ELLE DISAIT VRAI
MÉTÉO DE BERGEN

Météo Bergen © meteocity.com
EVENTS

- Mariage du Roi, juste ici.
- Deuxième partie du Mariage, juste ici.
- Fête nationale norvégienne, juste ici.

LES ANIMATIONS RP

- La loterie rp, ici.
- La recherche de rp, ici.
- L'intervention inrp des chasseurs, ici.
- Les rumeurs inrp, ici.

SCÉNARIOS DE NOS MEMBRES

- Chasseur, rival, ex-ami ◊ ici.
- Meilleur ami, beau-frère ◊ ici.
- Augure de la meute argent ◊ ici.
- Alpha de clan brun ◊ ici.
- Chercheuse sur un projet secret ◊ ici.
- Soeur jumelle ◊ ici.
- Bêta noir ◊ ici.
- Apprenti chasseur ◊ ici.


Laisse ton avis dans ce sujet.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur ESPRIT SAUVAGE !
Sur le forum vous pourrez incarner un loup ou un humain.
On espère que vous trouverez votre bonheur, n'hésitez pas à fouiller les pvs, scénarios et les pré-liens
N'oubliez pas que vous avez deux semaines pour faire votre fiche
Pensez à voter pour nous, dans ce sujet et à promouvoir notre forum sur Bazzart, PRD et OMR :coeur2:

Partagez | 
 

 ELLE DISAIT VRAI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ven 9 Oct - 21:00


Kateleyä L. Avellaneda
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Raphaël Tveit, Solskinn Forsløve ▹ PSEUDO : Kateleyä L. Avellaneda ▹ EMPREINTES : 941 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 01/08/2015 ▹ AGE DU PERSO : 29 ▹ LOCALISATION : Au journal ▹ HUMEUR : Indomptable, vengeresse, aussi aimable qu'une porte de prison

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Elle disait vrai
Préface

Je ne devrais pas écrire ces mots, mais il fallait que ça sorte, d'une façon ou d'une autre. Je sais bien que la plupart de mes lecteurs – si j'en ai – ne croiront pas un seul mot de ce que je vais vous raconter, je sais bien qu'on me prendra pour une folle furieuse ; pourtant, j'ose espérer que la vidéo fournie avec mes mémoires suffira à tous vous faire changer d'avis, ou alors qu'elle vous fera au moins douter. Je ne prétends pas vous dicter ce que devra être votre réaction après m'avoir lue, je ne suis pas là pour vous juger, ni pour vous contraindre à faire la part des choses entre les Mauvais et les Bons, mais je veux sincèrement croire que vous n'aurez pas de réaction extrême, que vous leur accorderez le bénéfice du doute s'ils ne se montrent pas hostiles à votre encontre.

De toute façon, à l'heure où vous lirez ces mots, je serai sans doute déjà morte.

esprit sauvage


    BITCH PLEASE,I'M FABULOUS. « So we can take the world back from the heart-attacked, One maniac at a time we will take it back... You know time crawls on when you're waiting for the song to start, So dance alone to the beat of your heart! Hey young blood, doesn't it feel like our time is running out? I'm gonna change you like a remix, Then I'll raise you like a phoenix, Wearing our vintage misery. No, I think it looked a little better on me, I'm gonna change you like a remix, Then I'll raise you like a phoenix... Put on your war paint! »
Revenir en haut Aller en bas
Dim 30 Oct - 21:49


Kateleyä L. Avellaneda
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Raphaël Tveit, Solskinn Forsløve ▹ PSEUDO : Kateleyä L. Avellaneda ▹ EMPREINTES : 941 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 01/08/2015 ▹ AGE DU PERSO : 29 ▹ LOCALISATION : Au journal ▹ HUMEUR : Indomptable, vengeresse, aussi aimable qu'une porte de prison

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Prologue

Mon histoire, tout comme la vôtre, commence avec un prénom et un nom. Kateleyä Liam Avellaneda, ce sont les miens ; mais ça, vous le saviez sans doute déjà étant donné qu'il s'agit de l'identité de l'auteur-e de ces Mémoires, n'est-ce pas ? Comme de nombreuses personnes, j'ai grandi dans les rues de Harlem, à New-York, aux « States ». D'origine dominicaine, mais de nationalité américaine, j'ai subi le racisme, l'exclusion sociale, et toutes ces choses que les différentes ethnies réunies dans ce quartier ne devraient pas avoir à subir. Comme certains d'entre mes anciens voisins, j'aurais tout à fait pu choisir de répondre à la violence par la violence, mais j'ai préféré choisir de lutter par le biais de l'éducation, espérant sans cesse que je m'endurcirai toujours plus et parviendrai à me hisser au sommet. Mon objectif ? Avoir les moyens de me révolter contre ce système terrible qui assure le Pouvoir aux riches et la Soumission aux pauvres.

Nul besoin de vous révéler que j'ai échoué.

L'ironie, c'est que je n'ai pas échoué à cause des Hommes et de leur arrogance, mais parce que j'ai voulu me battre contre des « choses » qui me dépassaient. Moi, pauvre petite humaine ; moi, pauvre petite chose faible et boursouflée de crédulité ; moi, l'innocente et candide étrangère, j'ai cru que je pourrais œuvrer en faveur de la Paix sans réaliser qu'ils ne le voulaient pas. Aucun d'entre eux ne le souhaitait réellement, à quelques rares – très rares – exceptions. Et, à cause de ça, j'ai tout perdu au point d'en être réduite à achever son travail. À cause de ça, je n'ai d'autres raisons de vivre que de me condamner à mort, pour lui faire honneur.

Parce qu'il était ma seule et unique raison de vivre.

Parce qu'il n'a jamais vu le jour à cause de moi.

Parce que je me fiche de mourir si cela peut enfin conduire à la Paix.

Pour toutes ces raisons, je me dois de tout vous révéler.

Alors, à vous qui aviez décidé de ne pas y croire...

Sachez qu'Avyn Svanhildesen disait vrai.

Les loups-garous existent.

esprit sauvage


    BITCH PLEASE,I'M FABULOUS. « So we can take the world back from the heart-attacked, One maniac at a time we will take it back... You know time crawls on when you're waiting for the song to start, So dance alone to the beat of your heart! Hey young blood, doesn't it feel like our time is running out? I'm gonna change you like a remix, Then I'll raise you like a phoenix, Wearing our vintage misery. No, I think it looked a little better on me, I'm gonna change you like a remix, Then I'll raise you like a phoenix... Put on your war paint! »
Revenir en haut Aller en bas
Dim 30 Oct - 22:02


Kateleyä L. Avellaneda
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Raphaël Tveit, Solskinn Forsløve ▹ PSEUDO : Kateleyä L. Avellaneda ▹ EMPREINTES : 941 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 01/08/2015 ▹ AGE DU PERSO : 29 ▹ LOCALISATION : Au journal ▹ HUMEUR : Indomptable, vengeresse, aussi aimable qu'une porte de prison

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Chapitre I - Maudit

Courant juillet 2015, Avyn Svanhildesen offrait une interview au monde entier et révélait l'existence d'une race légendaire, celle des loups-garous. Comme beaucoup d'autres, je me souviens que je n'y avais pas cru. Pas complètement. De nature rationnelle, j'avais décidé de ne me fier qu'à ce que je voyais et rien d'autres, jamais ; à vrai dire, ce mode de pensée avait toujours été le mien en dépit des – trop – nombreuses tentatives de ma mère de me convertir au Christianisme. Pour moi, croire bêtement, sans prendre la peine de s'appuyer sur des faits concrets et avérés, c'était totalement inconcevable. En revanche, mon plus jeune frère s'était fasciné pour le mythe, il avait rejoint le clan de ceux qui étaient persuadés qu'Avyn disait vrai, que les loups-garous existaient, qu'il fallait à tout prix les protéger de ceux qui leur voulaient du mal afin d'assurer la Paix entre nos races. Depuis ce show télévisé, Alonzo était devenu abrutissant. Il répétait sans cesse que je ne trouverai jamais de travail à « ma hauteur » aux States, que j'avais l'âge de quitter le continent et de partir m'installer en Norvège, que je devais le faire pour me faire une opinion définitive de ce qu'était la Vérité.

« Leyä, tu sais très bien que je dis vrai ! Tu sais très bien que le seul moyen de connaître la vérité, c'est de partir enquêter là-bas ! Toi, tu peux le faire. Tu peux faire ta vie là-bas, tu y seras plus heureuse qu'ici, tu y trouveras peut-être un boulot de bibliothécaire ou de conservatrice du patrimoine culturel de Norvège, ou que sais-je encore ? Qu'est-ce qui te retient ici à part ta famille ? Rien du tout ! Alors vas-y, et raconte-moi tout ce que tu... » Ce genre de discours ? Je me souviens qu'il arrivait à les faire tenir sur au moins une heure, si bien qu'à force de l'entendre me le répéter, j'avais fini par y croire. Pas aux loups, bien entendu, mais au fait que je réussirai mieux ma vie là-bas qu'en restant terrée à New-York, à Harlem. Le plus difficile dans tout ça ? Faire avaler la pilule à mes parents ; pourtant, ils avaient rapidement compris que c'était une solution comme une autre, et m'avaient laissée de quoi survivre une semaine là-bas sans avoir besoin d'emploi. Je savais que partir sans rien, comme ça, risquerait de me nuire, mais j'avais vite compris que je n'avais pas d'autre choix. Mes parents avaient déjà trop sacrifié pour mes études.

Je pourrais vous raconter chaque épisode de ma vie là-bas mais je pense que vous vous fichez pas mal de savoir tout ce qui n'est pas important, comme l'endroit où j'ai dormi pendant une semaine, avec quoi je me lavais, ou encore la marque de mon dentifrice. Pourtant, c'est ma toute première rencontre à Bergen qui me conduira là où j'en suis aujourd'hui : mon collègue, mon ami, mon amant et enfin mon ex. Je pourrais citer son nom, mais je ne crois pas que cela serait prudent. Après tout, il est de ces loups-garous que vous allez le plus craindre, car il fait partie de ceux qui ne maîtrisent pas leur don. Alors, à défaut de mettre une cible sur sa tête, je l'appellerai Luke. Malgré ce que vous allez penser quand je vous aurai expliqué ce qu'est un Maudit, j'estime que cet homme-là ne mérite pas d'être haï, craint, chassé et exécuté par ces chasseurs qui hantent les cauchemars des gens admirables que j'ai pu rencontrer là-bas. Je crois qu'il mérite simplement qu'on l'aide comme l'aident certains loups-garous, parce qu'autrement c'est la mort qui l'attend.

Je n'en doute pas.

Luke est donc ce qu'on appelle un « Maudit », un « Maudit » au cœur tendre. Il est celui qui m'a le plus aidée lorsque je suis arrivée à Bergen. Grâce à lui, j'ai obtenu mon premier vrai travail – rien à voir avec celui que j'avais aux States, moi, l'ancienne serveuse de fast-food. Au milieu des livres, j'ai eu pour la première fois le sentiment de m'être accomplie, et pourtant je n'étais rien de plus qu'une libraire. À force de fréquenter Luke tous les jours, nous avons fini par entretenir une très belle amitié, une amitié qui m'a un jour conduite à le suivre jusqu'aux funérailles de la tristement célèbre Avyn Svanhildesen, décédée peu après le canular ou la Révélation qu'elle avait offert-e au monde entier. Dire que j'ai vécu les premières étrangetés de ma vie cette nuit-là serait un doux euphémisme... Ce qui n'était au départ qu'un simple enterrement a peu à peu tourné en guérilla, une guérilla qui aurait probablement provoqué ma mort si l'on ne m'avait pas attirée à l'écart, dans la confusion. Après tout, une femme qui en menace une autre sans raison apparente, ça n'a rien d'anodin, encore moins quand cette confrontation tourne peu à peu à la prise d'otage d'une pauvre gamine qui n'a rien demandé. Si la bizarrerie aurait tout à fait pu s'arrêter là, il n'en a rien été. Surgis de nulle part, imaginez une seconde que vous vous retrouvez face à deux grands types baraqués ; l'un est brun aux yeux bleus, nu comme un ver, et l'autre est roux aux yeux verts – et, fort heureusement pour votre santé mentale, il est habillé. Nul besoin de vous dire que j'ai été choquée, abasourdie et surtout révoltée de constater que l'on pouvait à ce point manquer de respect à une défunte. Pourtant, si Luke n'avait pas subitement déserté, m'abandonnant à mon triste sort, je crois bien que l'anormal aurait pu s'en tenir à ça. Si, quand j'ai eu le malheur de lui poser des questions, Luke n'avait pas été aussi évasif, probablement n'aurais-je jamais commis l'erreur que j'ai commise.

Car c'est sans doute cette nuit-là que j'ai mis le pied dans un engrenage terrible.

Au lieu de rentrer à l'hôtel et d'y rester confortablement enroulée dans mes draps, bien au chaud et en sécurité, je n'ai pas pu résister : j'ai traversé la ville jusqu'à l'appartement de Luke. J'avais besoin d'y voir plus clair, de comprendre pourquoi la cérémonie avait mal tourné, pourquoi il avait refusé de m'en dire plus sur toutes ces personnalités présentes – et toutes ces animosités, cette tension palpable qui les liait les uns aux autres –, pourquoi... Pourquoi tant de cachotteries ? L'homme que j'ai vu ce soir-là n'avait rien à voir avec celui que je connaissais. Fébrile, les mains tremblantes, le teint pâle, il avait essayé – en vain – de me repousser. C'était sans compter sur mon entêtement. À vous le raconter, j'avoue que je me fais honte. M'imposer d'une façon aussi irrespectueuse chez un collègue, même s'il était devenu un ami... Et aussi tard surtout ! Ça n'était certainement pas la façon dont m'avaient élevée mes parents, je peux vous le garantir. Aussi, Luke, malgré son mal-être, avait fini par céder et par me laisser entrer. Les questions avaient alors fusé, les unes après les autres, et aujourd'hui que je vous raconte tout ça, j'avoue ne plus me rappeler comment les choses ont pu à ce point perdre tout contrôle. J'ignore même ce qui m'a le plus stupéfiée. Voir mon collègue s'enfermer dans la salle de bain ? Entendre des grognements sourds la seconde suivante ? Ou bien me retrouver nez-à-nez quand avec un énorme loup quand j'ai osé ouvrir la porte ?

Je n'en sais foutrement rien.

La suite ?

Je me rappelle la terreur éprouvée. L'incompréhension aussi. Je me rappelle avoir fui, en vain. Je me rappelle avoir fait basculer une énorme armoire derrière moi en essayant de stopper la course folle de la Bête noire qui me poursuivait. Je me rappelle avoir réussi à me cacher, le souffle court, tout en gémissant de douleur à cause de la blessure infligée par un coup de patte de la créature. Je me rappelle avoir désespérément prié pour la toute première fois de ma vie. Je n'irai pas jusqu'à dire que cet épisode de ma vie a été le plus traumatisant, car il ne l'est pas et ne le sera jamais. Oh non, je ne pourrais pas dire ça, ce serait lui faire honte ; je ne peux pas non plus dire qu'il n'est pas resté gravé dans ma mémoire, à tout jamais. Luke, mon collègue et ami, était en vérité un de ces êtres en lesquels j'avais refusé de croire.

Un Loup.

- […] un Maudit.


Maudit... un nom qui n'augure rien de bon, n'est-ce pas ? Rassurez-vous, amis lecteurs, si les Maudits sont effectivement responsables de nombreux crimes chez les Humains, ça ne signifie pas pour autant que leur vie soit rose et heureuse, ni qu'ils aiment ce qu'ils sont. Bien au contraire. Peut-être est-ce parce que je suis moi-même métisse que je pense ainsi, que je les comprends et les excuse ? C'est possible. Toujours est-il que ces loups-garous n'appartiennent pas réellement à la race lupine, pas plus qu'à la race humaine. Ils vivent dans un entre-deux difficile, certains n'ont même pas conscience de ce qu'ils sont si ce n'est qu'ils se réveillent parfois dans des endroits improbables, complètement nus ; les autres, ils en ont conscience, au point de savoir qu'ils appartiennent à une meute – bien que cela ne signifie pas forcément qu'ils y soient tolérés et/ou acceptés. Heureusement pour l'humanité, ces Loups sont plutôt rares. Ils sont le fruit d'une union inter-espèce, entre un humain et un loup, autrement dit ils ne devraient pas exister car dans soixante-dix pour cent des cas, ces unions donnent naissance à des nés-humains inactifs tant que le gêne n'a pas été activé.

Contrairement aux autres loups, un Maudit n'a aucun contrôle sur ses mutations : celles-ci dépendent exclusivement de la pleine lune. Les mutations étant extrêmement douloureuses pour eux, la psyché de ces créatures les pousse à l'oubli ; c'est pourquoi, tant qu'ils n'ont pas réalisé leur nature, les Maudits vivent et grandissent en tant qu'humains. Les « trous noirs » qu'ils vivent à chaque pleine lune, la plupart d'entre eux les attribuent à du somnambulisme – il est, après tout, toujours plus facile de rationaliser l'étrange. Dans le cas d'une « activation » de Maudit – parce que le processus ne s'est pas fait naturellement –, il faut qu'un choc, qu'un événement très fort, dérangeant, voire traumatisant, soit vécu par l'humain. Ce bouleversement provoquera ensuite la mutation. Meurtre, viol, bagarre, n'importe quoi pourvu que l'humain fasse inconsciemment appel à sa partie animale pour se défendre. Le problème avec une mutation pareille, forcée, contre-nature puisque hors du cycle lunaire, c'est qu'elle est des plus incontrôlables. Les barrières psychiques cèdent trop brutalement, si bien que le corps se brise et l'âme implose : l'animal se veut toute autre personnalité de l'humain, l'animal est un alter-ego de l'humain. Ce loup-garou, c'est celui que l'humanité redoute, fantasme ou bien déteste ; ce loup-garou, c'est celui que l'humanité déplore, c'est l'archétype dont on s'abreuve continuellement à partir de ces légendes et ces mythes qui font notre bonheur – ou presque, car ce que vous imaginez n'a rien à voir avec la réalité. En effet, la créature n'a rien de monstrueux ou de fantastique, c'est un loup comme un autre. Oubliez donc la créature humanoïde à la gueule de loup et aux griffes longues comme celles de Wolverine, elle n'existe pas et n'existera jamais.

Ces loups-garous, les meutes en ont forcément conscience ; c'est pour cette raison qu'un Maudit n'a pas une vie plaisante et épanouie – la plupart refusent d'ailleurs toute relation amoureuse à cause de leur nature et du danger qu'elle représente pour leur entourage –, car chaque meute a une responsabilité sur le Maudit né d'une relation d'un de ses loups avec un-e humain-e : c'est une responsabilité qui la pousse à protéger, aider, offrir un abri voire une chance au loup de connaître sa véritable nature – et même de l'accepter. Certains y voient une mission et un devoir, d'autres n'y voient que corvée, abomination, chose à éradiquer. Après tout, à quoi servirait un loup qui ne peut muter qu'une fois par mois, au sein d'une meute ? À quoi servirait un loup qui tue sans aucune précaution, mettant ainsi en danger la vie de ses comparses ? Il n'en a pas conscience ? Tant pis, la vie est injuste. Pendant des siècles, la solution pour faire disparaître ces problèmes, ç'a été de tout simplement mettre fin aux vies des Maudits. Aujourd'hui, si les mœurs ont changé, si les meutes... cherchent à préserver leurs vies, il n'en demeure pas moins que certains loups ne cachent pas leur dégoût à leur encontre. Dieu m'en est témoin !

Combien de fois ai-je dû supporter les regards lourds de sens à l'encontre de Luke ?!

Et les grimaces ?!

Et les moqueries ?!

Vous l'aurez donc compris : si les Maudits ne se sentent pas complètement humains, ils ne se sentent pas non plus complètement loups. À l'image d'un immigré, son cœur balancera entre son pays d'origine et son pays d'habitat. Moi, la Dominicaine ayant d'abord vécu aux States, puis en Norvège, je ne peux que comprendre ce sentiment de n'appartenir à aucun lieu particulier, de ne se sentir en phase avec aucune communauté. À vrai dire, je n'ai jamais éprouvé le sentiment d'être Américaine, tout comme je ne me suis jamais sentie Norvégienne ; l'ironie dans tout ça, c'est que je suis intimement convaincue que si je partais vivre en République Dominicaine, je ne me sentirais pas Dominicaine non plus. Sans terre, sans repère, sans attache. Pour un Maudit, j'imagine que c'est vécu d'une façon similaire, mais je ne saurais le dire avec certitude.

Ceci étant dit, n'allez pas croire qu'en dehors des pleines lunes un Maudit représente un quelconque danger pour l'humanité, car c'est loin d'être le cas : ils vivent comme des humains. Leur force n'est pas décuplée, pas plus que leur odorat ou bien leur ouïe – pas de façon exceptionnelle en tout cas. Pour prétendre atteindre le potentiel d'un né-humain actif ou d'un né-loup, les Maudits doivent tripler, si ce n'est quadrupler, leurs efforts et leur entraînement. Qui plus est, comme tout être vivant, le Maudit est sensible aux drogues, à l'alcool ou toute autre substance illicite quelle qu'elle soit – contrairement aux autres loups – ; ainsi, il peut tout à fait être « drogué » à son insu, ce qui le rend d'autant plus dangereux pour une meute. Ces lacunes, elles sont la principale raison pour laquelle si une meute ne se déclare pas à un Maudit, le Maudit ne comprendra pas qu'il est loup : sous forme humaine, il est totalement incapable de reconnaître un autre loup, il est même incapable de sentir l'aura ; alors, rien d'étonnant, dans ce cas, à ce qu'il n'ait accès au don de sa meute que tardivement. N'allez pas croire, cependant, qu'un Maudit n'ait pas d'instinct. Face à un Alpha, ou un Beta, ou tout autre loup hiérarchiquement plus important que lui, le Maudit se soumettra – qu'il soit sous forme humaine ou non. Il ne saura pas expliquer pourquoi, mais il le fera. Le Maudit incarne à lui seul l'idée du paradoxe : humain, le loup reste présent – bien qu'endormi – ; sous forme de loup, je suis persuadée que l'humain réside encore quelque part dans la subconscience de l'animal bien qu'il n'arrive pas à prendre le pas sur le reste.

D'ailleurs, mon expérience avec Luke me fait penser – ce n'est là que pure théorie de ma part – que ce continuel paradoxe est intrinsèquement lié aux émotions. À l'époque, je n'avais pas compris la portée de ce qu'avait vécu Luke alors qu'il me poursuivait dans son appartement. Je n'avais pas compris sa joie, son bonheur d'avoir réussi à se souvenir de sa mutation. Je n'avais pas compris tout simplement parce que je découvrais tout un nouveau monde et que je digérais à peine le fait d'avoir été attaquée par mon collègue et ami. Aujourd'hui, avec le recul, je réalise que s'il ne m'avait pas connue, je réalise que si je n'avais pas eu d'importance à ses yeux, jamais il n'aurait pu se souvenir. Jamais. Il n'aurait probablement jamais progressé si ça n'avait pas été moi plutôt qu'une personne qu'il ne connaissait pas. Je n'irai pas jusqu'à dire être « primordiale » pour lui, encore moins « irremplaçable » pour qu'il se sente bien ; mais je pense avoir contribué – au moins un temps – à son bien-être. Et encore, c'est un bien grand mot !

Quand un Maudit franchit le cap du souvenir, il n'est pas rare qu'il demande à être tué de lui-même... parce qu'il ne supporte plus sa condition. Imaginez que vous n'eussiez plus aucun contrôle sur votre corps, sur vos actions. Imaginez ensuite que, bien que vous n'en eussiez aucune envie, vous commettiez d'horribles crimes. Imaginez que vous déchiquetiez le cou d'un homme, d'une femme, ou pire encore... d'un enfant. Imaginez tout ça. Imaginez votre impuissance, et le sentiment horrible de ne représenter qu'un danger aussi bien pour l'humanité que pour votre meute, votre famille. Pour qu'un Maudit puisse dépasser ce stade, il lui faut de l'aide, du soutien, des épaules sur lesquelles se reposer. Sans ces éléments, je crois qu'il leur est impossible d'aller plus loin. Aussi, les Maudits sont – encore trop rarement – suivis par leur Alpha de meute, ou bien par les traqueurs de la meute. Les Maudits sont leur responsabilité première, bien que toutes les meutes n'accordent pas le même intérêt à ces êtres encore trop souvent jugés néfastes, contagieux.

Tout simplement maudits.

En théorie, pour qu'un Maudit dépasse le stade de la mémoire, il lui faut au moins trois à quatre années de luttes acharnées. Une fois passé le stade de la mémoire, le loup parvient à acquérir la capacité de ne jamais rien faire qui aille à l'encontre de ses principes – c'est en tout cas ce que j'ai pu comprendre lorsqu'on nous a expliqué, à Luke et moi-même, ce qu'il serait amené à vivre tôt ou tard – peut-être jamais – ; c'est pourquoi je n'ai jamais eu l'occasion de réellement comprendre comment un Maudit peut toucher ce stade ; cette étape, ils l'appellent le « contrôle de l'esprit ». L'étape suivante, idéale, rêvée, fantasmée, c'est celle du « contrôle du corps ». J'avoue ne pas avoir voulu me pencher sur la question, ayant été découragée d'apprendre que seul un seul loup – dans toute l'Histoire lupine – était parvenu à dompter cette étape. Aussi, si vous désirez en savoir plus, je vous invite cordialement à prendre rendez-vous avec Einstein – sans blaguer, ce type existe. Si vous allez à Bergen, il ne sera pas bien difficile pour vous de le reconnaître, puisque c'est le type le plus mortellement ennuyeux que la Terre ait pu porter en son sein. Notez bien que le loup dont je parle, le Maudit qui a su complètement dompter sa nature de loup, est aujourd'hui mort. Aussi, il n'est même pas certain qu'il ait réellement existé : je me suis plusieurs fois surprise à penser qu'il ne s'agissait là que d'un mythe inventé par une meute un peu trop optimiste, destiné à donner un peu d'espoir à ces Maudits qui veulent mettre fin à leur jour parce qu'ils n'ont pas la force de se battre.

esprit sauvage


    BITCH PLEASE,I'M FABULOUS. « So we can take the world back from the heart-attacked, One maniac at a time we will take it back... You know time crawls on when you're waiting for the song to start, So dance alone to the beat of your heart! Hey young blood, doesn't it feel like our time is running out? I'm gonna change you like a remix, Then I'll raise you like a phoenix, Wearing our vintage misery. No, I think it looked a little better on me, I'm gonna change you like a remix, Then I'll raise you like a phoenix... Put on your war paint! »
Revenir en haut Aller en bas
Dim 13 Nov - 19:02


Kateleyä L. Avellaneda
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Raphaël Tveit, Solskinn Forsløve ▹ PSEUDO : Kateleyä L. Avellaneda ▹ EMPREINTES : 941 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 01/08/2015 ▹ AGE DU PERSO : 29 ▹ LOCALISATION : Au journal ▹ HUMEUR : Indomptable, vengeresse, aussi aimable qu'une porte de prison

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Chapitre II - Né-humain

Cette catégorie de loups est certainement celle qui me parle le plus. En même temps, je suis moi-même une née-humaine active. Jusqu'à cet événement, je l'ignorais, je n'avais pas du tout conscience de ce que ma famille détenait le gêne lupin. Il aura fallu que ça arrive pour que mes parents nous révèlent la vérité, à mes frères et moi. Eux-mêmes nés-humains inactifs, ils ont choisi de taire ces origines qu'étaient les leurs par choix. Ma mère est le fruit d'une union entre un né-loup et une humaine, mon père est le fruit d'une union entre une née-louve et un humain. Ils ont toujours eu conscience de ce qu'ils étaient mais, lorsqu'ils ont quitté la République Dominicaine pour fuir la tyrannie qui y était imposée par le tristement célèbre Rafael Trujillo – officiellement Président de la République Dominicaine, officieusement chasseur de loups-garous –, c'était justement pour fuir leur nature. Trop conscients des dangers que cela représentait que d'assumer leur vraie race, ils ont volontairement opté pour la non-activation du gêne, préférant se fondre dans la communauté humaine et refaire leur vie loin des chasseurs, loin des dangers que connaissent les loups-garous. Encore aujourd'hui, je leur en veux de ne m'avoir pas révélé la vérité. J'estime que s'ils avaient eu la décence de le faire le jour où ils ont appris que j'avais choisi de vivre avec un Maudit, peut-être que rien de tout ce qui est arrivé par la suite ne me serait arrivé.

Alors, qu'est-ce que c'est que d'être « né-humain » ? Eh bien c'est très simple : il suffit d'avoir du sang de loup-garou qui circule dans nos veines. D'ailleurs, sans le savoir, vous pourriez l'être, comme ç'a été le cas pour moi. Ceci dit, il n'existe pas trente-six mille solutions pour savoir ce qu'il en est : soit vous vous renseignez sur votre généalogie, en interrogeant les vôtres – en espérant que ceux-ci veuillent bien vous dire la vérité sans aucune honte –, soit vous vous faites mordre afin de déclencher le gêne supposément existant (mais je ne vous le conseille vraiment pas), quitte à risquer de devenir un-e Maudit-e (franchement, ne le faites pas), ou pire : mourir (donc oubliez, vraiment). En règle générale, les loups-garous ne mordent les humains qu'en tout dernier recours, comme ç'a été le cas pour moi. J'allais de toute façon mourir si un loup n'avait pas tenté le tout pour le tout pour me sauver. Certes, il aurait pu faire appel aux secours ou que sais-je, mais la situation était telle qu'il n'a réellement pas eu le choix. Alors voilà, moi, Kateleyä Avellaneda, je suis devenue louve parce que j'ai eu le malheur de vouloir m'approcher d'un peu trop près de ces loups-garous que j'aurais dû préférer craindre.

Croyez-moi, la mutation est atroce. Surtout la première. Je pourrais passer des heures à vous la décrire, mais je ne suis même pas certaine que cela vous aiderait à l'imaginer de manière concrète. Les picotements qui vous parcourent lentement, les os qui se brisent les uns après les autres, puis qui se ressoudent autrement, chaque parcelle de votre organisme qui s'autodétruit pour se reconstruire d'une toute autre façon. En somme, muter, c'est mourir pour renaître différemment, chaque fois dans d'horribles souffrances.

Que pourrais-je dire de plus au sujet des nés-humains ? On nous appelle les Mordus. Les autres loups-garous ne nous perçoivent pas tous de la même façon – pour changer. Certains nous méprisent, d'autres nous respectent, d'autres s'en fichent, d'autres nous aident. La vérité, c'est qu'être Mordu-e, c'est être métisse, c'est avoir le sentiment de n'appartenir à aucune race clairement définie. C'est du moins ce que je ressens. Vous allez me dire, fille de Dominicains vivant aux States, je devrais avoir l'habitude puisque c'est mon dada depuis toute petite... Qui plus est, j'ai beau savoir que les loups-garous ne pensent pas tous de façon aussi « extrême », aussi « raciste », j'ai pourtant trop longtemps travaillé auprès de ceux qui méprisent littéralement l'humanité. Alors, dire que je suis censurée, et que je ne l'ai été qu'à cause d'eux, cela reviendrait à mentir. Même lorsque j'étais humaine, on me censurait. Si je désirais dénoncer les querelles qui animent les relations humano-lupines, ou pire, si je cherchais à évoquer les conflits intra-meutes, c'était risquer de perdre mon job de journaliste, mon salaire [oui, parce qu'après avoir été libraire quelques temps, grâce à un type, ami d'une simple connaissance curieuse à mon sujet, j'ai effectivement eu la chance de devenir journaliste]. En toute honnêteté, je ne crois pas avoir rencontré un seul loup-garou souhaitant se mêler aux humains, même parmi les plus « ouverts ». Même si je comprends leur peur, même si je l'entends, j'ai du mal à l'accepter. J'ai pourtant prévenu, maintes et maintes fois, qu'ils devraient s'ouvrir à nous, chercher de l'aide auprès de nous, ils ont toujours refusé. Comment auraient-ils pu faire autrement ? Avec ces chasseurs, qui ne peuvent penser qu'à les assassiner tous, sans faire de distinction, sans comprendre qu'ils ne sont pas tous mauvais, qu'il en existe des bons ? Je voudrais vous demander de les aider à régler leurs problèmes qu'ils jugent « personnels », je voudrais vous supplier de ne pas les chasser, de leur laisser une chance de se prouver à vous... Mais est-ce à moi de vous l'imposer ? Est-ce à moi de vous dire ce que vous avez à faire ? N'est-ce pas à eux d'enfin comprendre qu'il est grand temps d'abaisser les murs défensifs, pour tous nous préserver de la vraie menace qui plane sur nous ?

Je suis une rêveuse.

Une douce rêveuse.

C'est ce qui a causé ma perte, sa perte.

C'est pourquoi je vais me contenter de vous demander de me lire jusqu'au bout avant de rendre votre verdict.

esprit sauvage


    BITCH PLEASE,I'M FABULOUS. « So we can take the world back from the heart-attacked, One maniac at a time we will take it back... You know time crawls on when you're waiting for the song to start, So dance alone to the beat of your heart! Hey young blood, doesn't it feel like our time is running out? I'm gonna change you like a remix, Then I'll raise you like a phoenix, Wearing our vintage misery. No, I think it looked a little better on me, I'm gonna change you like a remix, Then I'll raise you like a phoenix... Put on your war paint! »
Revenir en haut Aller en bas
Sam 3 Déc - 14:00


Kateleyä L. Avellaneda
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Raphaël Tveit, Solskinn Forsløve ▹ PSEUDO : Kateleyä L. Avellaneda ▹ EMPREINTES : 941 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 01/08/2015 ▹ AGE DU PERSO : 29 ▹ LOCALISATION : Au journal ▹ HUMEUR : Indomptable, vengeresse, aussi aimable qu'une porte de prison

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Chapitre III - Nés-loups

Le premier né-loup que j'ai rencontré, c'est un roux, un Alpha. Un type que je n'ai jamais pu encadrer, et c'est peu de le dire. Notre rencontre a fait suite aux événements que je vous ai déjà relatés, autour des funérailles d'une Reine tantôt aimée, tantôt haïe. Je l'y avais d'ailleurs croisé par hasard, en compagnie du type nu – que j'ai supposé être lui-même un loup depuis ma conversation avec Cael, bien que j'ignore totalement à quelle catégorie il appartenait (appartient ?). Non, ça n'était pas un naturaliste dégénéré – comme quoi, les apparences sont trompeuses, qu'on dit, n'est-ce pas ? Donc, le Roux, l'Alpha, le né-loup. Peu après les événements des funérailles, ce gars-là est venu me trouver sur mon lieu de travail, la librairie du « Clair de Lune ». Il a joué les durs, dans tous les sens du terme. De façon plus ou moins courtoise, disons qu'il m'a menacée, effrayé à l'idée que je puisse répéter ce que j'avais vu ce jour-là – c'est-à-dire : rien du tout. J'ai bien failli le castrer, par réflexe défensif ; depuis ce jour, je crois pouvoir dire que nous avons noué une relation basée sur un mépris réciproque – bien que nous ayons partagé une nuit ensemble. Avec le recul, je ne suis pas certaine d'avoir été consentante à cent pour cent. Je n'irai pas jusqu'à parler d'abus – ce serait mentir –, mais plutôt des pouvoirs des loups et de tout ce que cela suppose. Un verre de trop, un coup d'aura inattendu, et paf j'ai atterri dans son lit ; vous voyez le topo ? Pour le dire plus simplement, si je n'avais pas bu je ne suis pas convaincue que j'aurais été sensible à son « charisme » lupin, donc pas tout à fait certaine que j'aurais terminé dans son pieu.

Passons, le récit de mes déboires sexuels n'étant pas la chose qui nous intéresse en premier lieu.

Ce Roux – Fredrick Jegger, pour l'identifier plus explicitement –, c'est donc ce qu'on appelle un « né-loup », c'est-à-dire le fruit d'une union entre deux loups. Il existe deux types de nés-loups. Il y a ceux qui naissent sous forme lupine, et ceux qui naissent sous forme humaine ; en fait, cela dépend de la mère et de la façon dont elle choisit de vivre sa grossesse. Il paraît que seules les Alphas ont le droit d'assurer leur grossesse sous forme lupine, quant à savoir si ce « droit » hiérarchique est réellement respecté par tous, je n'en sais foutrement rien. Ce dont je suis certaine, c'est qu'une grossesse assurée sous cette forme a l'avantage conséquent d'être plus rapide – donc beaucoup moins dangereux –, et de favoriser la conception de plusieurs nouveaux-nés d'un seul coup. Une fois l'enfant né, il reste six mois – environ – sous forme lupine, puis entreprend sa première mutation en humain. Un petit humain d'environ 6 à 10 ans, je ne saurais vous dire avec exactitude même si je le voulais. Il faut savoir que ces nés-loups ont une conception des choses beaucoup plus animale que le reste des loups, c'est pourquoi ils adoptent davantage la forme lupine que l'autre forme. En ce qui concerne les nés-loups nés sous forme humaine, c'est l'inverse qui se produit. La mutation en loup se fait lorsqu'ils atteignent 10 ans, à peu près. Elle est – un peu – moins naturelle que pour l'autre cas de figure, même si elle devient très vite une « normalité » à leurs yeux. Comme pour les autres nés-loups, ils ont un caractère plus animal. Aussi, rien à voir avec la façon de naître. Le gêne des nés-loups est probablement plus « puissant » que celui des nés-humains. D'ailleurs, en tant que Mordue (ou née-humaine), il m'arrive parfois de les envier, car le processus de mutation paraît bizarrement enfantin quand on les voit faire – que ce soit les nés-loups sous forme lupine ou ceux sous forme humaine.

En général, les nés-loups ont des statuts hiérarchiques importants au sein de leur meute. Il y a – certes – des exceptions, mais de tout ce que j'ai pu observer jusqu'à présent, ç'a plutôt tendance à me conforter dans cette idée – peut-être « clichée ». Je ne vais néanmoins pas m'étendre tout de suite sur le sujet, car je ne voudrais pas trop empiéter sur le chapitre qui sera entièrement consacré à ces dites « idées ».

esprit sauvage


    BITCH PLEASE,I'M FABULOUS. « So we can take the world back from the heart-attacked, One maniac at a time we will take it back... You know time crawls on when you're waiting for the song to start, So dance alone to the beat of your heart! Hey young blood, doesn't it feel like our time is running out? I'm gonna change you like a remix, Then I'll raise you like a phoenix, Wearing our vintage misery. No, I think it looked a little better on me, I'm gonna change you like a remix, Then I'll raise you like a phoenix... Put on your war paint! »
Revenir en haut Aller en bas
Ven 13 Jan - 4:13


Kateleyä L. Avellaneda
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Raphaël Tveit, Solskinn Forsløve ▹ PSEUDO : Kateleyä L. Avellaneda ▹ EMPREINTES : 941 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 01/08/2015 ▹ AGE DU PERSO : 29 ▹ LOCALISATION : Au journal ▹ HUMEUR : Indomptable, vengeresse, aussi aimable qu'une porte de prison

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Chapitre IV - Hiérarchie Lupine

Comme toute espèce, les loups-garous ont un système hiérarchique qu'ils s'efforcent de tous respecter au pied de la lettre. La différence avec les humains, c'est que le système est pensé de telle sorte qu'il soit extrêmement difficile pour tout loup-garou d'agir contre la volonté de sa meute. Croyez-moi, j'en ai fait les frais plus d'une fois pendant l'élaboration de ce récit. Après tout, une louve qui dévoile tous les moindres secrets des siens – jusqu'à leur façon de pisser et de bouffer –, forcément ça n'est pas bien perçu. Si certains apprécient le geste, c'est loin d'être le cas de tous les loups-garous – même si je développerai davantage ce point plus tard, lorsque nous nous attarderons sur les mentalités des meutes, au cas par cas.

Passons donc à l'essentiel :

- Alpha, celui (plus souvent celle) qui incarne l'autorité de la meute. Sa force est souvent supérieure à celle des autres loups, de même que sa capacité à élaborer des stratégies pour défendre et prévenir sa meute contre tout danger extérieur. Néanmoins, son rôle ne s'arrête pas à ça. L'Alpha est également chargé-e de veiller à la survie de sa meute, et celle-ci passe par la reproduction. Un-e Alpha qui reste trop longtemps sans partenaire est très rapidement mal perçu-e par les autres loups, jusqu'à – dans certains cas – perdre l'Ordre qui lui donne pouvoir sur ses loups. Vous allez me dire, mais qu'est-ce que c'est « l'Ordre » ? Et je vous répondrai que je ne saurai pas vous l'expliquer aussi bien qu'un loup qui a toujours vécu en tant que loup, mais je vais tâcher d'illuminer vos lanternes du mieux que je le peux. L'Ordre est immatériel, il n'a pas d'odeur ou de forme, il obéit davantage au sixième sens qu'autre chose. L'Ordre tombe naturellement sur le loup désigné par les siens à la mort ou l'exil ou la disparition de son prédécesseur. Par désignation, nous ne parlons pas d'élection, mais plutôt d'une confiance tournée vers un loup en particulier. Il arrive que la confiance soit partagée de façon parfaitement équitable et, dans ces cas-là, le pouvoir se partage au moins le temps qu'un loup ou une louve se démarque de ses « opposants ».

- Betas, ceux qui secondent et conseillent l'Alpha, ceux qui protègent et défendent la meute. La plupart d'entre eux sont d'excellents stratèges, d'autres préfèrent se faire muscles, et il y a également ceux qui se veulent agiles, discrets et rapides ; le choix est vaste, si bien qu'il n'est pas rare de voir les Alphas s'entourer de plusieurs d'entre eux – leur nombre dépendant en général de la taille de la meute –, ce de façon à en équilibrer les ressources. S'ils n'ont pas l'Ordre Alpha, ils possèdent malgré tout un simili de cet Ordre qui leur permet d'avoir un semblant d'autorité sur les moins gradés qu'eux. En cas d'absence de l'Alpha, les Betas doivent après tout pouvoir prendre la relève : la stabilité d'une meute ne peut pas subsister sans une figure d'autorité, c'est là toute la différence entre les loups et les hommes. Je n'ai encore jamais vécu les conséquences de l'absence de mon Alpha et j'espère ne jamais avoir à la supporter comme d'autres ont dû le faire pendant quatre mois, cette année, contre leur volonté. Désorientés, attristés, perdus, et parfois extrêmement lunatiques, je les ai trouvés bien plus maussades, irascibles et sur la défensive qu'en temps normal ; certes, je n'étais pas non plus dans un état franchement positif, car je devais vivre un deuil que je ne souhaite à personne – deuil que je porterai toujours sur moi, j'en ai bien peur –, mais cela ne m'a pas empêchée de le remarquer malgré ma trop forte propension à un égocentrisme qui, je le concède, a dû paraître terriblement affligeant aux yeux de mes comparses. En fait, il aurait fallu être aveugle pour ne pas s'en rendre compte !

- Gammas, ceux qui obéissent, servent, préservent l'unité d'une meute en se soumettant aux ordres d'en haut. Je ne m'étendrai pas sur leur rôle puisqu'il n'a rien de fondamentalement différent de celui des Betas, si ce n'est le « Grade ». Pour vous donner une image, un Beta est plus ou moins l'équivalent d'un Commandant en Chef des Armées, tandis qu'un Gamma est un simple soldat. Il a la force de défendre les siens, mais il n'a pas le charisme d'un leader.

- Lambdas, ceux qu'on protège et qu'on défend contre les plus forts, ceux qui font vivre et grandir la meute.

- Omégas, ceux qu'on martyrise, ceux qui n'ont d'autre raison de vivre que de servir de souffre-douleur pour leurs semblables. Ils sont souvent faibles, fétiches, incapables de lutter contre plus fort qu'eux ; ou alors ils ont commis un acte si honteux qu'on les a rabaissés pour les punir, parce que c'est ainsi que les choses se font au sein d'une meute ; ou bien ils le sont de génération en génération sans qu'on explique pourquoi, on sait simplement qu'ils naissent Omégas et meurent en tant que tels, après avoir donné la vie à d'autres Omégas pour prendre la relève. Contrairement à ce qu'on pourrait croire, ils sont aussi vitaux pour la meute qu'un Alpha. Tout à fait. Grâce à eux, la meute conserve son ordre, car ils permettent à chacun des membres de la meute de se défouler et ainsi d'évacuer toutes ces mauvaises ondes qui pourraient, utilisées autrement, mettre en péril ce qui fait la stabilité de la meute. Quand j'entends les loups-garous justifier ces besoins, je me surprends à penser que tout laisse croire qu'une meute sans Oméga est une meute dont l'Alpha change souvent, trop souvent, tout simplement parce que les loups-garous qui la constituent sont incapables de faire taire leurs ambitions – parfois démesurées – ; a contrario, une meute qui multiplie les Omégas devient une meute très (trop ?) stable, où chaque jour se déroule selon un schéma précis et sans surprise. Ceci dit, peut-être que je caricature un brin le trait, uniquement parce que, en tant que Mordue qui comprend encore difficilement les us et coutumes des « miens », j'ai dû mal à intégrer le fait qu'on puisse tolérer une telle violence ?

- Guérisseurs, ceux qui soignent les blessés, ceux qui donnent la vie, ceux qui servent la meute de la même façon que la médecine sert l'humanité. Je sais très peu de choses à leur sujet, si ce n'est qu'on naît guérisseurs sans forcément le savoir. C'est un don, un don rare qui ne s'offre qu'à certains loups-garous sans qu'aucun d'entre eux ne puissent expliquer pourquoi. Il se manifeste plus ou moins tôt selon les cas et, une fois présent, le loup (ou la louve) suit une formation auprès d'autres guérisseurs. Ils sont respectés, aimés et souvent particulièrement recherchés puisque, grâce à eux, de nombreux loups ont su garder la vie quand tout laissait croire qu'ils étaient condamnés à la perdre. À noter que la génétique lupine n'a rien à voir avec celle des hommes, si bien qu'un humain ne saura jamais guérir un loup-garou, tout vétérinaire puisse-t-il être. Pour tout vous dire, et là je m'avance et me trompe probablement, mais j'ai le sentiment qu'il y a quelque chose de « magique » derrière la façon dont les guérisseurs s'occupent de leurs blessés...

- Traqueurs, ceux qui surveillent les Maudits, pistent les intrus, traquent les chasseurs. Là aussi je ne promets pas d'être infaillible et d'écrire totalement la vérité, car ils font partie de ces loups-garous auxquels je n'ai pas encore pris le temps de m'intéresser. J'ai beau avoir des relations relativement cordiales avec l'un d'entre eux, tout ce qu'il fait pour la meute reste un mystère complet à mes yeux. Je sais en revanche que, pour son rôle, il dispose d'un odorat plus performant que la moyenne, et c'est peu dire quand on sait déjà que l'odorat des loups-garous est meilleurs que celui des hommes. J'avoue éprouver un semblant d'admiration pour ces créatures capables de supporter les odeurs au quotidien... Moi-même, j'ai un mal fou à m'adapter à mes sens fraîchement décuplés, mais fou ! L'odeur des parfums me donne la nausée continuellement et c'est encore pire les jours... rouges.

- Augures, ceux qui répandent la parole des dieux. Alors là, sincèrement, si vous tenez à en savoir plus à ce sujet, je vous laisse faire vos recherches vous-mêmes. Déjà humaine, je n'étais pas croyante, et ça n'est franchement pas le fait d'être devenue louve qui va avoir changé les choses. Je peux seulement vous révéler avec certitude que les loups-garous de Norvège croient – la plupart – en Fenrir, Sköll et Hati, et que les Augures sont supposés communiquer avec eux et ainsi ils se disent leurs « messagers ». Prophètes, voyants, appelez-les comme vous voudrez. Toujours est-il que, chez les loups-garous, seuls les hommes peuvent l'être. J'ai d'ailleurs toujours trouvé ça assez ironique quand on sait que les loups-garous se disent plus « féministes » que les humains...

Voilà donc les différents « rôles » attribués aux loups-garous qui constituent une meute. Néanmoins, la hiérarchie lupine ne s'arrête pas là. En Norvège, par exemple, cinq meutes cohabitent – c'est du moins le cas à Bergen, et j'ai toujours pensé que c'était le cas partout mais peut-être que je suis à côté de la plaque sur ce point. Je disais donc : cinq meutes cohabitent, et pour cohabiter il faut forcément qu'une personne soit au-dessus de toutes ces meutes afin de maintenir la paix – les loups-garous étant très territoriaux, vous imaginez bien que de se partager une ville, ou un pays, ça n'est pas tous les jours facile. Actuellement, le Roi des loups n'est autre que Solskinn Forsløve. Oui, je n'éprouve aucun remord à dévoiler publiquement ce nom dans ces Mémoires. Pour être tout à fait honnête avec vous, je prie même pour que les chasseurs abusent de cette information en or et nous débarrassent de ce fléau qui, tôt ou tard, viendra s'en prendre aux humains, j'en suis convaincue. Solskinn Forsløve, sa Majesté donc, s'est accaparé le pouvoir par la force alors qu'auparavant, l'élection du Roi – plus souvent « Reine » – des loups se faisait par élection. Au nom de la pureté des loups-garous, au nom de leur anonymat, il a répandu Terreur et Destruction au sein des meutes de Bergen...

Pourquoi ?

Pourquoi vouloir anéantir la Révélation d'Avyn ?

esprit sauvage


    BITCH PLEASE,I'M FABULOUS. « So we can take the world back from the heart-attacked, One maniac at a time we will take it back... You know time crawls on when you're waiting for the song to start, So dance alone to the beat of your heart! Hey young blood, doesn't it feel like our time is running out? I'm gonna change you like a remix, Then I'll raise you like a phoenix, Wearing our vintage misery. No, I think it looked a little better on me, I'm gonna change you like a remix, Then I'll raise you like a phoenix... Put on your war paint! »
Revenir en haut Aller en bas
Ven 3 Mar - 19:57


Kateleyä L. Avellaneda
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Raphaël Tveit, Solskinn Forsløve ▹ PSEUDO : Kateleyä L. Avellaneda ▹ EMPREINTES : 941 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 01/08/2015 ▹ AGE DU PERSO : 29 ▹ LOCALISATION : Au journal ▹ HUMEUR : Indomptable, vengeresse, aussi aimable qu'une porte de prison

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Chapitre V - Les Meutes

Les loups-garous, aussi proches des loups que des humains, fonctionnent néanmoins plus comme des loups en matière de « hiérarchie » que comme des humains ; d'où le concept de « meute », un concept qui est essentiel aussi bien pour les reconnaître que pour les comprendre. En Norvège, j'ai connaissance de cinq meutes différentes, toutes les cinq résidant à Bergen – et peut-être dans d'autres villes de Norvège, j'avoue ne pas savoir puisque je ne me suis encore jamais éloignée d'ici. Qui plus est, ces meutes ont chacune d'entre elles des caractéristiques qui leur sont propres, aussi bien physiquement que mentalement.

La Meute Or –

Les loups-garous de la meute Or sont généralement « blonds » lorsqu'ils arborent leur visage humain. De ces loups, vous en avez tous connu « une », une louve que beaucoup ont pris pour une affabulatrice alors qu'elle disait vrai – moi la première. Cette louve, il s'agit d'Avyn Svanhildesen. Ceci dit, il ne serait pas intéressant de revenir sur tout ce qu'elle a déjà dit puisque, pour ma part, je compte en dire bien plus. Les « blonds » ne sont pas bien difficiles à reconnaître, notamment parce qu'ils sont souvent proches des humains – même s'il existe quelques exceptions. Bien loin de ce que vous imaginez d'un loup, ils sont ouverts d'esprit, amicaux, gentils et surtout, ils sont « droits ». La loyauté fait partie de ces valeurs qui font que, si vous les bafouez, il ne faudra plus vous attendre à ne voir que la facette adorable de ces créatures. S'ils aiment la vie et en profitent sous tous ses aspects – gastronomie, sexe, etc. –, ils sont a contrario autoritaires, incapables d'accepter une autorité injustifiée, incontrôlables et indépendants. Aimants en tout, on les trouve parfois trop extrêmes, trop entiers, trop « vrais ». C'est peut-être d'ailleurs pour cette intégrité que je me sens aussi proche d'eux. Allez donc savoir ! Par précaution, je ne révélerai pas le nom de son Alpha. Je ne tiens pas à mettre en danger une femme que je respecte pour ses valeurs et son courage. Certes, nous ne sommes pas toujours d'accord sur les « choses » à réaliser pour le Bien des siens (ou plutôt, pour le bien des « nôtres », puisque, Mordue, j'ai à présent aussi mon mot à dire), mais je la sais généreuse et ouverte d'esprit, pacifiste en toute chose. Après tout, elle m'a révélé craindre avant-tout pour la survie des siens à cause des chasseurs qui hantent les forêts de Bergen, ce que je peux bien entendu comprendre. Traqués. Épiés. Les loups ne méritent pas tous de l'être puisque certains ont su se montrer bien plus humains que la plupart... des Hommes.

Quelques détails d'importance :

Les Blonds possèdent le Don « d'empathie » : si vous rencontrez un jour un-e blond-e qui parviendra à vous comprendre mieux que personne, parfois sans que vous n'ayez rien à lui dire ou à lui expliquer pour ça, il y a fort à parier qu'il s'agisse d'un-e loup-ve de Bergen, appartenant à la meute Or.

Lorsqu'ils mutent, les Blonds deviennent des loups impressionnants, de forte carrure, au pelage d'or et aux yeux verts.

La Meute Rousse –

Comme son nom l'indique, la meute Rousse comporte une majorité de loups qui, sous forme humaine, sont « roux ». Plus rares que les autres loups, leur meute est donc moins vaste que les autres, mais elle n'en est pas moins inquiétante à sa façon. Si la plupart des autres meutes ne voient en eux que des lâches incapables d'assumer leurs actes alors qu'ils fanfaronnent constamment et ont horreur de se cacher, ils n'en demeurent pas moins de parfaits imposteurs dans la vie courante. Toute situation, ils parviennent à la retourner à leur avantage, justement parce qu'ils possèdent une capacité d’adaptabilité plutôt hors norme quand on n'y est pas habitué. Il faut également savoir que, ce qui est souvent pris pour de la lâcheté, s'avère souvent – en réalité – être de la clairvoyance. Quand un grand conflit éclate, il n'est pas rare que les roux aient « disparu » de la circulation entre temps. Lâcheté ? Intelligence ? Apprenez à gagner leur confiance et peut-être le découvrirez-vous par vous-mêmes.

Quelques détails d'importance :

Les Roux possèdent le Don « d'adaptation » : aucune situation n'échappe à leur force d'adaptation, c'est pour cette raison qu'on les respecte. Ils font de redoutables espions pourvu qu'on les ait de notre côté, mais on dit également qu'avec un roux, mieux vaut y réfléchir à quatre fois avant de faire une alliance, car la « trahison » est également leur dada.

Lorsqu'ils mutent, les Roux ont une apparence jugée « banale » (ce que je considère comme de la pure jalousie car, de tous les loups, ils sont à mes yeux les plus « beaux »). De taille moyenne, un pelage oscillant entre le bordeaux et l'orangé et de profonds yeux verts. Voilà ce qu'est un loup roux.

La Meute Brune –

Certainement les plus difficiles à aborder. Humains, ils seront bruns (du moins, en général). Majoritairement méfiants, ils ne se lient que très rarement aux autres. On les dit calmes, doux, dociles et facilement manipulables. Qu'en est-il véritablement ? Je n'en sais trop rien puisque je n'en fréquente pas – ou plus. On m'a dit qu'on ne les aimait pas vraiment parce qu'ils changeaient trop souvent d'avis – ce que je trouve un peu stupide puisque, après tout, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis. Ceci dit, je crois que les bruns sont les êtres les plus difficiles à repérer qui soient. Depuis que je suis à Bergen, j'ai dû en croiser un, ou deux, pas plus, alors que je n'ai cessé de rencontrer des Blonds – ils ont même été mes premiers « amis » loups avant d'être mordue – et des Roux (en même temps, j'ai longtemps fait partie de leur meute). Ceci dit, le seul loup brun que j'ai pu connaître m'a laissé un souvenir positif, puisqu'il a fait partie des rares loups à vouloir aider mon ex à maîtriser son loup intérieur. Malgré son statut de Maudit.

Quelques détails d'importance :

Les Bruns possèdent le Don « de disparition » : je ne vais pas vous faire un dessin. Si vous rêviez de pouvoir devenir invisibles un jour, eux le peuvent, à compter du moment où ils savent utiliser cette capacité correctement. C'est d'ailleurs justement à cause de ce Don que j'ai bien du mal à croire que ces loups soient « manipulables »...

Lorsqu'ils mutent, les Bruns, contrairement aux autres loups, n'ont pas d'apparence « généralisée ». Certains sont petits, d'autres sont plus trapus, d'autres sont gros, d'autres sont fins, ils peuvent avoir des oreilles plus ou moins longues, etc. Les seuls détails qui ne changent jamais – ou presque – sont leur pelage (brun) et leurs yeux (verts).

La Meute Noire –

Cheveux plus noirs que la nuit, à la Harry Potter, bien qu'ils n'aient absolument rien à envier à ce très cher héros éponyme. Je n'en ai jamais croisé, à l'exception de mon ex même s'il n'a jamais réellement été « causant » sur leur sujet. Certainement parce qu'ils sont... peu fréquentables, si vous voulez mon avis. Ceux qui m'en ont parlé ne m'en ont pas dit que du bien, et pour cause. On les dit dangereux, fourbes et opportunistes. On les dit extrêmes dans leur façon de considérer les « races ». On les dit aussi « mauvais » que leurs plus grands alliés, les Argents. Je n'ai pas vraiment envie de m'étendre sur leur cas, parce que, malheureusement, je ne sais encore rien d'eux, ce dont je ne vais pas me plaindre car m'est avis que leur opinion des Mordus comme moi n'est pas plus positive que celle de leurs grands amis.

C'est donc avec grand plaisir que je vais vous révéler, chasseurs avides de sang, le nom de leur « famille dirigeante ». Les Myklebust. Si je n'ai encore rien contre eux, puisqu'ils ne m'ont rien fait, on m'a souvent dit qu'il valait mieux prévenir que guérir. Or, réputés opportunistes comme ils sont, nulle doute qu'ils profiteraient de la déchéance des Argents pour prendre ensuite leur place.

Quelques détails d'importance :

Les Noirs possèdent le Don « d'immobilisation » : quand ils l'utilisent, c'est – paraît-il – comme si vous étiez figés dans le temps. Pendant ce temps, ils ont tout le loisir de vous mettre à terre.

Lorsqu'ils mutent, les Noirs sont puissants, musclés, redoutables. Habitués à se battre – on dit qu'ils travaillent très souvent sur le marché noir des combats illégaux –, il ne faut surtout pas mésestimer leur force. Pelage noir, yeux jaunes, ils se distinguent du reste des loups sur tous les points.

La Meute Argent –

Actuellement dirigée par Solskinn Forsløve, notre détestable Roi actuel, les Argents ont toujours les yeux bleus lorsqu'ils ont forme humaine. Les Argents haïssent les humains. Haïssent les Mordus. Haïssent les Maudits. Ce ne sont que des rumeurs, mais moi, je peux vous garantir qu'ils ne vous aiment pas et ne vous aimeront jamais car j'en ai fait les frais. Mon fils en a fait les frais. Il y a plusieurs mois, les Argents ont effectué un coup d'état sur le reste de la communauté lupine, parce qu'ils n'encaissaient pas le fait que notre précédente Reine veuille concrétiser l'action de la défunte Avyn Svanhildesen en solidifiant les relations avec les humains via un Meeting qui a terriblement mal tourné. Pour que vous compreniez plus en profondeur ma haine à leur égard, je vais reprendre au tout début.

En mars 2017, les Argents font alliance avec les chasseurs et attaquent le meeting. Ce sera un véritable bain de sang. J'ai vu un chasseur éventrer une simple humaine, sous prétexte qu'elle a eu foi en cette Paix proposée par l'ancienne Reine. Une Brune. À l'époque, j'étais enceinte de mon compagnon, le Maudit, celui dont je refuse de vous livrer l'identité par peur qu'on s'en prenne ensuite à lui. Et j'ai eu peur, terriblement peur, de perdre la vie. J'ai vu des loups mourir, des humains aussi. J'ai compris qu'on allait étouffer l'affaire. J'ai compris que la guerre avait été déclarée par les Argents. J'ai compris que je ne serai plus en sécurité nulle part pour avoir déclaré ouvertement ma position à l'égard de la cause lupine. J'ai compris que le Monde tel que je le connaissais venait de mourir. Forts de cette première victoire, les Argents ont élu un nouvel Alpha de meute, à savoir Solskinn Forsløve. Ce-dernier a ensuite ordonné qu'on enlève différentes personnes, des loups mais aussi des humains. Dont moi. J'approchais du huitième mois de grossesse. Ça, c'était son coup d'état. Emprisonnée, séquestrée et torturée des jours durant, avec d'autres, ce qui devait arriver arriva : j'ai perdu mon fils. À cause d'Ester Braaten, une louve de cette meute de monstres, une louve de cette meute d'Abominations. Si je suis en vie aujourd'hui, c'est parce qu'un roux a tenté le tout pour le tout lorsqu'il m'a vue au seuil de la mort, conséquences inévitables d'une fausse-couche mal « gérée ».

J'aurais préféré mourir.

Quelques détails d'importance :

Les Argents possèdent le Don « de double vue » : si vous avez des failles, ils les verront et les exploiteront à leur avantage.

Lorsqu'ils mutent, les Argents sont les seuls loups dont le pelage est aussi blanc que neige, preuve de leur « pureté ». Les Argents, ce sont les nazies lupins, ce sont ces créatures qui s'estiment supérieures au reste du monde sous prétexte qu'elles sont loups. Ils détestent tout ce qui ne leur ressemble pas, tout ce qui n'est pas leur « Idéal ».

esprit sauvage


    BITCH PLEASE,I'M FABULOUS. « So we can take the world back from the heart-attacked, One maniac at a time we will take it back... You know time crawls on when you're waiting for the song to start, So dance alone to the beat of your heart! Hey young blood, doesn't it feel like our time is running out? I'm gonna change you like a remix, Then I'll raise you like a phoenix, Wearing our vintage misery. No, I think it looked a little better on me, I'm gonna change you like a remix, Then I'll raise you like a phoenix... Put on your war paint! »
Revenir en haut Aller en bas
Ven 3 Mar - 20:05


Kateleyä L. Avellaneda
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Raphaël Tveit, Solskinn Forsløve ▹ PSEUDO : Kateleyä L. Avellaneda ▹ EMPREINTES : 941 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 01/08/2015 ▹ AGE DU PERSO : 29 ▹ LOCALISATION : Au journal ▹ HUMEUR : Indomptable, vengeresse, aussi aimable qu'une porte de prison

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Épilogue

Je n'ai rien à perdre. Plus rien. Vous qui lisez ces pages, je sais que vous ne me croirez pas sans preuve. C'est pour cette raison que, quand cet ouvrage aura été publié, je multiplierai les apparitions. À New-York, à San Francisco, à Washington DC, à Las Vegas – idéalement dans un casino rien que pour le plaisir de vous empêcher de vous ruiner. Puis je partirai en France, à Paris, et je ferai de même. À Lyon, à Marseille, à Montpellier, à Bordeaux. J'irai en Angleterre, j'irai en Espagne, au Portugal. Je me ruinerai s'il le faut. Mais je muterai face à vous, tôt ou tard. Parce que je sais que la vidéo ne suffira pas, même si l'on vous prouve par a + b qu'elle n'a pas été truquée. Alors, pour le moment, voyez ces Mémoires comme la lubie d'une auteur-e un peu folle, un peu désaxée, mais je vous garantis que vous finirez par me croire. Je l'ai dit, je n'ai plus rien à perdre. Ma vie s'est arrêtée le jour où mon fils est mort. Alors voyez, visionnez, profitez, riez, croyez ou ne croyez pas, je m'en fiche. Un jour, vous le verrez de vos propres yeux et vous n'aurez plus d'autre choix que celui de croire. Un jour.

C'est une promesse.

esprit sauvage


    BITCH PLEASE,I'M FABULOUS. « So we can take the world back from the heart-attacked, One maniac at a time we will take it back... You know time crawls on when you're waiting for the song to start, So dance alone to the beat of your heart! Hey young blood, doesn't it feel like our time is running out? I'm gonna change you like a remix, Then I'll raise you like a phoenix, Wearing our vintage misery. No, I think it looked a little better on me, I'm gonna change you like a remix, Then I'll raise you like a phoenix... Put on your war paint! »
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
puisses-tu courir sous la Lune






Revenir en haut Aller en bas
 

ELLE DISAIT VRAI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'amour vrai suscite la haine. On le reconnaît à cela [Dany]
» « A vrai dire ... Elle ne sait pas » [Maelys Adhémar PV Lucie Carera]
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» La «frontière» est-elle carrément fermée entre Haïtiens et Dominicains même au Q
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprit Sauvage ::  :: Serre-moi la griffe :: Personal Diaries-
Sauter vers: