[FB] Save one death for me [Thyri]
MÉTÉO DE BERGEN

Météo Bergen © meteocity.com
EVENTS

- Mariage du Roi, juste ici.
- Deuxième partie du Mariage, juste ici.
- Fête nationale norvégienne, juste ici.

LES ANIMATIONS RP

- La loterie rp, ici.
- La recherche de rp, ici.
- L'intervention inrp des chasseurs, ici.
- Les rumeurs inrp, ici.

SCÉNARIOS DE NOS MEMBRES

- Chasseur, rival, ex-ami ◊ ici.
- Meilleur ami, beau-frère ◊ ici.
- Augure de la meute argent ◊ ici.
- Alpha de clan brun ◊ ici.
- Chercheuse sur un projet secret ◊ ici.
- Soeur jumelle ◊ ici.
- Bêta noir ◊ ici.
- Apprenti chasseur ◊ ici.


Laisse ton avis dans ce sujet.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur ESPRIT SAUVAGE !
Sur le forum vous pourrez incarner un loup ou un humain.
On espère que vous trouverez votre bonheur, n'hésitez pas à fouiller les pvs, scénarios et les pré-liens
N'oubliez pas que vous avez deux semaines pour faire votre fiche
Pensez à voter pour nous, dans ce sujet et à promouvoir notre forum sur Bazzart, PRD et OMR :coeur2:

Partagez | 
 

 [FB] Save one death for me [Thyri]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Dim 4 Sep - 17:03


Amelia Andersen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Gabriel Chevalier / Leif Helström ▹ PSEUDO : L.R. ▹ EMPREINTES : 329 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 22/03/2016 ▹ AGE DU PERSO : 33 ▹ LOCALISATION : Entre de lourds rideaux rouges de velours. ▹ HUMEUR : Toujours souriante, extravagante, et bondissante.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Une trousse à maquillage, des habits de rechange, un sac à main à la pointe de la mode, une paire de ballerines ppur changer les talons, un derringer chargé avec deux balles, une dague bien affutée, un flingue avec un silencieux, des jumelles, une tablette de chocolat, un peigne, des perruques en tous genres, ma folie et les poussières de mon optimisme.



Lieu et date du rp : Avril 2017
Protagonistes: Thyri & Amelia
Résumé du rp: RP chasse
Actions réalisées au cours de ce rp: aucune


- ET MERDE ! Hurlais-je en tenais mon genou blessé suite à ma chute, jetant mon fusil de rage sur le côté. Au loin, la bête à la fourrure argentée s’enfuyait à toutes jambes, jugeant plus sage de fuir les balles du chasseur qui l’avait déjà assez amoché comme ça sur le flan droit. Plus rapide que prévu, ce bâtard de loup m’avait filé entre les doigts, et esquivait assez facilement les balles. de toutes manières, je ne pouvait le tuer sous cette forme, le contrat stipulant que je devais avoir des preuves que c’était bien le bon salaud que j’avais rayé de la surface de la Terre. Et à part leur montrer son cadavre en photo sous forme humaine, j’avais pas d’autres moyens de le prouver. Je déteste les clients méfiants qui ne font pas confiance aux pros, mais vu que leur vengeance est grassement payée, je ne suis pas en mesure de me plaindre. Je remonte doucement mon pantalon. Je m’était cachée du haut d’un bâtiment, espérant pouvoir l’atteindre d’un coup de fusil. Sauf que le type m’a calculée, je ne sais même pas comment. Alors  il s’est démerdé pour grimper sur le bâtiment. J’ai essayé de fuir, mais le gars s’est débrouillé pour me déloger de mon perchoir, et j’ai fait une sacré chute sur le balcon du dessous. Il en a profité pour muter et s’enfuir loin, très loin, et de rage, j’ai réussit à lui mettre une balle dans le flanc. Il aurait pu me flinguer mais vu comment j’étais armée jusqu’aux dents, il a sûrement préféré partir, ou alors ramener du renfort. J’essaie de partir le plus loin possible, en prenant soin de bander le genou qui saigne afin de ne pas répandre du sang qui serait une trace olfactive pour les loups. Afin de prévenir l’arrivé de plusieurs toutous qui iraient à ma poursuite, je balance une bonne grosse boule puante qui brouillerait ma propre odeur, puis je rentre chez moi le plus vite que je puisse. Je bazarde manteau et arme dès que je passe la porte d’entrée. J’étais véritablement en colère. Je déteste quand une cible me passe entre les doigts alors que j’ai mis de longues semaines à connaître ses habitudes pour le prendre par surprise. Et avant celui, pleiiiiin de temps de gâché afin de trouver des stratagèmes pour vérifier son identité. Bon, j’avoue, j’ai fait la méthode facile. Je l’ai invité prendre un verre et j’ai foutu une bonne dose de laxatif dedans, qui s’est avéré inefficace, donc c’est donc un loup-garou. En tout cas, il fallait que je me rendre à l’évidence : en ce qui concerne la partie élimination, je vais avoir besoin d’un peu d’aide... Je prend mon téléphone, et tape à la vitesse de l’éclair un message à Thyri chérie : «Coucou, je vais faire une nouvelle recette de tourte à la viande, tu souhaites passer à la maison demain vers midi ? Je pense qu’un peu de bras supplémentaires ne sera pas de trop pour cette fois Wink
«Tourte à la viande» est notre code pour «chasse de loups», «recette» remplace «contrat». Nous sommes bien sûr obligés de coder nos messages et nos conversations, car nous ne pouvons risquer de nous dévoiler. Enfin, surtout moi.

Le lendemain vers onze heure, je m’attelle au repas. Un jeune homme de cet âge a besoin de forces. Je fais effectivement une tourte à la viande (oui, je suis une personne très spirituelle), qui sera accompagnée de frites et de salade. J’avoue que je ne sais pas trop ce qu’il aime, alors je tape dans des valeurs sûres. De mon expérience, les hommes sont heureux avec tout ce qui est à base de vache et de patates, sauf si c’est une Vegan bien sûr.... J’espère qu’elle est pas Vegan. Enfin, j’avoue qu’une chasseuse Vegan, ce serait sacrément conceptuel.
La tourte répandait une délicieuse odeur dans l’appartement, un joli duplex issu d’un viel atelier d’artiste. La cuisine américaine et le salon était baigné par la lumière de l’immense baie vitrée qui faisait  toute la hauteur de plafond. Logé dans un coin calme et à l’abris des regard, il y a extrêmement peu de vis-à-vis, ce qui fait que je peux me promener à poil chez moi sans problèmes. Les chambres se trouvent à l’étage avec le dressing, dont une me sert d’atelier de couture et de rangements pour mes armes. La porte sonne, je me précipite à l’interphone pour prier à l’autre chasseuse d’entrer.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Sep - 22:11


Thyri Fredrikksen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Nicholas, Stein & Elias ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 62 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 03/09/2016

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Les cours venaient de se finir, malgré le froid qui prenait toujours la ville en ce mois d’avril, la jeune fille accompagnée de quelques amies de cours s’étaient installées sur la pelouse de la faculté, les livres ouverts au sol, discutant de leur prochain devoir qu’elles avaient à rendre pour la semaine suivante. Une dissertation dont le camp d’action était assez large et elles voulaient partager leur idée histoire de ne pas faire fausse route. Mily ne les écoutait qu’à moitié, dire le contraire aurait été un mensonge. Depuis la mort d’Isak il y avait des jours avec et des jours sans, aujourd’hui était un jour sans si bien qu’elle était plutôt distraite… et de toute manière, elle savait déjà comment aborder le sujet et n’avait pas envie de partager ses idées et connaissances. Oui, c’était certainement égoïste, mais si elle voulait être major de promo –ou dans les meilleures-, il fallait qu’elle fasse attention à ne pas trop les aider. Juste un peu, histoire de ne pas s’attirer les foudres de ses amies, juste assez pour qu’elles aient des notes potables. Ses amies n’étaient pas stupides, mais elles ne recherchaient pas l’excellence, comme elle et parfois, elle avait l’impression qu’il y avait tout un monde entre elles. Elle savait également que pour la plupart d’entre elles, elles n’avaient jamais compris pourquoi elle s’était mariée si jeune et trouvaient que c’était une idée stupide même si elles ne l’avaient jamais formulé ainsi. Et elle n’avait pas préféré s’exprimer pour le sujet, se doutant qu’elles ne comprendraient pas, à chaque fois, elle avait préféré faire juste la fille totalement amoureuse et nave – si le premier point était vrai, le deuxième ne l’était pas franchement-. Cela permettait ainsi d’éviter trop de questions, et surtout cela préservait en quelque sorte sa couverture de chasseuse. En continuant de faire la douce et innocente gamine qui pourrait croire qu’elle avait déjà abattu des Loups ?


Elle était en train de rentrer tranquillement chez elle, lorsque son portable sonna, annonçant qu’elle avait reçu un texto elle jeta un coup d’œil avant vite dévorer le message en se rendant compte que c’était Amélia qui l’envoya. Un net sourire naquit sur ses lèvres lorsqu’elle lut le message. Parfait, je n’ai pas cours. J’arrive à midi ! Bonne soirée. Elle savait d’ores et déjà que si son « amie » lui demandait de l’aide pour la chasse au Loup c’est que la cible était compliquée à abattre seule, ou alors qu’il y en avait plusieurs. Elle passa une courte partie de la soirée à aiguiser ses flèches avant de se remettre à travailler sur ses devoirs de fac mais elle avait du mal à se concentrer. L’excitation de la chasse, de pouvoir faire payer à l’un d’eux d’exister était plus fort que tout. Elle finit donc par se coucher de bonne heure histoire d’être en forme le lendemain matin. Elle avait même mis son réveil pour sept heures, elle se leva, déjeuna et se prépara avant d’aller faire un peu de footing histoire de maintenir sa forme. Un chasseur qui n’avait aucune endurance, était mal barré. L’endurance lui avait toujours sied, elle avait également toujours été assez agile ou du moins, elle était plutôt douée pour escalader et monter aux arbres ce qui était également utile pour échapper aux Loups en cas d’attaque. Une fois son sport matinal terminé, elle rentra chez elle pour reprendre une douche et prendre toutes ses affaires qui pourraient lui servir pour la chasse et elle partit en roller jusqu’à chez Amélia.

Elle arriva chez elle un peu avant midi le temps de remettre ses baskets, elle frappa à la porte et les douze coups sonnèrent à l’église ! Pile à l’heure, réglée comme une horloge, même s’il fallait bien avouer que la coïncidence n’était pas forcément des plus volontaires !Salut Amélia, comment ça va ? Ca sent drôlement bon en tout cas ! Tu as cuisiné quoi ? elle entra, fit rapidement la bise à son amie avant de poser son sac par terre. Trop curieuse, elle n’y tenait plus et devait ressembler à une gamine à qui on a prévu une surprise Alors, ton contrat, raconte-moi tout ! Plus elle avait de détail, plus il serait simple de monter un plan et elle espérait qu’un jour la psychologie l’aiderait à y voir plus clair dans le jeu de ces créatures….


Revenir en haut Aller en bas
Dim 25 Sep - 14:42


Amelia Andersen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Gabriel Chevalier / Leif Helström ▹ PSEUDO : L.R. ▹ EMPREINTES : 329 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 22/03/2016 ▹ AGE DU PERSO : 33 ▹ LOCALISATION : Entre de lourds rideaux rouges de velours. ▹ HUMEUR : Toujours souriante, extravagante, et bondissante.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Une trousse à maquillage, des habits de rechange, un sac à main à la pointe de la mode, une paire de ballerines ppur changer les talons, un derringer chargé avec deux balles, une dague bien affutée, un flingue avec un silencieux, des jumelles, une tablette de chocolat, un peigne, des perruques en tous genres, ma folie et les poussières de mon optimisme.



J’ouvre la porte, Thyri est décidément très ponctuelle. Une adorable jeune fille, bien élevée, aux allures de femme sage qui contraste avec la mortalité de ses flèches. Elle me demande ce que j’ai cuisiné, je lui sourit :

- Une tourte à la viande, bien évidemment. Avec frites et salade, et en dessert des petits muffins au chocolat.

Elle en vit rapidement aux faits : le contrat.

- Une histoire assez classique, avoue-je, l’air faussement penseur tandis que je commence à dresser le couvert. Que veux-tu boire ? De l’eau, du jus de fruit ? Je suis désolée, je n’ai pas de Coca ou d’autres trucs du genre. Bref, une famille un peu riche - du moins assez pour bien me payer - deux enfants, une fille ainée, une cadette, classique quoi. L’ainée était à l’université d’ailleurs, mais je ne sais plus ce qu’elle étudiait. Elle est décédée il y a deux mois et demi, tué par un loup à la fourrure noire. La cadette a tout vu : la mutation, et surtout sa soeur qui s’est faite égorgée. Selon elle, ils avaient eu une violente dispute, le loup a pété un câble et couic, il l’a tuée. Sans chercher plus loin. Mais bon, les loups n’ont pas vraiment de raisons pour tuer, nous le savons très bien. Avec leurs instincts aux commandes, ils sont complètement instables. Ils suffit qu’ils aient une mauvaise journée, et bam, t’es mort. Donc j’ai enquêté pour retrouver le coupable, j’ai testé sa nature car y’a toujours des imbéciles qui essaient de faire passer l’avocat qui a fait foiré leur affaire ou leur ex-femme pour un loup. Donc j’ai fait le test au laxatif pendant une de ses sorties à un bar, je l’ai pas vu se lever une seule pour aller se vider aux chiottes, donc c’était bien un loup. C’est un étudiant de l’université peut-être que tu le connais.

Je lui glisse une photo sur la table, sur laquelle est un jeune homme aux cheveux ébènes et aux yeux verts, plutôt plaisant à regarder, aux airs un peu ténébreux mais étrangement poseur. J’ose pas trop m’avancer mais à mon avis y’a une histoire de cul dans cette affaire...

- J’ai deux soucis. Premièrement, il est très rapide, et il est donc dur de le toucher.  En plus il esquive les pièges basiques. Secondement, je dois l’achever sous sa forme humaine, c’est une des closes du contrat. Je trouve ça stupide, camoufler un corps humain est plus dur qu’un corps animal, mais passons, ils veulent la preuve que c’est bien lui que j’ai tué et j’ai pu demander une augmentation tarifaire car nous devrons le faire disparaitre. J’ai pensé à développer un nouveau traquenard qui va l’obliger à reprendre forme humaine, tu peux regarder cette note.

Je lui tend un plan griffonné à la main, expliquant vaguement mon idée. Une chose simple, toute bête, mais à tester. Un trou bien en profondeur, camouflé par des branchages qui céderont sous le poids du loup. Il y aura des prise pour pouvoir remonter, mais celles-ci demanderont des mains humaines pour sortir du piège. Ce qui sera le parfait moment pour l’achever. À condition qu’il fasse pas des bonds de puce.

- En gros j’ai besoin d’une stratégie convenable pour en venir à bout. Le but sera de faire diversion pour le conduire au piège, donc une spécialiste des armes à distances comme toi est parfaitement utile. Il faudra l’éliminer tout de suite dès qu’il aura fini de muter. Bien sûr, la moitié de la prime sera à toi, et vu le montant, je pense que tu auras de qupoi te faire plaisir...

Bien sûr, vu que le contrat s’avère difficile, la prime monte. Hé oui, la vengeance n’est pas gratuite...
Revenir en haut Aller en bas
Mer 28 Sep - 20:19


Thyri Fredrikksen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Nicholas, Stein & Elias ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 62 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 03/09/2016

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Rien qu’Amélia qui lui parlait de nourriture, lui mettait l’eau à la bouche. Elle avait à présent faim et elle savait que sa camarade était quand même plutôt bonne cuisinière ! Ce n’était que du bénéfique pour elle, mais la jeune femme n’oubliait pas pourquoi elle était- là, sa mission première en quelque sorte ! Il lui tardait de connaitre le contrat, et cela l’étonnait même qu’elle l’appelle pour cela, Amélia était franchement douée comme chasseuse, cela ne pouvait signifier que deux choses : que le loup était puissant ou qu’il y en avait plusieurs à abattre en même temps. Tu n’as pas une cannette de bière ? Elle aimait bien cette boisson et puis ça faisait un peu « grande personne », maintenant qu’elle était majeure, elle pouvait se permettre ce genre de choses ! Elle écouta néanmoins la suite avec attention, enfin toute cette histoire en fronçant un peu les sourcils. Il s’appelle comment, enfin montre-moi plutôt une photo, il y a tellement de monde, que ça sera certainement beaucoup plus parlant pour moi de voir sa tête qu’avoir son nom. Elle avait à peine finit de prononcer sa phrase que déjà la photo fut posée sur la table, elle chercha dans sa mémoire si elle l’avait déjà vu. Il était plutôt mignon, ça devait être un garçon à fille. Il a quel âge ? demanda-t-elle plutôt songeuse. Elle avait bien une idée derrière la tête, mais l’âge pouvait importer. Elle savait qu’elle était plutôt mignonne et qu’elle plaisait aux garçons, elle pouvait toujours utiliser ça à son avantage si le besoin d’en faisait ressentir. Thyri savait qu’elle n’avait pas besoin de poser plus de questions, et en effet, très rapidement Amélia lui fit un topo du « problème » et également de son plan. Effectivement, cela semblait très problématique au premier abord, et même ce piège elle doutait que cela fonctionne. Il a beaucoup d’autres choses à prendre en considération vu ce que tu me racontes, je pense. Déjà, a plupart des rapides sont également agiles, je pense qu’il pourrait venir à bout de ce piège assez facilement. Elle se tut quelques instants avant de rajouter Et ce trou, quelqu’un d’autre pourra tomber dessus avant c’est quand même un pari risqué je trouve. mis après tout, elle n’avait certainement pas son expérience. Certainement qu’Amélia aurait plus raison qu’elle, mais elle tenait malgré tout à donner son point de vue.

Malgré tout, ce ‘était pas en lui démontant sa théorie, sans rien apporter d’autre que cela allait marcher, qu’elles pourraient avancer. Par contre ce qu’on peut faire, c’est que je peux servir… disons d’appât. Si je suis avec lui, il sera logiquement sous forme humaine, non ? Est-ce que tu penses qu’en élaborant quelque chose dans ce sens on a une chance, ou il faut trouver de nouveau autre chose ? Elle se gratta un peu la tête avant de se passer une main dans ses longs cheveux. Et surtout, je suppose que tu as un délai pour l’exécution, ou pas du tout ? Chaque information était bonne à prendre histoire d’envisager le plus de possibilité viables possibles.


Revenir en haut Aller en bas
Dim 9 Oct - 15:57


Amelia Andersen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Gabriel Chevalier / Leif Helström ▹ PSEUDO : L.R. ▹ EMPREINTES : 329 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 22/03/2016 ▹ AGE DU PERSO : 33 ▹ LOCALISATION : Entre de lourds rideaux rouges de velours. ▹ HUMEUR : Toujours souriante, extravagante, et bondissante.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Une trousse à maquillage, des habits de rechange, un sac à main à la pointe de la mode, une paire de ballerines ppur changer les talons, un derringer chargé avec deux balles, une dague bien affutée, un flingue avec un silencieux, des jumelles, une tablette de chocolat, un peigne, des perruques en tous genres, ma folie et les poussières de mon optimisme.



Je n’aurais pas imaginé qu’elle aurait préféré une bière. Je la lui sort avec plaisir, mais en lui disant que l’alcool est dangereux pour la santé et de faire attention. Je viens vite aux faits, mon contrat, que j’explique en long et en travers. Je lui montre une photo de l’homme, ou plutôt, de la bête. Elle n’a pas l’air de le connaitre, elle me demande son âge. Je lui répond que je n’en sais rien, je sais jusqte qu’il est à l’université, mais je ne sais pas quel cursus, ni quelle année. Je continue en lui expliquant mon plan : piéger la bête et l’obliger à reprendre forme humaine. Thyri n’a pas l’air convaincue, et je trouve que son argument se tient : s’il est rapide, il est forcément un minimum agile et ce serait bête de se retrouver avec un autre loup. Il est vrai qu’avec de la réflexion, je me suis peut-être un peu emballée face à cette idée. Mais je ne vois d’autres moyen de l’immobiliser qu’un guêt-apens. Peut-être faudra-t-il que je recherche une autre forme de piège... J’hoche donc la tête et je part dans de nouvelles réflexions, mon pouce coinçant mon menton derrière mon index.

- Par contre ce qu’on peut faire, c’est que je peux servir… disons d’appât.

Je relève la tête vers elle, mon expression devient un peu sceptique. Je la laisse développer.

- Effectivement, tu pourrais servir d’appât, mais s’il est rapide, il y a des chances qu’il soit un traqueur, ou un apprenti traqueur.

Depuis enfant je connaissais comment s’organisait les meutes. Les légendes sur les Maudits, celles sur les morsures. Des récits que me racontait mon père pour faire de moi une bonne protectrice. J’espère que ton âme ne pleure pas trop de voir ta fille leur faire du mal, Markus.

- Ces loups sont faits pour êtres des éclaireurs et des pisteurs, c’est à dire qu’ils ont aussi un odorat plus développés. Peut-être est-ce parce que tu es jeune mais... j’ai déjà entendu plusieurs loups dire que je sentais la Mort. J’ai demandé à d’autres chasseurs, des vieux guerriers, ça leur aie déjà arrivé aussi. Les loups ont un moyen de savoir si on les chasse, contrairement à nous. Je met souvent du parfum, mais je suppose que face à un homme qui a fait travailler son nez, il te repérera tout de suite. À moins que tu lui donnes rendez-vous dans un endroit bondé, avec du vent, et que tu te couvres de la tête aux pieds d’eau de Cologne. Bref, un endroit difficile pour l’exécuter... Et avant même que tu te manifestes, Thyri, je sais que cela peut-être grisant de se mettre en danger, mais je ne t’autoriserais pas à faire ce dont à quoi tu penses sûrement. Il rameutera sûrement ses amis avant même que tu puisses lui cracher dessus.  

Mon visage voulait se montrer ferme. Hors de question qu’elle se présente comme chasseuse ouvertement devant lui afin qu’il le prenne en chasse, qu’elle se présente à lui comme un potentiel trophée. La réaction la plus logique d’un jeune loup serait d’appeler sa meute à l’aide, il flairerait sûrement le piège avant même que nous puissions dégainer.

- Pour ça que j’en reviens au piège. Si celui-ci n’est pas convaincant, nous devront sûrement trouver un autre système, comme une cage dont le système peut s’ouvrir qu’avec des petites mimines et pas des petites papattes ?

Pendant ce temps, je sort la tourte du four et commence à servir le repas.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 11 Oct - 14:50


Thyri Fredrikksen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Nicholas, Stein & Elias ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 62 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 03/09/2016

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:




Oui l’alcool était dangereux pour la santé, elle le savait pertinemment, mais une petite bière de temps en temps n’avait jamais tué personne, d’autant plus qu’elle était sportive, les calories et compagnie ingérées seraient très rapidement éliminées. Amélia n’avait pas tardé à lui expliquer son plan d’attaque ainsi que le souci qu’il y avait avec le Loup, la jeune femme avait très remarqué qu’il y avait des choses qui pouvaient mettre à mal le plan de son amie, et elle tenta de lui expliquer, tant pis si elle le prenait mal mais il fallait voir qu’il y avait des failles qui pouvaient donc comporter de gros risques pour la réussite de la mission. Elle proposa même de servir d’appât ayant une vague, trop vague, idée derrière la tête.

Effectivement, tu pourrais servir d’appât, mais s’il est rapide, il y a des chances qu’il soit un traqueur, ou un apprenti traqueur. Elle haussa les épaules, c’était un risque, mais après tout elle ne voyait pas ce que cela changeait à son idée, elle préféré cependant ne pas reprendre la parole immédiatement et laisser Amélia expliquer ce qu’elle avait à dire ce n’était pas très poli de couper la parole de toute façon…. Elle acquiesça doucement, lui montrant qu’elle comprenait bien tout ce qu’elle disait. Elle fronça par contre les sourcils sur l’odeur, elle n’avait pas l’impression de sentir la mort… personne ne lui avait jamais dit ça par ailleurs. Et de toute manière, ce n’était pas comme si elle tuait régulièrement, elle avait déjà fait des victimes, mais un bien moins grand nombre de la famille Fredrikksen ou bien encore qu’Amélia elle-même, normal, ils n’avaient même pas le même âge. Elle soupira doucement lorsqu’elle comprit que son amie n’était pas du tout chaude pour son idée, dommage, elle, elle lui plaisait franchement bien ! Elle se passa une main dans les cheveux avant de finalement répliquer doucement Oui c’est une bonne idée, mais… je maintiens, il faut être certaine qu’il sera seul… Et quand je parlais servir d’appât, je pensais plutôt à quelque chose comme ça. L’inviter à lui faire faire un tour du bois. En tête à tête… et après il faut que tu trouves un moyen pour l’avoir en sachant que je ne pourrai pas être armée. L’emmener vers le trou, tomber dedans avec lui pourrait être une solution. Il ne prendrait certainement pas le risque de se transformer, n’est-ce pas ? Elle lui fit un petit sourire avant de continuer Comme ça, tu peux fuir s’ils arrivent en meute d’un coup et moi je paraitrai toujours innocente. Elle la regarda quelques instants dans les yeux avant de souffler Mais c’est risqué et un peu bancal. Il nous manque à l’une et à l’autre quelque chose… mais quoi ? Elle secoua un peu la tête avant de soupirer Sans compter cette histoire d’odeur de morts et compagnie…. Elle prit plusieurs gorgées de sa boisson et tenta de réfléchir au petit élément qui devait manquer pour que tout marche comme sur des roulettes, le souci, c’est que pour l’instant, elle ne voyait pas trop ce qu’elle pourrait ajouter d’autres, malheureusement.


Revenir en haut Aller en bas
Dim 23 Oct - 15:46


Amelia Andersen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Gabriel Chevalier / Leif Helström ▹ PSEUDO : L.R. ▹ EMPREINTES : 329 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 22/03/2016 ▹ AGE DU PERSO : 33 ▹ LOCALISATION : Entre de lourds rideaux rouges de velours. ▹ HUMEUR : Toujours souriante, extravagante, et bondissante.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Une trousse à maquillage, des habits de rechange, un sac à main à la pointe de la mode, une paire de ballerines ppur changer les talons, un derringer chargé avec deux balles, une dague bien affutée, un flingue avec un silencieux, des jumelles, une tablette de chocolat, un peigne, des perruques en tous genres, ma folie et les poussières de mon optimisme.



J’écoute la jeune femme détailler son idée pendant que je coupe la tourte et la sert sur les assiettes. Oui, c’est vrai que son plan n’est pas mauvais. Mais à cause de cette fameuse odeur que trimballe les chasseurs, toutes nos stratégies tombent à l’eau. Il est primordial de d’abord l’isoler, car si un loup seul n’est pas le plus dangereux, nous n’aurions aucune chance face à une meute, ou du moins s’il était accompagné de ses amis. Car de même avec l’histoire du piège, il pourrait se faire délivrer par des mains extérieures que les siennes et garder sa forme lupine. Je me masse le hait dU crâne. J’aime pas trop disserter sur des plans carabiné, je suis du genre à faire au feeling mais il fallait avouer que ma technique habituelle avait déjà échoué, sinon je ne serais pas là avec Thyri.

- Il est bien de supposer qu’effectivement il pourra appeler sa meute si jamais il a des soucis. C’est bien là le principal problème avec ces créatures, tu attaques l’un d’entre eux et tu as tous ses potes sur le dos. Pour ça qu’il va falloir faire vite.... Très vite. Bon à la limite on va rester sur nos idées, l’appât est pas trop mal. À la limite, ce qu’on devrait faire, c’est plutôt lui faire miroiter qu’il pourra buter une chasseuse sous ses crocs. Il m’avait l’air assez fanfaron quand je l’avais observé, la fougue de la jeunesse semble-t-il...

Je souris d’une drôle de grimace, entre l’attendrissement et l’ironie.

- On pourrait l’attirer vers la cage ainsi ? On lui fait croire que tu es une jeune chasseuse idiote qui n’a pas repéré sa nature lupine, que tu n’es pas armée, il te suivra sûrement tout seul pour se vanter auprès de ses copains. Sauf que tu auras évidemment caché ton arc au préalable. Et après on fera en sorte de le piéger pour qu’il se dirige vers la cage, ou le trou, j’avoue j’y réfléchi encore.

Je m’attaque à la tourte que je mâchonne pensivement.

- Je t’avoue que plus j’y réfléchis, plus je trouve que je me perd dans cette stratégie. Il est vrai, peut-être qu’il manque un truc mais moi-même j’arrive pas à mettre le doigt dessus. J’ai envie de me poser sur cette petite base, et si on se rate ou on doit fuir, tant pis. C’est pas comme si on m’avait mis une deadline. Mais plus je me met de temps, moins je serais payée, évidemment...
Revenir en haut Aller en bas
Dim 30 Oct - 9:22


Thyri Fredrikksen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Nicholas, Stein & Elias ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 62 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 03/09/2016

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Est-ce qu’elles avançaient ? Elle n’en était franchement pas sûr, mais au moins elles y voyaient un peu clair sur ce qu’elle pouvait faire ou pas, là où était les limites et deux points de vue en vaut toujours mieux qu’un, c’était juste logique pour lui. Il se gratta un peu la tête tout en écoutant ce qu’avait la femme à dire. Leur souci principal était donc que vu qu’il devait mourir sous forme humaine, il avait le temps, très probablement d’appeler sa meute à la rescousse ou cette dernière ne soit pas loin lorsqu’elles voudraient commettre leur forfait. Elle grimaça à l’idée, qui était bonne en soit mais…. Mais cela risquait de briser sa couverture s’il parlait trop et elle n’en avait absolument pas envie.

C’est un peu risqué de se dire qu’il viendra seul, sans en parler à quelqu’un non, Amélia ? J’aimerai être certaine de pouvoir préserver mon anonymat parmi eux, autant que possible et là c’est un peu tendre le bâton pour se faire battre je trouve. Elle fronça les sourcils et tenta de réfléchir quelques instants. Par contre je pourrai faire la fille totalement débile à qui un chasseur a promis quelque chose, ou qu’il courtise. S’il pose des questions, je pourrai lui parler d’un faux plan et lui montrer un trou… et compagnie, mais là encore ça me semble bancal comme idée.

Elle prit un peu de tarte qu’elle mangea plus distraitement qu’autre chose tout en cherchant quelque chose d’autre. Elles ne devaient pas être très loin de la vérité, du point où elles réussiraient, mais il leur manquait un petit quelque chose. Thyri se racla finalement la gorge avant d’avoir une autre idée.

Ou sinon, quelque chose de plus risqué. Je lui dis que je l’ai vu se transformer en forêt et que je veux qu’il me transforme, ou une connerie de ce genre en flattant son égo. S’il en a tant que ça ne devrait pas être trop difficile…. Le tout ça serait de faire en sorte qu’il n’essaye pas réellement de me transformer et de me prendre au mot, mais je suppose… qu’ils ont l’habitude d’avoir des genres de groupie depuis la révélation d’Avyn, non ?

Mouais, gamine, c’était pas encore ça. Elle soupira doucement et finalement continua à manger. Après quelques bouchées elle reprit finalement la parole :

Sauf que si on rate, il aura nos odeurs et ma tronche, saura qu’il peut me trouver à l’université et ce n’est pas franchement une option qui me plait énormément Amalia, je dois l’avouer. Je préfère donc qu’on ait une base solide et sûre, voire même un plan B avant de faire quoi que ce soir.

Il secoua doucement la tête avant de soupirer, de bailler doucement, avant de s’étirer.

Ou sinon je lui propose un rendez-vous dans l’université la nuit tu vois genre une excursion cheloue… et tu le butes là-bas, de loin… mais là encore, ce n’est pas forcément très exploitable.


Revenir en haut Aller en bas
Lun 5 Déc - 15:04


Amelia Andersen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Gabriel Chevalier / Leif Helström ▹ PSEUDO : L.R. ▹ EMPREINTES : 329 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 22/03/2016 ▹ AGE DU PERSO : 33 ▹ LOCALISATION : Entre de lourds rideaux rouges de velours. ▹ HUMEUR : Toujours souriante, extravagante, et bondissante.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Une trousse à maquillage, des habits de rechange, un sac à main à la pointe de la mode, une paire de ballerines ppur changer les talons, un derringer chargé avec deux balles, une dague bien affutée, un flingue avec un silencieux, des jumelles, une tablette de chocolat, un peigne, des perruques en tous genres, ma folie et les poussières de mon optimisme.



Je regarde mon assiette et j’essaie de réfléchir. C’est pas mon genre les plans ultra-carabinés, j’avoue qu’en général je me base sur mon expérience et mon intuition. Mais je fais bien de parler à Thyri, elle pense a des détails intelligents. J’aurais pu tomber dans une cuve d’Eau de Cologne, face aux narines d’un potentiel traqueur j’ai beaucoup moins de chance de cacher ma véritable odeur. Je mâchonne ma bouchée en me régalant. Je suis toujours aussi douée en cuisine. Une parfaite femme à marier à vrai dire. Sauf que je pense que je tuerais mon mari en lui arrachant la tête pour le bouffer.

- Je pense que si tu l’abordes, tu risques effectivement ta couverture. Si des témoins constatent que tu es la dernière à lui avoir parlé, les doutes porterons sur toi. Même si j’avoue, l’idée d’une fan de Twilight me fait bien rire.

J’éteint mon sourire jovial et je soupire. J’en ai marre de ce casse-tête chinois.

- Plus j’y pense, plus je me dit qu’il faudrait juste l’enfermer quelque part afin qu’il ne puisse plus s’enfuir. Un lieu désaffecté, isolé, mais où on puisse le piéger.

Je crois que je commence à tenir un truc. Plutôt que de le choper en forêt, pourquoi pas en ville tout simplement ?

- En ville il sera plus difficile pour lui de muter. J’ai observé ses fréquentations, il sort souvent avec ses amis dans un bar près des docks. On peut y aller et observer les environs, puis voir comment à deux on peut le diriger. Et si jamais tu veux toujours garder ton idée de l’appât, ce sera plus facile de l’isoler dans un bar bondé, car tu ne seras qu’une fille parmi la foule, et de plus ton odeur sera plus facilement masquée grâce à celle des gens alentours.D’ici là je pourrais commencer à l’attaquer pour qu’il se dirige sur les quais. Y’a un hangar pas loin - je le savais car Lars avait déjà organisé des trafics dedans - on pourra l’y entrainer et le coincer. D’ici là on pourra installer divers pièges pour qu’il reste sous sa forme humaine, ou du moins, ne pas lui laisser de répit pour muter.

J’essaie de réfléchir. L’idée est encore floue, mais elle me plait bien. Je regarde Thyri d’un air interrogateur.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 6 Déc - 21:29


Thyri Fredrikksen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Nicholas, Stein & Elias ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 62 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 03/09/2016

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Elles ramaient, c’était le cas de le dire. Rien de ce qu’elles trouvaient était réellement intéressant. Elle soupira, doucement avant de se passer une main dans ses cheveux tout en écoutant la réponse de son amie. Effectivement, les soupçons se porteraient peut-être vers elle, mais il y aurait certainement bien un moyen de leur faire comprendre qu’ils se trompaient, elle aurait pu le faire, probablement sans trop souci, s’il n’y avait pas eu cette odeur de mort… quoique… si le loup mourrait, il y aurait une raison pour laquelle elle puerait cette odeur

On t’a informé si la mort d’un loup et d’un humain avait la même odeur ? elle soupira doucement avant de continuer mais tu as raison, il vaut mieux ne pas cramer ma couverture, ça serai trop dommage !

Elles n’avançaient pas et c’était rien de le dire. Thyri fronça doucement les sourcils lorsqu’elle parla simplement de l’enfermer. Effectivement c’était une solution, mais il faudrait un endroit qui pourrait résister à la force d’un loup, autrement dit les toilettes du premier clampin venu n’irait pas. La jeune femme acquiesça lorsqu’elle parla de la ville, effectivement face à beaucoup de monde peut-être qu’il n’oserait pas, ou qu’il ne pourrait pas pour une quelconque raison !

Ses amis sont des loups ou des humains ? demanda-t-elle en premier les docks me paraissaient bien, surtout s’il traine par là, mais il ne faut pas oublier que ça sera sûrement plus simple pour lui de nous échapper dans ce genre de lieu je pense. Il est plus rapide, plus agile que nous, il doit bien connaitre l’endroit également…. elle remit en place sa tignasse rousse avant de continuer j’aime beaucoup ton idée, mais cela reste quand même risqué. Il y a toujours du monde sur les Docks, on va sûrement se faire repérer en moins de temps qu’il le faut pour dire ouf. Le plus simple, serait presque de l’abattre dans le bar. Tu vois, je me débrouille pour qu’on aille dans un coin ou tu ne pourras pas le rater. Tu te planques dans un endroit où on ne peut pas te voir et BANG dans la cervelle ! Il tombe, effet de foule, cris et compagnie, tu peux partir sans souci… et moi je serai le témoin choqué et en larmes.

Elle haussa les épaules, c’était simple dit comme ça, mais à faire c’était probablement beaucoup plus complexe, remarque…. Dans une foule de gens bourrés, si elle tirait vite e se cachant dans un angle cela devait être tout à fait faisable. Il faudrait juste qu’elle trouve les bonnes positions… Elle regarda Amélia sans trop savoir quoi rajouter, se mordillant doucement la lèvre, peut-être qu’au final elles se prenaient un peu trop la tête depuis le début et quelque chose de simple comme ça irait.

A la limite pour plus de crédibilité tu lui tires dessus, j’hurle… tu me colles une balle dans la jambe si possible. Les bras je m’en sers pour tirer, si je boite c’est moins grave. On pourrait faire passer ça pour… un genre de nouveau groupuscule qui n’aime pas les liaisons entre humains et loups, mais je pars peut-être un peu trop loin dans mes délires. Tu en penses quoi ?



Revenir en haut Aller en bas
Ven 30 Déc - 22:18


Amelia Andersen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Gabriel Chevalier / Leif Helström ▹ PSEUDO : L.R. ▹ EMPREINTES : 329 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 22/03/2016 ▹ AGE DU PERSO : 33 ▹ LOCALISATION : Entre de lourds rideaux rouges de velours. ▹ HUMEUR : Toujours souriante, extravagante, et bondissante.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Une trousse à maquillage, des habits de rechange, un sac à main à la pointe de la mode, une paire de ballerines ppur changer les talons, un derringer chargé avec deux balles, une dague bien affutée, un flingue avec un silencieux, des jumelles, une tablette de chocolat, un peigne, des perruques en tous genres, ma folie et les poussières de mon optimisme.



J’écoute les réactions de Thyri par rapport à ma nouvelle idée. Je crois qu’effectivement on tient un truc, du moins la jeune fille me donne la base du genre de plan qui me plait bien : simple et efficace. Non, je ne savais pas qu’un humain et un loup mort avaient pour eux la même odeur, et lui signale que c’est un élément qui pourrait nous être utile. Elle avait tout à fait raison au final qu’il pourrait nous échapper dans les docks. Donc oui, j’approuve l’idée de le flinguer dans le bar, de faire passer ça éventuellement pour un règlement de compte, avec témoin à l’appui. Je réfléchis tandis que je finis mon repas. À vrai dire je ne sais pas si faire ça de manière visible est vraiment une bonne idée. De plus je n’ai pas vraiment envie de blesser ma compagne, si elle a besoin de courir pour s’échapper, elle fait comment ?

- Et si tout simplement on attendait qu’il soit dans un endroit du bar où il sera forcément seul isolé ?

Je la regarde, un sourire amusé. Oui j’ai une bonne idée de merde.

- Y’a bien un moment où il ira faire caca à force de boire des bières et de manger, n’est-ce pas ?

Mon sourire s’élargit et se fait hilare.

- J’ai qu’à l’attendre et le buter avec un silencieux sur la cuvette des chiottes. Comme ça pas de risque qu’il se barre à moins qu’il prenne le risque de s’enfuir avec la merde au cul.

J’avoue que plus mes assassinats peuvent être ironiques, plus j’aime les exécuter.

- Donc voilà comment on va procéder. Tu n’as qu’à te rendre au bar avec une copine, elle te servira de couverture. Tu repères le mec, tu l’abordes comme une jeune femme de ton âge ferait car il est beau garçon... Moi je me planque dans les toilettes des mecs. Genre, je condamne des toilettes en mettant un faux panneau hors-service et je me cache dedans, et si jamais il part aux toilettes tu me le dis. Je propose que je fasse un repérage dans ce bar afin d’être sûr qu’il ira dans la cabine que je veux. Au pire, s’il va juste pisser, je lui tire une balle de là, et il est mort. Le mieux serait quand même que je l’agresse à l’arme blanche, mais c’est plus risqué car il pourra s’enfuir, même avec sa knacki ball entre les mains et le froc sur les chevilles. Pour le reste... je suis une pro. Je saurais me débrouiller pour couvrir mes traces... Qu’en penses-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Sam 31 Déc - 16:38


Thyri Fredrikksen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Nicholas, Stein & Elias ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 62 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 03/09/2016

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Trouver un plan, simple et efficace, cela ne devait quand même pas être très compliqué, n’est-ce pas ? Elle sentait qu’elles approchaient du but, qu’elles tenaient enfin quelque chose qui semblait vraiment concret, il n’y avait plus qu’à affiner tout cela. La nouvelle phrase d’Amelia lui fit hausser un sourcil… Oui isolé dans un bar c’était quand même un peu compliqué non ? Non… car la plus âgée avait sa petite idée derrière la tête. Thyri la regarda un peu perplexe, il faut bien l’avouer :

Heu oui, je suppose qu’à un moment donné il sera bien obligé… mais s’il fait avant de partir ou qu’il préfère se retenir jusqu’à ce qu’il rentre ? Mais en théorie oui, il sera bien obligé !

Elle pouffa un peu en entendant son idée c’était vraiment… est-ce qu’il y avait un mot adéquat pour parler de ça ? Non, il ne pensait pas vraiment… Elle se passa une main dans les cheveux avant d’acquiescer doucement, essayant de voir s’il y avait des failles dans le plan de son amie. Mais cette fois-ci elle avait quand même moins à redire. Elle imaginait très bien la situation cocasse et cela la faisait franchement marrer. Elle arriva néanmoins à se reconcentrer, du moins juste assez pour pouvoir soulever plusieurs points qui lui semblaient intéressants.

Pour l’instant, je me demande juste comment tu peux être certaine qu’il ira aux chiottes et surtout… tu sais tu auras beau avoir une entrée condamnée, certains viendront quand même et si le gérant du bar voit ça ? elle haussa un peu les épaules en grimaçant. Enfin on peut toujours faire un repérage parce qu’effectivement, ton idée est vraiment monde et me parait efficace si on est sures de nous pour les quelques points que je viens de te citer.

Elle se tut quelques instants, ce bar devait bien avoir des habitués, qui connaissaient donc des patrons… du coup condamner une toilette allait forcément faire jaser selon elle. Il devait bien il y avoir une méthode pour éviter ce genre de choses mais quoi ? Elle n’en avait pour l’instant aucune idée.

Au pire, je peux l’entrainer aux toilettes pour une raison ou pour une autre. Enfin surtout pour une… mais du coup … cela ne résout quand même pas tous les soucis. Mais je te laisse le tuer tu lui fouts une balle, j‘hurle à la mort, tu pars par une fenêtre, s’il y en a une dès que les premiers témoins arrivent. Ou alors tu ne mets pas de silencieux, ça fera probablement assez de bruit pour qu’on entende le coup de feu et toi tu fuis dès que t’as tiré, ça te laisse quelques instants… mais voilà, le premier souci reste et demeure quand même toujours.

Elle se passa une main dans les cheveux avant de grimacer un peu.

A moins que l’on se débrouille pour souiller assez le sol… avec une fuite ou autre quelque chose qui oblige le bar à mettre ce panneau. Du coup si je l’attire là-bas ça ne fera pas suspect, si on veut être seuls, isolés….

Elle se tut et cette fois regarda son amie en l’attente d’une réponse, d’un commentaire.


Revenir en haut Aller en bas
Ven 20 Jan - 23:08


Amelia Andersen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Gabriel Chevalier / Leif Helström ▹ PSEUDO : L.R. ▹ EMPREINTES : 329 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 22/03/2016 ▹ AGE DU PERSO : 33 ▹ LOCALISATION : Entre de lourds rideaux rouges de velours. ▹ HUMEUR : Toujours souriante, extravagante, et bondissante.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Une trousse à maquillage, des habits de rechange, un sac à main à la pointe de la mode, une paire de ballerines ppur changer les talons, un derringer chargé avec deux balles, une dague bien affutée, un flingue avec un silencieux, des jumelles, une tablette de chocolat, un peigne, des perruques en tous genres, ma folie et les poussières de mon optimisme.



Plus j’écoute Thyri et je me dis que pour une jeune fille de son âge elle est trop raisonnable. Ou peut-être qu’elle est juste plus mature que moi, c’est triste. En même temps, elle s’est mariée si jeune... Moi je l’aurais pas fait car... Quoi, comment ça j’ai déjà dis que j’arracherais et boufferais la tête de mon mari après la nuit de noces ? Je radote dans ma propre tête, c’est terrible. Passé l’étonnement, ça à l’air de la faire rire finalement. Je ricane en coeur avec elle, non, vraiment, j’adore cette idée. Mais elle se pose toujours trop de question. L’expérience m’a appris que plus tu prévois, plus tu es déstabilisé en cas de problèmes. Il est vrai que ses questions sont pertinentes, mais moi-même j’y ai un peu réfléchis. Je m’empresse donc de lui répondre :

- Pour l’instant, je me demande juste comment tu peux être certaine qu’il ira aux chiottes et surtout… tu sais tu auras beau avoir une entrée condamnée, certains viendront quand même et si le gérant du bar voit ça.
- C’est vrai, tu as complètement raison. Mais contrairement à nos idées précédentes, nous avons le droit de nous rater. Tu peux très bien revenir dans le bar et refaire la fille intéressée - ça rendra même ton rôle encore plus crédible - tandis que moi je passerais ma vie à entendre des mecs pisser leurs bières... Tant que je ne me fais pas repérer dans la cabine condamnée, tout ira bien. Donc si ce n’est pas lors du premier soir, ce sera lors d’un autre. Je doute que le gérant ira voir, si ce n’est que le temps d’une soirée, les gens vont pas trop se poser de question sur pourquoi les toilettes sont condamnés ce soir. Et si le gérant vient, il posera la question à ses employés, enfin ce sera pas notre problème...

Mais il vrai qu’il manque quelque chose, un je ne sais quoi de différent. Mais elle trouve quand même mon idée bonne, je la remercie du compliment avec un franc sourire. Comme quoi, mon grain de folie est parfois proche du génie.

- Au pire, je peux l’entrainer aux toilettes pour une raison ou pour une autre. Enfin surtout pour une… mais du coup … cela ne résout quand même pas tous les soucis.
- Pas besoin, le but est qu’il y aille tout seul comme un grand. Mais on peut toujours utiliser ça en dernier recours, mais je ne sais pas si ça marchera s’il est du genre à ne pas trop fricoter avec des humains... Donc vaut mieux compter sur son colon que sur ton sex-appeal, Thyrichou.
- Mais je te laisse le tuer tu lui fous une balle, j‘hurle à la mort, tu pars par une fenêtre, s’il y en a une dès que les premiers témoins arrivent. Ou alors tu ne mets pas de silencieux, ça fera probablement assez de bruit pour qu’on entende le coup de feu et toi tu fuis dès que t’as tiré, ça te laisse quelques instants… mais voilà, le premier souci reste et demeure quand même toujours.
- Le but justement c’est de ne pas laisser un cadavre trop exposé. C’est là mon principal souci, ce sera de l’évacuer rapidement. Je pense qu’il sera important de faire un repérage sur le coup. Je recouvrirais le corps avec un sac pour éviter qu’il laisse trainer du sang partout, faudra bien tout nettoyer. Mais ça je sais faire, t’inquiètes. À force de flinguer j’sais pas combien de gars  gênants pour le Boss, j’ai la main. Faudra juste que tu me donnes peut-être un coup de main pour le sortir. Mais faut vraiment pas qu’ils trouvent le cadavre sur le trône. Je prendrais une voiture pour l’emmener reposer en paix dans la forêt.

Déjà qu’il a eu une mort ridicule, on va pas enfoncer le clou et lui donner une sépulture plus classe. Comme ça, il ira rejoindre son Valhalla, après je ne lui garanti pas que ses copains morts ne se foutent pas de sa gueule.

- Est-ce que tu veux une autre part de tourte, ou on passe au dessert ? J’ai fait une excellente tarte aux pommes...
Revenir en haut Aller en bas
Dim 22 Jan - 14:55


Thyri Fredrikksen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Nicholas, Stein & Elias ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 62 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 03/09/2016

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Elle essayait de faire en sorte que tout se passe bien pour elles lorsqu’elles seraient en mission. Peut-être qu’elle réfléchissait trop, mais c’était plus fort qu’elle. Elle ne pouvait pas s’en empêcher. Il fallait qu’elle maitrise tout, ou du moins un maximum. Elle acquiesça doucement, il est vrai qu’elles pouvaient se rater avec cette méthode sans que cela paraisse trop suspect. La jeune femme soupira doucement, s’amusant du bout du doigt avec une de ses mèches de cheveux. Les explications d’Amélia la satisfirent, mais il n’empêcha qu’elle avait l’impression qu’elles laissaient là quelque d’importants, qu’elles oubliaient un détail !

D’accord, je te fais confiance sur ça, et effectivement on pourra sûrement reprendre cette astuce jusqu’à ce qu’elle marche ! Mais si je le drague plusieurs fois, est-ce qu’il ne risque pas de trop m’aborder à la faculté ? En soit ce n’était pas gênant, mais elle n’avait pas confiance en ces Loups et de ce qu’ils étaient capables de faire. Enfin, je me débrouillerai, à la limite ça sera plus crédible qu’autre chose !

Elle lui proposa donc d’emmener le Loup directement dans les toilettes, ainsi son amie pourrait l’achever comme elle le souhaitait et elle, pauvre étudiante, ne serait qu’un pauvre témoin hystérique. Crédible, elle considérait que cela l’était. La réplique suivante de sa camarde la fit légèrement grimacer, pourtant elle savait que la plus âgée avait totalement raison. Elle acquiesça donc pour lui montrer qu’elle était totalement d’accord ! Par contre, elles ne voyaient pas le déroulement « des choses » de la même façon. L’étudiante acquiesça de nouveau doucement, elle trouvait sa propre idée bonne, mais visiblement ce n’était pas trop le kiffe d’Amélia, dommage. Elle aurait bien voulu tester ses talents d’actrices, ça serait donc pour une prochaine fois, elle n’aurait qu’à prendre son mal en patiente, cela ne devait pas être bien compliqué !

Le souci, c’est que si je t’aide… après je sentirai la mort… c’est bien ce dont tu as parlé la dernière fois non ? Et à la faculté, il doit bien il y avoir d’autres Loups… s’ils savent que je l’ai dragué, il y aura forcément une très grosse relation de cause à effet.

Elle inclina un peu la tête sur le côté, cherchant un autre moyen sans trop se mouiller. Après tout, se faire repérer maintenant serait une très mauvaise idée, et vu ses études, elle ne pouvait pas croiser de morts tous les jours. Il fallait donc qu’elle soit prudente.

Je veux bien une autre part de tourte ! ajouta-t-elle rapidement avant de continuer sur un sujet quand même plus sérieux Ce que je te propose, c’est qu’on aille voir déjà les lieux. On pourra ainsi mieux voir ce qui sera possible ou pas, non ? Comme ça on pourra voir comment transporter le corps, où il faudrait se garer et toutes ces petites choses ! Je pense que c’est ouvert toute la journée, donc on pourra faire un petit tour après le repas, tu en penses quoi ? C’est mieux que des suppositions, non ?

Peut-être pas, mais au moins après, elles pourraient faire réellement un plan. Bien entendu si Amanda avait besoin d’elle, elle se mouillerait… d’ailleurs, il allait falloir qu’elle trouve un petit boulot ou une occupation qui puisse expliquer qu’elle sente la mort. Peut-être en aidant bénévolement à l’hôpital… ou s’en s’occupant des animaux blessés dans ses associations, en travaillant dans une SPA, avec les chiens euthanasiés et compagnie, il y avait de quoi faire. Oui, cela lui semblait une excellente idée ; maintenant il ne lui restait plus qu’à avoir la réponse de son amie à ce sujet !


Revenir en haut Aller en bas
Jeu 23 Fév - 16:19


Amelia Andersen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Gabriel Chevalier / Leif Helström ▹ PSEUDO : L.R. ▹ EMPREINTES : 329 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 22/03/2016 ▹ AGE DU PERSO : 33 ▹ LOCALISATION : Entre de lourds rideaux rouges de velours. ▹ HUMEUR : Toujours souriante, extravagante, et bondissante.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Une trousse à maquillage, des habits de rechange, un sac à main à la pointe de la mode, une paire de ballerines ppur changer les talons, un derringer chargé avec deux balles, une dague bien affutée, un flingue avec un silencieux, des jumelles, une tablette de chocolat, un peigne, des perruques en tous genres, ma folie et les poussières de mon optimisme.



Des fois je trouve Thyri adorable. Oui, peut-être qu’il allait l’aborder mais ce n’était pas problématique en soi puisqu’il n’allait plus vivre très longtemps de toute façon. C’est ce que je lui ai a peu près répondu dans un sourire plaisantin. Thyri devait être de ces femmes dont le coeur était pris par la Mort depuis qu’elle avait perdu son mari. Sinon elle n’en aurait sûrement pas gardé le nom. Par la suite le plan commence à être assez pointu pour qu’on commence les opérations. Voici juste le dernier grain de sable : l’odeur. Thyri devait pouvoir continuer ses études tranquillement, elle n’était pas encore une demi vieille-peau comme moi. En gros, il valait mieux qu’elle touche pas au cadavre. Au pire l’odeur de sang devrait s’incruster de manière égale sur tout le monde. Mon principal problème serait de faire sortir le cadavre toute seule des toilettes. Mais évidemment ceci dépendrait principalement de la configuration de la pièce. S’il n’y a aucune porte extérieure ou aucun soupirail assez large, c’est foutu. Je grommelle intérieurement. Comme je ne suis pas passe-muraille et que je ne peux pas me trimballer avec un cadavre dans les bras, il me faut un plan B. Surtout que l’odeur de sang frais risquerais d’alerter ses mais... Mais oui ! L’odeur ! Je pourrais retourner ça contre eux.

- Thyri, en aucun cas tu toucheras au corps. Cela conservera ton alibi. Si jamais en arrivant on a aucun moyen de m’assurer une fuite efficace sans passer par le bar en question, je ferais en sorte que le sang coule assez pour alerter ses amis loups. Avant ça, je serais déjà partie. Ce seront eux qui découvriront le corps grâce à l’odeur de sang frais, et comme il se douteront que c’est l’oeuvre d’un chasseur, je doute qu’il essayeront de faire appel aux flics. Les loups n’aiment pas qu’on se mêlent de leur affaires, ils verront direct avec leur Alpha. Tu n’auras qu’à faire ta jeune fille normale, et tu demanderas au bout d’un moment s’il est pas tombé dans la cuvette, ou une autre blague nulle. Et tu verras, le lendemain il aura eu un accident de moto parce qu’il avait trop bu.

C’était toujours comme ça quand un humain mourrait à cause des loups ou les loups à cause des chasseurs. Mon père est mort et ma soeur portée disparue à cause d’un accident en mer. C’est drôle, hein ? Je ressers Thyri comme quand elle me l’a demandé, puis j’acquiesce pour un repérage. Nous ferons ça ce soir, en espérant pas croiser notre cible.

- Bien prend une jolie robe, ou sinon je t’en prête une. Ce soir, c’est un petit verre entre filles dans un bar sur les Docks. Ça te dis ?

J’élargit mon sourire tandis que je me sert une énorme part de tarte aux pommes. Je lui propose de rester à la maison en attendant la soirée, si jamais elle n’a pas cours. J’ai pleins de DVD de Disney. J’ai pas de jeux de société car pas d’amis pour jouer avec. En général les gens de mon entourage meurent trop rapidement pour leur proposer une partie de Uno. Au bout d’un moment je pars enfiler une robe toute simple, rose poudrée, avec un joli pull cache coeur qui se noue sous la taille. Je sors une perruque blonde bouclées et je me fait un maquillage doux et ingénu. J’essaie de me rajeunir un peu parce que une femme de mon âge avec une jeune pervenche serait peut-être un peu étrange. On a pas assez le même visage pour me faire passer pour sa grande soeur. Oh, je n’ai qu’à dire que je suis sa cousine. J’attends Thyri et nous nous mettons en route pour le bar. Je ne prend pas la voiture car cela serait suspect de revoir la même dans quelques jours alors qu’un mec est crevé sur les chiottes. Le bar est bondé, comme chaque soir, mais moins qu’à l’heure de pointe, où se trouve généralement Speedy Gonzales. C’est comme ça que je l’ai surnommé. D’ailleurs j’ai appelé ce contrat Objectif Speedy Gonzales. Au bout d’un moment je décide d’aller aux toilettes des hommes. Je croise un type avec sa saucisse à la main, qui me regarde, incrédule. Je fais la femme gênée qui s’est trompée de côté. Durant ce bref coup d’oeil, j’ai pu apercevoir deux cabines et deux urinoirs. Pas de porte. Pas de soupirail. Pas d’ouverture. Et merde.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 28 Fév - 19:47


Thyri Fredrikksen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Nicholas, Stein & Elias ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 62 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 03/09/2016

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Elles devaient penser à tout, si bien qu’elles émettaient beaucoup d’hypothèses, de choses auxquelles penser ! Le plus compliqué était probablement que la jeune chasseuse ne devait pas toucher de corps pour ne pas que l’odeur de meurt s’empreigne trop en elle. Elle ne savait pas trop comment ça marchait exactement donc il fallait faire très attention ! Alors qu’elle était en pleine réflexion sur comment aider son amie avec le cadavre Amélia reprit soudain la parole. Elle fronça un peu les sourcils, mais acquiesça doucement tout en se passant une main dans les cheveux. Elle voyait tout à fait ce qu’elle voulait dire, cela lui semblait le plan franchement parfait. Pour elle, s’était donc bon, elle serait totalement hors de cause, mis pour Amélia, il fallait être certain qu’elle ne risquerait rien et que le plan marcherait parfaitement. Elle se racla donc la gorge, cherchant comment formuler ces questions, ces idées.

ça marche pour moi, ça me semble le bon plan, mais pour toi. Il faudra se débrouiller pour masquer ton odeur  sinon ça serait trop risqué pour toi… mais, il faut aussi s‘assurer que tu ais une réelle sortie de secours ! Elle se tut quelques instants avant de recommencer. Pour finir de tout élaborer je te disais donc, qu’il faut aller faire un tour là-bas pour être certaines que toutes nos hypothèses puisses être réalisées sans souci.

Pas besoin d’en dire forcément beaucoup plus. Tout se vérifierait assez rapidement ! Après elles pourraient profiter de leur soirée et remettre la mission à très bientôt donc. S’il était jeune, ce loup sortirait probablement le week-end voire même le jeudi soir. Bientôt, Amélia serait libérée de ce contrat, elle en était certaine ! La jeune femme lui sourit lorsqu’elle lui dit de prendre une jolie robe, même si elles avaient tout l’après-midi devant elle, il serait probablement plus pratique pour elle de lui emprunter une robe. Retourner chez elle et compagnie prendrait probablement un peu trop de temps, et elle n’avait pas envie de dire où elle allait à ses parents. Elle se remit à manger quelques bouchées lorsque son amie la resservit avant de finalement reprendre la parole

Merci ! Et si ça ne te gêne pas, je pense qu’il vaut mieux que tu me prêtes une robe, ça sera le plus simple. Ou au pire, j’y vais comme ça, je ne suis pas la plus élégante, mais je n’ai pas trop l’air d’un sac non plus !

Ca serait surtout à la prochaine sortie qu’elle aurait besoin d’être bien apprêtée, si elle voulait attirer les regards des hommes sur elle, surtout celui de ce Loup Noir. La fin de l’après-midi passa assez rapidement, tandis qu’elle se préparait en changeant juste de robe, se remaquillant et se recoiffant, Amélia, elle changeait totalement de visage ! Elles partirent à pied jusqu’au bar qui était bondé –comme d’habitude-. Il y avait tellement de bruit qu’il était difficile d’entendre les conversations. Parfait ! Elles commandèrent chacune une boisson et bientôt Amélia partit aux toilettes pour en revenir avec sa tête des mauvais jours quelques minutes plus tard. Elle n’avait pas besoin d’en dire plus : c’était mal barré. Il ne devait pas il y avoir de sortie. Il allait falloir qu’elles trouvent une autre solution, mais pour l’instant elle séchait totalement, comme pour se donner du courage, elle but son verre cul sec !

Tu veux pas qu’on aille faire un tour dehors, il fait super chaud ici !

Ainsi elles pourraient faire le tour de l’établissement… avec un peu de chance, une solution miraculeuse arriverait, sinon…
… Oui dehors on sera bien toutes les deux. Il n’y a pas trop de monde…

Elle espérait qu’elle comprendrait qu’elle disait que le lendemain, ou la prochaine fois, elle pourrait attirer le Loup Noir dehors, assez prêt pour que des gens voient la scène, que des loups soient là… mais le terrain permettrait à Amélia de fuir rapidement. Pour l’instant, elle ne voyait plus que cette solution.


Revenir en haut Aller en bas
Lun 17 Avr - 16:58


Amelia Andersen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Gabriel Chevalier / Leif Helström ▹ PSEUDO : L.R. ▹ EMPREINTES : 329 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 22/03/2016 ▹ AGE DU PERSO : 33 ▹ LOCALISATION : Entre de lourds rideaux rouges de velours. ▹ HUMEUR : Toujours souriante, extravagante, et bondissante.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Une trousse à maquillage, des habits de rechange, un sac à main à la pointe de la mode, une paire de ballerines ppur changer les talons, un derringer chargé avec deux balles, une dague bien affutée, un flingue avec un silencieux, des jumelles, une tablette de chocolat, un peigne, des perruques en tous genres, ma folie et les poussières de mon optimisme.



Je reviens vers Thyri, tirant abondamment la tronche. Les toilettes des hommes n’étaient pas un super coin pour tuer et surtout m’évader. La jeune femme m’attire dehors, j’en profite pour trouver un coin discret afin qu’on puisse discuter toutes les deux.

- Ne t’inquiète pas. Pour percer le coeur de ce jeune homme, j’ai plus d’un tour dans mon sac... On s’en tient à la seconde solution de notre... plan drague. J’ai même une autre idée. Je pense que l’emmener seul dehors serait trop remarqué, et j’aime la discrétion. Je ne tiens pas à que les gens voient que je m’intéresse à un plus jeune que moi.

Si ma conversation était banale, Thyri saurait en tirer le second sens. Je me penche vers elle pour lui glisser à l’oreille.

- Utilisons mes talents d’artiste. Je rentrerais femme mais je sortirais homme. J’ai tout le temps de me grimer tandis qu’il ira poser son cake si je prépare bien mon coup. Contente-toi juste de jouer la cruche en manque de mec, et de m’envoyer un message quand il annoncera passer aux toilettes. Pour le reste, je vais improviser. Ne t’inquiète pas pour moi, seulement de toi.

Si jamais ça tourne mal, je ne veux pas qu’elle soit impliquée. Elle est trop jeune pour ça, alors que moi j’a déjà cramé ces douces années.

- Revenons demain, ce bar a des gens sympathiques, je lâche dans un sourire plein de sous-entendus. Oui, commençons le plan dès demain. J’ai déjà assez perdu de temps comme ça. J’espère que le karma sera plus en ma faveur le lendemain.

Cela faisait déjà une heure que j’attendais dans les toilettes, mon flingue en main. J’attendais le SMS de Thyri, mais rien. Finalement, il semble être absent. Logique, peut--être qu’il se méfiait depuis qu’il avait été poursuivie par une chasseuse. Je préviens Thyri d’attendre quelques jours par précaution.
La fois suivante, c’est une fausse alerte. Juste un petit pipi, et il n’était pas seul aux urinoirs. Dire que j’ai pris la peine de changer de parfum histoire qu’il ne soit pas alerté pour mon odeur. Il ne revint pas aux toilettes de la soirée. Je peste intérieurement en me disant que j’ai très envie de lui réserver une mort lente. Heureusement pour lui, je ne peux pas.
La troisième fois, nouveau SMS. Je me tiens prête, puis oh miracle ! Ce crétin rentre dans la cabine, et sort son portable pour s’occuper pendant qu’il coule son bronze. Je me demande comment il fait pour ne pas être intoxiqué par sa propre odeur. En tout cas, il a du manger un sac d’oignons, c’est pas possible autrement ! Je le vois légèrement grimacer mais dans le fond ça à l’air de l’amuser. Ça se voit qu’il est pas à ma place, je rêve d’une pince à linge sur mon nez ! Peut-être que ce sera assez puant pour qu’il ne se concentre pas sur ma propre odeur. D’un geste rapide, je monte sur la cuvette pour gagner de la hauteur et le viser. Hors de question de laisser une trace de balle, cela serait trop suspect et manquerait de finesse pour une pro. Avec l’agilité d’un ninja, j’arrive à appuyer mes jambes entre les deux parois de la cabine. Alerté par le bruit, il leva les yeux au plafond pour croiser le noir glacé de mon canon. Dans un sourire sadique, je lui adresse mes adieux, et tire en plein dans sa tête. Il s’écroule, yeux exorbités sur le choc. Je prend rapidement une photo avec mon portable en guise de preuve, pour le reste les faits divers et les administrations appuieront la réussite de mon contrat. Je sort de la cabine, passe un coup de désodorisant à chiottes, et je m’éclipse le plus rapidement possible. Je croise sur le chemin du retour les amis affolés du jeune loup, qui ont dû sûrement être alerté par l’odeur de sang. Grimée en homme, ils pourront toujours me chercher au faciès, ils ne risquent pas de me trouver... je sors du bar, et j’envoie un message à Thyri pour lui signaler que la mission était complète. J’espère juste ne pas me trouver avec des loups au cul pendant que j’attend le bus.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
puisses-tu courir sous la Lune






Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Save one death for me [Thyri]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Save The human right to food: International mission to Haiti
» Commande Death at Koten
» Cities of Death
» Lena& Carmelia ♦ save me ~
» Mes Death Skullz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprit Sauvage ::  :: Quartier Neutre :: Résidences-
Sauter vers: