ; cela ne ferait que lui rappeler Dante. Qui plus est, ça n'est plus vraiment à moi qu'il faudrait le proposer, mais à Elias lui-même. Un sourire étira ses traits alors qu'elle enchaînait d'une voix amusée. « Tu es le premier de vous trois que je croise depuis ta révélation. Nicholas étant ton cousin, je me suis permise de t'évoquer cette proposition. » Elle marqua une pause avant d'ajouter d'un ton neutre. « De plus je ne suis pas sûre que Nicholas sache lui même ce qui est bon ou non pour lui. » Pour être totalement honnête, il avait l'air d'être complètement dépassé par les derniers événements et elle n'était pas sûre qu'il puisse - dans ces conditions- avoir un raisonnement rationnel.

Le sourire qui déforma les traits de Raphaël n'annonçait rien de bon. Si dans d'autres circonstances, elle l'aurait savouré, celui ci ne lui inspirait que de la méfiance. Son exigence ne l'avait pas fait ciller, bien au contraire et cela en devenait suspicieux. Et alors qu'il plongeait ses yeux au fond des siens, elle crut - un court instant - qu'il allait lui refuser sa requête.

— Hannah, vous vous connaissiez depuis tant d'années, lui et toi... Tu étais sa Beta, et tu aurais pu être son épouse. Peine. Elle lutta difficilement contre son instinct, ses yeux manquant de peu de virer à l'émeraude. C'était encore trop tôt, trop frais pour qu'elle parvienne à se maîtriser entièrement. Sa soif de vengeance était incandescente, tout comme sa tristesse. Le manque qu'il avait créé en elle lui brûlait le cœur. Douloureusement, jour après jour. Elle avait tenu bon pour les Argents. Tout bonnement et simplement car, en perdant leur Solskinn, ils avaient perdu leur leader et avant tout, leur protection. Elle aurait pu mener seule sa vendetta, mais qui aurait prit soin d'eux ? Elle ne répondit pas, ne souhaitant pas lui offrir la moindre trace de faiblesse en cet instant précis.

— [...] C'est uniquement pour cette raison que tu échappes à la mort, Hannah, n'y vois là aucun privilège. La louve se retint sincèrement de rire. Si jamais il avait décidé de la mettre à mort, Raphaël aurait déclenché une guerre. Elle savait très bien que si ce dernier espérait un semblant de paix durable, il se devait de la garder en vie. Tout n'était qu'une question de politique. De ce foutu échiquier qui balayait tant de vies. Et si le brun l'avait condamné, jamais les Argents n'auraient pu l'encaisser. Ses yeux d'un bleu pur n'avait toujours pas quitté les siens. Fière à en crever, elle soutenait son regard, même après cette annonce fracassante. Mais le pire était à venir... — Cela ne veut pas dire pour autant que tu ne seras pas aussi punie. C'est toi, et toi seule, qui tueras les loups jugés « coupables » lors des Procès. Elle serra les mâchoires sans pour autant détourner le regard. Si extérieurement elle semblait calme, a l'intérieur, elle était littéralement en train de bouillir. Son sang battait à ses tempes et lui donnait la sensation que son cœur allait imploser. Si elle s'était attendue à une punition ? Bien-sûr que oui, elle n'était ni idiote ni naïve. Cependant, qu'il ait l'audace de lui demander d'exterminer les siens, ça elle ne l'avait pas vu venir. — [...] Un cadeau que j'offre aux Argents : épargner leur Alpha, ce n'est pas rien, d'autant plus quand on connaît la fragilité de votre situation actuelle. Pardon ?! La fragilité ? Mais pour qui se prenait-il à les juger ainsi. Oui, ils avaient tous souffert de la mort de Solskinn mais à l'écouter, les Argents étaient à l'agonie au fond d'un charnier. Elle se pinça l'arête du nez, respirant calmement à plusieurs reprises, les yeux fermés. « T'es tu fixé un objectif ? Des chiffres ? Car si tu veux condamner à mort tous les loups qui ont versé le sang, tu risques de décimer la population. Après tout dépend de ta définition du mot impardonnable. » Elle releva les yeux, les ancrant profondément dans les siens, sans ciller. « Si tu tapes trop dans l'épuration ça ne passera jamais. Tu attiseras leur haine plus qu'autre chose. » Elle se passa une main nerveuse sur la nuque avant d'ajouter. « D'autres ont fait couler le sang pour être à leur place aujourd'hui... Il n'existe quasiment aucun loup à Bergen qui soit blanc comme neige. » Et il ne lui ferait pas croire que lui même faisait parti des agneaux immaculés.


b l a c k f i s h
Revenir en haut Aller en bas
Mer 20 Mar - 17:45


Raphaël Tveit
Meute Brune

Raphaël Tveit


▹ MULTICOMPTES : Kateleyä L. Avellaneda (RIP), Solskinn Forsløve (RIP) ▹ PSEUDO : Njüt ▹ EMPREINTES : 826 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 14/09/2015 ▹ AGE DU PERSO : 32 ▹ LOCALISATION : Occupé avec la gestion de mon business ▹ HUMEUR : Indéfinissable

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:


Une nouvelle ère | Raphaël Tveit Empty

Une nouvelle ère

— Tu es le premier de vous trois que je croise depuis ta révélation. Nicholas étant ton cousin, je me suis permise de t'évoquer cette proposition. – Tu rehausses un sourcil en l'observant, silencieux. Certes, tu comprends ce qu'elle veut dire par-là, mais d'une certaine manière tu as l'impression qu'elle néglige l'impact que les émotions de Nicholas peuvent avoir sur la meute brune. Certes, tu es toujours brun, tu es toujours le cousin de Nicholas, mais tu n'es pas l'Alpha des bruns. En fait, tu n'es même plus le Beta des bruns à proprement parler. – De plus, je ne suis pas sûre que Nicholas sache lui-même ce qui est bon ou non pour lui.
— Sans vouloir te manquer de respect, je ne suis pas sûr que ce soit à toi d'en juger.

Toi-même, alors que tu es Roi, tu estimes que tu n'as pas de leçon à donner à Elias quant à la gestion de sa meute ou de ses loups... Alors pourquoi Hannah Mikkelsen, Alpha des Argents, se permettrait-elle de l'ouvrir à ce sujet-là ? Tu ne comprends pas ce qu'elle cherche et, malgré toi, tu n'es pas réellement sûr de vouloir suivre son raisonnement. C'est d'ailleurs pourquoi tu te gardes bien de t'étendre davantage sur la question, ne jugeant pas utile de la braquer tout de suite alors que tu t'apprêtes à lui faire part de projets qui ne vont clairement pas la réjouir. Or, sans surprise, tes mots ne lui plaisent pas et c'est implacable que tu attends l'avalanche de reproches et de contestations – que tu es prêt à entendre, sans aucun doute – ; sauf que, visiblement, Hannah choisit de prendre un angle d'attaque bien différent de celui auquel tu aurais pu t'attendre... et cet angle ne parvient qu'à t'arracher un sourire glacial.

— J'apprécierais que tu ne me traites pas comme le dernier des abrutis, Hannah, commences-tu d'une voix impassible, la mine parfaitement indéchiffrable. D'abord, tu n'es pas crédible : tu as appuyé la décision d'Elias, ce que tu n'aurais pas fait si tu ne m'avais pas jugé apte à régner ; ensuite, tu ne réussiras qu'à m'agacer prodigieusement et je ne suis pas convaincu que ce soit là la meilleure stratégie à adopter : on sait tous les deux que ta vie est entre mes mains.

Ton sourire s'efface.

Je présiderai les procès et y poserai d'office mes attentes et mes conditions. Il est évidemment hors de question qu'ils ne soient qu'un prétexte à la surenchère, ils doivent avoir pour objectif de nous faire repartir sur des bases saines. Tous. Ce que j'appelle des crimes impardonnables, il n'y en aura pas vingt mille à juger. Je parle des atteintes à la dignité humaine – donc des loups qui se sont rendus complices des tortures infligées à d'autres loups, mais aussi à des enfants – même s'ils n'étaient pas encore nés –, et qui y ont pris plaisir. Je parle également de la mise à mort gratuite d'autrui, dans un moment où autrui était seul contre tous. Tu ne me feras pas croire que tous les Argents se sont salis les mains, je ne te croirai pas. Certains se sont contentés d'observer sans rien dire et ceux-là seront épargnés. Pour finir, je ne compte pas faire assassiner chacun des coupables, mais uniquement ceux à cause desquels des loups sont devenus orphelins alors qu'ils ne pouvaient pas encore se débrouiller seuls.

Tu marques une pause, l'air sombre.

— Je ne crois pas en demander trop. Je pense simplement que les enfants qui ont souffert des ambitions d'adultes méritent qu'on leur rende justice. En ce qui concerne les adultes qui ont perdu des proches, je les crois assez sages pour comprendre qu'on ne peut pas réclamer vengeance pour tous nos morts. – Tu détournes lentement le regard. – Après tout, moi-même je renonce à venger la mort de Ludovyka alors que je vous ai vus, de mes propres yeux, vous rendre complices de chasseurs pour la mettre à mort, sous prétexte qu'elle était née-humaine.

Nouveau silence.

— Quant à ton dernier argument... Franchement, Hannah, ne viens pas comparer ce que l'un ou l'autre a pu faire dans sa propre meute pour x ou y raison ou ambition, à ce que les Argents ont fait à toutes les meutes pour s'approprier le pouvoir. Ça n'a rien de comparable.

Et ça, tu es sacrément bien placé pour le savoir.

esprit sauvage
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 21 Mar - 12:25


Hannah Mikkelsen
Meute Argentée

Hannah Mikkelsen


▹ PSEUDO : M. ▹ EMPREINTES : 97 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 16/07/2018 ▹ LOCALISATION : Surement au Palais Royal ou en train de boucler les derniers dossiers du défunt Roi.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:


Une nouvelle ère | Raphaël Tveit Empty

« UNE NOUVELLE ÈRE. »
C'est dans le mensonge
que la vérité commence.
Raphaël & Hannah ;
S'il avait cru, ne serait-ce qu'un court instant, qu'elle allait gentiment accepter toutes ses conditions avec un sourire aux lèvres, il se trompait. Elle n'était pas du genre à fuir la queue entre les pattes dès que les sujets de discussion commençaient à être houleux. Alors bien sûr, elle savait pertinemment qu'elle jouait à un jeu dangereux et qu'elle semblait s'être engagée sur une pente glissante. Mais il était hors de question de tout encaisser sans hérisser le poil. Et fort heureusement, tout ceci se passait sous forme humaine. — J'apprécierais que tu ne me traites pas comme le dernier des abrutis, Hannah. Presque malgré elle, un sourire provocateur étira ses traits. C'était lui et lui seul qui tirait des conclusions attives. Elle n'avait jamais sous estimé ses capacités intellectuelles mais soit, qu'il le prenne comme tel ne changeait rien. Après tout, il l'avait piqué au vif et elle n'était pas du genre à tendre sagement l'autre joue. Sa punition était presque pire que la mort, il ne fallait pas se leurer. Mourir ne demandait aucun effort. Exterminer des gens qu'on appréciait et qu'on côtoyait quotidiennement c'était autre chose. Pour certains, elle avait quasiment grandi à leur côté...

Puis le sourire glacial de Raphaël s'évapora, laissant place à une tirade sans fin où il ne manqua pas de souligner le fait - en gros - qu'il était Roi et qu'il décidait. La louve tenta - avec grande difficulté - de suivre le fil sans laisser place à son instinct animal qui lui criait de se rebeller. Se rendait-il seulement compte qu'ils ne pourraient jamais repartir sur des bases saines après ça ? Le sang appelle le sang. Malheureusement c'était la même chose depuis des siècles. Très archaïque certes, mais toujours d'actualité.

Et tandis qu'il détournait les yeux, il aborda le sujet de Ludovyka. Voilà on y était, on touchait au point sensible. Mais que croyait-il au fond, que seuls des Argentés avaient tué d'autres loups ? Il devait serieusement revoir sa copie dans ce cas. Les Argents étaient loin d'être les seuls à avoir commis de tels actes. Et ils comptaient également dans leur rang des pertes dues à des loups d'autres meutes. Pourtant c'était clair et net, les Argents allaient devoir payé pour tous. Que les noirs aient également commis des actes immondes, ça tout le monde s'en tapait le coquillard. Bref. Elle soupira avant de répondre d'une voix lasse. « Quelque part tu auras ta vengeance puisque tu vas condamner à mort des Argents. C'est un cercle sans fin Raphaël... Ceux qui vont mourir ont aussi des familles, que ce soit des enfants ou des compagnons. Ces derniers auront le même goût amer qui t'a hanté pendant si longtemps. » Alors même si cela permettait de punir les coupables, leurs enfants grandiront avec cette haine noire qui germera tout au fond d'eux durant des années. Et tout recommencera. Elle releva la tête et ancra ses yeux clairs dans les siens. « Et même en étant leur Alpha, je ne pourrais pas les lobotomiser tu sais. Bien que tu sembles nous croire sans cœur, je ne contrôle pas leurs émotions. » De toute manière, tout ceci ne servait à rien. Il ne semblait pas en mesure d'écouter ses arguments. Tout ce qu'il désirait c'était une soit disant justice. Que cela finirait un jour ou l'autre par lui retomber sur le coin de la gueule ne semblait pas lui poser de problème. Hannah n'était pas du genre à parler pour ne rien dire. Tout ce qu'elle lui soumettait, elle le pensait réellement et elle connaissait assez les siens pour avoir une vision objective. S'il n'était pas prêt à l'entendre alors soit. Elle se plierait à ses volontés.

La louve fixa le sol durant quelques instants, restant silencieuse avant de relever l'échine. « Et tu espères sincèrement que des Argents vont témoigner contre les leurs ou bien qu'ils vont te donner des noms ? » Comme ça, juste pour voir mourir des gens auxquels ils tiennent ? Si la réponse était oui, ce n'était plus le doigt mais carrément le bras qu'il se mettait dans l'oeil.



b l a c k f i s h
Revenir en haut Aller en bas
Ven 22 Mar - 23:40


Raphaël Tveit
Meute Brune

Raphaël Tveit


▹ MULTICOMPTES : Kateleyä L. Avellaneda (RIP), Solskinn Forsløve (RIP) ▹ PSEUDO : Njüt ▹ EMPREINTES : 826 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 14/09/2015 ▹ AGE DU PERSO : 32 ▹ LOCALISATION : Occupé avec la gestion de mon business ▹ HUMEUR : Indéfinissable

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:


Une nouvelle ère | Raphaël Tveit Empty

Une nouvelle ère

Silence.

Tu la sens qui fume, qui gronde, qui rage, qui empeste la hargne et la haine, mais tu te contentes de rester aussi impassible que possible. Insensible. Tu n'as pas besoin de décrypter la tension dans ses mains, la tension dans sa nuque, ou encore la tension qui la pousse à peser chacun de ses mots pour entendre quelle assassine révolte tu viens d'éveiller en elle. Tu t'y attendais, sans aucun doute. On ne peut annoncer à autrui qu'il – ou elle – va devoir se salir les mains à ta place pour punir les membres de sa meute qui ont fauté sans penser aux conséquences. Impossible.

Alors, insondable, tu soutiens le regard qu'elle porte sur toi et tu patientes.

— Quelque part, tu auras ta vengeance puisque tu vas condamner à mort des Argents. C'est un cercle sans fin Raphaël... Ceux qui vont mourir ont aussi des familles, que ce soit des enfants ou des compagnons. Ces derniers auront le même goût amer qui t'a hanté pendant si longtemps.
— Ludovyka et moi n'avions aucun enfant, aucun ; ni elle, ni moi n'étions parents, Hannah, répliques-tu avec fermeté. Comment peux-tu dire que j'obtiens vengeance alors que j'accepte de vivre en cohabitant avec chaque responsable de sa mort ? Comment oses-tu dire que j'obtiens une quelconque forme de revanche alors que je vais vivre en sachant qu'ils ont tous survécu, Hannah ? Ne te moque pas de moi en jouant sur les mots, s'il te plaît. Tu vaux bien mieux que ça.

Tu la fixes longuement, sans rien ajouter. C'est inutile, parce que tu sais que tu as raison, parce que tu sais que ta décision est juste, que ça lui plaise ou non. Au fond, tu la trouves même gonflée de chercher à négocier alors qu'elle n'en a, en réalité, aucun droit. En d'autres circonstances, tu aurais fort probablement admiré son toupet, son culot, son audace mais, ce jour-là plus qu'un autre, tu ne parviens qu'à les trouver déplacés.

— […] même en étant leur Alpha, je ne pourrai pas les lobotomiser tu sais. Bien que tu sembles nous croire sans cœur, je ne contrôle pas leurs émotions.
— Très bien, dans ce cas, je t'écoute, Hannah. Quelle est donc ta solution miracle pour guérir les blessures de nos orphelins dont les parents sont morts assassinés, par les vôtres, alors qu'ils n'avaient strictement rien fait pour le mériter ? Alors que la plupart d'entre eux n'avaient même pas la moindre ambition politique ? Si j'en crois ton raisonnement – mais peut-être t'ai-je mal comprise –, je devrais tout simplement ne rien faire et prétendre que rien de tout cela n'est arrivé, que nous l'avons tous rêvé... déclares-tu d'un ton neutre, presque désintéressé. Mais, en admettant un instant que je choisisse de t'écouter, à ton avis, à quoi va donc ressembler notre avenir à Bergen ? Si moi, Raphaël Tveit, actuel Roi des loups de Norvège, ancien Beta de la meute brune et donc apparenté à certaines victimes de vos crimes, si je décide d'ignorer le passé et de construire par-dessus sans honorer la mémoire de nos morts, d'après toi, que va-t-il se passer ?

Un sourire cynique accroché aux lèvres, tu laisses un silence s'éterniser quelques secondes avant de reprendre d'une voix sans appel :

— Le chaos. L'anarchie. Si je ne fais rien, les loups en déduiront qu'ils doivent se venger eux-mêmes. Si j'en fais trop, en effet, je ne parviendrai qu'à entretenir un cycle sans fin. Ne reste donc plus qu'une solution : encadrer avec raison la Justice et faire en sorte que chacun y trouve son compte. Pour cela, je n'ai pas d'autre choix que de renoncer à ma propre vengeance pour montrer l'exemple, Hannah.

Les traits crispés, tu espères vivement que la jeune femme aura l'intelligence de s'en tenir là. Tu n'as pas choisi d'être Roi, tu n'as pas choisi d'épargner les Argents responsables de la mort de Ludovyka, tu n'as pas choisi d'être élevé par Andreas, de perdre tes propres parents... Fenrir s'est contenté de tracer ta voie à ta place, pour toi, cela de la pire des façons possibles. Tu es le Roi. Plus tu y réfléchis, et plus tu sens la conviction grimper en toi comme une putain d'évidence trop longtemps mise de côté. Avant d'être Roi, jamais tu n'aurais envisagé que l'existence de Fenrir ne soit autre chose qu'une simple lubie des Augures pour justifier la façon dont le Pouvoir est donné aux loups, ici, en Norvège... Pourtant, aujourd'hui, tu as l'intime conviction que tout, absolument tout a été fait, dirigé, contrôlé pour que ce soit toi qui, à ton tour, aies pour mission de guider les loups norvégiens. Aujourd'hui, tu as l'impression que tes souffrances ont enfin un sens. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'Hannah aura beau chercher à affaiblir ta détermination, elle ne le fera qu'en vain.

La Norvège attendait-elle un Roi juste et raisonnable ?

L'incarnes-tu ?

Hannah et toi, vous savez aussi bien l'un que l'autre que ça n'est pas à toi d'en juger ; ce regard critique ne t'appartient plus depuis qu'on a posé une couronne sur ta tête. Néanmoins, un Roi ne revient jamais sur ses décisions à moins de le vouloir lui-même.

— Ne dis plus jamais que je crois que vous êtes incapables de ressentir des émotions. Je suis le Roi, Hannah. Vos émotions sont devenues les miennes le jour où vous m'avez accordé votre confiance.

La mine sombre, tu détournes le regard. Un Roi, chez les loups, est contraint de ressentir ce que tous les loups éprouvent. Il n'y échappe pas. Il peut maintenir son aura fermée, imperméable, il peut se construire une barricade pour s'en préserver, mais il est impossible pour lui de la maintenir tout le temps. Bien sûr, cela ne signifie pas pour autant qu'il en comprenne toutes les subtilités ; le Roi n'est pas non plus un Dieu... Mais il ne peut ignorer la souffrance, la joie, la haine... Il ne peut pas. C'est ce qui guide son règne, non ?

— Et tu espères sincèrement que des Argents vont témoigner contre les leurs ou bien qu'ils vont te donner des noms ?
— Crois-tu sincèrement que vous avez le pouvoir de lutter contre l'Ordre d'un Roi ? Hannah, si je le voulais, je pourrais te forcer à me baiser les pieds. Peut-être lutterais-tu une petite minute, mais tu finirais par céder, et c'est ce que feront tous les Argents qui ont tué, parce que je les y obligerai, Hannah. Ils devront me dire la vérité, rien que la vérité. Je n'ai pas parlé d'un procès, Hannah, j'ai parlé de plusieurs procès.

Tu n'es pas fou. Tu sais que, aussi grande soit ta maîtrise de l'aura, organiser de tels procès sera éprouvant pour toi. Tu auras donc nécessairement besoin de repos entre plusieurs procès afin de recharger tes batteries. C'est une évidence.

— Ces procès seront filmés, et les archives seront conservées précieusement au Palais. Si jamais des enfants, des Argents, venaient un jour à se demander pourquoi leur père, leur mère ou leurs parents sont morts, ils auront une réponse. Et s'ils doivent éprouver un désir de vengeance, il ne sera dirigé que contre moi. Je suis votre Roi, à tous. Je prends l'entière responsabilité des éventuelles conséquences de ces Procès sur moi, mais il vaut mieux que la haine d'une meute soit dirigée contre une seule personne plutôt que contre des meutes entières.

Tu inspires profondément.

— Cela dit, une meute guidée par une personne sage et réfléchie n'a aucune raison de ressentir ça un jour. Contrairement à ce que tu pourrais imaginer, je te crois assez forte pour les raisonner et pour leur faire comprendre que je refuse d'être leur ennemi. Qu'on se le tienne pour dit : si j'avais eu envie de l'être, je ne me serais pas contenté de ça... ajoutes-tu encore, l'air serein. J'aurais pu tous vous exterminer, un par un, ou bien vous condamner à l'exil ; mais j'ai choisi de vous accorder le Pardon, Hannah, contre une seule exigence : que vous vous pliiez à ma Justice. Je pense sincèrement que ce n'est pas cher payé comparé à ce qu'un – ou  une – autre aurait pu choisir de faire.





HRP : Quand ta réponse est quatre fois plus longue que tu l'avais imaginée...

esprit sauvage
Revenir en haut Aller en bas
Lun 25 Mar - 23:34


Hannah Mikkelsen
Meute Argentée

Hannah Mikkelsen


▹ PSEUDO : M. ▹ EMPREINTES : 97 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 16/07/2018 ▹ LOCALISATION : Surement au Palais Royal ou en train de boucler les derniers dossiers du défunt Roi.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:


Une nouvelle ère | Raphaël Tveit Empty

« UNE NOUVELLE ÈRE. »
C'est dans le mensonge
que la vérité commence.
Raphaël & Hannah ;
Impossible. Cela lui semblait tout bonnement invraisemblable qu'il n'ait pas percuté de lui-même. Comme il venait de le souligner, tous les Argents n'étaient pas coupables. Les meurtriers de Ludovyka n'en étaient pas à leur coup d'essai. Ils avaient commis des actes ignobles bien avant son assassinat mais également bien après. La louve soupira avant d'ancrer son regard - incisif - dans le sien. « Ne sois pas naïf, tu l'as dit toi-même Raphaël, tous les Argents ne sont pas coupables d'atrocités. Parmi les meurtriers de Ludovyka, tu trouveras forcément quelques un de ceux que tu cherches à punir à travers tes procès... » Et ne vous méprenez pas, elle n'en rajoutait pas une couche, elle ne faisait que souligner un fait qui sautait pourtant aux yeux. — [...] Si j'en crois ton raisonnement – mais peut-être t'ai-je mal comprise –, je devrais tout simplement ne rien faire et prétendre que rien de tout cela n'est arrivé, que nous l'avons tous rêvé.... Connaissait-il réellement un seul Alpha sur cette foutue planète qui aurait accepté ses conditions avec plaisir et dévotion ? Comme si réduire à néant des loups appartenant à leur meute était un passe temps satisfaisant ? Non mais clairement, on marchait sur la tête. Malgré les actes horribles qui avaient été commis, cela ne changeait en rien qu'il était question de ses loups, de sa meute, de sa famille. « Je n'ai pas dit ça Raphaël... Mais ne me demande pas de dire amen à tout ce que tu exiges comme si j'étais le bon toutou qui donne la patte. Tu es tout de même en train de me demander d'exterminer une partie des miens. » Le fait qu'il ait pu imaginer une seule seconde qu'elle se serait laissée faire de bout en bout la laissait sur le cul. A sa place aurait-il simplement opiné du chef à cette demande après une belle pirouette de soumission avant de repartir vers sa meute pour leur annoncer la nouvelle ? Elle en doutait fortement.

Et malgré tout, elle se devait de reconnaître qu'il avait raison. L'anarchie n'était pas la solution surtout avec l'arrivée soudaine des loups américains. Tentant de calmer ses pulsions de rébellion tout au fond de son être, elle ajouta d'une voix posée soudainement très calme. « Qu'on soit bien clair, je n'aurai jamais voté pour toi si je ne t'en croyais pas digne. Je sais - même si tes premiers commandements ne me plaisent pas - que tu peux être un bon Roi. » Il ne s'en rendait pas forcément compte mais en plus d'être un compliment, c'était un réel témoignage de respect. Elle marqua une pause, laissant le silence s'étirer. « Il n'y a pas de bonne réponse à l'équation. Quoique tu fasses de toute manière, ça ne suffira jamais. Les Argents te trouveront trop dur quand les autres meutes ne te trouveront pas assez sévère. Tu ne pourras pas contenter tout le monde, c'est une vérité. » Elle détourna le regard, sachant pertinemment que quoiqu'il fasse, ce ne serait jamais assez.

— Ne dis plus jamais que je crois que vous êtes incapables de ressentir des émotions. Je suis le Roi, Hannah. Vos émotions sont devenues les miennes le jour où vous m'avez accordé votre confiance. Un sourire cynique apparut sur ses lèvres. Que croyait-il, qu'en devenant Roi ce serait comme aller à Disneyland ?! Et encore, s'il avait pu ressentir leurs émotions dans les grandes lignes, il n'avait qu'une image plutôt floue et diffuse de la situation. Un court instant elle hésita à lui offrir une brèche dans la barrière de son aura pour qu'il puisse sentir les torrents d'émotions diverses qui s'étaient emparées de son être tout entier depuis la mort de Solskinn. Mais elle n'en fit rien, préférant garder sa souffrance secrète, préférant simplement la garder pour elle seule. C'était tout ce qui lui restait de lui. Elle ne connaissait pas le lien d'âme sœur mais elle savait que Solskinn était - à ses yeux - ce qui s'en rapprochait le plus. Après tant d'années passées à ses côtés, son absence lui était bien plus douloureuse que ce à quoi elle s'était attendue. Cependant elle ne se faisait pas d'illusion. Raphaël devait en percevoir les traces sans difficultés.

— Crois-tu sincèrement que vous avez le pouvoir de lutter contre l'Ordre d'un Roi ? Hannah, si je le voulais, je pourrais te forcer à me baiser les pieds. Cette fois-ci en revanche, elle ne put s'empêcher de grincer des dents. Vexée ? Bien sûr qu'elle l'était, c'était évident, pour la simple et bonne raison qu'elle savait qu'il avait raison. Par fierté elle aurait lutté mais elle aurait fini par abdiquer et cette simple pensée lui faisait hérisser le poil. Elle ne put qu'approuver la suite de son discours d'un signe de tête. L'idée que les procès soient filmés était une bonne chose. De cette manière tout pourrait être encadré et contrôlé. Ce fût le seul instant où elle lui offrit un sourire - manquant de chaleur, certes - mais c'était un début. — Cela dit, une meute guidée par une personne sage et réfléchie n'a aucune raison de ressentir ça un jour. Contrairement à ce que tu pourrais imaginer, je te crois assez forte pour les raisonner et pour leur faire comprendre que je refuse d'être leur ennemi. [...] Le sourire qui étirait ses traits s'élargit tandis qu'une lueur nouvelle brillait au fond de ses yeux clairs. Il semblait sûr de lui, bien plus qu'elle ne l'était après l'annonce qu'il venait de lui faire. « Je vais tuer ceux qu'ils aiment Raphaël... Alors je ne suis pas sûre que, dans l'immédiat, ils comprendront. » Et pour la première fois, elle se mit à douter. Si les siens ne parvenaient pas à passer au-dessus, qu'adviendrait-il des Argents ? Ce sentiment d'une possible incompréhension la mit mal à l'aise. Au fond, c'était une bonne chose d’avoir peur, ça lui prouvait au moins qu’elle avait encore quelque chose à perdre. Les siens auraient besoin de temps, pour encaisser, pour accepter et avant tout, pour se relever. Elle verrait par la suite s'ils étaient prêts ou non à lui pardonner. Tout du moins pour ceux qui étaient concernés par ces procès.


b l a c k f i s h
Revenir en haut Aller en bas
Dim 7 Avr - 10:06


Raphaël Tveit
Meute Brune

Raphaël Tveit


▹ MULTICOMPTES : Kateleyä L. Avellaneda (RIP), Solskinn Forsløve (RIP) ▹ PSEUDO : Njüt ▹ EMPREINTES : 826 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 14/09/2015 ▹ AGE DU PERSO : 32 ▹ LOCALISATION : Occupé avec la gestion de mon business ▹ HUMEUR : Indéfinissable

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:


Une nouvelle ère | Raphaël Tveit Empty

Une nouvelle ère

— Ne sois pas naïf, tu l'as dit toi-même Raphaël, tous les Argents ne sont pas coupables d'atrocités. Parmi les meurtriers de Ludovyka, tu trouveras forcément quelques-uns de ceux que tu cherches à punir à travers tes procès.
— Parce que tu me crois assez stupide pour avoir pensé à une stratégie sans m'être assuré qu'aucun des responsables de sa mort ne risquerait de faire partie des coupables condamnés ? Alors que je tiens à servir moi-même d'exemple pour refréner les pulsions vengeresses de tous les loups qui ont perdu des êtres chers ?

Tu lèves les yeux au ciel, un brin déçu qu'elle ne te fasse pas confiance. Tu as beau comprendre sa réaction, tu ne peux t'empêcher de réagir avec ta tête en faisant fi des beaux sentiments. Pour avoir essayé un nombre de combinaisons incroyables tout en réfléchissant aux conséquences de chacune, tu sais pertinemment que ce choix est le meilleur de tous. Tu te retiens néanmoins de l'interrompre lorsqu'elle te rappelle ce que tu lui demandes de faire. Tu savais à quoi t'attendre et, sur ce point-là, il est hors de question que tu négliges ce qu'elle ressent. Personne n'aurait pu avoir la force d'accepter une telle décision tout en gardant la bouche en cœur et, au moins, Hannah a l'honnêteté de ne pas simplement courber l'échine. Tu te gardes de tenter de la réconforter, par l'aura, jugeant qu'un tel acte serait certainement perçu comme cruel compte-tenu des faits.

Silencieux, tu hoches simplement la tête à son compliment. Même si tu n'y crois pas, c'est toujours appréciable de constater que les autres y croient à votre place – surtout lorsqu'ils sont supposés être des ennemis naturels.

— Il n'y a pas de bonne réponse à l'équation. Quoi que tu fasses de toute manière, ça ne suffira jamais. Les Argents te trouveront trop dur quand les autres meutes ne te trouveront pas assez sévère. Tu ne pourras pas contenter tout le monde. C'est une vérité.
— J'en ai conscience, Hannah. Pourtant, de toutes les solutions possibles, c'est celle qui saura contenter le plus de monde.

Puis de poursuivre sur ta lancée, anéantissant un à un chacun de ses arguments. Il ne faut pas croire que cela t'amuse, loin de là. Ce n'est jamais drôle d'avoir raison, ça l'est encore moins quand il est question d'abattre des vies, même sous couvert de Justice.

— Pas dans l'immédiat, Hannah, c'est certain. Ce sera un travail de longue haleine et j'espère bien que ta place au Conseil t'aidera à surmonter cette épreuve. Tes sentiments seront ta plus grande force.

L'aura ne ment jamais.

Or, si Hannah est sincèrement atteinte par la mort de ceux qu'elle aura tués parce que tu le lui as ordonné, il n'y aura aucune raison pour que les Argents ne le lui pardonnent pas.

esprit sauvage
Revenir en haut Aller en bas
Mar 9 Avr - 10:29


Hannah Mikkelsen
Meute Argentée

Hannah Mikkelsen


▹ PSEUDO : M. ▹ EMPREINTES : 97 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 16/07/2018 ▹ LOCALISATION : Surement au Palais Royal ou en train de boucler les derniers dossiers du défunt Roi.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:


Une nouvelle ère | Raphaël Tveit Empty

« UNE NOUVELLE ÈRE. »
C'est dans le mensonge
que la vérité commence.
Raphaël & Hannah ;
— Parce que tu me crois assez stupide pour avoir pensé à une stratégie sans m'être assuré qu'aucun des responsables de sa mort ne risquerait de faire partie des coupables condamnés ? Alors que je tiens à servir moi-même d'exemple pour refréner les pulsions vengeresses de tous les loups qui ont perdu des êtres chers ? Une lueur pétillante se mit à briller au fond de ses yeux. Cela voulait-il dire que les loups qui avaient assassiné sa dulcinée ne craignaient pas la mort ? Ça changeait clairement la donne car certains de ses amis allaient ainsi être épargnés. Cependant la liste restait encore bien trop longue à ses yeux. Certes, certains loups comme Sirkka ne risquaient pas de lui manquer, mais pour d'autres c'était une autre histoire. Et peu à peu, les noms vinrent se bousculer dans son esprit, brumant ses pensées. Eirik, Aleks, le frère de ce dernier, Magnus, Sander, Fredrik, Thea... Tant de noms, qu'un court instant, elle en eut le vertige. Alors bien sûr tous ne seraient pas condamnés - tout du moins, elle l'espérait - mais elle savait pertinemment que ni Raphaël ni les autres loups de Norvège ne se contenteraient d'un ou deux coupables. Son loup brûlait en elle d'une rage sauvage, lui piquait la peau, les muscles. Il criait pour sortir, pour qu'elle le laisse s'exprimer. Tout simplement car il était inconcevable pour un loup et qui plus est - un Alpha - d'accepter cette situation. Pourtant elle n'en fit rien, réfrénant les pulsions de ce dernier tout au fond de son être. Il devait se taire pour le moment. Seul ses yeux devenus émeraudes durant une courte fraction de secondes trahirent son combat intérieur.

— J'en ai conscience, Hannah. Pourtant, de toutes les solutions possibles, c'est celle qui saura contenter le plus de monde. Au mot contenter elle ne put s'empêcher de grincer des dents avant de baisser les yeux, observant le vernis sombre de ses escarpins. Dans la bouche du brun, ce verbe sonnait bien plus dur que dans la sienne. Et même si elle lui obéissait sous l'influence de l'Ordre, elle n'était pas certaine que les siens comprendraient. — Pas dans l'immédiat, Hannah, c'est certain. Ce sera un travail de longue haleine et j'espère bien que ta place au Conseil t'aidera à surmonter cette épreuve. Tes sentiments seront ta plus grande force. Ce ne fût qu'à cet instant qu'elle releva l'échine alors qu'un rire froid s'échappait de ses lèvres carmin. C'était connu, toucher à un Argent revenait à se mettre la meute entière sur le dos. Alors calmer leur ardeur et leur instinct ne serait pas une chose facile. Si les procès amèneraient un peu de paix relative chez les autres meutes, ils ne feraient qu'attiser le fossé intersidéral qui existait entre les Argents et les autres. « Ils finiront sûrement par me pardonner. Mais il leur faudra du temps pour te pardonner et accepter tes décisions. » Elle ancra alors ses yeux profondément dans les siens. Elle ne savait pas quelle serait sa réaction par rapport à ce qu'elle allait lui dire et se préparait à subir ses foudres. « Je sais que tout ceci ne me regarde pas mais... ne leur demande pas de tout encaisser dans les mêmes temps. » Elle marqua une pause avant d'enchaîner, implacable. « Ce n'est qu'un conseil purement politique - qu'il te plaise ou non ne change rien - mais ne leur impose pas les procès, les mises à mort et la mise au pouvoir d'une Reine Blonde en même temps. Ils ne l'accepteront jamais. » La pente était très glissante, elle le savait. Mais ce lien d'âme sœur était un problème. Les Argents n'accepteraient jamais Edwina comme Reine alors si - en plus - sa montée sur le trône se faisait en même temps que tout le reste, Raphaël perdrait à coup sûr tout espoir d'une potentiel coalition de leur part. Elle lui conseillait simplement de laisser l'eau - le sang dans ce cas précis - couler sous les ponts avant de leur imposer un autre affront. Mais la louve n'était pas dupe, elle attendit sa réponse, se préparant à une poussée d'aura qui la remettrait à sa place...

[HRP : J'ai tenté de rebondir, j'espère que ça t'ira.  Une nouvelle ère | Raphaël Tveit 3787300234  Une nouvelle ère | Raphaël Tveit 3810951705 ]

b l a c k f i s h
Revenir en haut Aller en bas
Mar 9 Avr - 16:35


Raphaël Tveit
Meute Brune

Raphaël Tveit


▹ MULTICOMPTES : Kateleyä L. Avellaneda (RIP), Solskinn Forsløve (RIP) ▹ PSEUDO : Njüt ▹ EMPREINTES : 826 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 14/09/2015 ▹ AGE DU PERSO : 32 ▹ LOCALISATION : Occupé avec la gestion de mon business ▹ HUMEUR : Indéfinissable

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:


Une nouvelle ère | Raphaël Tveit Empty

Une nouvelle ère

Colère – ce sentiment qui fourmille, qui grouille, qui pique ; cette petite étincelle prête à prendre feu si on la brusque, prête à tout engloutir sur son passage. C'est un rien, c'est un tout. Un incommensurable tout qui gravite autour de vous, silencieux et mortel. Les mots sont des poignards incisifs que tu manies à la perfection, tu sais où les planter pour faire douter ou pour réconforter. Jusque-là, tu as opté pour une stratégie douce, mais à en croire les réactions émotionnelles de la louve qui te fait face, tu ne vas pas tarder à devoir changer d'angle d'attaque. Est-ce que ça te plaît ? Est-ce que ça te fait chier ? Est-ce que ça t'excite ? Est-ce que ça ne te fait ni chaud ni froid ? La figure impassible, tu te contentes de l'observer attentivement, tes yeux s'attardant tantôt sur les siens, tantôt sur son corps crispé. Pas un seul mouvement ne vient trahir tes émotions.

Rien.

Rien. Même son rire froid te laisse de marbre. Tu attends.

— Ils finiront sûrement par me pardonner. Mais il leur faudra du temps pour te pardonner et accepter tes décisions.

Tu ne leur demandes ni de te pardonner, ni d'accepter tes choix ; seulement de s'y soumettre et de faire profil-bas compte-tenu de leur passif. N'en déplaise à Hannah, ou à n'importe quel Argent : ils ne récoltent que ce qu'ils ont semé ; en outre, ne pas rendre Justice irait à l'encontre de tous tes principes.

Un sourire glacial étire tes lèvres.

Cette conversation est étrangement enrichissante.

— Je sais que tout ceci ne me regarde pas mais... ne leur demande pas de tout encaisser dans les mêmes temps. – Tu rehausses un sourcil dubitatif. – Ce n'est qu'un conseil purement politique – qu'il te plaise ou non ne change rien – mais ne leur impose pas les procès, les mises à mort et la mise au pouvoir d'une Reine Blonde en même temps. Ils ne l'accepteront jamais.

Cette fois, ton sourire s'efface tandis que tu fais un pas dans sa direction.

— En effet, ceci ne te regarde en aucun cas. – Tu insistes lourdement sur les trois derniers mots, tout en y insufflant une poussée d'aura polaire. – Edwina est mon âme-sœur, certes, mais nous ne sommes pas encore mariés : elle n'est donc pas encore Reine ; mais si tu imagines une seule seconde que je vais choisir la date de notre union en fonction de ta meute, tu ferais mieux d'arrêter de rêver dès maintenant. Vous saviez le jour de mon élection à quoi vous en tenir, Hannah. – Tu marques une pause, l'aura vibrante de rage. – J'apprécierais également que tu cesses de parler d'une Reine Blonde, mon âme-sœur sera une Reine Klør. Edwina a cessé d'être blonde le jour où elle a quitté la Norvège.

Peu importe que vous l'ayez tous connue blonde, les choses ont désormais changé. Edwina est une autre femme.

— Je ne changerai pas d'avis, Hannah. L'offre que je te fais est à prendre ou à laisser. Je te communiquerai la date du premier procès dans les plus brefs délais. D'ici là, cette conversation doit rester entre toi et moi ; n'en parle à personne.

L'accent marqué sur le dernier mot, tu plonges tes yeux dans les siens.

Déterminé.





HRP : J'allais poster quand tu as posté ta réponse à l'évent Une nouvelle ère | Raphaël Tveit 2684451499 Mon Dieu, mon pauvre Raphaël, il va avoir envie de se tirer de la salle au plus vite Une nouvelle ère | Raphaël Tveit 2684451499 Une nouvelle ère | Raphaël Tveit 2684451499 Une nouvelle ère | Raphaël Tveit 2684451499 Une nouvelle ère | Raphaël Tveit 2684451499 [Superbe réponse, au passage Wink ]

esprit sauvage
Revenir en haut Aller en bas
Mar 9 Avr - 22:52


Hannah Mikkelsen
Meute Argentée

Hannah Mikkelsen


▹ PSEUDO : M. ▹ EMPREINTES : 97 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 16/07/2018 ▹ LOCALISATION : Surement au Palais Royal ou en train de boucler les derniers dossiers du défunt Roi.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:


Une nouvelle ère | Raphaël Tveit Empty

« UNE NOUVELLE ÈRE. »
C'est dans le mensonge
que la vérité commence.
Raphaël & Hannah ;
Comme elle s'y était préparée, ses propos semblaient avoir atteint son Roi. Et tandis qu'il faisait un pas dans sa direction, elle lui fit face, s'apprêtant à recevoir une correction. De cette manière elle ne bougea pas d'un iota malgré que son instinct lui criait de se méfier. Ses yeux croisèrent les siens et elle comprit qu'en effet, ses paroles étaient perçues comme déplacées. Le loup tapi au fond d'elle, commençait à s'agiter et elle sentait qu'elle ne pourrait pas le museler encore très longtemps. — En effet, ceci ne te regarde en aucun cas. Elle se crispa en sentant l'aura s'abattre sur elle. Le loup au fond d'elle se recroquevilla, se préparant à bondir hors du noir dans lequel il était contraint de resté jusqu'à présent. — Edwina est mon âme-sœur, certes, mais nous ne sommes pas encore mariés : elle n'est donc pas encore Reine ; mais si tu imagines une seule seconde que je vais choisir la date de notre union en fonction de ta meute, tu ferais mieux d'arrêter de rêver dès maintenant. Vous saviez le jour de mon élection à quoi vous en tenir, Hannah.. Il hurle. Il trépigne. Et son sang bat terriblement fort contre ses tempes. En même temps ce foutu lien d'âme sœur avait laissé tout le monde sur le cul. Personne ne l'avait prévu, pas même Hannah. Et cela avait véritablement perturbé ses plans. Après l'élection, certains déjà peu enclins à accepter sa proposition, n'avaient pas manqué de montrer leur mécontentement à cause d'Edwina. Mais l'aura pleine de rage qui s'écrasa sur elle fût la goutte de trop.

Et c'est ainsi qu'il craqua l'allumette, embrasant son être tout entier. Le loup libéré se jeta en avant, illumant ses yeux de leur teinte émeraude. Un grognement sourd s'échappa d'entre ses lèvres. Même s'il était son Roi, cela ne changeait rien à son instinct sauvage. « Bordel mais quand vas tu arrêter de croire que je suis simplement ton ennemie Raphaël ! Si je te dis tout ça, c'est aussi pour que tu puisses comprendre notre fonctionnement. » Ça brûle. Ça irradie tout son être, chaque pore de sa peau. « Tu m'offres une place au Conseil mais à quoi cela peut bien être utile si, lorsque je tente de t'expliquer la manière dont une partie de tes sujets perçoit tes actes tu y es littéralement indifférent ?! » Ne comprenait-il pas qu'elle faisait tout ceci pour tenter d'amener un semblant de paix. Les siens aussi devaient se relever de ces dernières années de guerre. Allait-il finir par ouvrir les yeux pour se rendre compte qu'elle tentait d'arrondir les angles ? Ou bien était-il trop aveuglé par son lien d'âme sœur pour le comprendre ? « Mais si tu n'en as rien à foutre alors vas-y, jette de l'huile sur le feu. » Ça pique. Ça rugit. Sa colère incandescente irradiait ses veines, les rendant douloureuses. Et elle eut toutes les peines du monde à réfréner les ardeurs de la bête qui ne daignait absolument pas retourner à sa place. Qu'importe la colère de son Roi, qu'importe le courroux qui risquait de s'abattre sur elle. Le loup lui, grondait dans son antre, furieux qu'il soit ainsi laissé de côté. Comment, en tant que Roi et donc "Alpha", pouvait-il passer ainsi outre les ressentiments de ses sujets ? Bafouée. Voilà ce qu'elle ressentait au plus profond de ses entrailles. Elle enchaîna, vibrante de sincérité. L'aura ne trompant jamais. « Que tu le veuilles ou non Raphaël, Edwina était - est - et restera une Blonde même sous un autre nom. Elle a été élevée ainsi et même si elle a changé, tu sais très bien que dans l'esprit de beaucoup, elle gardera cette étiquette. » Même si à première vue, Hannah appréciait bien plus la nouvelle image d'Edwina, cela ne changeait rien au problème. Avec tous les efforts du monde, elle parvint à renvoyer le loup dans sa tanière, pour qu'il tarisse enfin cette soif animale qui l'avait poussé à prendre le dessus.

— [...]Je te communiquerai la date du premier procès dans les plus brefs délais. D'ici là, cette conversation doit rester entre toi et moi ; n'en parle à personne. Une nouvelle fois la bête en elle se mit à gronder, tentant de forcer les barrières qu'elle venait à peine de redresser. Elle ferma les yeux fortement et prit soin d'inspirer le plus calmement possible par le nez. Toute cette conversation devait donc rester secrète. Elle ne pouvait donc pas en informer ses Bêtas. Cela ne l'enchantait pas du tout car c'était leur cacher la vérité. Surtout quand ces derniers étaient directement concernés par ces procès. Elle soupira avant d'acquiescer d'un signe de tête devant son air déterminé. « J'attendrai donc tes instructions. » Pas besoin d'en rajouter, cela ne servirait à rien.


b l a c k f i s h
Revenir en haut Aller en bas
Mer 10 Avr - 19:01


Raphaël Tveit
Meute Brune

Raphaël Tveit


▹ MULTICOMPTES : Kateleyä L. Avellaneda (RIP), Solskinn Forsløve (RIP) ▹ PSEUDO : Njüt ▹ EMPREINTES : 826 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 14/09/2015 ▹ AGE DU PERSO : 32 ▹ LOCALISATION : Occupé avec la gestion de mon business ▹ HUMEUR : Indéfinissable

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:


Une nouvelle ère | Raphaël Tveit Empty

Une nouvelle ère

Les nerfs ont cédé.

C'était prévisible, mais cela ne t'empêche pourtant pas de lever les yeux au ciel avec lassitude. Quand ta colère se manifeste par un froid calme, celle de la fière argentée n'est rien d'autre qu'une tempête enflammée de cris et de protestations qui n'ont – aucunement – lieu d'être dans cette pièce. Les bras croisés, imperturbable, tu poses ton regard sur elle tandis qu'elle s'emporte bêtement.

— Bordel mais quand vas-tu arrêter de croire que je suis simplement ton ennemie, Raphaël !? Si je te dis tout ça, c'est aussi pour que tu puisses comprendre notre fonctionnement. – Tu inspires profondément, te gardant bien de répondre sur l'instant. – Tu m'offres une place au Conseil mais à quoi cela peut bien être utile si, lorsque je tente de t'expliquer la manière dont une partie de tes sujets perçoit tes actes, tu y es littéralement indifférent ? Mais si tu n'en as rien à foutre alors vas-y, jette de l'huile sur le feu.
— Indifférent ? C'est ce que tu penses ? Vraiment ? lui demandes-tu d'un ton implacable. Parce que tu imagines vraiment que je puisse n'en avoir rien à foutre, Hannah ?

Un sourire glaçant accroché aux lèvres, tu fais un nouveau pas dans sa direction. Ton aura s'ouvre progressivement, laissant peu à peu s'échapper quelques parcelles de ce que tu ressens. Juste assez pour qu'elle ravale ses paroles et sa fierté de merde. De vous deux, l'aveugle, l'indifférente, la bête insensible n'est autre qu'elle. Résignation. Souffrance. Haine. Malaise. Respect. Compréhension. Amour. Amour ; parce que ta fonction t'oblige à aimer tous tes loups, parce que tu es Roi des loups et non pas d'une seule meute. Compréhension ; parce que tu fréquentes les Argents depuis ta plus tendre enfance, bien plus qu'elle n'oserait l'imaginer – même si, ça, tu ne le laisses pas entrevoir, surtout pas. Elle n'a pas besoin de savoir qu'Andreas recevait régulièrement les membres de sa meute chez vous, pour ses petites affaires officieuses. Respect ; parce que, justement, tu les comprends bien mieux qu'aucun autre loup, chez les blonds, les roux ou les bruns, n'aurait jamais pu le faire ; et, parce que, comme eux, tu as considéré la Révélation comme une grossière et vulgaire erreur de la part d'Avyn, et comme un cruel manque de considération à leur égard à tous – quel que soit leur désamour naturel, cela n'aurait jamais dû arriver. Malaise ; parce que, contrairement à ce qu'elle s'imagine, abattre des loups sous couvert de Justice ne t'enchante pas – ce qu'elle n'a pas besoin de savoir, c'est que cela te ramène à tes propres péchés, à des choses que tu t'étais juré ne plus jamais faire. Haine ; parce qu'ils l'ont tuée et que l'existence d'une âme-sœur ne suffira jamais à effacer la peine qu'a causée sa mort, parce qu'ils l'ont assassinée sous tes yeux, gratuitement. Souffrance ; la tienne, la leur, celle de toutes les meutes confondues, ce besoin que tous ont de voir Justice être rendue, quoi qu'elle en dise – même les Argents. Résignation ; la tienne, parce que tu sais que tu n'as pas le choix, qu'il n'y a pas de meilleure solution que d'en passer par la Justice pour enfin permettre à tous de faire leur deuil. Enfin.

Sans ciller, tu fixes intensément Hannah.

Vous n'êtes plus qu'à quelques centimètres l'un de l'autre.

Tu refermes solidement l'infime ouverture que tu lui as accordée – porte à peine entrouverte sur ton âme – parce que s'il y a bien une chose qui n'a pas changé depuis ton élection, c'est ta pudeur. Non pas de corps, mais d'esprit.

— Que tu le veuilles ou non Raphaël, Edwina était, est et restera une Blonde même sous un autre nom.Calme étrange, silence de ta part. – Elle a été élevée ainsi et même si elle a changé, tu sais très bien que dans l'esprit de beaucoup, elle gardera cette étiquette.

D'une vivacité impressionnante, ta main droite s'accroche au cou d'Hannah sans prévenir ; puis, tes griffes s'enfoncent très légèrement dans sa chair tandis que tu la plaques violemment contre une étagère, sans même prêter attention au fait que ses pieds n'ont plus aucun appui. Tes yeux, verts profonds, brillent d'une lueur bestiale. Ta voix ne parle plus, elle grogne :

Assez, Hannah Mikkelsen, Alpha de la meute Argent. Edwina Saéla Svanhildesen est Alpha de la meute Klør, point final ; je te conseille très fortement de l'enregistrer au plus vite et de cesser de lui manquer de respect. Prends garde à ne pas abuser de ma patience car, si je peux me montrer compréhensif, je saurai aussi me montrer cruel si tu n'apprends pas bien vite est ta place. Je suis ton Roi, tu seras ma Conseillère ; je ne prendrai en considération tes conseils que si je les juge avisés. Et tu n'as qu'une seule chose à faire : l'accepter, que ça te plaise ou non.

Sans douceur, tu la relâches. Tu fais volte-face. C'est le dos tourné, sans un seul regard pour elle, que tu conclus votre échange.

Ton offre est à prendre ou à laisser.

Personne ne doit savoir d'ici les débuts des procès.

Tu lui communiqueras les dates en temps et en heure.


— J'attendrai donc tes instructions.
— Parfait. Tu peux donc librement disposer. – Tes yeux et tes ongles ayant retrouvé leur apparence humaine, tu te retournes une dernière fois vers elle et ajoutes, d'un ton radouci : – J'espère que tu ne me décevras plus.

esprit sauvage
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé





Une nouvelle ère | Raphaël Tveit Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Une nouvelle ère | Raphaël Tveit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprit Sauvage ::  :: Les environs :: Palais Royal-
Sauter vers: