Convocation officielle – bis [Amanda, Leif Helström & Edwina S. Svanhildesen] –
MÉTÉO DE BERGEN

Météo Bergen © meteocity.com
EVENTS

- Mariage du Roi, juste ici.
- Deuxième partie du Mariage, juste ici.
- Fête nationale norvégienne, juste ici.

LES ANIMATIONS RP

- La loterie rp, ici.
- La recherche de rp, ici.
- L'intervention inrp des chasseurs, ici.
- Les rumeurs inrp, ici.

SCÉNARIOS DE NOS MEMBRES

- Chasseur, rival, ex-ami ◊ ici.
- Meilleur ami, beau-frère ◊ ici.
- Augure de la meute argent ◊ ici.
- Alpha de clan brun ◊ ici.
- Chercheuse sur un projet secret ◊ ici.
- Soeur jumelle ◊ ici.
- Bêta noir ◊ ici.
- Apprenti chasseur ◊ ici.


Laisse ton avis dans ce sujet.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur ESPRIT SAUVAGE !
Sur le forum vous pourrez incarner un loup ou un humain.
On espère que vous trouverez votre bonheur, n'hésitez pas à fouiller les pvs, scénarios et les pré-liens
N'oubliez pas que vous avez deux semaines pour faire votre fiche
Pensez à voter pour nous, dans ce sujet et à promouvoir notre forum sur Bazzart, PRD et OMR :coeur2:

Partagez | 
 

 Convocation officielle – bis [Amanda, Leif Helström & Edwina S. Svanhildesen] –

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jeu 6 Juil - 13:32


Solskinn Forsløve
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Kateleyä L. Avellaneda (la DarkEmo chiante), Raphaël Tveit (le Beta incompris tout aussi chiant) ▹ PSEUDO : Njüt le retour ! ▹ EMPREINTES : 298 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 28/02/2016

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Date du rp' : 15 avril
Lieu du rp' : Palais Royal, Salle d'Audience
Résumé du rp' : Convocation d'Amanda & Leif Helström, ainsi que d'Edwina, qui fait suite à l'entretien de cette dernière avec le Roi.

Convocation Officielle
Ft. Edwina S.
Svanhildesen & Amanda Helström & Leif Helström


« C'est lorsqu'on est environné de tous les dangers qu'il n'en faut redouter aucun » in L'Art de la guerre – Sun Tzu.


Les traits tirés par une certaine excitation, Forsløve patiente sur son trône. Il attend l'arrivée de trois loups, et pas n'importe lesquels. Trois loups convoqués, convoqués afin de pacifier les relations tendues qui ont pu le lier à Amanda. Dans un contexte où les chasseurs peuvent frapper n'importe quand, sa Majesté considère que l'heure n'est pas aux divisions. Certainement pas. Certes, il ne craint pas la sale engeance des humains – après tout, il fallait nécessairement que ce soit les faibles qui finissent entre leurs griffes, jamais des Argents –, mais son rôle de Roi consiste tout de même à assurer la survie des siens – même s'ils n'appartiennent pas à sa meute. Avoir ressenti la souffrance que cause la mort d'un des loups de son Royaume, le Roi ne tient franchement pas à ce que pareille chose se reproduise. La piqûre en a été que trop désagréable à ses yeux. Le problème, c'est que l'attitude d'Amanda n'aide pas, bien qu'il ait conscience que la jeune femme ait fait de nombreux efforts grâce à sa grossesse – c'est en tout cas ce qu'il imagine compte-tenu que ses caprices se sont relativement apaisés depuis qu'elle est tombée enceinte. Néanmoins, dans l'esprit des autres loups que les siens, il est responsable de ses écarts de conduite, et ça, il ne le tolère pas. Lui qui fait en sortes de satisfaire les loups, dans leur ensemble, depuis qu'il a pris ses fonctions de Roi, n'apprécie que moyennement d'être jugé pour les emportements d'une femme pas foutue de se maîtriser en sa présence ou – plus largement – en présence d'Argents.

Aussi, sachant que l'heure du rendez-vous convenu approche, il se montre impassible, désireux de ne laisser rien transparaître d'autre que la neutralité.


@Edwina S. Svanhildesen
@Amanda Helström
@Leif Helström



esprit sauvage


Revenir en haut Aller en bas
Mar 11 Juil - 14:46


Edwina S. Svanhildesen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Ester L. Braaten, Vyranui Wahlberg et Torvald Marklund ▹ PSEUDO : ODAYA OCHAVEN. ▹ EMPREINTES : 2976 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 20/09/2014 ▹ AGE DU PERSO : 27 ▹ LOCALISATION : Perdue dans la neige norvégienne, quelque part dans la nature ou alors entre les feuilles d'un vieux livre poussièreux ou encore, entre deux étagères de la biliothèque, si ce n'est pas au fond de son lit. ▹ HUMEUR : Mordante mais pourtant la blonde sait restée polie avec ses interlocuteurs, enfin la plupart du temps, excepté une semaine par mois et bien sûr une semaine avant la pleine lune. Oh, également excepté les mercredis. Et les jours sans chocolat. Jamais en fait, ou rarement plutôt.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: un livre aux pages cornées, une petite dague et un stick à lèvres, le tout dans ma besace préférée



Edwina se souvenait parfaitement de la première convocation qu’elle avait eu avec le Roi. Cela avait été un instant terriblement long et durant lequel elle avait été dans une position très – trop – inconfortable. Redoutant de s’énerver de la même manière que la première fois, cette-fois, Edwina avait enchaîné toute une journée d’entraînements intensifs et une course de plusieurs heures sous forme animale avec sa meute. Ainsi, la journée précédant la convocation, ainsi que le début de journée de cette dernière, la jeune femme s’était fatiguée afin d’éviter de se prendre la tête. Elle serait trop exténuée pour laisser une émotion débordée, les contractures de ses muscles occupant suffisamment tout son esprit.
C’est sous forme animale qu’elle se dirigea jusqu’au palais, deux gammas ayant décidé de l’accompagner. Arrivé à la lisière de ce dernier, ils firent demi-tour, incités par les gardes argentés à ne pas rester dans les parages. Au sein du palais, on lui confia une robe ample et souple, d’une couleur neutre, qu’elle enfila. Simplement vêtue de cette tenue de chiffon, ses cheveux – très très longs désormais – cascadaient sur sa poitrine et tombaient dans le creux de ses reins, quelques mèches balayant même le haut de ses fesses.
Qu’elle ne fut pas sa surprise d’être la première arrivée. Certes, elle était un chouïa en avance, mais vu son statut au près du Roi, elle préférait ça plutôt qu’arriver en retard, mais vu la nature de la convocation, elle aurait cru que Amanda et Leif seraient présents bien avant elle. D’ailleurs, la jeune femme s’inquiétait toujours autant de la présence de Leif dans cette salle et redoutait les possibles informations qu’elle viendrait à entendre.

Arrivée devant le trône du Roi, comme la coutume le demandait, elle s’inclina bien bas, attendant qu’il lui donne l’autorisation de se relever. Finalement, elle prit place dans la salle au bout d’une dizaine de minutes, trouvant un recoin confortable dans lequel s’installer, tout en restant debout. Elle n’avait pas de siège sur lesquels s’asseoir et n’en avait pas eu la permission. De sa position, elle voyait le Roi et l’entrée de la pièce, personne ne pouvant se mettre dans son dos, ce dernier se trouvant contre un mur. Parfaitement calme et détendue, la jeune femme attendait – tout comme le Roi, que ses cousins arrivent. Pour le meilleur et, elle le craignait, peut être pour le pire.


But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
nous ne resterons pas assis
sur le brasier fumant
de notre défaite.
La reconquête n'est qu'à
quelques pas.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 19 Juil - 20:39


Leif Helström
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Gabriel / Amelia ▹ PSEUDO : L.R. ▹ EMPREINTES : 441 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 22/05/2016 ▹ AGE DU PERSO : 28 ▹ LOCALISATION : Dans ton ombre ▹ HUMEUR : Instable mais toujours horriblement insolente

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Du chocolat, une photo de famille, un carnet de croquis, du matériel de dessin, ma haine du monde.



Comment en étaient-ils arrivés là ? C’était la question que Leif se posait en boucle depuis qu’ils avaient reçu la convocation royale. Et surtout il ne savait pas si c’était bien ou non qu’il se retrouvât au milieu de ce tas de fumier. Comme il était pessimiste, il aurait tendance à dire que non. Il n’avait pas confiance en Solskinn. Il savait qu’il avait affaire à un homme redoutable car contrairement à ce que l’on pensait, les tas de muscles était capables d’avoir un cerveau fonctionnel et performant. L’Alpha Argent n’était jamais devenu roi par hasard. Quoique protestent les gens, c’était une chose qu’il avait toujours reconnu, même s’il ne le formulerait peut-être jamais à voix haute.
Dire qu’il craignait cette entrevue était un pur euphémisme. Déjà, se retrouver entre sa soeur et sa cousine, deux personnalités fortes qu’il aimait plus que sa propre vie, était une situation très inconfortable. Il n’était pas un homme qui aimait être exposé. Il avait toujours eu l’habitude d’être dans l’ombre des autres, et surtout, il ne voyait pas pourquoi le roi le convoquait, lui, le simple traqueur du Clan Goy. Était-ce pour qu’il puise servir de médiateur ? De garantie ? Était-ce en rapport avec le petit secret qui les unissait ? Ce qu’il avait peur surtout, c’est que Solskinn avait trouvé une parade pour le trahir. Il n’était rien dans les rêves de grandeur du Roi, qu’il disparaisse serait juste un lâche et un traître de moins dans la nature.
Il attendit son ainée. Il aurait aimer se planquer de son aura furibonde depuis qu’elle avait appris les décrets appliqués en son absence. Avyn était sa cousine mais surtout sa meilleure amie. Sa mort avait été déjà une profonde blessure, suivie de celle de la dégradation progressive d’Olena. En plus sa propre présence n’arrangeait rien. Instinctivement, sa soeur et sa cousine chercherons à le protéger, lui, le loup faible et geignard. Amanda était d’autant plus en colère qu’elle ne voulait pas risquer son petit frère chéri dans l’équation. Mais ils n’avaient pas le choix. Il termina sa troisième cigarette d’affilée, seul moyen de faire partir ses soucis en fumée, même si c’était complètement illusoire. Dès qu’il vit la silhouette d’Amanda le rejoindre, il la prit dans ses bras contre son corps déjà dénudé en vue de la mutation.

- Ne t’inquiètes pas... Souffla-t-il doucement en lui prenant une mèche de cheveux qu’il replaça derrière son oreille. Cet imbécile de Roi essaie de diviser notre famille, mais nous ne sommes pas assez bêtes pour tomber dedans non ? Et... et ne t’en fait pas pour moi. Je ne suis pas fort, mais je suis malin comme un roux. Comme tous les roux.

Il l’embrassa sur le front, puis tomba à quatre pattes pour entamer la mutation. Le loup roux attendit son Alpha, puis ils coururent ensembles dans les ruelles les plus discrètes de Bergen jusqu’au palais. Il redevint cet humain à la peau tachetée et au tatouage de pion de Reine sur la cheville. On lui proposa un costume gris un peu chiné avec une chemise bleue nuit et une cravate noire. Le tissu était de qualité légèrement moindre que son placard habituel et la veste un peu grande, mais il n’avait pas trop le choix.
Le Roi trônait au milieu de la pièce. Il repéra vite Edwina à qui il glissa un bonjour timide, puis salua le roi avec toutes les convenances qui étaient dues à son statut.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 21 Juil - 14:23


Amanda Helström
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Tobias / Ailin ▹ PSEUDO : Jujube ▹ EMPREINTES : 477 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 05/09/2016 ▹ AGE DU PERSO : 29

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



La convocation était tombée, mal tombée. Quatre jours, seulement quatre petits jours depuis la naissance des louveteaux. Quatre jours pour se détacher des instincts, se tenir au courant des nouvelles, des mauvaises nouvelles plus que des bonnes et se préparer à cette convocation. Quatre jours où il m'a été difficile de penser à autres choses qu'aux petites boules de poils qui partageaient désormais mon quotidien. J'étais irrésistiblement attirée par eux, incapable de me tenir éloignée plus de une ou deux heures, obnubilée par leur protection et leur besoin, plus que jamais consciente de leur vulnérabilité. Je n'arrivais à me reposer moralement et physiquement qu'à leurs côtés et ce malgré la confiance que je plaçais dans les loups qui me relayaient auprès des enfants. Cette convocation officielle mettait mes nerfs à rude épreuve. J'étais en colère, furieuse depuis que j'avais appris l'existence des nouveaux décrets, l'état d'Olena et d'autres faits qui me mettaient hors de moi. Et puis, il me fallait m'éloigner de la portée, quelques heures, c'était plus que jamais auparavant. Et Leif... Leif était convié. Je me rappelais lui avoir demandé son aide, je me souvenais très bien de mes propres paroles quelques mois plus tôt et je les regrettais amèrement. Etait-ce la raison de sa convocation ? Peu importe, il ne lui arriverait rien, je me le promettais silencieusement.

L'heure de partir arriva bien trop vite à mon goût. Malgré la promesse de Viktor de veiller sur les louveteaux, je sentais mon estomac se nouer de désespoir et de rage. Mon frère attendait, je le laissais me cueillir dans ses bras, me rassurer de belles paroles, d'encouragements vains. Ce n'était pas son rôle ça, c'était le mien. Je m'écartais, lui adressais un faible sourire avant de muter à mon tour. Mon instinct me poussait instinctivement dans la direction des louveteaux mais je l'ignorai et m'élançai à la suite de Leif. La course jusqu'au palais me paru interminable et je repris forme humaine une fois l'entrée derrière nous. Je me vêtis d'une robe bleu marine, souple et ample, un peu grande pour le poids que j'avais perdu après la grossesse. J'avais l'impression de flotter dans un océan de mousseline. Peu importe. Mes pas me guidèrent jusqu'à la salle du trône où Edwina, Leif et Solskinn attendaient patiemment. J'adressai un signe de tête discret à Edwina pour la saluer avant de m'agenouiller aux côtés de mon frère, me prêtant aux convenances exigées. Roi Forsløve. Pas de mon, il ne l'était pas.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 28 Juil - 17:14


Solskinn Forsløve
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Kateleyä L. Avellaneda (la DarkEmo chiante), Raphaël Tveit (le Beta incompris tout aussi chiant) ▹ PSEUDO : Njüt le retour ! ▹ EMPREINTES : 298 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 28/02/2016

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Convocation Officielle
Ft. Edwina S.
Svanhildesen & Amanda Helström & Leif Helström


Comme convenu, ses trois invités d'exception investissent le Palais, sa demeure. Le Roi ne laisse rien transparaître de ses émotions, conscient que cet échange suscitera autant d'avantages que d'inconvénients. Certes, Svanhildesen s'est montrée particulièrement désireuse de faire des efforts lors de leur dernière rencontre, mais il n'oublie pas ce qu'elle est et craint ainsi que son apparente soumission ne soit bien plus dangereuse que les affronts répétés de sa cousine, l'impétueuse Helström. Pour autant, la jeune femme agit de manière exemplaire, et il serait tout à fait inutile que de nier qu'il apprécierait que son comportement soit à l'image de celui des autres loups de Bergen, ce afin de prouver à ces quelques nouveaux solitaires que le territoire de Norvège est prompt à les accueillir dans la sécurité.

- Madame Helström, Monsieur Helström, Madame Svanhildesen, je vous remercie tous les trois d'avoir accepté cet entretien. – Il marque une courte pause, son regard se posant sur chacun d'entre eux, courtois. Puis, silencieux, il récupère le compte-rendu confié par Eirik pour l'occasion, laissé sur une petite table sur sa droite. – Je suis désolé d'avoir eu à vous séparer de vos louveteaux, Madame Helström mais, par les temps qui courent, cette rencontre me paraissait inévitable, ce afin de rétablir certains faits, tels qu'ils se sont déroulés lors du seul et unique Conseil auquel vous avez participé. Des faits qui, soyons honnêtes, n'étaient absolument pas isolés à l'époque. – Il se tait, son regard plonge sur Leif, incisif. – Il va sans dire que vos avantages dûment « gagnés » il y a de cela plusieurs mois rendent vos emportements d'autant plus illégitimes et immatures. – Il se tait, son regard se braque cette fois-ci sur Amanda. – « Propagande. Je propose donc de changer la réputation de roi dictateur, assassin et cruel qui lui colle à la peau et qui lui va pourtant comme un gant en un charmant patriarche qui se soucie des loups de ses meutes. Rien de plus difficile en somme. C'est comme convaincre un serpent venimeux de se mordre la queue. Heureusement pour nous, les serpents sont un peu plus vifs d'esprit que certains loups. » – Le Roi marque une courte pause, dissimulant sans aucune difficulté ses émotions. – « C'est sûr que quand il s'agit de se mouiller... Je ne peux pas me vanter d'avoir torturé les Alphas de meute jusqu'à les soumettre. Encore moins de m'être alliée avec des chasseurs. Ou encore d'avoir assassiné des loups pour prendre un pouvoir que je ne méritais d'aucune façon. En fait, Ester, je suis contente de ne pas pouvoir en dire autant. » – De nouveau, Forsløve se tait, serrant entre ses doigts l'épais compte-rendu fourni par son Premier Ministre. – « Votre roi n'est pas un enfant de cœur, il a besoin de gagner en popularité. Point. Ça, c'est la première constatation. La deuxième, elle, visera les humains. On doit influencer l'opinion publique pour démentir la révélation d'Avyn. » – Forsløve se tait, un sourire poli étire ses lèvres. Il se penche légèrement en avant, comme pour mieux fixer Amanda. – Madame Helström, s'agit-il effectivement de vos propres mots ?



esprit sauvage


Revenir en haut Aller en bas
Dim 6 Aoû - 11:46


Edwina S. Svanhildesen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Ester L. Braaten, Vyranui Wahlberg et Torvald Marklund ▹ PSEUDO : ODAYA OCHAVEN. ▹ EMPREINTES : 2976 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 20/09/2014 ▹ AGE DU PERSO : 27 ▹ LOCALISATION : Perdue dans la neige norvégienne, quelque part dans la nature ou alors entre les feuilles d'un vieux livre poussièreux ou encore, entre deux étagères de la biliothèque, si ce n'est pas au fond de son lit. ▹ HUMEUR : Mordante mais pourtant la blonde sait restée polie avec ses interlocuteurs, enfin la plupart du temps, excepté une semaine par mois et bien sûr une semaine avant la pleine lune. Oh, également excepté les mercredis. Et les jours sans chocolat. Jamais en fait, ou rarement plutôt.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: un livre aux pages cornées, une petite dague et un stick à lèvres, le tout dans ma besace préférée



Comme convenu par le Roi, sa cousine et son cousin la rejoignent au sein du Palais Royal. Elle soupire mentalement, voilà, tout allait commencer désormais. Son cœur se serra dans sa poitrine, elle avait peur. Si peur. Qu’allait-il se passer désormais ? Qu’allait-elle découvrir ? Qu’allait-elle apprendre ? Sa cousine s’était-elle réellement comporter de la sorte ? Que venait faire son cousin dans cette situation ? Qu’avait-il fait ? Qu’avait-il dit ? Pire encore, quel contrat avait-il mis en place avec le Roi ? Elle ne savait pas ce qu’il avait fait, mais elle craignait le pire. Il était évident que le roi avait quelque chose contre lui, quelque chose de suffisamment fort qui pouvait concerner Amanda et elle, sinon jamais il n’aurait été convoqué et, plus que tout le reste, c’était ça qui l’inquiétait. Qu’avait-il fait ? Elle connaissait son cousin, elle savait qu’il aurait fait un acte horrible qu’en cas de nécessité, qu’en cas de protection et, sans doute, pour protéger sa sœur. C’était sans doute ça qui lui faisait peur, l’amour les poussait à faire tout, parfois n’importe quoi, pour protéger les êtres aimés. Elle espérait juste qu’il aurait les épaules suffisamment larges pour en accepter les conséquences.

Une fois qu’ils prirent place dans la salle, le Roi prit la parole. Sans l’interrompre, elle l’écouta. Elle tiqua sur un premier mot. Quels avantages ? De quoi parlait-il ? Elle ne dit rien, ne laissa aucune émotion transparaître. Difficile de canaliser son impulsivité, mais elle n’avait pas le choix. La meute blonde n’avait jamais eu aucun avantage, en tant que née-humaine, elle n’avait jamais eu aucun avantage. De tout temps, d’après l’histoire lupine en tout cas, la meute rousse non plus. Qu’est-ce qui avait donc changé ?
Sa cousine avait tendance à s’emporter oui, sans doute des gènes blonds qui s’étaient égarés dans son patrimoine génétique, rien qui ne l’inquiétait de base, mais désormais c’était une affaire presque d’état. C’était une affaire qui touchait sa meute et ça, même si elle aimait Amanda de tout son cœur, elle ne pouvait pas le laisser passer. Elle ne pouvait pas risquer la sécurité de ses louveteaux pour sa famille.

Le Roi déclame, récite. Le cœur d’Edwina se fige, se fâne et elle n’y peut rien, son cœur chute dans un bruit mat dans son corps. Ou plutôt, elle vient de s’écarter du mur – première erreur de sécurité, et s’approcher du trône. Désormais à la gauche du Roi, ses yeux, inquiets, terrorisés, prouvant l’émotion qui déchire son cœur, se pose sur sa famille. Qu’a-t-elle fait ? COMMENT A-T-ELLE OSÉ PARLER EN CES TERMES, DE SA FAMILLE ? Sa louve s’excite, ses poings se serrent. Elle ne dit rien. Elle ne dit rien. Comment peut-elle ne rien dire ? Evidemment, il ne s’est écoulé qu’une demi-seconde depuis la déclaration du roi, mais POURQUOI NE DIT-ELLE RIEN ? Edwina se contient, difficilement, mais elle se contient. Pourquoi sa cousine ne pipe mot ? ET POURQUOI DIABLE S’EST-ELLE COMPORTÉE AINSI A UN CONSEIL ROYAL ? AVEC DES CONSEILLERS ? Sa tête explose en des cris indistincts et pourtant, rien ne s’échappe d’entre ses lèvres, fermement cloisonnées. Son cœur en miette, elle attend une explication. Une vraie et non pas des mensonges éhontés. Parce qu’elle le sait, elle ne pourra lui pardonner.


But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
nous ne resterons pas assis
sur le brasier fumant
de notre défaite.
La reconquête n'est qu'à
quelques pas.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 11 Aoû - 0:48


Leif Helström
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Gabriel / Amelia ▹ PSEUDO : L.R. ▹ EMPREINTES : 441 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 22/05/2016 ▹ AGE DU PERSO : 28 ▹ LOCALISATION : Dans ton ombre ▹ HUMEUR : Instable mais toujours horriblement insolente

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Du chocolat, une photo de famille, un carnet de croquis, du matériel de dessin, ma haine du monde.



Amanda, sans surprise, se montra froide avec le Roi. Le silence lui arracha un tremblement. Parce que le silence était vecteur de son imagination, qui répétait inlassablement les même scènes terrifiantes. Le roi pris la parole, allait enfin expliquer la raison de leur venue. Ce qui s’était passé au seul conseil auquel Amanda avait participé. Tout ce qu’il savait de ce conseil, c’est qu’il avait été la voir, hésitante, pour pouvoir mettre les choses au clair. Il lui avait sommé d’arrêter ses attitudes suicidaires. Son comportement au Matfestival l’avait totalement desservie - d’où les incidents non isolés - donc son attitude au conseil l’avait totalement enfoncé. C’est avec une mine décomposée qu’il accueillit les citations prononcées par le roi. Il connaissait Amanda sur le bout des doigts, car il s’agissait de cette personne qu’il admirait depuis toujours. Tout ceci n’avait été dans le fond que provocation, une sorte d’ironie pour parodier les argents. Sûrement une forme d’exutoire face aux fissures profondes que les évènements d’il y a un an avaient provoqué. Il ne reniait pas qu'il était déçu. Il avait connu son ainée bien plus habile et subtile que cela. Il était sûr qu’elle était impulsive, il était sûr qu’elle était noble car elle ne supportait pas l’injustice. Mais dans le fond, elle était rousse. Et les roux savaient que parfois, il valait mieux se taire. Peut-être qu’il avait juste mal calculé la force des épaules d’Amanda. Non, il l’avait mal calculé. C'était devenu rapidement évident. Sous son admiration béate, avait-il été seulement capable de se rendre compte qu’elle était un être aussi faillible que l’étaient tous les autres ? Il en avait passé du temps à regretter ses actes, à imaginer les conséquences. Il était fragile, trop friable pour en porter le poids, rien que ses peurs le prouvait. Il était ce type misérable qui avait juste peur de ne jamais trouver quelqu’un qui l’aimerait autant que l’aimait Amanda. Parce que seul Amanda lui donnait un sentiment de sécurité, de bien-être, et surtout de paix avec lui-même. Il n'y avait seulement qu'elle. Et, dans son égoïsme monstrueux, il faisait tout pour qu’elle puisse rester à ses côtés. Même si c’était à des kilomètres de lui. Même si cela lui coutait l’amour d’Amanda même. C’était étrange, mais n’avait-il toujours pas été un paradoxe ?

Désormais, le voilà coincé entre Edwina qui allait exploser d’un moment à l’autre, et Amanda qui risquait de faire de même. On insultait Avyn, qui était la soeur de la blonde, mais aussi la meilleure amie d’Amanda. Un lien précieux, qui date de l’enfance. Avait-elle voulu jouer la prudence, mais son amertume l’avait empêché de le faire d’une manière correcte au conseil ? En même temps que pouvait-on faire devant un Roi dont on ne savait rien, dont on avait peur ? Le souci est qu’il savait la réponse : se taire. Acquiescer. Bouillir de l’intérieur, se dire qu’on en fera de la nourriture pour poisson dans le port, mais surtout ne rien dire. Mais dans le fond, avait-elle insulté Avyn ? Sa cousine avait été une personne admirable. Il avait toujours honoré son courage pour sa révélation. Mais elle avait encore été une preuve de l’échec perpétuel de la monarchie lupine. À cette époque, il ne le pensait pas encore. Mais le temps avait montré cette évidence. En tout cas, il avait toujours fait la différence entre la Reine et la merveilleuse personne qu’elle était. On pouvait aimer profondément Avyn et être en désaccord avec ce qu’elle avait fait. Edwina ne l’avait-elle pas été ? D’une certaine manière, pouvait-elle vraiment en vouloir à Amanda ? Avait-elle oublié que loin des tortures, elle avait aussi porté le fardeau de survivre ? La fissure entre les roux et les blonds était-elle profonde au point de pas essayer de se comprendre ?

Et quel était l’objectif de Solskinn dans tout cela ? Rallier la meute blonde, leurs meilleurs ennemis, à sa cause en trouvant un mouton noir ? Diviser cette alliance de sang pour en tirer des avantages ? Trahir sa parole pour enfin avoir à sa coupe les roux et les blonds ?
Son regard se porta à tour de rôle sur les personnes présentes dans la pièce.

«Il faut amadouer les hommes ou s'en défaire, parce qu'ils se vengent des offenses légères et qu'ils ne sauraient se venger des grandes. De sorte que l'offense qui se fait à l'homme lui doit être faite d'une manière qu'il n'en puisse tirer vengeance.» Machiavel, le Prince
Revenir en haut Aller en bas
Ven 11 Aoû - 11:00


Amanda Helström
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Tobias / Ailin ▹ PSEUDO : Jujube ▹ EMPREINTES : 477 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 05/09/2016 ▹ AGE DU PERSO : 29

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Après un bref regard posé sur chacun de nous, laissant le doute s'insinuer dans les moindres recoin de notre âme, le roi prend la parole. Impassible et autoritaire, à son image. Son regard se pose sur Leif et un sentiment de panique que je peine à réprimer s'empare de moi. Quels seront le prix de mes erreurs passées ? Son attention glisse et se pose, répétant mot pour mot les paroles que j'ai prononcé au premier conseil lupin. Elles sont crûes, agressives mais elles sont justes. Je sens la déception de Leif dans mon dos et perçois les mouvements d'Edwina qui se rapproche de moi, animée d'une colère qui effleure ma peau. Je la foudroie du regard. Pas ici, pas maintenant. Nous aurons cette conversation en privée, loin des oreilles du roi et de ses manigances. Eirik a bien fait son travail. Ce sont bien mes mots et j'en assume pleinement les conséquences. Mes pas me portent devant le trône et je pose un genou à terre. Pas par volonté, cette soumission me coûte énormément, et pas seulement dans mon ego, mais afin de capter l'attention du roi.

Je reste ainsi, en position inférieure, mes yeux évitant de croiser ceux, impassibles, du roi. Mais j'ai tenu à mes engagements. En effet, après ce premier conseil, petit à petit, la meute rousse s'est empressée de nettoyer la presse, de faire disparaître les traces d'évocation de l'existence des loups garous, les transformant en de banals faits divers sur quelques loups sauvages ayant été aperçus dans les forêts norvégiennes. Bien sûr, après l'interview d'Avyn et le gros article sur le carnage du meeting paru dans l'Ulveflokk, rien n'est gagné. Sans compter la difficulté de contrôler les informations sur internet. Cependant, avec le temps, les ombres disparaissent des esprits et les faits deviennent des rumeurs. S'ils existent, pourquoi n'en voit-on pas ? Pourquoi n'en entendons-nous jamais parler ? Voilà ce que pense la majorité du peuple norvégien. Quant à l'image du roi... Son mariage et sa volonté de sauver les loups des chasseurs lui ont valu un petit coup de pub. Les roux ont répandu aux absents le courage du roi, sa détermination, son combat contre les flammes. Les rumeurs se sont bien vite propagées et aujourd'hui, la douleur passée se dispute à l'admiration et au respect dans les esprits dans les loups. Avyn était respectée pour ce qu'elle était et non ce qu'elle faisait. Solskinn, lui, inspire la crainte et le devoir par ses actes. Avyn est morte. Solskinn a pris son trône. Est-il peut-être temps de renoncer et d'accepter l'inacceptable ?
Revenir en haut Aller en bas
Dim 13 Aoû - 10:30


Edwina S. Svanhildesen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Ester L. Braaten, Vyranui Wahlberg et Torvald Marklund ▹ PSEUDO : ODAYA OCHAVEN. ▹ EMPREINTES : 2976 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 20/09/2014 ▹ AGE DU PERSO : 27 ▹ LOCALISATION : Perdue dans la neige norvégienne, quelque part dans la nature ou alors entre les feuilles d'un vieux livre poussièreux ou encore, entre deux étagères de la biliothèque, si ce n'est pas au fond de son lit. ▹ HUMEUR : Mordante mais pourtant la blonde sait restée polie avec ses interlocuteurs, enfin la plupart du temps, excepté une semaine par mois et bien sûr une semaine avant la pleine lune. Oh, également excepté les mercredis. Et les jours sans chocolat. Jamais en fait, ou rarement plutôt.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: un livre aux pages cornées, une petite dague et un stick à lèvres, le tout dans ma besace préférée



Amanda se permet de foudroyer Edwina du regard. La foudroyer. LA FOUDROYER ? SINCEREMENT ? Edwina éclate d’un rire froid, glacial, surprenant. Puis, avec le plus de mépris possible, applaudit sa cousine, dans un silence mortifiant. Elle applaudit bien quelques secondes, un sourire de dédain sur le visage. « Ne t’excuse surtout pas de violer la mémoire de ma sœur. De ma sœur. » Elle martèle les mots. Aurait-elle voulu ou ne serait-ce accepter qu’Edwina se comporte de la même façon avec sa mère ? Amanda aurait-elle accepté aussi calmement et sereinement, comme la petite reine qu’elle croyait être, qu’Edwina crache sur la mémoire d’un être qu’elle avait aimé de tout son corps ? Absolument pas. Connaissant le personnage, ça se serait très – très – mal passé. Et là, Madame se permettait de foudroyer du regard une douleur lancinante qui vrillait son aura. Edwina n’hésita pas une seule seconde, elle laissa son aura exploser dans toute la salle, attrapant par le cœur chaque loup présent. La douleur de la perte de sa sœur, tuée violemment pour un choix de paix, puis le meurtre de ses parents le jour du meeting qu’elle n’avait pas pu pleurer, suivi finalement de quatre long mois de torture. Les cicatrices sur son corps étaient et seraient à vie toujours visibles. Et comme si ça ne suffisait pas, le Roi la convoquait elle, pour lui apprendre que sa cousine avait violé la mémoire de sa soeur et que elle serait chargée de nettoyer les erreurs de sa cousine. Mais oui, bien sûr, elles allaient régler ça plus tard, en privé. Belle blague. N’avait-elle pas compris qu’Edwina se canalisait depuis son arrivée ? Qu’elle était inquiète, tétanisée à l’idée de comprendre la merde dans laquelle elle et sa meute était foutue ? Son aura, étouffante de sincérité, rapportait cet état de fait, ces questions, ces doutes, ces peurs, tout ce qu’elle n’avait pas verbalisé. Puis, aussi rapidement que c’était arrivé, elle coupa le cordon, se refermant aussi sec. « J’attendais des excuses Amanda et apparemment ta fierté est trop importante pour le faire. Je n’admets pas les choix qu’à fait Sa Majesté. » Elle hoche la tête, respectueuse envers le Roi, qu’il comprenne qu’elle n’allait pas foutre la merde. « Mais ce n’est pas en se comportant comme tu le fais que les choses s’arrangeront. J’ai été convoquée à ta place, du fait de tes erreurs, pour les réparer. Tu dis que la meute rousse à fait son travail, apparemment pas suffisamment puisque je dois nettoyer les restes d’une démarche infructueuse. » Terriblement glaciale, Edwina est méconnaissable. La douleur lui vrille le cœur et l’esprit. Comment sa cousine a-t-elle pu devenir aussi irrespectueuse et stupide ? Comment a-t-elle pu se comporter de la sorte ? Etait-ce si difficile de dire à sa cousine « je suis désolée, je prendrais le temps de t’expliquer. » Mais non. MAIS NON ! Il avait fallu qu’elle la foudroye du regard comme si Ed était responsable. Bien sûr ! Evidemment ! Ce n’était jamais sa faute de toute façon, toujours celle des autres. Elle respira profondément et refusa à ses larmes de transparaître sur son visage. « J’attendais un comportement plus décent de ta part. Nous sommes dans une situation que nous n’avions pas envisagés et pour de nombreuses raisons qui nous inquiètent, mais ce n’est pas en se divisant et en se comportant de la sorte que nous allons avancer. » Surtout qu’elle donnait de magnifiques cartes au Roi. « J’aimerai que tout ceci s’arrête Amanda et que tu réfléchisses enfin un petit peu ! » Pourquoi devait-elle lui faire la morale ? Pourquoi n’était-elle pas capable de réfléchir par elle-même ? Bien sûr elle avait souffert, comme eux tous, mais Edwina s’était débrouillée pour faire le dos rond, elle avait toutes les raisons de devoir le faire : née-humaine, blonde, alpha d’un bêta maudit. Qu’avait cru la Rousse ? Elle née-louve, sans maudit dans sa meute, sans inquiétude à avoir si ce n'est la lâcheté supposée de sa meute. Lâcheté qu'elle aurait pu combattre et démentir. Qu’avait-elle cru ? Ses liens de parenté avec Edwina était la porte ouverte aux ennemis, le Roi avait sauté dessus. Comment avait-elle pu laisser cette porte ouverte ? Edwina était dépitée, désespérée et terriblement brisée. Elle ne pourrait sans doute jamais pardonner à sa cousine son comportement et, d’une certaine façon, ses prochains choix étaient plus aisés désormais. D’une certaine manière, elle allait pouvoir remercier Amanda, elle lui facilitait la tâche comme pas possible. Aussi triste et navrant que ça puisse l’être.  « Il est temps d’assumer tes erreurs et d’être responsable de tes actes. Et la prochaine fois, s’il te plaît, ne met pas ma meute en porte à faux. » Elle avait peut être des louveteaux à défendre, mais Edwina également. Et plus que la Rousse, elle avait des Rejetés, des Horreurs de la nature à protéger d’un sort funeste. Comment sa cousine avait-elle pu l’oublier ?
Edwina se recula, retrouvant sa place contre le mur, tournant ostensiblement le dos à sa famille, avant de se repositionner, muette. Elle avait dit ce qu’elle avait à dire. Amanda avait perdu l’occasion de calmer sa cousine sanguine, de la rassurer, elle avait complètement merdé.  Advienne que pourra, Edwina en ferait autrement. De toute façon, ce n’est pas comme si ça lui importait désormais, bientôt, tout ceci ne serait plus ses affaires. Plus jamais.
Pourquoi son coeur battait-il aussi fort dans sa poitrine ? Pourquoi se sentait-elle trahie par sa famille ? Pourquoi avait-elle l'impression qu'Amanda se foutait d'elle ? Pourquoi diable se sentait-elle si mal aujourd'hui ? Elle ferma les yeux, lassée, attristée, son faciès s'écrasant l'espace d'un instant dans une douleur non mesurable. Allait-elle donc perdre tous les gens qui l'entouraient au fur et à mesure ?


But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
nous ne resterons pas assis
sur le brasier fumant
de notre défaite.
La reconquête n'est qu'à
quelques pas.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 13 Aoû - 16:27


Amanda Helström
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Tobias / Ailin ▹ PSEUDO : Jujube ▹ EMPREINTES : 477 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 05/09/2016 ▹ AGE DU PERSO : 29

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Edwina explose, son rire froid et glacial me vrille l'estomac. Ses paroles sont cinglantes, blessantes. Croit-elle sincèrement que c'est ce que je veux ? Ne me fait-elle pas assez confiance pour tenter de comprendre ce qui m'a poussé à agir ainsi ? Son aura me percute et j'ai la réponse. Non. Aveuglée par la douleur de la perte, par ma trahison, par mon comportement, elle en oublie ce que je suis, ce que j'ai toujours été pour elle. Je suffoque sous la puissance de son aura, goûtant à ses doutes et son inquiétude. Et en réponse à cette puissance, j'abaisse mes propres barrières, je lui renvoie ses propres sentiments. Depuis le choc de la révélation d'Avyn, la douleur de sa disparition, la mise en garde du meeting auquel les Helström avait refusé de se présenter. Le deuil, encore et toujours. Et puis cette trahison, au sein de ma propre meute, m'empêchant de me rendre au guet-apens tendu pour les alphas et les bêtas. Une lutte intérieure, une incompréhension, un abandon. Une meute perdue, dissipée, qui avait renoncé. Et la mort d'Heinrick. La rupture de notre lien, de son âme liée à la mienne qui laisse un vide insupportable. La certitude qu'on vous arrache une partie de vous, que vous ne pourrez jamais vivre sans. Le deuil, encore. Pas suffisamment long. Les menaces du roi, son obligation de rejoindre le conseil. Et tout s'accélère. La colère que je ne parviens pas à contenir. Le refus, la volonté de disparaître, de laisser tout ça derrière moi. Les erreurs, trop nombreuses. Le précipice, la chute. Et brusquement le calme. Elias. L'amour. Les louveteaux. La mort à nouveau. Le bonheur brisé. Et le manque, encore le manque. Celui qui vous ronge de l'intérieur et qui ne vous laisse aucun repos. Jamais. Le vrai manque. Avyn était ta soeur mais c'était aussi ma meilleure amie.

Je ravale mon aura en même temps que la sienne et m'éloigne du trône de quelques pas, préférant conserver le roi dans mon champs de vision, par précaution. Elle était. Je l'écoute, je l'accepte. Elle reprend sa place, impassible. J'en suis incapable. Elle a réveillé en moi des douleurs profondément enfouies. Les souvenirs d'Avyn remontent à la surface et la nostalgie me serre la gorge. Avyn est morte. Une larme roule sur ma joue et je l'essuie rageusement du revers de la main. Quelle belle démonstration pour le roi. Je l'ai servie. Je l'ai respectée. Je l'ai aimée. Et c'est encore le cas aujourd'hui. Mais Avyn est morte. Et beaucoup d'autres sont morts avec elle. Pour elle. Je suis désolée Edwina, désolée que tu l'apprennes de cette manière. Je suis désolée de ne pas te l'avoir appris moi-même et j'assume mes erreurs passées. Mais je ne reviendrai pas sur ma parole. Je marque un instant une pause, mon regard glisse vers le roi, probablement ravi de voir la famille se briser, les meutes se diviser. J'ai toujours soutenu Avyn, toujours aimée, toujours protégée. Et peut-être que si je n'avais pas été aveuglé par la confiance que je lui portais, par mon amour pour elle, peut-être que j'aurais été capable de lui dire à l'époque que ce qu'elle s'apprêtait à faire était une bêtise. Et peut-être serait-elle encore là. Elle et beaucoup d'autres. Beaucoup de loups étaient inquiets de la révélation de leur existence. D'autres étaient contre. Je les ai entendus, je n'ai rien dit. Qu'en serait-il aujourd'hui si le secret avait été gardé ? Aujourd'hui je remets en question la parole d'Avyn, non sa mémoire. Je ne vis plus pour elle, je vis pour ceux qui restent, pour les vivants. Et quelle plus belle façon d'honorer la mémoire d'un mort qu'en permettant  aux vivants de s'en souvenir ?

Je reprends ma position au bas du trône, un genou à terre, le regard vissé sur le sol. J'assume pleinement mes erreurs passées et j'affronterai le châtiment choisir par le roi. Tant que ce qu'il reste de ma famille est en sécurité, tant que ma meute persévère, tant que le dernier loup roux foulera ce territoire, alors peu importe l'avis d'Edwina, peu importe qu'Avyn se retourne dans sa tombe. Elle qui avait la langue bien plus pendue que moi encore, pas étonnant qu'en fréquentent une louve blonde comme elle, mon caractère soit un peu plus sanguin que la moyenne des roux. J'ai jonglé toute mon enfance entre les préceptes roux défendus par ma mère et les quatre cents coups des blonds. Avyn m'a laissé un héritage précieux et je commence seulement à en prendre conscience.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 15 Aoû - 16:23


Solskinn Forsløve
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Kateleyä L. Avellaneda (la DarkEmo chiante), Raphaël Tveit (le Beta incompris tout aussi chiant) ▹ PSEUDO : Njüt le retour ! ▹ EMPREINTES : 298 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 28/02/2016

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Convocation Officielle
Ft. Edwina S.
Svanhildesen & Amanda Helström & Leif Helström


Alors que l’homme vient d’énoncer les mots d’Amanda, les réactions ne se font pas attendre. L’Alpha blonde écume de rage – en témoigne son aura qu’elle laisse déborder –, et Amanda ne tarde pas à confirmer ses paroles non sans appuyer sur le fait qu’elle prend la décision d’assumer pleinement ses erreurs. Mais est-ce assez ? N’est-ce pas trop facile que de subitement décider d’agir posément, avec intelligence, alors que tout porte à croire que la jeune femme n’a eu que du mépris pour la position qu’il lui a offerte ? S’il peut bien évidemment comprendre la douleur occasionnée par la mort de son mari, il peine en revanche à ne pas regretter son deal avec Leif qui, au bout du compte, ne lui aura pas apporté grand-chose de la part d’Amanda. Des roux. Certes, il n’en a jamais attendu bien plus qu’un simple avantage à un moment T, mais il va sans dire qu’être considéré unique fautif de la mort de l’ancien Alpha roux, époux d’Amanda, devient peu à peu une plaie qui ne suffit qu’à freiner son désir de Paix à Bergen. En pactisant avec Leif le Lâche, le Sans-Burne, Forsløve estime qu’il a peut-être mésestimé toutes les conséquences que cela aurait sur l’après. Quant à leur apparente dispute, à ces deux femelles aussi butées et fières l’une que l’autre, le Roi ne parvient qu’à y voir une scène montée de toute pièce. S’il lui est aisé de faire confiance aux siens, la chanson est toute autre lorsqu’il s’agit des autres. Alors, soucieux de démêler le vrai du faux, le faux du vrai, l’homme passe une main sur son menton en observant leur échange. Un sourire cynique se dessine peu à peu sur ses lèvres, de plus en plus cynique à mesure que le discours d’Amanda grossit, s’amplifie, chargé de cette aura qui se veut bouleversée mais en laquelle il peine à croire.

Qui Amanda cherche-t-elle à convaincre de sa souffrance suite à la perte de son ex-mari ? Les autres… ou bien elle-même ?

- Eh bien, pour une veuve éplorée, vous avez tout de même rapidement tourné la page, ne peut-il s’empêcher de relever d’un ton sarcastique. Ceci étant dit, votre parole ne me suffit plus, Madame Helström ; j’attends maintenant des preuves de votre bonne volonté et de votre désir de respecter les termes de notre contrat. D’ici que vous me fournissiez ces dites preuves, votre jeune frère ici présent – il désigne Leif d’un revers de menton – prendra votre place au Conseil.

Il marque une pause, la mine sévère.

- Après tout, Monsieur Helström a prouvé avoir davantage l’étoffe d’un Alpha roux que vous à de nombreuses reprises, j’ose croire que sa sagesse nous sera plus utile que la vôtre.



esprit sauvage


Revenir en haut Aller en bas
Lun 28 Aoû - 22:36


Leif Helström
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Gabriel / Amelia ▹ PSEUDO : L.R. ▹ EMPREINTES : 441 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 22/05/2016 ▹ AGE DU PERSO : 28 ▹ LOCALISATION : Dans ton ombre ▹ HUMEUR : Instable mais toujours horriblement insolente

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Du chocolat, une photo de famille, un carnet de croquis, du matériel de dessin, ma haine du monde.



L’aura d’Edwina le pris à la gorge, l’étouffe comme la main d’un géant qui écrase tout son corps, l’empêchant de se mouvoir. Toute sa part lupine souhaitait se plaquer à terre devant l’alpha blonde, mais l’humain savait qu’il devait rester impassible, immobile, pour ne pas laisser traverser ses faiblesse. Il lui fallait s’adapter face à cette situation, canaliser ses propres sentiments quitte à paraître le plus insensible des hommes. Il cacha ses mains tremblantes sous ses avants-bras, ses yeux terrifiés en regardant vers le sol. Pour lui, cette situation avait des allures cauchemardesques. Il aimait sa famille avec une affection qui frôlait presque l’absurde pour un roux, et la voir se déchirer faisait s’écrouler un pan de son propre équilibre. Mais était-ce la faute d’Edwina ? D’Amanda ? De Solskinn ? Non, tout cela venait d’une brèche qui était là depuis bien longtemps. Elle avait été déjà creusée par la mort d’Avyn. Olena qui était tombée dans une spirale d’autodestruction. Amanda qui n’avait pas pu supporter l’attitude d’Olena. Edwina qu’il voyait s’éloigner chaque jour à cause de son statut. Quand un être aussi solaire disparaissait, c’était tous les astres qui gravitaient autour qui en perdaient la lumière. Ils auraient pu tous s’unir face à cette difficulté, mais ils étaient deux meutes différentes, avec des valeurs presque opposées. Seul ce lien de sang leur avait permit cette affection, qui lui semblait durant ces quelques secondes presque artificielle ; une pensée qui le remplit d’ailleurs de honte. Mais quand on y réfléchissait, tout avait été préalablement calculé : offrir une fille Helström aux blonds qui défendraient leur famille jusqu’à la mort, et marier l’alpha à un homme riche qui saurait redonner quelques facilités financières à une grande lignée ruinée. Ça en était presque cynique quand on voyait cette scène entre deux alphas incapables de communiquer l’une avec l’autre à cause de leurs fiertés blessées. Aucune n’avait un comportement décent. Aucune des deux. Leur bonne entente paraissait à ce moment là si superficiel, comme s’il ne restait déjà rien que des poussières il y a fort longtemps, comme si Avyn était le seul pont entre elles. Chacune prenait son amour pour elle en porte-à-faux, sans défendre celui qu’elles étaient censées avoir l’une pour l’autre. Alors que lui, la mémoire d’Avyn lui faisait une belle jambe. Elle était morte, elle ne pouvait plus leur parler, elle ne pourrait ni souffler dans les bronches d’Edwina, ni dans celles d’Amanda pour dire qu’elle n’avait pas été satisfaite par leurs comportement. Elle était morte, son corps était devenu cendre. Et la seule chose qu’elle n’aurait pas aimer léguer, c’était cette faille qui s’était ouverte comme un coup de burin sur une pierre. Elle n’aurait pas aimer qu’on s’arrête de vivre parce qu’elle n’était plus là pour faire rire tout ce beau petit monde avec ses blagues douteuses. Leif avait toujours songé qu’il n’avait pas à en vouloir à ses assassins. C’était ce système monarchique, bien trop poussiéreux depuis déjà trop d’années, qui avait indirectement causé sa mort. D’une certaine manière, tous les loups étaient coupables.
Amanda acheva de parler, agenouillée en figure de soumission face au Roi, demandant une seconde chance. Mais c’était trop tard, elle avait déjà eu sa seconde chance, il le savait. Le châtiment tomberait, sévère. Un frisson lui parcouru l’échine tandis que le Roi reprit la parole. Il grimaça sur l’appellation «veuve éplorée», moue qui se changea rapidement en bouche béante.

- [...] votre jeune frère ici présent prendra votre place au Conseil.
- Pardon ?! Lâcha l’intéressé par un certain automatisme, certain d’avoir mal entendu. Il papillonna des yeux, comme si il avait halluciné cette phrase et sa suite. Quelques secondes de silence suivirent les paroles de l’argenté, avant que le traqueur roux n’ose prendre la parole. Il commença par une courbette qui se voulait respectueuse, puis chercha un peu ses mots, plutôt mal à l’aise.

- Je suis bien loin de vouloir vous offenser, Votre Majesté, mais... Enfin je suppose que vous avez mûrit votre décision... Du moins, je suis ravi que vous soyez prêt à me faire confiance en me donnant cette opportunité, mais... Je n’ai pas vraiment l’âme d’un politicien. Sinon je ne serais pas que simple traqueur de clan... - Il s’arrêta une seconde dans un souffle, prenant conscience qu’en se remettant en cause, il remettait en cause les talents politiques d’un Roi qu’il ne valait mieux pas blesser. - Enfin, je suppose qu’il faut bien commencer quelque part, et que vous avez vos raisons. Ce qui m’inquiète surtout est comment allez-vous justifier qu’une personne n’ayant jamais une équipe sous ses ordre puisse conseiller un Roi ? Ne craignez-vous pas pour le sérieux de votre image ?

Ce qui l’inquiétait surtout étaient les raisons qui avaient poussé Solskinn à faire ce choix. Il s’agissait d’un excellent moyen de semer la zizanie. Un parvenu qui avaient sûrement été très malin. Voilà comment on le jugerait. Ce ne serait pas les roux qui lui en voudraient, mais les autres meutes le regarderaient sûrement de travers. Et surtout, en étant un proche de Solskinn, il aurait beaucoup moins de rang d’action. Le Roi l’aurait sous les yeux, et saurait repérer le moindre geste louche. Un poids commença à s’assoir sur sa poitrine, comme si ces dernières vingt minutes n’avaient pas été assez lourdes à porter. Il lança un regard désolé à sa soeur, et une pique d’aura lui priant fortement de garder son calme jusqu’à qu’ils reviennent à la maison. Car c’était un peu de leurs têtes à tous les deux dont il était question.

« Ce n'est pas une chose de peu d'importance que de choisir ses ministres. Car c'est par les gens que le Prince tient auprès de sa personne que l'on juge de son esprit et de sa prudence.» Machiavel - Le Prince
Revenir en haut Aller en bas
Mar 29 Aoû - 21:26


Edwina S. Svanhildesen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Ester L. Braaten, Vyranui Wahlberg et Torvald Marklund ▹ PSEUDO : ODAYA OCHAVEN. ▹ EMPREINTES : 2976 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 20/09/2014 ▹ AGE DU PERSO : 27 ▹ LOCALISATION : Perdue dans la neige norvégienne, quelque part dans la nature ou alors entre les feuilles d'un vieux livre poussièreux ou encore, entre deux étagères de la biliothèque, si ce n'est pas au fond de son lit. ▹ HUMEUR : Mordante mais pourtant la blonde sait restée polie avec ses interlocuteurs, enfin la plupart du temps, excepté une semaine par mois et bien sûr une semaine avant la pleine lune. Oh, également excepté les mercredis. Et les jours sans chocolat. Jamais en fait, ou rarement plutôt.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: un livre aux pages cornées, une petite dague et un stick à lèvres, le tout dans ma besace préférée



Edwina ne sait pas ce qui l’a le plus choquée dans les propos du Roi. Le fait qu’il désigne son cousin comme représentant d’une meute alors qu’il n’ai qu’un traqueur de clan ? Ou le fait qu’il dise d’une veuve qu’elle n’a pas réellement été endeuillée par la perte qu’elle a subi ? Même si, il fallait se l’avouer, elle n’avait pas vraiment vu sa cousine très triste, mais elle était également responsable de cet état de fait, s’étant bien plus occupée de sa famille et de sa meute que de ses cousins. Enfin, elle n’allait pas culpabiliser pour si peu, elle n’était pas la mère d’Amanda, elle n’avait pas à recadrer sa cousine à chaque erreur. Et ça, le Roi se devait également de bien le comprendre. Edwina hésite. Elle aimerait énormément savoir les raisons qui poussent le Roi à promouvoir son cousin, tout en les redoutant également. Avait-il trahi sa famille pour en arriver là ? Avait-il conclu un pacte ? Avait-il fait quelque chose qui poussait le Roi à vouloir le mettre dans une situation aussi délicate ? Edwina n’était pas la plus douée en stratégie, mais elle se doutait bien que si le roi mettait dans une telle situation son cousin, ce n’était pas pour le remercier. Bien au contraire, ça le mettait en porte à faux hiérarchiquement et surtout, ça éclipsait sa sœur sans aucune raison réelle. Il aurait pu prendre un bêta, sans aucun souci, pourquoi un simple traqueur de clan ? Elle avait réellement peur, faisant des déductions qu’elle aurait préféré ne pas faire. Qu’avait-il pu, dans le pire des cas, faire pour protéger sa famille ? Elle savait qu’il était prêt à tout pour protéger sa famille et Amanda, elle le savait aussi sûrement qu’elle aurait sans doute fait la même chose. Alors, bouche bée, elle attendit une réponse du Roi, espérant qu’il inventerait quelque chose, ou qu’il ne prouverait pas ce qu’elle redoutait plus que tout. Qu’Amanda fasse n’importe quoi, elle pouvait encore l’accepter, bien qu’elle ne pardonnerait jamais son attitude envers elle, mais qu’en plus son cousin fasse n’importe quoi, alors là, ça serait bien trop pour l’alpha. Elle savait qu’il ne lui restait plus beaucoup de temps et qu’elle n’allait pas tarder à rendre son tablier, mais elle ne voulait pas que tout se termine de la sorte. Pour elle, pour sa famille, pour sa meute, ce n’était pas quelque chose qui pouvait se faire, elle le savait parfaitement. Pourtant, parfois, il n’y avait pas d’autre choix que ceux qui leur était imposés.


But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
nous ne resterons pas assis
sur le brasier fumant
de notre défaite.
La reconquête n'est qu'à
quelques pas.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 31 Aoû - 20:08


Solskinn Forsløve
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Kateleyä L. Avellaneda (la DarkEmo chiante), Raphaël Tveit (le Beta incompris tout aussi chiant) ▹ PSEUDO : Njüt le retour ! ▹ EMPREINTES : 298 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 28/02/2016

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Convocation Officielle
Ft. Edwina S.
Svanhildesen & Amanda Helström & Leif Helström


— Je suis bien loin de vouloir vous offenser, Votre Majesté, mais… – L’intéressé arque un sourcil perplexe. – Enfin, je suppose que vous avez mûri votre décision… Du moins, je suis ravi que vous soyez prêt à me faire confiance en me donnant cette opportunité, mais… Je n’ai pas vraiment l’âme d’un politicien. Sinon je ne serais pas que simple traqueur de clan… – Heureusement que Forsløve n’est pas du genre à se montrer discourtois. Autrement, nul doute qu’il aurait volontiers ri aux éclats. – Enfin, je suppose qu’il faut bien commencer quelque part, et que vous avez vos raisons. Ce qui m’inquiète surtout est comment allez-vous justifier qu’une personne n’ayant jamais eu une équipe sous ses ordres puisse conseiller un Roi ? Ne craignez-vous pas pour le sérieux de votre image ?
— Pitié, Monsieur Helström, ne me faites pas l’affront que de vouloir me faire croire que vous vous souciez de mon image. – L’aura se tend, frôle de peu Leif, le taquine presque avec malice. – Vous et moi savons pertinemment que vous avez bien plus l’âme d’un politicien que vous ne voulez le faire croire à votre entourage. Mais soit, jouez donc les sous-fifres ignares si ça vous chante, pour ma part je n’ai pas de temps à perdre. Je ne me ferai pas complice de vos mensonges. – L’aura s’écarte enfin de Leif, se raffermit. L’homme ne dit rien pendant un long moment, jaugeant du regard les uns et les autres. – Qui plus est, je suis Roi, je suis donc parfaitement libre de prendre les décisions qui me semblent bonnes, n’en déplaise aux autres. Ne vous permettez pas d’essayer de comprendre ce qui est incompréhensible pour vous, Monsieur Helström, et restez à votre place. Sur ce, je n’ai rien d’autre à dire.

Sans ajouter quoi que ce soit, le Roi se lève et quitte les lieux, ne se souciant pas de savoir si les trois loups l’imiteront ou non.


[HRP : Fin pour moi du coup J'espère que ça vous aura plu ]




esprit sauvage


Revenir en haut Aller en bas
Jeu 31 Aoû - 20:12


Edwina S. Svanhildesen
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Ester L. Braaten, Vyranui Wahlberg et Torvald Marklund ▹ PSEUDO : ODAYA OCHAVEN. ▹ EMPREINTES : 2976 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 20/09/2014 ▹ AGE DU PERSO : 27 ▹ LOCALISATION : Perdue dans la neige norvégienne, quelque part dans la nature ou alors entre les feuilles d'un vieux livre poussièreux ou encore, entre deux étagères de la biliothèque, si ce n'est pas au fond de son lit. ▹ HUMEUR : Mordante mais pourtant la blonde sait restée polie avec ses interlocuteurs, enfin la plupart du temps, excepté une semaine par mois et bien sûr une semaine avant la pleine lune. Oh, également excepté les mercredis. Et les jours sans chocolat. Jamais en fait, ou rarement plutôt.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: un livre aux pages cornées, une petite dague et un stick à lèvres, le tout dans ma besace préférée



Edwina n'avait ni envie, ni le temps de parler et de se disputer avec sa famille. Leif viendrait sûrement - comme souvent - lui parler pour arranger les choses, mais là, elle voulait juste retrouver sa famille, sa meute, celle qui savait se montrer sincère et compréhensive. Enfin, plutôt celle qui la comprenait, elle et son ressenti. De toute façon, qu'aurait-elle pu leur dire d'autres ? Se déshabillant sans aucune pudeur et d'une rapidité inouïe, la jeune alpha enchaîna par une mutation et s'en alla. Loin, très loin, ses pattes foulant le sol à une vitesse qu'elle n'aurait pas pensé envisageable.
Tout ce qu'elle espérait désormais, c'est que tout s'arrêterait très vite. Très, très vite.

NB : même si Leif serait en capacité de rattraper Edwina, elle n'acceptera pas de parler à qui que ce soit, donc pas la peine de la suivre


But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer — .
nous ne resterons pas assis
sur le brasier fumant
de notre défaite.
La reconquête n'est qu'à
quelques pas.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 12 Sep - 20:11


Leif Helström
puisses-tu courir sous la Lune

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ DC/TC : Gabriel / Amelia ▹ PSEUDO : L.R. ▹ EMPREINTES : 441 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 22/05/2016 ▹ AGE DU PERSO : 28 ▹ LOCALISATION : Dans ton ombre ▹ HUMEUR : Instable mais toujours horriblement insolente

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE: Du chocolat, une photo de famille, un carnet de croquis, du matériel de dessin, ma haine du monde.



«Bien, votre Majesté», répondit le traqueur dans un tremblement suite à la réponse du Roi. Que pouvait-il faire à part se résigner ? Il savait qu’une fois que Solskinn avait pris une décision, il s’y tiendrait. Il savait qu’il ne pouvait pas chouiner en sa présence sous peine d’aggraver son cas. Il savait que les mots du Roi, sûrement étrange aux oreilles de sa famille, implanterait le doute dans le coeur de sa cousine et de sa soeur. L’inquiétude le rongeait. Cela faisait plus de six mois que sa soeur lui avait demandé de retrouver celui qui l’avait empêché d’aller sur le champ de bataille, mais qu’il n’avait rien fait. Parce que c’était de sa faute, et qu’il ne pouvait pas accuser quelqu’un à sa place. Maintenant, il devrait lui dire il n’en avait pas le choix. Il devrait, mais il n’en avait pas le courage. Encore moins en voyant la sanguine Edwina se déshabiller à grande vitesse, montrant ostensiblement qu’elle ne voudrait pas qu’on la rattrape. De toutes façons, il ne voulait pas la rattraper. Il ne voulait pas parler encore avec elle, car il n’y arriverait pas sans être submergé par toutes les émotions contraires qui noyaient son état d’esprit. Il regarda le roi se retirer, puis s’avança vers son ainée, hésitant, puis ouvrit ses bras pour s’appuyer contre son épaule.

- Je suis vraiment désolé pour tout ça... Chuchuta-t-il, tremblant. Il brisa son étreinte, qui resta courte, pour enlever ce costume gris comme s’il lui grattait affreusement la peau. Il ne prit même pas l’habitude de plier ses affaires, le loup souhaitant muter, le loup qui ne pouvait plus de cette enveloppe humaine constamment angoissée. Comme d’habitude, le loup reprenait le dessus quand l’humain avait atteint ses limites. Il ébroua son poil roux, et jeta un oeil derrière lui. Il ne ferait pas l’affront de partir sans son Alpha.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
puisses-tu courir sous la Lune






Revenir en haut Aller en bas
 

Convocation officielle – bis [Amanda, Leif Helström & Edwina S. Svanhildesen] –

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant
» [Convocation d'Aya] Salle B101
» Convocation pour la première mission ?
» Enfin une star chez les pécores, moi ! [New/Amanda Lear]
» Convocation chez son directeur de maison à 18h

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprit Sauvage ::  :: Palais Royal-
Sauter vers: