Diese kalte nacht (Magnus & Grim)
EVENTS EN COURS

Aucun pour le moment.

LES ANIMATIONS RP

- La loterie rp, ici.
- La recherche de rp, ici.
- L'intervention inrp des chasseurs, ici.
- Les rumeurs inrp, ici.

SCÉNARIOS DE NOS MEMBRES

- bêta de la meute brune ici.
- petite soeur portée disparue ici.
- bêta de la meute rousse ici.
- le jouet humain d'une louve ici.


Laisse ton avis dans ce sujet.

TOP PARTENAIRES


VOTE POUR LE FORUM




 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur ESPRIT SAUVAGE !
Sur le forum vous pourrez incarner un loup ou un humain.
On espère que vous trouverez votre bonheur, n'hésitez pas à fouiller les pvs, scénarios et les pré-liens
N'oubliez pas que vous avez deux semaines pour faire votre fiche
Pensez à voter pour nous, dans ce sujet et à promouvoir notre forum sur Bazzart, PRD et OMR :coeur2:
Nous manquons de loups américains ! I love you
N'hésitez pas à les tenter

Partagez | 
 

 Diese kalte nacht (Magnus & Grim)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lun 6 Aoû - 20:53


Meute Rousse

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ PSEUDO : BadgerUnited ▹ EMPREINTES : 32 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 21/07/2018 ▹ LOCALISATION : Bergen

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Lieu et date du rp : La plaine aux lucioles, début août 2019
Protagonistes: Magnus Madsen & Grim Solheim
Résumé du rp: UC
Actions réalisées au cours de ce rp: UC

Cela faisait maintenant plusieurs heures que le soleil avait cédé la place à la lune, laissant tomber sur le monde un voile d’obscurité. Le fin croissant qui brillait dans le ciel n’était cependant pas suffisant pour dispenser sa lumière jusqu’au sol. Mais si certains craignaient les ténèbres, elle était un refuge confortable pour d’autres.

En notant le ciel dégagé et la brise légère qui soufflait sur Bergen, Magnus n’avait pu résister à l’envie d’une course en solitaire. S’il était parfaitement épanoui dans sa meute, il lui arrivait parfois de songer avec nostalgie aux moment où aucunes responsabilités ne lui incombaient, quand il voyageait. Et si ces instants de rêveries étaient généralement suivit d’un profond élan de culpabilité, ce soir il n’avait pas trouvé le cœur à rejoindre d’autres loups.

Et le voici donc à quatre pattes, occupé à arpenter le sous-bois. Ravi de pouvoir passer un peu de temps sous sa forme lupine, il huma l’air, appréciant pleinement les odeurs subtiles et délicate de la forêt. Son flair le guida à la poursuite d’une belette, plus par jeu qu’autre chose, il débusqua la bestiole et lui donna un instant la chasse. Il ne porta cependant pas le coup fatal, laissant le petit animal s’enfuir au bout d’un temps. S’il aimait se laisser aller à ses instincts de chasseur de temps à autre, il avait trop de respect envers l’équilibre des choses et l’ordre naturel que pour mettre un terme à une vie innocente alors qu’il avait le ventre déjà plein.

Haletant doucement, l’épais loup roux laissa sa langue sortir de sa gueule pour réguler sa température corporelle alors qu’il se fiait à ses sens pour trouver une source d’eau. Il trottinait à son aise sans se soucier d’être discret et lança un jappement satisfait alors qu’il avisait un petit ruisseau. Il s’approcha et calma sa soif. L’eau fraiche lui fit un bien fou et, lorsqu’il repartit, il était complétement revigoré.

Magnus erra un temps dans le coin de forêt qu’il avait pris l’habitude de fréquenter et décida, sur une impulsion, d’aller un peu plus loin, d’élargir ses horizons. Ne réfléchissant pas trop, il céda à son désir et se mit en route au pas de course. Il n’aimait jamais tant courir que lorsqu’il revêtait cette forme, tout lui semblait tellement plus puissant, plus fort.

Il avait pénétré depuis un temps sur un territoire qui ne lui était que peu coutumier lorsque la brise lui apporta une odeur qui le ramena loin en arrière. Il fallut à l’Augure un temps pour mettre un nom sur cette odeur qui lui était aussi familière qu’elle était surprenante. D’autant plus ici, en Norvège. Si le loup avait pu froncer les sourcils, il l’aurait certainement fait.

Il manqua renoncer à l’idée de remonter la piste. Il lui semblait tellement peu probable que cette odeur n’appartienne à Grim qu’il lui semblait presque absurde de tenter sa chance. Après tout, qu’est-ce qu’un bêta de la meute berlinoise pouvait bien faire ici, si loin de chez lui ? Méfiant, le rouquin s’éloigna d’un pas peu assuré avant de laisser échapper un grondement agacé et de finalement revenir suivre la piste.

Il traqua aussi vite qu’il ne le pu celui qui avait été son ami d’enfance, le seul lien extra-familial qu’il ait jamais eue avec la Norvège avant la mort de sa mère. Alors qu’il se sentait approche, l’idée lui vint que peut-être Grim avait été envoyé pour le chercher, ou pour lui annoncer une nouvelle, et il n’était pas sûr d’aimer cette idée.

Lorsque, enfin, Magnus aperçu l’épaisse fourrure poivre et sel de son ami, il était parvenu à se convaincre que ce dernier était porteur de mauvaise nouvelles. Mais, malgré tout, il ne put retenir un jappement heureux alors qu’il approchait, la queue dressée et l’œil joueur. Et bien qu’il fut certain que son ami se souviendrait de lui, il préféra tout de même conserver une distance de sécurité avec l’imposant loup, préférant lui laisser le choix de s’approcher plus ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 13 Aoû - 19:07


Solitaires Norvégiens

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ PSEUDO : Talim ▹ EMPREINTES : 499 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 29/01/2017 ▹ AGE DU PERSO : 43 ▹ LOCALISATION : Arrivé en Février 2018 à Bergen, il a fui l'Allemagne et son passé. Il vit dorénavant avec Remy, une Humaine dont il a fait la connaissance lors de son voyage jusqu'en Norvège. ▹ HUMEUR : Calme et froid.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:




Les journées d’été étaient rarement caniculaires en Norvège. L’air y était bien plus respirable qu’en Allemagne à la même période. Pour autant, dès les premières remontées de température, Grim avait averti Remy de son incapacité à ne pas pouvoir profiter des fraîcheurs nocturnes sitôt le soleil couché de l’autre côté de l’horizon. Bien qu’à choisir, il aurait pu passer sa vie dehors à galoper entre les arbres, museau au vent et vent dans la fourrure ; il était notable qu’il profiterait d’autant plus du couvert de la forêt et de la douceur de la nuit qu’elles lui apporteraient les degrés en moins que son organisme était susceptible d’apprécier.

Ils avaient copieusement dîné avant qu’il ne sorte ce qui permit au loup de s’enfoncer dans la forêt sans se soucier d’un estomac à remplir. Et comme cela se ressentait toujours parmi les petites proies qu’il pouvait traquer, il n’en croisa jamais autant que ce soir-là. A croire qu’elles se savaient hors de danger. Nullement froissé, ne se sentant guère défié par d’aussi fragiles créatures, le solitaire se contenta de profiter du poste d’observation privilégié que sa nature à quatre pattes lui offrait. Ne traquant rien ni personne, il avança là où ses pattes le menaient sans se fier le moins du monde à ce que sa truffe dégottait de bon à manger. Il s’arrêta un moment pour boire dans le lit d’un ruisseau, foulant agréablement cette sensation glacée qu’il laissait sur ses pattes poussiéreuses. Un instant il songea à se rouler dedans mais fut arrêté par une odeur différente des petites proies. Une odeur de loup. Intrigué parce qu’il n’avait guère senti cette marque depuis au moins un an ou deux, le loup porta son museau en direction du vent, inspirant gueule ouverte.

Que faisait Magnus ici ?
Etait-il là pour lui ? Etait-ce lui que Marcus avait envoyé après tant temps pour lui faire payer son abandon et sa traîtrise ? Pour sûr, il avait déniché un adversaire de taille et de talent. La punition n’en serait que plus cruelle au regard du loup, sitôt infligée par un ami d’enfance et de cœur qui saurait très probablement mordre et griffer son âme là où cela lui ferait mal. Quel prix avait-il bien pu accepter de Marcus pour que cela vaille la paix de lui infliger cette peine ? Ne s’étaient-ils pas promis la Lune et ses étoiles un soir où cette dernière était plus ronde et plus belle que jamais ? N’étaient-ils plus des Frères au sens où eux même l’entendaient ?

Sans doute devait-il se rendre jusqu’à Magnus pour le savoir.
Un instant le loup hésita, museau tourné dans la direction opposée. Il avait fui. Ses problèmes. Sa vie. Ses souvenirs. Voilà que l’un d’eux le rattrapait et il ne faisait clairement pas partie des moindres. Cela faisait si longtemps. L’espoir subsistait peut-être que Magnus ne soit au courant de rien. Après tout, ils avaient aussi des origines communes. N’était-il pas simplement venu rejoindre les terres de la meute de sa mère ?

Quand le loup d’un roux prononcé approcha, Grim n’était toujours pas parvenu à une décision. Il entendit son vieil ami japper derrière lui et se retourna lentement. Prudent, il croisa le regard de Magnus dans lequel il sentit ne pas pouvoir s’attarder. Bien qu’il ait eu accès à de hauts pouvoirs dans la meute berlinoise de Marcus, il n’égalerait jamais l’estime que les loups pouvaient avoir pour le poste de Magnus. Augure était une fonction à part ; une place à part. Le respect pour eux était tout autre, même les Alphas les tenaient en haute estime. Baissant le museau jusqu’à frôler le sol, Grim agita brièvement la queue avant d’approcher doucement de son ami. Nulle méfiance n’avait jamais réellement existé entre eux, ils s’étaient même souvent compris au-delà des mots mais aujourd’hui marquait néanmoins un jour différent de ceux du passé. Ils ne s’étaient pas revus depuis longtemps et tant de choses s’étaient passées que du point de vue de Grim, méfiance restait mère de sa sûreté.

Une fois à la hauteur de Magnus, Grim inclina légèrement tête et oreilles, contournant les énormes mâchoires pour y dévoiler sa gorge et l’intention que rien n’avait changé concernant leurs places respectives. Il laissa ensuite échapper brusquement un jappement de jeu et feignant de mordre l’oreille de Magnus s’écarta tout aussi vite de lui pour lui échapper. Dans sa course, il n’alla pas loin, traçant un cercle autour du roux pour l’inciter à jouer avec lui. En souvenir d’un bon vieux temps.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

Diese kalte nacht (Magnus & Grim)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Magnus Richter
» Personnalités de Terrassanta (Ordre de Magnus)
» Magnus Vadas
» Retrouvailles [PV Magnus]
» [Challenge] - Les marines de Grim

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprit Sauvage ::  :: Les environs :: Haukàss :: Plaine aux Lucioles-
Sauter vers: