Réveil sanglant - Tobias
MÉTÉO DE BERGEN

Météo Bergen © meteocity.com
EVENTS EN COURS

Aucun pour le moment, ça ne saurait tarder.

LES ANIMATIONS RP

- La loterie rp, ici.
- La recherche de rp, ici.
- L'intervention inrp des chasseurs, ici.
- Les rumeurs inrp, ici.

SCÉNARIOS DE NOS MEMBRES

- bêta de la meute brune ici.
- petite soeur portée disparue ici.
- bêta de la meute rousse ici.
- le jouet humain d'une louve ici.


Laisse ton avis dans ce sujet.

VOTE POUR LE FORUM




 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur ESPRIT SAUVAGE !
Sur le forum vous pourrez incarner un loup ou un humain.
On espère que vous trouverez votre bonheur, n'hésitez pas à fouiller les pvs, scénarios et les pré-liens
N'oubliez pas que vous avez deux semaines pour faire votre fiche
Pensez à voter pour nous, dans ce sujet et à promouvoir notre forum sur Bazzart, PRD et OMR :coeur2:

Partagez | 
 

 Réveil sanglant - Tobias

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sam 3 Juin - 22:20


Meute Blonde

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Sigvard ▹ PSEUDO : Ana-As ▹ EMPREINTES : 122 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 31/05/2017 ▹ AGE DU PERSO : 28 ▹ LOCALISATION : Perdue sous une montagne de feuilles ou le museau dans la neige, un amas de louveteau sur elle ▹ HUMEUR : Joyeuse, probablement en train d'éclater de rire pour l'une de ses nombreuses conneries du jour

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Lieu et date du rp : Habitation de Tobias, début juin
Protagonistes: Brynhild K. Odegard & Tobias Henriksen
Résumé du rp: ici
Actions réalisées au cours de ce rp: ici

Sa respiration était sifflante, chaotique qu'elle avait l'impression d'étouffer à cause du manque régulier d'oxygène. Elle avait fait encore une bêtise, une de plus et probablement pas la dernière. Car elle n'arrivait jamais à en tirer une leçon, comme un papillon attirait par la lumière d'une lampe la nuit. Elle avait besoin de ses sources d’adrénaline qui calmait plus rapidement l'agitation de son corps. Elle osa enfin regarder par dessus sous épaule, cherchant à voir la silhouette qui la pourchassait depuis un long moment. Un maigre soulagement s'illumina dans l'iris de ses yeux quand elle ne vit que l'obscurité de la nuit. Le loup avait abandonné sa course, il s'était assez amusé avec elle. Cependant, elle ne ralentit pas son allure, se dirigeant vers le lieu qui était devenu son refuge dans ce genre de situation.

Elle frappa la porte d'entrée, avec une certaine force désespérée et une impatience marquée. Elle regardait toujours autour d'elle, avec une inquiétude et une méfiance. Peut-être qu'elle avait été suivie jusqu'ici ? Elle était très loin d'être une guerrière, on pouvait facilement la prendre par surprise, ce qui a été le cas ce soir. Elle ne l'avait pas vu venir, bien qu'elle traînait dans le mauvais territoire. Et avec ses blessures et son épuisement, elle sentait bien que ses sens n'étaient plus aussi aiguisés.

Quand la porte s'ouvrit enfin, un soupir de soulagement s'échappa de ses lèvres avant de se faufiler dans l'ouverture, comme un louveteau apeuré. Elle avait une partie de ses vêtements de tâchée, en plus d'être dans un sale état et à moitié déchirer. De nombreuses entailles marquaient sa peau, si elle avait été humaine les blessures auraient été plus graves… Mais, elle s'en sortait plutôt pas mal. Il y avait juste la position de son bras qui était anormalement bizarre… Elle s'était déboîté l'épaule. Elle posa enfin son regard vers Tobias, qu'elle venait probablement de réveiller à cause de l'heure tardive. « Je crois que je vais avoir besoin de toi... » Malgré la douleur qui brûlait son corps, elle tenta d'afficher un sourire au bord de ses lèvres, qui se transforma en grimace ridicule. « Je ne sais pas si tu auras beaucoup de couture à faire ce soir… Mais... » Elle se mordit les lèvres, sentant de plus en plus la douleur maintenant que l’adrénaline commençait à redescendre. Son regard s'était posé sur son épaule en marmonnant. « Un puzzle à replacer... »
Revenir en haut Aller en bas
Sam 3 Juin - 22:46


Invité






Il est minuit passé lorsque je termine ma garde et plus de 1 heure lorsque j'arrive finalement à la maison, épuisé, éreinté par la semaine. J'abandonne mes affaires dans l'entrée et je sème des vêtements sur le chemin qui mène à ma chambre, chose que je ne fais jamais. Ma maison est toujours impeccablement rangée et nettoyée, j'y accorde un grand soin alors pour ne pas prendre le temps de les déposer dans le panier à linge, je dois être vraiment au bout de mes forces. Je me glisse sous les draps sans prendre le temps de fermer les volets et je règle le réveil sur 8 heures avant de me laisser enfin emporter par le sommeil qui me guette depuis déjà plusieurs heures. Je suis réveillé en sursaut par des bruits de coups sur ma porte. Je mets quelques minutes à comprendre d'où vient le bruit et je jette un oeil à mon portable, il n'est que 3 heures 37. Les bruits s'accentuent et en humant l'air, je reconnais l'odeur de Bryn. Bryn ? Je saute maladroitement hors du lit et dévale les escaliers tout en essayant de remettre mon jean.

J'ouvre la porte quelques minutes plus tard, les cheveux en bataille, la regard embrumé par le sommeil, habillé seulement d'un jean mal boutonné et d'une chemise ouverte. J'ai essayé de me donner un peu d'allure, c'est raté. Je la regarde se glisser hâtivement sous mon bras en soupirant de soulagement et je fronce les sourcils en percevant les effluves si familières du sang et de la peur. Je jette un coup d'oeil à l'extérieur, vérifie qu'elle n'a pas été suivie jusqu'ici, il ne semblerait pas. Je referme la porte derrière moi puis je la dévisage tandis qu'elle tente d'ébaucher un sourire. Bryn ? J'allume la lumière pour mieux la voir et constate d'un coup d'oeil ses blessures, son épaule, son état général. Bon sang Bryn... Je continue d'évaluer les dégâts du regard et je constate que ma nuit risque d'être plus courte que prévu. Viens t'asseoir, j'ai l'impression que tu vas tourner de l'oeil. Je l'accompagne jusqu'au salon où je la fais asseoir sur le canapé, bien calée entre les coussins. Qu'est ce qu'il t'est arrivé ? Je m'installe à côté d'elle et je commence à m'intéresser par son épaule. Quelle meute cette fois-ci ? Sans prévenir, d'un mouvement sec mais expert, je replace son épaule. J'attends quelques minutes près d'elle, lui laissant le temps de se remettre de la vive douleur de l'opération. Il faut faire quelque chose Bryn... Il faut que tu parles à Edwina, qu'elle te colle quelqu'un pour te protéger.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 3 Juin - 23:16


Meute Blonde

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Sigvard ▹ PSEUDO : Ana-As ▹ EMPREINTES : 122 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 31/05/2017 ▹ AGE DU PERSO : 28 ▹ LOCALISATION : Perdue sous une montagne de feuilles ou le museau dans la neige, un amas de louveteau sur elle ▹ HUMEUR : Joyeuse, probablement en train d'éclater de rire pour l'une de ses nombreuses conneries du jour

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Elle plissa légèrement les yeux quand il alluma la lumière, sentant une lourde migraine s'installait doucement. Elle avait soudainement envie de se laisser tomber et de se mettre en boule dans l'espoir que cela atténuera ses douleurs. Hélas, elle savait parfaitement que cela ne serait pas le cas pour l'avoir testé une fois avant de ramper littéralement chez Tobias. Viens t'asseoir, j'ai l'impression que tu vas tourner de l'oeil. Elle avait vaguement hoché la tête à ses paroles, le suivant docilement jusqu'au salon où elle s’effondra sur le canapé. Combien de fois l'avait-elle entachée depuis l'ascension de la meute argent ? Qu'est ce qu'il t'est arrivé ? Elle ferma un instant les yeux, avant de lui répondre sur un ton qui se voulait amusé, mais qui était plutôt haché. « J'ai appris qu'il y avait un loup qui possédait une variété de plantes qu'on suppose médicinales. Elle est assez rare… Et disons que je suis allée chez lui pour juste lui piquer une fleur et une feuille… J'ai pas massacré sa plante, c'est comme si on m'avait coupé un bout d'ongle et prit un cheveu. »  Elle était la première à montrer les crocs quand on ose s'approcher un peu trop de son potager, bien que celui-ci ne ressemblait à rien. Mais c'était son jardin, son plaisir et son passe-temps à ses heures perdue. Elle avait provoqué ses blessures, elle n'aurait pu dû se rendre chez ce loup, ni avant et surtout pas maintenant. Quelle meute cette fois-ci ? Elle grimaça légèrement, le message était assez clair selon elle.

Elle ne s'était pas attendue à ce qu'il replace aussi rapidement son épaule, mais les injures ne tardèrent pas à passer la barrière de ses lèvres. Elle ne l'insultait pas lui, mais tout type d'animaux. Sa respiration s'était aussi légèrement bloquée face à la douleur, elle mit un moment avant de retrouver son calme, ses larmes s'étaient elles aussi échappées de son regard fatigué. Il faut faire quelque chose Bryn... Il faut que tu parles à Edwina, qu'elle te colle quelqu'un pour te protéger. Elle redressa légèrement la tête vers lui, plongeant son regard dans le sien avec sérieux. « Non… J'ai pas envie d'un pot-de-colle. Et ce genre de demande mettrait à mal la position d'Edwina, un oméga n'a pas besoin d'une protection. » Elle marqua une pause avant de reposer sa tête sur le dossier du canapé en soupirant. « Je rendrais fou la personne qui devrait me garder à l'oeil, puis j'ai déjà Olena... » Elle tenait à sa liberté, à son indépendance. On ne pouvait pas l'enfermer dans une cage sans qu'elle explose, une telle surveillance deviendrait pour elle cette cage. « J'ai juste fait une connerie de plus… » Elle se pinça les lèvres avant de marmonner presque d'une voix enfantine. « Tu vas devoir désinfecter mes plaies ? » Bien qu'elle redoutait plus les piqûres que le désinfectant. « Et interdiction d'en parler à Edwina… De toute façon, elle doit se douter de quelque chose... » Elle poussa un long soupir, ce lien d'empathie n'avait pas que des avantages…  
Revenir en haut Aller en bas
Sam 3 Juin - 23:39


Invité






Je l'écoute me raconter comment elle s'est retrouvée dans cet état et je soupire en glissant une main dans mes cheveux. Un jour ce sera grave Bryn, trop grave. Tu comprends ? J'ignore les jurons qui lui échappe lorsque je remets en place son épaule, me concentrant avant tout sur ses raisons et son état. Je regarde quelques larmes couler sur ses joues et je les essuie délicatement du pouce. Un jour ce sera la farce de trop. Et demander à un loup de t'accompagner ne modifiera en rien la positon d'Edwina, cela prouvera qu'elle prend soin de ses loups. Je ne te demande pas de renoncer à tes libertés ou de te faire suivre 24 heures sur 24 par un loup mais de te faire accompagner quand tu prévois quelque chose comme ça. Idiote. Je lui demande son accord pour déchirer son haut, de toute façon, vu son état... Elle accepte et je retire ce qu'il reste de son débardeur, me permettant de mieux détailler ses plaies. Je vais soigner les plus graves, les plus petites se refermeront d'elles-mêmes avant demain.

Je me lève et fais l'aller retour jusqu'à la salle d'eau où je commence à faire couler un bain bien chaud puis je reviens. Je retire ma chemise et je m'assois près d'elle. Tu as une plaie profonde à la hanche et une vilaine griffure dans le dos. Celles-ci sont mes priorités. Je tends mes mains vers elle, paumes vers le haut. Tu permets ? J'attends qu'elle opine puis mes doigts effleurent sa peau déchirée. Je me rapproche, l'étreignant entre mes bras, ma paume pressée sur sa blessure. Dois-je rappeler que le prix à payer pour mon don de guérison est le contact de la chaire ? Plus la surface de contact est importante, plus il est facile de laisser mon pouvoir courir sur sa peau. D'une poussée d'aura, comme on ordonnerait à un loup d'obéir à un ordre, je force les tissus déchirés à se nouer, se relier et se refermer. Et de une. Je me charge de la seconde de la même manière que la première. Ce n'est pas douloureux mais ça picote, ça démange un peu. Voilà. Je souffle, fatigué. Contrôler ce don demande beaucoup de concentration et d'énergie. Ca va ?
Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Juin - 0:22


Meute Blonde

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Sigvard ▹ PSEUDO : Ana-As ▹ EMPREINTES : 122 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 31/05/2017 ▹ AGE DU PERSO : 28 ▹ LOCALISATION : Perdue sous une montagne de feuilles ou le museau dans la neige, un amas de louveteau sur elle ▹ HUMEUR : Joyeuse, probablement en train d'éclater de rire pour l'une de ses nombreuses conneries du jour

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



« Un jour ce sera grave Bryn, trop grave. Tu comprends ? » Elle comprenait ses paroles, elle n'était pas totalement naïve pour se croire immortelle. Et le vieil Oméga avait été le premier à lui faire ce genre de moral. Mais elle était ainsi… Trop indomptable en quelque sorte. «  Tu sais qu'on peut mourir en s'étouffant avec une cacahuète ? »  Elle voulait dédramatiser la situation, préférant en rire plutôt qu'être trop sérieuse. « Un jour ce sera la farce de trop. Et demander à un loup de t'accompagner de modifiera en rien la positon d'Edwina, cela prouvera qu'elle prend soin de ses loups. Je ne te demande pas de renoncer à tes libertés ou de te faire suivre 24 heures sur 24 par un loup mais de te faire accompagner quand tu prévois quelque chose comme ça. Idiote. » Bien qu'il avait totalement raison, un jour elle risquerait de faire la bêtise de trop. Mais pour le moment, elle ne voulait pas y penser. Peut-être avec le temps elle deviendra sage, ou que quelque chose dans sa vie lui imposera de l'être. Elle avait hoché la tête en guise d'accord quand il lui demanda pour enlever les vêtements qui ressemblaient plus à des lambeaux de tissus. « Je ne prévois pas vraiment mes conneries, puis si c'est pour justement m’empêcher de faire mes bêtises. Elle est où ma liberté ? » Elle poussa un soupir, avant de rajouter un peu plus sérieusement. « Mais j'y réfléchirais… » Elle allait devoir se tenir à carreau pendant quelques semaines, espérant ne pas avoir provoqué trop de remous avec ce petit vol.

« Je vais soigner les plus graves, les plus petites se refermeront d'elles-mêmes avant demain. » Elle approuvait tellement son idée, sentant de plus en plus la fatigué envahir son corps. Et elle avait qu'une envie dormir. « Tu as plaie profonde à la hanche et une vilaine griffure dans le dos. Celles-ci sont mes priorités. » Elle n'avait pas vraiment pris le temps d'admirer elle-même les dégâts sur elle, mais elle lui faisait totalement confiance. Il n'était pas guérisseur pour rien, puis depuis le temps qu'elle venait frapper à sa porte pour la moindre blessure importante.  « Tu permets ? » Elle éclata légèrement de rire, avant de grimacer de douleur face à l'éveil plus intense de ses blessures, avant de lâcher sur un ton amusé. « Fais comme chez toi ! » Elle n'était pas pudique, surtout pas avec Tobias qui devait être l'homme à l'avoir vu le plus souvent nue dans sa vie. Elle se laissa aller dans ses bras en soupirant doucement face à sa chaleur. La sensation de son aura, de son don de guérison était indescriptible pour elle. Mais la douleur s'atténuait de plus en plus, elle l'entendit à peine énoncés ses soins, réagissant à ses dernières paroles. « Ca va ? » Elle ouvrit les yeux vers lui avant de lui répondre. « J'ai l'impression d'être un chamallow qui est resté trop longtemps dans une tasse de chocolat chaud, je ressens plus mes jambes et mes bras. » La peur avait totalement disparue, elle se sentait à sécurité, laissant sa tension et ses angoisses retombaient doucement. Elle remarqua alors la fatigue de Tobias, se mordant légèrement les lèvres. « Tu as une tête de zombie maintenant… Désolé, cela t'a épuisé ! Puis en plus, je t'ai coupé dans ta nuit. Oh merde attends tu étais avec personne hein ? » Qui sait, sa manie de débarquer sans prévenir pourrait un jour lui jouer des tours aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Juin - 0:53


Invité






Je lève les yeux au ciel alors qu'elle cherche à dédramatiser la situation. Des morts j'en vois tous les jours Bryn, tu n'as pas intérêt à être la prochaine. Je l'écoute parler et suis satisfait d'entendre qu'elle va au moins y réfléchir. Je la connais assez bien pour savoir que c'est déjà un grand pas pour la miss et que je ne dois pas chercher à lui faire promettre plus aujourd'hui. Je termine de soigner ses plaies les plues importantes, souriant en sentant ses muscles se décontracter dans mon étreinte, ses peurs et son angoisse s'envoler petit à petit. Je suis heureux de l'entendre, tu vas aller dans un bain maintenant. Je me détache de son corps, me redresse et la soulève dans mes bras. C'est pas grand chose, j'ai soigné pire que ça, même sur toi. Et tu as de la chance, j'étais seul ce soir. Et depuis que je sors avec Leonora, j'ai arrêté de ramener n'importe qui à la maison, ce qui limite mes fréquentations et les chances de Bryn de tomber sur de la compagnie. J'esquisse un sourire en la portant jusqu'à la salle de bain, la déposant délicatement sur ses pieds.

J'arrête l'eau qui coule et je teste la température, parfait. Allez, saute là dedans, je vais te chercher quelque chose à grignoter. Je m'esquive à la cuisine pour lui laisser le temps de se glisser dans l'eau chaude et je prépare un sandwich au jambon. Je reviens quelques minutes plus tard, la trouvant allongée au chaud dans le vain. Je lui tend le casse-croûte avant de m'installer sur le rebord de la baignoire, la fixant du regard. Tu sais qui est le loup qui t'a fait ça ? Elle devait très certainement le savoir puisqu'elle avait calculé son coup pour le voler. Ce que je n'encourageais très certainement pas. T'as franchement intérêt à te tenir à carreaux les prochaines semaines à venir ou bien c'est moi qui vais m'occuper de ton cas jeune fille. J'esquisse un sourire en la regardant avaler ce que je lui ai préparé. Tu dors toujours si peu ? Non pas que ça m'inquiète, la louve a toujours eu ce rythme difficile à suivre mais ça me dérange un peu, qu'elle n'ait jamais l'air plus fatiguée qu'elle devrait l'être.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Juin - 10:13


Meute Blonde

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Sigvard ▹ PSEUDO : Ana-As ▹ EMPREINTES : 122 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 31/05/2017 ▹ AGE DU PERSO : 28 ▹ LOCALISATION : Perdue sous une montagne de feuilles ou le museau dans la neige, un amas de louveteau sur elle ▹ HUMEUR : Joyeuse, probablement en train d'éclater de rire pour l'une de ses nombreuses conneries du jour

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



« Des morts j'en vois tous les jours Bryn, tu n'as pas intérêt à être la prochaine. » Un sourire germa à ses paroles, malgré le sérieux de sa voix. Elle avait parfaitement conscience de la difficulté de son métier, il côtoyait la souffrance presque autant qu'elle, bien qu'elle celle-ci n'allait pas souvent vers la mort. Il guérissait le corps, elle soignait l'âme. « Et pourtant, j'arrêterai de t'embêter comme ça, ta vie serait plus tranquille ! Quoi que tu te ferais peut-être chier en moi… » marmonna-t-elle avec amusement. Elle savait parfaitement qu'elle n'était pas facile à vivre, le vieil Oméga l'avait aussi très souvent rabâché ce fait-là. Mais peut-on réellement contrôler qui nous somme ? Elle savait qu'elle pourrait atténuer certaines facettes chez elle, faire un peu plus d'effort. Mais elle en avait tout simplement pas envie, elle voulait rester naturelle.  « Je suis heureux de l'entendre, tu vas aller dans un bain maintenant. » Elle éclata de rire, souffrant beaucoup moins de ses blessures, en se tenant à lui afin de lui faciliter un peu la tâche. Elle pesait un poids plume, à l'image de sa louve qui n'avait rien d'imposant. « C'est une façon de me dire que je sens mauvais ? » Elle jeta un bref regard vers son corps, en soupirant légèrement. Un bon bain l'aiderait à enlever ce sang séché. « C'est pas grand chose, j'ai soigné pire que ça, même sur toi. Et tu as de la chance, j'étais seul ce soir. » Elle hocha la tête, en effet il avait soigné bien pire. « Tant mieux, c'est mieux de squatter ton lit que ton canapé ! » Serait-elle venue si elle avait su qu'il était accompagné ce soir ? Probablement… Car c'était devenue une habitude rassurante. Et puis, elle ne voyait pas quel genre de problème cela pourrait-il poser.

« Allez, saute là dedans, je vais te chercher quelque chose à grignoter. » Elle s'était empressée de bondir dans l'eau chaude en poussant un soupir de plaisir, elle se laissa glisser en plongeant un instant la tête sous l'eau. Elle était en train d'admirer les quelques blessures qui lui restaient, elles étaient vraiment peu profondes, rien de préoccupant. Elle reposa son attention vers lui, le regard pétillant en voyant le sandwich. « Dit tu es bon à marier toi ! » Dit-elle en rigolant avant d'attraper le sandwich pour le croquer à pleines dents. « Tu sais qui est le loup qui t'a fait ça ? » Elle se pinça les lèvres, bien sûr qu'elle savait qui était ce fameux loup, ou du moins en membre de sa famille qui vit actuellement dans cette maison. « Je ne te dirais rien, il ne faudrait pas que toi aussi tu fais une connerie après hein ! » Elle ne lui dirait rien, il pourrait trouver tout les arguments possibles, elle resterait muette. « T'as franchement intérêt à te tenir à carreaux les prochaines semaines à venir ou bien c'est moi qui vais m'occuper de ton cas jeune fille. »  Elle lui lança un regard amusée, bien qu'elle prenait au sérieux ses paroles, il en serait capable. « Quelle menace, j'ai intérêt à être sage là ! » Malgré la plaisanterie, elle comptait l'être réellement, bien qu'elle ne savait pas pour combien de temps. Cependant, elle n'était pas du genre à jouer trop longtemps avec le feu, et cette nuit-là elle l'avait vu d'un peu trop près. « Tu dors toujours si peu ? » Elle termina d’engloutir le sandwich avant de jeter un bref regard vers lui en soupirant. « Il m'arrive de dormir une heure de plus, ce qui fait cinq heures de temps en temps. » Mais l'épuisement était présent, bien masqué. Elle n'avait jamais été autant fatiguée qu'avant, même quand ses nuits étaient courtes. Elle savait qu'elle cumulait trop de travail, qu'elle se préoccupait trop des loups de la meute et même d'ailleurs. « Toi non plus tu dois pas dormir plus que moi en ce moment... »
Revenir en haut Aller en bas
Ven 21 Juil - 20:48


Invité






Elle m'adresse un sourire que je lui rends sans enthousiasme. Chier en toi je sais pas mais sans toi, c'est certain. J'étouffe un rire que elle ne retient pas lorsque je lui parle de bain. Je l'aide à s'asseoir sur le rebord de la baignoire avant de faire couler l'eau, un vrai papa poule. C'est une façon de dire qu'il n'est pas question que tu te couches dans mes draps propres couverte de sang. Je souris alors qu'elle assure préférer mon lit, la chipie. Je termine de préparer le bain et je la regarde y plonger comme je le lui ordonne en levant les yeux au ciel, pire qu'une enfant. Ne mets pas de l'eau partout, d'accord ? J'attends qu'elle acquiesce avec la mine la plus angélique qu'elle est capable de prendre et qui promet une énième bêtise et je m'éclipse dans la cuisine.

Je fais couler un café bien corsé pour moi et je prépare quelques gourmandises pour la jeune oméga, remplissant un morceau de pain frais de tranches de jambons, de crudités et de fromages. Je le lui ramène, elle le prend avec envie et m'adresse une remarque dont je m'amuse. Ah oui ? Il ne me reste plus qu'à trouver la bonne alors. Je souris un instant en pensant à Leonora puis je reporte mon attention sur la jeune femme. Je ne ferai pas de bêtise, moi. J'en parlerai simplement à Elias ou à Raphael. Alors, je t'écoute ? Qui c'était ? Je ne lâcherai pas le morceau, cette petite est capable de se fourrer dans les pires situations et en général, c'est toujours les mêmes noms qui reviennent. Je fronce les sourcils en la dévisageant froidement. Tu devrais ! Si tu faisais plus attention à toi, ce genre de choses se produiraient moins souvent. Bon sang Bryn... Je termine ma petite remontée de bretelles en soupirant, incapable de me mettre réellement en colère contre la jeune blonde. Allez, termine de te laver et sort de là, viens te mettre au lit. Tu as besoin de sommeil. Et moi aussi. Je me gardais bien de le rajouter mais j'étais épuisée.

Je lui tends une serviette alors qu'elle s'extirpe de l'eau et je lui pose des affaires de rechange sur le rebord du lavabo. Tu me rejoindras quand tu auras fini. Je passe par le cuisine pour terminer mon café et ranger le bazar puis je monte me glisser dans mon lit.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé






Revenir en haut Aller en bas
 

Réveil sanglant - Tobias

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un réveil difficile - Terminé
» Le réveil du chat
» père Tobias
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» prédateur sanglant "justice sauvage"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprit Sauvage ::  :: Quartier Sud :: Résidences-
Sauter vers: