Petit dej & poisons - Torvald
EVENTS EN COURS

Aucun pour le moment.

LES ANIMATIONS RP

- La loterie rp, ici.
- La recherche de rp, ici.
- L'intervention inrp des chasseurs, ici.
- Les rumeurs inrp, ici.

SCÉNARIOS DE NOS MEMBRES

- bêta de la meute brune ici.
- petite soeur portée disparue ici.
- bêta de la meute rousse ici.
- le jouet humain d'une louve ici.


Laisse ton avis dans ce sujet.

TOP PARTENAIRES


VOTE POUR LE FORUM




 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur ESPRIT SAUVAGE !
Sur le forum vous pourrez incarner un loup ou un humain.
On espère que vous trouverez votre bonheur, n'hésitez pas à fouiller les pvs, scénarios et les pré-liens
N'oubliez pas que vous avez deux semaines pour faire votre fiche
Pensez à voter pour nous, dans ce sujet et à promouvoir notre forum sur Bazzart, PRD et OMR :coeur2:
Nous manquons de loups américains ! I love you
N'hésitez pas à les tenter

Partagez | 
 

 Petit dej & poisons - Torvald

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sam 27 Oct - 19:40


Solitaires Norvégiens

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Nicholas, Elias, Doffen & Ivar ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 107 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 17/09/2017

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Lieu et date du rp :  Chez Tor & Sev, septembre 2019
Protagonistes: Tor & Sev
Résumé du rp:  UC
Actions réalisées au cours de ce rp:  UC

Voilà maintenant un peu plus d'un an qu'ils étaient arrivés en ville et qu'avaient-ils accompli ? Au final pas grand chose. Le temps de trouver leurs marques en villes, avait été difficile mais à présent, ils avaient de bons contacts parmi les loups, et même si Sevastyan n'avait toujours pas trouvé de meute, la rousse semblait avoir trop de soucis à gérer,  ils en avaient appris pas mal qui leur permettait d'avancer dans leur but. Par ailleurs, le « nouveau » loup avait bien avancé concernant les poisons même s'il restait encore pas mal de mise au point à faire, mais en utilisant quelques ingrédients naturels « nocifs » aux canidés, le tout associé à d'autres choses qui elles étaient nocives pour tout le monde, le cocktail commençait à prendre forme. Il en était le témoin vivant vu qu'il continuait d'essayer les différents mélanges sur lui, se doutant que suivant la nature du Loup, les effets ne seraient pas les mêmes. Parfois, il était malade comme un chien, probablement trop pour qu'il puisse en tirer quelque chose, d'autres fois il n'y avait aucun réel effet ; mais pour l'instant son principal souci était la durée que cela mettait à agir. Le but final, au départ, avait été de pouvoir neutraliser une de ces Bêtes si jamais ils se faisaient attaquer et de pouvoir en tirer quelques informations utiles... mais si ça mettait plusieurs minutes/jours à agir, c'était compliqué.  Il avait essayé avec des solutions à mélanger à la nourriture, mais la plupart avaient un léger goût, ou une légère odeur et le temps de digestion était beaucoup trop long, mais, c'était grâce à cela qu'il avait pu faire une base à travailler – re-retravailler... il en était à présent à des solutions à injecter directement dans le sang. Et  quand ça marcherait comme il le souhaitait, il n'y aurait plus qu'à adapter le tout, dans des fléchettes allant dans des pistolet, des sortes de fléchettes tranquillisantes. Il était néanmoins devenu assez parano sur pas mal de points, alors tout ce qu'il notait était crypté dans son ordinateur avec un langage qu'il avait en plus codé pour qu'il ne soit compréhensible que par lui ou par Tor... mais la plupart des choses étaient simplement gravées dans sa mémoire, c'était plus simple, moins risqué. Les ingrédients naturels, qui étaient généralement  des aliments consommables par les humains, étaient ça et là dans la cuisine. Comme ça si des Loups arrivaient, il n'y aurait aucune odeur ou autre de suspect. Il faudrait se lever tôt très tôt même pour trouver quoi que ce soit de réellement compromettant, le fichier sur l’ordinateur, était quasi introuvable, indétectable.

Si quelqu'un venait chez eux, il y avait également le souci, un loup plus particulièrement, il y avait également le souci qu'ils ne passent pas trop pour un couple. Il avait donc emménagé dans un placard à balais assez grand, un lit où il se mettait régulièrement pour qu'il y ait son odeur. Celui de la chambre à coucher portait les deux odeurs mais... mais il trouverait toujours un moyen d'expliquer cela, une soirée jeux de rôles ? Une série dans le lit, plutôt que sur le canapé inconfortable etc. Plus ou moins crédible, mais au moins ça avait le mérite d'exister. Seul souci, si quelqu'un s'introduisait chez eux la nuit... et bien là ça serait déjà plus compliqué d'expliquer leur nudité à lui et Tor, et qu'ils soient dans le même lit. Il avait pensé au fait d'être nudiste, mais niveau crédibilité ça c'était vraiment le pompon. Chaque jour qui passait il craignait ce qui arriverait à son mari si quelqu'un découvrait qu'ils étaient en couple, par ce que ça arriverait bien un jour. Lui, il se fichait bien de sa vie, de toute manière, elle était foutue depuis qu'il était devenu ça... Mais pour Tor, pour cet être si exceptionnel, ce n'était pas du tout la même, il avait encore toute la vie devant lui. Autant, leur « étiquette » de loup-protecteur il n'y avait aucune chance qu'elle ne soit compromise pour l'instant, autant pour le reste c'était déjà plus difficile. Il se passa une main dans les cheveux en soupirant, il essayait de ne pas trop montrer ses craintes à son mari, ;à quoi bon ? Tor devait probablement souffrir assez comme ça de la situation sans en remettre une couche supplémentaire. Sevastyan finit de préparer le petit-déjeuner, qu'il mit sur un plateau. En guise de bonjour, il alluma la lumière sans se soucier réellement si Tor était réveillé ou pas. Eh, le Prince Charmant, c'pas le moment de faire ta Belle au Bois Dormant, je t'apporte le petit déjeuner. Oui, au lit, par ce qu'il avait envie de lui plaisir, même si ça ne serait peut-être pas le cas, il lui avait quand même préparé plusieurs de ses « plats » préférés pour ce repas. Et oui, il eut un petit sourire amusé en voyant la tronche que tirait son mari.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 20 Nov - 8:14


Chasseurs

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Edwina, Ester, Vyranui, Kayla et Thaïs. Parce que je suis complètement folle. ▹ PSEUDO : ODAYA OCHAVEN. ou Floriane. Ou Flo. ▹ EMPREINTES : 283 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 17/09/2017 ▹ LOCALISATION : Tout juste arrivé en Norvège, sans doute à fureter partout, ou à ranger son appartement. C'est toujours un peu le bordel d'ailleurs. ▹ HUMEUR : Bonne, globalement. Après, c'est souvent variable, mais ça ne se voit pas.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Un an. Parfois, Torvald se réveillait et se demandait si autant de temps s’était réellement déroulé. La nuit, souvent, ça lui arrivait de se réveiller et de simplement regarder l’homme à ses côtés dormir. Parce qu’il l’aimait, déjà, et ensuite parce qu’il n’en revenait pas. Un an. Un an. Ce n’était pas possible. Tout était passé tellement vite.
Sa morsure. Le voyage. L’arrivée en Norvège. La galère pour trouver un appartement. Les loups complètement malades. L’autre loup qui se prenait pour un chien. Les emmerdes en tout sens. Les histoires abracadabrantes de tous les loups. A croire qu’ils n’avaient jamais quelque chose d’autre à faire qu’avoir des problèmes ! Et évidemment, il ne fallait pas oublier la rencontre avec l’autre folle qui avait bien failli lui refaire le cul. Enfin. Tout ça pour dire qu’ils n’avançaient pas des masses. Certes, leur couverture de protecteurs (enfin pour lui) fonctionnait à merveille. Et oui, la chasseuse ne se doutait pas qu’il lui avait filé une fausse identité. Oui. Mais sur le reste, c’était plus compliqué. Tout était plus compliqué. A commencer par leur relation. En s’affichant en tant que loup protégé aux côtés d’un protecteur, ils ne pouvaient plus – à croire les mœurs des loups norvégiens – être en couple. Vive le Roi qu’ils disaient.
Enfin. D’un autre côté, Sev, quant à lui, apprenait à maîtriser son loup et ça allait mieux au quotidien. Chaque jour qui passait lui permettait de s’entraîner, d’apprendre à connaître son loup, de se sentir mieux dans sa peau et ses (désormais) pattes. Bref. Tout allait mieux. Même ses tests sur les poisons, afin de pouvoir s’en prendre – véritablement – aux loups, commençaient à donner quelque chose. Quelques ombres aux tableaux néanmoins, la paranoïa grandissante de son mari, son stress à propos de leur relation, ou encore leurs difficultés à faire leur preuve aux niveaux des chasseurs norvégiens. Ils le savaient, l’un comme l’autre, allaient devoir faire leur preuve, à un moment ou à un autre. Sinon, ils finiraient par se faire dégommer et ça, ce n’était pas une bonne idée du tout. Certes, ils vivaient ensemble, profitaient de leur quotidien à tous les deux. D’ailleurs, Torvald avait désormais sa propre enttreprise. Ce n’était pas encore quelque chose de très florissant, mais il avait trouvé un bon petit filon. Un site internet de réparation en SAV, de confection d’ordinateurs et outils technologiques en tout genre, en bref, il travaillait depuis chez lui et c’était pas plus mal. Ca lui laissait plus de temps libre, plus de marche d’action et plus de possibilité pour se renseigner sur la ville et ses habitants. Que du bénéfique, ce dont il ne se plaignait, absolument, pas.

Ce matin-là, il dormait encore, bien tranquillement. Il s’était presque réveillé quand son mari avait quitté leur lit, avant de se rendormir – comme à son habitude. Autant une entrée par effraction, ou des cris, ou de la lumière, pouvaient le réveiller avec certitude, autant le mouvement fluide de l’homme à ses côtés pour aller pisser, n’avait aucune chance. Incohérence totale, mais ils s’y étaient faits, l’un comme l’autre. ainsi, Tor s’était rendormi et n’avait donc pas vu que son mari, lui, ne l’avait pas fait. Ni même entendu qu’il préparait le petit déjeuner – et pourtant Dieu sait combien il peut avoir faim à certains moments. Non, il s’était endormi, avait profité d’une plus grande place dans le lit pour s’y coucher en étoile de mer et attendait donc de pouvoir, tranquillement, profiter du reste de sa nuit. C’était sans compter sur la lumière qui s’allumait et sur le petit déjeuner qui arrivait. « Hmf. » Fut la première réponse de Tor qui, avec toute une délicatesse inexistante, se retourna sur le dos, faisant tomber de quelques centimètres le drap. « Bonjour. » Commença-t-il, taquin. « J’ai aussi passé une bonne nuit, merci. Et toi mon amour ? » Sarcastique jusqu’au bout, il tirait une tronche de dix pieds de longs qui ne mentait pas sur sa difficulté à se lever. Ce n’était pourtant pas inconnu au bataillon, le jeune chasseur n’était pas du matin. Pas du tout. Et de très loin. Lui, il préférait dormir, petit déjeuner vers 14h et seulement ensuite partir à la chasse aux gros méchants. Mais ce n’était pas du goût de son époux, plus matinal. « Ah ! Merci. » Répondit-il à la mention du petit déjeuner. « Tu peux le poser là. » Dit-il en montrant vaguement le bureau présent dans leur chambre, avant de retourner en étoile de mer sur le ventre, et de tenter de retrouver son bon sommeil.


the night is dark and full of terrors — .
i will kill you.
i will save you.
Jag älskar dig sev.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 26 Nov - 20:33


Solitaires Norvégiens

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Nicholas, Elias, Doffen & Ivar ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 107 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 17/09/2017

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Hmpft. Non, il n’y avait pas de humpft qui tenait ! Marre des grasses mat’ sans fin, il avait envie de profiter de son homme, de la journée, alors mission 1,  réveiller Tor tout en douceur. Enfin en douceur, avec sa douceur à lui, ce qui n’était pas forcément très doux au final. Il eut un petit sourire en le voyant se retourner, et un sourire encore plus grand lorsqu’il aperçut quelques centimètres de peau en plus. Mn amour ? Sérieusement. « Ne commence pas à m’insulter dès le matin, chéri… par ce que je peux y aller aussi en petit surnom, n’est-ce pas nounours !» Des petites piques, feraient le bonheur des deux et avec un peu de chance son cerveau s’activerait un peu plus rapidement qu’habituellement !  L’autre le remercia et lui montra le bureau pour poser le petit dej avant de faire l’étoile de mer sur le ventre. «Tu sais que tu ne devrais pas te mettre dans cette vile position tentatrice. » Est-ce que l’autre croyait vraiment que Sevastyan allait abandonner là ? Que nenni, il pouvait se fourrer le doigt dans l’œil. Avec la bonne odeur du pain, et des viennoiseries, du café, Sevastyan alla s’installer à côté de son homme pour manger en faisant bien attention à bien faire croustiller tout ce qui pouvait être croustillant. Après quelques bouchées, il s’essuya la bouche avec une serviette, posa le plateau à côté de lui, mais assez loin pour que  ce dernier ne tombe pas en cas de geste brusque –du moins en théorie-. Ses mains étaient encore fraiches, beaucoup plus fraiches que le corps probablement chaud de son mari, alors il ne trouva rien de mieux, que  de le pincer un peu au niveau des cotes avec ses mains froides. «  Tu vas manger froid… ou alors il n’y aura plus rien à manger et vu que l’on a pas fait les courses…. Ben tu devras rester le bidou tout vide. C’est triste non  pour commencer une journée ? » Il se cala ensuite contre lui, lui déposant un tendre baiser sur l’épaule, avant de lui souffler un peu dans le cou. Oui ce matin, il se sentait d’humeur joueuse, taquine, et chiante. Et il avait spécialement envie d’avoir le dernier mot… mais non, il n’irait pas jusqu’à tenter de lui fourrer genre une cuillère de pâte à tartiner dans la bouche –ni rien d’autres d’ailleurs-. Non, il ne sortirait pas le mégaphone non plus… enfin pas encore, peut-être que si, s’il essaye un strip-tease, il réveillerait un peu l’ours qui dormait !
Revenir en haut Aller en bas
Dim 6 Jan - 10:52


Chasseurs

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Edwina, Ester, Vyranui, Kayla et Thaïs. Parce que je suis complètement folle. ▹ PSEUDO : ODAYA OCHAVEN. ou Floriane. Ou Flo. ▹ EMPREINTES : 283 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 17/09/2017 ▹ LOCALISATION : Tout juste arrivé en Norvège, sans doute à fureter partout, ou à ranger son appartement. C'est toujours un peu le bordel d'ailleurs. ▹ HUMEUR : Bonne, globalement. Après, c'est souvent variable, mais ça ne se voit pas.

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



« T’insulter ? » Il bailla, amusé. « Moi ? Pas mon genre. » Pas du tout. Après tout, Torvald était connu pour sa sympathie, sa délicatesse, sa gentillesse, sa patience à toute épreuve… Quoique, ça encore c’était crédible. « Nounours. » Répéta-t-il, avant de rouler des yeux. Il était beaucoup trop tôt pour qu’il ai une remarque à faire, instantanément. Bien sûr, il ne doutait pas de ses capacités – exceptionnelles – à sortir des remarques en tout genre à tout moment, mais le matin était le talon d’Achille de ce grand gaillard. Ainsi donc, réfléchir ne faisait pas partie de son quotidien avant, eh bien, qu’il réussisse à émerger totalement ce qui pouvait prendre un certain temps. Et à vrai dire, il hésitait même à allonger ce temps, juste par principe. Après tout, Monsieur Svensson venait d’oser le réveiller pour quoi ? Manger. Bon, soit, le principe était plutôt bien, attrayant en réalité, sauf qu’il y avait une variable qui lui déplaisait beaucoup dans cette équation : le réveil. Autant dire qu’il préféra ne pas bouger de son lit, calé sous les couvertures.

Ainsi donc, de nouveau sur le ventre – position la plus confortable au monde, il profita l’espace de dix secondes d’un silence reposant. Dix secondes, pendant lesquelles il crut, même un court instant, pouvoir s’endormir à nouveau. C’était sans compter sur la tête de bois qu’était son mari. Pourtant il le savait. Il savait parfaitement qu’il n’allait pas abandonner aussi facilement. Il l’avait épousé pour ça. Ou presque. Enfin, ça comptait. Donc, toujours est-il qu’il aurait dû s’en douter. Comme toujours. « Tentatrice ? » Souffla-t-il dans les draps. Il ricana. Ne répliqua pas. Comme dit, il n’y avait pas beaucoup de neurones connectés en début de journée, même si… Il aurait pu en connecter un en particulier. Enfin, là n’était pas la question.

Il senti son époux s’asseoir à côté du lit et les bruits de mastication vinrent, rapidement, gêner son repos matinal. En tout cas, sa tentative de repos matinal. C’est alors que, se désolidarisant de sa rébellion face à ce réveil, son estomac se mit à aller dans le sens de Sev. Oui, effectivement, il avait faim. Et, effectivement, tout ce qu’il entendait et sentait lui donnait envie. Il se retourna, vers son époux, les yeux embués d’un certain sommeil. « T’es pas chiant toi dans ton genre. » Commença-t-il, sympathique. Un bâillement s’échappa de ses lèvres, avant qu’il ne se redresse dans le lit. « Et comment comptes-tu te faire pardonner de ce réveil brutal ? » Laissa-t-il alors entendre. Oui, il était une véritable drama queen et le vivait parfaitement bien.


the night is dark and full of terrors — .
i will kill you.
i will save you.
Jag älskar dig sev.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 12 Jan - 21:26


Solitaires Norvégiens

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

▹ MULTICOMPTES : Nicholas, Elias, Doffen & Ivar ▹ PSEUDO : Ludies ▹ EMPREINTES : 107 ▹ ARRIVÉE EN VILLE : 17/09/2017

CROCS PRÉFÉRÉS
✤ MES COMPETENCES:
✤ MON INVENTAIRE:



Sevastyan était par moment attendri, puis agacé, puis exaspéré puis amusé par l’attitude larvesque de Tor le matin, pourtant après tout ce temps ensemble, il avait l’habitude, mais il avait toujours du mal à s’y faire ! Il avait bien du mal à comprendre comment cette grande carcasse pouvait mettre autant de temps à connecter ses neurones le matin, sérieusement, ce n’était pas compliqué pourtant ! Autant si cela lui arrivait de temps en temps, c’était normal ! Mais chaque jour… non, vraiment, sur ce point-là son homme abusait vraiment, même si ce n’était pas vraiment de sa faute ! Sevastyan fut déçu  que le nounours ne trouve aucune réplique mais avec Tor, il était capable de revenir dessus dans une heure ou deux, une fois que l’autre aurait bien oublié cette pseudo-insulte. Aller, on se relève un peu pour petit-déjeuner ! Et après tout ira mieux ! Mais non… l’autre garçon ne semblait pas franchement l’entendre de cette oreille. Tant pis, ils joueraient au plus chiant, ou au plus têtu suivant le point de vue.

Alors tant pis, il allait faire son relou national, il s’installa donc à côté de son mari et commença à manger espérant que cela le réveillerait. Allez le côté glouton de Tor, on prend corps de son… et bien corps, on le fait bouger, arrêter cette foutue léthargie. Et miracle cette nouvelle technique sembla un peu mieux marcher, en effet Tor se retourna vers lui et fit une phrase qui ressemblait déjà un peu plus à ce qu’il disait lorsqu’il était réveillé. «En même temps, ce n’est pas pour mon côté bisounours que tu m’as épousé, me semble-t-il. » lança-t-il amusé avant de rajouter rapidement «Si je n’étais pas chiant tu t’ennuierais, et puis si tu te levais pas à une allure d’escargot asthmatique, peut-être que j’le serai moins, ou ptet pas, qui sait ? » Si Tor était endormi, Sev était plutôt d’humeur… disons joviale. C’est peut-être le mot qui correspondrait le mieux ! «Comment, je vais faire pour me faire pardonner ce réveil brutal ? En te faisant ton petit dej que je t’apporte au lit, avec des trucs que tu adores, mais tu préfères, j’peux aussi soit te foutre ma main dans ta tronche, on restera dans le brutal. Hum ? Mais ne compte pas sur moi, pour me faire pardonner de la façon dont tu penses.» Délicatesse. Il se pencha quand même sur le côté pour lui déposer un petit bisou sur la joue, avant de lui pincer un peu la dite joue. « Bon, si tu continue d’être grognon, on mange des carottes à midi histoire de te rendre un peu plus aimable. » Il lui tendit, sur ses bonnes paroles une viennoiserie, une de celles que préférait son homme.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé






Revenir en haut Aller en bas
 

Petit dej & poisons - Torvald

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» Un petit caniche ou bichon ? 3 ans maltraité (60) ADOPTE
» MILOU petit croisé bichon gris 7 ans au Beaussart ADOPTE
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esprit Sauvage ::  :: Quartier Maudit :: Résidences-
Sauter vers: